Guide de lecture Comics VO : semaine du 27 Mars 2013

DC COMICS

AQUAMAN 18

AQ_18_not-finalScénario : Geoff Johns

Dessin : Paul Pelletier

Sollicitation : The critically-acclaimed adventures of Aquaman continue with “DEATH OF A KING.” Unfolding out of the events of “THRONE OF ATLANTIS” comes a mystery that sends Aquaman to the ends of the Earth to solve an ancient murder—one that will reveal a horrific truth about Arthur Curry and threaten those closest to him today.  Plus, Mera has a quest of her own involving a long-forgotten adversary of Aquaman.

Avis : je pense que nous pouvons dire qu’avec cet épisode débute vraiment le 4e grand arc de Geoff Johns sur Aquaman. Depuis ses premiers épisodes, le scénariste s’évertue à faire en sorte que tout le monde commence vraiment à prendre le personnage au sérieux et pour cela il a considérablement relevé le niveau des menaces qui viennent des royaumes sous marins, car  après tout un héros n’est jamais aussi grand que les menaces qu’il combat. Bien que Johns ait vu son talent quelque peu décliné ces dernières années, notamment sur les séries Justice League qui sont sympathiques mais ne parviennent pas à recréer le côté épique que le scénariste insufflait dans la JSA il y a encore quelques années, le scénariste est tout de même parvenu à rendre charismatique des ennemis d’Aquaman qui auparavant étaient des blagues vivantes. Black Manta : ridicule avec son masque à deux balles, Ocean Master : sérieux mec ?

De la même manière qu’il l’avait fait avec Sinestro il y a quelques années, l’auteur a rendu à ces deux personnages leur lustre et surtout une dangerosité plus vue dans des comics depuis longtemps. Oui mais après ? c’est un peu le souci avec ce personnage qui n’a jamais disposé d’une gallerie d’ennemis vraiment fournie faute de séries vraiment assez longues pour le lui créer. Même la série animée par Peter David dans les années 90 n’a  pas survécu au delà des 75 numéros…

Avec cet arc nous entrons donc dans de l’inédit, puisque Johns ne pourra pas recycler d’ennemis du passé, mais devra en créer comme il l’a fait avec la race des Trench…en espérant que ces nouveaux ennemis servent un peu mieux le récit que les Trench qui ont surtout servi de chair à canon pour le moment. Ce nouvel ennemi, aperçu dans l’ombre à la fin du précédent épisode sera sans doute lié aux mystères qui entourent la disparition d’Atlantis. Mystères qui représentent l’intrigue principale du run de l’auteur sur la série.

A suivre donc.

BATMAN INCORPORATED 9

BMINC_Cv9_varScénario : Grant Morrison

Dessin : Chris Burnham

Sollicitation : The fallout from last month’s shocking turn of events has Batman on the run!  Is The Dark Knight a murderer?

Avis : au moment où vous lirez ces lignes, il est peu probable que vous ignoriez l’évènement qui agite le monde de Batman est issu de ce titre [SPOILER] : Damian, le fils de Batman et dernier Robin en date, est …[sérieux c’est SPOILER, je sais ce que j’ai dit en début de phrase mais je préfère vous avertir encore] mort !

Une idée apparemment présente dans l’esprit de Morrison depuis le début de son sur Batman il y a presque 7 ans de cela (et oui déjà). Tombé amoureux de sa création, l’auteur n’a cessé de repousser cette histoire, qui aurait du en fait intervenir dès la fin du premier arc de Morrison, mais cette fois il ne pouvait plus y couper.

L’ironie dans cette histoire est qu’au final, Morrison aura peu écrit Bruce Wayne interagissant avec son fils. On les voit réunis dans le premier arc de Morrison, puis le personnage disparaît jusqu’à Batman RIP. Une fois Bruce disparu lors de Final Crisis, Morrison ramènera vraiment Damian pour le faire bosser avec Dick Grayson qui assume alors le rôle de Batman. Lorsque Bruce finit par revenir, il apparaît clair que Damian apprécie sa collaboration avec Dick et que travailler avec Bruce s’avère presque impossible, si bien que le personnage est presque absent de Batman Inc. Il ne reviendra vraiment que dans le second volume de Batman Inc. Ces 8  épisodes étaient donc la première fois où nous voyons vraiment Morrison écrire les deux personnages ensemble.

Le scénarite qui aura le plus contribué à la construction de la relation père/fils entre Bruce et Damian est sans conteste Peter Tomasi dans la série Batman & Robin, qui du coup devient bien plus importante au vu des dernièrs événements. L’auteur a vraiment réussi quelque chose au cours des 18 épisodes parus depuis le relaunch et la disparition de Damian n’aurait sans doute pas la même résonance sans le travail de ce scénariste.

Enfin l’autre aspect ironique est de voir combien Batman Inc était assez ignoré ces derniers mois, ce qui se traduisait dans des ventes déclinantes. Alors que la série Batman, notamment au moment de l’arc Death of the family, voyait ses ventes grimper. Batman Inc était perçue comme une série de second rang presque complètement déconnectée de la continuité DC. La suite on la connaît, comme je m’y attendais , la fin de Death of the family a profondément déçu le lectorat par le manque de prise de risques de Snyder alors que Morrison de son côté apporte le vent du changement !

Avec cet épisode débute par ailleurs le dernier quart de la série de Morrison qui selon ses dires va mettre en scène la vengeance de Batman :  ça va chauffer dur dans les prochains mois !!!

BATMAN THE DARK KNIGHT 18

BMTDK_Cv18Scénario : Gregg Hurwitz

Dessin : Ethan Van Sciver

Sollicitation : The terrifying tale of the Mad Hatter’s origin continues! Batman is still two steps behind the Hatter’s current reign of terror…will Catwoman’s interference make it three?

Avis : suite de l’arc sur le chapelier fou, une histoire où le scénariste essaye de faire monter la tension avec un récit assez malsain. Comme dans le précédent arc centré sur l’épouvantail, nous sont narrées les origines, version New 52, du personnage dans un récit archi décompressé. Et encore une fois comme dans le précédent arc, si l’histoire a ses bons côtés, la décompression exercée est vraiment lassante et source d’une assez grande frustration à la lecture des épisodes single.

Je vous conseillerai donc d’attendre le Trade (VO ou VF) pour vous plonger dedans. La narration de Hurwitzz lorgne beaucoup sur le cinéma, or quand on regarde un film on ne le fait pas par segment de 20 min avec un écart d’un mois entre chaque vision. Il faut donc lire les épisodes d’une traite sans pause.

A noter aussi la sortie de : 

– JUSTICE LEAGUE DARK, de Jeff Lemire, Ray Fawkes & Mikel Janin, conclusion de l’arc en cours et il était temps, car il n’a guère été passionnant !

– RED LANTERNS 18, de Peter Milligan et Miguel Sepulveda, où l’on continue le crossover actuel qui est l’un des plus répétitifs vu ces dernières années…

– SUPERMAN 18, de Scott Lobdell et Kenneth Rocafort, plus de H’el on Earth, promis, juré c’est fini !!

– TALON 6, de Scott Snyder, James Thynion IV et Guillem March, suite de la confrontation entre notre Talon et le meilleur tueur de la cour des hiboux, avec Batman en toile de fond…

IMAGE COMICS

EAST OF WEST 1

EoW 1Scénario : Jonathan Hickman

Dessin : NICK DRAGOTTA.

Sollicitation : « OUT OF THE WASTELAND ».The things that divide us are stronger than the things that unite us. A Sci-Fi Western set in a dystopian America where all hope for the future rests in the Four Horsemen of the Apocalypse…who just happen to be trying to kill the President of the United States. One of the most exciting new books of the year, this is EAST OF WEST, a brand new, ongoing, monthly comic from the award-winning team of Marvel’s FF, JONATHAN HICKMAN and NICK DRAGOTTA.

Avis : apparemment Jonathan Hickman n’a pas encore assez de travail entre ses deux séries Avengers et Manhattan Projects, son autre creattor owned, non il lui faut encore plus de choses. Et comme de bien entendu cette nouvelle série a l’air complètement azimuté du ciboulot : ainsi le titre est situé dans le futur et met en scène les cavaliers de l’apocalypse dans un « western sci fi… » tout est dit je pense.

A l’image de ce qu’il fait sur MP, il faut s’attendre à absolument tout dans cette nouvelle série, qui est une ongoing. En ce qui me concerne je vais me jeter dessus sans la moindre hésitation. D’une part parce que je suis un grand fan du travail de Hickman et d’autre part parce que le pitch a l’air vraiment original.

Fortement recommandé !

MORNING GLORIES 25

MG 25Scénario : Nick Spencer

Dessin : Joe Eisma

Sollicitation : DOUBLE-SIZED 25th ISSUE – and the Season One Finale! Featuring three interconnected covers by rising superstar RODIN ESQUEJO!

Avis : c’est sans aucun doute l’un des épisodes les plus importants de la série qui va sortir cette semaine. Depuis le début Nick Spencer n’a cessé de dire qu’il avait conçu Morning Glories à l’image d’une série TV, en saisons bien découpées, à priori 4, avec à l’image de ce qui se passe sur le petit écran, des season finales passablement énormes.

Or depuis plus de deux ans maintenant, le scénariste a crée une gigantesque toiles d’intrigues dans ce titre, à tel point que la série en est devenue presque illisible, les nombreux personnages ne cessant de faire des références constantes à des points de l’histoire tenus secrets par le scénariste, ou a mener des actions sans logique apparente à part le fait de faire partie d’un plan dont nous ne connaissons rien.

Bref Spencer nous a volontairement tenus dans le noir alors qu’il s’escrimait à ne nous montrer que le sommet de l’iceberg d’une intrigue encore plus vaste. Avec l’arrivée de la fin de cette première saison, il a cependant commencé à nous donner des clés, notamment dans l’épisode 24, où la réelle identité d’un acteur du passé de certains personnage a été rendu plus claire (oui moi aussi je ne suis pas limpide mais la révélation n’est pas simple).

Une chose est sûre, l’attente est grande autour de cette série, notamment au regard du passif de certaines séries bâties autour de mystères annoncés comme énormes et qui au final ont fait pssshhhhiittt. Le scénariste n’ a donc pas intérêt à se louper au risque de s’exposer à la déception de pas mal de lecteurs.

MARVEL COMICS

GUARDIANS OF THE GALAXY 1

GoG 1Scénario : Brian Michael Bendis

Dessin : Steve McNiven

Sollicitation : There’s a new rule in the galaxy: No one touches Earth! No one!! Why has Earth become the most important planet in the Galaxy? That’s what the Guardians of the Galaxy are going to find out!! Join the brightest stars in the Marvel universe: Star Lord, Gamora, Drax, Rocket Raccoon, Groot and–wait for it–Iron-Man, as they embark upon one of the most explosive and eye-opening chapters of Marvel NOW! These galactic Avengers are going to discover secrets that will rattle Marvel readers for years to come! Why wait for the movie? It all starts here!

Avis : après le 0.1 il y a quelques semaines, il fallait y penser à une telle numération tout de même !!!, et le relaunch de Nova en parallèle, voici donc le 1er vrai numéro du relaunch de Guardians of The galaxy par Brian Michael Bendis. Une chose est sûre le scénariste est clairement attendu au tournant tant le run de Dan Abnett et Andy Lanning lors du précédent volume a été apprécié.

Les choses ont assez mal démarrés puisque le scénariste s’est permis de ramener sans explication pour le moment Thanos et Star Lord en contradiction totale avec la conclusion de Thanos Imperative. Tout comme le retour de Nova qui contredit cette fin, puisqu’on s’en souvient Star Lord et Nova (Richard Rider) s’étaient sacrifiés pour enfermer Thanos dans le Cancer Verse. Pour se faire Nova avait notamment réquisitionné tout le pouvoir du Nova Corps, alors comment ce pouvoir peut il réapparaître ?

Bref il y a pas mal de trous dans ces retours ! et rien ne dit que les scénaristes sont disposés à les combler tant j’ai l’impression qu’ils préfèrent partir sur leurs intrigues, basées dans les deux cas sur les paternels des héros, et abandonner toute référence aux runs précédents…C’est bien dommage et assez peu respectueux.

En tout cas avec l’arrivée du film en 2014, Marvel semble bien décidé à développer sa franchise espace et autres et a nommé ses auteurs les plus célèbres pour attirer du monde. Sur GoG, le scénariste phare de Marvel depuis 10 ans, Bendis est associé à McNiven. Au moins ce sera joli à regarder. A mon sens, les épisodes de Bendis qui seront sans doute décompressés à mort souffriront assez vite de la comparaison avec ceux de Dan Abnett et Andy Lanning bien plus rythmés…

A voir cependant, on est pas à l’abris d’une bonne surprise, d’autant que Bendis ces temps peut se montrer inspiré, mais de manière assez irrégulière.

UNCANNY AVENGERS 5

UA 5Scénario : Rick Remender

Dessin : Olivier Coipel

Sollicitation : Wonder Man, Wasp and Sunfire join the team just in time for Grim Reaper’s revenge! Tension between the team builds as Havok’s leadership is questioned! The death of a major character at the hands of an Avenger in broad daylight!

Avis : manifestement Remender semble décider à amener dans l’équipe les personnages que j’apprécie le moins, ou dont je me contrefous le plus dans l’univers Marvel. Après Havoc, dont je ne me contrebas l’asperge, c’est au tour de Wonder Man qui tiens n’est plus dingo ?! Wasp dont l’absence …ne manquait à personne ou encore Sunfire qui ne manquait pas à grand monde non plus !

Ça c’est du côté des gentils, et c’est pareil du côté des vilains, puisque le scénariste nous ramène oh ouais génial, Grim Reaper, plus vu depuis…ben le run de Kurt Busiek il y a presque 10 ans de ça et vous savez quoi ? il nous manquait pas non plus !!!

Donc au programme de cet épisode des personnages dont on se contrefout et une seule bonne raison de lire : le dessinateur Olivier Coipel.

 WOLVERINE AND THE X-MEN 27

WATXM27Scénario : Jason Aaron

Dessin : Ramon Perez

Sollicitation : Jason Aaron and Eisner-Award winning best artist Ramon Pérez continue the arc that readers will remember for years to come.Dog Logan is back and Wolverine is in for a world of hurt.The students are on their own in the Savage Land with no supervision. Uh-oh.

Avis : il devient assez difficile ces derniers temps de parler de manière aussi enthousiaste qu’auparavant de cette série. En effet les histoires assez délirantes et bien remplies de Jason Aaron ont laissé la place à des épisodes bien plus conventionnels. Cela apparaît assez nettement avec le retour de Dog, frangin humain de Wolverine, qui nous a raconté ses origines tout en combattant Logan dans le précédent épisode, tout cela sans véritable surprise étonnante.

Bien que la dernière page apportera des développements intéressants, elle n’apportait pas le grain de folie que l’on attendait. Il semblerait bien que le départ de Chris Bachalo, et un rythme de publication assez élevé exigé par Marvel, ait quelqu’un peu atténué l’entrain du scénariste pour ce titre. C’est bien dommage au vu de tout ce que la première année de la série avait démontré.

En tout cas comme le précédent arc, ces épisodes sont sympathiques sans être follement entrainant, et il faudra sans doute attendre la saga du Hellfire Club pour voir une réelle amélioration.

En probation donc.

A noter aussi la sortie de :

 – AGE OF ULTRON 3, de Brian Michael Bendis et Bryan Hitch, l’épisode 2 a essentiellement ralenti la progression de l’intrigue sans apporter grand chose. Il s’agissait de ménager l’arrivée de la dernière page : les héros ont un plan, la contre offensive va pouvoir commencer.

– POWERS BUREAU  3,de Brian Michael Bendis et Michael Avon Oeming, non encore une fois vous ne rêvez pas, un nouvel épisode de Powers va vraiment sortir moins de 3 ans après le précédent …c’est une bonne chose d’autant que le nouveau statut quo de la série où Walker et Pilgrim sont désormais des agents fédéraux apportent des histoires nouvelles intéressantes. Immanquable comme d’hab …quand ça veut bien sortir !

A propos Sam 2070 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

5 Comments

  1. Salut Sam, merci pour cet énième guide de lecture !
    Je voulais te demander, penses-tu que la série Batman The Dark Knight soit un bon achat en VF chez Urban (le tome 1 est sorti en fin d’année dernière) ?
    Merci d’avance !

    • Cela dépend c’est cela le problème. En ce qui me concerne j’aurais plutôt tendance à le déconseiller. Mais le problème est que je suis maintenant un vieux lecteur de Batman (j’ai commencé il y a plus de 10 ans) et du coup mes exigences sont plus élevées.

      Graphiquement la série est signée David Finch et est vraiment réussie, le problème vient du scénario que je juge assez simpliste et avant tout là pour mettre en avant le trait de Finch.

      Cela dépend donc de ce que tu veux, si tu ne connais pas trop Batman et qu’une histoire de base te suffit, alors cela ira car le dessin rattrapera l’ensemble et masquera le petit manque de fond. Mais si tu débutes, j’aurais plutôt tendance à te conseiller :

      – le batman de SNyder
      – Dark Halloween, Dark Victory et même Hush tiens (bientôt publié en VF sous le nom de silence) de Jeph Loeb
      – Batman : Year one

      Ces titres sont une bonne base pour commencer et entrer dans l’univers de Batman.
      Comme tu peux le voir je suis plus mitigé sur cette série Dark Knight et te conseillerai de zapper le tome 1 et de commencer avec le tome 2 qui devrait voir le début du run de Hurwit au scénario

  2. « Même la série [Aquaman] animée par Peter David dans les années 90 n’a  pas survécu au delà des 75 numéros… » : 75 numéros c’est quand même pas rien justement, surtout pour un héros soit-disant mal-aimé ! D’ailleurs si Urban Comics voulait nous sortir un Peter David Présente Aquaman… A bon entendeur 😉 Les ennemis de The Trench étaient une bonne menace mais ils lorgnaient un peu trop  du côté de Piranha 3D pour leurs origines…
     
    Gregg Hurwitz a-t-il fini par rendre Batman: The Dark Knight lisible ?
     
    East of West ça a l’air bien barré, j’ai hâte de voir ça ! Je pense qu’on peut déjà tabler sur une sortie chez Delcourt !
     
    Tout-à-fait d’accord pour les problèmes de temporalité de Guardians of the Galaxy et surtout Nova : pour le premier je me demande un peu où placer les histoires actuelles estampillées Infinite Comics, avant leur retour dans Avengers Assemble ? Entre Avengers Assemble et Guardians of the Galaxy #0.1 ?
    Pour Nova c’est encore pire, qu’on ait jamais entendu parlé des Black Novas ok, à l’image de Green Lantern l’univers de Nova se construit de manière empirique depuis le début et il s’agit là d’un commando secret à priori, mais Richard Rider a toujours été présenté comme le premier Nova humain et aurait sans doute dû découvrir que l’existence du père Alexander lorsqu’il avait Worldmind en tête. Mais la vraie incohérence dans Nova, c’est le partenariat entre Rocket et Gamora qui existerait depuis quinze ans, non seulement à ma connaissance ils ne se sont pas fréquentés avant récemment mais en plus je ne pense pas qu’ils étaient déjà actifs à cette époque (au moins pour Rocket) ! Mais bon, on va pas se priver d’une bonne histoire malgré ces bugs de continuité…
     
    Autant pour Waps et Wonder Man je m’en fous, autant je suis curieux de voir ce que Remender veut faire de Sunfire, un personnage sous-exploité depuis toujours. Le Grim Reaper on l’a pas revu durant le Dark Reign ?
     

    • Gregg Hurwitz a-t-il fini par rendre Batman: The Dark Knight lisible ?

      Réponse simple: oui… en Trade. Comme je l’ai écrit le scénario est assez décompressé en épisode single mais ces arcs fonctionneront vraiment bien une fois rassemblé en Trade. Donc je conseillerai d’attendre la suite de la parution Urban. Maintenant que le second arc avec l’épouvantail est fini, je pense que cela ne devrait plus être long, je pense vers la rentrée

      Pour le Grim reaper, peut être est il apparu lors du dark reign, j’ai assez largement zappé cette période, c’est à cette époque que j’ai vraiment commencé à moins lire de Marvel, donc c’est possible

  3. Un guess pour Age of Ultron: on va avoir un effet à la House of M. Un truc totalement annulé à la fin mais avec des conséquences quand même.
    Je vais jeter un oeil sur ce East of West Hickman + thème qui me parle c’est un immanquable!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.