Comixity episode #75

Une fois de plus, le sommaire de ce 75ème Comixity avec les parutions VF du mois d’avril est des plus éclectiques : event, super-héros classique mais aussi ancien, tendance horrifique ou encore onirique, il y en a pour tout le monde. Et pour conclure cette émission vous retrouverez comme chaque mois maintenant notre rubrique bibliothèque consacrée cette fois-ci à la mort et à la résurrection dans la comics, très long débat qui nous envoie sur tout un tas d’autres thèmes mais sans jamais oublier celui de départ.

Comme toujours, n’hésitez pas à réagir dans les commentaires ou en nous envoyant un mail grâce au formulaire de contact. Si celui-ci contient une question, nous y répondrons dans la prochaine émission. Bonne écoute.

Lire

(Pour enregistrer le fichier, faites un clic droit sur Télécharger puis Enregistrer sous… Une fois téléchargé, vous n’avez plus qu’à lancer le fichier pour qu’il démarre dans votre lecteur de musique habituel.)


Spider-Man 10The Strain 101:49 – Panini Comics
AvX n°6 / X-Club
X-Men Extra n°95 / Fantastic Four : La Fin
Spider-Man n°10 / Captain Britain
Ferals tome 1 / The Strain tome 1

58:45 – Urban Comics
Animal Man tome 2 / Swamp Thing tome 2
Deuil dans la FamilleSeveredBatman Saga n°11 / Batman tome 2
Fables tome 18 / Severed
Blackest Night tome 2 / Deuil dans la Famille

90:48 – La Bibliothèque
la mort et la résurrection dans les comics

A propos Steve 1060 Articles
A l'origine du projet, chroniqueur sur tous les podcasts, c'est également à lui que revient la lourde et ingrâte tâche de l'enregistrement et du montage des émissions.

9 Comments

  1. Salut
    très bonne émission.
    Bunny le DA à quoi te fait penser le nouveau design de Cyclope est, je pense, SILVERHAWK!
    Le point fort de » Xtrem Xmen » est,selon moi, Stephen Segovia artiste pas assez mis en avant.
    Bonne continuation en espérant que les critiques de Bruno soient moins « bisounours » à l’inverse de Sam que j’ai eu du mal à apprécier à ces débuts mais qu’aujourd’hui ces juments de « BOURRIN » me font souvent rire (il y a en général une part de vérité dans ces affirmations)!

  2. Bon bah il me reste plus qu’a prendre Animal tome 1 et 2 et Death in the family … mon porte-feuille vous remercie pas ^^

  3. @Nico   la notation est frnaçcaise pourquoi dis tu ca?
     
    @sentry  je dirais surtout que ton portefeuille ne le regrettera pas 🙂

    • Pour la notation, a la place des habituels « check it, pass et buy », on a « a posseder, a lire etc » 🙂

  4. Je comprends que le pauvre Jean-Lau galère à résumer Fantastic Four : La Fin car c’est vrai que c’est très dense, j’ai relu récemment ce récit et je me suis rendu compte à quel point c’est à déconseiller à un lecteur qui ne connaît pas un minimum l’univers Marvel. Par contre je vous rejoins sur les dessins, c’est de toute beauté, bravo mister Alan Davis !
     
    Par contre je vais m’énerver tout rouge (qui peut être synonyme de Hulk aussi maintenant :p) pour ses critiques des dessins de même Alan Davis sur Captain Britain, je trouve qu’au contraire ils ont très bien vieillis, d’ailleurs j’ai l’impression qu’en général les dessins des Anglais traversent mieux les ages que ceux des Américains. La comparaison entre cette histoire et V Pour Vendetta est plus que légitime mais attention, ces deux histoires ont commencé plus ou moins au même moment en 1982 et non pas en 1995, date à laquelle Alan Moore ne voulait déjà plus travailler pour Marvel ; cette histoire est d’ailleurs l’un des seuls travaux pour Moore qui n’a d’ailleurs que bosser pour feu la branche anglaise Marvel UK. L’histoire est très typé comics british des 80’s par son thème de la lutte contre un régime autoritaire et se lit toujours très bien aujourd’hui, cela pourrait même plaire à qui n’aime pas trop les héros en collants mais n’est pas allergique à la S-F. Vu les évènements qui s’y passent au Royaume-Uni on pourrait presque penser que ça ne se passe dans l’univers régulier Marvel et pourtant c’est le cas en théorie, certains des personnages introduts comme Fury sont encore utilisés à l’occasion mais je n’ai pas souvenir qu’on évoque encore ce Civil War poussé à l’extrême avant l’heure (quand on dit qu’on ne fait que ressucer les vieilles histoires… :p).
     
    Ce mois-ci chez Urban c’était un peu le mois des Tome 2, ils reviennent et ils ne sont pas contents du tout :
     
    Blackest Night tome 2 était aussi bon que le premier, un event super réussi comme on aimerait en voir plus souvent ! J’espère qu’une fois la parution de Bightest Day finie ils reviendront sur leur idée de ne pas publier les tie-ins et sortiront de nouveaux volumes, Panini a fait ça récemment pour Civil War dans sa collection Marvel Deluxe pour le plus grands bonheurs de ceux qui n’avaient pas suivis à l’époque.
     
    J’attendais Batman : La Nuit des Hiboux de pied ferme, et finalement tout n’était pas à la hauteur de mes attentes, je trouve dommage que finalement on ne voit rien de ce qui se passe dans Gotham et on ne se concentre que sur ce que vit Batman durant cette nuit-là, sans les tie-ins ça manque finalement beaucoup d’envergure et c’est très dommage. Par contre je fais partie de ceux qui ont aimé le twist final, qui d’ailleurs ne sort pas vraiment de derrière les fagots et montre que Scott Snyder est bien fan du boulot de Morrison, sauf que là il faut remonter à avant le début de son run sur Batman. Greg Capullo est en super forme et les artistes qui l’accompagnent également, mention spéciale à Jason Fabok pour l’annual qui est un artiste à suivre de très près dans les années à venir. Concernant l’annual justement j’ai beaucoup accroché aux nouvelles origines de Mister Freeze même s’il perd du coup totalement son aura romantique… Et pour finir, n’en déplaise à Bunny, Harper Row ne m’insupporte pas (encore ?). :p Dans l’ensemble j’ai beaucoup aimé même si j’aurais aimé un crossover plus orgueilleux en quelques sortes, avec les Owls qui auraient un plan plus élaboré qui aurait obligé Snyder a écrire dans son titre une histoire principale réunissant toute la famille, mais bon au moins comme ça les tie-ins étaient légitimes.
     
    Pour finir on également le retour du diptyque Animal Man/Sandman ; à l’heure qu’il est je n’ai lu que le premier des deux, et j’ai pris mon pied, Jeff Lemire a plein de très bonnes idées, la nouvelle origine pour Buddy fonctionne à merveille et est bien meilleure et plus originale que la première qu’elle ne contredit même vraiment du coup, et l’écriture des enfants est fabuleuse, que ce soit sur Cliff qui se comporte comme tout pré-ado ou surtout Maxine qui affronte verbalement la Ligue des Ombres de manière succulente. Le passage du relais pour les dessins s’est bien effectué je trouve, Steve Pugh se montre tout-à-fait à la hauteur de la tâche qui l’incombe !
     
    Un Deuil dans la Famille est certes un récit à lire pour sa culture comics mais je serai beaucoup plus dur que vous sur l’histoire, la quête de Jason Todd frise quand même le ridicule par moment, heureusement la fin sauve la mise par la mort très poignante et cette idée complètement folle du Joker avec l’immunité diplomatique. Comme j’ai déjà l’édition Semic et plus trop d’argent après mes dépenses du dessus je fais l’impasse dessus malgré mon intérêt pour l’arrivée de Tim Drake que vous avez su me donner envie de lire, ce sera pour plus tard… 
    J’aurais une question à vous poser concernant le sondage pour la survie de Jason Todd : il m’a toujours semblé que les lecteurs devaient juste choisir entre « oui » et « non » pour sa mort, mais un ami à moi me soutient qu’il a lu un jour un article de Comic Box (article qu’il ne retrouve évidemment pas :p) qu’ils devaient choisir entre la mort de Jason ou celle du Joker. D’après vos connaissances, qu’avait-on demandé aux lecteurs ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.