Double unspoken VO : hellboy – Fury 1

Hellboy The Fury 1

Crédits :

Scénario : Mike Mignola

Dessin: Duncan Fregedo

Couverture :

– Couverture A : Mike Mignola

– Couverture B : Francesco Francavilla

Editeur : Dark Horse Comics

Hellboy The Fury 1La série : Après avoir quitté le BPRD, Hellboy a commencé à errer à travers le monde au fil de ses rencontres, forcément mystiques. Il finit par atterrir en Angleterre, où il en apprend un peu plus sur son arbre généalogique notamment du côté de sa mère. Et on peu dire qu’il descend d’une sacrée lignée ! Mais alors que les choses s’arrangent pour Hellboy, il a aussi trouvé l’amuuuuuur, les ennuis se profilent à l’horizon pour lui et pour le monde. La reine des sorcières est de retour, et elle compte lâcher ses innombrables troupes sur le monde des hommes

Avis :

Sam : OH! MON! DIEU! Il s’agit tout simplement du meilleur épisode de Hellboy que j’ai jamais lu. Un grand nombre d’intrigues lancées par Mike Mignola depuis des années atteignent ici leur point culminant, et s’il est difficile de conclure des intrigues construites sur la durée, Mignola s’en sort à la perfection.

Nonö : OH! MON! DIEU! Il s’agit du seul épisode d’Hellboy que j’ai jamais lu ^^ Depuis le temps que j’entend parler du monsieur rouge, je me suis dit que ca serait marrant de le lire. Hé ben, c’est pas évident évident ! Je connais le personnage grâce au film, mais c’est tout. Et encore, je garde pas le film comme un chef d’oeuvre dans ma mémoire…

Sam : ah je sais pas, le premier film était pas incroyable, mais le second était pas mal du tout. Mais clairement ce sont deux choses différentes. Le film, c’est plus Hellboy dans l’univers barré de Del Torro que vraiment un film sur le Hellboy de Mignola.

Nonö : pas vu le second, ou alors, je m’en souviens plus ^^

Scénario :

Sam : l’histoire est emprunte d’un souffle épique que j’ai rarement vu dans un comic book. Le scénario de Mignola permet de saisir avec gravité la menace qui pèse sur le monde. Ce n’est pas la première fois que Hellboy fait son possible pour combattre une menace d’apocalypse, mais ici les joueurs impliqués, et l’échelle de la menace est presque sans précédent. On ressent bien que Hellboy ne s’en sortira pas sans perte cette fois. Le démon ayant déjà du sacrifier beaucoup simplement pour avoir une chance de survivre à ce combat. Deux story lines se croisent dans cet épisode. D’un côté la bataille de Hellboy contre la reine des sorcières et de l’autre la copine de Hellboy qui va faire une rencontre inattendue. Il est difficile de rentrer dsans les détails dans spoiler donc je ne le ferai pas, mais disons que le nombre d’acteurs impliqués dans cette guerre va augmenter de manière significative.

Nonö : Comme je l’ai dit plus haut, je démarre avec un oeil neuf. En fait, je pensais que c’était une mini sans importance. Quand j’ai vu le résumé de 2 pages, ben j’ai compris que j’avais pas compris ! Mais, il faut dire ce qui est, lenews_illustre_1306663238 résumé est tellement complet, que j’ai immédiatement adhéré à l’histoire. Donc oui, le scénario joue sur l’épique, limite heroïc fantasy, ce qui me plait bien. On est dans la trame de la table ronde, il y a des démons, des morts vivants, du sang, de l’héroïsme. Pas du tout ce à quoi je m’attendais ! On sent que rien n’est gagné pour notre héros, mais une aide légendaire va certainement venir l’aider dans sa quête, sinon, je donne pas cher de sa peau. Pour résumer, c’est bien écrit, bien amené, j’ai fortement envie de lire la suite !

Dessin :

Sam : alors je vous le dis tout de suite, Duncan Fregedo nous livre ici une véritable leçon de story-telling. Si vous êtes dessinateur, pro ou amateur, et que vous lisez cette chronique alors précipitez vous sur cet épisode, faites moi confiance, quelque soit votre niveau, renommée, vous allez apprendre des choses. Au delà de la narration inspirée, magistrale, incroyable, le trait de Fregedo est vraiment superbe. Il parvient à parfaitement à alterner entre les scènes de bataille, les scènes avec les énormes troupes prêtes à partir en guerre, et les scènes plus intimistes que contient l’épisode. La partie graphique est tout simplement parfaite.

Nonö : Au premier abord, j’ai été un peu rebuté par le dessin. C’est droit… Mais après quelques pages, on rentre complètement dedans. Moi qui ne sait dessiner que des tortues ninja et des shadoks, il faut reconnaître que je suis dépassé ^^ Je n’irai pas jusqu’aux louanges de Sam, mais au final, c’est très réussi et ça colle parfaitement au style de narration. Mention spéciale à la page ou l’invité mystère réapparaît avec ses petits copains ! Vraiment splendide.

Sam : ben mince tu sais dessiner des tortues ninja et des shadoks, c’est déjà mieux que moi !

Nonö : Ramène moi du canson et je te ferai un free sketch au LCF ^^

news_illustre_1306663260Couverture :

Sam : mon avis sera plus mitigé pour les couvertures qui ne rendent pas justice aux pages intérieures, ce qui tout de même un comble étant donné que en général les couvertures sont censées être mieux que l’intérieur. Passons. Mignola a choisi une illustration assez minimaliste et centré sur Hellboy, en toute sincérité, ce n’est pas sa meilleure. La couverture de Francesco Francavilla est un peu plus recherchée mais ne me touche pas autant que le boulot de Fregedo.

Nonö : Comme Sam, je préfère nettement la variant, qui est plus dans le style du comic. La couverture de Mignola est assez épuré alors que celle de Francavilla colle à merveille à l’ambiance de l’oeuvre.

Note :

Sam : 9,5/10 voire un 10 tant j’ai aimé cet épisode. Un numéro incroyable, superbe, j’espère que la conclusion sera à la hauteur.

Nonö : Un buy, sans hésitation. Je ne connaissais absolument pas Hellboy, et la, j’ai carrément envie de rattraper mon retard.

A propos Sam 1996 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

5 Comments

  1. Désolé de poster ça là mais je suis perdu et je ne trouve pas de réponses…

    j’ai acheté sur mon iphone des comics avec l’app de Image Comics, je viens d’avoir l’ipad et aimerais transferer mes achats sur l’ipad..est ce possible ???

    • pas de souci pour poster ça ici
      pour ta question, en ce qui me concerne je ne suis pas familier avec le matos apple, je n’ai ni Iphone ou Ipad

      mais d’après ce que je sais il n’y a pas de port USB, donc je vois mal comment l’on peut passer un fichier comme un comic digital d’un support à un autre, d’autant que je ne connais la taille que cela peut représenter

      désolé

  2. Pour répondre à Alicantino, quand tu achètes des comics sur l’appli Image, il doit normalement te demander de t’enregistrer et donc d’ouvrir un compte.

    Si tu veux récupérer tes achats sur une autre plate-forme comme l’iPad, tu as juste à télécharger l’appli sur ton iPad et de te connecter à ton compte. Tu pourras retélécharger tes comics achetés sans débourser un centime de plus.

    Voilà ^^

  3. oui ou c’est bon ! mdr mon erreur etait trop bete..j’etais persuadé d’avoir mis le meme log in , or j’avais deux comptes differents..Ca marche super !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.