Guide de lecture Comics VF : semaine du 1er Avril 2014

AKILEOS

FEAR AGENT INTEGRALE TOME 2

FA2 192x300 Guide de lecture Comics VF : semaine du 17 Mars 2014 Date de sortie : 03 avril 2014

Prix :  30€/352 pages

Scénario : Rick Remender

Dessin : Jerome Opena & Tony Moore

Sollicitation : Heath Huston est le dernier des Fear Agent, cette unité d’élite texane formée il y a cinquante ans pour défendre la Terre contre les menaces extra-terrestres. La fonction a depuis perdu de son lustre et en ce qui concerne l’homme, ce n’est guère plus reluisant. Le soldat émérite s’est fait mercenaire imbibé, exterminateur d’aliens sur commande, assisté de la charmante I.A. de sa fusée de transport et d’une bouteille de Jack Daniels. Le soiffard de combat n’est pas loin de sombrer lorsqu’il se trouve projeté au coeur d’une conspiration ourdie par des amibes tueuses visant évidemment à anéantir l’humanité…

Avis : si les dieux des comics sont avec nous, nous devrions voir débarquer la seconde intégrale consacrée à Fear Agent chez Akileos…et ce plus d’un an après sa sortie attendue. Au crédit d’Akileos, cela fait un moment que le matos est prêt de leur côté. Les difficultés trouveraient leur source du côté US et notamment l’éditeur Dark Horse qui a retardé à plusieurs reprises la sortie de ce tome aux USA. Maintenant que tout est réglé, le tome débarque en VF et verra la conclusion des aventures SF/Hardcore de Heath Huston. Dans le premier tome Remender nous a décrit les évènements qui ont mené l’ancien boss des Fear Agent, résistance humaine lors de l’invasion de la Terre par des envahisseurs aliens, à devenir la loque humaine perpétuellement bourré que l’on découvrait au début…Et on peut dire que Remender n’a pas ménagé son personnage en lui collant les pires merdes  dans son casier !  Avec ce second tome, nous allons assister à la vieillesse de Heath et vu la vie qu’il a connu, on peut difficilement penser qu’elle sera sans peine, pas avec autant de gens qui veulent sa peau au travers de la galaxie.

Fear Agent a souvent été proclamé par Remender comme son projet le plus personnel, mais aussi le plus abouti. Au vu de la qualité du premier tome, difficile de dire le contraire ! Comme à son habitude, Remender a construit un récit parfaitement balisé dont il maîtrise l’ensemble des étapes, avec à son coeur un personnage profondément humain en quête de rédemption. Il faut vraiment souligner l’importance que revêt Fear Agent dans la carrière de Remender mais et aussi quelque part pour l’industrie des comics. En effet le ton du bouquin est vraiment inspiré des pulps SF des années 50, un genre qui était complètement délaissé par les comics depuis des années, au moment où Remender, Moore et Opena ont crée Fear Agent en grande partie pour combler ce vide.

En un sens, Fear Agent a permis de faire sauter un verrou en prouvant que oui les comics pouvaient faire de la SF sans inviter des super-héros dedans. Le message a bien été reçu puisqu’aujourd’hui le genre déploie à nouveau ses ailes inspirées dans les comics. Pour le plus grand bonheur des lecteurs.

Verdict : à posséder !!! et oui je reposte mon commentaire d’il y a deux semaines, car la série mérite vraiment toute l’attention possible. Le premier tome de cette intégrale est toujours disponible. Donc vraiment, donnez lui sa chance. Et adressons nos prières et offrandes au(x) dieu(x) des comics pour que ce bouquin sorte bien à la date annoncée…

DELCOURT COMICS

Hellboy en enfer 1. Secrets de famille

HELLBOY 196x300 Guide de lecture Comics VF : semaine du 24 Mars 2014

Date de sortie : 02 Avril 2014

Prix : 15,95€/160 pages

Scénario : Mike Mignola

Dessin : Mike Mignola

Sollicitation : Après avoir sauvé l’Humanité, au risque de sacrifier la Grande-Bretagne et au péril de sa vie, Hellboy est mort. Condamné à rester en Enfer, il retrouve un certain nombre de visages connus, des âmes damnées, des fantômes du passé, et un trône qui n’attend que lui. Mais Hellboy est-il prêt à monter sur celui-ci pour régner sur les Enfers ? Un voyage infernal assuré par le maestro Mike Mignola.

Avis : après le très très réussi dernier tome d’Hellboy qui voyait …la mort du personnage !!! Mike Mignola reprend entièrement le contrôle de sa création, puisque le grand monsieur est de retour au dessin après avoir laissé cette charge à l’excellent Duncan Fregedo. Etant donné le peu d’épisodes sortis aux USA, Mignola n’ayant encore signés que 5 épisodes en un peu plus d’un an, Delcourt se voit contraint de découper cette saga en plusieurs parties…Ce n’est pas un mal tant j’ai l’impression que l’auteur a décidé de développer son intrigue dans la durée. Il ne faut pas donc pas s’attendre à ce que le personnage ressorte de l’enfer de sitôt..s’il en ressort un jour !!!

Au niveau du scénario de ce premier tome, autant le dire : c’est bien barré. Mignola sombre encore plus dans le symbolique que d’habitude et de sérieuses connaissances sur l’univers d’Hellboy, mais aussi sur la culture populaire  américaine sont nécessaires pour plonger dans ce tome, qui sollicite pas mal les neurones du lecteur, alors qu’Hellboy multiplie les rencontres plus étranges les unes que les autres. Sans aucun doute les épisodes les plus réfléchis de la série et un incontournable pour les fans de la saga.

Verdict : à posséder, mais attention pour connaisseurs avertis. Comme pour Fear Agent, je reposte ici mon commentaire, de la semaine passée, car c’est du Hellboy, c’est du Mignola, un combo toujours gagnant.

Star Wars tome 2 – Haute trahison

Star Wars tome 2 - Haute trahisonDate de sortie : 02 Avril 2014

Prix : 14.95€/144 pages

Scénario : Brian Wood

Dessin : Carlos D’ANDA & Ryan KELLY

Sollicitation : Luke Skywalker et Wedge Antilles se laissent capturer par l’Empire pour découvrir comment le Colonel traque leurs actions. Dark Vador envoie un de ses sbires pour espionner ses propres troupes, pendant que Han Solo et Chewbacca doivent faire face à Boba Fett… Suite de cette nouvelle série qui se situe juste après La Guerre des Étoiles, écrite par Brian « DMZ » Wood. 

Avis : pas d’avis, je préfère vous renvoyer vers la critique de Loïc du premier tome, qui avait bien aimé le titre écrit par Brian Wood.

Verdict : pour les connaisseurs.

Glory

GLORYDate de sortie : 02 Avril 2014

Prix : 27.95€/288 pages

Scénario : Joe Keatinge

Dessin : Ross Campbell

Sollicitation : Glory, alias Gloriana Demeter, est une super-héroïne issue de l’union entre la reine des Amazones et le Seigneur des Enfers. Après avoir disparu pendant une décennie entière, Glory est découverte par une jeune journaliste. Elle réveille alors non seulement ceux qui la tenaient à l’écart du monde… mais aussi la moitié démoniaque qui sommeille en elle ! Et les ennuis ne font que commencer.

Avis : ahhhhhhhh, quelle joie de voir arriver cette excellente série en VF. Encore une fois, Delcourt prouve la qualité de ses choix édito !!! avec ce qui est sans doute l’une des meilleures séries Image de ces dernières années. On peut le dire, cette série et ce personnage reviennent de loin, de très très loin !!! une contrée étrange et dangereuse appelée : les années 90…

Cette époque voit une évolution radicale de la représentation physionomique humaine dans les comics mainstream. Les hommes se voient tous bardés de flingues plus grands qu’eux et de muscles suffisamment imposants pour porter tout l’attirail…Quant aux femmes…disons que si vous étiez un ado dans les années 90, vous avez sans doute fait votre entrée dans la puberté devant quelqu’unes des naïades peu vêtues aux formes impossibles de ces années …En général des jambes qui n’en finissent plus, une taille que même les guêpes leur enviaient, si bien que l’on pouvait se demander ou était passé leurs organes internes…en fait si, on savait…tout était remonté au niveau de la cache thoracique pour remplir des sous-tifs soumis à une pression au cm carré plus importante qu’au fond de l’océan…Bref c’était du n’importe quoi, une pure représentation de fantasmes masculins…

C’est dans cette ère bien étrange que débarque le personnage de Glory « créée » par Rob Liefeld…Et par créée, il faut comprendre qu’il a pris le personnage de WW, qu’il l’a hyper sexualisé, a changé quelques détails physiques, son nom et roulez jeunesse…Bien évidemment il n’en sortira pas grand chose et le titre sombrera avec toutes les autres de Liefeld…Alan Moore se pencha une première fois sur le jeune personnage dans son revival à la fin des années 90, mais la faillite du label de Liefeld eut raison des plans du scénariste…

Arrive la fin des années 2000, et certains responsables d’Image propose à un Liefeld qui vient de revenir de reprendre certains des titres de son label Extreme et de les confier à de jeunes auteurs (ou pas) talentueux. Sans trop y croire donc sont relancés des séries comme Supreme (par Larsen), Prophet (par Graham et Roy ) et donc enfin Glory…Et à la surprise générale ces séries sont des bijoux d’inventivité et d’imagination . Avec Prophet, Glory s’impose vite comme l’une des meilleures séries de ce relaunch et les auteurs comme des gens à surveiller de près…L’idée de Keatinge est en fait simple et géniale à la fois : reprendre l’univers et pousser l’idée WW chez Image à l’extrême…sauf que fini la naïade sous alimentée des années 90, Glory se transforme en descendante de races aliens (amazones et démons anciens) au physique body-buildés, qui a débarqué sur Terre au moment de la seconde guerre mondiale et qui après des décennies d’activité a mystérieusement disparue au point que tout le monde pense qu’elle n’est qu’une légende urbaine.  Keatinge fait une espèce de synthèse de toutes les époques de WW de manière très maligne dans un récit passionnant, ou une Glory en piteux état doit lutter contre le retour de son paternel…sauf que les choses ne sont pas si simples et que l’héroïne cache pas mal de secrets sur sont passé mais aussi sur sa nature.

Vous trouverez ici dans ce tome les 12 épisodes signés par Keatinge et Campbell qui représente l’ensemble de leur prestation sur le titre. Delcourt a choisi de tout rassembler en un seul tome, ce que je trouve vraiment adapté, tant les épisodes se dévorent à grande vitesse. Une fois plongé dans cet univers on n’a aucune envie d’en ressortir. Enfin à noter que le récit est souvent d’une violence assez visuelle, donc pas pour tout le monde. Disons que c’est à peu près d’un niveau de violence d’un Invincible. Je le répète la série est un petit bijoux, donc à ne pas rater !!!

Verdict : à posséder !

The Goon 11. Complaintes et lamentations

The Goon 11. Complaintes et lamentationsDate de sortie : 02 Avril 2014

Prix : 15.95€/160 pages

Scénario : Eric Powell

Dessin : Eric Powell

Sollicitation : Vous pensiez tout savoir du Goon, mais son histoire ne s’arrête pas là. Comment est-il devenu le fils adoptif de sa tante ? Quelle tragédie les lie à jamais ? Découvrez le véritable passé de la créature d’Eric Powell ! Au programme : des zombies rockeurs, des super-héros décalés, sans oublier le très attendu Satan’s Sodomy Baby… The Goon est bel et bien de retour !

Avis : pas d’avis, oui je sais, je sais, je n’ai toujours pas commencé à lire The Goon. Comme je le dis à chaque nouveau tome : c’est sur LA LISTE !!!

Verdict : pour les connaisseurs, plus malins que moi qui ont déjà commencé à lire le titre…

PANINI COMICS

INFINITY 2

INFINITY 2Date de Sortie : 1er avril 2014

Prix :  4,30€/64 pages

Épisodes :  Infinity 2 ; Infinity: Against the Tide 1, 2(I))

Sollicitation : Tandis que les Avengers poursuivent leur combat contre les Bâtisseurs, Corvus Glaive se rend sur Attilan, la cité des Inhumains ! Puis, sur une planète Skrull, le Silver Surfer assiste impuissant à l’attaque des Alephs. Par Jonathan Hickman, Jerome Opeña, Dustin Weaver, Jason Latour, Agustin Alessio et Rock-He Kim.

Avis : au moment d’écrire cet avis, je me rends compte combien il est difficile de donner un avis de fond sur Infinity en grande partie en raison du style narratif adopté par Hickman. En général, dans les comics nous avons une narration de type immersive, c’est à dure au travers du point du vue des personnages, en général le héros principal dans une série solo, ou plusieurs dans une série de groupe.

Or Hickman a adopté un mode de narration extérieure. C’est quelque chose qu’on lui reproche depuis son arrivée sur les titres Avengers, car cela entraîne une distance par rapport tant aux histoires qu’aux personnages, si bien que tout cela apparaît profondément impersonnel. Il accentue cette pratique avec Infinity, mais cela fonctionne bien mieux ici, pour la simple et bonne raison que les histoires sont bien plus intéressantes…on a en fait enfin l’impression qu’il se passe quelque chose.

De fait dans ce second épisode Hickman continue à avancer ses nombreux, très nombreux pions puisqu’il continue de diviser l’action entre l’espace et la guerre contre les Builders et la Terre et l’invasion de Thanos. La narration est réellement particulière car outre cet aspect « distance » par rapport à l’action, nous n’avons pas vraiment un déroulé linéaire, mais plus une sélection de moments clés qui font avancer l’intrigue…

Peu importe la raison, cela fonctionne avec Infinity, même si nous sommes encore dans de la construction d’histoire et qu’il faudra vraiment attendre la fin de l’épisode 3 pour atteindre un nouveau palier pour passer « d’histoire vraiment agréable » à « XXX mais c’est génial !!!! ».

Verdict : à posséder

AVENGERS 10 

AVENGERS 10Date de Sortie : 1er avril 2014

Prix :  4,80€/112 pages

Épisodes :  Avengers (2013) 19 ; New Avengers (2013) 10 ; Secret Avengers (2013) 9 ; Young Avengers (2013) 11 ; Captain America : Hail Hydra 1

Sollicitation : Découvrez le sort de l’Alliance Galactique et des Avengers face aux Batisseurs ! Et qu’en est-il de la Terre, attaquée par Thanos et son armée ? Nous célébrons aussi le nouveau film sur Captain America avec le début de la mini-série Hail Hydra. Et les Secret Avengers et les Young Avengers sont toujours là ! Par Hickman, Yu, Deodato, Gillen, McKelvie, Spencer, Guice et d’autres.

Avis : deux intrigues et deux séries ? Hickman ne s’est pas pris la tête dans la division des tâches. Ainsi Avengers apporte des compléments d’informations sur la guerre spatiale contre les Builders, avec une emphase particulière ici sur le sort de Captain Marvel et de son groupe à l’issue du premier épisode mais aussi sur les manigances internes au conseil de guerre qui réunit les différentes races…avec le lot de trahison et complots que cela engendre.

Du côté New Avengers, Hickman suite essentiellement le déroulé de l’invasion de Thanos, avec notamment la raison de sa présence sur Terre, vous savez au delà de tuer tout un tas de gens…et la réaction des Illuminati…qui doivent continuer leurs autres problèmes de dissensions internes …et vous savez la fin de l’univers…

Comme cela a déjà été dit, mais doit être répété, Avengers et New Avengers sont des complètement vraiment importants à la compréhension de l’intrigue globale. Hickman a vraiment conçu ce crossover comme une saga en 18 parties, pas simplement en 6…

Du côté non Infinity…Secret Avengers revient, enfin, sur le devenir de Daisy Jonhson après qu’elle ait été viré sans ménagement de la direction du SHIELD…on voit d’une part combien elle tient de Nick Fury, puisque bien évidemment elle va continuer à agir dans l’ombre…et d’autre part les alliés triés sur le volet qu’elle va se choisir…La série monte vraiment en puissance depuis l’épisode 4/5…avant de retomber le mois prochain, puisque Marvel n’a rien trouver de mieux que d’interrompre les intrigues en cours pour coller des épisodes ties-in à Infinity…oui merci pour ça !!!

Pas grand chose à dire sur Young Avengers, sauf que j’ai du mal avec ces derniers épisodes et début d’une mini sur Cap totalement inconnue au bataillon. Je ne vois pas trop pourquoi Panini vient nous l’ajouter, oui je sais il faut compléter le mag puisqu’au lieu de deux épisodes d’Avengers on en a qu’un, mais pourquoi ne pas accélérer Young à la place, puisque cela reste détaché de l’univers Marvel ?

Verdict : à posséder.

IRON MAN 10 

IRON MAN 10Date de Sortie : 1er avril 2014

Prix : 4,80€/112 pages

Épisodes :  Iron Man (2013) 17 ; Guardians of the Galaxy (2013) 7 ; Nova (2013) 7-8 ; Avengers A.I. 1

Sollicitation : Infinity débarque dans IRON MAN avec deux épisodes de Nova signés Wells et Medina. Gillen et Pagulayan nous révèlent un autre incroyable secret concernant Tony Stark. Humphries et Araújo donnent le coup d’envoi d’Avengers A.I., avec les « robots » Marvel ! Et Bendis et Pichelli nous racontent la suite des aventures des Gardiens de la Galaxie et… Angela !

Avis : seulement deux remarques sur ce mag. La première concerne GoG, à ma grande surprise Bendis arrive à nous pondre quelques épisodes assez bons avec l’arrivée d’Angela. Bendis en profite pour oublier ce qui était censé être son intrigue principale, avec le père de Star-Lord…mais comme elle n’était pas franchement passionnante, et pas très rationnelle, on ne va pas s’en plaindre puisque pour une fois le scénariste nous pond des épisodes vraiment agréables à lire. Par ailleurs cela reste visuellement toujours superbe.

Ensuite ma seconde remarque concerne la série Avengers AI. Ne vous attachez pas trop car le titre vient d’être annulé au numéro 12 ! une annulation assez prévisible étant donné le champs assez limité de la série, puisque centré sur les IA de l’univers Marvel…mais qui malgré tout s’est révélée bien meilleure que ce à quoi je m’attendais ! Malgré un pitch qui tient sur un post it, Sam Humprhies tire une série vraiment intelligente, bien écrite, qui lorgne du côté des X-Men, puisque très vite les IA vont  vouloir protéger un monde qui les hait…Il y a vraiment pas mal de bonne idées, que ce soit au niveau des intrigues que des personnages et même si je n’ai pas poursuivi la lecture en VO après les premiers épisodes (pour cause de « je lis déjà trop de trucs »), j’en garde malgré tout un bon souvenir. Donc vous pouvez vraiment lui donner sa chance.

Verdict : à lire.

SPIDER-MAN 10 

SPIDER-MAN 10Date de Sortie : 1er avril 2014

Prix : 4,80€/112 pages

Épisodes :  Superior Spider-Man 18-19 ; Superior Foes of Spider-Man 3-4 ; Scarlet Spider (2012) 21

Sollicitation : Spider-Man vs. Spider-Man 2099 ! La saga À contre-temps s’achève, par Slott et Stegman. Kaine est-il vraiment condamné à mourir ? Seuls Yost, Burnham, Barberi et Baldeon le savent ! Plus deux nouveaux épisodes des Sinister Six de Spencer et Lieber.
Deux couvertures A en kiosque et une couverture B en librairie seulement

Avis : Slott achève son arc qui voit débarquer le Spider-Man 2099  et on peut le dire cet arc a déjà des répercussions importantes, puisque Peter-Otto a perdu son boulot chez Horizon, que l’acheteur n’est autre que la future compagnie Alchemax…némesis du Spider-Man 2099 à son époque. Le scénario relie ainsi des points de continuité de manière vraiment fine dans le cadre de l’approche globale du scénario. L’arc en lui même va continuer à aller assez vite dans l’établissement des différents nouveaux éléments que Slott met en place. Des intrigues qui, clairement, sont là pour durer. Le tout reste très fun, bien que cet arc soit plus sombre que les précédents, on sent que Slott commence à changer le ton de la série. Alors que jusqu’ici Spider-Ock sortait un peu toujours triomphant, cela va être graduellement moins le cas…

Panini propose ensuite deux nouveaux épisodes de Superior Foes…série qui comme je l’ai dit ne m’a absolument pas séduite. Je n’ai pas du tout trouvé la série amusante ou drôle, les personnages n’ont aucun intérêt, et les intrigues sont complètement inexistantes…Bref, je sais que Marvel développe de plus en plus ce type de série, dans la mouvance de la série Hawkeye, mais clairement ce n’est pas pour moi…

Verdict : à lire pour Superior Spider-Man…

 X-MEN 10 : LA BATAILLE DE L’ATOME (2/2) 

LA BATAILLE DE L'ATOMEDate de Sortie : 1er avril 2014

Prix : 4,80€/112 pages

Épisodes :  X-Men: Battle of the Atom 2 ; All-New X-Men 17 ; X-Men (2013) 6 ; Uncanny X-Men (2013) 13 ; Wolverine and the X-Men 37

Sollicitation : La bataille de l’atome, conclusion ! Quel sera le destin des premiers X-Men ? Retourneront-ils dans le passé ? Et qui sont réellement les X-Men du futur ? Assistez à un tournant essentiel pour toute la famille X ! Par Bendis, Wood, Aaron, Bachalo, Immonen, López, Camuncoli, entre autres.

Avis : suite et fin de Battle of The Atom, ou le crossover qui aura 0 conséquences ou presque !!! après une première partie à mon sens réussie, bien que non exempte de défauts, les scénaristes, en particulier, Bendis, décident collectivement qu’il est temps de se chier dessus, sur les titres, sur les fans et sur l’histoire qu’ils essayent péniblement de raconter… Il y a quelques bonnes idées ici ou là, des dessins de Immonen superbes…mais l’exécution générale n’est tout simplement pas à la hauteur de ce qui devrait être un anniversaire phare, puisque je le rappelle ce crossover intervient à l’occasion des 50 ans de la franchise…

On retrouve tout ce qu’on aime pas chez Bendis et qu’il développe de plus en plus ces dernières années, des scénarios décompressés au maximum, uniquement soutenus par des dialogues eux mêmes de plus en plus vides et des dessinateurs qui font ce qu’ils peuvent pour sauver leur comic-book du néant…à coup de sphash pages et de doubles splash pages…Un beau gâchis en somme, enfoncé encore plus par la conclusion que Bendis apporte..En effet seules les séries de ce scénariste voient des répercussions de ce crossover…des conséquences extraordinairement mal gérées dans leur mise en place, si bien que l’on se demande si tout cela n’est pas écrit par un gamin de 5 ans…

Verdict : à lire pour les masos complétistes comme moi, mais cette conclusion relève presque plus de l’insulte à l’intelligence des lecteurs qu’autre chose…

AVENGERS UNIVERSE 10 

AVENGERS UNIVERSE 10Date de Sortie : 4 avril 2014

Prix : 4,80€/112 pages

Épisodes :  Avengers Assemble 18 ; Thor : God of Thunder 9 ; Indestructible Hulk 10 ; Captain America (2013) 8 ; Fearless Defenders 8

Sollicitation : Les Avengers vont dans l’espace pour affronter les Bâtisseurs dans une mission-suicide ! Les trois Thor contre Gorr ! Captain America contre… son fils Ian ! Hulk et Daredevil s’associent ! Et aussi les Fearless Defenders ! Par DeConnick, Kitson, Aaron, Ribic, Remender, Romita Jr, Waid, Scalera, Bunn et Sliney.

Avis : bon comme d’hab et malgré le tie in à Infinity, Avengers Assemble continue de n’avoir aucun intérêt, donc même pas la peine d’espérer…Non comme d’habitude, les séries à suivre sont :

– Captain America, avec sans doute le meilleur épisode de Remender sur la série ici présenté. Bien que l’arc dans la dimension Z ne s’achève que dans deux mois, en ce qui me concerne, il atteint son paroxysme avec ce 8e épisode, qui voit la confrontation entre Steve et son fils adoptif Ian. Rien ne sera épargné à ce pauvre Cap qui va continuer à s’en prendre plein la choucroute…mais surtout Remender présente un final à cet épisode absolument dantesque qui va vous laisser sur le cul pendant un moment !!!

– Thor , où le combat contre Gorr se poursuit,…je sais cela semble un peu longuet mais croyez moi…chaque page est justifiée !!! un arc dantesque et l’une des meilleures choses écrite par Aaron chez Marvel.

Verdict : à posséder pour Thor et Cap.

WOLVERINE 10 

WOLVERINE 10Date de Sortie : 4avril 2014

Prix :  4,50€/ 72 pages

Épisodes :  Wolverine (2013) 10 ; Wolverine and the X-Men 38 ; A+X 9(I-II)

Sollicitation : Maintenant que Wolverine est « vulnérable », tous ses ennemis et autres chasseurs de primes sont à ses trousses, y compris un nouveau venu du nom de Fiber. Par Cornell et Davis. La bataille de l’atome s’est achevée et il y a du changement à l’École Jean Grey. Par Aaron et Larraz.

Avis : Panini colle donc un segment d’A + X dans le mag Wolverine. N’ayant pas lu cet épisode, je suppose que Wolvie y fait une apparition. Concernant Wolverine, on continue à s’en battre pour cet arc qui sera sans aucun doute encore une fois complètement décompressé (c’est à se demander si bientôt certains comics ne représenteront pas le scénariste devant son écran ayant 0 idées…). Du côté de Wolverine and the X-Men, Jason Aaron entame ici ses derniers épisodes, puisque la série s’est achevée au numéro 42…pour être immédiatement relancée mais par une autre équipe et avec un autre ton…Autant le dire le scénariste met ici en scène un long au revoir autant au titre, aux lecteurs qu’aux personnages eux mêmes.

Ainsi, nous aurons une visite guidée approfondie de l’école, au cours de laquelle, le scénariste nous rappellera pourquoi il s’agit là sans aucun doute de la plus grande école de tous les temps. En parallèle Aaron reviendra sur le récit qui aura marqué son run, à savoir le schism entre Logan et Cyclope qui auront une nouvelle explication. S’il revient de manière détaillée sur leurs différences, il rappelle aussi les profonds liens d’amitié entre eux…Ce ne sont pas les meilleurs épisodes de la série, mais le fait de savoir qu’il s’agit des derniers d’Aaron fait que l’on a un petit pincement de cœur à la lecture…

Verdict : à lire toujours pour Wolverine and the X-Men

X-MEN UNIVERSE 10 

X-MEN UNIVERSE 10Date de Sortie : 4avril 2014

Prix : 4,80€/112 pages

Épisodes :  Savage Wolverine 10 ; Uncanny X-Force (2013) 10-11 ; Astonishing X-Men (2004) 66 ; Gambit (2012) 14

Sollicitation : La mystérieuse mission dans l’espace de Wolverine continue, sous la houlette de Jock, pendant que X-Force et Bishop doivent affronter la Reine des Revenants. Et aussi une nouvelle aventure des Astonishing X-Men aux prises avec des zombies (!) et une autre de Gambit. Par Liu, Walta, Humphries, Pérez, Asmus et Pham.

Avis : pas vraiment d’avis, pour ce qui ressemble de plus en plus à « X-Men, les restes pas assez bon pour caler ailleurs… ». Plusieurs séries en fin de vie, que ce soit Asto qui s’achève au numéro 68, Uncanny X-Force qui a été annulé récemment aux USA, ou encore Gambit à qui il doit rester 5 ou 6 épisodes…Le mag devrait trouver un second souffle avec le retour de X-Men de Brian Wood et le All New X-Factor de Peter David…Sauf que dans le premier cas, le titre de Wood a perdu pas mal de plumes dans un second arc calibré pour le TPB mais qui s’est avéré être une purge à lire en single…Bref le mag X-men universe va aller un peu mieux, mais ce sera encore loin d’être le paradis du comics…

Verdict : à éviter.

URBAN COMICS

LA CIBLE DE DEADSHOT

LA CIBLE DE DEADSHOTDate de Sortie : 4avril 2014

Prix : 15€

Épisodes :  Deadshot #1-4 + Legends of the Dark Knight #214 + Secret Six #15

Scénario : John Ostrander

Dessin : Luke McDONNELL 

Sollicitation : Floyd Lawton a longtemps cherché sa voie. Un temps justicier, il mit finalement ses talents exceptionnels de tireur d’élite au service du plus offrant, devenant l’un des assassins les plus redoutés de la profession. Désormais connu sous le nom de Deadshot, Lawton tue sans remord et met un point d’honneur à honorer ses contrats qu’elles que soient les motivations de ses commanditaires

Avis : dans le cadre de son année consacrée au vilains, et après le Joker le mois dernier, Urban s’intéresse à un autre vilain bien connu de l’univers DC, encore une fois qui a commencé sa carrière dans Batman. Autant le dire, Deadshot, malgré l’exposition qu’il a gagné récemment dans Arrow, n’a jamais été un vilain que j’apprécie. Sans doute parce que je ne l’ai jamais lu dans une vraie bonne histoire. Il faut dire que ces dernières années, il a surtout servi de menaces expédiée en quelques pages, quelque que soit la série. Il s’agit sans doute d’un effet collatéral de la montée en puissance de Batman au fil des années devenu le bad ass ultime pouvant résister à tout et vaincre à peu près n’importe qui.

Pourtant cet album a de quoi séduire puisqu’il est principalement écrit par John Ostrander, excellent scénariste des années 80 et 90 qui a un peu disparu dans les années 2000 de la scène comics mainstream, mais qui a continué à pas mal bosser, notamment sur l’univers Star Wars. DC s’est souvenu de son rôle dans la création de séries comme la Suicide Squad, ou le personnage d’Oracle ou encore d’Amanda Waller dans les années 80 et lui a confié quelques fill ins dans le cadre du New 52 toujours excellents. C’est l’occasion de se rappeler du très bon travail du monsieur sur le personnage de Deadshot, qui a ensuite fait partie de la suicide squad pendant longtemps et qu’Ostrander a pu donc travailler au corps un moment.

Verdict : à lire pour Ostrander !!!

Before Watchmen Ozymandias 

BEFORE WATCHMEN OZYMANDIASDate de Sortie : 4avril 2014

Prix : 15€/160 pages

Épisodes :  Before Watchmen : Ozymandias #1-6

Scénario : Len Wein

Dessin : Jae Lee

Sollicitation : Adrian Veidt est un prodige intellectuel et physique qui a connu une ascension fulgurante en tant que self-made man de la finance. Traumatisé par la mort de sa compagne Miranda St John, terrassée par une overdose, il décida de revêtir un costume et un masque, prit le pseudonyme d’Ozymandias et nettoya les rues du crime organisé.

Avis : comme pour les précédents tome, le concept de Before Watchmen ne m’attire pas du tout. Par contre rien que pour l’équipe artistique, je dirais que cela vaut la peine de jeter un œil, notamment pour le dessin de Jae Lee. Au niveau scénario, il faut voir quel portrait, Wein a réussi à dépeindre de l’une des  figures centrales  du récit d’Alan Moore…

Verdict : à tester ?

A propos Sam 2049 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

9 Comments

  1. C’est étonnant de voir que les personnages de Liefield deviennent intéressant a partir du moment ou ils ne s’en occupe plus.

    • Et ça date pas d »hier, comme avec Supreme qui est devenu bon du jour au lendemain dans les années 90 quand Moore a repris le titre en faisant table rase de la continuité instaurée par Liefeld.

      • Je te rassure, ça prenait bien en compte toute les « créations » de Rob Lifield 😉

      • Ce cher Rob est quand le plus prolifique des créateurs à leur insu des comics :p Entre ça et sa capacité à encrer tout en conduisant sa voiture, il en devient un super-héros des temps modernes !

      • Ce cher Rob est quand même le plus prolifique des créateurs à leur insu des comics :p Entre ça et sa capacité à encrer tout en conduisant sa voiture, il en devient un super-héros des temps modernes !

  2. Les intégrales de Fear Agent contiennent également les Tales of the Fear Agent ? Si vous ne connaissez pas cette série croyez Sam sur parole et foncez !

    Est-ce que Glory efface l’ancienne continuité ou l’intègre de manière un peu détournée comme dans Supreme et Prophet ?

    Pourquoi combler les trous dans le magasine Avengers avec une mini-série sur Captain America ? Parce qu’il y a un film bien sûr ! Après j’apprécie que depuis quelques temps Panini essaie de publier des trucs laissés de côté ces dernières années, même si tout n’est pas bon on ne pourra plus leur reprocher de ne pas faire le maximum pour sortir l’intégralité du catalogue !

    Il y a vraiment un soucis avec les magasines X-Men actuellement, pour moi l’idéal serait tout simplement de fusionner X-Men Universe et Wolverine en un magasine Wolverine & the X-Men, ne serait-ce que pour enfin régler le cas du magasine Wolverine tout rikiki à côté du reste.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.