Guide de lecture Comics VO : semaine du 13 Mai 2015

DARK HORSE COMICS

LADY KILLER # 5

Scénario : Joëlle Jones & Jamie S. RichLADY KILLER #5

Dessin : Joëlle Jones

Sollicitation : Josie closes in on the truth behind who really wants to end her life as a cheerful housewife, mother, and ruthlessly skilled assassin! Who is really behind the hit? And are they closer to home than she’d like?

Avis : conclusion de la mini série meurtrière de Joelle Jones ! après seulement 5 petits épisodes, l’auteur achève, pour le moment, son récit de femme au foyer des années 60 bien propre sur elle avec une activité parallèle…de tueuse à gages ! comme je l’ai déjà dit le mois dernier, je me suis retrouvé de mois en mois de plus en plus pris par cette histoire si particulière et si bien narrée.

L’exemple même de la série que je n’attendais pas, qui ne m’a pas particulièrement marqué au départ mais qui au fil du temps à su de plus en plus me séduire.

L’une des raisons est je pense mon désintérêt croissant pour les grosses séries des gros éditeurs et mon attrait conséquent pour des récits plus auto-contenus qui savent rester fidèles à leurs personnages. Rien ne vaut évidemment des personnages polis et raffinés au fil des décennies, mais comme les auteurs eux même ne semblent pas en faire grand cas…Mais évitons de dériver.

En tout cas en 5 épisodes, Joelle Jones aura su livrer une première mini punchie, avec un très bon rythme, centré sur quelques personnages assez charismatiques et une situation relativement insolite et originale. Bref très sincèrement conseillé !

Verdict : Buy It !

DYNAMITE

Project Superpowers: Blackcross #3

psblackcross3bScénario : Warren Ellis

Dessin : Colton Worley

Sollicitation : Rob Benton is in hospital and his secret is about to be revealed. But there’s another secret that he doesn’t even know he has, and now Marietta Chesler, possessed by the spirit of something from The Other Side, is coming to tear it out of him. Across town, Jeff Dumont has quietly returned from Tibet, even as The American Spirit is circling Blackcross like a raptor. When Bart Hill, head of the American Spirit case, finds out, he might not think it’s a coincidence — but something else is already stalking Bart…

Avis : tiens, une série signée Warren Ellis dont je n’avais pas encore parlé ! en fait le titre m’avait échappé car je ne suis que très peu les titres Dynamite, un éditeur  qui s’est surtout spécialisé dans la reprise de licences (type Green Hornet).

Ici ils reprennent des personnages tombés dans le domaine public qui éveilleront un certain souvenir chez certains. Techniquement ils sont issus du Golden age et tombés sont dans le domaine public, si bien que certains auteurs en ont fait usage récemment. La reprise récente la plus célèbre est sans doute celle d’Alan Moore dans sa série Tom Strong au début des années 2000.

La chose avait connu un certain succès, et accompagné d’un co-scénariste, Moore avaient continué de développer cet univers dans une série de mini séries, avant lui même de passer à autre chose.

Dynamite reprend les choses en nommant un autre scénariste anglais à la barre. Et comme souvent, Ellis va dans une toute autre direction. En fait, à l’image de ces tous derniers travaux, le scénariste fait dans le …pas franchement abordable voire carrément abscons. Malgré tout mon amour pour les travaux d’Ellis, il faut bien avouer que ses dernières séries en date, Trees ou encore Supreme Blue Rose ont un côté quelque peu…surréalistes, difficilement compréhensible et dotées d’une narration vraiment, vraiment très particulière.

On sent bien évidemment le récit légèrement allégoriques de ces super-héros qui essayent de revenir dans le corps d’équivalents parallèles qui n’ont rien demandé…mais on se gratte souvent le crâne en essayant de comprendre ce que Warren Ellis essaye de raconter. Pas d’inquiétude, il y a marqué Warren Ellis sur la couverture, donc j’irais au bout…sans vraiment comprendre, mais j’irais au bout.

Verdict : Check It pour Ellis.

IMAGE COMICS

CHRONONAUTS #3

CHRONONAUTS #3Scénario : Mark Millar

Dessin : Sean Murphy

Sollicitation :From ancient Rome to the roaring twenties to the 1980s music scene, Corbin and Danny-the world’s first time travelers-continue to wreak havoc with the time-stream, and get into more hijinks with some of history’s most notorious figures! And it’s all happening while the world-and their bosses-are watching!

Avis : les ennuis commencent à rattraper nos deux jeunes héros qui ont décidé de XXX le continuum espace temps façon X-Men/Age of Ultron. Bref en termes de « on a rien à foutre des conséquences sur l’univers », on atteint un niveau de danger Bendisien…sauf que là c’est juste fun et sans prise de tête.

Soyons clairs, si vous venez lire cette série, ce n’est certainement pas pour un cours d’histoire ou suivre un récit dramatique. Non rien de cela ici, juste 4 épisodes avec des personnages légèrement cons qui décident de s’accorder la grande vie dans toutes les époques connues voire inconnues…

Donc en fait, c’est juste une grosse fête en 4 épisodes qui tourne mal pour tous ceux qui ne sont pas invités…dessinée par Sean Murphy qui peut s’amuser à dessiner les concepts les plus dingues alors que les deux personnage sautent d’époque en époque en « important » des technologies d’un autre âge.

Verdict : BUY – fun et graphiquement superbe.

EAST OF WEST #19

EAST OF WEST #19Scénario : Jonathan Hickman

Dessin : Nick Dragotta

Sollicitation : « THE DEAD WOOD »
The son of Death, BABYLON, learns the true value of life and decides the fate of the world in the mysterious place called « The Dead Wood. »

The Apocalypse: Year Two continues in EAST OF WEST #19.

Avis : au vu de la sollicitation nous tenons là un épisode clé de la série East Of West. Cela fait maintenant quelques temps que la bête de l’apocalypse, et fils de la Mort s’est échappé …pour se retrouver toujours manipulé par les agents de la fin…Inconscient que la réalité qu’il connaît et perçoit est modifié en permanence par la seule créature en qui il a confiance, le jeune gamin est peu à peu amené à penser que le monde dans lequel il évolue est un enfer mort qui ne mérite que d’être achevé sans pitié…

Et il pourrait ne pas être longtemps loin de la vérité alors que la guerre dévore chaque jour un peu plus les différentes nations américaines. Certaines sont déjà tombées, des alliances ont été conclues et le nombre des morts n’a pas fini de grimper…Hickman, dont on salue la capacité à abattre une masse de travail incroyable entre ses creator owned et ses mega séries Marvel, tire donc magistralement bien les ficelles de son récit et amène ici son histoire à un tournant.

Il a intérêt à ne pas se rater, car cela fait quelques numéros qu’il fait monter la pression autour de ce personnage et de ses premières vraies actions…Je suis curieux de voir ce qu’il nous réserve encore alors que les subplots s’accumulent et qu’il nous a annoncé quelques tragédies à venir.

Verdict : BUY

INJECTION #1

INJECTION #1Scénario : Warren Ellis

Dessin : Declan Shalvey, Jordie Bellaire

Sollicitation : Once upon a time, there were five crazy people, and they poisoned the 21st Century. Now they have to deal with the corrosion to try and save us all from a world becoming too weird to support human life.

INJECTION is the new ongoing series created by the acclaimed creative team of Moon Knight. It is science fiction, tales of horror, strange crime fiction, techno-thriller, and ghost story all at the same time. A serialized sequence of graphic novels about how loud and strange the world is getting, about the wild future and the haunted past all crashing into the present day at once, and about five eccentric geniuses dealing with the paranormal and numinous as well as the growing weight of what they did to the planet with the Injection.

Avis : après avoir révolutionné la série Moon Knight, Warren Ellis et Declan Shalvey continuent leur riche association pour le lancement de ce qui sera sans doute le nouveau gros succès d’Image en ce mois de mai !

Au vu du pitch, Warren Ellis reste en terrain connu avec un mélange d’individus extra ordinaires, de science avancée et de monde niqué au fin fond de chaque orifice, mais avec le bougre on peut bien évidemment s’attendre à de nombreuses surprises. A voir s’il sera plus clair sur Injection que sur ses précédents projets. Je reste en effet très déconcerté par Trees et Supreme Blue Rose qui étaient/sont relativement opaques…

Dans un cas comme dans l’autre j’en suis encore à me demander qu’elle était exactement l’histoire alors que d’habitude, Ellis est un brin plus direct. Là il se montre assez cryptique avec une narration encore plus décompressée que d’habitude…Bon c’est du Ellis ça reste bon, mais du Ellis relativement obscure. A voir donc ce que les deux auteurs nous réservent cette fois.

Verdict : BUY

SAGA #28

SAGA #28Scénario : Brian K.Vaughan

Dessin : Fiona Staples

Sollicitation : Alana acts.

Avis : ma réaction à la lecture de la sollicitation « et ben, il était temps !!!! » Alanna, sa belle mère et sa fille sont en effet prisonnières depuis un sacré bout de temps dans la série (à priori presque 2 ans selon les informations distillées) et j’avais vraiment du mal à croire que notre petite troupe allait rester impuissante encore longtemps.

Mon commentaire est surtout dirigé vers Alanna qui n’a jamais rien eu de la demoiselle en détresse et surtout du personnage qui attend sans rien faire. En général, elle aime bien descendre des choses + insulter à tout va …

Brian K.Vaughan a vraiment pris des risques avec la direction qu’il a donné à sa série, en séparant la famille qui était le cœur de la série, et depuis on sent qu’il manque un truc, qu’une partie de la magie n’est plus…La qualité heureusement est elle toujours présente et les derniers numéros, surtout le 27 m’ont bien rassuré de ce point de vue.

Verdict : BUY

MARVEL COMICS

MAGNETO #18

MAGNETO #18Scénario : Cullen Bunn

Dessin : Paul Davidson

Sollicitation : Earth is on a collision course with oblivion…and Magneto’s just learned time is running out. With everything he’s fought for being brought to an unescapable end, how will the Master of Magnetism spend his LAST DAYS on Earth? Will Magneto celebrate his legacy…or be tortured by it?

Avis : noooooonnnnn pourquoi ? mais pourquoi ??? quelques mois après avoir échappé à Axis, Magneto se fait traîner dans un autre crossover Marvel ! cela pourrait être signe que la maison d’édition est bien décidée à soutenir le bouquin quitte à le pousser dans tous les events du moment pour attirer le chaland.

En même temps, Cullen Bunn a déjà réussi un sacré exploit en faisant tenir une série consacrée au maître du magnétisme aussi longtemps. Presque 20 épisodes sans annulation en vue pour le moment, pas mal du tout à un moment où l’avenir des mutants chez Marvel est plus que compromis…

Donc c’est Magneto contre les Incursions…à voir ce que Cullen Bunn pourra en faire, sachant que le personnage n’a jamais été mentionné dans les travaux de Jonathan Hickman. Et sachant aussi que la situation des mutants au moment de Secret Wars 1 est un XXX de mystère, la faute à des retards à répétition sur les deux titres de Bendis (à priori, la faute serait plutôt du côté des artistes de ce côté là…).

En tout cas j’espère personnellement que la série Magneto continuera dans le monde post Secret Wars. Le titre a encore beaucoup de potentiel et Bunn n’a pas encore résolu l’ensemble de ses intrigues…

Verdict : Check It.

SECRET WARS #2

SECRET WARS #2Scénario : Jonathan Hickman

Dessin : Esad Ribic

Sollicitation : WHEN THE MARVEL UNIVERSE IS GONE, ALL THAT REMAINS IS BATTLEWORLD! LEARN THE SECRETS OF THIS BRAVE NEW REALM IN THIS SPECIAL OVERSIZED ISSUE!

Avis : mmmm ai je beaucoup de commentaires sur le premier épisode de Secret Wars ? pas pour le moment j’en suis désolé, car j’en suis encore à digérer le contenu.

Je ne peux pas dire que je suis plus intéressé qu’auparavant, puisque Marvel avait déjà largement spoilé le contenu du premier numéro…ni que je suis déçu vu le peu d’espoir que j’avais dans le machin. Et puis, ce n’était que le premier numéro (ou le presque 85e du run de Hickman en comptant Infinity) de cet event.

Ce second numéro, qu’Hickman a annoncé comme encore plus important que le premier, est donc annoncé comme celui qui va nous expliquer tout ce bordel autour de Battleworld. Le fait est que pour le moment, je n’y comprends personnellement rien et fait encore plus désespérant…je ne suis pas sûr de vouloir comprendre.

Je n’ai en effet pas réussi à être pris par le premier épisode de Secret Wars, que je ressentais toujours être en mode automatique, avec un Esad Ribic bien moins inspiré que sur ce qu’il avait réalisé sur Thor. Mais je pense que c’est sans doute dû au nombre de personnages impliqués. Il est plus facile de se donner à 120 % quand on a un seul héros par page…que 200.

Bref à mon niveau je reste au niveau d’un bon bof et je pense faire une pause de tout ce qui est lié à Secret Wars avec ce 2e numéro. Ce ne sont pas les comics qui manquent …

Verdict : Check It, mais le cœur n’y est pas.

UNCANNY AVENGERS #4

UNCANNY AVENGERS #4Scénario : Rick Remender

Dessin : Daniel Acuña
Sollicitation : Quicksilver unleashed and out for revenge on Counter Earth! Dr. Voodoo draws forth the unseen army! The Vision acquires his heart’s desire, at the cost of all those he loves.

Avis : ahhhhh une série que j’aime non liée au machin bidule du moment. Après nous avoir fait subir Axis, Remender est revenu à un récit qu’il maîtrise ici beaucoup mieux alors que son équipe a maille à partir avec le High Evolutionnary. Et une fois de plus nous avons ici l’exemple qu’il n’y a pas de mauvais personnages, juste des auteurs qui les exploite mal.

Je m’explique, le High Evolutionnary est un personnage qui ne m’a jamais vraiment intéressé. Encore récemment dans la série New Warriors (la dernière en date que l’on doit subir je ne sais pas trop pourquoi dans le mag Spider-Man (hein parce qu’il y a Scarlet Spider dedans…ah oui, ouais bof…) , le personnage était l’opposant principal d’un arc…qui m’avait astronomiquement fait chier. Et encore je suis gentil…

Or ici il aura fallu de quelques pages à Remender pour m’entraîner dans son récit. Le mec reste un vilain sans grand charisme à mon sens, mais il est clairement monté dans mon échelle de bad asserie… Niveau histoire, il va d’ailleurs falloir que Remender songe à réunir ses personnages dispersés depuis …ben son premier numéro…pour manifestement en perdre certains prochainement.

Au vu des visuels que diffuse Marvel, la Vision va en effet rejoindre une nouvelle équipe d’Avengers, tandis que le sort d’Uncanny Avengers reste assez flou au delà du premier arc de la série qui s’achève au numéro 5…qui doit notamment révéler l’origine des jumeaux Maximoff…

Verdict : BUY

A propos Sam 2116 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

2 Comments

  1. Secret Wars : sortie hebdo + 5 dollars le numéro. Faut arrêter les conneries, on va aller jusqu’où comme ça ? Un gros pass !

  2. Le secret wars 2 donne vraimment du corps à l’event qui à la sa singularité. Mix de fantasy féodal et de l’univers marvel avec des personnage que l’on n’attend pas des des rôles tiré de pulp fantasy. Je voulais faire un pass aussi avec les mêmes raisons et là je suis un peu surpris, ça à du corps ça à une identité. Ou va aller cet event, force m’est de reconnaitre que je veux lire la suite. Par contre si on est pas fan d’hickman qui utilise les persos qu’il aime de façon central, ça à pas grand sens de suivre cet event. Mais bon le prix c’est aussi pour ça que je n’achéte plus de tpb marvel en librairie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.