Guide de lecture Comics VF : semaine du 16 juin 2021

Edito : en premier lieu, je précise que ce guide sera accompagné cette semaine d’un autre article consacré uniquement à l’offre promotionnelle d’Urban. Pour ceux qui l’auraient raté, à l’image de ce que Panini a fait il y a quelques mois, ou ceux qu’ils ont eux même fait l’année dernière, ils vont ressortir 10 tomes à 4.90€. Je donnerai un avis rapide sur chaque dans ce second article. Le présent guide ne traitera que des sorties “normales” de la semaine. En second lieu, en parlant de la semaine de sortie normale, c’est une bonne cuvée côté VF. Ce n’est pas franchement la déferlante et tant mieux mais il y a quelques bons bouquins que je recommande. 

Sorties de la semaine : je retiendrai avant tout : 

  • le petit retour de Locke & Key chez Hi Comics, avec un tome tout riquiqui. Mais qui fait plaisir quand même ; 
  • chez Panini, la suite et fin de deux séries : le Doom de Cantwell et Larroca et le run de Remender sur Venom en deluxe !

Émissions de la semaine : après une petite semaine de pause, nous revenons cette semaine avec 4 émissions au programme…Je me sens déjà fatigué ! Comme d’habitude, vous pouvez nous retrouver en direct ou replay sur notre chaîne You Tube. Mais vous pouvez aussi nous rejoindre sur notre Discord, où nous avons une petite communauté très active qui parle d’un peu tout :

  • mardi, le Comixity of the Future past qui revient sur le mois de juin 2001 !
  • mercredi : nouveau Freaxity où Laure et Steve parleront cette fois de la saga Conjuring !
  • jeudi, nouveau Comixweekly où on parlera des sorties VO de la semaine ! avec aussi la suite de notre retro review X-Men et attention on attaque la Dark Phoenix !
  • enfin vendredi, une équipe très fatiguée se retrouvera pour un nouveau Mangaxity !

ANKAMA 

TANK GIRLS – ALL STARS 

Date de sortie :18 juin 2021

Prix : 15.90€/112 pages 

Scénario & Dessin : Alan Martin, Brett Parson, Jim Mahfood, Warwick Johnson-Cadwell, Jonathan Edwards, Phil Bond, Greg Staples, Chris Wahl, Ashley Wood, Jamie Hewlett

Sollicitation : Un recueil de courtes histoires exclusives par le co-créateur de la série Alan Martin, les dessinateurs piliers de la série et des guests : Brett Parson & Jim Mahfood, Warwick Johnson- Cadwell, Jonathan Edwards, Phil Bond, Greg Staples, Chris Wahl, Ashley Wood, Jamie Hewlett (connu pour ses illustrations de disques pour le groupe Gorillaz).

Avis : pas vraiment d’avis, car je n’ai jamais lu de Tank Girl. Mais en tout cas vu l’équipe créative réunie, le bouquin mérite vraiment son titre de All Stars. 

Verdict : à tester. 

À lire avant : peut se lire de manière indépendante.

DELCOURT COMICS

WILL EISNER TRILOGIE – INTEGRALE 

Date de sortie :16 juin 2021

Prix : 34.95€/

Scénario :  Will Eisner 

Dessin : Will Eisner 

Episodes : 

Sollicitation : Cette nouvelle intégrale regroupe Le Rêveur + Au Coeur de la tempête + La Valse des alliances. Elle rejoint dans cette série consacrée à l’oeuvre de Will Eisner La New York Trilogie et la Trilogie du Bronx, ainsi que L’Intégrale des Clés de la Bande Dessinée.

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. 

Verdict : je sais, il va falloir que je mette à Will Eisner un jour, cela fait partie des passages obligés…

À lire avant : rien, peut se lire de manière indépendante

WALKING DEAD – ART BOOK TOME 2

Date de sortie :16 juin 2021

Prix : 12.99€/160 PAGES 

Dessin :Charlie Adlard.

Sollicitation : Ce deuxième volume du Art Book Walking Dead passe en revue l’intégralité des couvertures de la série pour les numéros 51 à 102, réalisées et commentées par Charlie Adlard. Ce 2e tome est entièrement inédit, même aux USA.

Avis : pas d’avis à avoir sur le sujet, puisqu’il s’agit avant tout d’un art book qui réunit les couvertures de la série. À mon sens, c’est à réserver aux fans absolus de la série. 

Verdict : pour les fans complétistes de Walking Dead

À lire avant : je pense que si vous êtes ultra-complétistes, avoir le premier artbook dans votre collection va s’imposer à vous. 

HI COMICS

RICK & MORTY PRÉSENTENT HISTOIRES DE FAMILLE 

Date de sortie :16 juin 2021

Prix : 15.90€/136 PAGES 

Scénario : 

Dessin :

Episodes : 

Sollicitation : Rick & Morty extended universe, baby !

Puisqu’on n’en a jamais assez, Rick & Morty reviennent pour de nouvelles aventures, mais cette fois-ci, ils ne sont pas seuls : place aux personnages qui ont fait les plus belles heures de la série ! Oubliez tout ce que vous avez vu sur les super-héros et partez en mission secrète avec Les Revancheurs. Découvrez Gary Fatigué sous un jour nouveau (Jerry approuve), et plongez dans le passé tourmenté de Krompulos Michael, l’assassin qui aime vraiment, vraiment tuer. Après ça, rien de tel que des retrouvailles avec Rick-ornichon, de retour pour le meilleur et surtout pour le pire…

La série phare enfin en BD !

Venez pour les blagues, restez pour la dévastation de votre âme.

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. Je ne suis pas du tout les sorties comics liées à la franchise Rick & Morty même si elles rencontrent clairement du succès. 

Verdict : pour les fans de la série.

À lire avant : rien – peut se lire indépendamment, même si comme d’habitude, bien connaître le dessin animé aide.

LOCKE & KEY TOME 7

Date de sortie :16 juin 2021

Prix : 10.90€/80 pages 

Scénario : Joe Hill 

Dessin : Gabriel Rodriguez 

Episodes : 

Sollicitation : Tous les secrets de Lovecraft n’ont pas encore été révélés…

En trois histoires courtes, les deux maîtres du Manoir Keyhouse, Joe Hill et Gabriel Rodriguez, vous invitent à un voyage dans le temps et l’espace, et lèvent le voile sur les mystères qui entourent les clés et la famille Locke :

Open the Moon! 

Nommée au Eisner Award 2012 de la meilleure histoire courte

Retrouvez la famille Locke le temps d’une nuit d’été aussi tragique que magique, où une nouvelle clé révèle un pouvoir fantastique : celui d’ouvrir la Lune…

Grindhouse!

Des gangsters s’attaquent à la famille Locke, sans savoir que Keyhouse recèle de mystères bien plus redoutables qu’eux… Une histoire grinçante et pleine de suspens, et un habile clin d’œil aux romans noirs et aux films de série B.

In the Can

Où l’on prend quelques nouvelles de Bode, Kinsey et Tyler Locke.

Immense succès en librairie adapté sur Netflix, Locke & Key déroule le parcours mouvementé de ses héros en six volumes et un recueil d’histoires courtes, bientôt suivis de nouvelles aventures.

Avis : voilà un petit bonus à la série Locke & Key, Hi Comics propose cette semaine un petit tome complémentaire à la série principale. Petit, car ne comportant que 80 pages avec trois petites histoires dedans. Elles ne me semblent pas indispensables, et à mon sens ne s’adressent avant tout qu’aux amoureux de l’univers créé par Hill et Rodriguez.

En ce qui me concerne, je me laisserais sans doute tenter. J’aime beaucoup cet univers, et avoir la chance de retrouver ne serait-ce que le temps de quelques pages les personnages après la fin de la série, pour avoir une idée de ce qu’ils sont devenus est toujours intéressant. 

Au-delà, je me demande quels sont les projets autour de la franchise. Aux USA, un crossover avec Sandman a débuté, avec Joe Hill aux manettes, mais je pense que question droits, ça va être un casse tête entre Dc/Urban et IDW/Hi Comics… Mais voir ces deux franchises se rencontrer serait intéressant.

D’autant que les deux bénéficient ou vont bénéficier d’une adaptation TV donc elles vont revenir dans l’actu médiatique dans peu de temps. 

Verdict : à lire. 

À lire avant : la série principale, pour comprendre les références. Lire cela de manière indépendante n’aurait que peu d’intérêt.

PANINI COMICS

MARVEL DELUXE : AMAZING SPIDER-MAN T02 (MARVEL NOW!)

Date de sortie : 16 juin 2021

Prix : 32,00 €I 280 pages

Scénario : Dan Slott, 

Dessin :Olivier Coipel, Giuseppe Camuncoli, Humberto Ramos

Episodes : US Amazing Spider-Man (2014) 9-18 et Annual 1, précédemment publiés dans MARVEL NOW! : AMAZING SPIDER-MAN 3 et 4)

Sollicitation : Voici venir l’événement Spider-Verse, l’un des grands moments de l’ère Slott, qui a inspiré le dessin animé Spider-Man : New Generation et sa suite prévue pour 2022 ! Face à la menace des Héritiers, Peter Parker doit former une armée avec les Spider-Man d’autres dimensions.

Avis : suite de la réédition du run de Dan Slott en deluxe, avec la suite de la période intermédiaire entre Superior-Spider-Man et Secret War. Une espèce de court intermède dans lequel l’auteur a tout de même réussi à caler Spider-Verse, une aventure bien sympathique qui est de nouveau réimprimée ici. Je ne compte plus le nombre de rééditions de cette histoire à ce stade, surtout depuis la sortie du film d’animation qui l’adaptait de manière assez libre. 

Libre, car le film en reprenait le concept, des Spider-Men et Women de différentes dimensions se rencontrant pour faire face à une certaine menace. Mais rien au delà, car les histoires mises en scène n’ont pas grand chose à voir. Les auteurs du film partaient sur une intrigue sur le fond plus classique, là où Dan Slott ramenait sur le devant de la scène les éléments totémiques des pouvoirs de Spider-Man.

Introduite par JMS au début de son run, cette idée avait été mise sous le tapis après son départ, à mon grand désespoir, parce que Marvel voulait revenir à un esprit plus classique de Spider-Man avec Brand New day (qui a contribué à me faire fuir les titres Spider-man pendant quelques années). Slott ramenait l’idée à l’occasion de ce crossover et l’étendait avec le retour de Morlun et de toute une famille autour de lui pour chasser tous les êtres dotés de pouvoirs d’araignée dans le multivers. 

Il en est sorti un event très amusant à suivre, où l’on voyait encore une fois les mêmes forces et faiblesses de Slott : de bons concepts de base, une capacité à rebondir régulièrement, mais aussi une certaine faiblesse dans l’exécution qui se révèle souvent très classique et assez prévisible. Autre petit défaut, le fait qu’Olivier Coipel n’assure que les deux premiers épisodes de l’event et rien de plus.C’est bien dommage, car il aurait clairement amené l’ensemble à un autre niveau. 

Mais comme je l’ai déjà dit, cela reste une lecture agréable, une bonne petite aventure bien menée jusqu’au bout. 

Verdict : à lire si ce n’est pas déjà fait. 

À lire avant : le premier tome et Superior Spider-Man. 

100% MARVEL : LE FLÉAU – IMPOSSIBLE DE L’ARRÊTER

Date de sortie :16 juin 2021

Prix : 17,00 €I 120 pages

Scénario :  Fabian Nicieza, 

Dessin :Ron Garney , 

Episodes : US Juggernaut (2020) 1-5, inédits)

Sollicitation : Cain Marko a décidé de changer de vie et de réparer les dégâts qu’il a causés au cours de sa longue carrière de super-vilain. Mais le Fléau peut-il vraiment devenir un héros ? Une saga complète mettant en scène le demi-frère de Charles Xavier.

Avis : sortie directe en 100% de la mini-série consacrée au Fléau qui vient essayer de définir la place du personnage dans ce nouveau monde mutant bien différent. Et si j’aime beaucoup les auteurs responsables de cette mini,  Fabien Nicieza ou encore Ron Garney…je n’ai pas pu dépasser le premier épisode, tant le scénario était complètement vide. Il s’agissait de remplissage bien creux comme je déteste. Apparemment Nicieza avait quand même un plan, mais comme il ne m’a pas donné envie de poursuivre la lecture, je ne peux pas vous en dire plus. Si vous aimez voir le Fléau qui défonce des trucs…ben, pour ce que j’en ai vu,  Nicieza a laissé la place à Garney pour se faire plaisir. Le lecteur s’amuse un peu, mais une impression de grand vide domine. À voir si cela s’estompe si l’on lit l’ensemble de la mini d’une traite. 

Verdict : pour les fans du personnage. 

À lire avant : rien, Nicieza replace la continuité récente et bordélique du personnage, donc on s’en sort. Même moi qui n’avais pas suivi des masses, j’ai compris l’essentiel. 

 

100% MARVEL : FANTASTIC FOUR T06

Date de sortie :16 juin 2021

Prix : 16,00 €I 104 pages

Scénario : Dan Slott, 

Dessin :Paco Medina, Sean Izaakse

Episodes : US Fantastic Four (2018) 21-24 et Marvel Comics Presents (2019) 2 (II), inédits)

Sollicitation : Alors que les Quatre Fantastiques sont très occupés par le crossover Empyre, Franklin et Valeria sont en danger ! Vont-ils former une nouvelle équipe de Fantastiques ? Ça se pourrait ! Wolverine et Spider-Man en feraient partie ? C’est très possible !

Avis : pas d’avis, car outre le fait que j’ai tenté de rentrer sans succès dans le run de Slott sur les FF à plusieurs reprises, il s’agit là d’épisodes ties ins à Empyre…donc doublement sans moi. 

Verdict : à lire pour ceux qui suivent ce run. 

À lire avant :  les tomes précédents + Empyre. 

100% MARVEL : DOCTEUR FATALIS – SERMENT DE LOYAUTÉ

Date de sortie :16 juin 2021

Prix : 17,00 €I 112 pages

Scénario : Christopher Cantwell

Dessin :Salvador Larroca

Episodes : US Doctor Doom (2019) 6-10, inédits)

Sollicitation : Suite et fin de la série consacrée au souverain de Latvérie, à la reconquête de son trône. Fatalis souhaite rester un personnage positif, un héros, mais cela lui est-il réellement possible ?

Avis : alors attention sortie immanquable cette semaine avec la suite et malheureusement déjà fin de cette trop courte série consacrée à Doom. Après 10 petits épisodes, Marvel a en effet décidé d’arrêter le titre, comme beaucoup d’autres, et c’est avec beaucoup de regrets que j’ai vu s’achever cette série…mais diable quelle fin ! Sans doute au courant que la quille n’était pas loin, Cantwell achève la plupart de ses intrigues de manière réellement spectaculaire et certains passages m’ont réellement abasourdis. 

Alors que dans le premier tome, ce qui m’avait séduit était cette exploration du personnage de Doom qui perdait tout, son royaume, sa position et peu à peu son intellect, réduit à l’état de fuyard…dans ce second tome, Cantwell le reconstruit en nous mettant face à la nature réelle de cet homme…Alors que l’on avait un peu d’espoir pour lui dans les premiers épisodes…on se rend compte ici, qu’il n’y a pas de rédemption pour lui…et qu’il n’en veut pas. 

Une série tout simplement remarquable ! et cette fin…ah là là…j’en ai encore des frissons…Mais disons que Doom prend des décisions qui laissent pantois dans ce tome, rejetant toute chance de s’élever…

Verdict : À POSSÉDER 

À lire avant : le tome 1

 

BEST OF MARVEL : DEADPOOL – IL FAUT SOIGNER LE SOLDAT WILSON – MUST-HAVE

Date de sortie :16 juin 2021

Prix : 14,95 €I 112 pages

Scénario : Dwayne Swiercysnki,

Dessin :Jason Pearson 

Episodes : US Deadpool: Wade Wilson’s War (2010) 1-4, précédemment publiés dans 20 ANS PANINI : DEADPOOL)

Sollicitation : Wade Wilson est entendu par une commission spéciale du Sénat à la suite d’une tortueuse affaire d’espionnage… Mauvaise idée ? Deadpool se lance dans le récit de ses origines, mais le narrateur est-il digne de confiance ? Un récit-clé du Mercenaire Disert.

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. 

Verdict : pour les fans de Deadpool. 

À lire avant : rien – mini série indépendante.

BEST OF MARVEL : NEW AVENGERS – ÉVASION – MUST-HAVE

Date de sortie :16 juin 2021

Prix : 14,95 € I 168 pages

Scénario : Bendis,, 

Dessin : Finch

Episodes :  US New Avengers (2005) 1-6, précédemment publiés dans MARVEL EVENTS : NEW AVENGERS)

Sollicitation : Les Avengers n’existent plus. Mais lorsqu’Électro permet l’évasion massive des prisonniers du Raft, la prison à sécurité maximale pour super-vilains, il faudra bien qu’un nouveau groupe se forme ! Est-ce le moment pour Spider-Man et Wolverine d’intégrer l’équipe ?

Avis : de nouveau, plutôt un bon choix pour cette collection Must Have avec cette fois  la réédition des premiers épisodes de la toute première série New Avengers. Est-ce que je me sens vieux en me disant que ces épisodes ont déjà plus de 15 ans ? Oui, la vache oui. Mais je suis content de les voir dans cette collection car ils constituent une étape importante pour l’univers Marvel.

Jusque là, les Avengers avaient toujours été une équipe importante, mais moins que les figures de proue qu’étaient d’abord les Fantastic Four dans les années 60/70 puis les X-Men dans les années 80/90. Avec ce premier arc, Bendis change la donne et annonçait clairement que ses New Avengers allaient devenir la franchise reine de Marvel pour la décennie à venir. 

Avec l’entrée de personnages comme Wolverine, Spider-Man, ou encore Luke Cage dans les rangs, ils bouleversaient la morphologie de l’équipe en profondeur et amenaient en même les bases de son grand plan, de sa grande conspiration qui a abouti ensuite à Secret Invasion. En ce qui me concerne, je conserve une grande affection pour ces épisodes, car c’est à cette époque que je suis devenu un fan des Avengers. 

Avant, je voyais vraiment ce titre comme coincé dans le passé, dans des histoires datant des années 70 pour la plupart et le grand apport de Bendis a sans doute d’avoir modernisé en profondeur l’équipe, ses relations et ce que cela voulait dire d’être un Avenger. 

Bref, un très bon premier arc, que je recommande si vous n’avez jamais accroché au titre auparavant ou que vous n’avez jamais lu d’avengers avant. 

Verdict : à lire. 

À lire avant : Avengers disassembled. 

 

MARVEL DELUXE : VENOM T02 – LE CERCLE DES QUATRE

Date de sortie :16 juin 2021

Prix : 32,00 €I 328 pages

Scénario : Rick Remender, Cullen Bunn, 

Dessin :Tony Moore, Kev Walker… 

Episodes : Venom (2011) 13-22 et 13.1-13.4, précédemment publiés dans MARVEL DARK : AGENT VENOM 3-4)

Sollicitation : Fin de l’ère Rick Remender pour le Venom version Flash Thompson. Venom est envoyé en Enfer, et il aura besoin de l’aide de Hulk, Ghost Rider et X-23 pour s’en sortir !

Avis : suite et fin de la réédition du run de Rick Remender sur Venom en deluxe et j’attends du très bon avec ces épisodes. En effet, j’ai enfin fini par lire le début de ce run avec la sortie du premier tome en deluxe et  j’ai compris pourquoi tout le monde en chantait les louanges : parce que c’est foutrement bon ! Remender ne perd pas de temps et installait beaucoup de choses au cours des 12 premiers épisodes. 

Ainsi, on le voyait : envoyer Flash/Venom sur des missions ultra dangereuses, lui donner une nemesis bien tarée avec un Jack o Lantern réinventé complètement “allumé” avant…de tout faire exploser à la fin de sa première année ! Si je regrette que ses épisodes aient été envahis par des numéros ties ins à Spider-Island, Remender a su en tirer partie pour profondément affecter le statut quo. 

Si bien que quand ce second tome débute, les choses sont bien différentes et encore plus dangereuses pour Flash/Venom, désormais privé de tout support et sous la menace constante de voir son symbiote prendre le dessus sur lui. J’ai adoré le premier tome en conséquence et j’espère que la suite sera du même acabit. 

J’ai un peu peur de ce crossover qu’on nous annonce dans les premiers épisodes de ce second tome, avec la Ghost Rider de l’époque, Red Hulk…mais il y a un de mes chouchous avec Laura/X-23…Nous allons bien voir. 

Verdict : à posséder. 

À lire avant : le tome 1 !

URBAN COMICS

FLASHPOINT – LE PRELUDE 

Date de sortie :18 juin 2021

Prix : 35€/ 496 pages

Scénario : Geoff Johns 

Dessin : Francis Manapul, Ethan Van Sciver 

Episodes : The Flash: Rebirth #1-6, The Flash #1-7, 9-12 + The Flash Secret Files #1

Sollicitation : Lors de la Crise des Terres Infinies, Barry Allen, dit Flash, s’était sacrifié afin que le Multivers puisse survivre à l’attaque de l’Anti-Monitor. Pendant des années, il fut remplacé par son ancien sidekick, Wally West. Mais, lors de la guerre contre les forces de l’Anti-Vie de Darkseid, Barry est réapparu. Son retour implique également celui de son ennemi juré, Néga-Flash, ainsi que la menace d’un nouveau bouleversement au sein du Multivers. 

Avis : événement important pour Urban cette semaine qui a décidé de célébrer les 10 ans de Flashpoint, event clé qui a amené au reboot du New 52 et le début de pas mal de problèmes pour DC. Pour cela, Urban fait les choses en grand avec plusieurs gros volumes au programme. Et on commence avec tout ce qui a amené à ce reboot, à savoir le retour de Barry Allen et sa série relancée par Geoff Johns en 2010. 

Pour mémoire, le personnage avait disparu en 1986 dans le cadre de Crisis of Infinite Earths pour laisser la place à Wally West pendant plus de 20 ans ensuite. Cependant en 2006 à l’occasion de Infinite Crisis, Wally avait disparu avec sa famille laissant Bart Allen comme seul titulaire du costume rouge. Avait alors suivi une très courte série Flash menée par Bart qui s’était terminée par…sa mort apparente. 

Le titre ne fonctionnait en effet pas et DC s’était alors rebattu sur l’option de sécurité : ramener Wally et sa famille sur le devant de la scène…qui n’a pas plus fonctionné créativement et commercialement malgré le retour d’auteurs importants à la barre comme Mark Waid ou Tom Peyer. Ces échecs répétés avaient conduit DC à prendre une mesure radicale, susciter l’intérêt en ramenant Barry Allen. 

Un choix mis en œuvre à l’occasion de Final Crisis…Une belle manière au passage de boucler la boucle. Morrison installant sa Crisis comme la dernière, il était quelque part bien trouvé d’annuler l’une des plus grandes conséquences de la toute première Crisis. Et pour bien enchaîner, DC confia à Geoff Johns et Van Sciver le relaunch de la série Flash. 

Je précise qu’à l’époque, Van Sciver n’était pas aussi problématique qu’il l’est aujourd’hui et que le choix de cette équipe créative avait été fait dans l’espoir de susciter le même genre de succès que quelques années plus tôt avec Green Lantern Rebirth. Le titre et la franchise étant devenu par la suite l’un des plus gros succès de DC. Johns avait par ailleurs un passif important sur le titre Flash également, puisqu’il avait déjà signé un run remarquable sur la série. 

Nous voyons qu’Urban place dans ce tome tous les épisodes nécessaires qui mettent en place le retour de Barry et la série régulière qui a suivi…et je vais être clair : pour moi ces épisodes ne fonctionnent pas du tout. Et cela se sent dès Flash Rebirth, la mini série qui officialise le retour de Barry après Final Crisis. 

Pour essayer de créer un peu de drama, Johns effectue en effet un gros retcon, la mort de la mère de Barry, l’emprisonnement de son père et le mystère autour de l’identité du véritable meurtrier. Un retcon qui a par la suite été exploité jusqu’à la moelle. Mais déjà dès cette mini, en tant que lecteur, je me souviens que je n’étais pas très à l’aise. 

C’était globalement poussif, et tous les changements dans la mythologie de la Speed Force qui était inclus me semblaient bien inutile. On sentait que Johns était quelque part obligé de sortir la grosse artillerie pour tenter de rendre le personnage intéressant de part d’une part un drame personnel tout neuf et d’autre part, en le plaçant au centre de l’histoire de la Speed Force. 

Malgré tout, Flash Rebirth reste lisible. La mini n’a pas le niveau de Green Lantern Rebirth mais cela se laisse lire gentiment. Le vrai désastre intervient avec la série régulière qui a suivi et dont tous les épisodes (sauf le 8 car en lien direct avec Flashpoint) sont publiés ici…Car cette série est à mon sens très mauvaise. Je n’ai pas réussi, malgré tout mon amour pour le travail de Johns, à dépasser l’épisode 6. 

C’est poussif, l’histoire est assez opaque et pas franchement très intéressante et les retombées passablement obscures. Et on comprend aussi pourquoi Barry avait été tué en 86…il n’est tout simplement pas très intéressant comme personnage. Un constat récurrent ensuite au moment du New 52 et de Rebirth. Johns essaye bien de lui créer des défauts…mais cela ne le rend que moins sympathique. 

Bref, pas un tome que je vais conseiller…sauf si vous voulez lire tout Flashpoint, alors oui, vous en avez besoin !

Verdict : bof bof. 

À lire avant : Final Crisis, si vous voulez voir le retour de Barry.

FLASHPOINT – EDITION 10 ANS

Date de sortie :18 juin 2021

Prix : 35€/352 pages 

Scénario : Geoff Johns 

Dessin : Andy Kubert 

Episodes :  Flashpoint #1-5, Flash #8 et Flashpoint Unwrapped.

Sollicitation : Il protège les innocents et combat le Mal sous l’identité du Flash. Il est l’homme le plus rapide du monde. Du moins, c’est ce qu’il était avant que le monde bascule inexplicablement dans une autre dimension. Désormais, Aquaman et Wonder Woman s’y livrent une guerre sans merci, le célèbre Chevalier Noir est loin d’être un justicier exemplaire et personne n’a encore entendu parler de Superman… Dans cette nouvelle vie, Barry Allen n’est qu’un homme comme les autres, seul et impuissant. 

Avis : et on enchaîne avec l’événement en lui-même. À noter tout d’abord, que si vous voulez les ties-ins (il y en a eu un bon million), Urban va publier deux tomes sur le sujet. Je ne pense pas qu’ils les publieront tous, mais il y aura pas mal de choses restées inédites au cours des 10 dernières années en VF.

Concernant l’event en lui-même publié ici…Je n’avais pas aimé la reprise de Flash/Barry Allen par Johns…Ben là c’est pire. Si vous vous reportez aux Comixweekly réalisés à l’époque (car oui, on était déjà là), mon avis n’a pas changé 10 ans plus tard : je déteste cet event. Les premiers épisodes sont chiants comme la pluie, ça n’avance pas. On n’attend le déclic, mais les errements de Johns vu sur la série Flash avant ne sont qu’accentués ici. 

Cette histoire pourtant assez banale de réalité alternée (par la faute de Barry) est pourtant assez commune, mais elle est menée de manière assez plate. Cela m’a d’ailleurs amusé de constater que le film d’animation Flashpoint est bien plus réussi que le comic-book…Alors oui, c’est joli, et j’aime beaucoup la conclusion, car Johns finit sur une note très émouvante. Mais tout le reste avant est une boucherie sans nom. 

Verdict : à lire uniquement par les complétistes. 

À lire avant : Flashpoint prélude !

A propos Sam 2151 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

1 Comment

  1. Merci pour le guide Sam,
    Pour info il y aura 4 tomes concentrés sur les tie in à Flashpoint, nommés « Le monde de Flashpoint ».
    Et j’hésitais pour le Prélude mais du coup je pense que je vais garder mon argent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.