Guide de lecture Comics VF : semaine du 20 octobre 2021

Edito : si en termes de nombre de sorties, nous avons moins de publications que la semaine dernière, en termes de nombre de pages…on est sacrément servi ! Entre des intégrales, un omnibus et quelques best of, Panini nous enfonce dans un mer de sorties très riche cette fois ! et difficile de faire des choix. Enfin, si facile, il y a la question de la qualité et de l’intérêt…mais je suis tenté en ce qui me concerne par beaucoup de choses ! Mon portefeuille vient de hurler, je ne sais même pas pourquoi ! Parce qu’il sait que je vais craquer sur l’omnibus ? Comment il le sait ? Et oui, je vais sans doute craquer, même si je sais que c’est pas bien…Sinon, comme vous pouvez le noter, avec la sortie du nouveau film Venom…c’est un peu l’invasion des symbiotes cette semaine. Puisse le dieu des comics vous protéger !

Info de la semaine : on poursuit avec les sorties Urban tout d’abord :

– la grosse annonce c’est bien évidemment l’arrivée du Grendel de Matt Wagner dans un premier énorme de plus de 600 pages ! Un tome qui va nous permettre de découvrir (dans mon cas) et de redécouvrir pour d’autres cette série à la réputation énorme !

– réclamée à grand cris : la réédition de Something is killing the children dans un format approprié, à savoir le format comics normal !!! Yeahhhhh !!! et Urban en a profité pour annoncer qu’ils publieraient effectivement House of Slaughter, spin off de la série ! une grande injustice a été réparée !!!

Sorties de la semaine : quelques belles (?) sorties cette semaine :

– chez Delcourt, la suite/série parallèle à Chu !

– chez Panini…comment dire…l’omnibus Onslaught ! mais aussi l’intégrale Deathlok qui débarque ! ainsi que l’intégrale Iron Man qui voit le début du run mythique de David Micheline et Bob Layton !

Émissions de la semaine : on continue avec trois émissions cette semaine, toujours à 21h sur notre chaîne You Tube  :

– mercredi, un nouveau Freaxity cette fois consacré au film « Souviens toi l’été dernier » !

– jeudi, un nouveau Comixweekly où nous aborderons les sorties VO de la semaine et poursuivrons notre retro review de la semaine, avec la suite de Batman the long Halloween !

– vendredi, un nouveau mangaxity, qui reviendra comme d’habitude sur nos dernières lectures manga et un peu d’actu !

DELCOURT COMICS 

SAFRANE CHU TOME 1

Date de sortie : 20 octobre 2021

Prix : 15.50€/

Scénario : John Layman 

Dessin : Dan Boultwood 

Episodes : 

Sollicitation : Après le succès de TONY CHU – DÉTECTIVE CANNIBALE (série en 12 tomes créée par John Layman & Rob Guillory), voici les aventures de sa soeur SAFRANE, toujours écrites par John et dessinées par Dan Boultwood.

Tandis que TONY CHU racontait l’histoire d’un flic cibopathe (capable de lire psychiquement les impressions de tout ce qu’il ingurgite), SAFRANE CHU est une cibopar , capable de lire dans les pensées de tous ceux avec qui elle partage un repas. Et pour couronner le tout, Safrane est l’une des criminelles les plus recherchées de la planète…

Avis : le monde de Chu revient en force dans les prochaines semaines en débutant dans les prochains jours avec la sortie de cette série parallèle à la série mère Chu, avant la sortie de la première intégrale de la série originale dans quelques semaines. Mais qu’est-donc que  cette suite qui n’en est pas vraiment une. Et bien John Layman, le créateur original revient sur son petit monde, sans Rob Guillory au dessin car très occupé sur Farmhand, pour s’intéresser à un autre membre de la famille Chu, Safrane, soeur de Tony…qui dispose elle aussi de capacités qui sortent de l’ordinaire en lien avec la bouffe.

Mais s’ils font partie de la même famille, Safrane est quelque peu différente…car contrairement à Tony qui dispose d’un fort sens moral qui l’a conduit à officier dans les forces de l’ordre, elle n’hésite pas à utiliser ses capacités pour contourner voire violer la loi quand ça l’arrange…si possible en volant quelques trucs au passage, parce qu’il faut bien manger ma bonne dame. J’ai lu le premier épisode en VO, et il était dans la droite lignée de la série originale, que ce soit en termes d’esprit, de ton, d’humour, avec sa petite touche de noirceur bienvenue.

On ne se le cachera pas, l’absence de Guillory au dessin et en tant que co-scénariste se ressent. Il apportait toujours un complément appréciable dans chaque page, des petits gags qui sont moins présents ici, mais Dan Boultwood fait un très bon remplaçant, tout en apportant sa propre touche. Je me souviens que j’avais lu le premier épisode sans être vraiment convaincu, car celui-ci ne faisait que répéter la sollicitation et amener le pitch de la série, il faut donc dépasser cela pour voir ce que la série a vraiment dans le ventre. Selon moi, cette série peut représenter un bon complément. Layman a déjà montré qu’il pouvait mener des séries sur la durée, maintenant il lui faut montrer qu’il a vraiment une histoire à raconter ici.

Verdict : à lire

A lire avant : connaître la série Chu est quelque peu requis.

PANINI COMICS

MARVEL NEXT GEN : SPIDER-GWEN T02 – DES POUVOIRS EXTRAORDINAIRES

Date de sortie : 20 octobre 2021

Prix : 10,95 €I 224 pages

Scénario : Jason Latour

Dessin : Robbi Rodriguez

Épisodes :  US Spider-Gwen (2015-II) 9-15 et Annual 1, et All-New Wolverine Annual (2016) 1, précédemment publiés dans 100% MARVEL : SPIDER-GWEN 3-4)

Sollicitation : Gwen Stacy a perdu ses pouvoirs et elle est prise pour cible par Frank Castle ! Elle devra aussi affronter le Caïd et passer du temps avec des amis toujours plus nombreux, que ce soit Captain America, Miss Hulk, Spider-Cochon ou la nouvelle Wolverine !

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. On dirait que Panini continue de rééditer la première série Spider-Gwen dans ce format. Pourquoi pas, si cela la rend accessible à de nouveaux lecteurs. 

Verdict : à tester. 

X-MEN : L’INTÉGRALE 1966 NOUVELLE ÉDITION

Date de sortie : 20 octobre 2021

Prix : 35,00 €I 256 pages

Scénario : Stan Lee, Roy Thomas

Dessin :Jack Kirby, Werner Roth

Episodes : US Uncanny X-Men (1963) 16-27, nouvelle édition)

Sollicitation : Nouvelle édition pour le troisième volume des aventures des X-Men, alors que Jean Grey, Cyclope, Iceberg, Angel et le Fauve se réunissent autour du Professeur Xavier pour défendre son rêve de coexistence pacifique entre humains et mutants !

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. Il me semble cependant que Kirby avait déjà quitté la série à ce point, de mémoire, je crois qu’il a lâché le titre vers la fin de la première année…

Verdict : à lire.  

À lire avant : la première intégrale. 

IRON MAN : L’INTÉGRALE 1978-1979

Date de sortie : 20 octobre 2021

Prix : 35,00 €I 360 pages

Scénario : Bill Mantlo, Bob Layton, David Michelinie

Dessin : John Romita Jr, Keith Pollard

Episodes : US Iron Man (1968) 113-128 et Marvel Premiere (1972) 44, précédemment publiés dans Strange 115-121 et BEST OF MARVEL : IRON MAN – LE DIABLE EN BOUTEILLE)

Sollicitation : Le plus terrible adversaire de Tony Stark serait-il lui-même ? Suite à une série d’expériences difficiles (dont des accusations de meurtre) et des assauts de vilains à la pelle, le milliardaire a de plus en plus de mal à résister à son penchant immodéré pour l’alcool. Est-ce le début de la déchéance du milliardaire et la fin d’Iron Man ?

Avis : et bien enfin, il aura fallu être patient, mais nous arrivons enfin à la réédition du run de David Micheline et Bob Layton sur Iron Man, qui reste sans doute le plus acclamé sur le titre à ce jour. De fait, très souvent, quand on cite les meilleures histoires sur le personnage…ils ne sont pas bien loin, que ce soit avec des intrigues comme Demon in the bottle ou encore Armor wars, ces deux auteurs ont signé les histoires qui ont défini le personnage pour des générations. 

Quelque chose qui manque sérieusement au personnage d’Iron man. Alors qu’il est désormais ultra-connu grâce aux films, où il joue un rôle clé…dans les comics, cela fait longtemps que c’est une autre histoire. Marvel semble, à l’exception de quelques runs comme celui-ci, avoir échoué à trouver la bonne formule pour faire fonctionner le personnage dans les comics. Si l’on regarde les dernières années, c’est même assez consternant. 

Les runs se succèdent, les scénaristes s’enchaînent et la sauce ne prend jamais vraiment. Au final, quand on compte, Iron Man compte très peu de bons runs marquants et il est donc important de les lire. Dans le cas présent, certaines parties avaient déjà été rééditées, comme Demon in the bottle en marvel select il y a pas mal d’années, mais c’est là l’occasion de tout avoir dans l’ordre chronologique. Du moins leur premier run, puisque Layton et Micheline reviendront ensuite pour un second run tout aussi célébré…

Verdict : à posséder 

À lire avant : bon point d’entrée

MISS MARVEL – L’INTÉGRALE 1977-1978

Date de sortie : 20 octobre 2021

Prix : 35,00 €I 272 pages

Scénario : Gerry Conway, Chris Claremont

Dessin :John Buscema, Sal Buscema

Episodes : US Ms Marvel (1977) 1-14, précédemment publiés dans Miss Marvel 1-5)

Sollicitation : Carol Danvers a enfin son Intégrale ! Découvrez ces épisodes jamais réédités depuis le début des années 80, dans lesquels celle qui s’appelait alors Miss Marvel affronte le Scorpion, M.O.D.O.K. ou encore le Destructeur !

Avis : pas vraiment d’avis, je n’ai  jamais lu ces épisodes. C’est l’occasion de retrouver un jeune Chris Claremont faisant alors ses armes chez Marvel. De mémoire, il a signé l’essentiel des scénarios de cette courte série. Mais cela suffira pour créer un lien entre le personnage et le scénariste qui la ramènera ensuite dans ses épisodes d’UXM, où il la réinventera complètement. 

Verdict : à lire

À lire avant : rien – bon point d’entrée

DEATHLOK : L’INTÉGRALE 1974-1983

Date de sortie : 20 octobre 2021

Prix : 35,00 €I 368 pages

Scénario : Doug Moench, Bill Mantlo

Dessin :Rich Buckler, Mike Zeck

Episodes : US Astonishing Tales (1970) 25-28 et 30-36, Marvel Team-Up (1972) 46, Marvel Spotlight (1971) 33, Marvel Two-In-One (1978) 27 et 54, Captain America (1968) 286-288 et Marvel Fanfare (1982) 4, précédemment publiés dans Frankenstein 9-13 et 16, SPIDER-MAN TEAM-UP : L’INTÉGRALE 1975-1976, Special Strange 31, Captain America 23 et inédits)

Sollicitation : Luther Manning n’est pas un homme mais un amalgame de chairs et de circuits informatiques réunis dans le corps d’un cyborg. Avec le dernier fragment d’humanité qui lui reste, il cherche à sauver sa vie et son esprit. Dorénavant, on l’appelle Deathlok le Démolisseur !

Avis : voilà une sortie cette semaine qui est un peu une surprise. En effet, à ma connaissance, il n’y a pas aux USA d’équivalent en masterwork ou epic collection de cette série. Or ce sont ces collections qui en général servent aux adaptations en intégrales par Panini. Donc je me demande si ce n’est pas un peu inédit ? Une initiative locale  ? Si c’est le cas, on ne peut que la saluer. C’est en outre un geste qui montre encore une fois la vitalité des intégrales sur le marché VF. Sans doute la raison pour laquelle Urban va commencer à s’y mettre également en début d’année prochaine.

Au-delà, sur le fond, je suis bien tenté par cette intégrale…même si mes connaissances sur le personnage de Deathlok sont plus que limitées. En fait, elles sont proches de 0, car depuis des décennies, il n’est souvent qu’un guest dans les séries des autres, qui apparaît grâce à des scénaristes qui l’aiment bien. Je me souviens ainsi que Jason Aaron en avait fait un usage extensif sur Wolverine, de même que Remender sur Uncanny X-Force et …je ne sais plus si on l’a revu de manière très importante depuis. Mais si je suis avant tout tenté, ce sont pour les épisodes signés Mike Zeck au dessin.

L’artiste demeure l’un des plus importants des années 80 et malheureusement à quelques exceptions près, son travail est quelque peu difficile à trouver en VF désormais, à moins de remonter dans les publications Semic de l’époque…Du coup…mmm comme j’ai dit : très tentant. Mais quand je vois la composition, je me demande s’il ne vaut pas mieux attendre l’intégrale Captain America car c’est dans cette série que Zeck a dessiné le personnage…

Verdict : à lire

A lire avant : rien – première intégrale sur le personnage

MARVEL OMNIBUS : ONSLAUGHT NOUVELLE ÉDITION

Date de sortie : 20 octobre 2021

Prix : 90,00 €I 1272 pages

Scénario : 

Dessin :

Episodes : US Uncanny X-Men (1963) 287, 333-337, Cable (1993) 32-36, X-Force (1991) 55-58, X-Man (1995) 15-19, X-Men (1991) 53-57, X-Men Unlimited (1993) 11, Fantastic Four (1964) 414-416, Avengers (1963) 400-402, Onslaught: X-Men (1996) 1, Incredible Hulk (1968) 444-445, Excalibur (1988) 100, Wolverine (1998) 104-105, X-Factor (1986) 125-126, Sensational Spider-Man (1996) 8, Amazing Spider-Man (1963) 415, Green Goblin (1995) 12, Spider-Man (1990) 72, Iron Man (1968) 332, Punisher (1995) 11, Thor (1966) 502, Onslaught: Marvel Universe (1996) 1, X-Men ’96, Onslaught: Epilogue (1997) 1, X-Men: The Road to Onslaught (1996) 1, nouvelle édition)

Sollicitation : L’une des nouvelles éditions les plus réclamées par les fans ! Le gigantesque crossover est de nouveau recueilli dans un album monstrueux de plus de 1200 pages ! X-Men, Avengers et Fantastiques affrontent l’être né de la fusion de Magnéto et de Charles Xavier.

Avis : oui, je sais. Écoutez. Non mais, écoutez moi. Je sais. Vous savez. Nous le savons tous ! Oui, Onslaught c’est pas bien. Cela fut même pendant longtemps le symbole de l’exploitation commerciale à outrance de la franchise mutante par Marvel, ainsi que des crossovers bien trop longs. Ce truc à marqué une génération et dégoûté nombre de lecteurs de l’univers Marvel à un moment où celui-ci ne pouvait se permettre d’en perdre, alors que le marché n’en finissait pas de s’effondrer année après année. 

Pourtant, mes chers amis de galère, mes chers frères et sœurs amoureux de comics et de mutants…je vais sans doute craquer et me prendre cet omnibus. Oui, je suis un crétin, mais évitons de parler des évidences. Pourquoi ? Sans doute avant tout pour l’importance du crossover en question. Le truc est tellement important qu’on parle même souvent d’avant et après Onslaught et que les ramifications des retombées se fait encore en partie sentir de nos jours. 

C’est le pic du run de Lobdell sur la franchise, qui sera ensuite bien plus creux, alors que la pression éditoriale pour tirer encore plus des titres mutants se fera toujours plus importante. Au programme donc : on vire tous les titres qui ne marchent plus, on les refile à Jim Lee et Rob Liefeld, pendant qu’on se concentre sur les titres qui se vendent : Spider-Man et les X-Men. On met en scène un affrontement bien trop étiré contre un Prof X qui a perdu la boule, cimentant la place centrale des mutants dans l’univers mutant, puisque la menace ultime vient de chez eux. 

De fait, nous n’avons plus vraiment eu de crossovers globaux de la sorte jusqu’à Secret Wars en …2015 ! 20 ans entre les deux et la situation était alors bien différente puisque le crossover venait cette fois des titres Avengers et que la franchise mutante était…à l’arrêt tout simplement. Et oui, on se souvient qu’entre 2014/2015, Marvel avait mis en pause la plupart des séries mutantes, presque en loucedé.  Ou comment en 20 ans la situation s’était inversée entre les deux franchises. 

Sur le fond donc, ce crossover n’est qu’une excuse commerciale étirée sur des dizaines d’épisodes pour tenter de tirer le moindre dollar encore disponible dans le portefeuille des fans. Et 30 ans encore, je suis la preuve vivante que ça marche encore…Tout ça aussi pour compléter ma collection, voire le tome dans l’ordre chronologique, le lire une fois et ne plus y toucher…Non, je n’ai pas de problème ! pas du tout !

Verdict : à lire..

À lire avant : les titres mutants entre 91 et 95, non je plaisante pas, si vous voulez comprendre la mise en place du truc…

MARVEL-VERSE : VENOM

Date de sortie : 20 octobre 2021

Prix : 6,95 € I 120 pages

Scénario : 

Dessin :

Episodes :  US Spider-Man Adventures (1994) 8-10, Amazing Spider-Man (1963) 317 et Marvel Adventures Spider-Man (2005) 35, précédemment publiés dans SPIDER-MAN : LES INCONTOURNABLES 1 et inédits)

Sollicitation : Après une longue attente, Venom est enfin de retour au cinéma ! L’occasion idéale de vous faire découvrir ou redécouvrir des moments importants de la carrière de l’anti-héros, dans un album au prix on ne peut plus accessible !

Avis : comme d’habitude avec les volumes Marvel-verse, des tomes à très petit prix pour servir de porte d’entrée à des lecteurs de tout âge. En l’occurrence, on voit que ce volume contient des épisodes de la ligne adventures, destinée à un jeune public, mais aussi un épisode ASM 317 qui voyait l’un des premiers retours de Venom après son apparition dans le numéro 300. Un épisode avec une histoire en 1 épisode où Brock venait harceler la famille de Peter avant un nouveau combat vite expédié par les auteurs. Pas le plus mémorable, mais contenu en un seul numéro, donc parfait pour ce genre de tome. Par contre, cela va faire un choc aux lecteurs entre les différents graphismes et l’approche visuelle de McFarlane. 

Verdict : pour les nouveaux lecteurs

À lire avant : rien – peut servir de porte d’entrée

BEST OF MARVEL : SPIDER-MAN VS CARNAGE

Date de sortie : 20 octobre 2021

Prix : 20,00 € I 160 pages

Scénario :  David Michelinie, Tom De Falco

Dessin :Mark Bagley

Episodes : US Carnage Classic (2016) (I), Amazing Spider-Man (1963) 361-363, 430-431 et Annual 28 (I), précédemment publiés dans MARVEL CLASSIC (2015) 6, SPIDER-MAN (V1) 28 et inédits)

Sollicitation : Cela fait bien longtemps que le vilain de Venom 2 : Let There Be Carnage sévit. Dans cet album exceptionnel, découvrez les affrontements les plus spectaculaires entre Spider-Man et Carnage. Parmi ceux-ci, un épisode jusqu’ici totalement inédit en France !

Avis : et on continue dans le symbiote avec ce premier best of dédié aux grandes rencontres entre Spider-Man et Carnage. Ces épisodes sont tous situés dans les années 90 au moment où la folie des symbiotes était à son apogée. En ce qui me concerne, je pense cependant sauter ces tomes best of pour attendre les intégrales d’ASM concernées par ces épisodes. 

Tous les épisodes présentés ici seront en effet réédités dans ce format que je préfère dans quelques années. Sinon, si vous voulez vous replonger dans ces affrontements qui ont marqué le run Micheline/De Falco/Bagley, c’est par ici.

De la première apparition de Carnage à un combat bien plus anecdotique des années plus tard (les épisodes 430 et 431), à l’annual 28 qui n’est là aussi pas bien mémorable, puisqu’il présente un combat sans lendemain entre les deux personnages. 

Verdict : à lire mais plutôt en intégrale.

A lire avant : Venom Vs Spider-Man pour avoir l’historique d’où ma préférence pour les intégrales

BEST OF MARVEL : SPIDER-MAN VS VENOM

Date de sortie : 20 octobre 2021

Prix : 22,00 € I 176 pages

Scénario : David Michelinie

Dessin :Todd McFarlane, Mark Bagley

Episodes : US Amazing Spider-Man (1963) 300, 345-346, 375 (I) et Peter Parker: Spider-Man (1999) 9-10,  précédemment publiés dans SPIDER-MAN : L’INTÉGRALE 1988, Strange 272, MARVEL CLASSIC (2016) 6, SPIDER-MAN (V2) 9-10 et inédit)

Sollicitation : Lorsque Venom et Spider-Man étaient ennemis jurés, leurs combats étaient toujours mémorables. En voici quelques-uns, parmi lesquels l’épisode 375 d’Amazing Spider-Man, inexplicablement resté inédit en France jusqu’à aujourd’hui !

Avis : même principe que les volumes vus plus haut, on rassemble ici certaines des confrontations importantes entre Spider-Man et Venom, même si elles sont toutes situées dans les années 90. De la première apparition du personnage dans l’épisode 300, au combat mis en scène par Erik Larsen dans les épisodes 345 et 346, où l’artiste s’est amusé à exagérer certains traits physiques comme la mâchoire et la langue au point de devenir iconiques. 

Le plus drôle est que cela venait d’une erreur d’interprétation de sa part à la base et qu’il n’a jamais aimé cette version du personnage. Il voulait justement pousser le truc au max pour dégoûter les lecteurs…et cela n’a fait que rendre Venom plus populaire encore ! Et enfin cet épisode 375 que Panini présente dans la sollicitation comme inédit en VF…mais j’attendrais quand même l’intégrale ! Non, je ne craquerais pas ! il reste que …4-5 ans à attendre !

Quoi, je zappe les épisodes de Peter Parker, 9 et 10 dans mon avis ? Oui, parce qu’ils datent du relaunch de la fin des années 90, par Howard Mackie et que c’était…pas bon. Mais alors pas bon du tout, sans doute l’une des périodes les moins inspirées de la franchise et le personnage de Venom n’était ramené que dans une tentative désespérée de secouer un peu les choses…sans succès, inutile de le préciser. 

Verdict : à lire pour les curieux, mais attendez plutôt les intégrales. 

À lire avant : rien. 

MARVEL ANTHOLOGIE : JE SUIS CARNAGE

Date de sortie : 20 octobre 2021

Prix : 26,00 €I 320 pages

Scénario : 

Dessin :

Episodes : US Amazing Spider-Man (1963) 361-363, Spider-Man Unlimited (1993) 1 (I), Carnage: Mind Bomb (1996) 1, Carnage: It’s a Wonderful Life (1996) 1, Peter Parker: Spider-Man (1999) 13, Venom Vs Carnage (2004) 1, Carnage USA (2011) 1, Superior Carnage (2013) 1, Carnage (2015) 1, Web of Venom: Carnage Born (2018) 1 et Free Comic Book Day 2019 Spider-Man (I), précédemment publiés dans MARVEL CLASSIC (2015) 6, MARVEL VINTAGE : CARNAGE, MARVEL 7 et 18, SPIDER-MAN (V2) 13, MARVEL DELUXE : VENOM VS CARNAGE, MARVEL DARK : SUPERIOR CARNAGE, MARVEL DELUXE : CARNAGE, VENOM (2019) 5, VENOM (2020) 3)

Sollicitation : Alors que Carnage est l’adversaire de Venom dans Venom : Let There Be Carnage, à voir au cinéma, découvrez tout ce qu’il faut savoir sur Cletus Kasady, le terrible tueur en série qui a fusionné avec un symbiote pour devenir encore plus redoutable.

Avis : grosse semaine symbiote de nouveau ! entre les best of, les deluxe et cette anthologie, faut aimer cet univers ! Bien évidemment, fidèle à ses habitudes, Panini publie une anthologie sur la star du second film Venom, à savoir sa progéniture dégénérée Carnage ! Une création très symbolique des années 90, qui a un peu perdu de son lustre dans les années 2000 et 2010 avant de revenir en force ces derniers temps grâce au run de Cates et Stegman. Mais malgré cela, Marvel a toujours eu des comics avec Carnage au cours des deux dernières décennies, avec un flot quasi continu de mini-séries. Comme d’habitude, c’est un bon point d’entrée pour de nouveaux lecteurs qui pourront découvrir des comics issus de différentes époques avec le personnage.

Verdict : à lire pour découvrir le personnage

A lire avant : rien –  bon point d’entrée

 

MARVEL DELUXE : VENOM T03 – MINIMUM CARNAGE

Date de sortie : 20 octobre 2021

Prix : 32,00 €I 288 pages

Scénario : Cullen Bunn, Craig Yost,

Dessin : Declan Shalvey, Marco Checchetto

Episodes : US Venom (2011) 23-30, Minimum Carnage: Alpha, Minimum Carnage: Omega et Scarlet Spider (2012) 10-11, précédemment publiés dans MARVEL DARK : AGENT VENOM 5 et MARVEL DARK : MINIMUM CARNAGE)

Sollicitation : Face à Daimon Hellstrom, Flash Thompson pourra-t-il sauver son âme ? Cet album contient aussi le crossover Minimum Carnage, qui associe Venom et Scarlet Spider, alors qu’ils doivent défendre le Microvers face à la menace de Carnage !

Avis : ah ah ah aha ha ah aha ah, je suis désolé, mais même des années après sa sortie, le nom  du petit event crossover publié ici continue à me faire marrer comme pas possible : Minimum Carnage revient donc en format deluxe cette fois ! Ahhhh attention, je vous menace d’un carnage de taille microscopique, vous pourriez même ne pas vous en apercevoir ! Au-delà de la bonne blague, ce tome marque la reprise de la série par Cullen Bunn après le run de Rick Remender, donc cela commence à dater maintenant. Il amènera quelques nouvelles idées dans le lot, dont un nouveau personnage qui va accompagner Flash Thompson et qu’on retrouvera par la suite. A noter que ce run, comme souvent avec Bunn, n’a pas duré très longtemps et la série fut annulée un an après la reprise du titre par le scénariste. Plusieurs autres versions furent testées après cela sans véritable succès , avant la reprise de la franchise par Cates et Stegman.

Verdict : pour les complétistes de l’univers de Venom

A lire avant : les deux premiers tomes par Remender

FAR CRY 6 : ARTBOOK

Date de sortie : 20 octobre 2021

Prix :  32,00 €I 200 pages

Scénario : 

Dessin :

Episodes : 

Sollicitation : Bienvenue à Yara, une nation insulaire se développant à l’écart du monde moderne… Viva Libertad ! Découvrez le guide officiel du nouveau jeu de la franchise culte Far Cry, avec un grand nombre d’illustrations magnifiques.

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. 

Verdict : pour les fans de jeu-vidéo. 

À lire avant : rien – mais connaître le jeu est un peu un pré-requis. 

MINECRAFT LA BD OFFICIELLE – LES WITHERABLES T02

Date de sortie : 20 octobre 2021

Prix : 10,95 €I 80 pages

Scénario : Kristen Gudsnuk

Dessin :

Episodes : US Wither Without You Volume 2, inédit)

Sollicitation : Atria est condamnée à attirer les monstre quoi qu’elle fasse. Cahira et Orion aimeraient bien l’aider, mais en faisant cela, vont-ils provoquer une apocalypse zombie ?

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. 

Verdict :  pour les fans de Minecraft. 

À lire avant :  rien – mais connaître le jeu là aussi est un peu un pré-requis je pense.

URBAN COMICS

BATMAN ARKHAM : MR FREEZE 

Date de sortie : 22 octobre 2021

Prix : 29€/352 pages

Scénario : 

Dessin :

Episodes : Batman #121, Batman #375, Batman #525, Batman: Mister Freeze, Gotham Knights #59, Legends of the Dark Knight #190-196, Batman (New52) Annual #1, DC Beach Blanket Bad Guys Special #1

Sollicitation : Si la vengeance est un plat qui se mange froid, Mister Freeze offre régulièrement à Gotham City, ainsi qu’à son protecteur, de plantureux repas. Autrefois connu sous le nom de Victor Fries, ce scientifique de génie fut victime d’un accident qui le condamna à vivre à jamais dans une armure régulant sa température en dessous de zéro. Armé d’un canon à glace, il répand sur son passage des vagues de froid et laisse derrière lui ses victimes littéralement pétrifiées.

Avis : on repart sur une nouvelle anthologie. Comme les précédentes, on se concentre sur un aspect de l’univers de Batman, avec cette fois, un tome consacré à un vilain : Mr Freeze. Un personnage que j’aime bien, mais qui a surtout été remis en avant grâce au show animé du début des années 90 qui lui réimaginait une histoire tragique, le rendant au passage bien plus intéressant. Comme pour les précédentes anthologies, je pense faire l’impasse. Oui, j’aime bien le personnage…mais faut pas pousser non plus. Et urban pousse beaucoup. Étant donné qu’on va manger un nombre incroyable de titres Batman dans les prochains mois, je vais me permettre de faire des choix. 

Verdict : à tester pour les curieux. 

À lire avant : rien 

FUTURE STATE SUPERMAN 

Date de sortie : 22 octobre 2021

Prix : 35€/520 pages 

Scénario : 

Dessin :

Episodes : Superman of Metropolis #1-2 + Mister Miracle The Metropolis Menagerie part #1-2 + The Guardian #1-2 + Superman Worlds of War #1-2 + Midnighter part #1-2 + Mister Miracle Time & Effect part #1-2 + Black Racer part #1-2 + Kara Zor-El Superwoman #1-2 + Superman vs Imperious Lex #1-3 + Legion of super heroes #1-2 + House of Hel #1

Sollicitation : Les siècles passent et les Kryptoniens voient leurs alliés et ennemis changer. Alors que Jonathan Kent peine à s’imposer comme le digne héritier de son père, Superman joue sa vie dans les arènes de Warworld et sa cousine, Kara Zor-El, crée sa propre forteresse sur la Lune. Toujours mu par son intérêt personnel, Lex Luthor tente de son côté de détruire les Planètes Unies dans un monde qui, près de mille ans après notre ère, n’a plus rien à voir avec celui que nous connaissons.

Avis : bon alors là, je vais faire vite, car si de manière générale, j’ai fais l’impasse sur Future State en VO comme en VF, s’il y a bien une franchise que j’ai zappé dans cette affaire, c’est bien celle des titres Superman. Aucun pitch intéressant, aucun auteur vraiment attractif, à part Mikel Janin sur quelques pages ici ou là…Non, encore une fois, cette franchise n’est guère exploitée par DC de manière qualitative. Comme pour le reste de Future state, achetez autre chose…

Verdict : à éviter.  

À lire avant : rien.

A propos Sam 2232 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

5 Comments

  1. Pour ce qui est de l’intégrale X-men 1966, perso la toute première série des X-men ne devient intéressante que quand Neal Adams commence à dessiner. Après, il faudra attendre la reformulation de l’équipe par Len Wein (lors du Giant-size X-men #1 de 1975) puis le looooong run de papy Claremont sur une quinzaine d’années.

    • Oui, en effet, il me semble que tu m’avais aussi dit que le run Thomas/Adams était reconnu comme une grosse influence par Claremont.

Répondre à Strider Tag Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.