Guide de lecture comics VF : semaine du 05 avril 2023

Edito : et on commence un nouveau mois qui s’annonce chargé en nouvelles sorties, même si les prochains jours ne seront pas trop représentatifs. La faute à un Panini un peu moins présent que d’habitude…Je ne regrette pas leur 35 000 rééditions habituelles, mais cela ne les empêche pas de lancer le dernier gros event Marvel qui va tout changer jusqu’au prochain, à savoir dans quelques semaines. 

Même si on est loin du pic de la période 2012/2014 où on bouffait tellement d’event que Marvel les superposait, la stratégie de la maison reste dominée par cet outil marketing. Alors que de mon côté, j’ai l’impression que plus le temps passe, moins ils ont d’impact auprès du lectorat qui s’en est globalement lassé. 

De fait, la stratégie des Big Two est un peu difficile à analyser depuis quelques années. Les deux semblent avoir abandonné toute ambition d’avoir des séries illimitées et multiplient les mini…même si dans les faits, ils maintiennent les mêmes équipes créatives qui continuent leur travail de la même manière, en changeant juste la numérotation et le nom du titre…

Je comprends que cela ait été une manière viable lorsque le Covid a perturbé l’industrie, mais on en est plus vraiment là et même les séries historiques ne semblent plus avoir de pouvoir de rétention auprès d’une partie du lectorat. Soit cela plait tout de suite, soit le public part. Et je comprends, je m’inscris dans ce mouvement. Si je donne 3 épisodes à une nouvelle série, c’est un peu un miracle. 

Si une équipe créative n’arrive pas un minimum à m’accrocher avec leur premier épisode, que ce soit du super-héros ou de l’indé, je suis dehors avant même de refermer le bouquin…ce qui nous ramène au phénomène de faible adhésion aux events ces dernières années, ceux-ci étant en général assez décevant après moults annonces plus hyperboliques les unes et que les autres et sans lien avec la réalité du bouquin.

Du coup, ce sont plutôt Delcourt et Urban qui tirent leur épingle du jeu, entre indépendants et super-héros…il y a de tout chez eux cette semaine. 

Sorties de la semaine : quelques bons trucs au programme : 

  • chez Delcourt, la suite de Reckless de Brubaker et Phillips ! 
  • chez Urban…un peu tout ? de l’indépendant avec Little Monsters et Public Domain et la suite et fin de la grande saga Warworld de Philip Kennedy Johnson sur Superman !

Émissions de la semaine : au moins une émission, toujours à 21h sur notre chaîne Youtube : 

  • mardi, un nouveau podcatch !
  • jeudi, le comixweekly qui reviendra sur les sorties VO de la semaine !

DELCOURT COMICS

RECKLESS TOME 4 – CE FANTÔME EN TOI

Date de sortie :  04 avril  2023

Prix : 16.50€/144 PAGES 

Scénario : Ed Brubaker 

Dessin : Sean Phillips 

Episodes : 

Sollicitation : Les maîtres du thriller – Ed Brubaker et Sean Phillips – présentent un nouveau récit complet mettant en scène leur magnifique loser anti-héros, Ethan Reckless.

Hiver 1989. Ethan est absent, si bien qu’Anna est seule pour prendre ce job. Lorsqu’une reine du cinéma lui demande de prouver que le manoir qu’elle est en train de rénover n’est pas hanté, Anna tombe sur un mystère vieux de plusieurs décennies qui implique l’une des scènes de crime les plus terrifiantes d’Hollywood… Un endroit qui renferme de nombreux secrets indicibles, dont certains pourraient s’avérer mortels…

Avis : nouveau tome de Reckless comme toujours très attendu…et on ne devrait pas attendre longtemps la suite, puisque le tome 5 est déjà paru aux USA…Donc d’ici le 4e trimestre en VF. Et Messieurs Brubaker et Phillips ne sont pas restés inactifs entre temps, publiant un autre titre en parallèle, Night Fever. Après presque 20 ans de collaboration, les deux auteurs continuent de nous ravir en publiant toujours plusieurs perles par an. 

Avec ce 4e tome, on change un peu d’angle, puisque le personnage titulaire sera absent et le volume se concentrera avant tout sur son associée, Anna. Un personnage secondaire qui a pris de plus en plus d’importance au fil des tomes, notamment dans le dernier volume ou sa relation avec Ethan était sérieusement remise en question. Grâce à la mise en scène de cette crise, Brubaker a vraiment réussi à creuser davantage chacun des personnages. 

Ethan en le rendant moins distant, ce qui était un peu une critique du premier tome, volontaire à mon sens en raison de la condition particulière du personnage. Mais aussi Anna, qui jusque-là était un peu l’assistance savante marrante mais qui était plus un élément du décor qu’un vrai personnage. En tout cas, je sais qu’à la fin du tome j’ai vraiment commencé à ressentir de l’attachement pour chacun d’eux, ce qui n’était pas le cas jusque là. 

Avec ce 4e tome, outre cette mise en avant, les auteurs nous promettent une petite plongée (ou replongée après Fade out) dans l’univers d’Hollywood…une bonne occasion de toucher à un univers souvent assez crapoteux dès qu’on passe de l’autre côté du décor… quelque chose de parfait pour ces auteurs !

Verdict : à posséder 

À lire avant : les trois premiers tomes. 

DELIRIUM 

GRANDVILLE – MON AMOUR

Date de sortie :  07 avril  2023

Prix : 22€/112 pages 

Scénario : Bryan Talbot 

Dessin : Bryan Talbot 

Episodes : 

Sollicitation : « Il y a deux cents ans, l’Angleterre perdit la guerre contre Napoléon. Comme le reste de l’Europe, elle fut envahie par la France et la famille royale fut guillotinée. » Bienvenue dans un monde où l’Empire Français règne sans partage depuis son opulente capitale rebaptisée Grandville. Ayant vécu comme un échec les évènements relatés dans le premier opus, L’Inspecteur LeBrock est soudain tiré de sa torpeur lorsqu’il apprend l’évasion d’un tueur psychopathe surgi de son passé: Mastock l’Enragé. Ancien membre d’une cellule terroriste qui s’est illustrée lors du soulèvement britannique face à l’Empire Napoléonien, Mastock, sème à nouveau la terreur dans les rues de Grandville. Lancé à sa poursuite, LeBrock va néanmoins constater que l'”ordre nouveau” qui se met en place outre-Manche, a encore les pieds dans son passé révolutionnaire et Mastock semble avoir toujours quelques appuis…

Avis : ou une sortie qui me met légèrement dans le caca…car alors que le tome 2 de Grandville est annoncé pour cette semaine, le tome 1 trône toujours quelque part sur ma PAL…Oui, oui, je sais que le tome en question est sorti en février. Comment est-ce que ça se fait qu’en deux mois, je n’ai pas trouvé le temps de le lire ? Ben écoutez …vous avez vu ma PAL ? J’ai des trucs qui attendent depuis un an que je les lise…donc j’essaye de faire baisser la montagne, mais est-ce ma faute si les bonnes sorties sont bien plus nombreuses chaque semaine que mon temps de lecture disponible pour les écluser ? Chacun ses problèmes…Mais bon, du coup, il va vraiment falloir que je me penche là dessus dans les prochains jours, car si la série a de très bonnes critiques, j’aimerais savoir si moi personnellement j’accroche avant d’aller acheter le tome 2…

Verdict : à lire 

À lire avant : le tome 1…quand j’aurais le temps !

PANINI COMICS

100% MARVEL : JANE FOSTER & THE MIGHTY THOR

Date de sortie :  04 avril  2023

Prix : 18,00 € I 120 pages

Scénario : Torunn Gronbekk

Dessin :  Michael Dowling

Episodes : US Jane Foster & The Mighty Thor (2022) 1-5, inédits)

Sollicitation : Quand Mjolnir, couvert de sang, vient démolir sa fenêtre, Jane Foster comprend qu’il s’est passé quelque chose. Pour sauver Asgard, elle va devoir à nouveau se saisir du marteau (désormais habité par l’esprit d’Odin, récemment décédé) et se lancer dans la bataille.

Avis : oui pour moi. Comme je l’ai déjà dit, depuis le run de Jason Aaron sur Thor et son travail sur Jane Foster, je suis un très grand fan du personnage de Valkyrie, nouveau pendant super-héroïque de la jeune femme. J’ai suivi toutes les mini avec plaisir, surtout depuis la reprise par Torunn Gronbeck. J’aime tellement le personnage, que j’envisage de reprendre le run d’Aaron sur Avengers, simplement parce qu’il l’a intégré dans le groupe…même si je sais que tout ce qu’il a fait sera oublié dans quelques mois…mais que voulez-vous je suis fan. 

Dans le cas présent, je ne m’attends pas à grand chose de cette mini pondue par Marvel uniquement pour coller à la sortie du dernier film en date, oui celui qui a été conchié par le gros du public. Pas vraiment un bon choix. De toute façon à chaque fois que le comics essaie de raccrocher les wagons avec les films, c’est souvent une cata. Surtout dans le cas présent, car le voyage et la réflexion d’ensemble sont assez étranges : on a le run d’origine d’Aaron, le film qui s’en inspire pour le saccager et enfin le comics qui essaye de coller au film qui s’inspire du comics…

Euhhh, comment dire…pas simple. À voir comment Gronbeck gère le paradoxe. En tout cas, je lirais tout cela malgré tout avec plaisir. Je me demande si le travail de cette dernière sur Thor sera d’ailleurs publié en VF, puisqu’elle a repris le titre après le départ de Donny Cates, sans doute de manière provisoire avant encore une autre relance. 

Verdict : à lire pour les fans dans mon genre

À lire avant : connaître un peu la situation de Jane Foster, donc soit les précédentes mini soit le run d’Aaron sur Thor. 

 

100% MARVEL : MARVEL COMICS 16

Date de sortie :  04 avril  2023

Prix : 16,00 € (édition régulière), 22,00 € (édition collector), 176 pages

Scénario : Jason Aaron, Zeb Wells

Dessin : John Romita Jr, Ed McGuinness

Episodes : US Amazing Spider-Man (2022) 6-7, Avengers (2018) 61, Avengers Forever (2022) 10, Iron Man (2020) 23, inédits)

Sollicitation : Mensuel, Spider-Man est pris à partie par le Super-Adaptoïde, qui a récupéré les pouvoirs de chacun des membres des Sinister Six ! Les Avengers tentent tant bien que mal de lutter contre Méphisto, tandis qu’Iron Man est pris dans une mission d’infiltration qui tourne… très mal.

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. 

Verdict : pour ceux qui suivent les runs en cours. 


100% MARVEL : A.X.E. JUDGMENT DAY 1 (sur 3)

Date de sortie : 04 avril  2023

Prix : 16,00 € (édition régulière), 22,00 € (édition collector), 168 pages

Scénario : Kieron Gillen

Dessin : Valerio Schiti, Pasqual Ferry, Guiu Vilanova

Episodes : US FCBD 2022: Judgment Day (I), AXE: Eve of Judgment (2022) 1 AXE: Judgment Day (2022) 1-3 et AXE: Death to the Mutants (2022) 1-2, inédits)

Sollicitation : LA SAGA JUDGMENT DAY DÉBUTE ICI ! Les X-Men ont trouvé le moyen d’échapper à la mort et cela ne plaît pas aux Éternels, qui considèrent désormais les mutants comme des Déviants et lancent une offensive féroce sur Krakoa et Arakko. Les Avengers se retrouvent pris au milieu d’un conflit qui met en péril tout l’univers Marvel.

 100% MARVEL : DESTINY OF X 8 TIE-IN JUDGMENT DAY

Date de sortie :  04 avril  2023

Prix : 16,00 € (édition régulière), 22,00 € (édition collector), 168 pages

Scénario : Kieron Gillen, Al Ewing

Dessin : Michele Bandini, Jan Bazaldua

Episodes : US Immortal X-Men (2022) 5, X-Men Red (2022) 5, Legion of X (2022) 4-5, Marauders (2022) 5 et Knights of X (2022) 5, inédits)

Sollicitation : Bimensuel, Les Éternels ont déclaré la guerre aux mutants. Sur Mars, le Grand Cercle d’Arakko fait face à la plus grande des épreuves, tandis que Diablo et Zsen continuent de chercher le dieu fugitif Arakkii. De leur côté, les Maraudeurs font un détour par le passé récent pour sauver un mutant de l’âge d’or.


100% MARVEL : DESTINY OF X 9 TIE-IN JUDGMENT DAY

Date de sortie : 04 avril  2023

Prix : 16,00 € (édition régulière), 22,00 € (édition collector), 168 pages

Scénario : Kieron Gillen, Gerry Duggan

Dessin :  C.F. Villa, Lucas Werneck

Episodes : US X-Men (2021) 13, Immortal X-Men (2022) 6, Wolverine (2020) 24, X-Force (2019) 30-31 et X-Men Red (2022) 6, inédits)

Sollicitation : Les X-Men ont fait cesser le massacre des mutants de la Terre, mais à quel prix ? Tous les habitants de la planète vont subir le contrecoup. Sur Krakoa, le conseil secret s’organise pour l’épreuve, Wolverine retrouve Solem et Deadpool, accompagné de X-Force, doit faire face à Kraven.

Avis : le printemps revient et avec lui l’event du moment de Marvel. Comme vous le voyez, j’ai décidé de ne pas trop me perturber le transit intestinal en regroupant ensemble l’event et les ties ins de Destiny of X dans le même avis. C’est la même soupe tout cela, pilotée en gros par la même personne, Kieron Gillen, qui a réussi l’exploit d’écrire la majorité des épisodes liés au machin. On saluera la performance tout en se demandant s’il a réussi à maintenir la qualité générale. 


J’étais d’ailleurs bien décidé à éviter le machin, comme je le fais pour la plupart des events Marvel qui dans 90% des cas n’ont aucun intérêt, mais…j’ai commencé à entendre beaucoup de bonnes critiques sur le bidule. Evidemment, cela m’interroge, un event correct chez Marvel ? On n’a pas vu ça depuis War of Realms ou encore King in Black…et comme cela intervient à un moment où maintenant j’apprécie le travail de Gillen…

Oui, je lirais le machin…quand ça sortira dans un autre format. Sans doute en deluxe avec le reste des épisodes ties ins. Tout dépendra de la manière donc Panini rassemblera les épisodes. On attend d’ailleurs toujours le deluxe ou l’absolute de King in Black…mais bon, sans râler ou quoique ce soit, je trouve les délais un peu longs sur ce coup. 

Mais pourquoi finalement donner sa chance au bidule ? Parce qu’il s’agit d’une rencontre entre les Eternals que Gillen a réussi à rendre intéressants, soit un exploit, et les X-Men que Gillen a semble-t-il réussi à reprendre avec succès avec Al Ewing après le départ d’Hickman…

Et soyons honnêtes, c’est avant tout pour voir la fin de son travail sur Eternals que je m’intéresse au machin. J’ai tellement adoré le run en question que je suis prêt à subir un event pour avoir l’ensemble de sa prestation. C’est dire combien son travail était réussi…donc je croise les doigts pour un atterrissage réussi. 

Verdict : à lire 

À lire avant : le run de Gillen sur Eternals et un peu de ses X-Men. 

 

STAR WARS OMNIBUS : STAR WARS – LA SÉRIE ORIGINALE MARVEL T02 (1981-1983)

Date de sortie :  04 avril  2023

Prix :  80,00 € (édition régulière), 80,00 € (édition www.panini.fr)I 848 pages

Scénario : Archie Goodwin, Chris Claremont

Dessin : Walter SImonson, Carmine Infantino

Episodes : 

Sollicitation : Les récits contenus dans cet album dévoilent non seulement les racines du mythe cinématographique, mais aussi des formes inédites et implacables de la créature la plus terrifiante de la fiction, dépeignant ainsi un véritable cauchemar, tant sur Terre que dans l’espace profond.

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. 

Verdict : pour les fans de Star Wars,qui veulent découvrir la série originale !

À lire avant :le tome 1

URBAN COMICS

BATMAN BAD DAY – DOUBLE FACE 

Date de sortie :  07 avril  2023

Prix : 15€/72 pages 

Scénario : Mariko Tamaki 

Dessin : Javier Fernandez 

Episodes : Batman – One Bad Day : Two-Face

Sollicitation : Si Harvey Dent n’avait pas été défiguré à l’acide, peut-être aurait-il pu continuer à oeuvrer du côté de la loi en tant que procureur. Peut-être serait-il resté l’allié de Batman, aux côtés de Jim Gordon… Quoi qu’il en soit, Harvey Dent est aujourd’hui libre, apparemment débarrassé de sa double-personnalité criminelle. Mais lorsque son père de 88 ans est menacé, l’ancien monstre de foire menace de réapparaître. Tout se jouera à pile ou face.

Avis : suite de la collection Bad Day avec ce tome cette fois consacré à un des ennemis souvent considérés comme l’un des plus fascinants de Batman : Double face. Après le très bon Riddler le mois dernier, Urban poursuit la publication de ces one shot qui approchent les vilains de Batman selon un angle particulier, celui de la fameuse mauvaise journée qui fait tout basculer, comme évoquée par Moore dans Killing Joke. 

Une manière certes très commerciale d’exploiter encore un peu plus le filon Killing Joke…mais aussi une opportunité pour les auteurs d’aller plus loin avec ces vilains désormais vieux pour la plupart de plusieurs décennies et d’essayer de faire autre chose avec. King et Gerards y parvenaient très bien avec le Riddler. Dans le cas présent, je n’ai pas entendu beaucoup de bien de la prestation de Mariko Tamaki sur ce one shot, apparemment très loin d’être à la hauteur. 

Il semblerait en effet que de tous les one shot Bad Day, il fasse partie des plus faibles…Une occasion manquée ou une autrice pas vraiment adaptée au genre super-héroïque ? Elle a eu plusieurs runs chez Marvel et DC, dont récemment sur Detective Comics et elle n’est jamais allée au-delà de sympathique ou efficace. Elle n’a rien fait qui marquera la mémoire du titre…

En fait, on se souviendra plus de la performance de son artiste Dan Mora, qui a vraiment commencé à exploser pour le grand public sur ce titre. 

Malgré tout, vais-je faire l’impasse ? On a là une initiative hors continuité, donc en rien indispensable. Un des one shot, les plus faibles, une autrice qui ne m’emballe pas…et mon côté complétiste qui me maudit et me forcera sans doute à prendre tous les one shot concernés parce que j’ai un problème. Si, si, soyons francs, j’ai un problème que je n’ai pas envie de résoudre. 

Donc préparez vous à m’entendre pester contre ma propre crétinerie. 

Verdict : à tester ? 

À lire avant : rien. 

DC VAMPIRES TOME 1

Date de sortie :  07 avril  2023

Prix : 21€/208 pages 

Scénario : Matthew Rosenberg, James Tynion IV

Dessin : Otto Schmidt 

Episodes : DC vs Vampires #1-6 + DC vs. Vampires: Hunters #1 + DC vs. Vampires: Killers #1

Sollicitation : Au fil des ans, la Ligue des Justiciers a longtemps protégé la Terre de toutes sortes d’envahisseurs, extraterrestres ou non, en gardant un oeil vigilant sur les cieux pour anticiper la prochaine menace. Mais que se passerait-il si ce danger était déjà sur place, cachée à la vue de tous… observant… attendant le moment opportun pour frapper… ?

Avis : je ne vais pas développer un avis, car j’ai lu le premier épisode en VO et n’ai guère été séduit par le machin qui fait très Dceased en moins bien. Le premier épisode était bien moins accrocheur que son collègue et vu la présence de Rosenberg au scénario, cela ne m’a pas incité à continuer au-delà de ma première impression mitigée. Ensuite, j’ai vu beaucoup de gens se prendre au jeu et apprécier la maxi série. Globalement, cela a l’air d’être un elseworlds correct. 

Verdict : à lire si vous avez encore de la place ou êtes d’humeur pour lire un elseworlds

À lire avant : rien. 

LITTLE MONSTERS TOME 1

Date de sortie :  07 avril  2023

Prix : 10€/160 pages 

Scénario : Jeff Lemire 

Dessin : Dustin Nguyen 

Episodes : Little Monsters #1-6

Sollicitation : Ils sont les derniers « enfants » en vie de notre planète… Ou, devrions-nous dire, les derniers jeunes vampires. D’aussi loin qu’ils s’en souviennent, ils ont vécu une vie d’éternel émerveillement parmi les ruines de l’humanité. Mais des événements d’une brutalité sans précédent viennent bientôt fracturer le groupe, les mettant sur la voie d’une découverte qui brisera leur innocence à jamais.

Avis : Jeff Lemire => une histoire avec des enfants…Pourquoi, je ne suis pas surpris ? Je suppose qu’ils vont bien évidemment beaucoup souffrir ? Mort et malheur vont s’abattre sur leurs petites têtes de vampires ? Bien évidemment, je blague sur ces lieux communs propres aux récits de Lemire que l’on retrouve un peu trop souvent…mais dont bizarrement, on ne s’est pas encore lassés. 

À chaque fois, il parvient à trouver un nouvel angle d’attaque et de torture. Je ne sais pas, il doit avoir des enfants, et à chaque fois qu’ils piquent une crise : ils imaginent de nouveaux tourments à leur infliger et boum, une nouvelle série est née. Et on fonce tous l’acheter, car le monsieur sait bien faire vibrer la corde sensible à chaque fois. Surtout quand il est associé à certains de ses copains de longue date. 

Le scénariste retrouve en effet pour ce titre, Dustin Nguyen, collaborateur de longue date avec qui il a produit le long cycle Descender/Ascender. Ils restent dans le domaine du fantastique tout en variant les plaisirs. Mais ils conservent la bonne vieille recette d’enfants torturés tout de même, pour éviter de perdre leurs repères. 

Verdict : à lire 

À lire avant : rien – début de la série !

PUBLIC DOMAIN TOME 1

Date de sortie :  07 avril  2023

Prix : 10€/ 128 pages 

Scénario : Chip Zdarsky 

Dessin : Chip Zdarsky 

Episodes : Public Domain vol.1 (#1-5)

Sollicitation : Syd Dallas est un auteur de comics légendaire, responsable du plus grand héros de la culture pop : THE DOMAIN ! Mais ses fils Miles et David ont une relation compliquée aussi bien avec le créateur qu’avec sa création. Pourront-ils convaincre leur père de se battre pour l’héritage de leur famille, dans un système qui veut s’accaparer leur création et ne leur laisser que les miettes ?

Avis : ou le titre dont j’attends, sans doute, le plus cette semaine. Si Zdarsky a fini par complètement me perdre sur DD, son Newburn sorti il y a quelques semaines chez Urban était une franche réussite et du coup, je suis pris entre deux tendances. D’un côté, je me dis que côté super-héros, ça y est, il est grillé. Mais de l’autre, que côté titres indépendants, il y a peut être encore des choses à sauver. 

D’autant qu’ici Zdarsky fait tout, scénario et dessin, preuve du caractère très personnel du propos défendu alors qu’il s’attaque à un sujet très sensible dans l’industrie des comics  : les droits des auteurs. On le sait, les maisons d’édition US ont fait leur beurre sur le dos de leurs créatifs depuis 80 ans, DC et Marvel en tête, exploitant sans vergogne, gagnant des millions et ne payant rien en droits à leurs auteurs. 

La situation a certes évolué…mais elle reste très largement médiocre. À une époque où les propriétés intellectuelles représentées par les super-héros génèrent chaque année des milliards de dollars en films, jeux vidéos, jouets et produits dérivés divers, les auteurs qui les ont créés ne se voient verser que des miettes, et encore quand on se souvient qu’ils existent. 

La situation est donc un sujet très chaud dans cette industrie et va le demeurer longtemps. Combien d’auteurs vont devoir se plaindre de leur situation précaire sur les réseaux sociaux pour faire honte à Disney et Warner et uniquement à ce moment bénéficier d’un traitement décent ? Le simple fait que l’on doive en passer par là en dit long sur l’absence de considération pour ceux qui sont à la source de tout…

La situation est même tellement distordue que très souvent le grand public, préfère prendre la défense des grandes corporations pour éviter que l’on perturbe leurs divertissements que de défendre les créateurs. C’est la mentalité qui prévaut à l’heure actuelle et c’est assez inquiétant. La bonne nouvelle est que de plus en plus d’auteurs parviennent à survivre sans Marvel et DC, mais cela reste une minorité.

Verdict : à lire 

À lire avant : rien – début de série. 

SUPERMAN INFINITE TOME 4

Date de sortie :  07 avril  2023

Prix : 24€/240 pages 

Scénario : Philip Kennedy Johnson 

Dessin : Ricardo Federici 

Episodes :  Action Comics #1042-1046, Action Comics Annual 2022 #1, Superman : Warworld Apocalypse #1

Sollicitation : Superman et les membres du groupe Authority ont été vaincus par Mongul et ses troupes. Blessés, séparés, parfois convertis à la cause de l’ennemi, ils espèrent survivre dans les bas-fonds du Warworld. Transformé en gladiateur, le Dernier Fils de Krypton tente de faire renaître l’espoir parmi les peuples réduits en esclavage. Cependant, sur Terre, Lois Lane se tourne vers le scientifique John Henry Irons qui travaille sur Fragment Genèse, un artefact étrange venu du Warworld et aux propriétés insoupçonnées. Les pics d’énergie qu’il observe leur offriront-ils un moyen d’aider Superman ?

Avis : et on finit cette semaine sur un autre tome particulièrement attendu puisque ce tome 4 de Superman infinite amènera à son terme la longue saga Warworld de Philip Kennedy Johnson. Et après des débuts plus que compliqués sur la franchise, il faut reconnaître au monsieur le fait qu’il a réussi à sérieusement remonter la barre avec cette intrigue. Pourtant j’y allais personnellement assez échaudé. Comme je l’ai dit, ces premiers épisodes étaient globalement médiocres et je gardais en tête du fait d’une lecture récente, la première saga Warworld de la fin des années 80. 

Cette grande confrontation montée dans l’omnibus Exile, qui mettait en scène un Superman en perte de repères après avoir tué Zod, qui choisissait de s’exiler pour payer pour son crime et qui finissait comme gladiateur sur le Warworld de Mongul. Johnson reprenait l’idée de base : Superman piégé sur un Warworld à la botte de Mongul mais changeait un peu tout le reste. Le héros n’est ici plus en pénitence mais en mission de sauvetage de kryptoniens prisonniers depuis des années. 

Il est également accompagné d’une équipe assez hétéroclite dans un Warworld à l’environnement entièrement ré-imaginé. Ce n’est plus simplement un décor pour un combat avec Mongul, c’est un vrai monde, avec sa propre culture, sa propre mythologie, des dizaines de peuples issus de tout l’univers qui cohabitent, tous ou presque avec une mentalité pervertie par Mongul. Johnson a fait un gros travail pour montrer le dévoiement des valeurs par Mongul pour que le peuple lui demeure fidèle et ainsi montrer une culture qui apparaît vraiment comme étrangère par bien des aspects. 

Outre tout cela, l’auteur y injecte pas mal de rebondissements, une foule de nouveaux ennemis originaux pour Superman et de nombreux conflits moraux pour le héros qui essaye de s’accrocher à ses valeurs dans un monde qui s’en moque, voire les considère comme dangereuses. J’espère donc qu’il parviendra à terminer sa grosse intrigue de manière satisfaisante, avant que nous passions à la prochaine grande étape. 

Et oui, la fin de la saga Warworld va coïncider à un grand remue-ménage pour la franchise Superman. Après plusieurs années à sur-favoriser la franchise Batman, DC semble s’être souvenu qu’ils avaient d’autres personnages, dont Superman et ils ont fait un gros travail pour réinvestir dans les titres affiliés. Du coup, de nouveaux auteurs vont débarquer, pas mal d’autres mini et surtout une nouvelle direction générale bien plus ambitieuse. 

Je suis ravi de voir ce changement de cap de la part de l’éditeur, car si j’adore Batman, j’aime tout le reste de l’univers DC et ce retour de la franchise Superman n’est qu’un premier pas pour redévelopper le reste de leur monde. 

Verdict : à lire 

À lire avant : au moins le précédent tome pour avoir toute la saga Warworld.

A propos Sam 2329 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.