Guide de lecture Comics VO : semaine du 22 septembre 2021 – DC Comics

Edito : encore une fois, une petite semaine côté VO. Tant mieux, vu la semaine qu’on se tape en VF, je n’aurais pas tenu le coup si j’avais dû écrire sur des dizaines des sorties en VO…Je n’en aurais sans doute pas eu le temps de toute façon. Donc au programme, encore beaucoup de Batman chez DC, assez peu d’indépendant comme les semaines précédentes et quelques événements chez Marvel dont des projets pour la partie magie et cosmique de son univers. Les plans pour ces pans de son univers restent d’ailleurs assez nébuleux à moyen terme. Je ne sais pas trop ce qu’ils cherchent à faire avec tout cela, entre event, et truc un peu choc…Cela fait assez court termiste de l’extérieur, espérons que je me trompe. 

Sorties de la semaine : quelques sorties intéressantes tout de même :

  • chez Boom, la suite de Once & Future !
  • chez DC, la suite de Flash et Nightwing + la suite de la réédition du run de Gail Simone sur Birds of Preys en TPB !
  • enfin, chez Marvel on achève Doctor Strange et l’univers cosmique de Marvel avec le dernier épisode de Guardians of the galaxy !

Émissions de la semaine :encore une fois un programme chargé avec au moins 3 émissions :

  • mardi, le Comixity of the Future Past revient sur le mois de septembre 2001 !
  • mercredi, toujours une séance de terreur avec Laure et Steve lors du Freaxity consacré cette fois à Bone Tomahawk !
  • jeudi, un nouveau Comixweekly qui reviendra sur les sorties VO de la semaine et cette fois promis on fera notre retro review sur le premier arc de Sin City !
  • et vendredi, si tout va bien, un nouveau Mangaxity !

AQUAMAN: THE BECOMING #1

Prix : $3.99

Scénario :BRANDON THOMAS

Dessin :DIEGO OLORTEGUI

Sollicitation : Jackson Hyde finally has it all. Mentors who support him, a community that loves him, an honest relationship with his mother, a cute new guy in Amnesty Bay who’s caught his eye, and access to Aquaman’s private training facility in Atlantis. Well, he had it all — until that training facility and half of the Atlantean palace got blown to kingdom come with Jackson in them. Now Jackson stands accused of wrecking the life he worked so hard to build. Aqualad’s going to need all of his skills, wit, and cunning just to prove his own innocence, let alone graduate from sidekick to Aquaman!

Avis : tiens j’en parlais encore la semaine dernière, DC commence à vraiment se mobiliser pour développer et explorer davantage la franchise Aquaman. Certes pas encore de nouvelle série régulière annoncée, mais une multiplication de projets encourageante ces derniers temps. Ainsi, après le premier épisode de Black Manta la semaine dernière, et avant la sortie de la mini sur Aquaman & Green Arrow, nous avons cette semaine une seconde mini cette fois consacrée au personnage de Jackson Hyde. 

Un personnage au destin compliqué, puisque introduit initialement dans le dessin animé Young Justice avec suffisamment de succès pour que Geoff Johns le récupère dans l’univers DC comics juste avant le New 52, au cours de l’époque Brightest Day…avant de disparaître, rejeté dans les ombres avec le reboot de DC. Mais les choses changent et le retour de la continuité (quelqu’elle soit) étendue de l’éditeur leur permet d’avoir de nouveau accès à certains personnages, dont Jackson. 

On l’avait déjà revu très bien mis en avant dans la mini-série Future State : Aquaman, dessinée par Sampere et surtout déjà écrite par Brandon Thomas. J’avais beaucoup aimé ce qu’il faisait avec le personnage, son développement et sa relation de mentor avec Andy, la fille d’Arthur, le premier Aquaman et Mera. Du coup, le voir continuer à gérer le destin de Jackson dans le temps présent est très intriguant. Bon, nous n’avons plus Daniel Sampere au dessin, ce qui est dommage car il apportait beaucoup au bouquin, mais l’écriture était d’un très bon niveau, suffisamment pour me rendre curieux. 

Par contre je trouve que la couverture de ce premier épisode fait très gravure de mode et pas vraiment super-héros ? Suis-je le seul à avoir ce sentiment ?  

Verdict : Check it 

BATMAN #113

Prix : $4.99

Scénario :JAMES TYNION IV

Dessin :JORGE JIMENEZ

Sollicitation : Ghost-Maker reveals a dark revelation about his past connection to Jonathan Crane while Batman puts together the pieces of Scarecrow’s master plan. Using the Unsanity Collective’s technology, the villain plans to detonate a « Fear Bomb » in Gotham City!

Backup: Clownhunter has been dosed by the Scarecrow with a deadly fear toxin and is now traveling through his greatest nightmare of Gotham City. Will the Clownhunter center himself and strike back at Scarecrow? Or will he succumb to all his worst fears?!

Avis : mince, on en est qu’à la partie 2 de Fear State et je suis déjà en retard ! Comment c’est possible, ben je n’ai toujours pas lu l’épisode 112 au moment où j’écris ces lignes et je ne suis pas super enthousiaste à l’idée d’aller me le taper. Oh, je sais que j’aurais dû me forcer à le consulter avant d’écrire ces lignes, mais je pense que mon manque d’entrain symbolise bien cette période de la série Batman. 

Je comprends ce que Tynion IV essaye de faire ici, à savoir vraiment mettre en danger Batman dans une ville qu’il ne parvient plus à gérer, face à de nouveaux ennemis qui ont pris le pouvoir et d’anciens ennemis, comme Scarecrow, revigorés, qui le remettent fortement en cause lui et ses méthodes…mais le simple fait de voir mentionné Ghost Maker dans la sollicitation me coupe les jambes et l’envie. 

Ai-je déjà dit combien j’en avais rien à faire de ce personnage ? Oui, ben je le répète ici. J’ai complètement zappé les back up qui lui était consacré et je ne compte pas me pencher dessus à l’avenir. Combien on parie que le personnage sera renvoyé dans l’obscurité après le départ du scénariste ?  Bref, si Tynion IV avait beaucoup d’idées sur l’univers de Batman, son manque d’idées pour Batman en lui-même fait que je ne vais pas regretter son départ. 

Verdict : Check it 

BATMAN SECRET FILES: MIRACLE MOLLY

Prix : $4.99

Scénario :JAMES TYNION IV

Dessin : DANI

Sollicitation : Since Miracle Molly’s explosive first appearance in the pages of Batman, people have been clamoring to know more about the colorful transhumanist vigilante! Now the wait is over — the history of Gotham’s latest breakout star is revealed! It’s a story so secret even Miracle Molly doesn’t remember it! Discover what led a regular Gothamite to reject their past, name, and humanity to embrace the promise of a blank slate — the promise of the Unsanity Collective! Batman series writer James Tynion IV teams up with rising superstar artist Dani to bring you all the way back to the beginning of Miracle Molly in this exciting and integral Fear State special.

Avis : alors que je chie sur le personnage de Ghost maker et pas mal d’autres créations de Tynion IV dans la série Batman…je suis quand même intrigué par Molly Miracle. Oui, je sais, c’est étonnant…d’autant qu’elle n’a pas fait grand chose jusque là, mais de toutes les nouvelles créations introduites par le scénariste, c’est sans doute la moins tête à claque. 

En fait, mon intérêt est simple, j’en suis venu à me demander si Molly n’était pas en fait une sorte de miroir de Punchline. Oui, je sais qu’on déteste tous Punchline. Moi aussi je ne la supporte pas. Mais je me demande si Tynion IV n’explore pas deux faces du même thème avec ces personnages. Punchline serait la face sombre des réseaux sociaux : la désinformation et la manipulation des masses.

Tandis que Molly représenterait tout le bénéfice potentiel de cette nouvelle force, ou comment la jeune génération peut se mobiliser pour essayer d’améliorer le monde. Je pousse peut être un peu la réflexion, mais l’idée me plaît et donne un certain charme à Molly. Bien sûr je peux me planter et cet épisode sera une purge…

Verdict : Check it

NIGHTWING #84

Prix : $3.99

Scénario :TOM TAYLOR

Dessin :ROBBI RODRIGUEZ

Sollicitation : When the Bat-Family receives misleading information and incorrect directions from Oracle, ones Babs didn’t send herself, they realize Oracle’s system has been hacked! But who is powerful enough to break into Oracle’s own super-secure network? And what personal information is now at risk? Not only that, this mysterious Anti-Oracle is taking advantage of Gotham City’s state of fear and has bombarded the city with falsities, spreading even more fear. With the Bat-Team’s comms unreliable, Nightwing heads to Gotham to find the source of Anti-Oracle’s transmissions.

Avis : ah ben je vois que la malédiction Nightwing a encore frappé…De quoi je parle ? Du fait que depuis plus de 10 ans maintenant, aucun scénariste ne peut développer sa propre direction sur le titre sans être constamment interrompu par un crossover Batman. Ce n’est évidemment pas nouveau, dans les années 90 déjà, le phénomène était déjà présent, mais comme Chuck Dixon écrivait un peu tout sur la franchise Batman, il arrivait à donner à Nightwing sa propre direction. 

Les choses ont un peu basculé pour moi avec le New 52, ou presque tous les 6 mois il était demandé aux scénaristes d’intégrer le titre au crossover du moment. Comment écrire quoique ce soit de consistant et d’important sur le titre s’il faut se rendre disponible le fusil à l’épaule en permanence. De fait, c’est pour cela que je suis réservé sur certains runs de la dernière décennie pourtant bien vus comme ceux de Kyle Higgins et Tim Seeley car au final, ils n’ont pas eu l’espace pour raconter quoique ce soit de significatif. 

Je pense que le seul titre qui a pu faire quelque chose est le Grayson de King et Seeley, justement parce que le personnage avait une excuse pour être laissé dans son coin, loin des crossovers. Or là que constate-t-on ? Tom Taylor et Bruno Redondo ont fait un premier arc très bon sur le titre et boom : crossover. Nightwing doit ramener ses fesses à Gotham pour participer à l’histoire du jour. 

J’espère que cela ne cassera pas le rythme de la série, d’autant que ce ne sera pas le seul crossover à gérer par cette équipe, l’avenir de la franchise est déjà annoncé et cela va continuer à beaucoup bouger. Quel espace pour Taylor et Redondo dans ces conditions ? Surtout avec un Taylor qui aime décompresser ses épisodes ? D’un côté j’ai envie d’y croire, de l’autre l’histoire récente de la série m’encourage à être prudent quant à mes attentes. 

Verdict : Buy

THE FLASH #774

Prix : $3.99

Scénario :JEREMY ADAMS

Dessin :CHRISTIAN DUCE

Sollicitation : Introducing Dr. Nightmare! Bad dreams come to life and lead to chaos on the streets of Central City on the same night the Fastest Man Alive attends a daddy/daughter dance. Side-by-side with his super-powered daughter, Wally must not slow down, or they risk falling victim to the man named Dr. Nightmare.

Avis : de nouvelles idées pour la série Flash ? Oui, s’il vous plaît ! Après un premier arc qui m’avait personnellement complètement séduit, rendant justice enfin à la fois au personnage de Wally West mais aussi à toute l’histoire de Flash des années 40 au lointain futur, le second arc a quelque peu calmé mes ardeurs pour la série en étant assez quelconque. 

Comme je m’y attendais, la confrontation avec Heatwave n’était guère passionnante et au final s’est achevée par beaucoup de bons sentiments mais guère plus. Cela ne méritait pas deux épisodes à mon sens. Condensé en un seul, j’aurais vu cela comme un petit épisode de transition pour permettre à Wally de reprendre ses marques, d’installer son nouveau statut quo avant de passer à autre chose. 

Mais voilà, maintenant il faut prendre en compte le fait qu’on a un numéro anniversaire dans le viseur avec l’épisode 775, donc il faut avoir quelque chose de plus important à raconter. Et quoi de mieux pour cela qu’un nouvel ennemi au nom relativement désuet…Cela fait très comics vieille école, ce Dr Nightmare ?! Mais au moins, cela permet au scénariste de développer un peu la famille de Wally, puisque sa fille sera semble-t-il au centre de l’intrigue. 

Tant mieux, car au fond même avant d’exiler Wally, les scénaristes ne faisaient pas grand chose avec la famille West. Geoff Johns avait posé quelques bases sur le sujet, transformant Iris en nouvelle Impulse, et sous-entendant qu’un des enfants de Wally allait mal tourner mais le New 52 avait tout envoyé balader…Nous verrons bien ce qui sera repris, mais le côté famille de super-héros est quelque chose qui peut tout à fait fonctionner. 

Verdict : Buy

TPB/GRAPHIC NOVEL

BIRDS OF PREY : FIGHTERS BY TRADE 

Prix : $24.99/272 pages 

Scénario : Gail Simone 

Dessin : Joe Bennett 

Episodes : Collects Birds of Prey #81-91.

Sollicitation : The Birds of Prey face off against mysterious viruses and maybe even find themselves the prey. When Huntress goes AWOL and a techno-virus invades Oracle’s body, Black Canary will have to team up with Wildcat as they fight for their lives in Singapore¦ These Birds will have to work with members of the Bat-Family while battling legendary assassins and fighting off attacks from inside themselves! 

Avis : suite de la réédition du run de Gail Simone sur la série Birds of Prey. À l’image de pas mal de séries des années 90/2000, DC lui accorde un nouveau traitement TPB bienvenue pour tous ceux qui n’auraient pas lu ces épisodes qui restent célébrés comme les meilleurs de la série. 

Nul ne nie le rôle de Dixon dans la création et l’installation de cette série et du concept, mais le bouquin a su trouver un nouveau public grâce à Simone. De fait, j’ai même l’impression que le run de Dixon a été un peu poussé dans l’obscurité face au succès de celui de Simone. 

En ce qui me concerne, je crois que c’est vers cette période que j’ai dû arrêter de lire la série pour plusieurs raisons. J’avais à l’époque du mal à rentrer dans le run de Simone et j’avais d’autres préoccupations personnelles qui m’avaient amené à faire une pause côté lectures VO. 

Comme aujourd’hui j’apprécie bien plus le travail de Gail Simone, je me demande si mon avis changerait en le relisant…Bon, je vais être honnête, ces TPB sont sur ma liste d’achat et ce n’est qu’une question de temps avant que je craque…

Chances de publication en VF : assez faibles malheureusement. Je reste très étonné d’ailleurs à ce sujet, qu’Urban n’ait pas tenté de le publier à l’occasion de la sortie du film Birds of Preys l’année dernière. Une telle impasse est même relativement incompréhensible : avoir un film sur les écrans et ne pas sortir le run le plus renommé sur ladite série ? Il y a un problème quelque part. Vu qu’ils ont raté l’occasion, je suis assez peu confiant dans leur capacité à sortir ces épisodes un jour prochain. 

Verdict : Buy

A propos Sam 2210 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.