Guide de lecture Comics VF : semaine du 17 mai 2023

Edito : voilà une semaine un peu plus calme en perspective pour certains lecteurs puisqu’elle est avant tout dominée par des rééditions. Ensuite, certaines vont beaucoup attirer je pense, comme l’omnibus Silver Surfer ou les Urban Nomad qui rencontrent un succès certain. 

Dans ce dernier cas, j’ai l’impression que ces éditions ont attirées avant tout soit des gens qui ne lisaient pas des comics d’habitude et ont trouvé une bonne porte d’entrée avec cette gamme, soit des lecteurs qui avaient raté les séries proposées dans leur ancienne édition, avaient un peu peur au vu du montant à investir et ont pu sauter le pas au vu du prix des Nomad. 

En tout cas, je suis ravi de voir que nombre de séries trouvent une nouvelle vie avec cette collection, d’autant plus que jusque-là les choix d’Urban pour l’alimenter sont un quasi sans faute. On ne compte presque que des indispensables, ce qui contribue à donner une bonne réputation à l’ensemble. En termes de genre, c’est aussi varié, entre du matos Vertigo et du super-héros bien mainstream comme il faut. 

Cependant, comme il s’agit encore de rééditions, je me contente d’un avis limité pour chaque volume. Dites vous que dans l’ensemble la qualité est au rendez vous. 

Sorties de la semaine : je retiendrai avant tout une sortie : l’omnibus Silver Surfer qui reprend l’excellent run de Dan Slott et Mike & Laura Allred sur le titre ! mais nous avons aussi la même semaine du Charles Burns et du Daniels Clowes, des auteurs extrêmement importants dans le monde des comics. 

Émissions de la semaine : au moins 1 émission cette semaine, toujours à 21h sur notre chaîne Youtube : 

  • jeudi, un nouveau comixweekly qui reviendra sur les sorties VO de la semaine !

CORNELIUS

CAPRICE 

Date de sortie : 18 mai  2023

Prix : 13€/32 pages 

Scénario : Charles Burns 

Dessin : Charles Burns 

Sollicitation :  Maître d’un monde fantastique et fascinant, Charles Burns n’a jamais caché sa passion pour les comics des années 50. Inspiré par cette esthétique souvent romanesque, l’auteur de Dédales s’est amusé à créer une collection de couvertures de comics fictifs dans laquelle il intègre des éléments propres à son univers étrange et organique. Dans Caprice, il dévoile une trentaine d’illustrations inédites pensées comme autant de livres potentiels. La force de ses dessins offre ainsi une multitude d’interprétations, et suggère au lecteur d’imaginer l’histoire qui découle de chaque image. On retrouve dans cette série un condensé des thèmes qui parcourent l’ensemble de son oeuvre?: l’adolescence, la métamorphose, les cauchemars ou encore la sexualité, qui sont ici autant de prétextes à la création d’une imagerie mystérieuse et envoûtante. Publié en exclusivité mondiale, cet ouvrage est le premier numéro de la nouvelle collection Kim.

Avis : pas d’avis, à ma grande honte, je n’ai encore jamais lu de Charles Burns. Oui, je sais, je sais, cela fait partie des incontournables du monde des comics, mais que voulez-vous, l’occasion ne s’est jamais vraiment présentée. Vais-je sauter le pas avec cette sortie ? Vu le rapport nombre de pages / prix, on va dire prudemment que non. Cela les vaut sans doute, mais je ne suis pas prêt à mettre autant d’argent pour aussi peu de pages. 

Verdict : pour les fans de Burns. 

À lire avant : rien à priori. 

DELCOURT COMICS 

LA BIBLIOTHÈQUE DE DANIEL CLOWES – PATIENCE 

Date de sortie : 17 mai  2023

Prix : 28.50€/184 pages 

Scénario : Daniel Clowes

Dessin : Daniel Clowes

Episodes : 

Sollicitation : La bibliothèque de Daniel Clowes, c’est à ce jour, le plus grand regroupement de parutions traduites de l’auteur. Retrouvez-y les plus prestigieuses rééditions de Daniel Clowes ainsi que ses dernières nouveautés.

Patience est une histoire d’amour, un récit de science-fiction, une enquête sur un fond de thriller mais Patience c’est d’abord et avant tout une histoire mise en scène avec génie par Daniel Clowes et dont l’amour n’y est pas mièvre, la SF est élégante et l’enquêteur névrosé se révèle plus inquiétant que rassurant. Pourtant on ne lâche pas la lecture de ce roman graphique tant est maîtrisé son scénario.

Avis : autre incontournable produit par un grand nom…que je ne vais pas prendre. Je pensais me laisser tenter par tout ce travail de réédition de Delcourt du travail de Daniel Clowes. Mais après avoir lu Ghost World dans cette édition, je me demande si c’est vraiment pour moi, car je n’ai plus été enthousiaste que ça. Peut être que dans l’avenir je serais à un moment dans un état d’esprit qui fera que je saurais apprécier le travail de cet auteur, mais pour l’instant, ce n’est pas le cas. 

Verdict : pour les fans de Clowes. 

À lire avant : à priori rien – one shot

GUNSLINGUER SPAWN TOME 2

Date de sortie : 17 mai  2023

Prix : 16.50€/160 pages 

Scénario : Todd McFarlane 

Dessin : Brett Booth 

Episodes : 

Sollicitation : Le Pistolero a voyagé à travers le temps, de l’ouest sauvage jusqu’au 21e siècle. Son passé de plus de 200 ans reviendra-t-il le hanter alors qu’il navigue dans le monde moderne, aussi étrange que déconcertant pour lui ? Le passé et le présent se percutent violemment dans cette nouvelle série à suivre !

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. 

Verdict : pour les fans de l’univers étendu de Spawn mais qui veulent aussi une autre ambiance. 

À lire avant : au moins le tome 1, mais je pense qu’être à jour sur les développements de la franchise Spawn depuis l’épisode 300 va aider. 

DELIRIUM

COPRA TOME 4

Date de sortie : 19 mai  2023

Prix : 24€/168 pages 

Scénario : Michel Fiffe 

Dessin : Michel Fiffe 

Episodes : 

Sollicitation : Quatrième Round ! COPRA : une équipe de sales types aux valeurs morales plus qu’ambiguës, chargée de faire le boulot dont les agences gouvernementales ne veulent pas. Les masques tombent au sein de COPRA, tandis que se dénouent de manière explosive des situations et des passifs accumulés dans les volumes précédents. Michel Fiffe signe ici des épisodes d’une virtuosité graphique et narrative éblouissante. Pour les amateurs de BDs qui sortent des cases !

Avis : si j’aime la série Copra depuis le début de sa traduction par Delirium, notamment pour tous ses hommages appuyés à la Suicide Squad d’Ostrander, je me demande cependant si je vais continuer la série. Elle n’a jamais été un coup de cœur, j’apprécie ses qualités, sans vraiment être investi dans l’intrigue ou les personnages déployés par l’auteur. Peut-être un peu trop surréaliste pour mes goûts personnels. Il reste le dessin de Fiffe que j’aime beaucoup, c’est sans doute ce qui m’a motivé à continuer jusque là. Mais arrivé au tome 4, je m’interroge sur le fait de poursuivre ou pas. 

Verdict : à lire pour l’instant 

À lire avant : les trois premiers tomes. 

PANINI COMICS

MARVEL OMNIBUS : SILVER SURFER PAR DAN SLOTT & MIKE ALLRED

Date de sortie : 17 mai  2023

Prix : 70,00 € (édition régulière), 70,00 € (édition www.panini.fr)I 688 pages

Scénario : Dan Slott

Dessin : Mike Allred

Episodes : US All-New Marvel NOW! Point One (2014) 1, Silver Surfer (2014) 1-15 et Silver Surfer (2016) 1-16, précédemment publiés dans MARVEL NOW! : SILVER SURFER 1-3 et 100% MARVEL : SILVER SURFER 1-2)

Sollicitation : Au cours de l’une de ses missions, le Silver Surfer fait la connaissance de la terrienne Dawn Greenwood. Ensemble, ils vont vivre des aventures fantastiques, rencontrer des peuples insolites et entamer une relation repoussant les barrières du possible.

Avis : sans aucune doute l’une des rééditions les plus attendues de l’année. Si vous vous reportez d’ailleurs au message de Panini annonçant sa publication future, vous pourrez constater le nombre de réponses de lecteurs qui l’attendaient avec impatience, tant ce run, relativement court avec une trentaine d’épisodes, est devenu tout simplement culte en l’espace de quelques années. 

Donc un conseil : achetez le dès le premier jour, car cet omnibus va vite disparaître des étalages…Comme aux USA, on en est à la 3e réimpression depuis sa première sortie et l’omnibus est chaque fois en rupture presque immédiatement, car tout le monde se précipite dessus. 

Il faut dire que cela fait longtemps qu’un run sur le Surfer n’avait pas rencontré de succès, tant critique que commercial, et que Slott et les Allred semblent avoir trouvé la bonne formule pour présenter un récit plus moderne sur le personnage. Slott de son côté, ne s’est pas caché d’avoir utilisé nombre de codes issus de l’univers du Dr Who pour faire fonctionner son récit, tandis que les Allred livraient sans doute l’un de leurs travaux les plus inspirés. 

Niveau scénario, le fait de raccrocher son intrigue à quelque chose qu’il adore (Slott est sans doute l’un des plus grands fans sur la planète de Who) l’a clairement inspiré, l’a poussé à prendre nombre de risques créatifs qui ont largement payé. C’est une véritable odyssée qu’il nous propose, un voyage en compagnie à la fois du Surfer mais aussi de Dawn Greenwood. 

Avec cette équipe, l’imagination est aux commandes, car les Allred donnent réellement vie aux concepts de malade que Slott a pu mettre sur la table. Il faut vraiment souligner leur contribution, car je ne pense pas que ces épisodes seraient moitié aussi riches, denses, et bourrés de vie avec une autre équipe artistique. Ils insufflent une vraie vie à ces aventures. 

Outre le sens du merveilleux qui dominent la plupart des aventures de notre jeune couple, on n’oubliera pas l’émotion suscitée régulièrement par ces épisodes…Les auteurs savent toucher la corde sensible de manière régulière, on voit comment Slott a construit son récit en étapes, avec quelques grands moments qui vont permettre aux personnages d’évoluer en même temps que leur relation s’approfondit, rencontrent nombre de défis jusqu’à un final…qui en aura fait chialer beaucoup, dont moi. 

Le fait que l’équipe ait non seulement livré un voyage sensationnel, mais qu’ils aient réussi l’atterrissage fait de ce run l’un des meilleurs produits par Marvel depuis 20 ans. Le scénario ne faiblit jamais, la partie graphique est riche, déchaînée, bourrée d’idées à chaque page si bien que je suis presque tenté de reprendre le run juste pour l’avoir en grand format…

Verdict :  À POSSÉDER !!!!

À lire avant : rien – excellent point d’entrée dans le monde du Surfer !

 

URBAN COMICS

URBAN NOMAD 

JUSTICE LEAGUE CRISE D’IDENTITÉ

Date de sortie : 19 mai  2023

Prix : 7.9€/264 pages 

Scénario : Brian Meltzer

Dessin : Rags Morales 

Episodes : 

Ère DC : post Crisis (1985/2011)

Sollicitation : Sue Dibny la femme d’Extensiman, l’un des membres de la Ligue de Justice, a été assassinée. Le meurtrier a pu déjouer les systèmes de sécurité installés par les plus grands héros de la Terre. L’enquête menée par les justiciers va mettre à jour un complot au sein même de la Ligue et un terrible secret concernant leur traitement des super-vilains !

Avis : sans doute la sortie la plus controversée dans ce bac d’Urban Nomad, car cet event a suscité nombre de réactions de plus en plus négatives au fil des années…alors que personnellement je l’aime bien. Il est cependant difficilement accessible pour de nouveaux lecteurs car il s’appuie beaucoup sur la continuité DC des années 90 et notamment toute la partie Justice League International.

Je me souviens qu’à l’époque de la sortie, je connaissais peu cette période et du coup, je ne comprenais pas pourquoi le meurtre mis en scène heurtait autant la communauté super-héroique voire l’univers DC dans son ensemble. Mais le déroulement du récit, l’enquête et surtout les retombées derrière font tout le sel de ces épisodes. 

C’est clairement la première pierre qui a permis la redynamisation de l’univers DC au début des années 2000, en servant de première étape dans une série d’events menant ensuite à Infinite Crisis, One Year Later, Final Crisis…Donc un moment important de l’histoire DC.

Verdict : à lire 

À lire avant : connaître l’univers DC des années 90/ début des années 2000 va vous aider. 

JUSTICE LEAGUE TOME 2 

Date de sortie : 19 mai  2023

Prix : 9.9€/368 pages 

Scénario : Geoff Johns 

Dessin : Tony Daniel 

Episodes : 

Ère DC : New 52 (2011/2016)

Sollicitation : Les plus grands héros de la Terre se sont constitués en une équipe redoutable… pour ses propres membres ! Alors que les dissensions entre les équipiers deviennent de plus en plus visibles, un mystérieux ennemi va porter un coup fatal à cet équilibre fragile.

Avis : en principe, ce second tome contient la seconde année du run de Geoff Johns sur la Justice League. Et après une première année assez…peu intéressante…disons le comme ça, le scénariste retrouve clairement l’inspiration avec ce second tome. Celui-ci débute avec l’excellent crossover Throne of Atlantis, entre les deux séries écrites par Johns, Justice League et Aquaman et le résultat est très réussi et sera riche en conséquences. 

La Ligue va être amenée à s’ouvrir, accueillir de nouveaux membres, voire quelques certaines menaces revenir et préparer le crossover suivant, qui mènera à Forever Evil (très bon event..). J’ai beaucoup plus apprécié cette seconde année, même si elle reste inégale, car on retrouve le Johns qu’on aime. Et après cela, le niveau de la série ne fera que grimper avec chaque nouveau tome. 

Verdict : à lire 

À lire avant : le tome 1

BLACKEST NIGHT TOME 1

Date de sortie : 19 mai  2023

Prix : 7.9€/280 pages 

Scénario : Geoff Johns 

Dessin : Ivan Reis, Doug Mahnke 

Episodes : (contient Blackest Night #0-4, Green Lantern #43-47)

Ère DC : post Crisis (1985/2011)

Sollicitation : Suite à son suicide, le super-criminel, Black Hand devient l’agent d’une mystérieuse entité, et ressuscite à ses côtés des super-héros décédés. Le Corps des Green Lantern et la Ligue de Justice pourront-ils repousser cette invasion de zombies surpuissants ?

Avis : ahhh côté super-héros, il y a quelques belles sorties dans la collection Nomad cette semaine et celle-ci est très haut dans la liste. Blackest Night constitue en effet le sommet du run de Johns sur la franchise Green Lantern, la culmination de plusieurs années de travail et de mise en place, un event tout simplement épique de bout en bout et l’un des meilleurs tafs de l’auteur chez DC tout confondu. 

Son seul défaut est sans doute de demander un minimum de connaissances sur ce qui a précédé. Cet event est en quelque sorte le 3e acte du travail de Johns sur Green Lantern, après Green Lantern Rebirth et Sinestro Corps War. Connaître la mythologie qu’il a installée avec les autres corps de Lantern, la prophétie de la guerre de la lumière et tout le toutim est nécessaire sinon, on est un poil perdu. 

Il est donc dommage qu’il soit proposé de manière isolée, il faudrait que le run de Johns sur Green Lantern soit également proposé dans cette collection, cela pourrait lui donner une nouvelle vie auprès du lectorat d’ailleurs. Je dis ça, je dis rien…

Verdict : à posséder 

À lire avant : tout le run de Johns sur Green Lantern avant. 

BATMAN UN LONG HALLOWEEN 

Date de sortie : 19 mai  2023

Prix : 9.9€/376 pages 

Scénario : Jeph Loeb 

Dessin : Tim Sale 

Episodes : 

Ère DC : post Crisis (1985/2011)

Sollicitation : Quelques mois après sa première victoire contre l’empire du crime qui phagocyte. La cité de Gotham, le vigilant Batman enquête sur une série de meurtres perpétrés uniquement lors des fêtes. Travaillant en parallèle avec le jeune procureur Harvey Dent et le Lieutenant James Gordons, le Chevalier Noir engage une course contre ce calendrier morbide qui égrène chaque mois une victime supplémentaire. Une quête dont la conclusion pourrait bien sonner la chute du plus grand espoir de Gotham, et la naissance de l’un de ses pires monstres de foire…

Avis : autre indispensable de la semaine, multi réédité mais toujours le bienvenue dans toute collection, l’un des meilleurs récits sur la franchise Batman, The Long Halloween se doit d’être possédé par toute personne ne serait-ce que vaguement intéressée par le personnage. L’équipe créative composée de Jeph Loeb et le regretté Tim Sale nous livre un mystère super bien mené, une enquête sur un serial killer en même temps que la guerre de Batman contre les grandes familles mafieuses, avec à terme la chute de Harvey Dent, la naissance de Double Face et le drame d’une amitié brisée. C’est un grand comics à ne pas rater. 

Verdict : à posséder 

À lire avant : Batman Year One, puisque Long Halloween se situe juste après chronologiquement et dans la continuité directe. 

ALL STAR SUPERMAN 

Date de sortie : 19 mai  2023

Prix : 7.9€/296 pages 

Scénario : Grant Morrison 

Dessin : Frank Quitely 

Episodes : 

Ère DC : hors continuité 

Sollicitation : Lex Luthor a commis l’impensable : condamner à mort Superman, via un empoisonnement. Avec à peine quelques semaines à vivre, le héros décide de consacrer le temps qui lui reste à la réalisation de douze travaux surhumains, et de laisser un legs inédit à sa planète d’adoption.

Avis : autre indispensable, décidément, qui est aussi l’un des plus grands comics jamais produit sur la franchise Superman, All Star Superman est une lettre d’amour de Morrison et Quitely au personnage et à tout son univers. Mais les auteurs vont au-delà de l’hommage en proposant une vraie histoire réussie, avec un Superman condamné qui va tout faire pour que ses derniers jours comptent, affronter ses plus grands défis et laisser un héritage qui lui survivra. Tant au niveau du scénario, qui montre encore une fois s’il en était besoin, l’importance du personnage, la richesse de son univers et le côté intemporel de ses histoires que le dessin représentent certains des meilleurs comics Superman. 

Verdict : à posséder 

À lire avant : rien – peut être une bonne porte d’entrée si vous n’avez jamais lu de Superman, mais plus vous en connaissez sur le personnage, plus vous apprécierez. 

NOU3

Date de sortie : 19 mai  2023

Prix : 5.9€/120 pages 

Scénario : Grant Morrison 

Dessin : Frank Quitely 

Episodes : 

Sollicitation : Agiles, furtifs et mortels, 1, 2 et 3 sont les dernières machines de guerre révolutionnaires que la science et l’armée ont conçues. Mais 1, 2 et 3 sont également un chien, un chat et un lapin : autrefois simples animaux domestiques, ils ont été capturés puis transformés en cyborgs futuristes et belliqueux. Mais le jour où une scientifique au coeur trop tendre les relâche, les soldats se lancent à leurs trousses, gardant en dernier recours, le terrible et imposant 4.

Avis : autre sortie signée Morrison et Quitely, avec cette petite mini série qui met en scène un concept de SF assez dérangeant l’utilisation d’animaux cybernétisées comme armes téléguidées qui vont chercher à se libérer. Bien évidemment Morrison touche à un thème cher à son cœur depuis Animal Man, avec la protection des droits des animaux contre les abus qu’ils peuvent endurer. Mais il s’agit clairement aussi d’un véhicule pour le travail de Quitely au dessin. Le peu de dialogue et la main libre totale qu’il a pu avoir dans la mise en scène est évidente et on peut voir qu’il a beaucoup expérimenté, aidant à créer quelque chose de vraiment unique. Au-delà, si le scénario est assez basique, il n’en demeure pas moins super efficace, avec un fin vraiment touchante, car on s’y attache rapidement à ses bestioles ! On est plus qu’heureux de les voir se libérer et se venger de leurs persécuteurs et on les soutient tout du long dans leur désir de liberté. 

Verdict : à posséder 

À lire avant : rien

TRANSMETROPOLITAN TOME 4

Date de sortie : 19 mai  2023

Prix : 7.9€/296 pages 

Scénario : Warren Ellis 

Dessin : Darick Robertson & Rodney Ramos 

Episodes : 

Sollicitation : Avoir pour adversaire les deux tiers de la Ville n’est pas chose nouvelle pour le reporter hors-la-loi Spider Jerusalem. Ceci dit, avoir pour ennemi principal le président des États-Unis est une tout autre histoire, surtout lorsque celui-ci est plus enragé qu’un serpent à sonnette sous amphet’. Le temps est donc compté pour Spider et ses loyales (et sordides) assistantes, forcés de se cacher et de mener leur guérilla journalistique via des méthodes plus discrètes. Mais le danger est aussi là où on ne l’attend pas, et Spider risque fort d’en faire les frais.

Avis : suite de la réédition de ma série préférée de tous les temps, Transmet, avec son tome 4 qui marque un changement de ton dans l’histoire. Jusque là, nous avions avant tout une collection d’histoire et un début de fil rouge, avec l’accession à la présidence du Sourire. À partir de ce tome, ce fil rouge devient prépondérant dans le déroulement de l’histoire générale. 

Viré par son journal dans le précédent volume, Spider ironiquement se retrouve désormais en fuite…mais plus libre que jamais d’écrire absolument ce qu’il veut quand il le veut…Il ne pourra pas gagner sa vie avec c’est tout. Il va donc pouvoir se lâcher sur la présidence bien déterminée à foutre en l’air le pays…parce que. 

À l’époque le Sourire pouvait apparaître caricatural dans sa représentation des excès de la politique US. Aujourd’hui, on peut se dire que la fiction a rattrapé la réalité…sauf que les électeurs dans le monde réel sont encore plus cons que dans Transmet…

Au programme de ce volume, donc une nouvelle liberté pour Spider et Ellis, qui va pouvoir relier ses épisodes one shot à son fil rouge, lui permettre d’explorer la ville, ses failles, celles créées par le Sourire…et la menace d’une tempête à l’horizon qui risque de tout bouleverser. 

Bref, Transmet, 20 ans après cela reste génial et plus d’actualité que jamais. 

Verdict : À POSSÉDER !

À lire avant : les trois premiers tomes. 

Y LE DERNIER HOMME TOME 3

Date de sortie : 19 mai  2023

Prix : 7.9€/320 pages 

Scénario : Brian K.Vaughan 

Dessin : Pia Guerra 

Episodes : 

Sollicitation : Yorick, le dernier homme sur Terre, accompagné de son petit singe Esperluette, traverse les Etats-Unis. Au cours de son périple, il a fait la connaissance d’agents gouvernementaux chargés de le protéger des tentatives d’enlèvements… mais Yorick n’est toujours pas à l’abri des menaces. Cette fois, le danger pourrait bien être invisible et signer l’arrêt de mort de l’humanité entière !

Avis : il n’est pas évident de donner un avis sur ce tome d’Y The last man sans avoir la composition du tome. D’autant plus que si je me souviens bien du début de la série, je dois dire que le milieu est désormais un poil flou dans mon esprit, car cela fait longtemps que je ne les pas relu…Du coup, je me contente d’un avis général, oui Y c’est génial, très bonne exploration d’une idée de bout en bout et mise en scène de l’évolution d’un personnage, je jeune homme un peu (beaucoup) paumé à celui d’adulte. C’est un long voyage et on comprend vite que même le mystère autour de la disparition de tous les autres mâles de la planète n’est que secondaire par rapport à ce voyage. 

Verdict : à lire 

À lire avant : les précédents tomes. 

LES SEIGNEURS DE BAGDAD 

Date de sortie : 19 mai  2023

Prix : 5.9€/136 pages 

Scénario : Brian K.Vaughan 

Dessin : Niko Henrichon

Episodes : 

Sollicitation : Bagdad, 2003 : quatre lions emprisonnés dans le zoo, sont libérés suite à un raid aérien de l’armée américaine. Un jeune mâle dominant, deux femelles de deux âges différents et un petit lionceau vont découvrir, en errant dans la ville dévastée, que cette liberté soudaine s’avère plus dangereuse que leur ancienne prison dorée.

Avis : autre production de Brian K.Vaughan au programme cette semaine et attention préparez vos mouchoirs car impossible que cette lecture vous laisse indifférent. L’idée de base est tirée d’un fait réel, les animaux du zoo de Bagdad s’étaient échappés dans le chaos qui avait suivi la chute de la ville aux mains des américains en 2003. Vaughan part de cette anecdote pour nous plonger dans une ville en quasi abandon, et on suit les animaux, qui peuvent communiquer entre eux alors que le monde est en train de changer autour d’eux. Alors qu’ils n’avaient connu que la captivité jusque-là, c’est peut être une promesse de liberté qui apparaît devant eux…mais est-ce vraiment le cas et quel en sera le prix ? C’est toutes ces questions qui sont abordées et inutile de dire que les réponses ne sont pas toutes plaisantes si bien qu’on finit la lecture avec un coup au coeur…Une oeuvre forte superbement illustrée par le trop rare Niko Henrichon

Verdict : à posséder 

À lire avant : rien 

FABLES TOME 4

Date de sortie : 19 mai  2023

Prix : 9.9€/448 pages 

Scénario : Bill Willingham 

Dessin : Mark Buckingham 

Episodes : 

Sollicitation : Après le coup fatal asséné par les Fables à l’Adversaire, les puissances de l’Empire tiennent conseil dans le but d’échafauder leur vengeance. Mais la suite des événements semble reposer sur le modeste concierge qui fut jadis le grand Prince des Fables. Frappé d’amnésie il y a des siècles, Ambrose se lance aujourd’hui dans une nouvelle épreuve, de celles qui le mèneront des terres macabres de l’ennemi au cœur même du Royaume de celui-ci. Pendant ce temps, Noël approche, et avec lui son lot de mystères. À cette occasion, Bigby arrivera-t-il à passer outre les différends tenaces qu’il entretient avec son père, le Vent du Nord ?

Avis : là aussi sans la composition du volume, difficile de donner un avis, mais au vu de la sollicitation et du tome, je dirais que l’on est dans la dernière phase de la guerre contre l’adversaire, alors que la solution pour le vaincre va venir d’un endroit assez inattendu. Willingham multiplie les pistes qui mèneront au combat final en faisait en sorte que chacune contribue dans son coin au dénouement ultime de ce conflit qui dure depuis des siècles. Pas mal de développements inattendus sont au programme et il faut une attention certaine pour réussir à suivre. L’avantage est que l’univers s’enrichit beaucoup, mais dans le même temps, les intrigues et les personnages commencent à se multiplier dans tous les sens…

Verdict : à posséder – Fables reste un classique 

À lire avant : les 3 premiers tomes.

A propos Sam 2324 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

1 Comment

  1. Encore une belle vague de Nomad, je vais continuer Y (que je n’avais jamais débuté) et je conseille fortement les deux récits animaliers… J’ai déjà le Batman Halloween en Deluxe Panini et les Sup All-Star en kiosque (mais c’est peut-etre l’occasion de le racheter en un seul volume)…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.