Guide de lecture comics VF : semaine du 03 janvier 2024

Edito : etttttt c’est repppaarrrttiiiiii !!!! maiiisss pourrrqquoiiii jeeeee commmeeennncceeee l’aaaaannnnnééééeee déééééjjjjjjààààà faaaaattttttiiiiggguuuéééé !!! C’est donc reparti pour une nouvelle année qui encore une fois va être bien chargée…ou pas ? Comme vous le savez sans doute, cela fait quelque temps, que je me suis complètement détaché de la VO. Du coup, je découvre en même temps que vous quand les bouquins arrivent en VF, avec les quelques souvenirs de critiques que j’ai pu voir ça et là. 

Et de l’extérieur et de loin, j’ai un peu l’impression que 2023 en VO fut une année de transition, où auteurs comme éditeurs se sont pris le contre-coup de la hausse des ventes connues en 2021 et 2022, pour revenir sur Terre…parfois violemment. Comme à chaque petite bulle, on a voulu croire que cela durerait toujours, et puis cette tendre réalité est venue nous rire au visage. 

Ce qui nous donne une année où on a un peu l’impression que tout le monde cherche le prochain gros truc qui va marcher. Du côté des gros éditeurs, comme Marvel et DC les tendances sont différentes. Marvel arrive au bout de l’élan démarré en 2019 et a clairement besoin d’un nouveau souffle. DC continue sa reconstruction mais ne parvient pas encore à réellement s’imposer à mon sens, tandis que les indépendants cherchent leur prochain succès…mais là aussi il manque l’étincelle. 

Il y a donc eu des bons comics, mais rien qui mette le feu aux poudres. Et comme en VF nous avons toujours un décalage, ce manque de petite folie sera au programme de 2024 et ce alors que le marché VF continue à traverser pas mal de perturbations. Nous voyons là aussi des tendances se dessiner avec deux extrêmes se développer en même temps : 

  • le regroupement dans des gros formats des sorties récentes, que ce soit d’un côté chez Urban les Dawn of ou chez Panini les pseudos mags (les titres mutants ou marvel comics) ; 
  • l’émergence des petits formats à petit prix. Cela fait longtemps que les éditeurs tentent de l’imposer, mais c’est vraiment avec les Urban Nomad que quelqu’un a enfin trouver le modèle viable, ce qui explique le retour de Panini sur ce segment l’année prochaine ; 
  • la mort ou plutôt le recul des formats intermédiaires, type 100%. En cause principalement le coût qui est de moins en moins viable que ce soit chez Panini, Urban ou les petites éditeurs qui vont favoriser les intégrales (donc les gros morceaux évoqués en premier). 
  • en fait, je pense que Delcourt sera le seul à rester sur ce modèle…mais même eux ont de plus en plus tendance à développer les intégrales. 

En termes d’attente : 

  • chez Marvel, sauf changement de cap, je continuerai à me tenir éloigné des grosses franchises dont je n’apprécie pas la direction pour privilégier les “petites” séries type Moon Knight, Ghost Rider et quelques autres.

    J’attends tout de même les FF de Ryan North. Et je me tâte pour continuer les X-Men ère Krakoa en deluxe avec les runs de Al Ewing et Kieron Gillen. Il y aussi des attentes côté ligne Avengers, hors titre principal, entre le Immortal Thor de Ewing, le Hulk de Johnson…mais on reste dans les auteurs un peu maisons et les concepts déjà explorés en réalité…Entre du Immortal encore décliné et du monstre côté Hulk.

 

  • chez DC, Superman est en forme et j’attends avec impatience le Dawn of Green Arrow & Black Canary avec les dernières séries Green Arrow et Birds of Prey, ou le Dawn of Green Lantern. Et bien évidemment les chronicles que je suis religieusement, en me demandant combien nous allons en avoir et si de nouvelles séries vont être lancées.  
  • côté indépendant : 
    • chez Delcourt, je dirais le dernier Terry Moore (Parker Girls), du Lapham, du Brubaker et Phillips, le dernier Snyder (Canary), le Damn them all de Spurrier et Adlard et j’espère que l’éditeur saura nous proposer quelques autres découvertes.

      Je me demande à ce titre s’ils vont récupérer les séries Kirkman liées à Transformers et G.I.Joe. Je suis partagé sur le sujet, car d’un côté, je n’ai rien à foutre de ces titres, de l’autre…vous avez vu les créateurs impliqués ? Daniel Warren Johnson, Joshua Williamson, Kirkman lui-même ? Si Delcourt les récupère, je pourrais vraiment me laisser tenter.

 

 

  • chez Panini, on sait qu’ils ont récupéré le 8 milliards de génies de Soule qui semble faire l’unanimité, donc très curieux. Et bien sûr du Sejic ;  
  • chez Urban, du Rucka avec Lazarus (et j’espère sa dernière série en date), les séries Ghost Machine (Geoff Johns), les dernières Remender, les derniers Lemire (en espérant notamment la suite et fin de Black Hammer), du Hellblazer et peut être le retour d’autres séries Vertigo ? Le catalogue est vaste.

    Plus de James Tynion IV, alors que le monsieur a multiplié les projets (mais j’aimerais qu’il se concentre sur finir ce qu’il a au lieu de lancer 15 autres trucs…).

 

 

  • chez Delirium, la suite et fin de Grandville, la suite de Nexus qu’on attend depuis un moment, du Judge Dredd bien évidemment !

 

Le grand défaut de cette liste et je m’en rends compte,  est qu’elle est confortable. On tourne autour de valeurs sûres, mais encore une fois, il manque ce nouveau truc excitant qui secoue un peu les choses. Je me demande donc ce qui sera la bonne surprise de l’année 2024. 

Sorties Comics de la semaine : une première semaine dominée par Panini, mais pas que : 

  • chez Huginn & Muninn, la version collector de Sin City ; 
  • chez Panini donc, on retiendra la fin (enfin…) du run de Zdarsky sur DD (je suis libre, libbbreeeeee !!!), la dernière série en date des GoG qui n’a pas l’air d’avoir duré longtemps en VO et une chiée de rééditions, dont un omnibus alléchant sur les X-Factor de Peter David. 

Les autres sorties de la semaine : on m’avait demandé un guide sur les sorties manga, mais comme j’ai déjà du mal à écrire ce guide dans les temps, vu ma charge de boulot, je me suis dis que je pourrais glisser (sans donner un avis plus poussé) ici les autres sorties tout type confondu qui m’intéressent selon les semaines : 

  • chez delcourt, j’aurais bien dit la sortie de la Perfect édition d’Hellsing, mais le truc semble avoir disparu de leur programme de publication, consolidant un peu plus la place de pire éditeur du marché de delcourt manga…cela ne fera que 3 fois que l’éditeur repousse la sortie…
  • Ki-oon a un programme de malade sur cette première semaine de l’année : la suite de Frieren, JJK, Valkyrie apocalypse et son spin off mais surtout le retour de Fujita avec un nouveau volume de Black Museum. Alors que nous venons d’achever Karakuri Circus, que nous attendons son Sou Bou Tei chez Mangetsu, plus de Fujita est toujours le bienvenue ! 
  • chez Vega, les suites de Manchuria Opium Squad et Genesis !

Émissions de la semaine : au moins une émission, toujours à 21h sur notre chaîne Youtube : 

  • jeudi, le Comixweekly où seront traitées les sorties VO de la semaine !

HUGINN & MUNINN 

SIN CITY TOME 4 – EDITION COLLECTOR 

Date de sortie : 05/01/2024

Prix : 36€

Scénario : Frank Miller 

Dessin : Frank Miller 

Episodes : 

Sollicitation : C’est le dernier jour de travail de l’inspecteur John Hartigan et il lui reste un dernier détail à régler. Nancy Callahan, onze ans, a été enlevée par un fou qui aime entendre les petites filles crier. Cette affaire est baignée dans une perversion que le flic n’avait pas imaginée… mais si la justice est possible dans cette ville, cet honnête homme va commencer sa retraite avec justice. 

Avis : alors sur ce coup, je ne me fais pas chier, je reprends mon avis publié lors de la sortie de l’édition régulière : chaque tome peut se lire de manière indépendante, mais je recommande tout de même de les lire dans l’ordre :  suite de la réédition de Sin City par Huginn & Muninn qui se poursuit à un rythme mensuel. Cette semaine sort la version normale du tome 4, tandis que la version collector devrait être publiée dans les prochaines semaines. Un tome…qui est sans doute mon favori parmi les différentes mini séries liées à Sin City. 

Miller utilise ici plusieurs personnages qui faisaient partie du décor jusque là, notamment Nancy qui n’était qu’une stripteaseuse ensorceleuse dont Marv s’était amouraché de loin, pour en faire des personnages de premier plan à l’histoire bien évidemment tragique. Une histoire qui va nous plonger dans la noirceur et surtout la corruption qui règne sur la ville, alors qu’un des rares flics honnêtes de la ville va payer le prix fort pour protéger une innocente. 

On retrouve les archétypes Millerien par excellence avec le vieux soldat aux principes inébranlables mais au coeur d’artichaut qui accepte de tout subir pour une noble cause, la belle femme plantureuse amoureuse contre l’avis de tous qui flotte au dessus de la corruption et de la pourriture de la ville et surtout …des antagonistes parmi les plus détestables que Miller ait mis en scène. 

Verdict : à posséder 

À lire avant : chaque tome de Sin City peut se lire de manière indépendante. 

PANINI COMICS 

100% MARVEL : DAREDEVIL T03 (DERNIER TOME)

Date de sortie : 03 janvier 2024

Prix : 16,00 € I 104 pages

Scénario : Chip Zdarsky

Dessin : Marco Checchetto, Rafel De Latorre 

Episodes : US Daredevil (2022) 11-14, inédits)

Sollicitation : Matt Murdock lance un ultime assaut contre la Main. Cette secte qui contrôle les dirigeants de ce monde ainsi que des personnes clés pour Daredevil est allée trop loin. Après la mort de Foggy Nelson, Matt ne retient aucun coup pour venger son meilleur ami…

Avis : enfinnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnn !!!! la fin de ma torture régulière, la fin de ce run qui pour moi est parti au fond des chiottes depuis bientôt deux ans. La fin d’un nouveau parcours à la Death Metal où je me disais que je devais encore subir juste quelques tomes de plus pour en voir la fin. On en arrivait à un point où j’étais passé de la simple non adhésion aux histoires développées, à l’indifférence pure et simple, ce qui n’est jamais bon signe. 

Et pourtant il s’est censément passé des choses importantes dans le précédent tome et malgré tout, c’est à peine si j’ai remué un sourcil devant le naufrage général. Oh là là Matt a encore pris une mauvaise décision qui lui revient en pleine face, oh là là, il coule avec le navire. Oh là là…oui, mais je m’en fous en fait. J’ai vaguement entendu parler de ce qui arrive ensuite, mais il va vraiment falloir faire de l’excellent pour me faire remonter à bord désormais. 

Je ne crois pas avoir été aussi détaché du titre, des personnages, depuis un sacré bout de temps, alors que je le suis presque sans discontinuer depuis plus de 25 ans. Seule Soule aura réussi à me faire arrêter le titre et sur la fin Zdarsky n’est pas passé loin. En fait, après avoir lu le premier tome post devil’s reign, j’ai bien failli laisser tomber tellement c’était devenu affligeant. J’aurais dû écouter mon instinct, car je vois mal comment le scénariste peut revenir d’une telle chute.  C’est dire à quel point cette intrigue de Matt en chef d’une variante à la con de la Main a peu suscité d’intérêt chez moi. 

Je m’en tapais déjà quand c’était simplement invoqué, je m’en tape complètement en direction principale. Bref, bon débarras, et n’y revenons pas…

Verdict : enfinnnnnnnnn la fffffinnnn, je suis libre, liiiiiiibre !!! 

À lire avant : le run de Zdarsky. 

 

100% MARVEL : LES GARDIENS DE LA GALAXIE T01

Date de sortie : 03 janvier 2024

Prix : 19,00 € I 128 pages

Scénario : Jackson Lanzing, Colin Kelly

Dessin : Kev Walker

Episodes : US Guardians of the Galaxy (2023) 1-5, inédits)

Sollicitation : Un an plus tôt, les Gardiens de la Galaxie ont été détruits suite à la trahison de l’un des leurs. Ce qui reste de l’équipe se retrouve au beau milieu d’une guerre civile et fait appel à Rocket, qui n’a pas du tout envie de voir ses anciens comparses. Relance pour Les Gardiens dans une ambiance de western spatial désespéré !

Avis : nouvelle reprise de la série “Guardians of the galaxy “annnnd it’s gone”. Pour ceux qui n’auraient pas compris la référence à South Park, cette dernière version prometteuse de GoG n’aura pas fait long feu aux USA, disparaissant dans le soleil couchant après 10 petits épisodes et un annual. 

Cela commence un peu à sentir mauvais pour Lanzing et Kelly après leur débarquement sauvage et injuste de la franchise Captain America. Sauvage, car après à peine un an et injuste car leur travail était de grande qualité pour un titre qui en avait sacrément besoin après quelques années difficiles. 

Je sais que leur implication récente dans le one shot Timeless, qui annonçait les plans de Marvel pour 2024, laisse penser qu’ils auront toujours du taf chez Marvel, mais pour l’instant, on retient surtout leurs prestations chez DC…J’espère vraiment que Marvel saura les utiliser (peut être sur les X-Men, comme ils semblent l’évoquer ici ou là), car ils font clairement partie des nouveaux auteurs les plus prometteurs de ces dernières années. 

Dans le cas de Gog, c’est d’autant plus dommage, qu’ils s’étaient amusés à donner une nouvelle tonalité assez fraîche et différente au titre. Cela restait du cosmique, mais avec une grosse influence western qui était assez bien amenée. Las, cela va disparaître sous le tapis comme à chaque relaunch Marvel. C’est tout de même étrange que le titre n’ait pas retrouvé une audience plus large après le succès de GoG 3 cette année. 

Décidément, le cosmique est vraiment quelque chose de cyclique chez Marvel. 

Verdict : à tester 

À lire avant : rien

MARVEL COMICS 1

Date de sortie : 03 janvier 2024

Prix : 16,00 € (édition régulière), 22,00 € (édition collector)176 pages

Scénario : Jed Mackay, Al Ewing

Dessin : C.F. Villa, John Romita Jr

Episodes : US Free Comic Book Day 2023: Spider-Man, Amazing Spider-Man (2022) 27, Spider-Man (2022) 8, Avengers (2023) 1, All-Out Avengers (2022) 1, Invincible Iron Man (2023) 7 et Fury (2023) 1, inédits)

Sollicitation : Mensuel, 

Une nouvelle ère commence pour les Avengers ! Captain Marvel forme un nouveau groupe composé de Sam Wilson, Thor, T’Challa, Tony Stark, la Vision et la Sorcière Rouge ! Spider-Man affronte Électro ! Iron Man a un nouvel ennemi : Stark Unlimited ! Et ça n’est pas tout : retrouvez aussi un épisode spécial par Al Ewing sur Fury pour l’anniversaire du personnage et le début de la maxi-série All-Out Avengers !

Avis : pas d’avis sur cette énième relance à l’occasion du relaunch d’Avengers par Jed MacKay…qui ne m’a pas convaincu pour l’instant. Je crois que j’ai arrêté au bout de 2-3 épisodes en VO. Autant j’aime ce qu’il fait sur d’autres titres, comme Moon Knight, Strange, ou encore Black Cat, autant ici j’ai plus de mal. Peut être qu’il lui faut du temps pour s’installer, mais d’après ce que j’ai compris la suite ne s’est pas avérée meilleure…

Verdict : pour ceux qui suivent. 

DESTINY OF X 24

Date de sortie : 03 janvier 2024

Prix :  16,00 € (édition régulière), 22,00 € (édition collector), 168 pages

Scénario : Benjamin Percy, Stephanie Phillips

Dessin : Juan Jose Ryp, Sean Hill

Episodes : US Wolverine (202) 33, X-Force (2019) 41, Bishop: War College (2023) 2-3, Rogue & Gambit (2023) 2 et New Mutants: Lethal Legion (2023) 3, inédits)

Sollicitation : Pendant que Wolverine cherche à se venger du Fauve, Maverick vole un des clones de Logan. Coincé dans une dimension alternative, Bishop découvre une réalité inimaginable. Les Nouveaux Mutants se laissent séduire par la Légion Fatale, tandis que Malicia et Gambit cherchent Manifold.

DESTINY OF X 25

Date de sortie : 03 janvier 2024

Prix : 16,00 € (édition régulière), 22,00 € (édition collector), 168 pages

Scénario : :Kieron Gillen, Al Ewing

Dessin :  Lucas Werneck, Jacopo Camagni

Episodes : US Immortal X-Men (2022) 12, X-Men Red (2022) 12, Bishop: War College (2023) 4, Rogue & Gambit (2023) 3, Betsy Braddock: Captain Britain (2023) 4 et New Mutants: Lethal Legion (2023) 4, inédits)

Sollicitation : Bimensuel, Le conseil secret s’apprête à élire un nouveau chef ! La tension monte entre Gambit et Malicia tandis que Morgane la Fée, prête à tout pour faire plier Betsy Braddock, demande l’aide de Fatalis. Les Nouveaux Mutants réalisent que cambrioler la Comtesse Nefaria était un projet trop ambitieux.

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. 

Verdict :  pour ceux qui suivent. 

BEST OF MARVEL : MYTHOS – MUST-HAVE

Date de sortie : 03 janvier 2024

Prix :  19,00 €I 168 pages

Scénario : Paul Jenkins

Dessin : Paolo Rivera 

Episodes : US Mythos: Spider-Man (2007) 1, Mythos: X-Men (2006) 1, Mythos: Hulk (2006) 1, Mythos: Ghost Rider (2007) 1, Mythos: Fantastic Four (2007) 1 et Mythos: Captain America (2008) 1, précédemment publiés dans MARVEL GRAPHIC NOVEL : MYTHOS, MARVEL-VERSE : SPIDER-MAN et MARVEL-VERSE : FANTASTIC FOUR)

Sollicitation : Un adolescent mordu par une araignée radioactive, une école pour surdoués qui dissimule un groupe de mutants, un savant, victime de sa propre bombe, un cascadeur qui vend son âme au diable, quatre aventuriers bombardés par des rayons cosmiques, un jeune homme transformé en supersoldat… Voici une nouvelle occasion de découvrir les premiers pas des héros qui ont écrit l’histoire des comics Marvel, dans des origines modernisées et superbement illustrées.

Avis : voilà une sortie qui m’intéresse et m’intrigue. Qui m’intéresse au regard de l’équipe créative et du pitch. Qui m’intrigue car je n’en ai honnêtement absolument aucun souvenir. De manière évidente, cela essaye de s’inscrire dans la ligne directrice de récits type Marvels par Busiek et Ross en revenant sur les origines des grands personnages de l’univers pour remettre en lumière ce qu’ils ont de spécial. Vu l’artiste impliqué et le thème que j’aime toujours, j’aurais dû m’y intéresser et pourtant. J’ai peut être reculé sur la question de la traduction, qui sait ? Il faudra vérifier avec cette réédition, puisque Panini a pour politique de ne jamais, au grand jamais reprendre une traduction, peu importe combien elle est horrible. 

Verdict : je suis intrigué

À lire avant : rien. 

 
BEST OF MARVEL : CIVIL WAR II – MUST-HAVE

Date de sortie : 03 janvier 2024

Prix : 25,00 € I 296 pages

Scénario : Brian Michael Bendis

Dessin : David Marquez

Episodes : US Free Comic Book Day: Civil War II (2016) et Civil War II (2016) 0-8, précédemment publiés dans JE SUIS CAPTAIN MARVEL et MARVEL DELUXE : CIVIL WAR II)

Sollicitation : Lorsqu’Ulysse, un nouvel Inhumain, développe des pouvoirs de précognition, la communauté super-héroïque se divise. Captain Marvel y voit un avantage, Iron Man une menace. Les avis sont partagés, les lignes se brouillent, les amitiés se défont… Pour les héros, il est l’heure de choisir un camp.

Avis : ah ah ah ah ah ah aha ah aha ah ahhhhhhhhhhhhhhaa hah ah aha ah Civil War II en best of !!! ah aha ha aha ha ha ha, ce qui est considéré comme l’un des pires events avec Fear Itself, dans une collection best offf !!!!!! ah ah aha aaaaaa Panini, sérieusement. Vous nous prenez vraiment pour des abrutis complets, pas vrai ? Je ne m’abaisserais même pas à développer un avis sur ce …truc. Pondu dans l’urgence, signé par un scénariste qui a ce stade était complètement cramé et n’a même pas eu la décence de faire le minimum syndical et supporté par un stad edito un peu désespéré après une énième relance de la ligne qui ne suscitait aucun enthousiasme, Civil War II avait fini de tuer l’élan quelconque dont Marvel pouvait bénéficier post Secret wars. 

Verdict : à éviter 

À lire avant : rien

 

MARVEL DELUXE : INFERNO

Date de sortie : 03 janvier 2024

Prix : 28,00 €I 224 pages

Scénario : Jonathan Hickman

Dessin :  Valerio Schiti, R.B. Silva, Stefano Caselli 

Episodes :  US Inferno (2021) 1-4, précédemment publiés dans X-MEN : INFERNO)

Sollicitation : L’ultime récit de Jonathan Hickman sur les X-Men après sa relance de l’univers des mutants ! À la tête de Krakoa, le Professeur X et Magnéto ont négligé un détail primordial : ils ont promis à Mystique de ramener à la vie son amour Destinée. Or, c’est à cette condition que celle qui fut jadis l’ennemie féroce des X-Men a accepté de servir les intérêts du nouvel État-nation mutant. 

Avis : oh tiens, du foutage de gueule …encore ! Non, je ne parle pas du contenu. Enfin, si, mais pas dans le sens que vous pensez. J’avais en effet acheté Inferno version Hickman au moment de sa sortie en 100% et adoré au point que cela avait fait partie de mon Top 10 de l’année 2022. C’était une surprise complète tant le reste de son run après Hox Pox m’avait déçu, loin des sommets des débuts. 

Et là, au moment de partir sans se retourner, il nous laissait une dernière petite perle, qui montrait la force générale de la direction qu’il avait installée et tout le bien qu’il aurait pu continuer à faire si la vision court-termiste de Marvel n’avait pas tout fait capoter. Depuis, même si l’éditeur a su attirer quelques auteurs de talent comme Ewing ou Gillen pour essayer d’arranger les choses, on ne peut s’empêcher d’imaginer ce qu’aurait pu être l’acte 2 d’Hickman. 

Alors pourquoi est-ce que je parle de foutage de gueule alors que j’ai adoré ces quelques épisodes ? Et bien parce que Panini réédite exactement le même tome que le 100%, cette fois en deluxe, pour beaucoup plus cher. On me dira que c’est le format deluxe, donc c’est le prix de la gamme. Oui, mais on a exactement le même nombre d’épisodes, de pages, tout est pareil ???!!!

Qu’est-ce qui empêchait de coller cette mini dans le second tome des X-Men en deluxe d’Hickman au lieu de la très médiocre mini tie in à Empyre…dont Hickman n’écrivait pas les ¾ !!!!! Mais là, on a une mini qu’il écrit complètement, qui est littéralement la vraie fin de son run, ah ben on le colle dans un tome à part à presque 30 balles, oui logique, logique. 

Je vois que Panini commence fort l’année 2024…

Verdict : la mini est excellente, la politique de réédition de Panini est nulle à chier. 

À lire avant : Hox / Pox et le run d’Hickman sur le titre X-Men. 

 

MARVEL PRESTIGE : DAREDEVIL – ÉCHO

Date de sortie : 03 janvier 2024

Prix : 20,99 €I 128 pages

Scénario : David Mack 

Dessin :  David Mack 

Episodes : US Daredevil (1998) 51-55, précédemment publiés dans MARVEL GRAPHIC NOVEL 12)

Sollicitation : Maya Lopez est née sourde, mais dispose d’un don fabuleux : elle est capable de reproduire à la perfection tout mouvement qu’elle voit. Élevée par le Caïd après la mort de son père, Maya a été missionnée par ce dernier pour assassiner Daredevil. 

Avis : voilà une réédition que je suis bien content de voir débarquer. En effet, à l’époque de la sortie, il y a presque 20 ans, j’avais complètement zappé cet arc de Daredevil. Intercalé par Marvel de manière assez maladroite entre deux arcs dans le run de Bendis et Maleev (pour officiellement leur accorder une petite pause), cette approche laissait à penser que rien d’important ne pouvait survenir. 

Etttt je l’ai longtemps regretté. Non pas que ces épisodes aient impacté la suite du run de Bendis, puisqu’Echo n’y est pas apparue. Mais d’une part, le scénariste a un temps intégré le personnage dans ses plans sur New Avengers, mais surtout…j’aurais simplement dû lire ces épisodes pour le travail de David Mack.

Au regard du talent du monsieur, que ce soit en tant que scénariste ou artiste, ces épisodes valent de s’y intéresser. Il revient sur sa création, le personnage d’Echo introduite lors de son passage sur Daredevil, et s’intéresse à son devenir après ces quelques épisodes. Au vu des prestations habituelles de Mack, on peut s’attendre à du récit introspectif mis en image de manière très riche. 

Alors oui, en termes d’écriture, cela peut être un peu abscons, mais après c’est une affaire de goût personnel. Bonne idée par ailleurs de la part de Panini de le rééditer dans la collection prestige, le travail de l’auteur le mérite. Peut être qu’un jour, un éditeur retentera sa série Kabuki..

Verdict : à lire 

À lire avant : le passage de Mack sur Daredevil qui introduit le personnage d’Echo. 

 

MARVEL OMNIBUS : X-FACTOR PAR PETER DAVID T01

Date de sortie : 03 janvier 2024

Prix :  80,00 € (édition régulière), 80,00 € (édition www.panini.fr) I 848 pages

Scénario : Peter David

Dessin : Larry Stroman, Jae Lee, Joe Quesada

Episodes : US X-Factor (1986) 55, 70-92 et Annual 7-8 et 5-6 (II), Incredible Hulk (1968) 390-392 et New Mutants Annual (1984) 6 (II), précédemment publiés dans X-MEN : L’INTÉGRALE 1991 (II) et 1993 (III), HULK : L’INTÉGRALE (1992), MARVEL EPIC : LE CHANT DU BOURREAU, MARVEL LES DÉCENNIES 6, Facteur-X (VI) 14, 20-26 et 29-32, Album Top BD 30 et inédits)

Sollicitation : Dans un monde où la peur des mutants est tenace, le gouvernement américain fait appel à Facteur-X pour prévenir d’éventuels comportements dangereux parmi les porteurs du gène X. L’équipe, elle-même composée de mutants, doit mener des missions périlleuses. La prestation de Peter David en scénariste de la série X-Factor a toujours été reconnue comme l’une des meilleures sur les mutants. Elle se décompose en deux périodes : les années 90 (publiée en intégralité ici) et les années 2000 qui seront l’occasion d’autres volumes de la collection.

Avis : et on finit ce guide avec …un omnibus ! Panini commence bien l’année, dès sa première semaine un omni…cela annonce bien le reste de 2024 chez eux. Cette fois, c’est le run de Peter David sur X-Factor qui a droit à la transposition et je suis partagé sur ce premier tome. En effet, le fait que ce soit du Peter David, en plus de la grande époque, accompagné d’artistes au sommet, comme Quesada…et même Larry Stroman, donne sacrément envie. 


Concernant Stroman,  si on se souvient de ses pages immondes dans les années 2000, il se trouve que ses travaux dans les années 90 étaient vraiment très bons et s’il n’avait pas le même niveau de célébrité que les futurs Image Boys, il faisait clairement partie de cette nouvelle génération d’artistes qui cassaient les codes visuels maison de Marvel. 

Donc que des qualités ? oui, et non. Tout se joue au niveau du scénario, car si Peter David a pu faire des choses, dont le fameux épisode où toute l’équipe passe en analyse…le scénariste est aussi parti très vite de la série fatigué de devoir gérer des crossovers tous les 5 épisodes…Oui, cela fait sourir aujourd’hui, où on a l’impression de subir des events tous les mois. 

Du coup, ce premier passage sur le titre, qui voyait une certaine recomposition de l’équipe, alors que les membres fondateurs avaient rejoint les X-men, est en demi-teinte car non aboutie. On retient aujourd’hui avant tout le second run de Peter David sur le titre post House of M, donc vers 2005/2006 qui dura plus d’une centaine d’épisodes, et donna une maison à nombre de personnages délaissés par Marvel avec nombre d’intrigues très réussies. 

Plus que de leur donner une maison, en fait il a réussi à développer sur la durée nombre de personnages qui sont devenus grâce à lui des favoris des fans (ahhh, qu’est-ce que Marvel a maltraité mon Jaimie ensuite, j’ai mal à mes Madrox !). 

En ce qui me concerne, j’attendrais l’intégrale, d’autant qu’on y arrivera d’ici 3-4 ans…ça me reviendra moins cher. 

Verdict : à lire 

À lire avant : bien connaître la galaxie mutante des années 90 est quand même requis.

A propos Sam 2313 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

4 Comments

  1. quel professionnalisme ! meilleurs voeux républicains à toutes et tous ! continuez de nous (et de vous) régaler

  2. Tous mes meilleurs vœux pour 2024.
    Toutes mes félicitations et ma profonde admiration pour le courage à maintenir à jour la publication régulière de ces chronique.
    Et bien entendu, tous mes remerciements également pour ces conseils hebdomadaires aussi éclairés que pertinents.

  3. Franchement, cet arc sur Echo je l’ai trouvé bien faiblard. Pourtant, je m’étais jeté dessus avide de quelque chose d’exceptionnel, mais c’est seulement la partie graphique qui est excellente. Le scénario, bof … Ils ont même trouvé le moyen d’y caser Wolverine de façon gratuite.
    Je crois que cet arc, c’était surtout un prétexte pour permettre à David Mack de se défouler sur les compositions de page et les différents styles graphiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.