Guide de lecture Comics VF : semaine du 1er décembre 2021

Édito : un nouveau mois démarre…et je reste très étonné que nous ayons survécu à novembre…Mais ai-je survécu ? Je tape ces lignes, donc je suppose que oui, mais j’ai aussi des masses de livres, comics, mangas, BD que je n’ai pas le temps de lire qui s’amassent…et nous arrivons ici à la dernière ligne droite avant la pause estivale. Du moins en théorie. 

En effet, en théorie cette semaine est chargée…mais c’est surtout chez Urban que cela bouge. Or l’éditeur fait partie du groupe MDS distribution et si vous avez suivi l’actualité, vous avez pu être mis au courant des difficultés logistiques rencontrées. Donc même si ces bouquins sont annoncés pour cette semaine, ne soyez pas étonnés si vous ne les trouvez pas encore en rayons. 

Donc en somme une fin d’année à l’image du reste de 2021, à savoir que c’est le bordel…À ce propos, je tiens à préciser que je ne pense pas être en mesure de faire revenir le guide VO pour encore quelque temps. C’est toujours très très limite côté boulot, ce qui cause aussi mon absence des différentes émissions pour encore quelques semaines…

Vous m’en voyez vraiment désolé, je ferai en sorte de ramener la chronique dès que/si un jour, mon emploi du temps le permet. 

Sorties de la semaine : quelques belles sorties, je retiendrai avant tout : 

  • ben en fait des sorties chez Urban très attendues…qui vont sans doute se faire encore plus attendre en conséquence : le Batman Year One en version Limited (oui, je suis faible), le Sandman : Death de Neil Gaiman, et à fin du run de John Ostrander et Kim Yale sur la Suicide Squad !

Émissions de la semaine : deux émissions au programme : 

  • mardi, un nouveau Freaxity avec Laure et Steve 
  • jeudi, un nouveau Comixweekly où Steve et Bunny parleront des sorties VO de la semaine !

DELCOURT COMICS

ELRIC – LA CITÉ QUI RÊVE 

Date de sortie : 1er décembre 2021

Prix : 13.50€/80 pages 

Scénario :  Michael Moorcock &  Roy Thomas

Dessin : P. Craig Russell

Episodes : 

Sollicitation : Cette adaptation en BD de la saga de Michael Moorcock est réalisée avec maestria par P. Craig Russell, et écrite par Roy Thomas, ancien éditeur en chef de Marvel Comics, qui signe également une introduction inédite.

Proclamé traître et exilé de la capitale de Melniboné par son cousin Yyrkoon – usurpateur du trône de Rubis – Elric revient à Immryr avec une imposante flotte d’invasion et un seul but à l’esprit: voir la cité qui rêve en ruines et y retrouver sa bien aimée ! Cet album réédite Elric, The Dreaming City, initialement publié par Marvel Comics.

Avis : cette adaptation de de l’univers de Moorcock en comics par Roy Thomas, n’est en soit guère une surprise étant donné le nombre de fois où le scénariste a rendu hommage à ce créateur. On se souvient notamment de quelques épisodes de Conan, où avec l’autorisation de Moorcock, il avait invité Elric…Donc cette sortie est une sorte de suite logique dans cette démarche. 

Verdict : à lire

À lire avant : rien –

PANINI COMICS 

CONAN LE BARBARE TOME 4

Date de sortie : 1er décembre 2021

Prix : 22€/168 pages 

Scénario : Jim Zub 

Dessin : Cory Smith

Episodes : US Conan the Barbarian (2019) 19-24, inédits)

Sollicitation : Conan a été fait prisonnier par la garde impériale de Khitai, mais il faut plus que des chaînes pour emprisonner le Cimmérien ! Dans les Terres du Lotus, Conan planifie son évasion et affronte les terribles bêtes de Khitai, avant de rencontrer de nouveaux dangers. Sa quête pour rendre la Dent de l’Etoile Nocturne à son propriétaire est loin d’être achevée. Une nouvelle saga commence dans la dernière-née des séries consacrées à Conan.

Cette aventure est un point d’entrée idéal pour les nouveaux lecteurs, d’autant qu’un nouveau dessinateur, Cory Smith, reprend les rênes de la série, toujours écrite par l’impeccable Jim Zub (Avengers : Nuit Noire).

Avis : suite et fin du run de Jim Zub sur Conan. En effet, après une petite année sur le titre, Marvel a décidé de mettre un terme à cette version de la série et de la relancer avec l’annonce du King Thor de Jason Aaron et Mahmud Asrar. Bon, en fait, c’était annoncé dès la fin du premier passage de cette équipe créative sur Conan, il y a presque deux ans. Mais la période récente a été agitée pour tout le monde, donc on comprend ce retard. 

Au-delà, je ne regretterai pas trop l’absence de Jim Zub sur le titre. Ses premiers épisodes publiés dans le précédent tome étaient corrects mais n’avaient pas le niveau de ceux réalisés par Jason Aaron. Ce dernier savait insuffler un vrai soufflé épique et un amour clair pour la création d’Howard. Je ne doute pas de la dévotion de Zub, mais le style d’Aaron fonctionnait mieux à mon sens. 

Il faut aussi dire que Jason Aaron a bénéficié de meilleurs artistes que Jim Zub…Mais bon, ce n’était pas non plus mauvais, juste moins prenant et réussi. Je finirai sans doute ce volume sans déplaisir, mais aussi sans en garder un grand souvenir. 

Verdict : à lire – mais pas indispensable à mon sens. 

À lire avant : le tome précédent au minimum. Mais je recommande avant tout de prendre le run de Jason Aaron.

URBAN COMICS

AMERICAN GODS TOME 3

Date de sortie : 3 décembre 2021

Prix : 23€/232 PAGES 

Scénario : P.CRAIG RUSSELL 

Dessin : P.CRAIG RUSSELL & SCOTT HAMPTON 

Episodes : American Gods Volume 3: The Moment of the Storm (#1-#9)

Sollicitation : Alors que la bataille finale entre les nouveaux et les anciens dieux est sur le point de commencer, Voyageur prend son envol et Ombre peine à accepter la découverte qui vient de lui être faite par quelques créatures étranges : son propre rôle dans le bain de sang à venir.

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie de la suite de l’adaptation du roman de Neil Gaiman en version comics par P.Graig Russel. 

Verdict : à lire 

À lire avant : les deux premiers tomes

BATMAN ARKHAM : LE SPHINX 

Date de sortie : 3 décembre 2021

Prix : 29€/344 pages 

Scénario : 

Dessin : 

Episodes : Detective Comics #140, 142, Annual #8 ; The Brave and the Bold #183 ; Secret Origins Special #1 ; Batman/Riddler #1 ; Legends of the Dark Knight #109-111 ; Batman Confidential #26-28 ; Batman #23.2

Sollicitation : Quel est le seul ennemi de Batman à pouvoir rivaliser avec son cerveau brillant ? Qui est capable de maintenir une ville en état de terreur avec de simples puzzles ou mots croisés ? Qui fait des allers-retours incessants à l’Asile d’Arkham et semble pour le moins irrécupérable ? Les réponses à toutes ces questions et bien plus encore, se trouvent dans le parcours criminel et tortueux du génie du mal: Edward Nygma, le Sphinx !

Avis : on continue ce programme d’anthologies dédiées à l’univers de Batman. Nous en avons eu de toutes sortes au cours de l’année, sur Batman, ses alliés, sa voiture, sa cave, ses jouets et sur certains de ses ennemis. Nous avons vu ainsi passer des choses sur le Pingouin, Mr Freeze et encore quelques autres. Cette fois c’est au tour du Riddler d’être mis en avant avec comme d’habitude des épisodes issus de différentes époques allant de l’âge d’or au New 52. Cela s’adresse avant tout aux fans soit complétistes de l’univers de Batman, soit aux fans du personnage du Riddler, soit aux nouveaux venus qui peuvent se dire que c’est une bonne porte d’entrée. Je reste personnellement dubitatif…mais comme j’en ai acheté maintenant, je dois la fermer…

Verdict : à lire ? 

À lire avant : rien – chaque anthologie est indépendante

BATMAN WHITE KNIGHT : HARLEY QUINN – EDITION NOIR ET BLANC 

Date de sortie : 3 décembre 2021

Prix : 20€/144 pages 

Scénario : Sean Gordon Murphy & Katana Collins 

Dessin :  Matteo Scalera 

Episodes : Batman White Knight presents Harley Quinn #1-6 + 10 pages de Harley Quinn Black White and Red réalisées par la même équipe artistique.

Sollicitation : Bruce Wayne est toujours enfermé en prison, payant pour ses exactions envers la ville de Gotham et tentant de se racheter aux yeux de ses anciens alliés. Mais il a à présent noué une relation de plus en plus forte avec son ancienne ennemie, l’ex-compagne de Jack Napier, Harleen Quinzel. Jeune maman, celle-ci est contactée par le GCPD pour l’épauler sur une affaire qui va faire remonter à la surface les souvenirs encore vivaces de son passé de criminelle.

Avis : après la version normale, Urban ressort cette mini série Harley Quinn publiée le mois dernier, mais cette fois en noir et blanc. Mon avis du mois dernier n’a pas changé et je ne vais pas pouvoir apporter d’éléments complémentaires, car je n’ai pas encore eu le temps de me plonger dans ces épisodes. Mais comme je l’ai déjà dit : j’aime beaucoup l’univers de Batman White Knight par Murphy et les quelques épisodes que j’ai lu en VO de cette nouvelle mini spin off/suite étaient très plaisants à lire. Tout dépend ensuite de la version que vous souhaitez posséder. Autant pour Murphy, la version noire et blanc se justifiait, autant là je suis plus dubitatif même si Matteo Scalera est clairement un grand artiste. 

Verdict : à lire dans la version que vous souhaitez. 

À lire avant : Batman White Knight et Curse of the White Knight.

URBAN LIMITED : BATMAN ANNEE UN

Date de sortie : 3 décembre 2021

Prix : 69€/210 pages 

Scénario : Frank Miller 

Dessin : David Mazzucchelli 

Episodes :  Absolute Batman Year One

Sollicitation : La collection Urban Limited propose de découvrir des récits majeurs de DC Comics dans un format hors du commun et une fabrication particulièrement luxueuse. Les tirages sont uniques, limités à 1500 exemplaires et numérotés à la machine à l’intérieur des ouvrages.

Avis : comme chaque année, Urban sort de nouveaux tomes dans sa collection Urban Limited. Pour ceux qui ne connaissent pas, il s’agit d’une collection assez proche des Absolute en termes de taille mais avec une présentation assez différente. En clair, il s’agit de présenter des récits portés par certains des meilleurs artistes de l’industrie dans le format le plus prestigieux qui existe. Et comme vous pouvez le constater, cela a un prix. 

Ensuite, tout dépend de la manière dont vous souhaitez lire ces différents titres. En ce qui me concerne, la version normale de la plupart des histoires intégrées dans cette collection me suffit et …malgré tout je pense qu’il sera difficile de résister à cette version de Year One. Oui, j’ai déjà ces épisodes et oui, je vais sans doute les racheter dans le cadre de la collection Batman Chronicles qui débute l’année prochaine. Mais c’est Mazzuchelli et c’est Year One et puis…euhhh…

Mais cette version est différente ! Attention, c’est pas du tout pareil que les précédentes !!! Si si,  je vous jure, c’est un achat tout à fait justifié. Après tout, Urban reprend l’Absolute US avec les versions originales des épisodes, les courriers des lecteurs, les versions remaniées, et tout un tas de bonus. Juré, c’est justifié !!! Non ? Oui ? Je sais plus trop…

Verdict : à posséder quand on a les moyens ou un grain…

À lire avant : rien –

URBAN LIMITED : TROIS JOKERS 

Date de sortie : 3 décembre 2021

Prix : 49€/170 pages 

Scénario : Geoff Johns 

Dessin : Jason Fabok

Episodes : Batman: Three Jokers #1-3

Sollicitation : La collection Urban Limited propose de découvrir des récits majeurs de DC Comics dans un format hors du commun et une fabrication particulièrement luxueuse. Les tirages sont uniques, limités à 1500 exemplaires et numérotés à la machine à l’intérieur des ouvrages.

Avis : autre ajout dans cette collection Urban Limited :  les trois jokers de Geoff Johns et Jason Fabok. Visuellement, je comprends que cette mini intègre cette gamme, car le travail de Fabok est incroyable, mais je suis étonné que cela arrive si tôt, la mini étant sortie il y a à peine quelques mois en version comics normale. Version qui me suffit personnellement totalement. 

Sur le fond, mon avis n’a pas changé. Oui, je suis conscient des défauts du récit, mais je trouve que c’est une histoire très prenante, réussie et surtout touchante dans son exploration de la manière de gérer le trauma par les membres de la Bat-Family. Je ne vais pas revenir dans le détail, mais dans l’évolution de l’écriture de Johns, je pense que cette mini est un tournant majeur. 

Verdict : à lire dans la version qui vous convient. 

À lire avant : Batman Killing Joke et Death in the family.

URBAN LIMITED : BATMAN WHITE KNIGHT 

Date de sortie : 3 décembre 2021

Prix : 59€/242 pages 

Scénario : Sean Gordon Murphy 

Dessin : Sean Gordon Murphy 

Episodes : Batman White Knight #1-8

Sollicitation : La collection Urban Limited propose de découvrir des récits majeurs de DC Comics dans un format hors du commun et une fabrication particulièrement luxueuse. Les tirages sont uniques, limités à 1500 exemplaires et numérotés à la machine à l’intérieur des ouvrages.

Avis : dernier tome proposé dans la collection Urban Limited cette année, avec une nouvelle réédition du Batman White Knight de Sean Gordon Murphy. C’est étrange, car il me semblait qu’il avait déjà été proposé dans cette gamme par le passé…Sinon sur la forme, je comprends qu’il l’intègre, c’est du Gordon Murphy, l’un des meilleurs artistes de ces dernières années et son travail sur cet univers est sans doute l’une de ses plus grandes réussites. Mais là aussi, tout dépend du format dans lequel vous souhaitez posséder cette histoire. En ce qui me concerne, le format normal me suffit bien. 

Verdict : à lire dans le format que vous souhaitez. 

À lire avant : rien.

LE DERNIER DES DIEUX TOME 4

Date de sortie : 3 décembre 2021

Prix : 17€/136 pages 

Scénario : Philip Kennedy Johnson 

Dessin : Riccardo Federici 

Episodes : 

Sollicitation : La légende disait la chute du Dieu du vide. La légende chantait la victoire des Traquedieux. La légende proclamait la libération de Cain Anuun. Mais bien rares sont les légendes à dévoiler toute la vérité

Avis : fin de la série le dernier des dieux avec ce tome 4. Comme je l’ai indiqué, sur le fond, l’histoire m’intéresse, mais je préfère attendre une belle intégrale, plutôt que de lire ça en 4 petits tomes…

Verdict : à tester. 

À lire avant : les trois premiers tomes.

LES ARCHIVES DE LA SUICIDE SQUAD TOME 4

Date de sortie : 3 décembre 2021

Prix : 35€/432 pages 

Scénario : John Ostrander & Kim Yale 

Dessin : 

Episodes : Suicide Squad (1987) #50-66

Sollicitation : Ray Palmer est mort, et un nouvel Atom est désormais membre de la Suicide Squad. Mais les anciens équipiers de Palmer – Superman, Batman et J’onn J’onzz – comptent bien faire toute la lumière sur cette sordide affaire. La Ligue de Justice et le groupe d’Amanda Waller vont rentrer en conflit au cours de l’enquête, alors que la Suicide Squad s’apprête à vivre sa dernière mission !

Avis : suite et fin de la Suicide Squad de John Ostrander et Kim Yale. On peut remercier le second film pour cela, l’éditeur ayant expliqué que c’était grâce à cette sortie qu’ils avaient pu s’attaquer à la fin de ce run mythique et tout simplement incroyable. Le tome 3 était juste exceptionnel, et permettait notamment de développer le personnage d’Amanda Waller qui était vraiment étudié en profondeur, montrant qu’elle était plus que le bloc monolithique que l’on pouvait imaginer. 

Plusieurs arcs ont marqué le précédent tome, entre l’aventure sur Apokolips, la dissolution de la Suicide Squad, la perte de plusieurs membres, l’arrestation de Waller,…avant la reformation de la Squad sous une nouvelle forme. Un tome donc ultra riche et maintenant il faut mener tout cela à bon port pour une conclusion que j’espère à la hauteur de ce qui restera sans doute l’une des meilleures séries DC de la fin des années 80. Et quand on sait que cette période, post Crisis, était un âge d’or pour l’éditeur, cela en dit long. 

En tout cas, après presque 50 épisodes, je comprends personnellement pourquoi ce run reste célébré et demeure la référence quand on parle de la Suicide Squad. De fait, aucune des séries consacrées à cette équipe par la suite ne lui est arrivée à la cheville. 

Verdict : à posséder 

À lire avant : les trois premiers tomes + Légendes si vous voulez voir comment cette équipe s’est formée. 

LIFE IS STRANGE TOME 3

Date de sortie : 3 décembre 2021

Prix : 15€/112 pages 

Scénario : 

Dessin : 

Episodes : Life is Strange Vol. 3: Strings

Sollicitation : Depuis les événements survenus à Arcadia Bay, deux réalités s’opposent dans la vie de Max. Une ligne temporelle dans laquelle Chloe et Rachel se sont sacrifiées pour sauver leur petite ville, et une autre dans laquelle ce sacrifice n’a jamais eu lieu . Réfugiée dans la seconde, Max comprend que son habileté à remonter le temps dérègle tout autour d’elle et elle finit par se rendre à l’évidence : elle doit retourner dans la ligne temporelle initiale, même si cela signifie de faire une croix définitive sur ses amies

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. 

Verdict : pour ceux qui connaissent (pas mon cas). 

À lire avant : les deux premiers tomes.

SANDMAN : DEATH 

Date de sortie : 3 décembre 2021

Prix : 35€/368 pages 

Scénario : Neil Gaiman 

Dessin : 

Episodes : The Absolute Death

Sollicitation : Une fois par siècle, Mort parcourt la Terre pour mieux comprendre ceux dont elle recueillera les dernières paroles. Sous la forme d’une jeune mortelle nommée Didi, elle se liera tour à tour avec une adolescente, aidera une sans abri de 250 ans à retrouver son coeur perdu et encouragera une jeune étoile montante de la musique luttant pour dévoiler son orientation sexuelle.

Avis : ah ben enfin ! Là aussi, il aura fallu une actualité dans un autre média pour qu’Urban commence à nous sortir des titres attendus depuis longtemps. En effet, cela fait un certain temps que l’éditeur nous a promis la sortie de cette mini série spin off consacrée au personnage de Death issue de l’univers de Sandman. En fait, cela date de la publication de la série principale Sandman par l’éditeur dont le dernier tome est paru en …février 2016. Il aura donc fallu presque 6 ans d’attente…

Mais voilà, heureusement pour nous, Netflix s’apprête à chier dessus prochainement (je suis négatif d’avance sans avoir rien vu, oui, car le service de streaming commence avant tout à être connu pour ses adaptations pourries), donc cela veut dire de l’exposition, donc cela veut dire moins de risques pour l’éditeur. Cela me fait quand même peur de me dire que le nom de Neil Gaiman, Sandman et Death ne sont pas suffisants en eux mêmes. 

Mais peu importe les raisons, nous y voilà enfin, avec cette première mini qui revient sur ce qui demeure sans doute l’un des personnages les plus appréciés de l’univers créé par Neil Gaiman, la soeur de Morphée, la Mort elle même…qui vient s’incarner de temps en temps dans un corps humain pour se souvenir de ce qu’est la condition humaine. Je ne l’ai jamais lu, mais je sens que l’on va avoir une présentation de toute une série de portraits, de vies, et de morts, bien touchants…J’ai hâte !

Sinon, au-delà dans le cadre de l’univers Sandman, nous aurons en début d’année prochaine, la série Dreaming par Simon Spurrier et XXX j’ai hâte tant j’adore cet auteur. Et après ? Il y a eu une chiée de spin off de Sandman avec les années…Un petit Lucifer par Mike Carey ? Oui, Non ? Allez ? Siouplait ? On sera sage ?!

Verdict : à posséder !

À lire avant : Sandman de Neil Gaiman.

A propos Sam 2238 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

4 Comments

  1. incroyable d’avoir la fin du run d’Ostrander sur la Suicide squad ! je n’y croyais pas quand j’ai vu les délais après le tome 2… Ce tome 4 est un indispensable pour moi. Moi qui me fout complétement des films de super-héros je peux dire « merci le cinéma » !

  2. Merci pour la revue
    Je me demandais si Américan gods 3 allait finalement arriver en VF
    Et, malgré ma volonté de décroissance de ma conso comics, je crois que je vais craquer pour l’édition limited de Year one… C’est mal. Très mal.

  3. Salut Sam, merci pour ce guide !
    Sandman Death me tente bien, on perd vraiment quelque chose si on a pas touché à la série principale ?
    Pour l’Edition Urban limited de White Knight, ta confusion vient peut être du fait que Curse of the White Knight avait été publié l’année dernière en urban limited également.

    • Pour Death, j’ai la composition précise sous les yeux (parce que j’ai acheté le bouquin), et ils ont inclus plusieurs épisodes de Sandman dont l’arrivée du personnage dans la série. Ensuite sans le contexte des épisodes précédents, c’est un peu bizarre. Je dirais que c’est possible de comprendre sans avoir lu Sandman, mais je le recommanderais quand même.

      Pour White Knight, tu as sans doute raison…mais c’est quand même étrange de publier la suite l’année dernière et le premier tome cette année…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.