Guide de lecture Comics VO : semaine du 28 Novembre 2012

DC COMICS

Aquaman 14

Scénario : Geoff Johns

Dessin : Pete Woods

Sollicitation : In the aftermath of “THE OTHERS,” who lives? Who dies? And what is the fate of the Atlantean relics? The debut of the OCEAN MASTER!

Avis : après la conclusion on ne peut plus décevante de l’arc the Others, qui avait pourtant bien démarré avec l’introduction plus que convaincante du groupe des Others justement, qui a conféré tout un entourage à Aquaman en dehors de Méra, Johns va donc s’intéresser à un des ennemis les plus anciens du personnage, à savoir Ocean Master.

Inutile de me demander de détails particuliers sur ce vilain, parce que moi et la continuité d’Aquaman ça fait 2 puissance 98 (je sais même pas si c’est nombre mais passons) , surtout dans le nouvel univers DC. Je pense que Johns ne va pas se priver pour faire ce qu’il adore : le ménage dans la continuité, prendre ce qui l’arrange pour ses histoires, essayer de dégager des idées directrices de certaines story line et présenter l’ensemble comme un tout en réalité bien plus cohérent qu’il n’y paraît. C’est en tout cas ce qu’il a fait sur des séries comme Green Lantern  ou JSA.

Je conseille tout de même de continuer à lire la série, même si Ivan Reis est parti, d’une part dans la perspective du crossover avec Justice League et d’autre part parce que mine de rien le scénariste construit peu à peu une mythologie autour d’Aquaman. Le seul problème est qu’il le fait vraiment lentement.

Batman Incorporated 5

Scénario : Grant Morrison

Dessin : Chris Burnham

Sollicitation : War in the skies of Gotham City! Bat-robots versus Talia’s Man-Bat armies! Leviathan and The Heretic increase the hostilities to a whole new level!

Avis : alors apparemment avec cet épisode Grant Morrison va connecter la lutte de Batman et ses alliés dans le présent avec le futur dystopique (oui j’utilise un mot dont je ne maîtrise que vaguement le sens … et l’orthographe) aperçu dans Batman 666 et Batman 700, où Damain adulte est devenu le nouveau Batman dans une Gotham City plus dangereuse que jamais.

Au vu du final de l’épisode précédent, qui [SPOILER] voyait Batman demander à son fils de faire le sacrifice de retourner auprès de sa mère pour éviter de nouvelles victimes, je suis curieux de voir comment Morrison va pouvoir enchaîner avec ça. En tout cas la série reste vraiment surprenante et je ne serais pas surpris de voir le scénariste commencer à faire le lien avec un ensemble d’intrigues qu’il a posé au fil des ans.

En tout cas ce qui est clair, c’est qu’en 7 ans Morrison a réussi à faire de Damian un personnage vraiment apprécié des lecteurs, si bien que comme beaucoup je suis impatient de voir comment cela va tourner, notamment alors que nous voyons dans Batman & Robin combien Bruce et son fils ont su resserrer leurs liens père/fils.

Enfin ai-je encore besoin d’envoyer des fleurs sur le travail de Burnham ? sérieusement ce monsieur est tellement phénoménal que ça en devient ridicule ! son style hyper détaillé proche de Frank Quitely est d’une richesse incroyable et sa mise en scène est réellement brillante.

Un titre à ne pas manquer !

Batman : Dark Knight 14

Scénario : Gregg Hurwitz

Dessin : David Finch

Sollicitation : Kidnapped and tortured by the Scarecrow, The Dark Knight is finally free and looking for serious payback! Is this the end of Scarecrow’s reign of terror? Not by a long shot….

Avis : alors ne soyez pas trop optimiste parce que je viens de regarder les sollicitations pour les prochains mois et l’arc actuel de Dark Knight, qui je le rappelle à débuter dans le numéro 10 soit il y a presque 6 mois (avec le numéro 0), ne s’achèvera que le mois prochain dans le numéro 15 ! La qualité du récit d’Hurwitz n’est pas en question dans le sous entendu critique que vous avez pu noter, c’est  plutôt la longueur de cet arc qui appelle ma désapprobation   Car au final le scénario aura étiré sur des mois une simple confrontation entre Batman et le Scarecrow qui reste un ennemi traditionnel du héros, déjà mis en scène des centaines de fois.

Si l’on regarde de plus près les épisodes de Hurwitz, on se rend compte qu’il aurait pu faire plus court, notamment en compressant un peu les évènements des deux premiers épisodes qui étaient vraiment trop décompressés. car en ce qui me concerne le scénario ne m’a vraiment plu qu’à partir du numéro 12 à partir duquel Batman capturé est soumis à la nouvelle drogue du Scarecrow. A alors débuté une pure descente dans l’esprit de Batman et de son ennemi, lui aussi soumis à sa toxine de peur.

Hurwitz se permet ainsi de revenir sur les origines de chacun des personnages pour expliquer de manière plus profonde ce qui les anime, mais aussi les vraies causes de certaines de leurs actions.

Au final, ce sera sans doute un très bon arc, mais à lire plutôt en TPB vu le rythme assez lent choisi par le scénario.

Flash 14

Scénario : Francis Manapul & Brian Buccelato

Dessin : Francis Manapul

Sollicitation : “GORILLA WARFARE” rages on!Gorilla Grodd’s more powerful than ever, and the Flash is completely outmatched! Who will give their life defending Central City against the ape invasion?

Avis : suite de l’invasion de Central City par Gorilla Grodd et son armée qui cherche avant tout à se débarrasser de Flash, qui accède à la speed force qu’ils pensent destinée à leur boss. Je dois dire que la réintroduction de Gorilla City et de Grodd est pour le moment vraiment réussie par les auteurs. Le fait de relier le développement de l’intelligence du peuple de Grodd à la Speed Force est vraiment brillant et surtout donne une nouvelle dimension à la rivalité entre Flash et le gorille en question.

Si Zoom est sans conteste la némésis de Flash, Gorilla Grodd fait partie de ses ennemis les plus redoutés et surtout les plus violents . Quand on sait que l’un de ses plats favoris et le cervelle prélevée à la source sur un sujet vivant, cela donne envie de rester à une certaine distance de l’animal.

En tout cas j’attends beaucoup de cet arc que les auteurs ont décrits comme le plus ambitieux à ce jour sur le titre, si le premier épisode était essentiellement tourné vers l’action et pas mal de baston, j’espère que nous aurons droit à quelques surprises le long de le route.

Justice League Dark 14

Scénario :  Jeff Lemire

Dessin : Graham Nolan

Sollicitation : A major new storyline starts here! In the aftermath of JUSTICE LEAGUE DARK ANNUAL #1, the team picks up the pieces from their devastating losses.  Black Orchid, Frankenstein and Amethyst explore the macabre House of Mystery — and what they find positions John Constantine as the most dangerous man in the DC Universe!

Avis : ouiiiiiiiiiiiiiiiiiii Frankenstein semble appeler à rester plus  longtempsque pour une simple apparition dans l’annual du titre ! avec l’annulation prochaine du titre (ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiinnnnnnnnnnnnnnnnnnnn, sniff, c’est vraiment trop injuste !), j’espère que Lemire va lui donner une nouvelle maison avec Justice League Dark qui nous a balancé un gentil petit twist des familles en conclusion de l’arc introductif du scénariste sur ce titre.

Il semblerait en effet que les fameux Books of Magic qui a lancé les différents membres de cette non équipe dans une quête pour les retrouver n’avaient en fait pas grand lien avec la magie, mais plutôt avec de la technologie très avancée. Technologie qui a emporté Zatanna et le jeune Timothy dans la bataille.

Constantine et ses non copains, qui en général veulent tous lui faire la peau de manière violente et peu civilisée, sont bien déterminés à les retrouver, tout en perçant les secrets de la House of Mystery.

Une bonne série à suivre, en espérant que Mikel Janin le dessinateur régulier revienne vite parce que la vache qu’est-ce qu’il dessine bien !

Red Lantern 14

Scénario : Peter Milligan

Dessin : Miguel A. Sepulveda

Sollicitation : “Rise of the Third Army” continues!Red Lanterns vs. the Third Army! Who is the next Lantern to be converted  What dark secret lays buried under the surface of Atrocitus’s home planet, Ryutt?

Avis : alors tout d’abord saluons Milligan qui contrairement à d’autres (kof kof Johns kof kof Bédard) a bien attaqué le crossover Rise of The Third Army dans le dernier épisode de Red Lantern, qu’il avait d’ailleurs délibérément conçu comme un jumping point pour tout nouveau lecteur… c’est ça où il ne s’est rien passé entre les numéros VF actuels (soit le 6) et le numéro 13, ce qui au vu de ce que j’ai lu jusque là est on ne peut plus possible, mais évitons de nous attarder là dessus.

Milligan n’a donc pas attendu la saint glinglin pour opposer les Red Lantern à cette fameuse 3e armée et il l’a fait de fort belle manière avec pas mal d’action, en montrant aussi que le pouvoir des Red Lantern était aussi peu efficace que celui des GL, mais qu’avec de l’imagination et un penchant pour le crevage d’yeux, ben on leur trouvait des points faibles au gaillards !

Donc à lire car M. Milligan, lui, fait le boulot !

A noter aussi la sortie :

– Superman 14, par Scott Lobdell & Kenneth Rocafort, suite du crossover H’el on Earth que je vais continuer à ne pas lire ! soit parce que je m’en contrebas, soit parce que je m’en tape complètement, j’ai pas encore décidé si c’est l’un ou l’autre…

– Talon 2, Scott Snyder, James Tynion IV et Guillem March, le premier épisode était sympa sans plus, à lire si vous vous ennuyez.

– Teen Titans 14, par Scott Lobdell & Ale Garza, ça sort encore cette série ?

IMAGE COMICS

Bedlam 2

Scénario : Nick Spencer

Dessin : Riley Rossmo

Sollicitation : « Swing Low. »

Avis : suite de l’une des séries les plus barrées et malsaines qui m’ait été donné de lire à ce jour. Vous vous souvenez du Joker de Dark Knight qui arrivait à balader Batman tout en mettant la ville de Gotham à feu et à sang, ce côté sans limite, ni code, ni règle ? le fait est que le personnage représentait le chaos absolu face à l’ordre de Batman. Et bien c’est un peu ce personnage hors norme que Spencer a recrée dans cette série, sauf qu’il est encore plus fou et malsain.

Le premier numéro de la série n’était pas vraiment une sinécure à lire en raison de la narration assez peu linéaire choisie par le scénariste qui nous fait nous questionner assez vite sur la véracité de ce qui nous est montré. On se demande ainsi plusieurs fois si Bedlam, le cinglé en question, n’imagine pas certaines choses. Etant donné que nous voyons les choses à travers ses yeux, on est assez vite largué.

En tout cas la fin s’achevait sur une dernière page qui annonçait la direction qu’allait prendre le titre et une chose est sûre, celle-là on ne s’y attendait pas !

Autant je suis peu séduit par les boulots mainstream de Spencer, autant sur ses creator owned, comme Morning Glories, il parvient à exceller. De ce point de vue c’est donc encore une réussite.

Conseillé, mais se préparer mentalement avant parce que c’est bien barré !

Chew 30

Scénario : John Layman

Dessin : Rob Gullory

Sollicitation : « SPACE CAKES, » Conclusion The bonus-sized wedding issue, CHEW’s half-way point, and the issue that is gonna take EVERYBODY by surprise. Sure, it’s a terrible jumping-on point for new readers, but did we mention the FREE TRI-FOLD POSTER COVER, at no extra cost?

Avis : fin de l’arc en cours dans Chew, un arc où le personnage principal sera passé au second plan au profit de soeur qui a mis ses propres dons de voir l’avenir  à partir … de chair humaine pour résoudre plusieurs affaires ! et bien sûr dans le fond toujours quelques passages sympas de …. POYOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOO le super coq génocidaire, sanguinaire, cinglé, mais tellement cooooolll (oui c’est un mot qui se disait il y environ 30 à 40 ans …).

Chew reste l’une des figures de proue d’Image depuis son lancement il y a presque 3 ans. On peut dire que le titre est le premier de la vague créative connue actuellement par l’éditeur, qui voit nombre de nouvelles séries toutes plus intéressantes et innovantes les unes que les autres sortir chez Image.

En tout cas pour cet épisode, je pense que comme pour le reste de l’arc, on peut s’attendre à des surprises, alors qu’à priori nous allons assister au mariage de Toni (la soeur de Tony Chu, faut suivre les gens…). mais quelque chose me dit que ça risque de mal tourner avec des personnes non invitées et peu recommandables qui vont vouloir s’incruster. Quand on connaît le goût pour la surprise des auteurs, on peut s’attendre à tout !

Immanquable (comme d’habitude en somme)

Nowhere men 1

Scénario : Eric Stephenson

Dessin : Nate Bellegarde

Sollicitation : « SCIENCE IS THE NEW ROCK ‘N’ ROLL. » So said Dade Ellis, Simon Grimshaw, Emerson Strange and Thomas Walker at the dawn of a new age of enlightenment that ushered in a boom in scientific advancement. As the research supergroup World Corp., they became the most celebrated scientists of all time. They changed the world – and we loved them for it. But where did it all go wrong? And when progress is made at any and all cost, who ultimately pays the price?

Avis : début d’une nouvelle série Image cette semaine, oui il y en a beaucoup en ce moment, mais on ne va pas bouder notre plaisir bien que le compte en banque pousse des cris d’orfraies. A priori cette nouvelle série s’intéressera à un groupe de scientifiques ayant changé le monde avant que tout ne tourne mal… c’est marrant mais ça me fait penser à un pitch que Warren Ellis aurait pu imaginer, avec ses idées sur la science extrême, le prix pour changer le monde, etc.

Au scénario Eric Stephenson, qui a longtemps bossé pour Rob Lieleld du temps de chez Awesome Comics, et qui il me semble a pendant un temps assumé des fonctions assez haut placées chez Image. Le voici de retour du côté créatif avec un pitch assez intriguant et qui bien exploité, notamment s’il s’intéresse aux conséquences que peut avoir la science sans réel contrôle (le fameux science sans conscience …), pourrait se révéler être une nouvelle perle pour Image.

A tester donc.

Planetoïd 4

Scénario : Ken Garing

Dessin : Ken Garing

Sollicitation : After a period of calm the Ono Mao strike back! How long can the newly formed settlement survive without the protection of Silas?

Avis : voici sans doute l’un des titres que j’attends avec le plus d’impatience cette semaine, le 4e épisode de Planetoïd, d’une part parce que le titre a connu des retards, mais il faut noter que l’auteur fait tout sur cette série donc on peut lui pardonner et d’autre part parce que ce comic-book est tout simplement génial. Après un premier épisode qui mettait en place de façon peut être un peu lente l’histoire, avec un mercenaire qui s’écrase sur une planète minière à la gravité augmentée et qui se retrouve à essayer de se tirer en ralliant à lui les peuplades qui vivent sur ce caillou, le titre s’est vraiment développé dans les épisodes suivants.

Au fil des épisodes c’est en fait une vraie communauté qui se forme autour du gars qui essaye de retaper un vaisseau pour pouvoir se barrer de ce trou paumé. On le voit organiser la vie en société, en commençant par les rapports entre les chasseurs et non chasseurs, puis organiser la récolte de nourriture et sa distribution et dans le même temps mettre les gens au travail.

Une vraie réussite, l’auteur a indiqué qu’après cette première mini en 5, le titre suivrait le format de Hellboy, à savoir une succession de mini.

Conseillé !

MARVEL COMICS

All New X-Men 2

Scénario : Brian Michael Bendis

Dessin : Stuart Immonen

Sollicitation : Professor X’s five original students have been flung from the past to present day. While they cope with an unimaginable future (especially considering the fallout of AVX), how will today’s X-Men justify their actions to their past selves?

Avis : second épisode de la nouvelle série de Brian Michael Bendis dont le numéro 1 avait été une plaisante surprise, mais comme nous l’avons tous dits nous nous attendions à une telle daube que le simple fait que la lecture ait été plaisante a fait de cet épisode un Buy. C’est donc une grande surprise pour moi d’approcher cette suite avec une approche bienveillante, voire de vous conseiller la série.

Si l’on va du côté des reproches, on peut souligner le fait que Bendis a vraiment attendu les dernières pages pour introduire le pitch vendu par Marvel pour cette série, à savoir Beast remontant le temps pour ramener les X-Men originaux alors qu’ils étaient à leurs débuts.  Maintenant je pense que l’on va vraiment entrer dans la partie vraiment intéressante alors que les X-Men du passé vont rencontrer leur alias du présent.

Bien évidemment au vu de ce qu’ont vécu les X-Men ces dernières années, que ce soit Cyclope (hein je cours partout en faisant des X avec mes bras ?), Jean (hein je suis morte ?), Beast (hein je suis devenu bleu avec un physique animal ?), Angel (hein ? Apocalypse ? la graine de vie ? je me prends vraiment pour un ange ?) et Iceberg (euhhhhh rien n’a changé à part que je sors avec Kitty Pride ? mmm le futur est pas si moche pour moi ! et au fait cette Kitty c’est qui ?), nous allons assister à quelques « réunions » intéressantes.

La question est en fait, une fois passé ces rencontres, avec notamment la confrontation avec le Cyclope actuel, quelle direction pour cette série, car il ne s’agit pas là d’un pitch que l’on  peut étendre sur des centaines d’épisodes (quoique avec Bendis…).

A voir donc !

FF 1

Scénario : Matt Fraction

Dessin : Mike Allred

Sollicitation : Marvel Now! shows you the future, and it’s fantastic! In the Fantastic Four’s absence, a hand-picked substitute squad—Ant-Man, Medusa, She-Hulk and Miss Thing—must guard Earth and the fledgling Future Foundation for four minutes. What could go wrong?

Avis : voilà une série sur laquelle je suis partagé. D’un côté je fais partie de ceux qui n’ont pas du tout, mais alors pas du tout aimé le Fantastic Four 1 de Fraction et qui n’iront pas voir la suite parce que la vache qu’est ce que c’était pas bon, et de l’autre ben c’est dessiné par Mike Allred ce qui est toujours une bonne raison pour acheter et lire un comic-book….

Nous avons donc compris que Fraction allait reformater la Future Fondation en ramenant d’autres personnages plus super-héroïques et sans doute donner au titre un autre ton. Hickman était allé dans le sens « héros de la science sans limite avec des gamins de 3 à 13 ans en vedette et Franklin doté du pouvoir d’un dieu ». Je ne sais pas ce que va faire Fraction, mais ce sera certainement moins inspiré, déjà pas de Franklin ou Valeria donc une partie du fun, mais l’arrivée de personnages comme She Hulk peut détendre l’atmosphère.

A voir, mais je ne suis pas optimiste.

New Avengers 34

Scénario : Brian Michael Bendis

Dessin : Mike Deodato Jr

Sollicitation : The New Avengers era ends – not with a whimper – but with an action-packed bang! What is the future of the New Avengers? Is there even a future?

Avis : j’aimerais dire que c’est la fin d’une ère comme je l’ai écrit la semaine dernière pour le Avengers 34, sauf qu’entre temps on nous a annoncé la sortie de Age of Ultron, non je déconne pas, en 2013 qui s’étalera sur … 10 épisodes ! et oui c’est écrit par Bendis… donc en fait même parti, il sera encore un peu là pour un moment.

En tout cas c’est la fin de son run sur New Avengers, qui a révolutionné la ligne Avengers en 2004 en renouvelant de fond en comble ce qui n’était alors qu’un titre old school un peu ringard suivi avant tout par des vieux fidèles qui surtout voulaient qu’on ne change rien.

Au fil des années malgré tout New Avengers est un peu devenu le Avengers canal historique des Avengers version Bendis, alors que le reste de la franchise changeait de manière régulière, le cast de NA est resté relativement stable avec un noyau dur centré sur Luke Cage et Jessica Jones toujours entouré bien sûr de Spidey et Wolverine et quelques autres (Carol Danvers, Spider-Woman, Iron Fist). Plus que tout autre, Bendis a voulu injecter un certain sens de la famille dans ce titre et il y est bien parvenu bien que par moment le titre devenait un peu trop Luke Cage et ses problèmes conjugaux avec les New Avengers en guest star !

En tout cas le titre va encore une fois profondément changer dans les prochains mois avec la reprise de Hickman qui va centrer le titre sur les Illuminati.

Thor God of Thunder 2

Scénario : Jason Aaron

Dessin : Esad Rubic

Sollicitation :  With his past, present, and future at stake, Thor must hurry to uncover the grisly secrets behind the unfathomable horrors of the God Butcher—before it’s too late!

Avis :  de tous les numéros 1 du Marvel Now, celui de Thor était sans aucun doute le meilleur, en tout cas pour moi et tous ceux qui ont du goût …Avec ces trois versions de Thor à trois époques différentes liées par un même fil rouge, l’arrivée d’un tueur de dieux qui ne se limite pas à la Terre, puisque l’on voyait que les dieux extra-terrestres étaient confrontés également au problème (et je sais pour vous mais l’idée de dieux aliens, ça me plait …), le titre regorgeait d’idées intéressantes pour un premier épisode.

La version la plus impressionnante était indubitablement le Thor du futur, qui ressemble à Odin en plus endommagé puisque outre le fait d’être borgne il a aussi perdu un bras qu’il a intelligemment remplacé par un bras… du destructeur !

Outre un scénario qui donne vraiment envie de suivre la série, ce qui est une première pour moi depuis le départ de JMS, le dessin est aussi fabuleux. Esad Rubic est vraiment au sommet de sa forme sur ce titre, il rend vraiment bien les passages de bataille, leur accordant un côté assez légendaire.

Une lecture incontournable selon moi cette semaine !

Uncanny Avengers 2

Scénario : Rick Remender

Dessin : John Cassaday

Sollicitation : Marvel Now! continues with Cap’s newest Avengers! What are Red Skull’s new powers? Havok and Thor vs. Honest John, The Living Propaganda! Rogue and Scarlet Witch vs. Red Skull’s S-Men! Wolverine and Cap find the truth behind worldwide mutant murder!

Avis : non vous ne rêvez pas voici le second numéro de la série dont Marvel a fini par admettre qu’il l’avait lancé sans avoir aucun épisode de prêt en réserve mais que ce n’était pas grave car il  voulait bien lancer le Marvel Now et peu importe si le titre phare est constamment repoussé ! Le pire est que ce retard n’aurait pas été si terrible si le premier numéro avait été à chier, mais non il était plutôt pas mal et s’est achevé sur une image de fin bien choquante, le genre qui fait parler pendant longtemps.

En attendant Marvel ne s’est pas privé pour annoncer que l’équipe allait s’agrandir dans le second arc, qui sortira on ne sait pas trop quand puisque il est censé débuter par l’épisode 5 dessiné par Olivier Coipel (donc ce sera beau) alors qu’on ne sait toujours quand sortira le numéro 4…Oui je sais, on ne se fout pas du tout de notre gueule.

La série reste donc à lire et n’écoutez pas les grincheux qui n’aiment pas John Cassaday, personnellement j’adore et comme chacun sait mes goûts sont parfaits en tout.

A propos Sam 1930 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

2 Comments

  1. Je viens de finir le JLD et je suis un poil mitigé.. Même si l’intérim assuré par Graham Nolan se coule plutôt bien dans le style imposé par Janin sur la série, je trouve l’épisode pas très drôle et un peu sans direction… ça sent l’épisode de transition. Seul Constantine s’en sort haut la main alors que les petits nouveaux et notamment Frankenstein semblent un peu là pour meubler… La fin n’arrange rien puisqu’elle ouvre sur le fameux crossover tant attendu mais dont tout le monde se fout un peu. C’est dommage que JLD perde peu à peu son statut d’élève rebel et déjanté de la promotion new 52 pour jouer les voitures balais de séries annulées ou la caution d’une JL qui n’a pas son aura… Victime de son succès ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.