Unspoken VO : Aquaman 5

Crédits :

Scénario : Geoff Johns

Dessin : Ivan Reis

Éditeur : DC Comics

Avis : après un 1er arc très sympathique à lire, et qui a eu la politesse de s’achever au bout de  4 épisodes, mais qui se terminait un peu brutalement, Geoff Johns enchaîne avec une histoire de transition en un seul épisode qui ressemble un peu à une blague.

« Que ne trouve-t-on pas dans un désert ? euhhh de l’eau  non …mmmmm l’auto-accomplissement !!! euh non encore ! la vérité sur l’origine de l’univers ? … Aquaman !!! bien sûr ». Et oui le pauvre Arthur se retrouve balancé au beau mileu d’une étendue désertique avec aucune source d’eau à l’horizon. Comment va-t-il se sortir de ce mauvais pas ? en fait très vite, le comment va passer au second plan, car le héros va découvrir quelque chose de bien plus important pour l’avenir du titre.

Scénario : outre le comment il se sort de là, je pourrai aussi dire que le comment il arrive dans le désert est presque secondaire, si bien que le scénariste ne s’attarde pas des masses sur le sujet. A la suite de l’attaque des Trench, les militaires américains ont ramené des éléments  sous marins pour les étudier lorsqu’ils découvrent un élément qui s’avère atlante. Etant donne que l’objet est assez bruyant, ils appelent Aquaman à la rescousse pour l’éteindre.

Ils sont alors attaqués, l’élément repris, par une bande armée qui s’échappent dans un appareil volant. Aquaman les poursuit, l’appareil finit par s’écraser … au milieu du désert. C’est en fait là que débute vraiment l’épisode, seul, très vite déshydraté le héros va se mettre à avoir des hallucinations, et sans rien révéler on peut dire que son inconscient à des trucs à lui dire !!!

Mais ce qui est vraiment important est la découverte que le héros va faire lorsqu’il parviendra à mettre la main sur l’artefact volé. Similaire au symbole sur sa ceinture en forme de A, il contient un message qui nous en révèle plus sur le vaisseau atlante dans lequel vivaient les Trench…

Le contenu du message est en réalité une base supplémentaire dans l’arc Atlante que Johns est en train de construire : quelqu’un est-il responsable de la disparition Atlantis ? manifestement la cité mythique avait un ennemi…Bien évidemment on est intrigué, pas encore passionné, mais c’est normal, en tout cas on a envie de revenir le mois suivant pour en savoir plus, et surtout pour voir comment Johns va développer toute la mythologie Aquaman.

Encore une fois on a droit à ces petites scénettes entre Arthur et sa femme qui sont vraiment rafraîchissantes. Ce qui prouve que l’axiome selon lequel le mariage peut tuer une série est faux . Il suffit de bien l’écrire, comme JMS le faisait pour Peter et MJ, pour que l’on puisse s’investir dans le couple.

Donc au final encore une fois une lecture agréable.

Dessin : encore une fois Ivan Reis enchante nos pupilles avec des planches splendides. On le sent vraiment inspiré, et Johns lui laisse toute la place pour exprimer tout son talent !

Note  7,5/10 – le scénario reste agréable, sans rien révolutionner, le dessin est superbe. Aquaman reste donc une très bonne lecture. Et puis autre bonne nouvelle le prochain épisode sera centré sur Mera, sans doute le personnage le plus génial de la série, bien plus intéressant en tout cas que le héros lui-même !

A propos Sam 1931 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.