Guide de lecture Comics VO : semaine du 20 octobre 2021 – DC Comics

Edito : encore une fois, une semaine un peu mitigée. Il y a quelques bonnes séries, mais je trouve cela assez calme au final. Peu de vraies séries très attendues en fait…Mais j’ai envie de continuer à y croire, car il y a beaucoup d’énergie en ce moment dans le monde des comics, comme je l’ai déjà dit, et je sens qu’il faut juste chercher un peu pour trouver son bonheur. Mais dans tout ça de manière assez mystérieuse, c’est toujours chez DC que je sélectionne le plus de titres ? Comment est-ce possible? Certes il y a mon amour de Batman et l’amour de DC pour mon argent qui se rencontrent pour créer beaucoup de trous sur mon compte en banque, mais tout de même…

Sorties de la semaine : quelques bons trucs donc : 

  • chez Boom, le deluxe de Something is Killing the Children débarque avec les 15 premiers épisodes de la série !
  • chez Comixology originals, Snyder retrouve Francavilla pour lancer night of the ghoul !
  • chez DC Comics, Cliff Chiang signe une mini série sur Catwoman ! mais aussi un énorme numéro anniversaire pour Flash !
  • chez Image, Erik Larsen relance Ant ! 

Émissions de la semaine : on continue avec trois émissions cette semaine :

– mercredi, un nouveau Freaxity cette fois consacré au film …souviens toi l’été dernier !

– jeudi, un nouveau Comixweekly où nous aborderons les sorties VO de la semaine et poursuivrons notre retro review de la semaine, avec la suite de Batman the long Halloween !

– vendredi, un nouveau mangaxity, qui reviendra comme d’habitude sur nos dernières lectures manga et un peu d’actu !

 

NIGHTWING #85

Prix : $3.99

Scénario :TOM TAYLOR.

Dessin :ROBBI RODRIGUEZ

Sollicitation : Babs takes the Anti-Oracle attack on her Oracle Network personally, and she suits up as Batgirl, accompanying Nightwing and Tim Drake to track down who is responsible. But with fear consuming the streets of Gotham, Batgirl and Nightwing accidentally get hit with something that reveals their deepest fears…and it involves each other.

Avis : pour l’instant, Tom Taylor a plutôt bien géré son intégration forcée dans le crossover Batmanien du moment. C’est le dilemme de tous les auteurs sur cette série et les spin offs de Batman en général : dès qu’il trouve un petit élan, ils sont interrompus par un crossover…Jusque là, Taylor s’en est bien sorti, il faut juste espérer qu’il pourra reprendre là où il avait laisser ses intrigues à Bludhaven après tout ce bazar. 

Au delà, on dirait que l’on va poursuivre toute cette intrigue avec la fausse Oracle…sachant que c’était aussi un point d’intrigue dans le Batman Urban Legends, donc plusieurs titres courent après la même proie, sans pourtant beaucoup avancer, car pour l’instant, on a toujours aucune idée sur qui est cet imposteur. Et on ne risque pas de l’apprendre ici, car au vu de la sollicitation, on dirait que tout ce petit monde va tomber dans les filets du Scarecrow, qui va peut être se décider à faire quelque chose…un jour…peut être…

À noter également : pas de Bruno Redondo au dessin encore une fois sur le titre, on dirait qu’il  va simplement sauter le crossover, pour avancer sans doute sur les épisodes post Fear State. Tant mieux, si cela permet de maintenir la qualité de la série régulière. Et puis son remplaçant fait un très bon boulot. Ce n’est pas la même chose, mais Rodriguez nous fait un très bon Nightwing. 

Verdict : Buy

 

CATWOMAN: LONELY CITY #1

Prix : $6.99/48 pages

Scénario :CLIFF CHIANG

Dessin : CLIFF CHIANG

Sollicitation : Ten years ago, the massacre known as Fools’ Night claimed the lives of Batman, The Joker, Nightwing, and Commissioner Gordon…and sent Selina Kyle, the Catwoman, to prison. A decade later, Gotham has grown up — it’s put away costumed heroism and villainy as childish things. The new Gotham is cleaner, safer…and a lot less free, under the watchful eye of Mayor Harvey Dent and his Batcops. It’s into this new city that Selina Kyle returns, a changed woman…with her mind on that one last big score: the secrets hidden inside the Batcave! She doesn’t need the money — she just needs to know…who is Orpheus?

Visionary creator Cliff Chiang (Wonder Woman, Paper Girls) writes, draws, colors, and letters the story of a world without Batman, where one woman’s wounds threaten to tear apart an entire city! It’s an unmissable artistic statement that will change the way you see Gotham’s heroes and villains forever!

Avis : DC continue d’exploiter la Bat-Family dans le Black Label…et comme d’habitude, ils trouvent de bonnes raisons de nous amener à les acheter ! Cette fois, ils donnent carte blanche à l’excellent, le prodigieux Cliff Chiang pour s’amuser avec une version plus âgée de Catwoman. Après plusieurs années passées sur Paper Girls, aux côtés de Brian K.Vaughan, l’artiste revient donc chez DC, qu’il avait quitté après son run sur Wonder Woman avec Brian Azzarello, mais sans scénariste cette fois. 

Non l’artiste va tout assumer, dans cette histoire qui voit Selyna être libérée après 10 ans passée en taule…pour avoir tué Batman ? Et ce alors que Dent est désormais maire de la ville ? Que peut faire cette Catwoman désormais bien plus âgée dans une Gotham qui a bien changé. Est-ce que Chiang ne nous ferait pas son Dark Knight returns mais avec Catwoman en star ? Bonne question, ironique en plus car on se souvient que le portrait du personnage dans la mini de Miller n’était guère flatteur.. 

En tout cas, je serais du voyage, Cliff Chiang fait partie de mes artistes préférés, le pitch est prometteur et les pages previews donnent envie !

Verdict : BUY !

REFRIGERATOR FULL OF HEADS #1

Prix : $3.99

Scénario :RIO YOUERS

Dessin :TOM FOWLER

Sollicitation : Hill House Comics is back and heads are going to roll for making readers wait! The new wave of titles begins with a rancid return trip to bloody Brody Island. For a year now, the mysterious axe that unleashed pandemonium during the hurricane of ’83 has waited at the bottom of the bay but nothing that powerful stays buried. Brody Island has new visitors, and a new sheriff in town, too — not to mention a dangerous great white shark spotted in its waters — and when vacationing couple Calvin Beringer and Arlene Fields find themselves on the wrong side of Brody’s unsavory elements, their beachcombing will turn up something a lot sharper than sea glass… Crime novelist Rio Youers joins forces with artist Tom Fowler to unleash a gonzo grindhouse expansion on the lore of the original Basketful of Heads!

Avis : ahhh, l’occasion manquée ! Nous avons droit cette semaine au début d’une nouvelle mini série dans l’univers de Basketful of Heads…Mais sans Joe Hill au scénario ou Leomacs au dessin et sans June Branch, l’héroïne de la première mini série. Quand j’ai vu l’annonce de cette seconde mini, j’étais d’abord fou de joie, car j’avais adoré Basketful of Heads, mais sans ces principaux ingrédients, j’ai quelques craintes. 

Bon, au moins, cela veut dire que contrairement à ce qu’on pensait, Hill House comics n’est pas encore complètement mort…mais il faut qu’ils comprennent que c’est avant tout le nom de Hill qui vend. Et de mémoire, les mini-séries qu’il n’avait pas signées n’étaient pas extraordinaires. Donc à voir si je vais donner sa chance au bouquin et à la nouvelle équipe créative, mais c’est mal parti…

Verdict : Check it 

 

SUPERMAN SON OF KAL EL # 4

Prix : $3.99

Scénario : Tom Taylor 

Dessin : John Timms 

Sollicitation : Kal-El has left, and the weight of the world now rests on his son’s shoulders. Powerful forces have been threatened by Jon Kent’s first leaps in his father’s boots. It’s hard to hurt a man of steel, but his loved ones make a much easier target. Jon’s world is about to come crashing down.

Avis : je vais éviter de trop m’attarder sur cet épisode, car l’un des principaux développements introduits par Tom Taylor a déjà été révélé. On s’attardera sur le sujet plus avant lors du Comixweekly de la semaine pour voir un peu comment le scénariste amène tout cela dans le récit. J’espère de manière la plus naturelle possible. En général, les récits de Taylor sont assez fluides en ce qui concerne les relations humaines et les développements ont toujours l’air organiques, donc je pense qu’on peut lui faire confiance de ce côté là. 

Ensuite, je souhaite aussi que le reste de l’intrigue avance, comme tout le monde j’aime ma petite romance dans mon bouquin mais j’apprécie aussi qu’elle ne soit pas centrale, en gros que ce soit une sous intrigue parmi d’autres qui soit développée dans chaque épisode…et vu comment l’épisode 3 s’est terminé, il serait étonnant que le reste de l’histoire n’avance pas un minimum. Car c’est une attaque en règle et très personnelle que les ennemis de Jon ont mené…Il peut difficilement laisser passer cela. 

Et comme il l’a montré jusque là, il n’est pas du genre à rester inactif..

Verdict : Check it

THE FLASH #775

Prix : $4.99/48 pages

Scénario :JEREMY ADAMS

Dessin :FERNANDO PASARIN

Sollicitation : Hunt for the glaive! When a mysterious glaive crash-lands in the middle of Central City, the Flash must race against time to stop its ill effects, all while keeping an army of super-villains from obtaining this unknown and sinister cosmic prize.

Avis : un bon gros épisode anniversaire pour relancer un peu l’intrigue ? Après son premier arc qui nous a tous emballé, on a bien senti que le scénariste passait un peu plus de temps sur ses personnages et moins sur des intrigues à enjeu. Il a introduit un nouveau statut quo pour Wally, l’a laissé passer un peu de temps avec sa famille qu’il a également commencé à développer…Mais il est temps que les affaires reprennent !

Que peut-on attendre de l’histoire introduite ici ? Je n’en sais rien, car l’auteur amène un élément nouveau dans l’affaire, ce glaive que l’on a vu traverser l’univers dans les précédents épisodes qui ne trouve rien de mieux que venir se cracher en plein milieu de Central City ? Est-ce lié à la Speed Force ou alors à toute l’intrigue autour du Multiverse qui semble occuper l’ensemble de l’univers DC ? 

Ou est-ce une histoire entièrement nouvelle détachée de tout ce que l’on a pu voir jusque là ? J’aimerais assez cela, car j’ai l’impression que ces dernières décennies, le titre Flash est resté coincé entre deux types d’intrigue : celles tournant autour de la Speed Force et celles autour des Rogues…quand elles ne se mélangent pas. Il est peut être temps de secouer un peu le cocotier et faire autre chose car ces éléments ont été sur utilisés à ce stade. 

Bon, en ce qui me concerne, le run me satisfait jusque là et je suis ravi de voir arriver le très bon et sous estimé Fernando Pasarin sur le titre. L’artiste que DC ballade de séries en séries depuis des années dès qu’un artiste ne tient plus ses délais peut peut être trouver ici une maison un peu plus stable :!

Verdict : BUY

A propos Sam 2209 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.