Guide de lecture comics VF : semaine du 22 novembre 2023

Edito : le mois de novembre avance et on reste sur un programme assez timide. Après une première semaine chargée, le reste du mois confirme que les éditeurs ont réduit la voilure de manière importante. Même Panini, qui en général consacre sa 3e semaine du mois aux sorties Star Wars en masse, a limité le nombre de sorties…

Si bien que c’est Urban qui a le programme le plus intéressant, ou du moins le plus chargé,  tandis que Delcourt est peu présent sur la même période. Bref, tout cela sent la fin de l’année et un marché un poil en berne qui recherche un second souffle après des années très chargées dans tous les sens. 

Nous nous dirigeons tout de même sur une année 2024 assez étrange où panini sera en mode conservateur, Urban conservera sa gamme diversifiée mais maintenant bien établie et Delcourt n’a pour l’instant rien annoncé de bien révolutionnaire. Je ne tire pas la sonnette d’alarme, mais cela ne bouge plus beaucoup tout ça…

J’espère que quelqu’un arrivera à tirer son épingle du jeu et nous réservera quelques bonnes surprises. 

Sorties de la semaine : quelques petites sorties tout de même cette semaine à surveiller : 

  • chez Delcourt, je suis très curieux du Kroma de Lorenzo de Felici et bien évidemment la suite des intégrales Invincible !
  • chez Urban, ben un peu tout entre un nouveau (et oui, déjà) Batman Chronicles, du Alan Moore, la suite de Saga…

Émissions de la semaine : 2 émissions au programme cette semaine, toujours à 21h sur notre chaîne youtube : 

  • mardi, un nouveau podcatch !
  • jeudi, un nouveau Comixweekly qui reviendra sur les sorties VO de la semaine !

DELCOURT COMICS

KROMA 

Date sortie : 22 novembre  2023

Prix : 22.95€/

Episodes : 

Scénario : Lorenzo de Felici 

Dessin :  Lorenzo de Felici 

Sollicitation : LORENZO DE FELICI, dessinateur de OBLIVION SONG, revient avec ce merveilleux récit complet, qu’il réalise seul (scénario, dessin et couleurs). Un récit à couper le souffle, rempli de créatures étranges et d’une stupéfiante beauté.

Emprisonnée dans une tour à l’intérieur des murs de la ville pâle, Kroma vit totalement dans l’obscurité, croyant qu’elle est la créature la plus maléfique qui soit. Cependant, là où son peuple ne voit qu’un monstre, le jeune et mystérieux orphelin Zet voit un être humain. Mais s’ils veulent survivre aux étranges rituels de la ville, ils devront surmonter le cruel destin de Kroma… quitte à risquer une mort certaine.

Avis : comme je le disais en intro, voici une sortie qui m’intéresse beaucoup. Je n’en ai rien lu en VO mais comme tout le monde, j’ai juste vu les couvertures sublimes de Felici, notamment la variante que j’ai spécifiquement choisie pour illustrer cet article. Bien évidemment le gros lecteur de fantasy que je suis est très attiré par le pitch qui s’inscrit bien dans ce genre mais c’est surtout visuellement pour l’instant que le titre me marque. Niveau histoire, mystères et pouvoirs sont établis d’entrée de jeu. Il reste à voir si Felici aura su transformer la beauté visuelle et un postulat de départ intéressant et en une vraie histoire derrière. D’autant qu’il s’agit d’un récit complet assez court au final…je sens que cela va se décider comme d’habitude en feuilletant le bouquin dans ma librairie. 

Verdict : à tester 

À lire avant : rien 

INVINCIBLE INTEGRALE TOME 11

Date sortie : 22 novembre  2023

Prix : 29.95€/

Episodes : 

Scénario : Robert Kirkman 

Dessin : Ryan Ottley 

Sollicitation : Pénultième opus de la meilleure série de super-héros du XXIe siècle, par Robert Kirkman, Cory Walker & Ryan Ottley, qui poursuivent tambour battant le récit des aventures d’Invincible, dans cette série programmée en douze volumes.

Eve et Invincible ont disparu de la surface de la Terre. Ils sont partis pour un monde meilleur … en l’occurrence une autre planète. Pendant ce temps, les choses ne font qu’empirer sur Terre, et plus rien ne sera jamais comme avant…

Avis : purée avant dernière intégrale Invincible ? déjà ? c’est que ça passe à une vitesse et comme chaque tome contient une douzaine d’épisodes, forcément, on avance rapidement pour une série qui compte un peu plus de 130 épisodes. Et pour ce volume…Kirkman et Ottley ne ralentissent aucunement, le statut quo continue d’évoluer de manière importante et surtout permanente. Pas de changement annulé 6 mois plus tard pour remettre le bon vieux statut quo comme chez Marvel et DC. 

Au regard des agissements de Robot dans le précédent tome, Mark et Eve ont décidé de quitter la Terre pour s’installer sur la planète mère de la coalition qui lutte contre les Viltrumites. Le tome permet ainsi de s’attarder sur le départ des personnages et les différents adieux qu’ils font, car en effet ce départ va devenir permanent dans leur vie. Et le départ comme l’adaptation sur leur nouveau monde d’adoption ne va pas être aisé ! Avec son lot de défis, de rencontres, et d’apprentissages. 

Mais comme Kirkman et Ottley ne peuvent pas faire un tome calme, ils nous mettent dans le fond, dans le décor, un gigantesque combat entre le régent des Viltrumites qui met en place son nouveau plan contre Battle Beast…et c’est l’un des plus spectaculaire de la série, mais traitée de manière juste fun, une case par-ci par là…

C’est aussi un tome, où les auteurs développent la manière dont Mark et Eve mûrissent comme parents, avec là aussi son lot de frayeurs et défis…avant de tout changer à nouveau ! Je dois dire que la conclusion de ce tome est l’un des twists de la série qui m’a le plus affecté en tant que lecteur. J’avais pu encaisser et aimer les autres, mais celui là…ouch, si vous êtes parents, attention avant de le lire car il est rude. 

Mais bien évidemment, je l’ai adoré également, le simple fait que des années après je m’en souvienne encore en dit long ! Encore une fois et même dans sa dernière ligne droite, Invincible demeure une merveille et oui, la meilleure série de super-héros de ces 20 dernières années. 

Verdict : à posséder 

À lire avant : les 10 précédentes intégrales. 

PANINI COMICS 

100% STAR WARS : YODA

Date sortie : 22 novembre  2023

Prix : 24,00 € I 232 pages

Episodes : US Yoda (2022) 1-10, inédits)

Scénario : Cavan Scott, Jody Houser

Dessin : Nico Leon, Luke Ross

Sollicitation : Yoda, le Maître Jedi le plus influent de l’histoire de l’Ordre a toujours essayé d’apprendre aux Padawan et aux autres Jedi, les secrets de la Force. Mais que ce soit avec Dooku ou face au Général Grievous, Yoda est le premier à tirer de nouveaux enseignements de ses rencontres.

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. 

Verdict : pour les fans de Star Wars

À lire avant : rien 

 
100% STAR WARS : HIDDEN EMPIRE 4

Date sortie : 22 novembre  2023

Prix : 16,00 € (édition régulière), 22,00 € (édition collector)I 168 pages, 

Episodes :  US Star Wars: Hidden Empire (2022) 5, Star Wars (2020) 33-34, Bounty Hunters (2020) 31-32, Darth Vader (2020) 32 et Doctor Aphra (2020) 30, inédits)

Scénario : Charles Soule, Greg Pak

Dessin : Steve Cummings, Andrés Ginolet

Sollicitation : Palpatine et Dark Vador ont été attirés sur la station Amaxine, qui contient le dispositif mortel de la Cage de Fermata. L’Archiviste craint de ne pas avoir le temps de mettre en œuvre le plan de Dame Qi’ra. Mais les renforts sont en route, sous la forme de Dr Aphra, possédée par l’Étincelle Éternelle !

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. 

Verdict : pour les fans de Star Wars

À lire avant : les précédents tomes de Hidden Empire 

 
STAR WARS-VERSE : LUKE SKYWALKER

Date sortie : 22 novembre  2023

Prix : 8,99 €I 112 pages

Episodes : Star Wars: Age of Rebellion – Luke Skywalker (2019) 1, Star Wars (2015) 22 et Annual 4 et Star Wars (2020) 1, précédemment publiés dans STAR WARS DELUXE: STAR WARS – L’ÈRE DE LA REBELLION, STAR WARS HORS SERIE (V2) 4, STAR WARS DELUXE : STAR WARS 2 et 100% STAR WARS : STAR WARS (V2) 1)

Scénario : 

Dessin : 

Sollicitation : De fermier sur Tatooine, Luke Skywalker est devenu le pilote rebelle qui a détruit l’Étoile de la Mort. Dans sa jeunesse, il rêvait d’intégrer l’académie impériale. Mais les choses ont tourné autrement et il est devenu l’apprenti de Ben Kenobi et de Yoda, avant de triompher du côté obscur en tant que Jedi. 

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. 

Verdict : pour les fans de Star Wars

À lire avant : avoir vu les films va aider. 

URBAN COMICS

BATMAN CHRONICLES 1989 (I)

Date sortie : 24 novembre  2023

Prix : 35€/376 pages 

Épisodes : Batman #430-439 + Batman Annual #13 + Batman : The Official Adaptation

Scénario : Jim Starlin, John Byrne, Marv Wolfman 

Dessin : Jim Aparo, Pat Broderick

Sollicitation : 1989 marque une année charnière pour le Chevalier Noir, qui voit arriver dans les salles obscures sa propre adaptation au cinéma. Réalisé par Tim BURTON, et sobrement intitulé Batman, ce film et les performances exceptionnelles de ses acteurs – Jack NICHOLSON et Michael KEATON en tête – marquera Hollywood et inscrira dans le marbre la vision d’un justicier sombre dans une ville de Gotham aux accents plus gothique que jamais. Le succès est tel qu’il instiguera une véritable “batmania” tout au long des années 90, ouvrant également la culture comics à de nouvelles générations de lecteurs… et rien ne sera plus jamais comme avant pour l’homme chauve-souris.

Avis : les chronicles consacrés à Batman se poursuivent et ce tome laisse la part belle aux épisodes de la série Batman elle-même, après Detective Comics dans le précédent tome. Si le début du tome enchaîne quelques épisodes one shot sans grand importance, le tome contient deux arcs que personnellement j’aime beaucoup : 

  • the many deaths of Batman, écrit par Byrne, qui est juste une belle grosse enquête alors que quelqu’un s’amuse à laisser des cadavres de gens déguisés en Batman partout en ville…à un moment où Batman est un peu absent, du coup au départ, le doute s’empare de ses alliés avant qu’il ne vienne régler l’affaire. Je sais que cela va être choquant, mais on a un vrai Batman enquêteur ici. C’est tellement rare que j’ai tendance à aimer tous les arcs ou épisodes qui embrassent ce côté de la personnalité. En outre le scénario de Byrne est bien mené et il sait tirer partie des qualités d’Aparo dans la mise en scène ; 
  • Year 3, par Wolfman et Broderick : alors oui, cette nouvelle suite à Year One ne lui arrive de nouveau pas à la cheville et globalement, l’arc n’est plus dans la continuité, puisque Dark Victory a pris la place depuis lors…mais je continue à beaucoup aimer cet arc, qui revient sur l’adoption de Dick par Bruce dans le cadre d’un flashback et une enquête dans le présent. L’arc permet à Wolfman de continuer à creuser le personnage de Dick, qu’il écrivait alors depuis presque 10 ans dans les différentes incarnations des Titans. Comme la plupart des travaux de Wolfman, c’est solide sans être un truc historique comme Year One. 

Au-delà, on a l’adaptation du scénario du film, qui de mémoire était dessiné par Jerry Ordway, du coup, rien que pour l’artiste, j’ai bien envie de le découvrir. Et comme l’indique la sollicitation, 89 est l’année de l’explosion de Batman grâce au film de Burton. Ce qui conduira DC à multiplier les séries spin off, dès 1990 avec l’arrivée de Legends of the Dark Knight…Mais on en reparlera bientôt, la décennie 90 étant celle de l’expansion de la franchise tout azimut, au-delà de simplement Batman. Et j’espère qu’Urban les fera tous. Oui, TOUS !!! Le complétiste en moi le demande !

Verdict : à lire 

À lire avant : les tomes précédents

SAGA TOME 11

Date sortie : 24 novembre  2023

Prix : 17€/152 pages 

Episodes : Saga #61-66

Scénario : Brian K.Vaughan 

Dessin : Fiona Staples 

Sollicitation : Alana, Hazel, Écuyer et Bombazine parcourent toujours la galaxie. Sous de fausses identités, ils mènent désormais une vie dangereuse de contrebandiers, échappent non sans quelques sacrifices aux pirates de l’espace et recourent à diverses stratégies pour déjouer la traque de l’Agent Spécial Gale. Une vie instable pour la jeune Hazel qui, malgré une force de caractère fièrement héritée de ses parents, peine à surmonter son deuil.

Avis : comme d’habitude, après une pause plus ou moins longue Saga revient et cela reste un petit événement. À ma grande surprise j’avais été assez séduit par le retour de la série dans le tome 10, après des années d’absence. Comme je l’ai déjà expliqué, autant j’ai adoré les débuts de la série, autant la suite et les multiples longueurs et certains choix narratifs ont fait que mon attachement au titre a un moment presque disparu. Je sens même que depuis le tome 5 ou 6, je ne le suivais avant tout que par complétisme plus que par affection…

Et pourtant, si j’ai retrouvé nombre des faiblesses et critiques que j’avais pour la série avant, comme le fait que les seuls épisodes où il se passe quelque chose sont en réalité le premier et le dernier de chaque arc et que le reste est avant tout du joli remplissage en attendant que ça bouge…bizarrement la lecture de la fin du tome m’a bien ému. Fidèle à leurs habitudes, les auteurs faisaient disparaître un membre présent depuis longtemps de la famille d’Hazel.

Une constante dans sa vie, peut être la seule, la poussant à admettre le deuil de son père en réaction. Cela m’avait vraiment saisi en fin de lecture et j’avais l’impression de retrouver ce qui m’avait séduit au début…A voir si je vais pouvoir continuer dans cette voie. 

Verdict : à lire 

À lire avant : les 10 premiers tomes. 

ALAN MOORE PRÉSENTE DC COMICS

Date sortie : 24 novembre  2023

Prix : 30€/336 pages 

Episodes : ACTION COMICS #583, BATMAN ANNUAL #11, DC COMICS PRESENTS #85, DETECTIVE COMICS #549-550, GREEN LANTERN #188, THE OMEGA MEN #26-27, SECRET ORIGINS #10, SUPERMAN #423, TALES OF THE GREEN LANTERN CORPS ANNUAL #2 & 3, SUPERMAN ANNUAL #11 and VIGILANTE #17-18) + proposition Twilight of Superheroes

Scénario : Alan Moore 

Dessin : 

Sollicitation : Acclamé comme l’un des scénaristes les plus influents de l’industrie des comics, Alan MOORE a laissé une empreinte indélébile sur le genre, marquant l’ensemble de la pop culture au passage. De sa reprise de SWAMP THING à l’ouragan WATCHMEN, en passant par son mythique V POUR VENDETTA, l’auteur britannique a également proposé sa propre version des personnages phares de DC Comics. Batman, Superman, Green Lantern… tous se sont renouvelés sous sa plume, se sont vus réinventés. Ce recueil regroupe l’ensemble des épisodes qu’Alan MOORE a scénarisés pour l’éditeur américain, et que des artistes incontournables de l’industrie ont illustrés, tels Dave GIBBONS (WATCHMEN), Kevin O’NEILL (La Ligue des Gentlemen Extraordinaires), Rick VEITCH (SWAMP THING) ou encore Klaus JANSON (Daredevil).

Avis : un peu partagé sur cette sortie qui permet de rendre disponibles les productions un peu isolées et dispersées de Moore pour DC. Si on retrouve certains classiques comme ses épisodes pour Superman avec what happened to the man of tomorrow ou encore l’annual numéro 11 “for the man who have everything”, qui sont des références dans l’histoire du personnage. On retrouve aussi les quelques petits trucs qu’il a fait sur des séries secondaires comme Omega men et quelques autres. 

Le seul truc qui m’intéresse un tantinet sont les quelques pages qu’il a réalisé avec Dave Gibbons sur Green Lantern, car elles sont connues pour avoir inspiré Geoff Johns pour son run sur le titre quelques décennies après. Il y a aussi sa proposition pour Twilight of Superheroes, qui aurait aussi inspiré nombre d’histoires chez DC au cours des décennies suivantes.

J’hésite fortement, car au final, Urban a déjà publié ailleurs dans des éditions que je possède certains des épisodes et le reste ne m’intéresse guère au-delà de Green Lantern. Donc, je vais le compulser en librairie et on verra bien, mais je risque de passer. 

Verdict : à tester mais pas convaincu 

À lire avant : rien

TERRA OBSCURA 

Date sortie : 24 novembre  2023

Prix : 30€/ 336 pages 

Episodes : Terra Obscura: S.M.A.S.H. of Two Worlds (TERRA OBSCURA Vol. 1 #1-6 and Vol. 2 #1-6)

Scénario : Alan Moore & Peter Hogan 

Dessin : Yanick Paquette

Sollicitation : Les héros de Terra Obscura continuent de s’adapter à la vie après trente ans d’animation suspendue. Leur monde s’est métamorphosé et la menace d’un black out total plane sur l’ouest des États-Unis. Les S.M.A.S.H. n’ont d’autres choix que de se réunir à nouveau. Le détective privé Grant Halford entre en scène alors que son ami et ancien partenaire, Lance Lewis, a été assassiné à Las Vegas. Le fin limier magnétique entend bien trouver le coupable, mais son enquête prend une tournure inattendue… Et Tom Strange, quant à lui, demeure introuvable !

Avis : autre titre signé ou plutôt co-signé Alan Moore publié par Urban cette semaine, qui après avoir édité Tom Strong dans son intégralité s’intéresse à un de ses spin off avec Terra Obscura. Pour rappeler le concept, Moore avait introduit dans Tom Strong une contre Terre envahie par un alien et les héros de ce monde qui ressemblait trait pour trait à la Terre mais de l’autre côté de la galaxie venait chercher l’aide de son héros. 

À cette occasion Moore s’était amusé à ramener plein de héros de l’âge d’or tombés dans le domaine public pour une aventure fun et surtout super dense, rendant hommage aux bases du genre mais aussi faisant le pont avec les séries d’aventuriers des années 30/début des années 40. Il prolonge l’aventure dans ces 12 épisodes en s’intéressant à ce qui se passait après. 

Oui, le monde a été sauvé mais pour combien de temps, alors que de nouvelles menaces émergent et que certains des héros ont bien du mal à trouver leur place dans un monde qui a évolué sans eux pendant des décennies. J’avais lu la première mini, dessinée par Paquette, lorsqu’elle avait été publiée par Panini, et j’avais personnellement bien aimé le résultat. 

Le côté pulp/aventuriers était bien présent, avec un recul moderne sur les idées et les personnages. Ceux-ci étant tombés dans le domaine public, les auteurs pouvaient en faire ce qu’ils voulaient et ne s’en privaient pas. Ce n’est pas indispensable pour comprendre l’univers de Tom Strong, mais c’est une bonne lecture, rythmée, riche, qui reste tout à fait lisible, sans doute grâce à Peter Hogan en tant que co-scénariste qui sait calmer les dérives de Moore. 

Verdict : à lire 

À lire avant : au moins le premier tome de Tom Strong chez Urban qui met en scène leur introduction, mais pas indispensable. 

WILDCATS EVOLUTION 

Date sortie : 24 novembre  2023

Prix : 35€/432 pages 

Episodes :  #21 à 34 + récit court de 8 pages dans le Wildcats #50 “Reincarnation” + Wildstorm Spotlight 1 – Majestic

Scénario : Alan Moore 

Dessin : Travis Charest, 

Sollicitation : Alan Moore est considéré par beaucoup comme le meilleur auteur de bandes dessinées du dernier quart de siècle. Le cycle déterminant de Moore sur WildC.A.T.s est réuni ici en un seul volume! Il a ramené les WILDC.A.T.’S à leurs racines en revenant sur le conflit qui opposait les Kherubim aux Daemonites, et a considérablement remué l’univers WildStorm. C’est un récit rempli de révélations troublantes et de drames captivants, sans oublier l’introduction de l’un des plus grands méchants de WildStorm : Tao !

Avis : dans cette petite semaine consacrée à Alan Moore par Urban, l’éditeur s’attaque à ses épisodes de Wildcats réalisé avec un jeune Travis Charest au dessin, qui était alors en train de trouver sa voie, et quelques autres artistes de la maison pour aider le dessinateur principal à tenir ses délais.

Il est assez amusant de se dire qu’entre les deux tomes de Wildcats sortis il y a quelques semaines et ce tome, en fait, il y a presque les 3 premières années du titre entièrement dispo en VF en très peu de temps. Tant mieux car cela fait des années que le catalogue Wildstorm n’était plus vraiment exploité, au-delà de Planetary et Authority. 

Si les premières années n’étaient effectivement pas de la plus grande qualité, il y avait quand même beaucoup à voir et lire chez eux et ils ont abrité beaucoup de bonnes choses au cours de leur existence. Et puis, ils se sont vendus à DC signant leur arrêt de mort…

Bon, au delà de cette rétrospective, je ne vais pas être tendre sur ces épisodes. Car oui, pour moi, c’est l’un des travaux les plus pauvres de Moore. Ce dernier a d’ailleurs admis qu’il avait essayé de faire quelque chose de plus accessible pour le public d’ados qui lisait le titre, mais à part l’introduction de Tao, qui sera magnifiquement employé plus tard par Brubaker dans Sleeper,…ben je ne retiens pas grand chose. 

C’est à la fois bien trop premier degré et alambiqué, l’idée de séparer son intrigue en deux segments ne fait qu’allonger la sauce de manière inutile et si les parties dessinées par Charest ne cessent de s’améliorer alors que l’artiste commence à trouver son style, le reste est assez pauvre. 

Dans l’ensemble on a du mal à retrouver Moore dans ces épisodes, on sent qu’il n’ a été recruté que sur son nom et qu’il n’avait pas grand chose à dire sur ces personnages malgré une bonne idée de départ. Le scénariste renverse en fait un peu la table en résolvant dès le départ le conflit au centre de la série. 

Bien ancré dans les années 90 post guerre froide, il s’intéresse à l’après, quand un camp a été totalement vaincu et doit se soumettre aux vainqueurs sans condition, avec les Wildcats pris entre les deux et surtout séparés par ces questions. Donc oui, bonne idée de départ, mais le traitement est lent et quelque peu chiant !

Verdict : gros bof

À lire avant : rien – c’est presque un reboot de la série tant Moore bouleversé en fait tous les codes. Oui, je sais que mon avis est paradoxal, mais en quelques numéros on ne reconnaît plus rien et pas vraiment pour le meilleur.

A propos Sam 2329 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

4 Comments

  1. Alors ALAN MOORE PRÉSENTE DC COMICS est bourré de perles. Mon épisode préféré étant l’annual de Batman (mettant en scène Gueule d’argile) qui démontre que Moore était très inspiré pour cet univers-là. Tout ça est bien meilleur que TERRA OBSCURA qui est en fait écrit par Hogan sur une simple idée d’Alan Moore. Si le début est prometteur, le récit souffre assez rapidement des compétences limitées de ce scénariste et tombe vite dans le basique.

  2. Merci Tornado pour cet avis complémentaire au sujet Terra Obscura.
    Je ne savais pas si je le prendrai… et je suis devenu un peu moins enclin à cet achat.
    Je verrai face à l’album chez mon libraire.

  3. Pour l’avoir chez moi et jamais relu, Le wildcats est très confus et les dessins sont très dans l’époque. Je pense avoir tout Moore en vf et c’est Le SEUL titre que je n’ai jamais repris. C’est anodin, surtout pour Le mage. Il faut bien connaître les personnages et l’histoire pour prendre le fil de ce run, ce que je ne maîtrise pas du tout. Il y a un twist mais on dirait que Moore “fait du moore”, ce qui n’apparaît pas de manière si artificielle habituellement. Ce n’est que mon avis. 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.