Guide de lecture Comics VO : semaine du 28 avril 2021

Edito : comme la semaine dernière, je vais tâcher de ne pas faire mon ronchon (j’ai dis essayé, pas que je vais réussir, hein, attention), et avant tout trouver des qualités à cette nouvelle semaine de sorties…Ettt, il y a quelques petits trucs sympathiques et un chef d’oeuvre potentiel au programme.

Je parle bien évidemment du Monsters de Barry Windsor Smith qui s’impose comme LA sortie de ce début d’année, voire potentiellement de l’année 2021. Un projet mûri de longue date qui nous permet de retrouver l’un des auteurs les plus importants de ces quarante dernières années. Espérons qu’il y ait un exemplaire pour tout le monde, parce que je sens que ça va partir très vite. 

Au delà, il y a bien quelques séries single qui me plaisent bien au programme (Black Widow notamment), mais c’est surtout côté éditions reliées que la semaine sera vraiment chargée…Et à ce titre, on peut commencer à numéroter nos abattis car le mois de mai va être meurtrier. Beaucoup d’omnibus très attendus sont prévus dans les prochaines semaines. 

Bon, grande question, manger ou acheter des omnibus, telle est la question n’est-ce pas ? Mais en même temps, j’ai besoin de perdre un peu de poids. C’est ça qui est bien avec les omnibus, d’un côté ça muscle et de l’autre ça fait perdre de la brioche. 

Sorties de la semaine : et oui, une semaine très sympa en perspective avec : 

  • chez Boom, la fin d’une période pour Once & Future !
  • chez DC, le début d’une nouvelle série consacrée à Robin ! 
  • chez Fantagraphics, la sortie tant attendue du Monsters de Barry Windsor Smith ! 
  • et chez Marvel, le retour de Black Widow et quelques trucs intéressants côté omnibus et OHC ! 

Émissions de la semaine : trois émissions au programme de la semaine. Comme d’habitude, vous pouvez nous écouter en direct à partir de 21h soit sur notre chaîne You Tube soit notre Discord que je vous invite à rejoindre également et sur lequel une petite communauté est en train de se créer à grande vitesse et nous partageons un peu toutes nos geekeries  :

  • mercredi, le retour du Freaxity où Steve et Laure parlent horreur !
  • jeudi,  le Comixweekly où nous parlerons des sorties VO de la semaine !
  • et vendredi, un nouveau Comixity, qui reviendra sur certaines des sorties comics en VF du mois d’avril !

 

BOOM ! STUDIOS 

ONCE & FUTURE #18

Prix : $3.99

Scénario : Kieron Gillen 

Dessin : Dan Mora 

Sollicitation : The truth shall be revealed…and our world is hardly ready for the consequences to come.

* But don’t worry, Duncan and Bridgette are here to save Britain from being pulled into the Otherworld.

* Unless, of course, they fail.

* ONCE & FUTURE #18 marks the End of Current Story Arc! The critically acclaimed Must-Read Series will be back in August 2021 after a brief hiatus.

Avis :voilà une sollicitation qui vient répondre à la question que je me posais de manière récurrente lors de la sortie des précédents épisodes : fin ou pas fin prochaine de Once & Future. Je m’interrogeais depuis que Delcourt, au moment de la sortie du premier tome en VF, avait justement indiqué que la série compterait 3 volumes soit 18 épisodes. Et Boom avait été avare en informations de son côté. 

Donc, maintenant c’est confirmé, le titre ne s’arrête pas, il continuera bien au delà de ce numéro, mais il y aura un petit hiatus de 4 mois et le titre reprendra en août, sans doute pour permettre à Dan Mora de souffler un peu après une année 2020 particulièrement chargée pour lui, où on l’a vu un peut partout, entre Boom et DC Comics. Reste à voir ce que cela va donner niveau histoire. 

Ne prends pas-t-on le risque de trop allonger la sauce. Attention, j’aime beaucoup la série et pour moi la qualité est demeurée constante au fil des volumes. Mais je n’oublie pas dans le même temps que le titre original devait être une mini série en 5 épisodes. J’espère donc que les auteurs ont de quoi rebondir derrière et qu’ils ne vont pas trop diluer leur intrigue et notamment la grande confrontation avec Arthur lancée dans l’épisode 1. 

Verdict : Buy

DC COMICS

ROBIN #1

Prix : $3.99

Scénario :JOSHUA WILLIAMSON

Dessin :GLEB MELNIKOV

Sollicitation : After learning of the deadly League of Lazarus tournament, Damian Wayne has a new mission: winning the tournament and prove he is the greatest fighter in the DC Universe! But first he must find the secret island where it’s all going down! This brand-new solo Robin series will force Damian Wayne to find his own path away from both sides of his family! New mysteries! New supporting cast! First appearances of new characters! And lots of fights!

Avis : gros lancement pour DC qui continue d’étaler ses relances de séries. C’était quelque chose que l’on se disait déjà du temps du New 52, à savoir qu’il aurait mieux valu faire le grand relaunch sur plusieurs mois, plutôt que 52 d’un coup. Cela a noyé pas mal de séries à l’époque, dont certaines petites, ou situées dans d’autres genres que le pur super-héros. 

Est-ce que Robin est une petite série ? Disons plutôt de second rang dans le cadre de la franchise Batman par rapport aux séries mères qui captent l’intérêt et nous génèrent régulièrement des crossovers à notre corps défendant. C’était déjà le cas dans les années 90, lors du lancement de la série consacrée à Tim Drake (d’ailleurs où qu’il est ?), mais c’était atténué car le titre était alors écrit par un Chuck Dixon qui était à la tête de la plupart des séries dans le pôle Batman. 

Le titre avait alors connu une prospérité assez longue, couvrant les années 90 et une bonne partie des années 2000…jusqu’au New 52, fatal à nombre de titres. Damian, avait déjà récupéré une série solo de son côté il y a quelques années, écrite et dessinée par Patrick Gleason (appelée, Son of Batman…même là on y échappait pas) qui était franchement très sympa. 

Sur le fond, le titre récupère le très efficace Joshua Williamson. Je ne suis pas son plus grand fan, mais il sort tout de même d’un run important sur Flash et on dirait qu’il a envie de refaire le coup sur Robin. Et pour le coup, il commence en éloignant Damian de Batman et en le rapprochant à priori de sa môman… Pour de vrai ? 

Car on dirait qu’il joue un jeu à plusieurs bandes, rejetant à priori son paternel d’un côté, mais continuant à porter le costume de Robin de l’autre, montrant que les liens sont toujours là. En tout cas c’est ce que j’espère, un Robin infiltré, tentant de défaire de l’intérieur certaines organisations maléfiques. En tout cas, j’en serai : j’adore le personnage de Damian et j’espère qu’il reviendra dans la vie de son paternel à un moment. 

Comme j’espère la remise en avant de certains autres personnages…hein Cassandra ? hein Tim ? Où est-ce que vous êtes ???!!! Ah, tiens, on dirait que les sollicitations de DC pour juillet les ramènent justement. Un peu d’espoir en perspective ? 

Verdict : buy

ACTION COMICS #1030

Prix : $4.99, 40 pages

Scénario :PHILLIP KENNEDY JOHNSON

Backup story written by BECKY CLOONAN and MICHAEL W. CONRAD

Dessin : DANIEL SAMPERE

Back up story art by MICHAEL AVON OEMING

Sollicitation : « Warworld Rising » starts here! A new chapter in Superman’s life begins as the challenges of Dark Nights: Death Metal are causing Clark Kent to feel…a change in his powers. Is it possible the Metropolis Marvel could be losing a step? His struggles in taking down the creatures from the Breach would suggest as much! If he’s going to continue to protect the people of Earth, he’ll have to adapt — especially with threats like Mongul out there waiting to launch their biggest attacks on the Earth yet. That’s right, those are Warworld battleships just outside our orbit, and they are heading straight for us!

Meanwhile, in the Midnighter backup story, the bad boy of the Authority has to figure out what Andrej Trojan is up to in the present if he ever wants to get back to Future State and swap places with the Midnighter of 2021, whom he left stranded on Warworld.

Avis : tiens, un bon dessinateur que j’apprécie sur un titre Superman ? Est-ce Noël ? Daniel Sampere comme je l’ai dit plusieurs fois, fait partie de ces artistes très sous estimés et pourtant tellement bons qui n’attendent que le bon projet pour exploser. Est-ce que ce sera là ? mmm, je ne sais pas, le scénariste ne m’inspire toujours pas grand chose et ses épisodes ont été incroyablement sans intérêt jusque là. Mais c’est déjà un pas dans la bonne direction…

En plus en face, DC a écouté nos podcasts (si si le mérite nous revient, je suis persuadé que des USiens ne parlant pas notre belle langue ont pris le temps de traduire nos comixweekly pour prendre en considération nos avis, si si…je vous assure) et ils ont donné le titre Superman à Tom Taylor…mais pas avec le bon Superman. Parce que c’est DC. Et qu’il faut qu’ils se foirent sur la dernière étape. 

Vous savez quoi ? j’aime bien Jon. Sérieusement. Et je suis certain que Taylor fera du très bon travail et que l’on aura un titre solide. Mais combien de lecteurs vont passer dessus, parce que ce n’est pas le Superman historique ? Combien de ventes ratées parce que l’éditeur a préféré ne pas faire ce qui était évident ? 

Et si on avait un autre auteur que Johnson, quelqu’un avec du calibre sous le moteur, sur Action Comics, on pourrait avoir quelque chose de solide. À la place, on a un peu un canard boiteux…comme depuis des années avec la franchise Superman. 

Verdict : Check it

BATMAN BLACK & WHITE #5

Prix : $5.99/48 pages

Scénario :JORGE JIMENEZ, MARIKO TAMAKI, JAMAL CAMPBELL, KIERON GILLEN, and LEE WEEKS

Dessin :JORGE JIMENEZ, EMANUELA LUPACCHINO, JAMAL CAMPBELL, JAMIE McKELVIE, and LEE WEEKS

Sollicitation : The penultimate issue of the acclaimed return to Batman Black & White is here with a look at some of Gotham City’s most twisted and compelling souls.

* Batman artist Jorge Jimenez writes and illustrates a story starring Bruce and Damian Wayne as they try to prepare for a sting operation as Batman and Robin, with Damian questioning Bruce’s methods every step of the way.

* Multiple Eisner Award-winning writer of Detective Comics Mariko Tamaki and fan-favorite artist Emanuela Luppachino show what’s become of Gilda Dent, former bride of Two-Face and current scourge of super- villains.

* Jamal Campbell, acclaimed co-creator of Naomi and Green Lantern Jo Mullein from Far Sector, tells a story that spans the full history of Nightwing.

* Kieron Gillen and Jamie McKelvie, the celebrated team behind Phonogram, Young Avengers, and The Wicked + the Devine, make their DC debut with a story that pits Batman against the Riddler in a way you’ve never seen before!

* And finally, comics artist Lee Weeks writes and draws a story that has the ghosts of Jim Gordon’s past coming back to haunt him!

Avis : avant dernier épisode de cette anthologie qui reste la meilleure publiée dans le cadre de la petite vague que l’on a en ce moment, parce que les éditeurs DC ont réussi à rassembler une armée d’artistes absolument hallucinante, et cela continue avec ce numéro. Je ne sais pas comment les trois personnes qui restent pour garder les bureaux allumés dans la boîte ont réussi un tour de force pareil : rien que Jamie McKelvie dans ce numéro, c’est énorme. 


Et revoir des pages de Lee Weeks sur du Batman : mais oui, mille fois oui. Et ils ont réussi à coincer Jamal Campbell pour dessiner quelques pages ? Mais oui, encore oui. En parallèle, je suis surpris de voir Jorge Jimenez écrire et dessiner une séquence. Le monsieur est déjà bien occupé par le fait de dessiner le titre Batman, où a-t-il trouver le temps d’assumer une dizaine de pages en plus pour ce truc ? 

Pas grave, ce sera beau, c’est tout ce qu’on demande à ces anthologies. 

Verdict : buy

BATMAN/SUPERMAN #17

Prix : $3.99

Scénario :GENE LUEN YANG

Dessin :IVAN REIS and DANNY MIKI

Sollicitation : In a world where Superman’s rocket never reached Earth, the Dark Knight and his sidekick discover a startling rift between dimensions. On the other side? A world where Martha Wayne survived, and Bruce never grew up to be Batman! Not only that, but a strange alien has emerged from the rift who’s faster than a locomotive and can leap tall buildings in a single bound…the Superman of Metropolis! When these worlds collide, the architects of this alternate history are revealed, and the only ones who can thwart their deadly experiments are the Batman and Superman of Earth-0! It’s a dynamic dual-world adventure!

Avis : suite de la série Superman Batman, dont la reprise le mois dernier par une nouvelle équipe créative a étonné par sa qualité. J’étais le premier surpris de voir à quel point j’avais réussi à plonger dans le récit mitonné par Yang et dessiné par Reis. La technique narrative utilisée était assez originale et la manière dont les deux héros étaient amenés à se rencontrer dans cette version très différente était très amusante à découvrir. 

Si sur le fond, l’histoire est relativement classique, de manipulation de la réalité, la manière dont ce début d’histoire était raconté était très prenant et surtout frais. Et on dirait que l’on continue dans le changement de l’histoire de l’univers DC et la présentation d’une autre réalité parallèle, avec cette fois une version bien différente, sans les deux super-héros dans le titre. Du moins en apparence…mmm. 

En tout cas pour une série sur laquelle je n’étais guère enthousiaste, je dois bien avouer que j’ai été convaincu par le premier épisode de cette nouvelle ère et j’espère que la suite sera du même acabit. 

Verdict : buy

DETECTIVE COMICS #1035

Prix : $4.99/40 pages 

Scénario :MARIKO TAMAKI

Dessin :DAN MORA

Sollicitation : Introducing Mr. Worth! When his daughter is killed during the brutal crime wave gripping Gotham City, eight-foot-tall stack of muscle and money Roland Worth sets out on a path of revenge toward the prime suspect in the crime: Batman! The Dark Knight has been framed for murder, and to make matters worse, this grisly deed seems to be connected to yet another emerging villainous force on the horizon. It’s a rogues gallery explosions and this time there’s no mansion on the hill for Bruce Wayne to mount his counterattack!

Plus, part one of « Huntress and the Hunted! » This two-part story zeroes in on Gotham’s own Violet Vengeance! In this chapter, her world is rocked by the gruesome murder of a dear friend…but there’s more to this sinister scene than meets the eye!

Avis : série sur laquelle le verdict doit encore être rendu. En effet, comme je l’ai déjà dit, les scénarios de Mariko Tamaki sont d’un intérêt variable à ce stade, si bien que je ne sais pas encore trop quoi penser de ses débuts sur le titre post Future State. Son premier épisode posait bien le cadre et on voit bien comment elle va se distinguer du Batman de James Tynion IV. 

Certes, on suit toujours Bruce Wayne/Batman, mais Tamaki va apparemment, du moins dans un premier temps, plus se concentrer sur son voisinage. Ayant perdu une grande partie de sa fortune, mais pas tout, Bruce peut encore vivre largement…Mais doit désormais supporter des voisins. Pas de grande tour, pas de manoir à la frontière de la ville, non, un quartier chic…mais un quartier quand même. 

Et dans ce quartier, Bruce doit bien trouver sa place…même s’il n’en pas une folle envie. Sauf que bien évidemment, comme il faut alimenter la série, on ne va pas se contenter de petits fours et de soirées. Non, un crime est commis dans le voisinage en question…À voir le résultat, nous sommes nombreux à appeler de nos voeux un titre Detective Comics plus tourné sur le côté plus enquêtes, peut être qu’on va finir par nous le donner ? 

Verdict : Check it

TPB/GRAPHIC NOVEL

HELLBLAZER : RISE AND FALL

Prix : 24.99$/

Scénario : Tom Taylor 

Dessin : Darrick Robertson 

Episodes : 

Sollicitation : What would you part with to avoid eternal damnation?

At 12 years old, John Constantine and his friends try and fail to summon…something. Truth be told, they have no idea what they’re doing on the riverbed on the outskirts of town. They’re just messing with what they’ve been told not to mess with, and that’s enough for John.

Witness the adolescence of John Constantine, a rebellious and clueless kid who unwittingly unleashes a demon. A demon who haunts a nation 30 years later by selling the irredeemable one percent on a scam to get into heaven, one that causes evil men with angel wings to fall from the sky.

Will John stop this demon from obtaining more empires and ruining the world as we know it?

Will he be happy to let a few more rich bastards fall first, like a vindictive Robin Hood?

Or will sacrifices need to be made?

Avis : réédition en Hardcover de la mini série Hellbazer produite par Taylor et Robertson dans le cadre du Black Label il y a quelques mois. Une mini série située dans une continuité fluctuante, qui joue avec certaines périodes de l’histoire du personnage. Et si l’on retrouve un certain ton et charme dans la série, et malgré le fait que Taylor ait écrit plein de fois Constantine ici ou là, je ne pense pas qu’il ait parfaitement retrouvé l’identité de la série Hellblazer. 

Le résultat n’en demeure pas moins très sympathique, le scénario est certes assez classique, avec un cas de possession qui tourne mal et bien évidemment lié à quelque chose que Constantine a fait dans le passé, mais fonctionne assez bien. Et puis, c’est un plaisir de retrouver Robertson qui dessine pour la première fois le personnage …alors qu’il était clairement fait pour ça ! Merde, donnez lui la série de manière régulière ! 

Chances de publication en VF : déjà annoncée par Urban Comics pour septembre prochain, dans le même format et pour moins cher…Oui, prenez la VF sur ce coup. 

Verdict : Buy

FANTAGRAPHICS 

TPB/GRAPHIC NOVEL

BARRY WINDSOR SMITH – MONSTERS HC 

Prix : 39.99$ ou 79.99$ selon le format /368 pages

Scénario : Barry Windsor-Smith

Dessin : Barry Windsor-Smith

Episodes : 

Sollicitation : Created over a period of 35 years, Barry Windsor-Smith’ Monsters is a tour de force of visual storytelling. Part family drama, part espionage thriller, part metaphysical journey, it is an intimate portrait of individuals struggling to reclaim their lives and an epic political odyssey across two generations of American history.

Avis : sans aucun doute la sortie la plus importante de ce début d’année 2021. Le projet sur lequel l’immense Barry Windsor Smith a passé les dernières décennies. Un projet dont on sait encore peu de choses mais qui s’annonce follement ambitieux, peut-être le plus poussé de la carrière de l’artiste, qui compte quand même pas mal de chefs-d’œuvre à son actif en plus de 45 ans de carrière. 

On comprend pourquoi le monsieur s’était fait rare au cours des dernières années sur la scène comics. Il n’était pas en pré-retraite, il peaufinait sans cesse ce monstre…dans tous les sens du terme. Bien évidemment, plusieurs centaines de pages signées Windsor Smith, on prend sans discuter et on aime. Par ailleurs,  au vu de la sollicitation, j’ai l’impression que le bouquin va toucher à quelques unes des thématiques qui lui sont chères, notamment la déshumanisation des individus détenteurs du pouvoir dans une société. 

Chances de publication en VF : bonne question. Le marché est désormais tellement divers, que c’est difficile de se prononcer. Il y a 10 ans, j’aurais dit que les chances étaient faibles, aujourd’hui…Cela peut passer par un éditeur bien établi, je vois bien un Delcourt se pencher sur le dossier, mais cela peut aussi passer par un éditeur de plus petite taille mais à la réputation grandissante, comme Monsieur Toussaint Louverture ou encore par des financements participatifs comme au travers de Komics Initiative. Il y a clairement des possibilités nouvelles qui n’existaient pas il y a encore quelques années. 

Verdict : ABSOLUTE BUY – sans doute l’une des sorties les plus importantes de la XXX d’année.

IDW PUBLISHING 

MLP TRANSFORMERS II #1

Prix : $3.99

Scénario : James Asmus, Sam Maggs 

Dessin :  Jack Lawrence, Casey Coller

Sollicitation : While using a modified Space Bridge to bring magic to Cybertron, the Decepticons end up unleashing a more powerful evil from Equestria than they ever could’ve imagined-looks like the only way out of this one is to team up! More ponies, more bots, and more magical mayhem as two worlds collide in the return of this hit crossover event!

Avis : ils ne savaient pas que c’était impossible donc ils l’ont fait. Et comme ils n’avaient pas compris la première fois, ils ont décidé de remettre le couvert, pour être bien sûr au cas où. Et non, je ne vais pas me lancer dans un long avis sur cette seconde mini série qui organise une nouvelle rencontre entre les franchises My Little Pony et les Transformers. Je trouve la proposition tellement digne d’un Archie rencontre Predator ou Archie et le Punisher, que je vais juste poser ça là et rester à une certaine distance de sécurité pour ma propre santé mentale. 

Verdict : Check it

IMAGE COMICS

CROSSOVER # 6

Prix : $3.99

Scénario : Donny Cates 

Dessin : Geoff Shaw 

Sollicitation : “KIDS LOVE CHAINS,” Part Six The dome has been shattered. The world is burning. Everything has come undone. DO NOT miss the SHOCKING conclusion to the blockbuster final chapter of “KIDS LOVE CHAINS!”

Avis : conclusion du premier arc de la série de Donny Cates et Geoff Shaw où les deux auteurs s’en sont donnés à coeur joie et nous ont délivré une véritable lettre d’amour aux comics et aux années 90 en particulier. Ensuite, je ne suis pas aveugle devant les défauts de l’œuvre et notamment le fait que le découpage du scénario me semble toujours problématique. 

6 parties pour ce premier arc me semble en effet un tantinet long pour ce qui a été raconté dans ces numéros. 1 ou deux de moins auraient sans doute permis de donner plus de rythme à l’ensemble. Ce qui est un peu une critique récurrente avec ce qu’écrit Cates ces derniers temps. Je me souviens que c’était exactement ce qu’on se disait pour les derniers arcs de Venom : “c’est très sympa, mais ça aurait été vraiment bien avec une partie en moins”. 

J’ai l’impression que cela devient un défaut dans son écriture qu’il ne semble pas vouloir corriger. Peut être n’a-t-il pas le recul…mais j’espère en tout cas, que cela n’annonce pas un début de Bendisisation. Même si contrairement à monsieur Bendis, Cates a lui encore quelque chose à raconter. 

Verdict : buy

TPB/GRAPHIC NOVEL

FRIEND OF THE DEVIL: A RECKLESS BOOK HC

Prix : $24.99/

Scénario :Ed Brubaker 

Dessin : Sean Phillips 

Episodes : 

Sollicitation : The next book in the red-hot RECKLESS series is here!

« No one does crime fic like BRUBAKER and PHILLIPS, and their collaboration has never felt more new. Explosive. Vital. And yes…reckless. »—DAMON LINDELOF (Lost, HBO’s Watchmen)

Bestselling crime noir masters ED BRUBAKER and SEAN PHILLIPS are back with another new original graphic novel featuring troublemaker-for-hire Ethan Reckless. It’s 1985, and things in Ethan’s life are going pretty well…until a missing woman shows up in the background of an old B-movie, and Ethan is drawn into Hollywood’s secret occult underbelly as he hunts for her among the wreckage of the wild days of the ’70s.

Another hit from the award-winning creators of PULP, MY HEROES HAVE ALWAYS BEEN JUNKIES, CRIMINAL, and KILL OR BE KILLED—a must-have for all BRUBAKER and PHILLIPS fans!

And look for the next standalone book in the RECKLESS series in October!

Avis : alors que l’on attend encore que Delcourt nous confirme qu’ils vont bien sortir Reckless en VF rapidement (j’en reparle dans le point suivant) Brubaker et Phillips eux ne dorment pas sur leurs lauriers et après le succès important du premier opus, boom, le second débarque dès cette semaine. 

Je n’ai pas lu le premier, j’attends la VF (oui c’est récurrent, quoi, je pleurniche beaucoup ? …oui ? et ?), donc je ronge mon frein, mais je m’attends encore une fois que cela soit très bon. Les deux auteurs ne décoivent jamais, et ce récit reste dans leur domaine d’expertise, alors que l’on suit un personnage embauché pour …régler certains problèmes. Et on le suit sur plusieurs décennies, le voyant peu à peu vieillir…

Merci à ceux qui lisent le bouquin en VO de ne pas trop frimer avec leur version…vous me connaissez…je vais craquer si vous insistez.  Alors attention, hein ? Pace que je vais le faire, si vous me provoquez, attention ? 

Chances de publication en VF : oui, hein ? On sait que c’est 100%, Delcourt. Je le sais, ceux qui lisent cette chronique le savent aussi. Vous le savez. Nous le savons tous, alors quand ? 

Parce que j’ai bien noté qu’on allait avoir du Brubaker et Phillips chez vous dans les prochaines semaines (Pulp) et mois (Criminal) mais il faudrait vraiment penser à accélérer un peu non ? Quoi, comment ça ? il faut traduire et produire le bouquin en VF, mais je le veux maintenant moi !!! 

Je sais pas moi, imprimez plus fort ? Poussez plus fort ? j’ai bon ? Je comprends bien la longue chaîne du livre et ses problématiques ? Faut-il pousser un bouton à un moment ? Parce que je suis un très bon pousseur de boutons, hein ? Presque pro ! Bon, il y a eu quelques accidents ici ou là. Mais on évite d’en parler. 

Verdict :  BUY

MARVEL COMICS

BETA RAY BILL # 2

Prix : $3.99

Scénario : Daniel Warren Johnson 

Dessin :Daniel Warren Johnson 

Sollicitation : VALHALLA IS CALLING, BETA RAY BILL!

Bill goes hunting for Odin, still desperate to resurrect his lost hammer Stormbreaker – but the former King of Asgard is far from his glory days. Stormbreaker is never coming back…but there is one place where Beta Ray Bill could restore his full powers. The All-Father of nothing offers the Korbinite a path to immortality – at a price not even a god can afford. Daniel Warren Johnson and Mike Spicer’s off-the-rails tale of cosmic vengeance and barroom breakdowns continues here!

Avis : si je suis persuadé que je vais finir par adorer cette mini série de Daniel Warren Johnson sur Beta Ray Bill, je ne peux pas dire que j’ai vraiment été emporté par le premier épisode, ce qui est vraiment étrange. SI vous vous en souvenez, j’étais vraiment impatient de découvrir son travail sur le personnage, d’autant plus que j’avais adoré tous ses récents projets. 

Et cette réaction mitigée de ma part est d’autant plus étonnante qu’outre le fait que j’adore le taf du monsieur, son premier épisode contenait tout ce qu’on pouvait attendre d’un comic-book de sa part : bourré d’action, avec des scènes de baston ultra impressionnantes mais n’oubliant jamais de développer le coeur du personnage, son conflit intérieur, ses origines et le drame de sa condition alors qu’il est coincé dans sa forme “chevaline” depuis que Thor a fait son Thor…

Les scènes d’introduction étaient d’ailleurs particulièrement fun, l’auteur nous livrant quelques pages de baston ultra efficace contre un Fin Fang Foom venomisé…Rien que cette idée devrait donner envie d’aller lire le bouquin. Mais je ne ne sais pas pourquoi, je suis resté assez froid devant l’ensemble. J’en attendais sans doute encore plus tellement j’ai adoré ces précédents bouquins. 

Donc encore une fois, je suis sûr que je vais adorer au final, il faut juste me donner un peu de temps, promis, ça arrive. 

Verdict : Buy

BLACK WIDOW # 6

Prix : $3.99

Scénario : Kelly Thompson 

Dessin : Rafael De Latorre

Sollicitation : THE BLACK WIDOW WRAPS HER WEB AROUND THE GOLDEN GATE!

Natasha Romanoff has just been through the most emotional adventure of her long life, and the experience has left her looking to do things a bit differently. Allies new and old will come to her aid for this bold new mission best described as…San Francisco now belongs to THE BLACK WIDOW.

Avis : Ouii, ouiiii ohhh ouiii !!! ohh ouiii !!! Hell yeahhh ! La semaine dernière, au moment de la sortie du 1er TPB, j’évoquais tout l’amour que j’avais pour cette série qui m’a entièrement séduit avec ses premiers épisodes. Le premier arc était particulièrement bon et j’avais hâte de retrouver la série qui malheureusement fonctionne sur un rythme de sorties assez étrange, avec plusieurs hiatus ici ou là. 

La mauvaise nouvelle est qu’avec cet épisode 6, nous ne retrouvons pas Elena Casagrande l’artiste exceptionnelle du premier arc, mais heureusement, Rafael De Latorre a un style assez proche et j’ai pu voir que Jordie Bellaire faisait de son mieux pour conserver au niveau de la colorisation une partie graphique cohérente où il n’y le moins de rupture visuelle possible. 

En attendant, le personnage revient, et doit désormais se reconstruire, après un premier arc qui a laissé sa vie personnelle en ruines. Jusque là perçue comme un personnage assez froid, notamment ces dernières années, j’ai l’impression que Thompson veut briser cette image et lui donner un atour bien plus humain. Cela reste le même personnage ultra-pro, mais elle ne ressort pas de tout cela inchangée. 

On croise les doigts pour que la qualité soit toujours au rendez-vous et que Marvel continue de soutenir le titre. Etant donné que le film est annoncé pour cet été…ce serait bête de mettre un terme au meilleur titre que le personnage ait eu. 

Verdict :  BUY !

X-MEN LEGENDS #3

Prix : $3.99

Scénario : Louise Simonson 

Dessin : Walt Simonson 

Sollicitation : THE ORIGINAL X-FACTOR RETURNS – TO BATTLE APOCALYPSE!

The mutants once known as the original X-MEN now fight the good fight as the mutant team X-FACTOR! Together with their mysterious sentient spaceship Ship and the newly transformed ARCHANGEL, they’ve defeated CAMERON HODGE and foiled APOCALYPSE’s scheme. But as Ship starts to malfunction, Apocalypse’s true plan unfolds!

Return to this classic era with legends Louise Simonson and Walter Simonson as they kick off an ALL-NEW tale set before X-FACTOR #43!

Avis : hell yeah ! Walter Simonson ! non, je n’ai lu aucun des épisodes d’X-Men Legends jusque là, parce que je m’en fiche un peu. Mais les Simonson sont de retour sur du X-Factor et Walter au dessin. J’en suis. J’adore l’artiste qui a l’air de ne pas connaître le poids des ans et continue de s’améliorer après tout ce temps (allez lire son Ragnarok d’ailleurs, quelle belle claque). Et comme Marvel a bien pensé son programme de publication, ils sortent cet épisode qui revient sur la même période de l’équipe que le dernier Epic Collection d’X-Factor sorti la semaine dernière. Pas bête les gens. 

Verdict : Buy

TPB/GRAPHIC NOVEL

IMMORTAL HULK HC VOL 03

Prix : 34.99$/

Scénario : Al Ewing 

Dessin : Joe Bennett 

Episodes : Collecting IMMORTAL HULK #21-30.

Sollicitation : The horrific, critically acclaimed saga of the Immortal Hulk continues! General Fortean has been pursuing his undying foe for some time without success, and now he must make a fateful decision. There can be no more half measures. No weapon is off the table. But his enemy, Bruce Banner, is only getting started. Banner is about to declare war on human society, and he might just be the most dangerous man in the world! As secrets from the far future leak into the past, the Immortal Hulk will be drawn into conflict with the Roxxon Corporation and its ruthless CEO, the man-monster Dario Agger. But when you mess with the Minotaur, you get the horns! And the ever-scheming Agger plans to recruit a Hulk of his own. 

Avis : sortie très attendue du 3e OHC de la série Immortal Hulk qui réunit les épisodes 21 à 30, soit le sommet de la série et le début d’une petite baisse en termes de qualité. À savoir que les épisodes 21 à 24 sont excellents et représentent le climax de la confrontation entre Hulk et la Shadow base. 

Les épisodes suivants vont dans une direction…différente alors qu’Al Ewing ramène Roxxon et son PDG sur le devant de la scène. Après avoir été l’ennemi de Thor pendant le run de Jason Aaron, Ewing l’oppose à son Hulk qui désormais pourvu de pas mal de ressources veut bousculer l’ordre établi. J’ai beaucoup moins accroché à ces épisodes…même si la relecture récente a fait du bien honnêtement. 

On reste très loin de la qualité des 24 premiers épisodes, mais heureusement cette baisse est temporaire et les choses commencent à vraiment s’améliorer de nouveau vers les épisodes 33/34. Ce dont nous rediscuterons lors de la série du 4e HC sans doute avant la fin de l’année vu le rythme actuel. 

Bien évidemment je suis jaloux de ceux qui ont la patience d’attendre ces HC, perso, ce n’est pas mon cas, j’ai pris les TPB…et combien on parie qu’on sera nombreux à se prendre l’omnibus de ce run quand il finira inévitablement par sortir d’ici un an ou deux ? 

Chances de publication en VF : déjà en cours de publication en 100% chez Panini. Le format OHC correspond grosso merdo à nos deluxe et il est clair que l’éditeur proposera la série dans ce format là aussi je pense d’ici un an ou deux, au moins quand le titre aura achevé sa sortie en 100%. Et comme la publication avance assez vite désormais en VF…

Verdict : Buy

UNTOLD TALES SPIDER-MAN OMNIBUS HC

Prix : 100$/

Scénario : Kurt Busiek

Dessin  Pat Olliffe, Ron Frenz 

Episodes : Collecting AMAZING FANTASY (1995) #16-18; UNTOLD TALES OF SPIDER-MAN #1-25 and -1 and ANNUAL ’96-97; UNTOLD TALES OF SPIDER-MAN: STRANGE ENCOUNTER and material from AMAZING SPIDER-MAN ANNUAL #37.

Sollicitation : Join acclaimed tale-spinner Kurt Busiek as he weaves an intricate web of « lost » stories from Peter Parker’s earliest days as a hero, slotting neatly between classic 1960s issues of THE AMAZING SPIDER-MAN! Swing along with Spidey for a series of untold adventures as the novice hero encounters the Human Torch, Doctor Octopus, the Vulture, Sandman and more classic characters – along with some new ones like Batwing and Bluebird – on his way to becoming Marvel’s premier superstar!

Avis : cela m’amuse encore une fois beaucoup de voir cet omnibus sortir cette semaine. Car comme pour l’omnibus des Thunderbolts la semaine dernière, je me plaignais l’année dernière que j’avais vraiment envie de me replonger dans ce titre…et qu’il était complètement indisponible depuis des lustres. Le voir revenir à peine quelques mois après ce commentaire, montre bien le dynamisme du service des éditions reliées de Marvel qui est vraiment “sur le coup”, comme on disait en début du 20e siècle. 

Pour ceux qui ne connaissent pas la série, il s’agit d’un titre produit dans le milieu des années 90 par un jeune scénariste qui venait de marquer l’industrie d’alors avec la sortie de Marvels aux côtés de Alex Ross. Et à l’époque, Marvel avait bien senti le filon et lui avait proposé cette série proposant des histoires censées être dans la continuité qui s’intercalaient entre les premiers épisodes d’Amazing Spider-Man.

Un sacré numéro d’équilibriste puisqu’il fallait que Kurt Busiek  trouve de la place entre des épisodes, tout en évitant de contredire ou entacher la continuité. Mais bon, on connaît l’amour du monsieur pour la continuité et le plus étrange dans tout ça et que son travail est remarquablement frais à la lecture.

De fait, alors que je suis assez connu pour ne pas guère apprécier tous ces projets très portés sur la nostalgie, je me souviens que j’adorais chaque épisode que Panini voulait bien nous donner. Quand on arrivait à les trouver. C’était un vrai petit bijou, dont il me manquait pas mal de parties. Donc oui, Sam très content de voir le titre revenir, d’autant que j’ai l’impression qu’un complete collection est aussi prévu en fin d’année, au cas où comme beaucoup d’omnibus en ce moment, il soit en rupture de manière immédiate. 

Chances de publication en VF : je m’interroge, car Panini n’a pas vraiment bien traité le titre lors de sa publication en VF il y a 20 ans. Tout d’abord, parce que la série s’est baladée de mag en mag, passant de Marvel, à Spider-Man, pour finir dans les Spider-Man hors série et quand on avait un budget très contraint comme moi à l’époque, il fallait parfois se brosser. Et par la suite, le titre n’a jamais été réédité. Peut-être que le fait que Busiek ait de nouveau des bouquins chez Marvel + le 60e anniversaire de Spidey vont aider…mais j’ai peu d’espoir de voir le titre revenir en VF de si tôt. 

Verdict : BUY

A propos Sam 2140 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

2 Comments

  1. Merci pour ce guide Sam, beau boulot comme d’habitude.

    Concernant les brubaker en Vf programme chargé pour Delcourt :

    -Un été cruel le 30 juin
    -Integrale 1/2 de Fatale le 7 juillet
    -Reckless le 8 septembre
    -Integrale Velvet le 27 octobre

    Autant dire qu’avec Pulp et le nouveau criminal, on va bouffer du Brubaker (pour mon plus grand plaisir) en 2021 ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.