Guide de lecture Comics VO : semaine du 28 octobre 2020

Edito : et encore une fois un guide VO très chargé, avec beaucoup de très bonnes choses que ce soit en single ou en TPB/Graphic novel ! Je trouve tout de même étrange que la VF et la VO aient suivi les mêmes tendances, avec un début d’octobre pas incroyable…et une seconde moitié de mois bien plus excitante ! J’espère que c’est un début de tendance qui se confirmera dans les prochaines semaines …hein ? y a que des events chez DC et Marvel en cette fin d’année ? hein ? Toutes les séries régulières chez DC vont se prendre trois events en même temps entre Death Metal, Endless Winter et Future State ? hein ? il faudra attendre mars pour un retour à la normale…des fois, il faudrait vraiment que je la ferme…

Sorties de la semaine : une semaine bien dense en perspective donc : 

  • chez DC, la conclusion de Three Jokers et la suite de la réédition du run d’Alan Moore sur Swamp Thing en format Absolute ! 
  • chez IDW, le début de la très attendue mini-série TMNT : The Last Ronin ! 
  • chez Image, du très bon avec la suite de Department of Truth, Lazarus et un GN inédit signé RAM V ! 
  • enfin chez Marvel, la suite attendue de Immortal Hulk ! 

Émissions de la semaine : à priori 4 émissions au programme cette semaine, je dis à priori car nous rencontrons chaque semaine des difficultés de plus en plus accrues avec la gestion de la chaîne Youtube, les streaming étant de plus en plus compliqués à être réalisés…je ne vous cache pas que les émissions à ce stade sont en danger de purement et simplement disparaître…Mais en attendant, nous devrions réaliser les émissions suivantes toujours à partir de 21h

  • mardi, le podcacth, toujours avec Steve et Jonat ;
  • Mercredi, un nouveau Freaxity où Steve et Laure parleront d’un classique : The Thing de John Carpenter !
  • jeudi, le comixweekly où nous parlerons des sorties VO de la semaine !
  • et enfin, vendredi, un nouveau Comixity, où nous parlerons des sorties VF de ces dernières semaines (et vous avez pu voir qu’il y a de quoi discuter !). 

DC COMICS

BATMAN  : THREE JOKERS # 3

Prix : $5.99

Scénario : Geoff Johns 

Dessin : Jason Fabok 

Sollicitation : The final chapter of the most terrifying and personal Batman mystery is here! Still reeling from their last encounter with the three Jokers, Batman, Batgirl, and Red Hood discover the terrible truth about the Three Jokers’ plot. Will the caped crusaders have the strength needed to put an end to the maniacal menaces’ master plan once and for all, or will it be lights out for good? You won’t want to miss the stunning conclusion of Batman: Three Jokers as it completes its trajectory as the ultimate examination of The Joker and his never-ending conflict with Batman.

Avis : suite et fin de la très bonne mini série Three Jokers ! Dans une année très compliquée pour DC d’un point de vue tant créatif que commercial, cette mini fut une petit oasis de qualité et une si ce n’est la meilleure vente de l’éditeur en 2020. Ce qui m’amuse dans tout cela est qu’elle fut très attendue, qu’elle est écrite par un scénariste qui s’est pris plein de caca bien sale dans la figure au cours de l’année passée, et qui a été marginalisé dans l’univers DC…et qu’il montre encore une fois qu’il demeure bien meilleur que ses pseudo-remplaçants…

En termes de contenu, plus j’y pense, plus je dois dire que la direction donnée m’interroge car plus qu’une mini sur une foule de Joker…le scénario met surtout en avant Red Hood. Il est la star incontestée des deux premiers épisodes. Il est celui à qui, il arrive le plus de choses et il est aussi celui qui fait réellement avancer l’histoire. Bien que Batgirl ait été plus présente dans le second épisode, censé être plus centré sur elle, Jason lui a carrément volé la vedette !

Et Batman dans tout ça et le mystère des multiples Joker ? et bien ils sont presque secondaires dans cette exploration ultra-tendue des traumas subis par les héros au fil des années des mains du Joker…De ce point de vue, le second épisode était particulièrement noir et tendu du slip brésilien porté par un obèse qui aurait décidé de concurrencer des sumos. 

Toute la scène entre Jason et le Joker et surtout l’objectif recherché par le Joker était malsain au possible…ce dernier révélait d’ailleurs des choses sur le parcours de l’ancien Robin qui étaient très perturbantes et cela tournait plus à l’exploration de personnages qui portent des costumes à l’occasion. 

Je pense que Geoff Johns réussit aussi bien pour deux raisons. La première est que je crois que l’auteur a beaucoup appris lors de l’écriture de Doomsday Clock, notamment comment creuser un peu plus profond la caractérisation de ses personnages, comment aller au cœur, comment aller toujours plus loin. Et l’autre est bien évidemment sa collaboration avec Jason Fabok. 

De manière générale, Johns est quelqu’un qui sait s’entourer d’artistes qui savent retranscrire voire sublimer sa vision, de Van Sciver (malgré sa dérive ces dernières années), Ivan Reis, ou encore Jason Fabok qui est incroyable sur ces épisodes. On comprend que cela ait pris autant de temps à produire, car le résultat est phénoménal. Du coup j’attends la conclusion avec impatience …en espérant que Johns ait encore des projets comics dans l’avenir proche…ne nous abandonne pas Geoff !

Verdict : BUY 

DARK NIGHTS: DEATH METAL RISE OF THE NEW GOD #1

Prix : $5.99/48 pages

Scénario : James Tynion IV & Bryan Hill 

Dessin : JESUS MERINO and NIK VIRELLA

Sollicitation : Batman. Always. Wins. This irrevocable truth resonates to the very heart of Perpetua’s battle with the Batman Who Laughs…and when her ally reveals his absolute nature, she will upend this mantra and destroy the last planet. His planet. But that’s not enough…and the mother of all creation must wonder, if power lies in destruction, why would she ever stop? But that’s the thing about truth…when it turns to fact, there’s no disputing its godlike reverence…and so enters the Darkest Knight. Featuring a backup story that spins out of the cliffhanger from Dark Nights: Death Metal Multiverse’s End #1.

Avis :euhhh, on est obligé ? pitié, dites moi que l’on peut sauter ce one shot…(lis rapidement la sollicitation)…apparemment non. Si l’on veut à peu près comprendre la suite de cet event sans fin (pitié faites que la fin arrive bientôt…c’est jusqu’en janvier prochain ? oh grand dieu des comics, cette année 2020 restera une calamité jusqu’au bout hein ?), il va vraisemblablement falloir se le taper, puisqu’il va aborder la question de la confrontation Perpetua/Batman who laughs transformé. 

On comprend que comme d’habitude, le Batman who laughs a un plan et qu’il a bien évidemment tout anticipé au 1000e degré …cela devient lassant, hein? c’est au fond ce qui m’ennuie dans tout cet event : c’est toujours la même structure. Les héros ont un plan, se disent qu’ils n’ont pas le choix mais refusent d’envisager que le Batman who laughs a déjà intégré cette possibilité dans ses plans, les laisse faire pour qu’ils tombent encore dans un autre piège qu’il leur a tendu…encore et encore et encore…

Et ce depuis pratiquement le départ et je ne pense pas que cela soit différent ici aussi. Je m’attends donc à voir un Batman who Laughs encore triomphant à la fin…d’où mon envie que l’on passe enfin à autre chose que “les héros DC sont des crétins”. Cette phase a duré suffisamment longtemps. 

Verdict : Check it ? 

DETECTIVE COMICS # 1029

Prix : $3.99

Scénario : Peter J.Tomasi 

Dessin : Kenneth Rocafort 

Sollicitation : After the City of Bane, the Riddler’s takeover, The Joker War, and more, the people of Gotham City have had enough. The world is changing for Bruce Wayne, and the question he must ask himself is: What role does the Batman have in a city that rejects him? As the year barrels forward into what will become a turning point for the Dark Knight, Batman must grapple with the very citizens he has sworn to protect…while a familiar face looms large as a new threat on the horizon: Damian Wayne!

Avis : j’avais l’impression que pour les prochains épisodes, Peter J.Tomasi  allait enchaîner les histoires en un ou deux épisodes avant de passer la main le temps de Future State, que je vais sûrement zapper entièrement., mais en fait non…nous allons encore avoir un arc en 5 parties, avec un nouvel ennemi. Un ennemi qui va mener un groupe de citoyens de Gotham pas content contre Batman et sa famille, suite aux événements de Joker War…et j’ai du mal à m’y intéresser…

Je cite tout de même l’épisode car il promet de ramener le personnage de Damian Wayne étrangement écarté des séries Batman ces dernières années. Certes, il était plus développé dans Teen Titans…mais les scénaristes ont aussi mis en scène l’éloignement Bruce / Damian de manière assez prononcée. Alors qu’il y a quelques années, Tomasi s’était fait chier à monter toute une saga pour le ressusciter, ses successeurs se sont juste dit : ah oui, mais on s’en fout du personnage en fait…

J’espère qu’à l’image d’autres personnages de la Bat-family au fil des ans, il ne sera pas mis au placard sans cérémonie…ou transformé en ennemi de Batman. Ce serait sans doute le pire…Donc Tomasi, je sais que je t’ai souvent dit qu’il était temps de passer à autre chose et même si DC n’a rien annoncé, si tu t’en vas, merci d’arranger ce merdier avant. L’auteur qui avait signé un très bon run sur Batman et Robin, qui avait très bien mis en scène la relation père/fils entre les deux personnages est sans doute le seul à ce stade qui peut y arriver. 

Verdict : Check it 

JUSTICE LEAGUE DARK #27

Prix : $3.99

Scénario : Ram V 

Dessin : AMANCAY NAHUELPAN

Sollicitation : Welcome to the Other Place, where the Upside-Down Man rules without equal, and where all the odds are bleakly stacked in his favor. Wonder Woman will tap into the darkest recesses of power, but can she control it? What sleight of mind will Zatanna reveal to her greatest villain, and what sacrifice (or three!) must be made? This issue features a battle so costly that the team’s roster will be forever changed.

Avis : avant dernière partie de l’arc en cours qui voit le combat final mené contre le Upside-Down Man. Depuis le début de la série, il s’agit de la plus grande menace, qui dépasse les limites de la réalité et l’auteur semble ici avoir trouvé un moyen de contourner le problème pour le résoudre une bonne fois pour toute. Je dois dire que je trouve la solution un peu facile, mais elle est acceptable. 

Cela n’empêche pas la série de rester très bonne d’autant que l’on nous annonce depuis un moment qu’un sacrifice devra être fait…est-ce que la mort probable d’un personnage vu à la fin de l’épisode précédent sera le prix à payer ? nous verrons bien d’autant plus que je suis vraiment accro au travail de l’auteur désormais. Je suis ravi de la direction prise par la série sous la houlette de Ram V. J’étais dubitatif au départ, mais de mois en mois il me convainc de plus en plus. 

À noter que cet arc se terminera le mois prochain, et qu’en décembre, la série sera écrite par Andy Lanning et Ron Marz en lien avec le pseudo event Endless Winter. Et ensuite…future state, donc il faudra attendre mars pour avoir un nouvel épisode de Justice League Dark…si la série continue. L’avenir de l’univers DC est encore très flou et il est fort possible que l’éditeur continue de resserrer sa ligne sur ses titres les plus connus…Donc profitez des bons titres DC tant qu’il y en a. 

Verdict : Check it 

LEGION OF SUPER-HEROES #10

Prix : $3.99

Scénario : Brian Michael Bendis 

Dessin : Ryan Sook 

Sollicitation :  A grudge that has endured 1,000 years! The unstoppable behemoth Rogol Zaar has survived the millennium to haunt Jonathan Kent where he least expected it! It’s a menace so terrible the Legion of Super-Heroes may not survive. Was this the challenge Brainiac 5 predicted? Is the Legion up to the task? Plus, who is dating whom in the 31st century? Another searing chapter in the far-flung future of the DC Universe, courtesy of Bendis, Sook, and von Grawbadger!

Avis : Bendiiiissss !!!!!!!!! poing levé au ciel !!!arghhhh pourquoi ???? alors que je m’apprête à lire son premier arc sur la Légion sorti chez Urban il y à quelques jours au moment où j’écris ces lignes et que je crains le pire (mais il fallait soutenir la Légion en VF, donc je me suis sacrifié pour la cause), je prends en cours de route la série en VO en même temps. 

J’ai notamment lu le dernier épisode en VO qui mettait en scène le procès de la légion par l’organisation des planètes unies qui était…correct. C’était lisible, ce qui pour du Bendis était étonnant…Et puis il y avait une armée de certains des meilleurs dessinateurs de l’industrie sur la partie graphique…et XXX, Bendis sait attirer les talents !

Et alors que je commence à me dire : “oh, ce run n’est peut être pas si catastrophique !” que vois je dans la sollicitation ??? Pourquoi Bendis ? Pourquoi ? Rogol Zaar ? encore ? mais c’est pas vrai, tu n’as pas compris que ton personnage ne nous intéressait pas, il faut aussi que tu souilles le futur de DC avec ta “création” ? Dans quelle langue faut- il lui répéter que son machin ne fonctionne pas ? Toutes les langues des membres de la Légion ? c’est ça ? Arrête Brian…gardes ton truc dans un coin, amuses toi avec dans ta tête, mais ne nous l’impose pas dans nos comics. 

Verdict : Check it ? Parce que Ryan Sook ? 

SUICIDE SQUAD #10

Prix : $3.99

Scénario : Tom Taylor 

Dessin :  Bruno Redondo 

Sollicitation : The world knows Ted Kord as Blue Beetle, superhero. But the members of Task Force X know him as something else entirely — the violent and vindictive puppet master who rigged them to blow. With Deadshot murdered and Kord finally at their mercy, will the Suicide Squad get their revenge once and for all?

Avis : avant dernier épisode de la Suicide Squad de Tom Taylor…et la salaud l’a vraiment fait ! en un épisode, il a d’une part révélé qui était vraiment derrière ce gros complot mis en place contre la nouvelle équipe…et c’était une vraie surprise. On se doutait bien que le Ted Kord mis en avant était un imposteur, mais je dois dire que je n’avais pas vu venir le choix de Taylor pour l’identité du véritable responsable. 

Et c’était assez bien vu je dois dire ! Cela élève en même temps grandement le niveau de menace que représentait ce personnage car mine de rien, il a accumulé énormément de pouvoirs et est devenu un vrai danger au niveau mondial de manière crédible. Pas de grand pouvoir cosmique ou sur-humain en jeu…juste de la bonne vieille astuce et un bon plan solide. 

Et d’autre part,  la grande question est bien entendu le sort de Deadshot ? Est-ce que DC va vraiment accepter de se débarrasser du personnage ? Certes, il n’est pas dans le prochain film, donc du coup il sort de la liste des personnages à qui on ne peut plus rien faire car ils sont réservés pour d’autres médias…mais j’ai tout de même du mal à croire que l’éditeur acceptera de le mettre au frigo pendant quelques temps…

À voir, en tout cas on peut dire que ce run restera dans les mémoires et comme il était très bon, il était évident que DC allait l’annuler…mais il nous restera toujours ces 11 épisodes …Et Dc…filez enfin un titre de premier rang à Taylor…arrêtez de jouer maintenant. 

Verdict : Buy

TPB/GRAPHIC NOVEL

ABSOLUTE SWAMP THING BY ALAN MOORE VOL 02 HC

Prix : $99.99/464 pages 

Scénario : Alan Moore 

Dessin : Steve Bissette 

Episodes : issues #35-50

Sollicitation : Collecting issues #35-50 of Alan Moore’s seminal Swamp Thing run in oversize Absolute format, this volume brims with horrors including underwater vampires, a werewolf with an unusual curse-and the debut of John Constantine! Plus, Swamp Thing’s quest for self-discovery comes to its shattering conclusion, and a harbinger of doom awakens an evil beyond comprehension-bringing together Constantine, Deadman, the Phantom Stranger, the Spectre and others.

Avis : alors que le premier absolute est réédité cette semaine par DC Comics, l’éditeur a pris pour une fois une bonne décision : sortir la suite. Oui, je sais c’est incroyable, ce qui reste du département des éditions reliés de DC poursuit la publication en absolute du run d’Alan Moore sur Swamp Thing…en continuant de proposer l’ensemble recolorisé par Steve Oliff…

Je dois dire que sur ce sujet, mon opinion est très partagée au vu des pages que j’ai aperçu et des comparaisons entre ancienne colorisation et nouvelle, car sur certaines pages la nouvelle a l’air mieux et puis 3 pages plus loin, l’ancienne apparaît bien plus adaptée. Donc, je suppose que l’objectif secret de DC est de faire en sorte que l’on achète les deux versions ? mais je doute qu’ils soient en capacité de former une pensée aussi cohérente pour un tel plan…

Sur le fond, c’est bien évidemment un indispensable, nous le savons d’autant plus que nous avons enfin toute la série en VF depuis peu !

Chances de publication en VF : et oui, Urban est arrivé au terme de l’édition de ce run mythique il y a à peine quelques semaines maintenant. Et l’édition VF est très réussie, pas aussi grande que l’Absolute, mais elle n’a pas grand chose à lui envier. Et étant donné le style “fleuri” (fleuri, hé hé, Swamp Thing, hé hé …j’ai besoin de vacances hein ?) de Moore au scénario, lire en VF est sans doute le bon choix. 

Verdict :Buy…en VF

BATMAN 80 YEARS OF THE BAT FAMILY TP

Prix : $39.99/400 pages 

Scénario : tout plein de gens 

Dessin : tout plein de gens 

Episodes : Robin, The Joker, Catwoman, and others! Collects Detective Comics #1000, Detective Comics: 80th Anniversary Giant #1, Robin 80th Anniversary 100-Page Super Spectacular #1, Catwoman 80th Anniversary 100-Page Super Spectacular #1, and The Joker 80th Anniversary 100-Page Super Spectacular #1.

Sollicitation : Since the start of his career, Batman’s partners in crime-fighting and his amazing rogues gallery have been key to the Dark Knight’s unending popularity! This title collects the all-star anniversary anthologies of tales celebrating the 80th anniversary of the Dark Knight, along with his greatest allies and enemies,

Avis : cette semaine, l’éditeur présente une anthologie des épisodes spéciaux parus ces derniers temps pour célébrer l’anniversaire de certains membres de la Bat-family. Et si au départ, je voulais rire de cette sortie, la voir de manière négative…En fait, c’est pas une si mauvaise idée de tout rassembler dans un seul tome…C’est même la solution la plus économique en fait, ces épisodes en solo étant relativement hors de prix, de l’ordre de 10$ individuellement. 

Bon ensuite, les numéros en questions n’ont en général pas grand intérêt…Il sont en fait de qualité inégale car ils contiennent des histoires courtes réalisées par plein d’auteurs différents, et que cela peut aller du très bon au vraiment très anecdotique. C’est donc une bonne manière d’ajouter ces épisodes à sa collection et de calmer le complétiste en nous …tout en évitant de débourser des sommes infamantes. 

Chances de publication en VF : on prend les paris ? je dis, dans moins de 6 mois chez Urban. C’est du Batman inédit avec une armée d’auteurs connus dans tous les sens, c’est ultra-accessible, il n’y a rien d’autre à savoir pour l’éditeur en VF. 

Verdict : Check it 

SUPERMANS PAL JIMMY OLSEN WHO KILLED JIMMY OLSEN TP

Prix : $29.99/320 pages 

Scénario : Matt Fraction 

Dessin : Steve Lieber 

Episodes : Superman’s Pal Jimmy Olsen #1-12.

Sollicitation : Jimmy Olsen must die! Wait, we’re getting ahead of ourselves. Jimmy Olsen lives! Superman’s best friend and Daily Planet photographer Jimmy Olsen tours the bizarre underbelly of the DC Universe in this new series featuring death, destruction, giant turtles, and more, combining Silver Age energy with a distinctly modern sensibility! It’s a centuries-spanning whirlwind of weird that starts in Metropolis and ends in Gotham City. Award-winning writer Matt Fraction (Sex Criminals, Hawkeye) makes his DC debut with Superman’s Pal Jimmy Olsen, an irreverent, hijinks-filled journey across the weirdest and wildest corners of the DCU, illustrated by Eisner Award-winning artist Steve Lieber. 

Avis : ou le titre qui m’a réconcilié avec le travail de Matt Fraction. Pour ceux qui me suivent depuis longtemps, ils peuvent témoigner de mon manque total d’affection pour les séries passées de cet auteur..Et pourtant sur Jimmy Olsen, la magie a opéré. Je ne sais pas pourquoi ni comment, mais j’ai adoré ce petit bonbon de créativité folle, cet hommage assumé aux séries des années 60 et 70 sur Jimmy Olsen qui étaient toutes complètement tarées car il s’agissait avant tout de produire en masse à l’époque et que l’on se préoccupait assez peu de la cohérence ou de la vraisemblance du contenu. .

Fraction parvient à tirer de tout cela une histoire hilarante et super bien construite, où chaque épisode est une découverte totale ou tout est imprévisible et pourtant parvient à respecter un certain fil rouge jusqu’au bout. Alors que la franchise Superman m’était fermée pour cause de contamination Bendisienne…la série Jimmy Olsen (et Lois Lane) était là pour me permettre d’avoir un peu ma dose…

Chances de publication en VF : c’est la grande question, autant pour cette série que pour Lois Lane…je ne sais pas si Urban voudra prendre le risque, même en publiant tout en un tome. Le fait est qu’ils donnent assez peu sa chance aux titres Superman en dehors des titres principaux et même là…ce n’est pas l’avalanche…En même temps, à chaque fois qu’ils font des tentatives, comme  le Superman de Byrne ou le Superman de Loeb et McGuinness..je n’ai pas l’impression que le public ait suivi…À force, je comprends que cela rende méfiant. 

Verdict : BUYYYY

IDW PUBLISHING 

TMNT THE LAST RONIN #1 

Prix : $8.99

Scénario : Tom Waltz & Kevin Eastman, Peter Laird

Dessin : Kevin Eastman, Esau Escorza, Issac Escorza

Sollicitation : It’s the TMNT event of 2020! Springing from the minds of TMNT co-creators Kevin Eastman and Peter Laird comes an epic like you’ve never seen before! In a future NYC far different than the one we know today, a lone surviving Turtle goes on a seemingly hopeless mission to obtain justice for his fallen family and friends. Kinetic layouts from Eastman, inks from Esau and Isaac Escorza and a thrilling script full of surprises from longtime TMNT scribe Tom Waltz all combine to make this one of the most memorable TMNT stories you will ever read!

Oversized in both format and page count, this is a perennial TMNT tale that can’t be missed! »

Avis : alors que la série principale s’enfonce dans l’ennui le plus total (allez Sophie Campbell, réveillez vous, vous êtes capables de tellement mieux), les auteurs qui viennent d’achever un long run de 100 épisodes sur le titre en question avant elle, qui lui ont redonné une vraie légitimité (encore une fois Sophie…évitez de tout saccager derrière eux) présentent cette semaine leur dernier projet sur la franchise. 

Un projet avec lequel IDW aguiche les lecteurs depuis des mois et son travail a fonctionné puisque apparemment le premier épisode pourtant à 9$ se serait écoulé en pré-commandes à plus de 100 000ex…soit le plus gros succès de l’année de la boîte, qui en a grandement besoin depuis des années ! Il faut dire qu’il donne sacrément envie, avec cette histoire située dans un futur bien sombre où on va suivre la dernière tortue encore en vie…

Le principal mystère étant  : qui a donc survécu ? et quelle menace plane sur elle ? le projet est sacrément intriguant…mais un peu cher. Mais avec cette équipe créative, on peut clairement s’attendre à du très bon. 

Verdict : Buy

TPB/GRAPHIC NOVEL

DYING IS EASY HC

Prix : $19.99

Scénario :Joe Hill 

Dessin : Martin Simmonds 

Sollicitation : Comedy is hard… but dying is easy! From New York Times bestselling author Joe Hill (Locke & Key, NOS4A2) comes this new graphic novel mystery. Meet Syd « Sh*t-Talk » Homes, a disgraced ex-cop turned bitter stand-up comic turned wanted killer! Syd’s rival Carl Dixon is on the verge of comedy superstardom and he got there the dirty way: by stealing jokes. He’s got a killer act, an ugly past, and more enemies than punch-lines. When he turns up dead, Syd is on the top of the suspect list… he had motive, he was the last man to see Dixon alive, and he had already named his price for taking Dixon out. Syd isn’t guilty of anything but bad jokes but now he’s on the run, and it’ll take all of his investigative chops to nail the real killer, before the cops nail him.

Avis : Joe Hill est décidément un homme très occupé ces derniers temps. Alors que l’on se pose quelques questions pour son label chez DC, il reste très actif chez IDW.Outre une nouvelle mini série dans l’univers de Locke & Key, et ses propres romans à côté, il nous revient cette fois avec une histoire publiée directement en TPB, encore un signe de l’évolution du marché vers les librairies. 

Je ne m’en plains pas et il faut dire que certaines histoires sont parfaitement adaptées à ce format. Et je suis ravi de voir que certains auteurs ultra talentueux (Brubaker/Phillips) y voient un secteur d’avenir pour les comics. Car après tout, peu importe le format, seule l’histoire compte. 

Et dans le cas présent, nous allons avoir droit à un bon polar bien noir…mais matiné de mauvais humour apparemment. Alors qu’un ex-flic reconverti en mauvais comique va devoir essayer de prouver son innoncence dans une affaire de meurtre. Joe Hill étant un XXX de bon auteur, j’ai hâte de découvrir cela…à voir s’il y aura une VF par contre. 

Chances de publication en VF : avec l’indépendant, c’est toujours un peu la roulette russe. J’aurais tendance à dire assez bonnes tout de même. Joe Hill est tout de même un auteur qui dispose d’un public en VF, surtout depuis le show TV Locke & Key et ses romans. Il est également bien connu du public comics, donc il y a des acheteurs fidèles. Sinon, et bien on se tournera tous vers la VO et pis c’est tout !

Verdict : Buy !

IMAGE COMICS

DEPARTMENT OF TRUTH #2

Prix : $3.99

Scénario : James Tynion IV

Dessin : Martin Simmonds 

Sollicitation : COLE TURNER has spent most of his life suppressing false memories of Satanic ritual abuse at his preschool. Now, he’s the newest recruit of the Department of Truth…and he just found out those false memories might be truer than he thinks. JAMES TYNION IV (Batman, Something is Killing the Children) & MARTIN SIMMONDS (Dying is Easy) continue their breakout conspiracy thriller!

Avis : suite de l’une des meilleures surprises de ces dernières semaines. Avec Department of Truth, James Tynion Iv a effectué avec succès son plus gros lancement à ce jour, avec un premier épisode écoulé à plus de 100 000ex, ce qui donne vraiment de l’espoir sur l’apparition de nouveaux titres indés  à succès non seulement chez Image, mais de manière générale sur la scène comics. 

Après l’arrêt de Walking Dead et la mise en hiatus très prolongée de Saga, l’éditeur se cherchait un peu de nouveaux comics prêts à prendre la relève…Et depuis lors, certains bouquins ont commencé à émerger, comme le Undiscovered Country de Snyder et Soule, même si je n’ai pas l’impression que les numéros suivants aient aussi bien fonctionné. Assez étrangement le titre qui fait le plus parler de lui chez Image depuis un an…est Spawn ! 

Ou le titre historique qui après le pic atteint au numéro 300 semble bien décidé à garder sa place et ne veut pas repartir dans l’obscurité…Il est assez étrange de voir les signes qui nous disent qu’une grande partie des tendances qui ont agité les années 90…reviennent en ce moment dans le monde des comics : X-Men et symbiotes chez Marvel, Batman partout chez DC, Spawn en tête chez Image…

En fait, c’était surtout Boom qui attirait l’attention ces derniers temps avec tous ses lancements réussis de nouvelles séries…et là, on voit qu’Image n’est pas prêt à se laisser dépasser…On peut même se demander si la concurrence de Boom ne les a pas forcer à se bouger un peu…

Sur le fond, donc la série de James Tynion IV fut une sacrée bonne surprise, avec un concept très novateur, très bien mis en place et surtout quelques twists bien sentis à la fin du premier épisode. On comprenait alors d’une part la mission réelle de ce department of Truth…et d’autre part la révélation sur la dernière page de l’épisode 1 est une des meilleures surprises que j’ai lu à la lecture d’un bouquin depuis un moment…

Ah la la…si Tynion IV pouvait être aussi bon sur Batman…Du coup, la suite est très attendue, car il va falloir désormais confirmer !

Verdict : Buy !

LAZARUS RISEN #5

Prix : $7.99

Scénario : Greg Rucka 

Dessin : Michael Lark 

Sollicitation : « FRACTURE II, » Part One

The New York Times bestselling team GREG RUCKA & MICHAEL LARK kick off a bloody new chapter in the LAZARUS saga.

The Carlyle Family and their allies launch offensives on all fronts to end the Conclave War. For Forever Carlyle, that means keeping a promise. For the Morray Family, it means a visit from…la Lázara.

Featuring all-new fiction by ANNIE JULIA WYMAN, artifacts from the firm of TRAUTMANN and HOWE, a never-before-seen entry in the World of Lazarus: Tools of War by RPG designer CRYSTAL FRASIER, and more…

Avis : début d’un nouvel arc pour la géniale série Lazarus ! En termes d’histoire, le dernier arc représentait avec le recul un tournant clair dans l’histoire. Dans le cadre de la guerre entre clans, la famille Carlyle a vraiment repris le dessus sur tous les fronts,  après des débuts très difficiles. Et si ces développements étaient très intéressants, c’est surtout au sein de la famille que les choses ont commencé à sacrément bouger. 

Nous avons ainsi aperçu pour la première fois la mère de toute la famille…et son apparence pose beaucoup de questions, tout en répondant à certaines ! C’était très bien vu de la part des auteurs en tout cas. Mais nous avons également vu que Forever et Jo continuent de poser leurs pions au sein de la famille pour en prendre potentiellement le contrôle. Tandis que leur sœur a commencé à s’effondrer …

Même s’il pouvait apparaître moins riche que les précédents, le dernier arc faisait donc bouger en réalité beaucoup de pièces en même temps et les positionnait sans doute pour le climax de la série. J’ai hâte de voir ce que le titre va encore nous réserver !

Verdict : Buy

SEX CRIMINALS #69

Prix : $3.99

Scénario : Matt Fraction 

Dessin : Chip Zdarsky 

Sollicitation : FINAL ISSUE! SERIES FINALE in which we skip ahead 39 issues and check in with how it all ends up a few years down the line. SPOILERS: pretty okay?

Avis : tiens, je parlais de Matt Fraction un peu plus haut, pour dire comment je m’étais réconcilié avec son travail…et l’une de ses séries les plus célèbres s’achève enfin cette semaine. Après des années de pause, Fraction et Zdarsky ont enfin trouvé un moment pour produire un dernier épisode…évidemment, vu le sujet, numéroté 69 ! et ce alors que le dernier épisode était le 30. Parce qu’il faut bien rigoler dans la vie. Et évidemment, c’est maintenant que je commence à apprécier le travail de cet auteur que la série se termine. Il est vraiment dommage que Glénat ait proposé la série à un prix déraisonnable car je reste persuadé qu’avec la bonne offre, elle aurait fonctionné en VF plutôt que de s’arrêter au bout de deux tomes…Par ailleurs, je dois dire que j’ai rigolé quand j’ai vu la proximité entre cette couverture et celle de la Légion cette semaine…surtout vu le sujet de Sex Criminals…

Verdict : Buy

TPB/GRAPHIC NOVEL

BLUE IN GREEN GN

Prix : $17.99/

Scénario : RAM V

Dessin : ANAND RK

Sollicitation : The dark and haunting portrayal of a young musician’s pursuit of creative genius-the monstrous nature of which threatens to consume him as it did his predecessor half a century ago. From creators RAM V (Grafity’s Wall, These Savage Shores) and ANAND RK (Grafity’s Wall), BLUE IN GREEN is an exploration of ambitions, expectations, and the horrific depths of their spiraling pursuit.

Avis : sortie très attendue cette semaine, le nouveau creator owned de Ram V, associé ici à Anand Rk (que je ne connais pas encore,…mais cela va changer, je le sens ). Le scénariste qui voit sa carrière peu à peu s’élever chez DC, notamment en raison de son travail sur Justice League Dark que je citais plus haut et de sa reprise de Catwoman, revient donc avec un projet personnel, son premier depuis These Savages shores (encore une fois très recommandé). 

Le pitch est cette fois complètement différent, et va s’intéresser apparemment à un musicien un peu maudit, à la recherche de l’inspiration…commentaire méta sur la création ? ou bon gros délire horrifique ? nous verrons bien, mais étant donné l’excellente qualité des travaux de cet auteur jusque là, on peut s’attendre à du très très bon. 

En tout cas, au-delà, on voit que la sortie directe en GN est de plus en plus prisée par les auteurs de comics. On voit là aussi une évolution du marché que les créateurs n’ont pas loupé, puisque ce segment du marché des comics reste peu occupé par les Big Two et laisse plus de place au projets moins mainstream. 

Chances de publication en VF : je dirais assez bonnes, alors que les séries Ram V commencent à arriver en VF. These savages shores est apparemment un gros succès en VF (chez Hi Comics) et l’un des lancements indépendants les plus réussis de l’année 2020. et vu qu’il est associé à la Justice League Dark dont le run va finir par arriver en VF prochainement, il bénéficie d’une bonne réputation et je pense  que pas mal  de lecteurs sont prêts à le suivre (comme moi !)…donc …

Verdict : BUY !

MARVEL COMICS

IMMORTAL HULK #39

Prix : $3.99

Scénario : Al Ewing 

Dessin : Joe Bennett 

Sollicitation : Some time ago, an outside force entered Bruce Banner’s system.The Devil says it’s the Green Scar. The Green Scar says it’s the Devil. Maybe they’re both right…or both wrong… …but only one of them can be the IMMORTAL

Avis : ahhhh enfin ! Al Ewing, petit coquinou, où étais tu passé ?! Comme je l’ai écrit dans nombre de guides précédents…les prestations de Ewing sur le titre ces derniers temps ne me convainquaient guère et chaque épisode était moins attendu que le précédent. Nous avions bien eu un petit redressement ces derniers mois avec le retour du Leader, très bien mis en scène…mais nous n’avions pas encore retrouvé les sommets vertigineux du début de ce run…jusqu’au dernier épisode. 

En 20 pages, Ewing nous expliquait d’un côté ce qui était arrivé à Devil Hulk, le plan du Leader, tout en nous proposant une plongée dans l’esprit de Banner des plus perturbantes avant de s’achever sur ce final grandiose…C’était incroyable en somme ! un retour de forme attendu de longue date et qui pour moi replace la série parmi les meilleures de Marvel ! reste à voir si le scénariste saura continuer dans cette veine et rester inspiré !

En tout cas l’épisode 39 s’annonce énorme avec un combat dans l’esprit de Banner envahi par le Leader…qui a pris possession d’une partie des personnalités du personnages…Seul le devil Hulk peut sauver la situation, mais je sens qu’Ewing nous prépare un twist …bien perché !

Verdict :Buy  

TPB/GRAPHIC NOVEL

EMPYRE TP

Prix : $39.99/296 pages 

Scénario :  Al Ewing, Dan Slott 

Dessin :Pepe Larraz, R. B. Silva, Valerio Schiti, Sean Izaakse 

Episodes : EMPYRE #0: AVENGERS, EMPYRE #0: FANTASTIC FOUR, EMPYRE #1-6, EMPYRE AFTERMATH: AVENGERS and EMPYRE FALLOUT: FANTASTIC FOUR.

Sollicitation : An intergalactic event that will reshape the Marvel Universe! Old allies make a distress call to the Avengers with news of a terrible enemy that could wipe out humanity. Meanwhile, in the most unlikely of places, the Fantastic Four witness the final conflict of the Kree/Skrull War – and a long-hidden Elder of the Universe stands revealed! With the Kree and Skrulls united under a new emperor, their war fleet charts a course – for Earth! The Avengers are ready to fight, while the FF seek a diplomatic solution. But if they can’t work together, the world may not survive. Either way, both teams will be tested as never before! The new Marvel Space Age begins here! 

Avis : avant la sortie du gros omnibus consacré à Empyre, qui sera publié en début d’année prochaine, Marvel publie cette semaine la version économique, en TPB avec uniquement l’event principal et quelques one shots associés à la mise en place et au suivi des retombées…

Comme j’ai pu le dire, j’ai complètement fait l’impasse sur cet event et pour l’instant, je ne peux pas dire que je le regrette et vu les niveaux de vente du machin, je ne pense pas être le seul à ne pas vraiment avoir été intéressé. Ce qui au fond est dommage, car une bonne grosse saga cosmique est toujours amusante à lire…Mais en faire un event, surtout avec des éléments aussi fatigués à mon sens que les Kree et les Skrulls…c’était demandé beaucoup à la majorité des lecteurs.

Ce qui explique sans doute cette désaffection pour cet event.  Mais certains sont peut-être curieux, ou ont bien aimé et voudront avoir une version reliée. Et celle-ci est bien plus économique. 

Chances de publication en VF : comme tous les events Marvel, on peut s’attendre à voir débarquer Empyre en France chez Panini dans quelques mois, sans doute lors du premier semestre de l’année prochaine dans cadre d’un mag dédié. Nous connaissons ensuite la routine habituelle : publication en mag, puis Absolute et dans quelques temps en deluxe puis éventuellement en 100%

Verdict : Check it 

FANTASTIC FOUR EPIC COLLECTION TP AT WAR WITH ATLANTIS

Prix : $39.99/416 pages 

Scénario :  Stan Lee

Dessin :Jack Kirby 

Episodes :  FANTASTIC FOUR (1961) #88-104 and ANNUAL #7, and FANTASTIC FOUR: THE LOST ADVENTURE.

Sollicitation : Certifiably the World’s Greatest Comic Collaboration, the Stan Lee/Jack Kirby FANTASTIC FOUR run stands as one of the greatest accomplishments in the history of comics! Together, Stan and Jack’s FF laid the foundation of the Marvel Universe and birthed more amazing concepts and characters than any series before or since. Here, in the final issues of their run, expect plenty of explosive action and family drama – including the Mole Man, an interstellar gladiatorial arena, Doctor Doom, a mission to save Apollo 11, the Inhumans, the Sub-Mariner, Magneto and more! And to top it all off, we’re including the completed version of Stan and Jack’s « lost » FF issue! 

Avis : grosse réussite pour les EPIC collection qui achèvent ici la run Lee/Kirby sur les FF, rejoignant de mémoire la réédition en omnibus. C’est une étape importante pour cette collection très prisée des lecteurs qui permet de se procurer à un prix raisonnable de grands pans de l’histoire de Marvel. Il me semble que la suite est déjà annoncée, preuve encore du succès de la gamme. Cela peut aussi être très intéressant pour des lecteurs VF qui maîtrisent suffisamment bien l’anglais, notamment en raison de la qualité de la traduction des intégrales sur cette période; 

Chances de publication en VF : déjà fait en intégrale…mais dans la période noire de la traduction par Panini des intégrales où cela était réalisé sans grand respect du matériel d’origine. Et bien évidemment, ces traductions n’ont jamais été corrigées par la suite…Donc ces epic sont la manière la plus correcte de lire ce run. 

Verdict : Buy si ce n’est pas déjà fait !

INCREDIBLE HULK BY PETER DAVID OMNIBUS HC VOL 02

Prix : $125/1048 pages 

Scénario : Peter David 

Dessin : Dale Keown 

Episodes : INCREDIBLE HULK (1968) #369-400 and ANNUAL #16-18, X-FACTOR #76 and material from MARVEL HOLIDAY SPECIAL #2.

Sollicitation : Peter David’s groundbreaking run continues! The Hulk is finally getting his head together, with Doc Samson’s help – but will the dominant personality end up being gray, green or something new? Either way, he’ll need both brains and brawn when the mysterious Pantheon comes calling with an offer of recruitment! The gray Hulk battles Freedom Force, the Super-Skrull and the Rhino – while the Green Goliath takes on the Abomination, the U-Foes and X-Factor! Meanwhile, Rick Jones falls in love – but will tragedy strike when a face from his past surfaces? The Hulk revisits his origins in an anniversary psychodrama and teams with the Punisher for a Las Vegas homecoming. But events build to a (great big) head when the Leader returns ! 

Avis : alors qu’en France la réédition du run de Peter David en intégrale a eu du mal à s’imposer, à trouver son public sur la durée, aux USA la réédition de son run en omnibus a été un tel succès que d’une part, la suite débarque moins d’un an après la sortie du tome 1, ce qui pour des omnibus est rarissime…mais le tome 3 a déjà été annoncé pour l’année prochaine ! 

C’est donc clairement un succès énorme pour Marvel qui a répondu à une demande ancienne de pas mal de lecteurs,  de proposer ce long run historique sur le personnage dans des omnibus de qualité…Et même moi qui suit ce run en intégrale VF suis tenté par ces omnibus, cela en dit long …mmm.

Je vois au passage qu’ils ont bien intégré le crossover avec X-Factor, que Peter David écrivait à l’époque et qui opposait Hulk à l’équipe, alors que le héros avait intégré de son côté le Panthéon. 

Chances de publication en VF : cette partie a déjà été rééditée en intégrale VF. Dans trois intégrales pour être précis, de 1990 à 1992. Vous voyez qu’en termes de prix, on est au final assez proche, trois intégrales coûtant à peu près le prix de cet omnibus. J’aurais donc tendance à vous conseiller la VF sur ce coup. 

Verdict : BUY si vous ne l’avez pas déjà !

SHE-HULK BY DAN SLOTT OMNIBUS HC

Prix : $100/824 pages 

Scénario : Dan Slott 

Dessin : Juan Bobillo

Episodes : SHE-HULK (2004) #1-12, SHE-HULK (2005) #1-21 and MARVEL WESTERNS: TWO-GUN KID.

Sollicitation : Before he became a superstar on AMAZING SPIDER-MAN, Dan Slott delighted readers with his sensational SHE-HULK run! Jennifer Walters is a gamma-powered Green Goliath just like her Hulkish cousin, but her home is in the courtroom – where she takes on some of the Marvel Universe’s wildest cases, litigating alongside coworkers like reformed android Awesome Andy and researching old Marvel comics to set legal precedents. Could She-Hulk’s career get any stranger? Sure – when she’s summoned to outer space to practice Universal Law for the Living Tribunal, or pulled out of the timeline by the Time Variance Authority! But when the Superhuman Registration Act leads to a civil war, whose side will She-Hulk argue? Plus: all-out smackdowns against Titania, the Champion and an A-Z of the Hulk’s enemies! 

Avis : autre grosse sortie d’un omnibus cette semaine et le vert reste très à la mode !  Après le She-Hulk de Byrne il y a quelques mois, qui me fait de plus en plus de l’oeil…Marvel nous réédite l’autre grand run sur le personnage, celui de Dan Slott vieux d’un peu plus de 15 ans et qui avait contribué à élever le profil de l’auteur chez Marvel, avant qu’il ne parte écrire Spider-Man pendant 10 ans. Je ne l’ai personnellement jamais lu, mais comme son Silver Surfer, il a une excellente réputation et comme j’ai adoré son Surfer…je suis très tenté !

Bien évidemment cette avalanche d’omnibus She-Hulk a pour origine l’annonce du prochain show TV sur Disney + qui arrivera …un jour, quand le monde sera revenu à la normale…ce qui devrait arriver.…en principe ? C’est bien évidemment une bonne occasion de compléter sa collection…mais j’espère encore une VF…

Chances de publication en VF : qui sont assez faibles malheureusement…c’est triste…Même si je vois bien Panini pousser le personnage à un moment donné, ils attendront sans doute que le show soit réellement diffusé et sans trop en faire. Je les trouve assez timides sur le matos Hulk en général malheureusement. Ensuite, je peux me tromper, mais même s’ils font quelque chose, il faudra sans doute attendre 2022…

Verdict : BUY

A propos Sam 2150 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.