Guide de lecture Comics VO : semaine du 13 octobre 2020

Edito : nouvelle semaine de sorties VO, et comme pour la VF…je ne peux pas dire que c’est une grande semaine. Il y a quelques trucs intéressants, encore une fois plus du côté indépendant, mais côté Big Two…c’est un peu la soupe à la grimace (oui, les vieux comme moi, on utilise toujours ce type d’expression désuète, c’est charmant n’est-ce pas….n’est-ce pas ?). Et cela va rester comme cela un certain temps, car les projets de DC et Marvel jusqu’à la fin de l’année ne m’intéressent guère. Entre encore un event pour Marvel et DC qui ne sait pas trop où ils vont…on est loin des sommets de 2019…Nos espoirs reposent désormais entièrement sur toi…2021 ! mais 2020 nous a appris à abandonner tout espoir avant d’entrer où que ce soit, donc je préfère rester prudent. 

Sorties de la semaine : quelques sorties intéressantes cette semaine tout de même : 

  • chez Boom, deux de leurs plus gros succès, avec la suite de Once & Future et Seven Secrets ! 
  • chez DC Comics, la suite de Death Metal et le lancement Rorschach je suppose…vous sentez mon enthousiasme brûlant pour ces bouquins, vous le sentez ? non ? oui, ben c’est normal !
  • chez Marvel, Amazing Spider-Man atteint son 50e épisode (encore), la suite de Immortal Hulk et de X of Swords (là aussi gros enthousiasme, aussi brûlant que la banquise…qui peut effectivement brûler…j’ai besoin de meilleures métaphores)

Émissions de la semaine : ou la semaine de la mort ! nous avons en effet quatre émissions prévues au programme de la semaine, toujours diffusées en direct à partir de 21h sur notre chaîne Youtube, Comixity Live (quand ça veut bien marcher) :

  • Mardi, le Comixity of the Future past où nous parlerons de l’actu geek d’octobre 2000 ! au programme : comics, manga, série TV, film, jeux-vidéos, musique et bien d’autres choses ! 
  • Mercredi, un nouveau Freaxity, où comme chaque semaine Laure et Steve parlent horreur, cette fois au programme, le film Trick or treats !
  • Jeudi, un nouveau Comixweekly, où nous reviendrons sur les sorties Comics Vo de la semaine avec un peu d’info s’il y en a !
  • Vendredi, un Comixity où nous reviendrons sur les sorties VF des dernières semaines ! Comme nous vous l’avons annoncé récemment, nous avons pris la décision d’accélérer les Comixity pour faire face à l’énorme production VF du moment et le fait que je me sente obligé d’en acheter une bonne partie. Non, je n’ai aucun problème…absolument pas…. En conséquence, nous passons à un rythme d’une émission toutes les trois semaines pour quelque temps !

BOOM ! STUDIOS 

ONCE & FUTURE #12

Prix : $3.99

Scénario : Kieron Gillen 

Dessin : Dan Mora 

Sollicitation : The veil between the Otherworld and the human world is thin, and as the story changes around Duncan and Gran, each foe becomes harder to defeat…and predict. They may be holding the line, but enemies both new and old are closing in fast, and even Gran and Duncan may not be prepared for what’s next!

Avis : suite de la série Once and future, une semaine après la sortie du premier tome contenant les 6 premiers épisodes en VF. Un premier tome qui présentait d’ailleurs la série comme prévue en 3 volumes, soit 18 épisodes s’ils conservent la même taille, ce qui m’a un peu surpris. Je n’avais pas vu d’information passer comme quoi la série avait un point d’arrivée aussi proche. Il faut dire qu’à la base, le titre avait été prévu comme une mini série en 6 et que le succès rencontré dès le premier épisode avait incité l’éditeur et les auteurs à la transformer en série régulière. Je suppose que nous verrons bientôt si l’information de Delcourt est fiable…mais j’aurais tendance à leur faire confiance. 

D’autant plus que le concept n’est pas extensible de manière illimitée et que je garde la certitude que Gillen a une idée assez précise quant à la fin de la série. Il développe juste un peu plus que prévu son propos en se faisant plaisir en ajoutant des créatures issues de la culture anglo-saxonne traditionnelle les uns après les autres, pour bien pouvoir les faire massacrer de manière de plus en plus sanglante par ses héros…qui ont quand même de plus en plus de mal. Il y a clairement une escalade d’épisode en épisode, et on peut constater que les personnages arrivent un peu à leur limite alors qu’Arthur et Merlin complotent dans l’ombre. 

Si le nombre total d’épisodes au final est vraiment aux alentours de 18, cela voudrait dire 3 arcs…ce qui serait raisonnable. Le dernier, et donc prochain,  arc étant la confrontation finale entre Arthur et nos héros. Cela se comprend et cela ferait une série complète où il n’y aurait pas vraiment de baisse de régime. 

Verdict : Buy

SEVEN SECRETS #3

Prix : $3.99

Scénario : Tom Taylor 

Dessin : Daniele Di Nicuolo

Sollicitation : The only thing standing between Caspar and his dream of protecting one of the Secrets-and getting to know the mother who abandoned him-is the Trials. Caspar is pitted against the best and brightest of his generation, fighting for his life-but will it be worth the cost of winning?

Avis : après un premier épisode un peu décevant, le nouveau creator owned de Tom Taylor s’est pour moi vraiment révélé dans son second épisode, centré sur celui censé devenir le personnage principal de la série. J’avais été un peu déçu par le premier épisode en raison des choix narratifs faits par Taylor qui nous donnait trop peu d’éléments pour vraiment rentrer dans son récit, avec une narration effectuée par le personnage principal que l’on apprenait donc uniquement à connaître dans l’épisode suivant.

Du coup, entre des personnages expédiés, le fait que l’on débarquait dans l’action en plein milieu sans introduction et un personnage principal encore inconnu, il était difficile de s’investir dans le récit présenté. Il faut espérer que la série ne souffrira pas de de cette approche à mon sens pas vraiment adaptée, car dès l’épisode 2, on voyait les forces de Taylor revenir. Avec un personnage principal bien construit, son introduction et développement dans ce numéro était de fait vraiment réussi et les pistes lancées quant au reste du récit étaient vraiment intéressantes. Cela s’annonce épique, tragique et bien mené. 

Il aurait en fait fallu que l’épisode 1 & 2 soient fusionnés. En faire un seul gros épisode pour bien lancer la série. Cela aurait sans doute beaucoup mieux fonctionné. Si vous avez eu les mêmes sentiments que moi sur l’épisode 1, je vous conseille vraiment de pousser jusqu’au 2, car je suis désormais bien accroché à la série et que je suis prêt à suivre sur la durée. 

Verdict : Buy

DC COMICS

DETECTIVE COMICS #1028

Prix : $3.99

Scénario : Peter J.Tomasi 

Dessin : Nicola Scott 

Sollicitation : Spinning out of the events of « The Joker War » and Detective Comics #1027 comes a tale of the beginning of the end for Gotham City’s status quo. With tensions flaring and a new mayoral candidate making his anti-hero agenda known to the city, Batman and his allies are stretched thin to keep the peace. But just as things couldn’t look any worse, a string of gruesome murders has left a trail of the most corrupt in Gotham City losing their heads…literally. If Batman doesn’t quickly find the killer — the Dark Knight will be next.

Avis : alors, je vous rassure tout de suite, non je n’ai pas vraiment envie de relire du Peter J.Tomasi sur Batman. Je suis même surpris qu’il soit encore là. Comme DC semble décidé à renouveler ses équipes créatives, on aurait pu légitimement penser qu’amener un nouvel auteur sur Detective Comics, alors que la franchise Batman est plus centrale que jamais pour l’éditeur, aurait été une priorité. Car soyons honnêtes, on sent bien que DC se fiche un peu de la série depuis quelques temps et que Tomasi est laissé en roue libre. 

Alors pourquoi j’en parle ? parce que pour une raison que je ne comprends pas trop, cet épisode est dessiné par Nicola Scott (que fait-elle ici au lieu de dessiner du Black Magick avec Greg Rucka ? hein ? ). Et Nicola Scott qui dessine du Batman…ben je prends ? niveau histoire, on nous promet une enquête…donc j’ai envie d’y croire un peu. Mais je serai de la partie uniquement pour la partie graphique, mais pas longtemps puisqu’elle ne dessine que ce numéro…

En fait, quand on regarde les prochains épisodes, on se rend compte que la gestion de la série est carrément bordélique concernant les artistes : Nicola Scott dessine cet épisode, Kenneth Rocafort, le suivant, et BILQUIS EVELY les deux suivants. Alors je sais que c’est compliqué de gérer une série bi-mensuelle, et ce sont tous de bons artistes (même si je préfère Scott et Evely, je n’ai jamais réussi à me faire aux mises en pages de Rocafort), mais en termes d’identité visuelle…faut quand même chercher…comme le scénario ? 

Verdict : Check it 

DARK NIGHTS: DEATH METAL #4

Prix : $4.99/32 pages 

Scénario : Scott Snyder 

Dessin : Greg Capullo 

Sollicitation : Wonder Woman, Batman, and Superman are trapped in nightmare worlds within the Dark Multiverse! They’ll need to face down their fiercest foes once again if they hope to accomplish their mission and bring back a power capable of stopping the Darkest Knight. But what horrors has he unleased on Earth while they’ve been locked away?!

Avis : je vais passer assez rapidement sur la suite de Death Metal. Inutile de revenir sur le peu d’intérêt que je porte à l’event de Snyder et Capullo. Comme je l’ai déjà indiqué, je ne suis le machin que pour en voir la fin et suivre un peu comment l’univers DC va se relancer après cela. C’est triste à dire, mais je n’ai pas réussi à m’investir dans cette histoire qui part dans tous les sens. À l’image du crossover mutant du moment je n’ai pas réussi à rentrer dedans, d’autant plus que j’ai vraiment l’impression que c’est beaucoup moins bon que le Metal des mêmes auteurs il y a quelques années. Il y avait alors un côté fun qui n’existe plus vraiment ici et l’ensemble est réellement poussif. Le plus surprenant est que la partie graphique est loin d’être inspirée, on sent bien que Greg Capullo s’ennuie un peu ici…comme nous tous Greg, comme nous tous. 

Verdict : qu’on en finisse s’il vous plaît. 

RORSCHACH # 1

Prix : $4.99

Scénario : Tom King 

Dessin : Jorge Fornès 

Sollicitation : It’s been 35 years since Ozymandias dropped a giant interdimensional squid on New York City, killing thousands and destroying the public’s trust in heroes once and for all. And since that time, one figure in a fedora, mask, and trenchcoat has become a divisive culture icon.

So what does it mean when Rorschach reappears as an assassin trying to kill a candidate running against President Robert Redford? Who is the man behind the mask, and why is he acting this way? It’s up to one detective to uncover the true identity of this would-be killer—and it will take him into a web of conspiracies involving alien invasions, disgraced do-gooders, mystic visions, and yes, comic books.

Writer Tom King joins forces with artist Jorge Fornés for a new miniseries that explores the mythic qualities of one of the most compelling characters from the bestselling graphic novel of all time, Watchmen.

Avis : là aussi je vais faire rapidement…En fait je me contente uniquement de signaler la sortie du premier épisode de cette maxi série, car j’ai déjà donné mon avis sur le fond. Je fais partie de ceux qui pensent que Watchmen ne devrait plus être touché. Cela reste une histoire très importante, mais qui a aujourd’hui presque 35 ans. Il est temps pour DC de passer à autre chose…et quand je vois que juste au dessus de ce titre, qui revient encore piller la même tombe, que l’event du moment chez DC utilise un des symboles de Watchmen…cela dénote selon moi un gros problème créatif. Et je ne parle même pas de la question des droits des créateurs entourant Watchmen…Chacun se fait son opinion et si vous êtes intéressés par le projet, loin de moi l’idée de vous juger, mais en ce qui me concerne je préfère m’en tenir éloigné. Je suis certes peu excité par les comics qui sortent en ce moment, mais il reste encore bien trop de choses à lire et à acheter pour que je donne mon argent, mon temps et mon attention à ce genre de projets. 

Verdict : PASS

IMAGE COMICS

COMMANDERS IN CRISIS #1

Prix : $3.99

Scénario : STEVE ORLANDO

Dessin : DAVIDE TINTO

Sollicitation : The last survivors of the Multiverse live among us under new, superheroic identities, five survivors of doomed worlds…taking a second chance to ensure our world lives on. A new twist on strange superhero comics, with a bleeding-edge eye on the modern moment, COMMANDERS IN CRISIS follows in the footsteps of Doom Patrol and Thunderbolts as five unexpected heroes come together to solve a murder unlike any other. The victim? Compassion itself…This is ideacide!

A new series by acclaimed writer STEVE ORLANDO (Wonder Woman, Doom Patrol: Milk Wars, Martian Manhunter) and artist DAVIDE TINTO (Marvel Action: Spider-Man), an intense, weird action thriller reminding us about the importance of compassion and hope in the present moment, and putting fists to faces along the way!

Avis : nouvelle série lancée par Image cette semaine qui est assez…comment dire…euhhh…j’ai dû mal à définir ce que je vois dans la sollicitation. On part d’un pitch qui ressemble à du Black Hammer, avec des super-héros survivants de l’équivalent de Crisis of Infinite Earths qui arrivent sur notre Terre et ..doivent enquêter sur le meurtre de …la compassion ? 

Euhhh…je comprends que les américains s’interrogent sur leur pays en ce moment, puisqu’ils ont découvert qu’une partie de leur population bien ancrée à la droite (même si à ce stade, ce n’est même plus de la droite ou du simple conservatisme qui sont des positions compréhensibles, on peut ne pas être d’accord, mais au moins il y une certaine logique mais…je crois qu’une bonne partie de ces gens au delà du spectre politique traditionnel a plus sa place en asile qu’autre chose)  n’en avait rien à foutre de ce qui pouvait arriver au reste du pays, et il était évident que cela allait inspirer des auteurs. 

Comme je l’ai souvent dit, les auteurs ne vivent pas dans des bulles. Penser que l’actu, ou ce qui arrive dans le monde réel ne va pas les inspirer est assez idiot…mais je vois mal comment un tel concept va pouvoir donner une histoire intéressante sans être parodique…Bonne chance à Steve Orlando en tout cas, il va en avoir besoin…

Verdict : Check it ?

TPB/GRAPHIC NOVEL

DRACULA MOTHERF**KER HC

Prix : $16.99/

Scénario : ALEX DE CAMPI 

Dessin : ERICA HENDERSON

Sollicitation : Vienna, 1889: Dracula’s brides nail him to the bottom of his coffin. Los Angeles, 1974: an aging starlet decides to raise the stakes. Crime scene photographer Quincy Harker is the only man who knows it happened, but will anyone believe him before he gets his own chalk outline? And are Dracula’s three brides there to help him…or use him as bait? A pulpy, pulse-pounding graphic novel of California psych-horror from acclaimed creators ALEX DE CAMPI and ERICA HENDERSON.

Avis : je ne sais rien de cette histoire qui sort directement en format graphic novel…en fait, j’ai juste noté le titre qui a attiré mon attention et…la sollicitation a l’air juste ultra fun, avec un Dracula balancé dans les années 70. Parce que !!! Comme beaucoup je pense, j’en ai un peu ma dose des récits de vampire depuis un bon moment (dit-il alors qu’il attend la publication de Tomb of Dracula avec impatience), mais franchement cela a l’air du truc bien barré qui va faire du bien à lire cette semaine…

Chances de publication en VF : tout est possible désormais, mais je dirais que les chances sont assez basses, à moins que le truc soit un succès surprise, ce que je lui souhaite. 

Verdict : Check it 

MARVEL COMICS

AMAZING SPIDER-MAN #50 

Prix : $5.99/

Scénario : Nick Spencer 

Dessin : Patrick Gleason 

Sollicitation : « LAST REMAINS » STARTS HERE!

  • THE AMAZING SPIDER-MAN reaches another landmark and we’re celebrating Spider-Style!
  • Spider-Man just took the beating of his life and we’re just getting started.
  • Artist Patrick Gleason is back on AMAZING SPIDER-MAN ushering in the saga that is « LAST REMAINS »!
  • Kindred is stepping out on stage for the first time and Spider-Man is not ready for the havoc that Kindred is going to let loose.

Avis : j’évoque rapidement le 50e épisode de ce volume d’AMS…qui voit le début d’un nouvel arc qui, comme tous les arcs depuis la reprise du titre par Nick Spencer, va encore une fois tourner autour de Kindred. J’ai à peine suivi ce run depuis son lancement, mais j’ai l’impression que tout tourne autour de ce mystère…qui va sûrement faire pshiittt à la fin.

En fait, mon propos ici est simple : je vois mal comment l’idée de Spencer pour ce personnage pourra être à la hauteur des attentes après 50 épisodes à aguicher les lecteurs  avec le bidule. C’est beaucoup trop ! surtout à notre époque où l’information est partout et où les lecteurs aiment justement se lancer dans les théories les plus folles…il est preque certain que beaucoup ont trouvé a ce stade et la révélation ne pourra que décevoir dès lors. 

D’autant plus que Spencer a bénéficié de ne je ne sais pas combien d’épisodes spéciaux ces derniers temps, à l’image du précédent épisode qui célébrait le 850e épisode (dans la numérotation originale, oui, il faut suivre avec Marvel). Il a donc eu tout l’espace pour faire sa révélation…Bref, pour ceux qui sont coincés avec ce run, bon courage, je doute que cela avance beaucoup (pitié faites que j’ai tort). 

Verdict : courage à ceux qui suivent…

IMMORTAL HULK #38

Prix : $3.99

Scénario : Al Ewing 

Dessin : Joe Bennett 

Sollicitation : He’s been chained. He’s been suppressed. He doesn’t even know if he’s real. But something is reaching through the Green Door. It wants to hurt Bruce Banner. And when you hurt Banner …the DEVIL HULK takes it personally.

Avis : suite de l’arc qui voit le retour du Leader qui semble cette fois avoir un avantage écrasant contre Hulk, qui ne comprend même pas qu’il est attaqué…Pour l’instant je suis assez réservé sur cet arc qui est certes meilleur que le précédent (en même temps difficile de faire pire que cette histoire sans intérêt avec Xemnu…), mais qui peine à vraiment m’entraîner. L’histoire a l’air…moins cohérente que les précédents travaux de Ewing…

Mais je pense aussi que la lecture en épisode joue beaucoup, car il avait écrit le précédent épisode comme en emboîtement de plans arrivant tous à maturité en même temps, ce qui était assez brillant. Mais comme j’avais un peu (beaucoup) mis la série en bas de ma pile de lecture, je ne me suis pas vraiment senti impressionné par ce que faisait le scénariste…ou la manière dont il le faisait. Peut être que cela passera mieux en TPB, qui sait. 

Au-delà, nous arrivons à un point qui je pense est une question en suspens pour nombre de lecteurs, qu’est-il arrivé au Devil Hulk ? et pourquoi a t-il été de nouveau enfermé dans la psychée de Banner à la fin de l’arc avec Xemnu ? On savait que le Planet Hulk était impliqué dans le bordel…mais Al Ewing avait laissé de manière volontaire beaucoup de choses non-dites…

Nous allons voir s’il avait vraiment un plan sur la question. Je n’en doute pas, il faut juste espérer que cela soit intéressant. 

Verdict : Check it 

X OF SWORDS 

HELLIONS #5 

Prix : $3.99

Scénario : Zeb Wells 

Dessin : Carmen Nunez Carnero

Sollicitation : X OF SWORDS, PART 6

Desperation. Help from unexpected places. An advance into the unknown.  

 

 

 

 

NEW MUTANTS #13

Prix : $3.99

Scénario : Ed Brisson 

Dessin : Rod Reis 

Sollicitation : X OF SWORDS, PART 7

Diligence. Discipline. A sword of the self.

 

 

 

 

CABLE #5

Prix : $3.99

Scénario : Gerry Duggan 

Dessin : Phil Noto 

Sollicitation :  X OF SWORDS, PART 8

A hand held aloft. A mystery in the stars. An ace up the sleeve.

Avis général  : je vais faire court sur la sortie de ces épisodes, car si vous avez écouté le Comixweekly 505 de la semaine dernière, vous savez déjà, sinon je vous l’apprends, que j’ai décidé d’arrêter là la lecture de ce crossover. Les épisodes traités à l’occasion de cette émission n’étaient pas mauvais…au contraire, ils étaient même plutôt solides, je me suis simplement rendu compte que l’histoire globale racontée ne m’intéressait pas. D’autant plus que de toute évidence, la structure du crossover, au vu des épisodes parus, sera la suivante : 10 épisodes pour récolter les épées nécessaires au tournoi avec Otherworld, 10 épisodes de combats contre leurs ennemis. Et …je m’en fiche. Non, sincèrement. Je m’en tape complètement. Je reprendrai sûrement sur les X-Men d’Hickman une fois tout cela terminé. En attendant, je mets la franchise en pause jusqu’à la fin du crossover. 

Verdict général  : au revoir les X-Men, on se revoit début 2021…

TPB/GRAPHIC NOVEL

CAPTAIN AMERICA EPIC COLLECTION TP MONSTERS AND MEN

Prix : $39.99/504 pages 

Scénario : J.M.Dematteis, 

Dessin : Mike Zeck 

Episodes : CAPTAIN AMERICA (1968) #267-285 and ANNUAL #6 and DEFENDERS (1972) #106.

Sollicitation : The son of Zemo! Baron Helmut Zemo has taken up his father’s villainous mantle – and targeted Captain America in a complex plan of revenge! As Cap battles the existential threat of Everyman, Steve Rogers’ childhood friend Arnie Roth resurfaces – but he’s in deadly danger! Vermin strikes and Zemo’s trap is sprung, but can Cap save Arnie from Zemo’s clutches? Meanwhile, when Hydra crashes a reunion of the Howling Commandos, the aging heroes go to war once again! Cap’s girlfriend, Bernie Rosenthal, makes a startling realization! The Falcon struggles to reconcile his past and future! And the 1950s Bucky must rescue a brainwashed Cap from Viper’s fangs! Plus: Four Captain Americas are united across time – but can even their combined power keep death at bay?

Avis : suite de réédition du run de J.M.Dematteis et Mike Zeck sur Captain America en EPIC collection, qui fut assez long manifestement, puisqu’ils ont tout de même plusieurs dizaines d’épisodes au compteur (jusqu’au # 300 tout de même), avant que Mark Gruenwald ne reprenne la série à partir du 301 pour presque une dizaine d’années. Je n’ai jamais lu ce run, mais le travail de Zeck sur le titre fait partie de ces indispensables qu’il me manque…quant à Dematteis…que dire, le monsieur a-t-il jamais vraiment déçu ? Une période que j’espère découvrir en VF un jour prochain. 

Chances de publication en VF : il va falloir attendre un peu, puisque les intégrales Captain America en sont encore à l’année 1976…et que ces épisodes sont parus entre 1982 et 1983. De manière générale, j’ai hâte que les intégrales de pas mal de séries arrivent aux années 80, car si bien entendu tout ne fut pas parfait, cela reste une ère créative assez incroyable pour pas mal de séries. 

Verdict : à posséder !

WAR OF REALMS OMNIBUS HC 

Prix : $125/1576 pages 

Scénario : Jason Aaron et tout plein de gens 

Dessin :RUSSELL DAUTERMAN, MIKE DEL MUNDO, SCOTT HEPBURN, ED McGUINNESS & ANDREA SORRENTINO

Episodes : The War of the Realms (2019) #1-#6, War of the Realms Omega (2019) #1, War of the Realms: War Scrolls (2019) #1-#3, The War of the Realms Strikeforce: The Land of the Giants (2019) #1, War of the Realms Strikeforce: The Dark Elf Realm (2019) #1, The War of the Realms Strikeforce: The War Avengers (2019) #1, Giant-Man (2019) #1-#3, The War of the Realms: Journey Into Mystery (2019) #1-#5, Spider-#Man & the League of Realms (2019) #1-#3, The War of the Realms: The Punisher (2019) #1-#3, War of the Realms: Uncanny X-#Men (2019) #1-#3, The War of the Realms: New Agents of Atlas (2019) #1-#4, Asgardians of the Galaxy (2018) #8-#10, Tony Stark: Iron Man (2018) #12-#13, Venom (2018) #13-#15, Thor (2018) #8-#16, Avengers (2018) #18-#20, Captain Marvel (2019) #6-#7, Champions (2019) #5-#6, Deadpool (2018) #13-#14, Fantastic Four (2018) #10, Moon Girl and Devil Dinosaur (2016) #43, The Superior Spider-#Man (2019) #7-#8, and The Unbeatable Squirrel Girl (2015) #43-#46.

Sollicitation : The Ten Realms have all fallen to Malekith and his army – except one. Now, at last, Midgard burns! All hell breaks loose in New York City as Malekith and his allies begin their assault – and with Thor trapped in the land of the Frost Giants, Earth’s forces are overwhelmed! What can possibly stop the diabolical Dark Elf and his army? Spider-Man, Captain America, the Punisher, Ghost Rider, Blade, Hulk and more join the fray as Jason Aaron’s epic THOR saga reaches a crescendo that explodes across the Marvel Universe!

Avis : et allez ! un autre XXX de MONSTRE !!! Apparemment, il s’agirait si ce n’est du plus gros omnibus jamais publié par Marvel, au moins l’un des plus gros. Plus de 1500 pages reprenant le déluge de mini séries qui ont accompagné la sortie de l’event War of Realms, véritable climax du long run de Jason Aaron sur Thor !

Il faut dire qu’avec la Terre envahie par les forces de Malekith, il y avait de quoi explorer les réactions de la plupart des super-héros Marvel. Ensuite…ces épisodes sont-ils vraiment indispensables ? Clairement …non. Comme d’habitude, avec ces events surgonflés en ties ins, la plupart sont complètement inutiles. Il faut avant tout se concentrer sur la mini série principale et les ties ins écrits par l’auteur de l’event (donc dans le cas présent, Thor et certaines parties de War of the Realms: War Scrolls.

Et uniquement pour ceux qui veulent avoir tout le run de Jason Aaron. Au-delà, l’omnibus est un bon format pour admirer le travail de certains artistes, comme Russell Dauterman sur l’event principal. 

Chances de publication en VF : comme d’habitude, avec les events Marvel, Panini a une politique assez claire sur la réédition : Absolute, puis Deluxe et éventuellement un 100%. L’ Absolute prévu originellement ce mois-ci a été repoussé au mois prochain et je pense que le deluxe paraîtra l’année prochaine (je dirai second semestre 2021). Par contre si vous voulez tout avoir…la politique d’omnibus de Panini est en train d’évoluer, donc rien n’est impossible. Et je pense qu’elle évolue car ils se sont rendus compte que le public avait beaucoup évolué ces dernières années et qu’il y avait une petite audience, mais en pleine croissance, qui s’intéressait aux omnibus. 

Verdict : je dirais bien Buy, parce que même s’il n’était pas parfait, l’event était vraiment sympa,  mais apparemment le truc est déjà en rupture de stock…alors qu’il ne sort officiellement pour nous qu’à la fin du mois (cette sortie présentée ici concerne avant tout le direct market). Comme beaucoup d’omnibus cette année, ils ont tendance à être en rupture très très vite. 

X-MEN MILESTONES TP AGE OF X

Prix : $24.99/256 pages 

Scénario : Mike Carey 

Dessin : Clay Mann, Water Hernandez Walta 

Episodes : AGE OF X ALPHA, X-MEN LEGACY (2008) #245-247, NEW MUTANTS (2009) #22-24 and AGE OF X: UNIVERSE #1-2.

Sollicitation : The biggest and best adventures of Marvel’s mighty mutants – these are the X-Men Milestones! In a world where the X-Men never existed and mutantkind has been hunted to extinction, the few remaining Homo superior have banded together to make their last stand. The weary mutants spend each day securing the walls of their stronghold, Fortress X, in a seemingly endless battle to beat back the anti-mutant forces that would see them wiped out. But when a conspiracy is discovered within Fortress X itself, could it be that mutantkind’s last bastion will crumble from the inside out? When the dust settles, no one will be left unscathed – but what is the terrible truth about the Age of X? 

Avis : je passe assez vite sur ce tome de la collection Milestones qui réédite l’un des derniers events de la franchise X-Men, Age of X, publié il y a tout de même plus de 10 ans, et piloté par Mike Carey, vers la toute fin de son run sur X-Men Legacy. Le truc était sympathique, mais pas non plus vraiment exceptionnel. 

On peut cependant y retrouver un jeune Clay Mann sur la partie graphique, que déjà à l’époque je voyais clairement devenir une future star…mais dont le talent ne fut vraiment reconnu qu’une fois passé chez DC, notamment grâce à son travail sur Batman. C’est pour moi l’une des preuves de la mauvaise gestion de la franchise mutante au cours des 15 dernières années…

Avant, la franchise X était celle qui révélait les talents et leur conférait un autre statut. Là, Clay Mann a dû partir pour être révélé au grand public…Au delà, je pense que ce sera le dernier Milestone pour les X-Men avant un moment car je crois qu’ils ont couvert la plupart des gros crossovers mutants à ce stade. 

Chances de publication en VF : déjà disponible en deluxe depuis l’année dernière de mémoire. 

Verdict : Check it

A propos Sam 1996 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

4 Comments

  1. Le run de JM DeMatteis sur Captain America est très sous-estimé, mais souffre à mon avis du manque de focus. En effet, très vite DeMatteis axe son run sur le social (bien qu’il dira dans des interviews après qu’il n’a jamais voulu faire que du social lors de son run) : quelle place prend Captain America au sein des années 80, face à toutes les inégalités ? Cap ainsi se remet en question et va à la rencontre de la population. Il développe aussi la vie sociale de Steve Rogers, dans la continuité de ce qui se faisait lors du run de Stern & Byrne : on voit Steve et Bernie plus proches que jamais, le quotidien de Steve avec ses voisins, et le retour d’un ami d’enfance de Steve qui va énormément souffrir (Arnie Roth), sur des épisodes très touchants.
    DeMatteis va aussi jongler dans son run entre des éléments du bizarre et de l’horreur : l’affrontement contre Primus, les machinations du Baron Zemo (jr) … et la confrontation « finale » contre Crâne Rouge. J’apprécie l’ambiance horrifique de l’histoire quand Cap commence à visiter le manoir de son grand ennemi.

    Deux autres petits défauts du run :
    -le grand nombre de fill-ins dans le run, assurés par David Anthony Kraft
    -Mike Zeck qui n’assure pas tous les épisodes, remplacé par Paul Neary … et c’est pas la même chose

    Enfin, je recommande beaucoup ce run, qui souffre de quelques petits défauts mais qui recèle de pépites.

  2. Sur l’omnibus de War of the realm, c’est une édition certes au format omnibus qui nous est proposé, on a bien tout le matériel de l’évent au même endroit mais l’ordre de lecture n’est pas travaillé, on vous propose la série principal puis les tie-in sans aucun agencement laissant découvrir le cross-over et ses enjeux. L’absolute de panini à l’air de proposer une travail éditorial de ce coté là en piochant dans les ties – in et en les ordonnant pour suivre l’histoire. C’est d’autant plus triste qu’un omnibus c’est cher et que Marvel s’entête au contraire de DC à ne pas travailler du tout sur cet agencement. on mérite mieux quand on met 100 euros dans un livre.

    • C’est une tendance malheureuse que je vois chez Marvel en effet ces derniers temps. On a eu l’exemple récent avec l’omnibus d’Absolute Carnage qui était édité de la même manière.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.