Tops et flops de la semaine

– le dessinateur qui fait encore mal aux yeux cette semaine : Greg Tocchini sur Uncanny X-Force 20. Alors je sais qu’il a fait de bonnes choses par le passé comme Last days of American Crime, mais depuis quelques temps le travail de Tochini est tout simplement illisible. Dernière illustration avec son épisode d’Uncanny X-Force, absolument ignoble…

– le dessinateur qui fait du bien à nos rétines : Eddie Barrows sur Nightwing 5. Pas de grosse scène pour Barrows ce mois-ci, juste une grande constance dans la qualité !

– la réinterprétation de la semaine : Poséidon dans Wonder Woman 5. Depuis le relaunch du titre Azzarello et Cliff Chiang se sont amusés à réinterpréter les es dieux de l’Olympe. Si certains sont apparus comme plus moderne, à l’image de Strife, d’autres sont restés assez conformes aux mythes. Là avec Poséidon, j’ai l’impression que le dessinateur, Tony Akins, a regardé un film de Miyazaki juste avant …

– l’épisode de la semaine : Batman 5 de Scott Snyder et Greg Capullo. J’en ai fait un unspoken enfin Snyder produit un épisode à la hauteur de son run sur Detective Comics, et pour la première fois j’ai trouvé le style de Capullo vraiment adapté au scénario.

– la série qui avance toujours pas des masses : Green Lantern Corps de Peter Tomasi & FERNANDO PASARIN. Alors je sais que Steve et Bunny ont bien aimé cet épisode, perso je me suis bien fait chier ! à part nous ressasser ce qu’on a appris dans le précédent épisode, toujours servi par la nouvelle version absolument merdique du Martian Manhunter, il ne se passe pas grand chose…

– la série sans grand intérêt qu’on suit essentiellement pour le dessinateur : Red Hood and the Outlaws de Scott Lobdell et Kenneth Rocafort. Là aussi, je suis en désaccord avec Steve, la série n’est pas franchement intéressante, le scénario est vraiment faible. On a juste droit à quelques scènes intéressantes, mais la série repose essentiellement sur le talent du dessinateur, que j’ai d’ailleurs trouvé un peu fatigué sur cet épisode.

– l’invention de la semaine : la fenêtre temporelle dans Amazing Spider-man 678, de Dan Slott et Humberto Ramos. Le fait que Peter ait été embauché dans une boite de haute technologie permet à Dan Slott de présenter des inventions bien délirantes, comme cette porte qui permet de se déplacer dans le temps. Sauf que dans le cas présent, ça va avoir des conséquences catastrophiques…

– la victoire pas très loyale de la semaine : Avenging Spider-man 3 de Zeb Wells et Joe Madureira. Oh là là Peter, c’est pas des manières …

A propos Sam 2066 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

1 Comment

  1. J’aime beaucoup la page de wonder-woman, ça risque de donner un bel album chez urban avec les dessins de Cliff Chiang.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.