Guide de lecture comics VF : semaine du 05 JUIN 2024

Edito : c’est reparti pour un nouveau mois et comme le démontre cette première semaine, il va être bien plus chargé que les précédents. Le programme était déjà alléchant de base, mais en raison de nombreux reports, nous allons un peu cumuler les gros événements dans les prochaines semaines. Il est assez triste de devoir attendre la fin du premier semestre pour que cela commence à bouger, mais ne nous plaignons pas, nous avons pu épargner un peu notre portefeuille et en ce qui me concerne bien entamer ma PAL. Donc à toute chose malheur est bon. 

Ce qui est vraiment réjouissant dans ce programme est que pour la première fois, je vois des choses attractives chez un peu tout le monde, tant cette semaine que dans les prochaines. Que ce soit super-slip traditionnel, lancement de nouveaux univers, indépendant, retour de titres cultes attendus, poursuite de grosses franchises…Il y a de tout et dans tous les genres et tous les formats. Je sens qu’il va falloir que j’amène une petite charrette à ma librairie pour tout porter…

Sorties de la semaine :  donc quoi prioriser cette semaine : 

  • chez Delirium, la suite (enfinn) attendue de Nexus, toujours par Mike Baron et Steve Rude !
  • chez Panini, on retient de nouveau des choses, comme l’omnibus consacré à Namor par John Byrne et Jae Lee ! mais aussi l’omnibus Iron Fist, par Brubaker, Fraction et Aja. Les nouveaux deluxe X-men période Krakoa, avec notamment le retour de Kieron Gillen sur la franchise !
  • Enfin chez Urban, grosse semaine Skottie Young, entre le retour de I Hate Fairyland, Twig et la réédition de Middlewest. Mais aussi le lancement de l’univers Energon par Robert Kirkman  avec Void Rivals !

Autres sorties de la semaine :là aussi de bonnes choses à se mettre sous la dent : 

  • côté Manga : chez Mangetsu, la suite de l’excellent Blue Flowers ! et dans un autre genre, suite toujours de Mibu Gishi den !
  • chez Ki-oon, la suite de Akane Banashi ! la suite de My Hero Academia, et le lancement qui m’intrigue avec Nine Peaks !
  • enfin, chez Kana, la suite de l’excellent et trop peu lu “entre les lignes”, cet avant dernier volume était attendu depuis longtemps !

Émissions de la semaine : une seule émission au programme cette semaine, toujours à 21h, sur notre chaîne Youtube : 

  • jeudi, un nouveau Comixweekly qui reviendra sur les sorties VO de la semaine !

DELCOURT COMICS

KING SPAWN TOME 4

Date de sortie : 05 JUIN 2024

Prix : 16.95€/

Episodes : 

Scénario : Todd McFarlane, Sean Lewis 

Dessin : Javi Fernandez 

Sollicitation : La malédiction qui a frappé Al Simmons et l’a transformé en Hellspawn prend un nouveau tournant. Ce spin-off de la série principale (Spawn – Renaissance) est porté par le dessin et les magnifiques ambiances de Javier Fernandez.

Spawn commence à réaliser qu’il n’a été qu’un pion dans tout ce qu’il a vécu récemment. Et cela ne lui plaît ABSOLUMENT pas. Ceux qui ont tenté de le manipuler risquent de le regretter, car sa vengeance sera terrible !

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. 

Verdict : pour ceux qui suivent l’univers très étendu de Spawn désormais

À lire avant : les précédents tomes et je pense la série principale Spawn. 

DELIRIUM

NEXUS INTEGRALE TOME 2

Date de sortie : 05 JUIN 2024

Prix : 39€/432 pages 

Episodes : 

Scénario : Mike Baron 

Dessin : Steve Rude 

Sollicitation : Bienvenue au Vingt-Cinquième siècle aux confins de la galaxie, sur la Lune d’YLUM, repaire du tout-puissant NEXUS. Investi de pouvoirs extraordinaires, il a pour obligation de traquer les criminels de guerre et assassins de masse, et les éliminer. Ce nouveau recueil inédit vous permettra de découvrir une saga incontournable dans l’histoire de l’existence tourmentée d’Horatio Hellpop. Pour échapper aux terribles cauchemars au cours desquels il revit les atrocités commises par ses prochaines cibles et espérer retrouver une existence paisible, le bourreau Nexus se tourne vers la seule solution possible : se faire poser un implant au cerveau ! Cet implant empêchera les rêves qu’Horatio endure depuis des années. Mais à quel prix ? Son comportement change…

Avis : suite attendue de la série Nexus, dont le premier tome avait été publié par Delirium en…avril 2022 ! deux ans pour voir la suite débarquer. C’est étonnant, mais sans doute aussi le signe de ventes pas exceptionnelles sur ce titre, poussant l’éditeur à espacer derrière pour éviter de perdre trop d’argent. Mais cette suite est aussi le signe que Delirium veut malgré tout continuer l’aventure. On saluera cet effort de la part d’une petite structure qui continue de nous charmer par son programme toujours aussi pointu. 

Sur le fond, je me souviens que j’avais beaucoup aimé le premier tome, même si les débuts avaient été compliqués. Si visuellement le style de Steve Rude est déjà bien assuré dès le départ et se renforce au fil des pages, pour notre plus grand ravissement, c’est le scénario qui a été compliqué au départ. Que ce soit en termes d’histoire ou de caractérisation, on sent que les auteurs ont un peu tatonné et ce n’est qu’après le premier tiers que le vrai récit a commencé à émerger. 

Nexus demeure pour de bonnes raisons à mon sens, une référence dans le monde indépendant. Une de ces séries qui a réussi à traverser les époques et proposer quelque chose sur la durée, à un moment où le marché pardonnait encore moins des séries qui n’étaient pas super-héroïques et estampillées Marvel et DC. J’ai donc hâte de voir ce qu’elle nous réserve pour la suite. 

On sent que le propos politique, déjà bien présent dans le premier tome, ne va faire que se renforcer dans cette suite. 

Verdict : à lire 

À lire avant : la première intégrale

PANINI COMICS

MARVEL OMNIBUS : IMMORTAL IRON FIST & THE IMMORTAL WEAPONS

Date de sortie :05 JUIN  2024

Prix : 80,00 € (édition régulière), 80,00 € (édition www.panini.fr)I 1056 pages,

Episodes :  US Immortal Iron Fist (2007) 1-27 et Annual 1, Immortal Iron Fist: The Origin of Danny Rand (2008) 1, Orson Randall and The Green Mist of Death (2008) 1, Orson Randall and the Death Queen of California (2008) 1, Immortal Weapons (2009) 1-5 et Civil War: Choosing Sides (2006) 1, I Am An Avengers (2010) 1 (extraits), précédemment publiés dans MARVEL DELUXE : IRON FIST 1-3, 100% MARVEL : IRON FIST et inédits)

Scénario : Ed Brubaker, Matt Fraction

Dessin : David Aja, Travel Foreman

Sollicitation : Détenteur du pouvoir d’Iron Fist, Danny Rand voit son quotidien bouleversé par l’arrivée d’Orson Randall, également un Iron Fist. Alors qu’un tournoi d’arts martiaux se prépare dans la cité céleste de K’un Lun, Danny renoue avec son passé et en apprend davantage sur l’origine de ses pouvoirs. 

Avis : bonne nouvelle que cette réédition en omnibus du run Brubaker/Fraction/Aja sur Iron Fist. En ce qui me concerne, ce fut mon premier vrai run sur le personnage à l’époque de sa sortie et à ce jour il demeure ma référence personnelle (ainsi que celle de beaucoup de monde) pour ce que constitue une bonne prestation sur le personnage. Quand on y réfléchit, cela fait 50 ans depuis la mode des films de Kung Fu…et depuis la fin de cette vague culturelle, Iron Fist n’a jamais vraiment retrouvé une place au sein de l’univers Marvel. 

Même depuis le début des années 2000, la bonne fortune de Danny Rand a été en montagnes russes. Ce run étant l’un des rares sommets, sachant que ces dernières années, on n’a même fait l’indignité d’ envoyer Danny dans l’obscurité pour le remplacer par un autre personnage jugé sans doute plus politiquement correct. Sauf que comme d’habitude avec Marvel, plutôt que vous savez faire le taf pour amener le personnage organiquement, créer une histoire autour du remplacement de Danny qui passerait le flambeau, l’éditeur a décidé de faire le contraire absolu. 

À savoir balancer le nouveau statut quo sans préparation en disant, c’est comme ça maintenant et fermez vos bouches et va y que je t’envoie le nouveau perso et la mini du même nom au casse pipe…

Mais revenons des errements de Marvel actuels pour nous repencher sur ce run qui approche mine de rien des 20 ans (encore une fois, on sent le passage impitoyable du temps) qui bouscula beaucoup de choses. En premier lieu, il a parfaitement réaffirmé le côté lignée qui traverse le temps des Iron Fist. L’idée était là depuis le départ, car on savait que Danny n’était pas le premier du nom. 

Mais la bonne idée de Fraction et Brubaker est de vraiment insister sur l’idée qu’il y avait une succession d’Iron Fist à travers l’histoire. Cela transforme l’histoire de basique super-héros qui fait du Kung Fu, à quelqu’un qui s’inscrit dans une lignée à l’histoire longue et riche dans laquelle on peut puiser à satiété. Et on voit que ces dernières années, certains auteurs comme Jason Aaron ont creusé l’idée. 

L’autre bonne idée est bien évidemment le retour aux racines, l’hommage aux films de Kung fu des années 70, en introduisant la bonne idée des 7 autres cités et du tournoi régulier entre elles. Cela a donné l’occasion aux auteurs de se lâcher et de créer de tous nouveaux personnages, comme le bien aimé Fat Cobra, qui constitue un nouvel environnement, là aussi riche en potentiel. 

L’ensemble fonctionne merveilleusement bien, surtout avec le travail splendide de Aja au dessin qui donne vie à toutes ces idées et à une histoire riche en rebondissements. Comme d’habitude, on regrettera que par la suite, Marvel n’ai pas fait grand chose avec ce concept, c’est là prêt à être exploité mais comme nous avons un éditeur, aveugle, sourd et de toute évidence pas très malin, cela reste perdu dans les limbes…

Donc encore une fois, run très chaudement recommandé. 

Verdict : à posséder

À lire avant : rien

X-MEN : L’INTÉGRALE 1988 (II) – NOUVELLE ÉDITION

Date de sortie :05 JUIN  2024

Prix : 36,00 € I 264 pages

Episodes : US Uncanny X-Men (1963) 231-239 et Annual 12, nouvelle édition)

Scénario : Chris Claremont,

Dessin : Marc Silvestri, Rick Leonardi 

Sollicitation : La vie n’est pas facile pour les X-Men ces derniers temps. Après avoir affronté les Broods, ils découvrent les horreurs de Génosha ! Pire encore, de retour à New York, les voilà plongés en Enfer, alors que Madelyne Pryor veut se venger de Cyclope, son mari, et par extension de tous les X-Men !

Avis : réimpression de cette intégrale qui touche à certains de mes épisodes préférés sur le run de Claremont. Nous sommes alors en pleine période australienne et le scénariste retrouve l’inspiration. Alors que tout le monde croit les X-Men morts en héros à la fin de Fall of the mutants, les quelques membres encore présents vont découvrir quelques nouvelles horreurs. 

Tout d’abord, avec l’arrivée tant crainte des Broods sur Terre. Ce second arc sur les créatures fortement inspirées d’aliens, est sans doute le meilleur. Plus court et condensé que le premier, il est aussi d’une redoutable efficacité alors que les X-Men doivent gérer le fait que les Broods ont commencé à infecter des humains et qu’il n’y a aucun moyen de sauver ces derniers…Des choix bien difficiles en perspective. 

Et si le retour des Broods était déjà excellent, on monte encore d’un cran avec l’arrivée de Genosha dans le mix. La découverte de l’île où les mutants sont réduits en esclavage va marquer les séries mutantes pour de nombreuses années et la première rencontre va être extrêmement dure pour tous les membres, en particulier Rogue. 

On constate d’ailleurs de manière générale, que le ton de cette époque est particulièrement sombre et cela ne va pas s’arranger puisque la fin du tome annonce la chute de Madelyne Pryor et le début d’Inferno…Si je n’apprécie pas vraiment le crossover, qui se déploie dans le tome suivant, les autres arcs sont vraiment très bons. 

Nous sommes alors dans une ère de changements rapides, où Claremont s’amuse à vraiment faire bouger les choses à la fois pour ses personnages, qui en bavent et pas qu’un peu, et la situation globale des mutants. 

Verdict : à posséder 

À lire avant : on va dire un peu tout depuis 75 ? 

MARVEL DELUXE : THOR T02 – DIEU DES MARTEAUX

Date de sortie :05 JUIN  2024

Prix : 32,00 €I 272 pages

Episodes : US Thor (2020) 15-24, précédemment publiés dans MARVEL COMICS 1-4, 6-7 et 9-12)

Scénario : Donny Cates

Dessin : Michele Bandini, Pasqual Ferry, Nic Klein 

Sollicitation : Thor est-il encore digne de porter son marteau Mjolnir ? D’autres personnes comme Loki parviennent à le soulever, alors que le dieu du Tonnerre lui-même peine à l’utiliser. En menant l’enquête, le héros va recevoir de terribles révélations et aller au-devant d’un funeste événement.

Avis : pas vraiment d’avis, j’ai arrêté ce run après le premier arc de Cates. Ce qu’il faisait ne fonctionnait pas avec moi et comme il n’a pas été en mesure de terminer en raison des problèmes de santé qu’il a rencontrés, je préfère attendre la reprise par Al Ewing qui semble-t-il fait de nouveau de l’excellent travail avec Immortal Thor. 

Verdict : pour les complétistes

À lire avant : le tome 1

 

MARVEL OMNIBUS : NAMOR

Date de sortie :05 JUIN  2024

Prix : 90,00 € (édition régulière), 90,00 € (édition www.panini.fr)I 1192 pages

Episodes : US Namor the Sub-Mariner (1990) 1-40 et Annual 1-2, Incredible Hulk Annual (1977) 18, Silver Surfer Annual (1988) 5 et Doctor Strange Sorcerer Supreme Annual (1992) 2, précédemment publiés dans HULK : L’INTÉGRALE 1993, Strange 255-273 et 275-290, 292-296 et inédits)

Scénario : John Byrne, Bob Harras

Dessin : Jae Lee

Sollicitation : Namor, le fils vengeur d’Atlantis, veut sauvegarder le monde sous-marin tout en protégeant les humains. Découvrez une grande saga des années 1990 orchestrée par John Byrne (Sensationnal She-Hulk), avant que Jae Lee (Inhumans) ne donne au Prince des Mers une nouvelle direction artistique. 

Avis : autre omnibus prévu cette semaine du fait des retards et des reprogrammations, avec la réédition complète du run de John Byrne et Jae Lee sur Namor. Comme on s’en souvient, Byrne était revenu chez Marvel à la fin des années 80/début des années 90 après son passage chez DC où il avait relancé Superman. À ce moment-là, l’auteur avait repris en main un certain nombre de titres avant tout dans la franchise Avengers : Avengers West Coast, Iron Man, …et dans la mêlée il avait récupéré cette série Namor. 

Un personnage à la vie éditoriale agitée depuis longtemps, puisqu’il est techniquement le premier personnage régulier de l’univers Marvel (Timely à l’époque), mais une fois la seconde guerre mondiale passée, il avait disparu pour réapparaître comme ennemi des FF au début des années 60. Il y avait fait son trou par la suite. Et avec ce titre, il tenait là sa première vraie série régulière illimitée à son nom en 50 ans. Pour l’occasion Byrne avait remanié son statut quo, l’idée d’une série consacrée à un vilain purement maléfique étant alors un peu trop difficile à faire passer. 

Et puis Namor avait toujours plus été un anti-héros qu’un vilain, adversaire des FF et quelques autres, mais avec des liens forts avec certains héros comme Captain America et quelques autres (hein Susan ?). Il était toujours entre les deux…souvent instable selon les besoins des scénaristes et des histoires. Byrne expliquera d’ailleurs au cours de la série l’origine de cette instabilité. 

La réédition est une bonne nouvelle car le titre est indisponible en VF depuis des lustres,à  moins de retrouver les Strange de l’époque. De fait, je n’ai jamais lu le titre, mais je n’ai cessé d’en voir des références ici ou là. Et quand on lit les comics publiés à l’époque, on se rend compte que Byrne s’était aménagé son petit coin dans l’univers Marvel et il ne se gênait pas pour faire en sorte que des croisements interviennent. 

Le titre fut d’autant plus heureux qu’une fois que Byrne a décidé de se consacrer uniquement au scénario, Marvel lui a attribué le jeune Jae Lee au dessin. Et ce fut une belle révolution, éloignée des lignes claires et dynamiques de Byrne, pour s’aventurer dans le clair obscur donnant un coup de jeune à l’ensemble assez remarquable. Même aujourd’hui son style des débuts continue de faire mouche. 

Bref, une belle sortie que j’ai hâte de découvrir, d’autant plus qu’il sera l’objet du prochain Retroxity !

Verdict : à lire 

À lire avant : rien

LES ICÔNES DE MARVEL 6 : DEADPOOL

Date de sortie : 05 JUIN 2024

Prix : 8,99€, 160 pages,

Episodes : US Deadpool (1997) 1, Deadpool (2008) 22, Wolverine/Deadpool: The Decoy (2011) 1, Deadpool (2013) 20, 28, Spider-Man/Deadpool (2016) 7 et Deadpool 900 (II), précédemment publiés dans MARVEL DEADPOOL 1 – LES ORIGINES, MARVEL DEADPOOL 3 – AMIS POUR LA VIE, MARVEL DEADPOOL 4 – PAS DE QUOI RIRE, MARVEL DEADPOOL 7 – UN ÊTRE BIEN SINGULIER, MARVEL DELUXE: DEADPOOL (NOW) 3, 5 et inédit)

Sollicitation :  Trimestriel Alors que Deadpool arrive dans les salles à la fin du mois de juillet, nous braquons tous nos projecteurs sur le Mercenaire Disert, en premier lieu avec ce numéro des ICONES MARVEL regroupant des aventures emblématiques de Wade Wilson !

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. 

Verdict : pour les curieux 

 

SPIDER-MAN GÉANT 1

Date de sortie : 05 JUIN 2024

Prix :  6,99€, 192 pages

Episodes : US Marvel Age Spider-Man (2004) 1-4, Marvel Age Spider-Man Team-Up (2004) 2, Marvel Age Fantastic Four (2004) 1-2 et Marvel Age Hulk (2004) 1, précédemment publiés dans DANS LA TOILE DE SPIDER-MAN 3-5, MARVEL FUN 6, SPIDER-MAN POCHE 1 et HULK : LES AVENTURES 1)

Sollicitation : Trimestriel,

Nouveau ! Spider-Man, le héros le plus populaire de la galaxie Marvel, tisse sa toile en très grand dans ce nouveau trimestriel recueillant une foule d’aventures des héros Marvel, destinées au plus jeune public, dans un agréable grand format ! 

Avis : pas d’avis, apparemment, ce n’est qu’une nouvelle formule pour caser les mini séries publiées dans la gamme pour enfants Marvel age. 

Verdict : pour un jeune public en conséquence. 

À lire avant : rien 

 

100% MARVEL : MARVEL COMICS 6

Date de sortie : 05 JUIN 2024

Prix :  16,00 € (édition régulière), 22,00 € (édition collector), 176 pages

Episodes : US Amazing Spider-Man (2022) 34-36, Avengers (2023) 7, Invincible Iron Man (2023) 12, Immortal Thor (2023) 4 et Superior Spider-Man Returns (2023) 1, inédits)

Scénario :  Jed Mackay, Dan Slott

Dessin : Humberto Ramos, Ed McGuinness

Sollicitation : Mensuel,Spider-Man a absorbé les péchés de Norman Osborn. De son côté, le Dr Octopus se remémore l’époque où il était le Spider-Man supérieur, Iron Man poursuit son combat contre Orchis, Thor doit trouver des alliés face à Toranos et les Avengers font face à leurs pires cauchemars…

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. 

Verdict : pour ceux qui suivent

 

100% MARVEL : FALL OF X 6

Date de sortie : 05 JUIN 2024

Prix : 16,00 € (édition régulière), 22,00 € (édition collector), 168 pages

Episodes : US Realm of X (2023) 2, Astonishing Iceman (2023) 3, Children of the Vault (2023) 3, Alpha Flight (2023) 3, Jean Grey (2023) 3 et Uncanny Spider-Man (2023) 2, inédits)

Scénario : Si Spurrier, Louise Simonson

Dessin :  Bernard Chang, Lee Garbett

Sollicitation : Bimensuel, Les pouvoirs d’Illyana Raspoutine ne fonctionnent plus, Diablo affronte des mercenaires d’élite sous le costume de Spider-Man, Iceberg s’allie à l’un des nouveaux Captain America, Cable et Bishop sortent l’artillerie lourde, Alpha Flight joue double jeu et Jean Grey plonge dans ses souvenirs…

100% MARVEL : FALL OF X 7

Date de sortie : 05 JUIN 2024

Prix : 16,00 € (édition régulière), 22,00 € (édition collector), 168 pages

Episodes : US Uncanny Avengers (2023) 3, X-Men Red (2022) 16 (I), X-Force (2019) 45-46, X-Men (2021) 28, Wolverine (2020) 38 et Dark X-Men (2023) 3, inédits)

Scénario : Gerry Duggan, Al Ewing

Dessin : Joshua Cassara, Juan Jose Ryp

Sollicitation : I Bimensuel, Logan peut compter sur Steve Rogers pour l’aider. Tornade et les survivants arakkii luttent contre Genesis. Les Uncanny Avengers se battent contre le nouveau Front de Libération Mutant. Gambit essaie de sauver ses amis et les membres de X-Force sont retenus prisonniers.

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. Par contre, je me rends compte qu’effectivement tout le passage Fall of X va être interminable, puisqu’il y en a pour encore une douzaine de numéros pour Wolverine et il y a tout un tas de mini séries derrière…A ce stade, je dois dire que je suis très partagé sur le fait de simplement reprendre en deluxe. 

Verdict : pour ceux qui arrivent à suivre

 

100% MARVEL : X-MEN FUTUR ANTÉRIEUR – LA GENÈSE

Date de sortie : 05 JUIN 2024

Prix : 16,00 €  I 96 pages

Episodes : US X-Men: Days of Future Past – Doomsday (2023) 1-4, inédits)

Scénario : Marc Guggenheim

Dessin : Manuel García

Sollicitation : Dans une réalité alternative, l’assassinat du sénateur Robert Kelly marque le début d’une série d’événements dramatiques pour les X-Men. Pris pour cibles par les Sentinelles, les élèves du professeur Xavier entrent en résistance et tentent par tous les moyens de mener la révolte.

Avis : aucune idée de ce qu’est cette mini qui revient explorer la ligne temporelle de days of future past. Je suppose qu’il s’agit encore d’une tentative de Marvel d’aller piller son patrimoine pour pondre une mini qui a été oubliée avant même de sortir. Mon conseil ? ne vous embêtez pas avec cette mini qui n’apportera sans doute rien, malgré j’en suis sûr toute la bonne volonté des auteurs impliqués. 

Verdict : pour les nostalgiques

À lire avant : l’intrigue d’origine ?qui elle est bien ? 

100% MARVEL : MARVEL PRIDE 2024

Date de sortie : 05 JUIN 2024

Prix : 18,00 € I 112 pages

Episodes : US Marvel’s Voices: Pride (2023) 1 et Marvel’s Voices: X-Men (2023) 1 (extraits), inédits)

Scénario : 

Dessin : 

Sollicitation : Cette anthologie est l’œuvre d’une pléiade d’artistes de la communauté LGBTQIA+ dont Marieke Nijkamp (Kate Bishop: Hawkeye), plusieurs fois récompensée par le New York Times, Steve Foxe, le créateur de Web-Weaver, et Rosi Kämpe (Spider-Gwen: Ghost Spider).

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. 

Verdict : pour ceux qui sont intéressés

À lire avant : rien

BEST OF MARVEL : JESSICA JONES – ALIAS INVESTIGATIONS – MUST-HAVE

Date de sortie : 05 JUIN 2024

Prix :  22,00 € I 216 pages

Episodes : US Alias (2001) 1-9, précédemment publiés dans MARVEL DELUXE : JESSICA JONES T01)

Scénario : Brian Michael Bendis

Dessin : Michael Gaydos

Sollicitation : Jessica Jones est une super-héroïne qui collaborait avec les Avengers. Mais elle a aujourd’hui abandonné sa carrière de justicière pour celle de détective. Au cours d’une enquête, Jessica tombe sur l’identité secrète d’un des plus grands héros et plonge au cœur d’une sombre conspiration… 

Avis : je vais passer rapidement sur la réédition en best of des premiers épisodes de Jessica Jones. Bien que j’aime le personnage, je n’ai jamais accroché aux débuts de la série, je trouve les enquêtes assez ternes et sans ambition, le seul point intéressant étant vraiment la vie privée désastreuse de l’héroïne. Je pense que ma déception à l’époque venait de deux facteurs, en premier lieu la fausse promesse initiale du titre de s’aventurer dans les coins sombres de l’univers Marvel. 

On aurait pu avoir un Marvels avec un autre angle d’attaque plus moderne, mais clairement Bendis n’a pas voulu aller dans cette direction. L’autre déception était justement Bendis, scénariste assez habitué aux codes de l’enquête, mais qui semble les avoir oubliés dans le cas présent. Du coup, il ne reste plus grand chose à apprécier dans ces premiers épisodes. Je préfère largement la seconde partie du titre, quand on commence à creuser son passé et j’avais beaucoup aimé Pulse par la suite, pour d’autres raisons. 

C’est tout de même une bonne manière de découvrir le personnage, bien qu’il soit sans doute plus simple d’aller acheter soit le deluxe, soit l’omnibus. 

Verdict : pour ceux qui sont intéressés

À lire avant : rien 

BEST OF MARVEL : FANTASTIC FOUR – 1234 – MUST-HAVE

Date de sortie : 05 JUIN 2024

Prix : 16,00 €I 112 pages,

Episodes : US Fantastic Four: 1234 (2001) 1-4, précédemment publiés dans 20 ANS PANINI COMICS : FANTASTIC FOUR – 1234)

Scénario : Grant Morrison

Dessin : Jae Lee

Sollicitation : Les Quatre Fantastiques sont plus divisés que jamais. Alors que Reed s’enferme littéralement dans ses pensées, Namor se rappelle au bon souvenir de Sue tandis que la Chose déprime. Affaiblis, les Fantastiques échapperont-ils au piège qu’ourdissent leurs plus anciens ennemis ? 

Avis : autre best of et autre sortie sur laquelle j’ai un avis partagé. D’un côté j’aime beaucoup cette mini qui réunit Morrison et encore une fois le très bon Jae Lee sur une mini série qui se veut prestigieuse sur la première famille de l’univers Marvel. Et fidèle à ses habitudes, Morrison y injecte pas mal de bonnes idées, retourne les tropes habituels de la série et s’amuse avec les codes des histoires habituelles du titre et du groupe. 

Chaque idée et histoire traditionnelle se voit revisitée avec un petit angle malaisant à chaque fois avant de tout remettre en place à la fin…Mais justement, le côté on remet les jouets dans la boîte à la fin rend l’expérience générale assez plate. On se rend compte qu’ on eu une bonne histoire, avec une très bonne partie graphique, qui n’apporte pas grand chose au final. Ce qui est étonnant pour un récit de Morrison que l’on a connu plus aventureux dans ses récits. 

D’ailleurs de manière générale, il manque ce soupçon de folie et de chaos qui est présent dans toutes ses histoires et qui auraient eu leur place dans les FF. S’il y a bien un titre où il pouvait explorer / pousser les limites c’était celui-là. Et je m’étais d’ailleurs toujours demandé ce qu’aurait donné un vrai run des FF par Morrison, s’il avait eu les reines libres, il aurait pu apporter une bonne dose d’innovation à une série qui peut vite ronronner si on ne fait pas attention. 

Verdict : à lire car il y a des qualités mais ne nous masquons pas les défauts

À lire avant : rien 

MARVEL DELUXE : IMMORTAL X-MEN T01 – HAÏS ET CRAINTS

Date de sortie : 05 JUIN 2024

Prix :  32,00 €I 264 pages

Episodes : US Immortal X-Men (2022) 1-10, précédemment publiés dans MARVEL ABSOLUTE : JUDGMENT DAY et X-MEN : DESTINY OF X 1, 3, 5, 7, 12, 14 et 16)

Scénario :  Kieron Gillen

Dessin : Lucas Werneck, Michele Bandini

Sollicitation : Ébranlés par les révélations sur la véritable histoire de la fondation de l’État-nation par le Professeur X, Magnéto et Moira MacTaggert, les mutants s’efforcent de rester unis. Prenez place dans la pièce où les êtres les plus puissants du monde décident du sort de la planète, à huis clos…

 MARVEL DELUXE : X-MEN T01 – INTRÉPIDES

Date de sortie : 05 JUIN 2024

Prix : 32,00 € I 360 pages

Épisodes : US X-Men (2021) 1-12, précédemment publiés dans X-MEN : REIGN OF X 15-22 et X-MEN : DESTINY OF X 1, 2, 4 et 6)

Scénario : Gerry Duggan

Dessin : Pepe Larraz, Javier Pina

Sollicitation : Depuis l’installation des mutants sur Krakoa, les tensions entre ces derniers et le reste du monde sont fortes. Alors que la première équipe de X-Men de l’ère krakoane doit combattre une redoutable vague d’annihilation, d’autres dangers surgissent de tous les côtés… 

Avis : comme vous pouvez le voir, je réunis en un seul avis la sortie de ces deux tomes, car ils touchent tous les deux à la période post Inferno, donc post Hickman de la franchise mutante. Alors que l’ère Krakoa se termine aux USA et que tout ce que l’on peut voir est que Marvel encore une fois est en train de rétropédaler sur beaucoup de choses, il est assez ironique de voir arriver ce qui constituait pour moi déjà le premier freinage en règle de la maison. 

Alors qu’Hickman avait justement tout fait pour faire sortir les séries mutantes de leurs tropes habituels, sans oublier le passé, son départ causé avant tout par le désir des autres scénaristes de maintenir le statut quo en place et de surtout ne rien faire avancer était le symbole d’une maison d’édition qui ne fait jamais vraiment rien progresser. Elle met en place des changements de statut quo brutaux non préparés pour les annuler deux ans plus tard quand le potentiel d’histoires est épuisé. 

On revient alors au statut quo d’origine, on change juste les équipes créatives et des éléments cosmétiques dans la foulée, pour faire joli avec de nouveaux numéros 1. 

Mais dans ce premier freinage, nous avons deux approches différentes. D’un côté un Duggan qui sur X-Men fait un peu ce qu’on lui dit et “gère”, mais sans briller, et de l’autre vous avez le retour d’un Kieron Gillen qui va lui s’amuser avec les derniers éléments mis en place par Hickman au moment d’Inferno. Pour ce que j’en ai lu de l’extérieur, j’ai l’impression que son Immortal était avant tout une étude des personnages composant le conseil de Krakoa dont des figures proéminentes du monde mutant. 

Là où Duggan est un blockbuster sans nuance, Gillen essaye justement d’avoir une approche plus personnelle. Je suis donc très partagé sur cette franchise mutante post Hickman. Car nous avons l’arrivée ou le retour de scénaristes talentueux comme Gillen et Ewing, qui ont clairement pris la main. Mais nous avons aussi le cadre restrictif de l’univers Marvel où il faut que tout puisse être rangé sous le tapis à la fin et où personne n’évolue vraiment au-delà d’histoires qui sont survenues il y a maintenant des décennies. 

Au passage, ne vous attachez pas trop à Pepe Larraz sur le X-Men de Duggan, de mémoire, il a signé quelques épisodes au début et dans la désormais grande tradition marvelienne a disparu pour réapparaître par intermittence avant de quitter la franchise pour faire des covers. En fait, je crois que son travail sur Blood Hunt en ce moment est son premier travail sur des pages intérieures en un an ou deux…

Verdict : à tester – il y a du potentiel, mais savoir que Marvel va feindre d’ignorer dans quelques semaines tout ce qui a été développé ici décourage …

À lire avant : Hox Pox et Inferno. 

MARVEL KIDS : LES AVENTURES DE SPIDER-MAN – UN TOURBILLON D’AVENTURES

Date de sortie : 05 JUIN 2024

Prix : 9,99 € I 96 pages

Episodes : US Marvel Adventures Spider-Man (2005) 30, 34-35 et 43, précédemment publiés dans SPIDER-MAN MAGAZINE (V2) 7, ULTIMATE SPIDER-MAN MAG 1, SPIDER-MAN BD 7 et MARVEL-VERSE : VENOM)

Scénario :  Fred Van Lente, Peter David

Dessin : Cory Hamscher, Pop Mahn

Sollicitation : Spider-Man doit affronter un nouvel ennemi particulièrement dangereux : Whirlwind, alias la Toupie Humaine. S’il veut l’arrêter, Spidey devra résister aux vents qu’il génère et esquiver les lames aiguisées qu’il porte sur ses gantelets. Mais c’est bien plus facile à dire qu’à faire…

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. 

Verdict : pour jeune public 

À lire avant :rien 

MARVEL NEXT GEN : SPIDEY – LE DÉBUTANT

Date de sortie : 05 JUIN 2024

Prix : 13,99 € I 272 pages

Episodes : US Spidey (2016) 1-12, précédemment publiés dans SPIDER-MAN UNIVERSE (V2) 4, SPIDER-MAN UNIVERSE (V3) 2, MARVEL-VERSE : KRAVEN et MARVEL-VERSE : AMAZING SPIDER-MAN) 

Scénario :  Robbie Thompson

Dessin : Nick Bradshaw, Andre Lima Araujo

Sollicitation : Comme si l’adolescence n’était pas suffisamment compliquée, Peter est pris dans un tourbillon d’aventures. Sous le costume de Spider-Man, il affronte des ennemis redoutables tels que le Docteur Octopus, l’Homme Sable, le Vautour, Electro, Kraven, le Scorpion et même… le Docteur Fatalis ! 

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. Je me souviens de cette série où l’excellent Nick Bradshaw avait signé quelques épisodes. L’artiste prolifique il y a 10 ans est devenu bien plus rare depuis et se limite à des couvertures ce qui est bien dommage. 

Verdict : pour jeune public 

À lire avant :rien 

PANINI GRAPHIC NOVEL : MADE IN KOREA – PRIX DÉCOUVERTE

Date de sortie : 05 JUIN 2024

Prix : 10,00 €  I 168 pages

Episodes : 

Scénario : Jeremy Holt

Dessin : George Schall

Sollicitation : Dans un monde où la natalité a dramatiquement chuté, une famille américaine commande Jesse, une robot enfant avec une intelligence artificielle de pointe, développée en Corée. Mais ce qu’ils ne savent pas, c’est que l’A.I. de Jesse n’est pas celle des autres enfants robots du marché…

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. Bonne idée de ressortir le titre à petit prix mais aussi proche de sa première édition, cela donne une impression de braderie pour écouler le stock resté sur les bras de l’éditeur. Dommage, car j’ai lu de bons retours sur cette mini. 

Verdict : à tester 

À lire avant :rien 

URBAN COMICS

BATMAN DARK CITY TOME 4

Date de sortie : 07 JUIN 2024

Prix : 20€/144 pages 

Episodes : Batman #139-144

Scénario : Chip Zdarsky 

Dessin : Jorge Jimenez, Andrea Sorrentino, 

Sollicitation : Après les désastreux événements qui se sont déroulés lors de la Gotham War, Batman se retrouve parfaitement isolé, séparé de sa famille. Dans ces conditions cataclysmiques, la rage de Zur-en-Arrh n’attend qu’une étincelle avant de se consumer. Batman contrôle cette colère, mais combien de temps encore y parviendra-t-il ? D’autant qu’une menace ancienne refait surface. Il rampe dans la ville, nargue le Chevalier Noir. C’est bien le Joker en personne qui signe son grand retour. Un seul maître mot pour Batman résonne : arrêter le Clown Prince du Crime une bonne fois pour toutes.

Avis : on commence cette riche semaine pour Urban, sans doute la plus importante depuis des mois par…du Batman et la suite du run de Zdarsky sur le titre. Un run qui ne m’enthousiasme guère et que je poursuis avant tout par habitude et par complétisme. À ce stade de ma vie de lecteur, Batman est le seul personnage pour lequel je ressens encore ce besoin de suivre toutes les séries importantes, peu importe la qualité…Mais je commence à vraiment me lasser. 

De manière générale, que ce soit ici ou dans Detective Comics, on ressent un certain épuisement créatif depuis quelques années. Nous voyons tous que nous tournons en rond autour des mêmes idées et mêmes concepts. Et depuis un certain temps, c’est la santé mentale de Batounet qui est remise en cause alors qu’il doit affronter encore une version maléfique de lui-même. J’ai l’impression de revivre le meme de Dr Manhattan : 

  • nous sommes en 2007, Batman affronte un reflet maléfique de lui-même et le Joker
  • nous sommes en 2012, Batman affronte un reflet maléfique de lui-même et le Joker
  • nous sommes en 2016, Batman affronte un reflet maléfique de lui-même et le Joker
  • nous sommes en 2019, Batman affronte un reflet maléfique de lui-même et le Joker
  • nous sommes en 2024, Batman affronte un reflet maléfique de lui-même et le Joker

Et donc, cette fois, Zdarsky est allé rechercher le concept de Zur-en-Arrh, pour jouer avec la santé mentale de Bruce dont la propre psychée se retourne contre lui. Ah et évidemment le Joker n’est pas loin derrière. Et cette fois Zdarsky en rajoute une couche en nous donnant la version “year one” du personnage…un arc qui a été source de controverses aux USA, puisque Sorrentino, qui assurait quelques pages, a été accusé de les avoir généré via l’utilisation d’IA. 

Vu le talent du monsieur et l’absence de preuves concrètes, je suis peu convaincu, mais au moins cela a fait parler du bouquin ? En attendant, tout cela permet de combler en attendant qu’Absolute Power débarque derrière, puisque nous savons déjà que Zur-en-Arrh sera un allié des méchants…

J’ai hâte que toute cette période arrive à son terme (là aussi je me répète après Tynion IV…), il est temps d’amener des gens qui ont quelques nouvelles idées à proposer et qu’on arrête les events en série chez DC. Cela fait plus de deux ans qu’on les enchaîne et tous se sont révélés aussi terne et sans intérêt que possible. 

Verdict : pour les irréductibles comme moi

À lire avant : les précédents tomes. 

JOKER : LES DERNIERS JOURS D’UN CLOWN 

Date de sortie : 07 JUIN 2024

Prix : 24€/256 pages 

Episodes :  Joker: Last Laugh #1-6 + Joker: Last Laugh Secret Files And Origins #1

Scénario : Chuck Dixon 

Dessin : Scott Beatty, 

Sollicitation : Dans le Slab, la prison de sécurité maximale pour les criminels surpuissants, le Joker apprend qu’il est mourant. Il concocte alors un plan pour perpétuer son héritage, en partageant le venin qui l’a transformé en un sociopathe au visage pâle avec d’innombrables autres super-vilains. Pendant ce temps, Oracle, la première ligne de défense, est indisponible. Seule Black Canary répond présente pour essayer d’arrêter une émeute de malfaiteurs sanguinaires.

Avis : voilà un petit event de la fin des années 90/ début des années 2000 auquel je n’avais pas pensé depuis bien longtemps. Pensé et réalisé en grande partie par Chuck Dixon qui écrivait alors la moitié des titres Batman, il s’est transformé en mini event global DC. Et…il n’a franchement pas grand intérêt. 

L’idée de départ est assez sympa, avec un Joker se croyant mourant, qui décide de lancer une offensive globale à travers le globe. Ensuite vous connaissez la musique, dans la plupart des titres de la maison, les héros doivent affronter des version jokérisés de leurs ennemis traditionnels, ou des gens normaux ayant perdu le contrôle.

En termes de conséquences, cela sera contenu aux titres Batman écrits par Dixon, notamment Nightwing. À l’époque et encore aujourd’hui, la tension dans les intrigues entre titres jouaient beaucoup sur l’évolution des relations entre Batman et sa famille élargie. Chaque event étant l’occasion de créer un peu de discorde entre les héros. 

Nous avons donc en permanence ces allers et retours, entre réunion et prises de bec, la famille ne cessant d’exploser pour se réunir deux ans après, tout étant toujours la faute de Bruce bien évidemment. 

Comme la plupart des choses écrites par Dixon à l’époque, ça fait le taf en termes de récit divertissant, mais cela ne va jamais au-delà. Donc ce sera plutôt pour les complétistes. Mais comme je l’ai déjà en VO personnellement et que je n’ai pas ressenti l’envie d’y retoucher en 25 ans, il faudrait que je retrouve mes numéros de l’époque…sauf qu’en fait, je m’en tape un peu…

Verdict : pour les complétistes

À lire avant : rien – mais connaître le contexte de la bat-family de l’époque va aider, même si Dixon a tendance à bien replacer les choses en général. 

FLUFF FAIRYLAND TOME 1

Date de sortie : 07 JUIN 2024

Prix : 16€/ 128 PAGES – Couverture Variante Peach Momoko 19€/

Episodes :  I Hate Fairyland vol.5 #1-5

Scénario : Skottie Young 

Dessin : Brett Bean 

Sollicitation : Gertrude a passé trente ans a Fairyland, et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’elle était plus que ravie de quitter ENFIN cet univers de cinglés pour retrouver notre monde triste et ennuyant ! Le souci, c’est que notre maniaque aux cheveux verts n’est pas bonne à grand-chose, si ce n’est massacrer ceux qui la contrarient un peu trop à coup d’attendrisseur à viande et de caisse enregistreuse… Alors, quand on vient lui demander son aide pour retrouver un gamin paumé à Fairyland, elle se dit que ses talents seront au moins employés à leur juste valeur !

Avis : ahhh voilà un retour de série qui fait plaisir tout en interrogeant. En effet, je suis très content de voir I hate fairyland revenir dans cette suite, car le titre était une petite pépite que j’adorais lors de sa première sortie. Visiblement fatigué par 6 ans passés dans le pays du magicien d’Oz à l’occasion d’adaptations réalisées pour Marvel, Young avant canalisé dans ce titre sans merci toutes ses frustrations de créateur, se lâchant comme un beau diable. 

Mais je m’interroge sur cette suite au regard de la fin donnée à la première série. En effet, Young avait exploré le concept de Gertrude coincée pendant des décennies à Fairyland en long et en large et avait amené son histoire à sa conclusion logique selon moi. Une conclusion certes assez sombre mais qui était cohérente au regard de ce qu’était devenu le personnage. 

Lui donner une seconde vie pourrait donc paraître étrange…mais pourtant, c’est sans doute ce dont on a tous besoin en ce moment, une bonne grosse série délirante où les enjeux ont changé, cette fois Gertrude ne cherche pas à s’échapper, elle revient volontairement à Fairyland, le monde réel n’étant pas vraiment accueillant. Et puis 30 ans passés là- bas, l’ont clairement déglingué…

Ma seule petite réserve est que Young n’assure que le scénario et pas le dessin or le style très expressif de l’auteur était l’une des forces du titre. Il faut espérer qu’il a trouvé en Brett Bean quelqu’un en mesure de canaliser toutes ses idées tout en apportant lui-même quelque chose en plus. 

Verdict : à lire – c’est repartiiiii Fluffffffffffffffffffffff 

À lire avant : la première série en 4 tomes normaux ou deux deluxe chez Urban. 

MIDDLEWEST INTÉGRALE 

Date de sortie : 07 JUIN 2024

Prix : 45€/496 pages 

Episodes : Middlewest #1-18

Scénario : Skottie Young 

Dessin : Jorge Corona 

Sollicitation : Depuis le départ de sa mère, Abel est élevé d’une main de fer par un père rongé par le chagrin. Un mot, un geste, un affrontement de trop, laissera dans le coeur d’Abel des séquelles profondes et, sur son torse, une marque indélébile. Accompagné de son ami le plus fidèle, un « Jiminy Cricket » aux allures de renard, le jeune garçon choisit de fuir pour mieux se reconstruire loin de la violence paternelle. Un périple à travers un pays fantastique marqué par des rencontres toujours plus extraordinaires. Tourner le dos à son passé n’est que la première épreuve d’un long et périlleux voyage. Abel devra faire la paix avec son histoire de famille et apaiser cette colère nouvelle qui monte en lui.

Avis : grosse semaine donc pour Skottie Young chez Urban cette semaine, avec cette fois la réédition de Middlewest, une série qu’Urban avait publié dans une autre collection à la base et que l’éditeur réédite dans un format intégrale. Je sais que la série est acclamée, comme peut être la meilleure de Young, la plus émotionnelle, alors qu’il touche à des sujets assez durs sous couvert de fantastique. Je n’avais pas plongé la première fois, en raison du format de publication choisi. Je craquerai peut être sur cette édition, même si le coût est assez important et plus élevé qu’initialement annoncé, puisqu’on est passé de mémoire de 42 à 45€. 

Verdict : à découvrir ou redécouvrir

À lire avant : rien 

TWIG TOME 1

Date de sortie : 07 JUIN 2024

Prix : 15€/128 PAGES 

Episodes : Twig vol.1 (#1-5)

Scénario : Skottie Young 

Dessin : JULIEN DI GIACOMO

Sollicitation : C’est un grand jour pour Twig, qui débute sa première journée de travail. Lui qui rêvait de devenir chef cuisinier doit malheureusement laisser ses rêves derrière lui pour suivre les pas de son père récemment disparu. Le voilà donc parti (avec un peu de retard !), accompagné de son ami Splat, pour un voyage dont il n’imagine pas encore à quel point il bouleversera sa vie !

Avis : on finit cette grosse semaine Skottie Young avec une autre série encore une fois acclamée par la critique si bien qu’elle arrive en France en disposant déjà d’une certaine aura. Même chez Comixity, le titre est attendu, car je me souviens que Steve m’en avait fortement vanté les mérites. Du coup, je suis très curieux, d’autant que j’ai tendance à apprécier ce que fait Young en général. Je trouve que c’est un auteur qui a beaucoup grandi au fil des dernières années et que les récits qu’il propose ont beaucoup mûri, étant capables d’aborder nombre de thèmes bien plus adultes. À voir ensuite le format choisi par Urban derrière. 

Verdict : à tester 

À lire avant : rien 

VOID RIVALS TOME 1

Date de sortie : 07 JUIN 2024

Prix : 17€/152 pages Couverture normale / 19€ couverture Daniel Warren Johnson 

Episodes : Void Rivals #1-6

Scénario : Robert Kirkman 

Dessin : LORENZO DE FELICI

Sollicitation : Depuis des siècles, deux peuples rivaux se livrent une guerre sans merci pour les dernières ressources disponibles de leur système stellaire. Une situation devenue critique depuis la formation d’un trou noir autour duquel grativent désormais les vestiges des deux civilisations en guerre. Ainsi débuta la guerre de l’Anneau Sacré…

Darak et Solila, deux pilotes rivaux en mission pour leur peuple, s’écrasent sur une planète désolée et doivent se résoudre à coopérer sous peine de périr. Mais leur présence a provoqué le réveil d’une puissante entité et précipité une succession d’événements dont la formidable ampleur reste encore à déterminer !

Avis : et on finit cette énorme semaine de publications, avec l’événement de la semaine et du mois, l’arrivée de l’univers Energon en France. Dans un marché comics un peu morne où Marvel et DC ne font pas vraiment rêver en ce moment, l’initiative lancée par Kirkman et les auteurs de Skybound derrière semble avoir trouvé une audience avide d’un univers riche et cohérent bien conduit. 

De fait, en l’espace d’un an avec à peine quelques séries et mini, la maison de Kirkman a vendu plus d’un million de copies et ses titres occupent régulièrement le Top 10 des ventes, quelque chose que l’on avait plus vu depuis Walking Dead. Bien évidemment l’attrait principal est que Kirkman crée un univers partagé entre ses propres créations…et les licences Transformers et G.I.Joe qu’il a su récupérer. 

Le plus étonnant en ce qui me concerne est que je sois attiré par ces projets alors qu’à la base, je n’ai strictement rien à faire de ces licences. Sauf que le monsieur a été vache en attirant dans ses filets certains de mes auteurs préférés : 

  •  Daniel Warren Johnson sur Transformers ! mais oui, 100 fois oui, prenez mon argent monsieur. Rien que les pages révélées sont démentielles et on sent que le monsieur s’amuse sur le projet !
  • Joshua Williamson, Dan Watters ou encore Kelly Thompson qui construisent l’univers de G.I.Joe, tant côté héros que vilains. Mais encore oui. 

De mon côté, ce sont clairement plus les auteurs que les licences qui m’attirent, mais l’enthousiasme général m’a gagné pour ces projets également je ne vais pas le nier. Je pense qu’il y a aussi le vieux désir de suivre un grand univers mené de manière cohérente. Ce que Marvel et DC peinent à offrir étant donné que tout revient en permanence au statut quo historique…Or Kirkman a déjà montré que ce genre d’exercice ne l’intéressait pas, sur Invincible ou Walking Dead, il a su faire avancer régulièrement les choses sans jamais s’arrêter. 

J’espère donc que tout cela sera à la hauteur de mes attentes et des critiques. Urban en tout cas va bien alimenter le marché dans les prochains mois. Nous avons donc Void Rivals qui lance l’univers en question et dispose de sa propre intrigue. Puis la semaine prochaine Transformers. La suite arrivera à la rentrée avec Duke et Cobra commander. Je suis bien tenté par tout, on verra ensuite ce qu’en dit le portefeuille. 

Verdict : nouvel univers partagé : à l’assaut !

À lire avant : rien

A propos Sam 2328 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

1 Comment

  1. Void Rivals, Twig et Made in Korea ce sera déjà pas mal pour moi, encore merci pour ce guide qui permet de faire passer la pilule du lundi en douceur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.