Guide de lecture Comics VO : semaine du 28 juillet 2021 – Marvel Comics

AMAZING FANTASY #1

Prix : $4.99

Scénario : Kaare Andrews

Dessin : Kaare Andrews 

Sollicitation : EXPERIENCE THESE HEROES LIKE NEVER BEFORE!

Red Room Black Widow, teenage Spider-Man, World War II Captain America – the most iconic versions of your favorite Marvel characters from across time and space all wake up on an island of intrigue, darkness and…Amazing Fantasy. Are they dead? Are they dreaming? Or have they truly been transported to another fantastical realm? And is there any way for them to return home?

This isn’t just a love letter to your favorite Marvel eras, it’s a reinvestment in the seminal characters you’ve always loved, plucked from their quintessential timelines. Brought to you by KAARE ANDREWS, this is the one you’ve been waiting for, True Believers… It’s one Amazing Fantasy for the ages!

Avis : début d’une nouvelle mini-série au pitch assez sympa, menée par un artiste que j’aime bien : Kaare Andrews, qui fait son retour par la même occasion. Cela faisait un moment que l’on avait pas vu son nom attaché à un projet chez Marvel ou ailleurs côté comics. Je crois que le dernier bouquin que j’ai vu de sa part était son run sur Iron Fist, dont il me semble qu’une partie reste inédite en VF. 

Si je ne suis en général pas un super fan de ses scénarios, souvent inutilement verbeux, il reste l’un des artistes les plus inventifs de l’industrie, toujours en train d’évoluer, d’expérimenter et de proposer quelque chose de neuf. Cette fois, on dirait qu’il a décidé de régresser un peu pour proposer un bouquin qui va être un plaisir pas coupable. 

Et si …et si on avait accès à n’importe quelle version de nos personnages préférés, qu’on les balançait sur une île avec des monstres, des dinosaures et autres bestioles et qu’on les faisait se battre pendant 5 épisodes ? On ne se prend pas la tête, en termes du comment du pourquoi, je pense que l’on pourra résumer ça à du bon vieux “ta gueule, c’est magique” le tout super bien dessiné. 

C’est pour ça que je parle de regression, car c’est un délire digne d’un gamin de 8 ans qui joue avec ses jouets…et je suis pour à 100000%. Il faut savoir se marrer de temps en temps et cette mini série va dans cette direction. Donc pourquoi se priver ? 

Verdict : Check it 

 

AMAZING SPIDER-MAN #71

Prix : $3.99

Scénario :NICK SPENCER 

Dessin :FEDERICO VICENTINI 

Sollicitation : SINISTER WAR CONTINUES!

Two of the most deadly villain teams are fighting both Spidey and each other, but what is Kindred’s role in all this?

Avis : en parallèle de la mini-série event Sinister War, Nick Spencer continue de développer son histoire dans la série régulière Amazing spider-man, bien évidemment. Et il faut espérer que j’apprécierais plus cette intrigue cette fois, car le premier épisode de la Sinister War ne m’a guère impressionné. Ce n’était pas mauvais attention, mais il en faut plus que simplement balancer des dizaines de super-vilains dans tous les coins pour créer une histoire. 

Cela ressemblait presque à une blague en fait. De fait, j’avais vraiment du mal à ressentir une quelconque tension dans ce premier épisode, alors que les Savage Six attaquaient la représentation du film de Mysterio…parce qu’ils se sentaient mal représentés dedans, avant de voir débarquer les Sinister Six de leur côté qui avaient leurs propres objectifs en tête…

Du coup, baston générale, avec un Spider-Man quelque peu perdu dans la masse, incapable dans ce premier épisode de faire quoique ce soit, même pas des blagues potables…J’espère que le reste de l’event sera de meilleure facture, après tout c’est le dernier arc de Nick Spencer sur la série. 

Comme déjà dit, au final, avec tous les épisodes spéciaux, le monsieur finira avec un run de quasiment une centaine d’épisodes sous le coude, il serait dommage qu’il rate l’atterrissage final. 

Verdict : Check it 

SYMBIOTE SPIDER-MAN: CROSSROADS #1 (OF 5)

Prix : $4.99

Scénario :PETER DAVID

Dessin :GREG LAND

Sollicitation : PETER DAVID AND GREG LAND DO THE TIME WARP AGAIN!

After three sense-shattering series, Peter David, Greg Land, Jay Leisten and Frank D’Armata – the entire SYMBIOTE SPIDER-MAN crew – RETURN! This time, they’re taking Spider-Man down the road less traveled to the supremely psychedelic CROSSROADS DIMENSION! In their most ambitious series yet, the SYMBIOTE team puts Peter Parker and his alien costume on a collision course with none other than THE INCREDIBLE HULK, in a story set just before Peter David’s landmark run on the Hulk series!

Avis : nouvelle mini série Symbiote Spider-Man…je dois dire que je reste stupéfait que Marvel continue avec ce truc. Je suppose que chaque mini a reçu un accueil suffisant pour continuer le machin. Pour rappel, il s’agit d’histoires situées à l’époque où Peter portait le costume noir avant qu’il n’apprenne qu’il s’agissait d’un symbiote. 

Alors qu’à l’ époque cela n’avait pas duré très longtemps, car les scénaristes et dessinateurs de l’époque détestaient le nouveau design à l’inverse des lecteurs,  Peter David et Greg Land s’amusent à ajouter de nouvelles aventures ici ou là. Est-ce que c’est vraiment dans la continuité ? On va dire que celle-ci se montre flexible si cela permet de vendre quelques comics de plus. 

Je me souviens que j’avais lu la première mini série et que je n’avais pas vraiment accroché, ce qui m’avait surpris, parce que du Peter David sur du Spider-Man, en temps normal, cela fonctionne toujours bien…Peut être que les mini séries ultérieures sont meilleures ? Il faudra que je m’y remettre à l’occasion. 

Verdict : Check it 

DAREDEVIL #32

Prix : $3.99

Scénario : Chip Zdarsky 

Dessin : Mike Hawthorne 

Sollicitation :  « LOCKDOWN » STARTS HERE!

  • The Angel of Death has come to Hell’s Kitchen and New York City. A series of grisly murders tests Elektra’s mettle and commitment to her role as the new DAREDEVIL, as the city spirals in a state of near panic.
  • Meanwhile, Matt Murdock faces tests and challenges of his own, as the inmates he’s serving time alongside aren’t the ones in the prison targeting him…

Avis : suite de la saga de Chip Zdarsky qui nous promet d’un côté une nouvelle rencontre entre Elektra et Bullseye et de l’autre un Matt prêt à faire péter la prison dans laquelle il est enfermé. En gros, les personnages principaux passent tous les deux à l’offensive en même temps. Je suppose que l’auteur voulait créer un parallèle sur l’évolution du comportement de chacun. 

Bien évidemment, si je regrette l’absence de Marco Checchetto, assez mal remplacé sur ces épisodes par Mike Hawthorne qui a depuis annoncé qu’il allait quitter la série d’ailleurs, le scénario reste toujours aussi prenant. Et comme je l’ai indiqué, à ce stade, on comprend que Zarsky met vraiment en scène une seule grande saga, et nous voyons les différents chapitres se dévoiler au fur et à mesure devant nous. 

Verdict : Buy

ETERNALS #6

Prix : $3.99

Scénario :KIERON GILLEN

Dessin :ESAD RIBIC

Sollicitation : WHO LOSES ? Thanos loses. The Eternals Lose. We all lose. Never Die. Never Win. Can that change now?

Avis : quel avenir pour les Eternals passé son premier arc ? On pouvait se poser la question étant donné qu’au mois d’août, il n’y aura pas d’épisode et qu’en septembre, nous aurons un one shot écrit par Gillen centré sur Thanos et dessiné par Dustin Weaver. Au-delà, il y avait peu d’informations, mais on dirait bien qu’il ne s’agit que d’une pause, le temps qu’Esad Ribic prenne un peu d’avance puisque Gillen vient d’achever le scénario de l’épisode 10 de son côté. 

Certes, les ventes ne sont apparemment pas spectaculaires, mais d’une part…c’est un bouquin sur les Eternals, donc il ne fallait pas s’attendre à des résultats stratosphériques et je pense que les retards multiples n’ont pas aidé le bouquin a trouvé son public. Et d’autre part, cela pourrait changer au moment de la sortie du film. Si Marvel joue bien ses cartes, ils auront le premier TP disponible sur les stands prêts à être lu au moment de la sortie du film…

Et j’espère que cela aidera la série, car comme je l’ai déjà dit, le titre s’est révélé une vraie bonne surprise depuis son lancement. Le scénario de Gillen était ultra-efficace et réellement passionnant d’épisode en épisode et le dessin de Ribic était tout simplement sublime. Je me fiche bien que l’on ait  des retards si cela veut dire que la qualité est maintenue. 

Nous arrivons à un point charnière de l’histoire d’ailleurs, puisque le traître à l’origine de tout le bordel, les meurtres des Eternals, le dysfonctionnement de la machine monde qui les ramènent normalement à la vie, l’allié de Thanos, a été révélé dans le dernier épisode. Sauf que comme il n’avait pas été suffisamment développé…le niveau de surprise n’était guère élevé. 

C’est dommage, mais malgré cela la série conserve toute mon attention, car je suis désormais investi dans ce secteur de l’univers Marvel. Ce qui était loin d’être gagné !

Verdict : Buy

BLACK WIDOW #9

Prix : $3.99

Scénario :KELLY THOMPSON

Dessin :ELENA CASAGRANDE 

Sollicitation : The Black Widow and her team learn the source of the Olio’s powers — and the bleak fate of those in thrall to Apogee, including Natasha’s protégée, Lucy, whose time is running out. Natasha and Apogee go head-to-head for the future of San Francisco, but Natasha will risk everything to protect her city and the new life she’s built there.

Avis : pour l’instant, l’arc en cours dans la série est clairement en deçà du premier qui a ouvert le bouquin. Kelly Thompson essaye d’amener un nouvel ennemi sur la scène, mais à ce stade, on ne peut pas dire qu’il ait fait quoique ce soit de vraiment mémorable. Comme tout ce qui s’est passé un peu dans cet arc.

Je comprends que Thompson ait voulu en quelque sorte laisser son personnage un peu souffler, reconstruire sa vie avant de la lancer dans sa prochaine aventure, son prochain conflit. Nous avons pu également constater que la scénariste ramenait ici ou là par petites touches les traumatismes qu’elle avait connus dans le premier arc. 

Mais le fait de jouer en même temps avec le mystère de ce nouvel ennemi sans vraiment donner de pistes ou d’indices pendant 3 numéros, fait que l’on a un peu l’impression que le titre tourne un chouia en rond. J’espère me tromper car j’adore le titre, mais de fait les derniers épisodes ont été moins entraînants. 

Je vous rassure, cela reste bon et le dessin demeure excellent, mais comparé au premier arc, où on était monté tellement haut, cela ressemble un peu à une petite chute. 

Verdict : Check it 

BETA RAY BILL #5 (OF 5)

Prix : $3.99

Scénario :DANIEL WARREN JOHNSON

Dessin :DANIEL WARREN JOHNSON

Sollicitation : BILL VS. SURTUR IN THE EPIC FINALE!

Beta Ray Bill and his allies must fight the ultimate battle against Surtur, the fire god responsible for the destruction of Bill’s home planet! It’s going to take an eminent amount of power to defeat this foe! But with his goals in sight, is Bill ready to pay the cost required to return to his former self?

Avis : conclusion de la magnifique et incroyable mini série de Daniel Warren Johnson consacrée à Beta Ray Bill ! Celui-ci achève son voyage littéralement en enfer pour essayer de retrouver son apparence normale, peu importe les risques qu’il fait courir à ceux qui l’entourent au passage ! Et pour sa dernière épreuve : un bon gros combat contre Surtur en personne !

Bill Versus Surtur dessiné par Daniel Warren Johnson, ohhh ouiii !!! Injectez moi tout ça directement dans les veines, espèces de grands fous ! Etant donné les pages de malade que Johnson a déjà produit sur cette mini série jusque-là et ce qu’il a fait par le passé, on peut s’attendre à du grandiose, de l’épique, de l’incroyable ! 

Mais sans jamais perdre de vue le cœur de l’histoire, son personnage, son voyage, sa quête. Je sens donc qu’on va à la fois en prendre plein les yeux et verser notre petite larme collective à la fin. Parce que oui, on peut avoir des batailles épiques et être chamboulé émotionnellement. 

Verdict : BUY !

THE MIGHTY VALKYRIES #4 (OF 5)

Prix : $3.99

Scénario :JASON AARON & TORUNN GRØNBEKK 

Dessin :MATTIA DE IULIS

Sollicitation : THE TERRIBLE THREES!

The bowers of Hel are filled – with new life?! Just what is Karnilla, Queen of the Dead, trying to do? And if the cycles of life and death are in flux, where does a Valkyrie’s allegiance fall? Jane Foster and her new comrade in arms, Rúna, must untangle a web of lies before the realms of both the living and the dead are irrevocably changed!

Avis : suite de la nouvelle mini série consacrée à Jane Foster alors que l’on va peut être comprendre le fond de l’histoire proposée par les auteurs. En effet pour l’instant, les motivations de chacun restent assez obscures. On sait que quelque chose a été libéré de Hel, mais il ne semble pas particulièrement dangereux, il veut juste arracher la tête de Loki (ce qui est tout à fait légitime, dans la plupart des cas). 

Et qu’en échange, Karnilla a pu avoir des enfants ? en enfer ?? Et quel rôle pour Valkyrie dans tout ça ? Alors qu’elle y est mêlée bien malgré elle. Et tout cela alors que pendant ce temps, l’autre Valkyrie a achevé sa propre quête de son côté. Pour l’instant, il y a beaucoup de fils d’intrigues dans tous les sens et je vois mal comment les auteurs vont faire en sorte qu’ils se rejoignent de façon organique…

Je suis du voyage quoiqu’il arrive, j’ai juste beaucoup de questions sur la destination finale. 

Verdict : Check it

SWORD # 7

Prix : $3.99

Scénario : Al Ewing 

Dessin : Valerio Schiti, Stefano Caselli 

Sollicitation : THE MORNING AFTER THE NIGHT BEFORE… The Hellfire Gala is over…but not all the guests have gone home. Victor Von Doom is staying for dinner. He’s chatting to an old friend in a very new setting – about thrones, empires, magic, Mysterium…and the LAST ANNIHILATION!

Avis : et oui, je sais, cela fait un moment que je n’ai pas évoqué cette série. En fait, je ne l’ai plus fait depuis la sortie de son premier épisode. Je n’avais guère accroché au machin…car je n’avais pas du tout compris ce qu’Al Ewing mettait en place…et quand j’ai vu que dès le second épisode on plongeait dans un tie in à King in Black, je n’ai eu aucune envie de donner sa chance plus avant au bouquin. 

Sauf que …maintenant la série fait partie du crossover/event/machin bidule truc Last Annihilation qui a débuté dans Guardians of the Galaxy écrit par le même Ewing. Donc on comprend bien la mécanique : Ewing a joué le jeu des events des autres, donc maintenant il se fait plaisir en ayant son propre gros machin dans son coin de l’univers Marvel à lui tout seul, qu’on le laisse tranquille, c’est à lui ! 

Et de fait, on peut dire qu’il a un peu mis la main sur toute la partie cosmique de l’univers Marvel. Bien évidemment avec Guardians of the Galaxy d’abord, puis SWORD qui gère les relations des mutants avec les autres races aliens…Et je me demande si cela ne va pas être encore plus le cas avec sa prochaine mini Defenders ou encore Venom…ou le one shot consacré à Cable qu’il publiera dans quelques semaines, lié à Last Annihilation !

Bref, tout ça pour dire que je vais être obligé de lire ce bouquin également pour comprendre cet event, car j’aime bien le principe de base et que je sens que Ewing peut faire quelque chose de très bon. 

Verdict : Buy

A propos Sam 2116 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

2 Comments

    • Oui, en effet, j’ai Renato Jones dans un coin, mais je n’ai pas lu E-Ratic par contre. Je suis peu AWA, cela doit jouer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.