Guide de lecture Comics VF : semaine du 11 février 2013

PANINI COMICS

100% MARVEL : X-MEN – PIXIE CONTRE-ATTAQUE !

X-MEN – PIXIE CONTRE-ATTAQUEDate de sortie : 13 février 2013

Épisodes : X-Men : Pixie Strikes Back 1-4

Sollicitation : Fait assez rare pour être souligné, cet album est l’œuvre d’un tandem féminin ! Kathryn Immonen et Sara Pichelli s’intéressent à la jeune Pixie, la mutante qui sert de service de téléportation instantané aux X-Men ! Lorsque la mère de Pixie vient exiger que sa fille quitte Utopia, c’est le prélude à de bouleversantes révélations.

Avis : bon là je sais pas si je dois rire ou … ben rire, sérieux une mini série sur Pixie ?  l’un des personnages les moins appréciés chez les X-Men ces dernières années ? et quand je dis l’un des moins appréciés… je reste poli ! Oh ai-je mentionné que pour vous donner encore plus envie de ne pas l’acheter, ben Panini la publie en 100 % Marvel à 12€ pour … 96 pages.

Ouaip, vous avez bien lu, ce qui vous coûterez moins de 5€ en kiosque, Panini choisit de le publier presque 3 fois plus cher en librairie… Ça c’est une entreprise qui connaît et gâte ses clients…

MARVEL GRAPHIC NOVEL : X-FORCE : SEXE + VIOLENCE – ÉDITION SPÉCIALE

MARVEL GRAPHIC NOVEL  X-FORCE  SEXE  VIOLENCE - ÉDITION SPÉCIALEDate de sortie : 13 février 2013

Épisodes : Sex + Violence 1-3, bonus

Sollicitation : Wolverine et Domino de X-Force s’allient pour contrer la Guilde des Assassins qui accusent Domino de les avoir trahis. Le célèbre récit complet de Chris Yost et Craig Kyle mis en peinture par Gabriele Dell’Otto revient dans son édition définitive, enrichie de plusieurs pages !

Avis : bon mon sentiment sur X-Force version Yost et Kyle est désormais bien connu, à savoir pour les 3 distraits au fond et encore une fois en version polie, parce que je suis connu pour ça, que je pense que je préférerai me taper Fear Itself et AvX du matin au soir que de reposer les yeux dessus.

Cependant, car oui il y a un cependant, c’est dessiné par Gabriele Dell’Otto, et attention pas le Dell’Otto pas au top de sa forme que l’on a pu voir sur des annuals des Vengeurs dernièrement, non là c’est le Gabriele Dell’Otto qui nous en a mis plein les yeux dans Secret Wars. Enfin cette édition est vendue à un prix assez compétitif, surtout par rapport à sa première édition, dans les 15 ou 16€.

Donc vous l’aurez compris, c’est à regarder, pas vraiment à lire.

MARVEL SELECT : X-MEN LA FIN 1

X-MEN LA FIN 1

Date de sortie : 13 février 2013

Épisodes :  X-Men The End : Dreamers and Demons 1-6 ; X-Men The End : Heroes and Martyrs 1-6

Sollicitation :  En 2004, Chris Claremont imagine la dernière aventure des X-Men. Voici l’occasion de se replonger dans les deux premières maxi-séries La Fin, douze chapitres dessinés par l’excellent Sean Chen.

Avis : il y a quelques années Marvel faisait encore semblant de donner du travail à Chris Claremont et lui donnait des projets indépendants de la continuité Marvel normale pour qu’il puisse faire sa sauce dans son coin et ne pas déranger les auteurs actuels des X-Men qui étaient alors tellement inspirés qu’ils nous pondaient les comics les moins bons sur cette franchise en plus de 30 ans (ouais merci les gars).

Ben oui bousiller une des franchises les plus rentables et populaires de tous les temps demande des efforts et surtout des gens si peu inspirés, que même Matt Fraction a été embauché pour écrire Uncanny X-Men pendant presque 3 ans. Bon bref je disais quoi moi ? ah oui Claremont. Donc j’en venais au fait que Marvel confiait alors des projets où le scénariste pouvait faire un peu ce qu’il voulait, sans se préoccuper de rien, et sans que le management Marvel ait à faire quoi que ce soit. X-Men the End s’inscrit dans cette vague de titres, comme New Exiles ou plus bas X-Men Forever. Le monsieur s’est un peu laché sur ce coup puisque il a décliné le concept en plusieurs mini séries.

Je ne sais pas trop ce que ça vaut, d’après ce que j’ai entendu, c’est loin d’être exceptionnel, mais dans le cas présent, ben c’est pas cher surtout pour 12 épisodes, puisque publié dans la collection Marvel Select.

The BOYS Tome 17

THE BOYS 17Date de sortie : 13 février 2013

Épisodes :  The Boys : Butcher, Baker, Candlestick Maker 1-6)

Sollicitation :  Avant d’attaquer la dernière ligne droite de la série (elle s’achèvera cette année), nous allons nous intéresser plus particulièrement au chef des P’tits Gars, le mystérieux Butcher. Vous pensiez savoir pourquoi il hait les super-héros ? Vous allez être surpris ! Découvrez la jeunesse du personnage et la terrible vérité sur ce qui est arrivé à sa femme.

Avis : avec ce tome Garth Ennis s’intéresse au passé du membre le plus mystérieux et le plus passionnant des Boys : leur chef Butcher. Au travers de ces 6 épisodes Ennis et Robertson, qui est de retour au dessin plus en forme que jamais, vont nous présenter l’ensemble de la vie du personnage, de son enfance à l’âge adulte, son passage dans l’armée, sa rencontre avec sa femme, comment il l’a perdu (je ne spoile pas, c’était dans le premier tome de la série ! et autant vous avertir la scène est …graphique…) et son intégration dans l’équipe des Boys.

Une vraie réussite de bout en bout, on se passionne encore plus pour le personnage quand on en a fini et on est prêt à entamer la dernière ligne droite de la série avec toutes ses informations en tête. Peu importe la fin qu’Ennis a prévu, il est clair que ça va saigner par beaucoup d’orifices (anciens ou tous nouveaux…).

BEST OF FUSION COMICS : BUFFY SAISON 4 T10

BUFFY SAISON 4 T10Date de sortie : 13 février 2013

Épisodes :  Dark Horse Presents Annual 2000 (partiel) ; Dark Horse Presents 150 (partiel) ; Buffy the Vampire Slayer 21-25

Sollicitation :  Ce tome des aventures classiques de Buffy, vous propose une nouvelle sélection des meilleures aventures de la jolie tueuse de vampires. Le gros de cet album est constitué par la saga Blood of Carthage, qui suit les années de formation de Buffy alors qu’elle se demande si une chasseuse de vampires a réellement besoin de faire des études. Son assurance va conduire l’héroïne à faire une terrible erreur susceptible de provoquer la fin du monde. Heureusement, ses amis sont là.

Avis : pas d’avis je signale juste la sortie.

SPIDER-MAN HORS SÉRIE 1

SPIDER-MAN HORS SÉRIE 1Date de sortie : 15 février 2013

Épisodes :   Spider-Men 1-5

Sollicitation :  Le moment tant attendu est enfin arrivé : Spider-Man/Peter Parker et Ultimate Spider-Man/Miles Morales se rencontrent ! Que va faire Peter lorsqu’il va apprendre que son double de l’univers Ultimate est mort ? Un récit incontournable signé Brian M. Bendis et Sara Pichelli.

Avis :  bon là je vais vous demander de faire une chose peu orthodoxe, je vais vous demander de ne pas m’écouter. Pourquoi ? parce que je suis  allé lire le premier épisode de Spider-Men en VO et … j’ai détesté, ce qui fait que je me suis arrêté au 1,  et je dois être à peu près le seul sur la planète Terre d’après ce que j’ai compris.

En effet pendant des mois j’ai du écouter et lire tous les commentaires du net et de Navarre répéter que cette mini était la 8e merveille du monde et l’un des meilleurs boulots de Bendis…Donc en gros sur ce coup je suis tout seul, conclusion allez la lire si vous êtes fan de Spidey et dites nous ce que vous en avez pensé. Perso je trouve ce que c’est du Bendis as usual, à savoir décompressé à mort, vide en termes de contenu avec encore et toujours les 3 mêmes dialogues que le scénariste nous ressort depuis 10 ans. Comme je l’ai dit : chacun ses goûts.

SPIDER-MAN CLASSIC 5

SPIDERMAN C5Date de sortie : 15 février 2013

Épisodes :     Amazing Spider-Man 88-93 ; Amazing Spider-Man Annual 5 (II))

Sollicitation :   Le Docteur Octopus est de retour et, sans doute le fruit du hasard, son arrivée coïncide avec la mort d’un homme auquel Spider-Man tenait beaucoup. Un classique de 1970 en six épisodes mettant également en scène Iceberg et le Rôdeur. Il est raconté par Stan Lee, John Romita Sr et Gil Kane.

Avis : pas d’avis je signale juste la sortie.

X-Men Extra 94

XMEN EXTRA 94Date de sortie : 15 février 2013

Épisodes : X-Men Forever (V2) 16-20)

Sollicitation : Réclamée à cor et à cri, la série X-Men Forever de Chris Claremont, Graham Nolan et Tom Grummett revient dans X-MEN EXTRA. Diablo et Malicia nous entraînent dans les rues de la Nouvelle-Orléans où ils traquent une mystérieuse ennemie…

Avis : bon vous avez vu mon avis sur X-Men la fin plus haut, ben c’est le même principe, sauf que là Marvel semblait ne même plus faire semblant d’en avoir quoi que ce soit à carrer…

X-MEN UNIVERSE HORS SÉRIE 4

XFACTORDate de sortie : 15 février 2013

Épisodes : X-Factor 224.1-228

Sollicitation :  Facteur-X se rend dans la ville natale de son chef, Jamie Madrox, et tente de lever le voile sur cet homme aux milles facettes. Ce n’est que le début d’une histoire surréaliste qui va coûter la vie à un membre de l’équipe ! Par Peter David et Leonard Kirk.

Avis : la situation de la série X-Factor est sans doute un des plus gros scandales dans la gestion du catalogue Marvel par Panini. Que la série ne soit pas aussi populaire que ses collègues, je veux bien le croire puisqu’elle est tout sauf conventionnelle, sauf que j’ai du mal à suivre la politique de publication de l’éditeur là dessus. Ainsi si la série n’est pas aussi populaire, pourquoi la sortir seule dans un mag isolé ? comment cela pourrait-il économiquement fonctionner ? et puis je reste dubitatif sur ce manque de popularité, sérieux, vous voulez dire que le relaunch des X-Men ou Age of Apocalypse sont appréciés de plus de gens que X-Factor ? En outre les sorties de la série en France sont plus qu’erratiques maintenant, et surtout la série a accumulé un retard conséquent par rapport aux USA où le titre va atteindre ce mois-ci l’épisode …251 !

Côté contenu, cet arc va être assez important pour l’avenir de Madrox et l’on va comprendre certaines des actions récentes de Layla, qui comme d’hab avait tout prévu, sauf que cette fois son plan va mal tourner. Je ne vous spoile pas l’arc suivant, parce qu’on ne sait pas quand Panini va se décider à la sortir, mais disons qu’il m’a rappelé pourquoi j’aimais X-Factor !

Conseillé.

MARVEL SAGA 17

MS 15Date de sortie : 15 février 2013

Épisodes :  Captain America Corps 1-5

Sollicitation :  Un mystérieux personnage modifie le passé en kidnappant le corps de Steve Rogers du temps où il était prisonnier dans la glace polaire. Des Captain America de différentes époques de l’histoire vont mener l’enquête dans une réalité alternative alors que le multivers est menacé de destruction. Par Roger Stern et Philippe Briones.

Avis : alors en ce qui me concerne, rien que la couverture ne donne pas vraiment envie, elle fait un peu caricaturale. Mais comme je ne l’ai pas lu, je ne me permettrai pas d’émettre un jugement de valeur sur la contenu et la qualité du machin.

MARVEL UNIVERSE 6

MU6Date de sortie : 15 février 2013

Épisodes :  Thanos 7-12

Sollicitation :  Pourquoi Thanos s’intéresse-t-il aux lunes Kyln ? Keith Giffen et Ron Lim vont vous l’expliquer ! Avant les tristes événements d’Annihilation, Thanos apparaît presque comme un bon samaritain dans ces pages mémorables parues en 2004.

Avis : là aussi je ne vais pas mettre en doute la qualité de la série puisque je ne l’ai jamais lu, mais dans le cas présent, ça fait un peu « raclage de fond de tirroirs » non ?. J’emets des doutes car comme tout le monde je vois les étales de comics se remplir de plus en plus chaque mois et le portefeuille lui a vraiment du mal à suivre. Et Panini essaye tant bien que mal de conserver sa domination en kiosque en sortant le maximum de mags possibles, sauf que la seule chose à laquelle ils vont arriver est de creuser leurs finances, car je ne vois pas comment le lectorat va parvenir à suivre.

URBAN COMICS

BLACKEST NIGHT TOME 1

BN TOME 1Date de sortie : 15 février 2013

Épisodes :   Blackest Night #0-4, Green Lantern #43-47

Sollicitation : Suite à son suicide, le super-criminel, Black Hand devient l’agent d’une mystérieuse entité, et ressuscite à ses côtés des super-héros décédés. Le Corps des Green Lantern et la Ligue de Justice pourront-ils repousser cette invasion de zombies surpuissants ?

Avis : c’est un peu la semaine Geoff Johns chez Urban avec la réédition en VF de deux de ses travaux les plus importants ces dernières années. On commence avec Blackest NIght qui représente la culmination de pas moins de 3 ans de mise en place d’histoires  mené au travers de la renaissance des titres Green Lantern. Et oui il fut un temps où il n’y avait plus qu’un seul Green Lantern (Kyle Rayner) et où le titre était loin d’être la machine à cash, à spin off et à event qu’elle est aujourd’hui. Après une telle révélation, je pense qu’il faut laisser à nos lecteurs les plus jeunes un peu de temps pour s’asseoir et récupérer d’un tel choc.

Toute l’attente autour de Blackest Night naît vraiment à la fin d’un event qui a surpris tout le monde par sa qualité : Sinestro Corps War, en quelques pages dans Green Lantern 25, Geoff Johns nous balance des pans entiers de mythologie à la figure avec l’arrivée des différents corps, de la guerre de lumière et enfin la Blackest Night censée tout engloutir. On n’était alors déjà sur le cul, mais les lecteurs de single (dont je fais partie) eurent une bonne surprise à la fin de l’épisode 25 avec un teaser de Balckest Night qui nous annonce le contenu de l’event à venir … 2 ans à l’avance ! Par la suite Geoff Johns deviendra un habitué de ces teasers, on en a eu par exemple dans Aquaman et Justice League, mais à l’époque ce fut un grand choc.

Si Blackest Night fut dans l’ensemble assez satisfaisant, DC parvenant à nous faire avaler non seulement les séries principales mais en plus des tie ins à foison sans que l’on se lasse, il comportait des faiblesses qui ne dépendait pas vraiment de Johns, comme le rôle de Batman. On sent que Morrison avait gardé ses plans secrets et que Johns a du un peu improviser.

J’ai personnellement quelques trucs qui me sont restés en travers de la gorge, comme le rôle de Superman et Wonder Woman relayés au seconds rôles (encore) alors que Flash était archi mis en avant..Mais dans l’ensemble c’était vraiment fun et l’un des derniers events de l’industrie comics qui tenait à peu près la route. Alors donnez lui sa chance.

Alors la bonne nouvelle est que cet event reste dans la continuité, la mauvaise c’est que certains détails sont flous, comme le fait que dans la continuité DC, il n’y a pas eu de crise, donc pas d’Anti-Monitor, sauf que c’est son énergie qui alimentait la batterie des Black Lantern….et là boum migraine du nerd qui essaye de faire rentrer le cercle de l’ancienne continuité DC dans le carré du New 52…

A l’époque de la sortie de Blackest Night en VF, j’avais écrit (à grande peine) une série d’articles pour les nouveaux lecteurs, vous pouvez trouver l’ensemble des liens ici. Vous pouvez aussi aller vous reprendre le podast spécial Green Lantern. 

GEOFF JOHNS PRESENTE SUPERMAN TOME 1

GJ PRESENTE SUPERMAN 1Date de sortie : 15 février 2013

Épisodes :   Action Comics #844-846, 851 & Annual #10-11

Sollicitation : Un vaisseau spatial s’écrase en plein Metropolis : à l’intérieur, un jeune enfant. Superman prend sous son aile le rescapé et découvre qu’il vient, comme lui, de Krypton. Mais quel est le secret de ce « Dernier Fils » ?

Avis : suite de la semaine Geoff Johns chez Urban avec le début de la réédition du son run  sur Superman. Le pauvre Superman a été plus que maltraité ces dernières… ben en fait toute cette dernière décennie. Peu de scénaristes ont réussi à rendre une copie intéressante et les lecteurs ont plus répondu par leur absence et un bon gros Yawnnnn d’ennui qu’autre chose. C’est le gros problème avec DC, ils ne savent pas rendre le personnage et ses aventures intéressantes. Avec Johns, DC a un peu joué sa dernière carte, à savoir qu’il est, malgré les casseroles qu’il accumule depuis 3 ans, leur auteur majeur depuis 10 ans, celui qui a modelé encore et encore leur univers pour le meilleur et pour le pire.

Le résultat de son run sur Superman fut pour moi…non pas décevant, parce qu’il y a de bonnes choses, mais tout simplement non audacieux. Il n’a vraiment rien tenté de nouveau et s’est essentiellement contenté de ramener des ennemis historiques du héros. On a d’ailleurs atteint le comble du ridicule avec l’arc Brainiac où il a essayé de nous convaincre que c’était leur première rencontre et ce alors que depuis 15 ans, on a eu l’impression qu’il ne se battait que contre lui.

Il y a eu aussi une forte nostalgie pour les films de Richard Donner (ce qui est normal vu qu’il a participé à l’écriture des deux premiers arcs), mais préjudiciables pour moi pour une raison simple : on est plus dans les années 70 et ce qui marchait à l’époque fait vraiment daté aujourd’hui.

Mon arc préféré restera sans aucun doute celui centré sur la légion, qui tout en réintroduisant les amis de Superman et tout un pan de son histoire, mettait bien en avant son sentiment de solitude. On avait donc un arc à la fois énorme et épique, mais aussi très personnel.

Même si ce run n’est plus dans la continuité, du moins partiellement je pense, il reste dans l’ensemble de qualité et donc une perle rare dans le marasme qu’est devenu la franchise Superman depuis 10 ans…

DVD / BLU RAY

DREDD

DREDD-3DDate de sortie : 11 février 2013

Sollicitation : Dans un avenir proche, les Etats-Unis ne sont plus qu’un immense désert irradié. Mega City One est une métropole tentaculaire rongée par le vice. La seule forme d’autorité restante est représentée par les juges, une police urbaine qui cumule toutes les fonctions : flic, juge et bourreau. Une nouvelle drogue se propage, la Slo-Mo, qui permet de percevoir la réalité au ralenti. Sa distribution est contrôlée par Ma-Ma, ancienne prostituée, devenue baronne de la drogue. Dredd, le juge ultime, va se voir assigner une mission dans les environs de la tour de Ma-Ma et va devoir s’y confronter.

Avis : I’M THE LAW (ou la LOI C’EST MOI dans notre bon vieux français à nous), c’est par cette réplique culte que Silvester Stallone marqua d’une trace indélébile le milieu des années 90 lors de la sortie de Judge Dredd. Bien sûr quand je dis trace indélébile, ce n’est pas vraiment dans le bon sens, plutôt le genre tâche que chef d’oeuvre du 7e art… Bien entendu avant le dit film, qui malgré tout se laisse regarder comme un bon gros délire (surtout avec le recul de l’âge où on se dit, mince on s’autorisait des choses avant…), il y avait le comic-book publié par l’éditeur anglais dans le mag 2000.AD. Bien que publié avec un tirage archi confidentiel, le mag a toujours une espèce d’aura qui le fait perdurer encore de nos jours. Judge Dredd est bien entendu un de ses porte-étendards depuis sa création il y a plus de 30 ans.

Et là vous vous dites, ouh là un film qui sort directement en DVD, en général c’est pas bon signe niveau qualité, notamment quand le film a été un bide partout où il est sorti. Sauf que, sauf que… ben il a de très bonnes critiques et les 4, 5 personnes qui l’ont vu dans le monde en disent le plus grand bien.

Film apparemment ultra-violent mais sans complexe, porté par un Karl Urban qui n’enlève jamais son casque (comme dans la BD), le film semble tenir ses promesses. Ce qui m’attire personnellement c’est que le scénario est signé Alex Garland (qui qui c’est ce monsieur vous me direz), juste un anglais qui a signé quelques très bons scripts, notamment celui du très sous estimé Sunshine qui est un film que j’adore (je vous le recommande au passage).

Je pense qu’on peut dire que c’est un film réservé aux enfants des années 80 comme nous, élevés aux action-hero décomplexés.

A propos Sam 2066 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

3 Comments

    • Ils nous avaient déjà fait le même coup avec X-Infernus, mini-série sympathique mais qui aurait dû être publiée en kiosque vu qu’elle découlait de la série New X-Men et qu’elle avait des conséquences dans cette même séries et dans Uncanny X-Men.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.