Guide de lecture Comics VO : semaine du 05 mai 2021- Indé

AWA STUDIOS 

Marjorie Finnegan Temporal Criminal #1

Prix : $3.99

Scénario : Garth Ennis 

Dessin : Goran Sudzuka 

Sollicitation : She’s Marjorie Finnegan. She’s a temporal criminal. What more do you need to know? Oh, all right then: all Marj wants to do is race up and down the time-lanes, stealing every shiny-gleamy-pretty-sparkly she can lay her hands on. But her larcenous trail from the Big Bang to the Ninety-fifth Reich has drawn the beady eye of the Temporal PD, whose number one Deputy Marshall is now hard on our heroine’s tail – and taking things extremely personally. Worse still, Marj’s worthless creep of an ex and his even scummier partner have seen an angle of their own in all this, and now intend to use her time-tech to change history for their own benefit. Marj’s only ally? A guy called Tim. And he’s just a head. I mean come on, what use is just a head?!

Avis : j’étais bien évidemment obligé d’en parler. Un nouveau titre signé Garth Ennis doit toujours être mentionné même publié par AWA, mais comme d’habitude, il faut savoir à quoi nous allons avoir affaire : le Ennis sérieux ou le Ennis un peu trash. À la vue de la sollicitation, je dirais que c’est plutôt le second. Je n’ai pas franchement l’impression qu’il vend ses meilleures idées à cette maison d’édition qui jusque là n’a pas publié un bouquin que je trouve particulièrement réussi, du moins dans le peu que j’ai lu. Donc oui, comme ils sont potes avec Ennis, ils arrivent à avoir quelques créations de sa part, mais je n’ai pas l’impression qu’il s’implique plus au-delà de la simple blague…

Verdict : Check it 

BOOM ! STUDIOS 

EVE #1 

Prix : $3.99

Scénario :  Victor LaValle

Dessin : Jo Mi-Gyeong 

Sollicitation : * For fans of Undiscovered Country and Little Bird comes a new adventure series from award-winning author Victor LaValle (Victor LaValle’s Destroyer) and rising-star artist Jo Mi-Gyeong (Jim Henson’s The Dark Crystal) about a dangerous journey across a future dystopian America to save the world.

* When the ice caps melted, most of humanity was lost to the hidden disease that was released.

* Now, a mysterious girl named Eve has awoken in secret and must deal with a world that’s nothing like the virtual reality she was raised in.

* In order to save her real father, Eve must embark on a deadly quest across the country, but she has no idea of the threats that await her – or the price she will pay to restore life to a dying planet…

Avis : nouvelle série lancée par Boom cette semaine et comme d’habitude, avec eux, vu le crédit qu’ils ont gagné ces dernières années, elle va être particulièrement surveillée…même si dans le cas présent, je ne connais pas du tout les auteurs impliqués. Bien évidemment, je suis toujours sensible à une nouvelle histoire avec du post apo et un pitch que Jeff Lemire ne renierait pas, à savoir suivre une enfant qui va tenter de survivre et souffrir dans un monde cruel qui la dépasse…Ben oui, c’est du Jeff Lemire. Comme c’est du Boom, j’ai bien envie de donner sa chance au projet, car leurs choix en termes de bouquin correspondent assez souvent à mes goûts personnels, nous allons bien voir. 

Verdict : Check it 

TPB/GRAPHIC NOVEL

WE ONLY FIND THEM WHEN THEYRE DEAD TP VOL 01

Prix : 9.99$/

Scénario : Al Ewing 

Dessin : Simone Di Meo 

Episodes : Collects We Only Find Them When They’re Dead #1-5.

Sollicitation : THE GODS ARE ALWAYS BEAUTIFUL… AND THE GODS ARE ALWAYS DEAD.

Captain Malik and the crew of his spaceship are in search of the only resources that matter  – and can only be found by harvesting the giant corpses of alien gods that are found on the edge of human space.

Now they see an opportunity to finally break free from this system: by being the first to find a living god.

But Malik’s obsession with the gods will push his crew into the darkest reaches of space, bringing them face to face with a threat unlike anything they ever imagined, unless the rogue agent on their trail can stop them first…

Avis : sortie du premier TPB de l’un des gros lancements récents de l’écurie Boom, avec encore une fois un auteur en pleine ascension à sa tête, à savoir Al Ewing qui lance ici son premier projet personnel depuis un sacré bout de temps. Le monsieur très attaché à Marvel ces dernières années, qui a vu sa réputation exploser ces dernières années avec le succès de Immortal Hulk en profite pour revenir ici à ses premiers amours à savoir : de la SF pure, matinée de religion et de critique du capitalisme. 

Du moins sur le papier, car ce premier arc s’est avéré étrangement décevant. L’histoire de base est fascinante, alors que l’on suit l’équipage d’un vaisseau qui bosse pour une compagnie de minage avec une spécialité très particulière : ils n’exploitent que les carcasses d’être aliens quasi divins. Leur objectif : s’échapper et retrouver leur liberté de cette vie de servitude. Mais bien évidemment, les choses vont mal tourner. 

Et si le cadre, le contexte mis en scène sont vraiment intéressants…l’histoire en elle même qui était racontée n’était guère passionnante. Et le final de ce premier arc donnait vraiment l’impression que tout ça n’était qu’un vaste prologue en 5 épisodes pour mettre en place la vraie histoire. Du moins je l’espère, car si toute la série se résume à ce qu’on a vu jusque là…cela ne va pas aller bien loin.

Reste la partie graphique, j’ai adoré le taf de Simone di Meo, qui donne une vraie énergie à ce scénario finalement assez plat d’Al Ewing. Mais vous pourrez en juger vous  même en VF dans quelques mois

Chances de publication en VF : déjà annoncé par Hi Comics pour le mois de juillet prochain ! donc, il n’y aura pas longtemps à attendre !

Verdict : Check it

DYNAMITE ENTERTAINMENT 

INVINCIBLE RED SONJA #1

Prix : $3.99

Scénario : AMANDA CONNER and JIMMY PALMIOTTI

Dessin : MORITAT

Sollicitation : Written by the award-winning fan favorites AMANDA CONNER and JIMMY PALMIOTTI, Red Sonja finds herself on a spectacular journey filled with pirates, mermaids, princesses, and political intrigue as the threat of two kingdoms hangs in the balance. All this, plus the spectacular art of MORITAT and a cover by AMANDA CONNER and PAUL MOUNTS makes THE INVINCIBLE RED SONJA a series not to be missed!  In fact it’s so great, we had to launch a whole new title for it!

Avis : comme j’en ai parlé ici ou là, certains runs récents sur Conan (Jason Aaron) et Sonja (Gail Simone) font que je m’intéresse désormais de manière bien plus accrue à ces univers et ce qui peut s’y passer. Cela fait maintenant pas mal d’années que Dynamite a mis la main sur la licence Red Sonja, mais à part le run de Simone, peu de leurs autres productions sur le personnage m’ont vraiment attiré. 

Il est d’ailleurs parfois difficile de suivre le cycle des différentes relances qu’ils mènent avec différentes équipes créatives et différentes approches à chaque fois. À ce stade, j’ai un peu l’impression qu’ils ont un peu tout fait avec elle, l’envoyer dans notre époque, en faire une reine, une fugitive, la faire rencontrer leurs autres licences et je ne sais pas trop après cela. Pour conserver l’intérêt, ils ont essayé un peu tout et n’importe quoi. 

Et c’est sans doute la première fois depuis un moment qu’une de ses relances attire mon regard, principalement en raison de l’équipe créative en charge du taf : Jimmy Palmiotti et Amanda Conner et le très efficace Moritat au dessin. C’est sans doute l’équipe la plus prestigieuse que Dynamite ait assemblé depuis l’époque Gail Simone. Est-ce que cela va suffir ? 

Au-delà de l’épisode 1, nous verrons bien, mais je pense que cela va attirer plus de globes oculaires que d’habitude sur la série. Après des années chez DC, les auteurs ont en effet acquis une réputation auprès du public et ils apportent ce crédit avec eux et au vu de la sollicitation, j’ai l’impression que leur approche du personnage est plus traditionnelle que les relances plus récentes avec un mélange d’action et de fun. 

Verdict : Check it 

IMAGE COMICS

GOOD ASIAN #1

Prix : $3.99

Scénario : PORNSAK PICHETSHOTE

Dessin : ALEXANDRE TEFENKGI

Sollicitation : Writer PORNSAK PICHETSHOTE’s long-awaited follow-up to the critically acclaimed INFIDEL with stunning art by ALEXANDRE TEFENKGI (OUTPOST ZERO)! Following Edison Hark-a haunted, self-loathing Chinese-American detective-on the trail of a killer in 1936 Chinatown, THE GOOD ASIAN is Chinatown noir starring the first generation of Americans to come of age under an immigration ban, the Chinese, as they’re besieged by rampant murders, abusive police, and a world that seemingly never changes.

« With snappy period dialogue and deftly engaging art, PORNSAK and ALEX have crafted a gripping and authentic crime story from an Asian-American POV. This is the book I’ve been waiting for. »-CLIFF CHIANG (PAPER GIRLS)

« Edison Hark immediately joins the ranks of Phillip Marlowe and Sam Spade in a smart, classic noir drenched in style and history. »-JAMES TYNION IV (DEPARTMENT OF TRUTH, Batman)

« Like any good noir, a sense of dread hangs off every page of THE GOOD ASIAN, a brittle story that takes place during an unfamiliar time in our history that is tragically all too familiar now in our present. »-BRIAN AZZARELLO (100 Bullets, Batman)

Avis : tout comic-book qui s’aventure dans le genre polar a tendance à m’intéresser de base. Comme j’aime le genre qui est assez peu présent dans les comics, surtout à partir du moment où on sort des productions Brubaker/Phillips. Difficile d’en trouver ailleurs d’aussi bonne qualité. Donc du coup, quand on nous propose un polar noir dans le Chinatown des années 30, ben forcément j’ai envie de plonger. 

Ensuite, il faudra voir ce que vaut le bouquin en lui-même au-delà de son pitch très attractif. J’ai vu quelques pages et je ne sais pas si style de l’artiste correspond vraiment à l’ambiance d’un récit noir, c’est un peu trop cartoony à mon sens. Après, je peux me tromper, peut être que l’effet d’immersion sera tel que le dessin servira parfaitement le scénario, nous verrons bien. 

Verdict : Check it 

HEY KIDS! COMICS! VOL. 2: PROPHETS & LOSS #1

Prix : $3.99

Scénario : Howard Chaykin 

Dessin : Howard Chaykin 

Sollicitation : They’ve known for years it’s the beginning of the end…so why won’t the damn business just die already?Hopes and dreams are floated and crushed, and crushed again…but new blood, with new eyes, can see a new path emerging from the mist, a fog that veterans thought just hid one more cliff.

Avis : ahhh voilà une sortie qui me fait très plaisir ! Tout d’abord, parce que XXX, c’est du Howard Chaykin, et qu’un nouveau comic-book de Chaykin c’est toujours un XXX d’événement à ne pas rater. Acide au plus niveau, sans aucun gant, bien rentre dedans et avec plus de colère juste et d’énergie dans chaque page qu’un groupe de cancel warriors sur twitter. 

Il y a quelques années, il s’était amusé avec cette première série de Hey kids comics, à parodier l’histoire des comics des 70 dernières années, de l’après seconde guerre mondiale, à l’ascension d’un pseudo Marvel jusqu’au début des années 2000 et l’émergence des films pillant le travail de quelques créateurs sans vraiment se faire chier à leur verser quoique ce soit. 

Chaykin était vraiment sans concession dans sa manière de représenter certaines personnes, Stan Lee en tête, le public et la manière dont l’industrie s’est développée en exploitant à mort des gens tout en leur crachant à la gueule et en les privant de tous leurs droits sur leurs créations. 

Et je ne sais pas pourquoi, mais je ne crois pas que Chaykin se soit vraiment assagi ces dernières années depuis la publication de la première mini. Donc ça va clairement saigner. Salement. 

Verdict : BUYYYY

NOCTERRA # 3

Prix : $3.99

Scénario : Scott Snyder 

Dessin : Tony S.Daniel 

Sollicitation : “FULL THROTTLE DARK,” Part Three Know the signs: black gums, gnarled bones, and haunting yellow eyes. When you spot a human shade out there in the endless night…run.

Avis : ou comment tuer son bouquin dès le second épisode. Voilà ce que je me suis dit quand  j’ai fini la lecture de l’épisode 2 de Nocterra. Autant le premier épisode était efficace et posait bien le monde, les personnages et les enjeux et surtout l’histoire que nous allions suivre, autant le second épisode n’a pas vraiment compris ce qu’il était censé faire. En effet, la fin du premier épisode nous promettait le début d’une course poursuite mortelle dans un monde devenu fou, où chaque tournant sur la route peut révéler une nouvelle horreur. 


Et que font les personnages dans l’épisode 2 ? Ils s’arrêtent. Je ne plaisante pas, l’histoire du second épisode représente les personnages qui font une pause pour discuter et refaire le plein. DÈS LE XXX DE SECOND EPISODE !!! Vous comprenez pourquoi je suis énervé ? Qu’est-ce que c’est que ce découpage ? Qui commence un récit endiablé en faisait une pause sur le bord de la route dès l’épisode 2 ? Tout ça pour recoller des infos qu’on avait en grande partie dans le premier épisode !!!

Du coup, alors que j’étais convaincu à la lecture de l’épisode 1…je le suis beaucoup moins à la fin de l’épisode 2 et la sortie de cet épisode 3 me laisse au final assez froid. Alors qu’il aurait fallu au contraire passer la seconde et injecter une bonne dose d’énergie supplémentaire pour encore plus accrocher les lecteurs, les auteurs ont décidé de faire une pause pipi…J’aimerais vraiment comprendre ce qui passe dans la tête des auteurs quand ils prennent ce genre de décision…

Verdict : Check it

A propos Sam 2116 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.