Guide de lecture Comics VO : semaine du 9 janvier 2013

DARK HORSE COMICS

STAR WARS 1

Scénario : Brian Wood

Dessin : Carlos D’Anda

Sollicitation : This is Star Wars as you remember it . . . and as you have never seen it before! We’re taking you back to those heady, adventure-filled days following the destruction of the Death Star—when the Empire ruled, the Rebels were on the run, and the galaxy was a dangerous place where anything might happen!

Avis :  lorsque Dark Horse a annoncé la sortie d’une nouvelle série régulière Star Wars, je me suis dit tiens c’est une bonne occasion de tenter le coup. Pour la première fois depuis des années l’éditeur ne sortait pas une mini série, ce qui a été le format le plus utilisé ces derniers temps, centrés sur des personnages secondaires ou des nouvelles créations. Non cette fois cette série revient sur les personnages principaux pour raconter des histoires qui se situent manifestement entre le premier Star Wars et l’Empire contre attaque.

Mais patatras, il y a quelques mois nous apprenions que Lucasfilm et tous les droits sur les films étaient vendus à Disney et que dans très peu de temps les comics Star Wars allaient migrer chez Marvel. Enfin les droits des comics, car on ne sait pas du tout si Marvel va relancer des comics sur le sujet. A titre d’exemple, ils ont récupéré les comics tirés des créations Pixar il y a quelques temps et n’en font strictement rien et ce alors que Boom, leur précédent éditeur, avait lancé plusieurs titres.

On peut donc s’interroger d’une part sur l’intérêt de commencer une série qui dépassera difficilement l’année et d’autre part si après ça l’on reverra des comics Star Wars un jour. Il s’agit tout de même d’une grosse franchise et avec l’arrivée de nouveaux films à partir de 2015, Marvel serait assez bête de passer à côté.

Donc à voir.

DC COMICS

Action Comics 16

Scénario : Grant Morrison

Dessin : Rags Morales

Sollicitation : The Man of Steel vs. the worst foe the multiverse has ever seen: Superdoom, a demon Superman from an alternate universe!With the Little Man’s true identity revealed, learn more about his plan and why he hates Superman so much.And in the backup story, a spotlight on a key moment from Superman’s climactic battle with the Anti-Superman Army!

Avis : nous arrivons donc vers la fin du run de Morrison sur Action Comics et le scénariste commence désormais à se faire rejoindre les différents fils de son intrigue. Une technique scénaristique qu’il a utilisé au fil des ans et qui en général fonctionne bien… sauf dans le cas d’Action Comics.

En temps normal je devrais être enthousiaste sur un boulot de Morrison, mais ce n’est pas vraiment le cas pour sa performance sur Superman. Autant sur Superman il a réussi à rendre ses lettres de noblesse au personnage en montrant la richesse de son univers, autant là on avait juste un type dans un costume pas vraiment sensas courant partout et puis pouf au dernier moment qui commençait à vraiment montrer les pouvoirs de Superman.

Je devrais être enthousiaste sur ces épisodes parce que j’aurais été emballé par les derniers épisodes, impatient de voir comment Morrison allait résoudre ces différentes intrigues. Je devrais être enthousiaste sur ces épisodes parce qu’aurais eu le déclic qui m’aurait fait voire le propos de fond de Morrison sur ce titre et la richesse de ces idées. Je devrais etre enthousiaste parce que pour la première fois depuis des années je serais enfin en train de lire une bonne histoire de Superman. Je devrais être enthousiaste parce que Morrison aurait montré combien le personnage de Superman reste important et pertinent même après presque 75 ans d’existence.

Rien de tout cela n’est malheureusement arrivé. Au final nous avons plutôt eu une intrigue paresseuse, des twists pas franchement intéressants, un personnage dont l’univers n’a pas été renouvelé et dont les aventures sonnent comme des redites d’histoires vues et revues.

Superman n’est pas là, car le titre n’a pas vraiment de coeur ni d’âme. A aucun moment je n’ai vraiment senti l’envie de Morrison de faire quelque chose de spécial sur le titre. Il nous a essentiellement servi des idées bizarres dont il a le secret mais sans le charme qu’elles peuvent revétir la plupart du temps. Je ne doute pas que Morrison aime ce personnage, il l’a assez crié sur tous les toits, mais il a échoué à le faire rentrer dans le 21e siècle.

Animal Man 16 & Swamp Thing 16

Scénario : Jeff Lemire & Scott Snyder

Dessin : Steve Pugh, Timothy Green II, & Yanick Paquette

Sollicitation : “ROTWORLD: THE RED KINGDOM” part four!Animal Man has Constantine, Steel, Black Orchid, Beast Boy, Frankenstein and a whole army of patchwork men and women at his back — but is that enough to go up against Anton Arcane at the heart of the Rot? Team Red sets off for Metropolis to recruit a powerful new ally!

“ROTWORLD: THE GREEN KINGDOM” races toward its epic conclusion! It’s Swamp Thing vs. Rotmonster as Superman as Arcane’s ultimate plan is revealed!What sacrifice must Swamp Thing make to cleanse the Earth of the Rot? And what secret did Batman leave behind in the ruins of Gotham City?

Avis : 4e partie du crossover Rot-World et après 4 mois et des mois d’annonce, on peut commencer à se demander « d’accord c’est bien beau mais quand est-ce qu’on arrive au bout ? ». Le début du crossover m’avait assez déçu car Snyder et Lemire s’étaient contentés de raconter la même histoire dans chacun de leur titre. Ils avaient suivis une certaine formule avec un certain nombre d’événements bien précis et s’y étaient conformés…La suite a été assez identique, à savoir on applique la même formule dans les deux séries, mais avec suffisamment d’originalité pour ne pas donner cette impression de redite des débuts, notamment par l’intervention de personnages inattendus comme Grood, Frankenstein (que dis-je King Frankenstein, puisqu’il arrive avec une armée !!!), ou encore un Man Bat moins Man que Woman (faut lire pour comprendre…).

Au fil des épisodes ma préférence pour Swamp Thing s’est affirmée et ce alors que je vois la majorité des gens, y compris sur ce site parmi mes collègues, penchent plus du côté d’Animal Man. Mais ma préférence va au titre de Snyder pour une bonne raison : Abigail Arcane, au fil des épisodes j’ai vraiment commencé à apprécier ce personnage bien plus que l’insipide Allec Hollande. Donc si le prochain scénariste du titre veut recentrer le titre sur Abby, il a ma bénédiction !

Detective Comics 16

Scénario : John Layman

Dessin : Jason Fabok

Sollicitation : A “Death of the Family” tie-in issue!As The Joker continues to wreak havoc on The Dark Knight and his allies, Batman is forced to cut a deal with The Penguin…one that will come back to haunt both of them when a new villain interferes! And in the backup story, Ignatius Ogivly usurps The Penguin’s throne and decides to lead the underworld crimelords in The Penguin’s place!

Avis : arrggggghhhh nonnnnnn !!! ai-je dit combien 1/ je commence à en avoir ras le cul de Death of the Family et 2/ de voir DC transformer chaque story arc de Batman en crossover !!!! non mais sérieux, ça devient juste ridicule, la prochaine fois que Bruce va aux chiottes, ils vont aussi pondre un crossover dans tous les titres juste pour ça ?!  Ce qui est le plus frustrant est que Layman n’est arrivé qu’il 3 ou 4 épisodes que paf on lui impose déjà de caser machin in the family dans son titre, peu importe qu’il ait à peine eu le temps de poser les bases de ses différentes intrigues entre temps.

C’est d’autant plus dommage que Layman a plutôt fait du bon boulot jusque là, si son premier épisode était un peu plat, la suite a démontré qu’il avait des idées, des histoires et une certaine direction pour le titre. Bon c’est vrai il est allé nous repêcher le Penguin qui est un personnage qui me gonfle au dernier degré, mais on lui pardonnera cet écart si on ne le revoit pas trop.

Enfin Jason Fabok fait du bien aux mirettes sur ce titre, on sent le dessinateur né pour dessiner Batman…

Earth 2 # 8

Scénario :  James Robinson

Dessin :  Yildiray Cinar

Sollicitation : The alien war criminal Steppenwolf returns! It’s been five years since he lead the forces of Apokolips against Earth — learn what he’s been up to since then! Plus: What is the dark secret behind the last Amazon of Earth 2?

Avis : suite du titre qui a démontré que James Robinson savait encore écrire et ce alors que nous étions nombreux à parler de lui au passé en tant que bon scénariste tout en rédigeant une éloge funèbre à l’ode de son talent décédé. Ben non, le monsieur nous a gentiment dit que notre éloge on pouvait se la mettre où on pensait parce qu’il avait encore des cartouches à nous balancer à la figure.

Avec cet épisode tout en introduisant la dernière des Amazones, le scénario va aussi faire le point sur Darkseid qui a semble-t-il foutu la paix à la Terre depuis sa tentative avortée d’invasion. Une décision assez bizarre puisqu’au lendemain de son attaque la planète était dépourvue de défense, ses héros morts et ses armées en miettes. Mais là c’est bon il peut repasser à l’attaque puisque pouf on a de nouveaux des super-héros et une armée mondiale a été créée. C’est bon mon vieux viens y donc !!!

World’s Finest # 8

Scénario : Paul Levitz

Dessin : Kevin Maguire & Georges Perez

Sollicitation : Power Girl and Huntress have been searching for a connection to their world, Earth 2, for years, but now they’ve kicked a hornet’s nest of trouble — and the hunters become the hunted!

Avis : si sur le papier World Finest est loin d’être la meilleure série du monde, elle souffre notamment d’un ryhtme assez lent passablement frustrant, je continue de la suivre en vérité pour une seule bonne raison : je suis complètement tombé sous le charme du trait de Kevin Maguire.

C’est tout simplement superbe et je vous conseille de jeter un oeil, car même s’il ne signe pas l’ensemble des pages, rien que celles présentes valent largement l’achat.

IMAGE COMICS

Infinite Vacation 5

Scénario : Nick Spencer

Dessin : Christian Ward

Sollicitation : his is it: the mind-blowing conclusion to the biggest sci-fi epic of 2011! As Mark comes face to face with the makers of The Infinite Vacation and discovers the startling truth behind the multiverse, he’ll be forced to make a decision that will change the very nature of life itself forever!

Avis : oui mes amis vos yeux ne vous trompent pas, voici un nouvel épisode d’Infinite Vacation, une série plus vue depuis plus d’un an ! pour se faire pardonner les auteur nous pondent ce qui est censé être la conclusion dans un numéro extra size et que … attendez numéro 5, où est passé le numéro 4 !!! arrgggghhhh je l’ai pas vu passé !!! bon ben les gens je vais être bien en peine de vous dire ce qui s’est passé dans le dernier épisode, puisque mon aventure avec cette série s’est terminée avec l’épisode 3 il y a bien des lunes de cela lorsque j’étais encore jeune et svelte. J’ai tout de même un souvenir assez précis du numéro 3, car certaines scènes étaient passablement gores et choquantes.

En tout cas si l’attente a été aussi longue c’est aussi parce que Spencer avec son histoire de pouvoir vivre la vie de ses doubles dans d’autres dimensions a pondu un très bon concept qu’il avait vraiment bien exploité dans les précédents épisodes, le tout agrémenté de mort bien mystérieuses.

Vous l’aurez compris c’est à ne pas rater et en attendant je vais me mettre en quête de l’épisode 4…

Point of Impact 4

Scénario : Jay Faerber

Dessin : Koray Kuranel

Sollicitation : MINISERIES CONCLUSIONThe mystery is solved! All of the questions are answered … but who will survive the fallout?

Avis : conclusion de la dernière mini série en date signée Jay Faerber qui cette fois s’est attaqué au genre du polar. Après un très bon premier épisode, le second avait mystérieusement ralenti l’action, avant de bien repartir dans le troisième où des évenements importants survenaient tout en posant la base des révélations à venir dans ce dernier épisode. On a donc compris que le meurtre à l’origine de cette histoire couvre une conspiration à plus grande échelle qui implique certaines sociétés de sécurité qui au cours de la dernière décennie ont gagné beaucoup d’argent et surtout des connexions un peu partout à la fois dans le monde politique et militaire (nombre d’anciens de l’armée américaine se reconvertissent en effet dans le privé de cette manière).

Même si ce n’est pas, pour le moment, l’histoire la plus originale du monde, la lecture fut somme toute agréable, le récit bien mené et le dessin en noir et blanc bien adapté. Donc une mini série conseillée et si vous l’avez raté il faut espérer qu’Image sortira un TPB à pas cher comme ils savent le faire pour d’autres séries.

Supreme 68

Scénario : Erik Larsen

Dessin : Erik Larsen

Sollicitation : « The KHROMIUM Age » His father was one of Supreme’s greatest foes. Now he seeks vengeance–and he has the power to get it! Face-to-face with the Ivory Icon on a far off world KHROMIUM will have his revenge–or die trying! Meanwhile, Ethan Crane and the former Supremouse Squeak form an uneasy alliance with the one being that might help restore their missing powers: Darius Duck! A shocker!

Avis : fin du run d’Erik Larsen sur Supreme, relancé à l’occasion de la renaissance des titres Extreme Comics de Rob Liefeld. Comme je l’ai déjà écrit, cette renaissance a un peu surpris tout le monde par son incroyable qualité. Qui aurait pu imaginer que qui que ce soit puisse tirer quelque d’original de « créations » de Liefeld ! bon vous me direz Alan Moore y est arrivé dans les années 90 lorsque lui même écrivait Supreme et avait fini par repenser tout l’univers de Liefeld. C’est on ne peut plus vrai, sauf que tout le monde n’est pas Alan Moore (Alan Moore lui même n’est plus vraiment Alan Moore d’il y a 20 ans…).

Après à peine 6/7 épisodes Erik Larsen raccroche donc, non par manque d’inspiration mais par manque de temps, le monsieur semble avoir mal joué le coup puisqu’il ne pensait pas que réaliser le titre lui prendrait autant de temps et ce alors qu’il continue de produire Savage Dragon en parallèle. Ce départ est une vraie perte car après avoir suivi les derniers scénarios d’Alan Moore sur le personnage, Erik Larsen était clairement alle »dans sa propre direction, avec l’apparition du Supreme des années 90 et sa confrontation avec des personnages Image de la décennie 2000, comme Nolan le père d’Invincible. Inutile de préciser que le commentaire méta textuel sur l’Image des années 90 et l’Image actuel est assez clair. Larsen montre que l’éditeur après des débuts assez infantiles et immatures a aujourd’hui gagné en profondeur par l’apport de nouvelles générations.

Cet épisode a pour particularité d’être double, alors profitez parce que ça va être bon !

A noter aussi la sortie de :

– Guarding the Globe 5, de Phil Hester et Todd Nauck, le spin off d’Invincible continue et est centré sur Brit pour cet épisode (une autre création de Kirkman)

– Mind The Gap 7, de Jim McCann et Rodin Esquejo, suite de l’une des séries les plus mystérieuses et passionantes d’Image en ce moment, le tout superbement mis en images par Rodin Esquejo.

MARVEL COMICS

Punisher War Zone 3

Scénario : Greg Rucka

Dessin : Carmine Di Giandomenico

Sollicitation : The Punisher tries to break Cole out of jail. The Avengers stomp him. A lot !

Avis : après un premier épisode très moyen, un niveau indigne d’un scénariste de la classe de Greg Rucka, le scénariste s’est très bien repris avec le second épisode de War Zone qui confrontait le Punisher à Black Widow, un personnage que l’auteur connaît et maîtrise très bien. Dans ce numéro c’est Thor qui vient à la poursuite de Frank Castle et là on peut se demander comment il va pouvoir vraiment s’en tirer. Si ces précédents adversaires étaient à sa portée, là ce sera beaucoup plus difficile voir impossible vu le niveau de puissance de Thor. Je ne sais pas vraiment comment Rucka va vraiment pouvoir se sortir de là, mais en tout cas je suis curieux de le voir essayer.

Nous n’en sommes qu’au troisième épisode et pourtant le scénario nous sort déjà les poids lourds de l’univers Marvel, il est probable qu’après ce sera le tour d’Iron Man et le tout se conclura contre Cap, soldat contre soldat. Le run de Rucka sur le Punisher ayant été magistral, on attend une fin à la hauteur.

Superior Spider-Man 1

Scénario : Dan Slott

Dessin : Ryan Stegman

Sollicitation : THEN!…Peter Parker spent a lifetime living up to the responsibilities his powers foisted upon him but his Amazing story finally ended dramatically in the historic Spider-Man #700. NOW!…The new Amazing Spider-Man has arrived and he is better in every single way. Smarter, stronger…Superior.

Avis : le machin arrive donc cette semaine, inutile de dire que c’est la première et dernière fois que je mentionne cette série dans un de mes guides de lecture étant donné que j’ai décidé de ne pas aller lire cette série. Pour être encore plus honnête, je n’ai même pas lu le 700, je ne vous dirais donc pas s’il était bon ou mauvais. Je me suis juste fait confirmer que le staut quo changeait bien de  la manière dont cela avait filtré, ce qui est malheureusement le cas et à partir de là la question était simple : est-ce que je voulais claquer 8$ dans un comic-book que j’avais 99,99% de chances de détester. vu le prix hors norme et mon peu d’entrain, mon argent est resté dans ma pôche, enfin pas longtemps puisque j’ai acheté d’autres trucs mais passons…

Le statut quo est donc changé de manière profonde dans cette nouvelle série et non je ne vous spoilerai pas de quelle manière même si c’est sorti partout, même dans les médias français qui n’ont pas hésité eux à abondement le révéler sans précaution ni avertissement. Si vous êtes restés branchés sur le net, vous savez de quel changement je parle.

Pas de Spidey pour moi en 2013 et comme ce nouveau Superior Spider-Man va apparaître à partir du numéro 6 d’Avengers, je vais devoir réfléchir à la possibilité de ne pas poursuivre ce titre également… (ce qui m’emmerderait mais bon…)

Thor God of Thunder 4

Scénario : Jason Aaron

Dessin : Esad Rubic

Sollicitation : Thousands of years in the future the last god king of a ruined Asgard makes his final stand against the berserker legions of the God Butcher. But even a king can fall. Even King Thor.

Avis : nouvel épisode de ce qui est sans doute l’une des meilleures séries du relaunch Marvel, maintenant je crois qu’on peut appeler un chat un chat et dire que cette initiative Marvel Now est un bon gros relaunch et un jeu de chaises musicales pour les auteurs Marvel…A la fin du 3e épisode Thor revenait sur sa seconde confrontation avec le God Butcher et surtout comment celle-ci le rendait responsable du millénaire de massacre qui avait suivi. Si nous n’avons pas eu beaucoup plus d’explications, l’épisode était tout simplement magistral et nous faisait pénétrer un peu plus dans l’univers des dieux, notamment en nous faisant découvrir leur parlement où tous les dieux de l’univers se rencontrent.

Avec cet épisode nous repartons dans la futur avec le Roi Thor lors de son dernier combat contre les hordes sans fin du God Butcher. Nous avons déjà eu un aperçu de cette dernière bataille dans les précédents épisodes : allons nous voir Thor tomber ici ? Vous l’aurez compris, Thor est la série à ne pas manquer en ce moment chez Marvel !!! D’autant qu’outre un scénario en béton, elle est servie par le dessin ahurissant de Rubic qui n’a jamais été aussi bon, et pourtant il s’était montré déjà excellent par le passé.

Wolverine and The X-Men 23

Scénario : Jason Aaron

Dessin : Nick Bradshaw

Sollicitation : Wolverine vs. Frankenstein! The Murder Circus claims its victims!

Avis : en principe il s’agit là du dernier épisode de l’arc actuel qui confronte les X-Men avec le Murder Circus. Malgré le fait qu’il n’ait duré que 3 épisodes, j’ai envie de dire enfin et bon débarras, tant il ne s’est pas montré très inspiré, ou du moins pas dans la ligne déjantée, fofolle et bourrée d’idées qui avait caractérisé le titre jusque là. Après des épisodes très moyens avec les numéros 20 et 21, Aaron avait commencé à remonter la pente avec le numéro 22. Si l’on était encore loin du compte, on sentait une nette amélioration avec ce dernier épisode.

En fait nous aurons appris une leçon importante avec cet arc : dans cette série il faut éviter de trop s’éloigner de l’école et surtout de sa vie quotidienne qui doit être rendue complètement dingue, imprévisible et surtout marrante. J’espère qu’Aaron va vite revenir dans les prochains épisodes au véritable esprit de la série pour qu’elle redevienne vraiment un plaisir à lire, surtout qu’il s’agit désormais d’un des seuls titres X que je peux me permettre de lire. Si All New X-Men est un succès commercial évident, c’est de mon point de vue (que je sais ne pas être partagé par beaucoup de monde) un four créatif complet et les chances que je poursuivre cette série sont proches de 0.

Donc pitié Jason, remets à me pondre une bonne série.

A noter aussi la sortie de :

– Avengers Arena 3,  Dennis Hopeless & Kev Walker, alors quel héros jetable va y passer cette fois-ci, tant que ce n’est pas X-23, ça me va !

– Cable & X-Force 3, Dennis Hopeless et Salvador Larroca, suite de la série qui a toujours besoin d’un pitch et peut être d’un scénariste :

– Fantastic Four 3, Matt Fraction et Mark Bagley, suite du machin, à réserver aux fans !

– First X-Men 5,  Cristos Gage & Neal Adams, suite de … de quoi d’ailleurs ? allez on va dire de la bonne blague de Marvel aux fans qui touche ici à sa fin. Qu’est-ce qu’on dit ? que c’est jamais sorti et que comme personne l’a lu, on n’y refait jamais plus référence. Moi ça me va en tout cas.

Thunderbolts 3, Daniel Way et Steve Dillon, suite de … là aussi je sais pas trop. La série n’est pas mauvaise, ni bonne.

A propos Sam 1964 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

6 Comments

  1. J’ai également détesté l’arc actuel de Wolverine & the X-men et surtout le dessinateur actuel dont je n’ai jamais pu supporter le style… le pire c’est qu’il tien le rythme et qu’on voit beaucoup de variant de lui un peu partout, c’est qu’il est apprécié …à mon grand regret. Un successeur à t-il été annoncé pour W&XM ? Moi je vote et je dis RAMOS ..

  2. Le run de Larsen sur Supreme aura vraiment été une perle (comme le Glory de Keatinge & Campbell d’ailleurs, qui s’arrêtera au #34). Rêvons un peu, en espérant qu’un éditeur suicidaire le publiera un jour en français…

    • C’est pas impossible que Delcourt, qui a déjà publié le run d’Alan Moore sur cette série, le publie un jour. On attend toujours d’ailleurs l’hypothétique tome 3 qui devait reprendre le crossover avec un procès.

      • Difficile de vendre du Supreme sans le nom d’Alan Moore sur la couv. Mais c’est vrai qu’en jumelant ça avec Judgement day pour un tome 3, ça pourrait le faire 😉

  3. Je vais très vite et très simple sur Superior Spiderman.
    Histoire sans grand intérêt, évidence de ce qui va se passer, et remise en cause naturelle de ce qui s’est passé dans l’épisode 700 dans la dernière page.
    De toute façon, cela ne peut durer, mais tout cela est débile.
    Je vais plutôt me plonger dans Thor : les 3 premiers étaient splendides, le 4e doit l’être aussi. Seul souci, je trouve que cela n’avance pas très vite. Mais c’est tellement beau, que l’on peut juste profiter et, pour une fois, prendre son temps pour admirer et laisser l’histoire se construire. Dragon Ball s’étend sur 42 volumes, Thor peut bien en prendre 6 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.