Guide de lecture Comics VO : semaine du 18 Décembre 2013

DARK HORSE

GHOST #1

GHOST #1Scénario : Kelly Sue Deconnick  & Christopher Sebela

Dessin : Ryan Sook

Sollicitation : Ghost, the hero trapped between two worlds, fights to protect Chicago from extradimensional demons disguised as humans. When a familiar stranger destroys an el train, Ghost makes a deal with a devil for the chance to uncover her own mysterious past. The perfect issue to join this action-packed superhero title!

Avis : entre une scénariste qui n’a jamais produit un épisode de quoi que ce soit qui m’ait plu et un personnage dont je me contre-bas, cette nouvelle série consacrée à Ghost n’avait pas grand chose comme atout pour me donner envie de la lire.

Alors pourquoi l’évoquer ? mais pour son dessinateur bien sur ! le très talentueux Ryan Sook revient enfin dessiner des pages intérieures après des années à engranger de chèques à faire des cover ! Oui, bon retour !!! de fait la présence de cet artiste que j’adore assurera que j’irais voir le premier épisode …mais c’est à peu près tout.

Je sais que Dark Horse veut diversifier sa ligne de comics, mais après maintes tentatives pour imposer ce personnage, ils devraient comprendre une chose : quand ça veut pas…ben ça veut pas !!!

Verdict : Check It pour Ryan Sook !!!!

DC COMICS

BATMAN AND TWO FACE #26

BATMAN AND TWO FACE #26Scénario : Peter J.Tomasi

Dessin : Patrick Gleason

Sollicitation : It’s double trouble as Batman investigates Harvey Dent’s past to try to find him in the present – but is he ready to face the dark truth behind Two-Face’s origin?

Avis : après un départ tout simplement sensationnel, la deuxième partie de l’arc en cours a été une déception cruelle. Entre une histoire qui avançait au ralenti, un dessin de Patrick Gleason en deçà de ce qu’il avait précédemment proposé et une narration plus que confuse, l’épisode 25 faisait figure de faux pas dans un run pour le moment de haute volée, mais non dénué de défauts.

On le sait Tomasi a parfois tendance à ralentir de manière trop prononcée le rythme de son récit. On se souvient ainsi que si dans l’ensemble son premier arc sur la série en 8 parties était très bon, il contenait de fortes longueurs entre les épisodes 3 à 5 qui rendaient la lecture vraiment pénible, avant de redémarrer de manière sensationnelle dans les épisodes 7/8. Il faut donc souhaiter que le scénariste ne soit pas reparti dans ses mauvais travers et que cette nouvelle origine de Two Face sera à la hauteur.

Verdict : BUY sur la corde

GREEN LANTERN NEW GUARDIANS #26

GREEN LANTERN NEW GUARDIANS #26Scénario : Justin Jordan

Dessin : Brad Walker,

Sollicitation :The planet of Exuro is a paradise – but at a terrible cost: They’re literally stealing from their own futures! When the Exurans cross the line and bring the wrath of the cosmos down on themselves, it’s up to Kyle Rayner to resolve the conflict… but what exactly do the New Guardians want him to see about the difficult choice he’ll have to make?

Avis : bon à priori il s’agira là de mon dernier épisode de la franchise GL avant un bon petit moment. Après le final assez décevant de Lights Out, cette partie de l’univers DC m’attire de moins en moins.

En fait c’est toute cette idée de réservoir limité d’énergie dans lequel puiserait les différents corps de Lantern qui a réduit mon enthousiasme à néant pour cette franchise. Ajouter à cela la succession d’épisodes assez moyens et voilà…

Aucun n’était vraiment mauvais, mais c’est comme si avec le départ de Geoff Johns, la force créatrice qui conduisait tous les titres avait disparu. Soyons clairs les dernières années de Johns sur GL ont valsé entre le moyen et la purge totale, preuve qu’il était temps qu’il s’en aille. Mais cette nouvelle direction n’a pas vraiment d’élan ou …ben justement d’énergie.

A ce titre le dernier épisode de New Gardians était à l’image de cette débandade. Après plusieurs épisodes intéressants, Justin Jordan nous a servi un espèce de soupe SF stéréotypée sans intérêt. Rarement j’aurais eu autant de mal à venir à bout d’un épisode de cette franchise…

Verdict : PASS.

HARLEY QUINN #1

HARLEY QUINN #1Scénario : Amanda Conner & Jimmy Palmiotti

Dessin : Chad Hardin

Sollicitation :Harley is set to begin her new life, but she needs a job first! Enter the Coney Island Roller Derby! It’s game time as Harley sets out to destroy her competition – literally!

Avis :  après un épisode 0 complètement délirant où les auteurs mettaient en scène l’entretien d’embauche de l’artiste…mais du point de vue de Harley, DC sort donc cette semaine le premier épisode de la nouvelle série consacrée au personnage.

Nouvelle car il ne faut pas oublier qu’Harley Quinn a déjà eu droit à un titre solo dans les années 90, qui sans enflammer les ventes avait duré un petit moment (à un moment où tout le marché s’effondrait…). Les auteurs ont déjà promis que le ton de la série allait continuer dans cette veine complètement cinglée pour honorer la folie du personnage.

De fait le titre apparaît comme un apport bienvenu à la franchise Batman, car du coup nous avons là une série qui détonne par rapport aux autres. Tant mieux un peu de diversité et de fun ne fait jamais de mal…

Verdict : BUY

MARVEL COMICS 

AVENGERS ASSEMBLE #22.INH

AVENGERS ASSEMBLE #22.INHScénario : Kelly Sue Deconnick & Warren Ellis

Dessin :  Matteo Buffagni

Sollicitation : INHUMANITY TIE-IN ! Spider-Woman and the Hulk — Team Sad! — are Back in Black… and red. And yellow. And purple and green. A lot of green. Speaking of green… Spider-Girl follows in the footsteps of her investigative reporter Dad and follows the money. The Toxic Doxie has her very own Inhuman… All that a homicidal maniac could ask for.

Avis : comme pour Ghost tout à l’heure, ce n’est certainement pas pour les talents de scénariste de Kelly Sue Deconnick que je signale cette sortie. Ce n’est certainement pas non plus pour l’intérêt que représente Avengers Assemble, dont on se demande encore pourquoi elle sort étant donné le caractère complètement déconnectée du machin.

Et enfin ce n’est certainement pour le tie in à Inhumanity, dernier event en date qui essaye de nous imposer les inhumains comme une nouvelle franchise Marvel, dont je n’ai personnellement rien à carrer et dont je me passe complètement. En fait j’aimerais dire à Marvel que son machin il peut se le mettre où je pense…Et contrairement à Ghost, ce n’est pas pour le dessinateur, que je ne connais pas du tout donc…

Non, c’est bien évidemment pour Warren Ellis que je signale cet épisode. Le talentueux scénariste anglais vient prêter son nom au titre pour de toute évidence lui faire un peu de pub. Donc Warren Ellis écrit, donc moi lire !!! Oui oui je sais, sa présence est surement minimale, mais même cela ne peut qu’améliorer le titre…

Verdict : BUY pour Ellis, le reste rien à battre…

THOR GOD OF THUNDER #16

THOR GOD OF THUNDER #16Scénario : Jason Aaron

Dessin : Ron Garney

Sollicitation :  The penultimate chapter of THE ACCURSED! Death comes to in the mountains of Jotunheim…..and there is a traitor among Thor’s newly formed League of Realms!  As Thor prepares to execute one of his own comrades, Malekith stages his final bloody raid… on Earth.

Avis : comme on commence à s’en rendre compte, la seconde année du Marvel Now tourne à la débandade créative généralisée. Les X-Men se sont effondrés pour moi avec Battle of the Atom. Captain America est devenu juste chiant et le petit bijoux qu’était Thor est devenu…plus que moyen. L’arc en cours avec Malekith a vraiment du mal à fonctionner avec un schéma d’histoires répétitif qui devient vraiment ennuyeux.

Dans chaque épisode Thor coince l’elfe dans un coin et le méchant arrive à se tirer en disant en gros nanannanère euhhhh tu m’attraperas pas !!! étant donné que les courses poursuites dans les comics ont tendance à me gonfler très vite, cet arc ne fait pas exception. Heureusement on arrive vers la fin, il faut donc espérer que tout cela n’était qu’une erreur de parcours et que le titre retrouvera le niveau de sa première année…

Verdict : Check It en attendant le prochain arc qui a intérêt à redresser la barre.

UNCANNY AVENGERS #15

UNCANNY AVENGERS #15Scénario : Rick Remender

Dessin : Steve McNiven

Sollicitation : After the numerous deaths last issue the Avengers Unity Squad is left shattered and broken. The fate of humanity rests in the hands of Thor, but can the God of Thunder defeat the combined might of two Apocalypses?   At the same time The Wasp fights for her life against the unparalleled might of The Sentry!

Avis : ce qu’on peut dire c’est que Rick Remender n’y va pas avec le dos de la cuillère avec l’arc actuel d’Uncanny Avengers et si cette saga est longue avec presque une quinzaine de parties, il est impossible de dire que le scénariste décompresse son histoire. Chaque partie est importante et l’auteur utilise ici l’ensemble des éléments qu’il a mis en place ces dernières années, tant dans le premier arc de la série que dans sa série Uncanny X-Force.

C’est sans doute ce qui permet d’éviter d’avoir un sentiment de morts gratuites à la lecture du dernier épisode. Si en ce qui me concerne, l’effet dramatique est atténué par l’intégration de voyages temporels à gogo, artifice qui promet l’annulation pure et simple des décès intervenus dans le numéro 14, force est de constater qu’elles s’appuient sur un tout un ensemble d’éléments que Remender avait préalablement installé. De fait plutôt que d’une astuce pour susciter la polémique et attire le chaland, il faut voir l’épisode 14, comme un des points culminants de l’arc de Remender.

Je dis « l’un » des points, car outre le petit massacre qui a pris place, l’auteur a amené dans son récit encore de nouveaux éléments, alors que Kang prépare sa contre attaque contre les jumeaux Apo. Sans conteste, si cette longue saga n’est pas sans défaut, elle constitue sans aucun doute l’une des histoires les plus importantes de Marvel en ce moment et malgré son côté un peu isolé du reste, demeure une lecture indispensable.

Verdict : BUY

X-MEN #8

X-MEN #8Scénario : Brian Wood

Dessin : Terry Dodson

Sollicitation : Part 2 of MUERTAS Lady Deathstrike discovers the identity of a foe the X-Men thought they had beaten, and will stop at nothing to track it down! Without her tech, Karima struggles to remember who she was. And introducing…Monet!

Avis : alors que le début de la série était intéressant, le scénario de la série X-Men est devenu plus que confus avec le retour assez étrange du personnage de Lady Deathstrike. Manifestement sa personnalité a été réduite à un programme téléchargeable dans un corps humain.

A ce titre Wood introduit un nouveau personnage ..qui télécharge donc cette personnalité dans son cerveau. Sauf qu’à aucun moment le scénariste n’indique les motivations du dit personnage, tout en sous entendant qu’il y a plus enjeu que ce que l’on pense. Etant donné que la jeune femme n’a pas l’air complètement cinglée, il faut souhaiter que Wood ait vraiment une bonne explication.

Parce que ce détail m’a particulièrement fait tilter, je n’ai pas vraiment apprécié cette première partie et ce malgré des bons points comme le dessin de Terry Dodson ou encore le retour de M dans la série. On sent déjà que le scénariste va pas mal jouer sur sa relation avec Jubilee…Il y a donc du bon, mais la confusion est le sentiment dominant sur cet arc.

Bon au moins, les X-Men vont aller se bastonner avec des adversaires qui sortent un peu des sentiers battus avec cette nouvelle Sisterhood qui fait appel à des personnages que l’on a pas souvent l’occasion de voir de ce côté de la barrière Marvel. A l’image de Typhoid Mary, qui avait déjà fait une incursion par le biais de la série Deadpool du temps de Joe Kelly.

Verdict : Check It…

YOUNG AVENGERS #14

YOUNG AVENGERS #14Scénario : Kieron Gillen

Dessin : James McKelvie & tout un tas de gens

Sollicitation : RESOLUTION (1 of 2)We gather in a night club, and have a string of connected and overlapping stories starring our cast. It’s a completely and unprecedented approach to a story in comics history. There are no parallels. We refuse to accept in Team Young Avengers are joined by an all-start cast of some people we really like. Each individual section gets one individual artist. It’s a metaphor, probably.   It’s been one hell of a year. In two episodes, one before and one after the new year, the Young Avengers get resolution. You guys do as well.

Avis : avant-dernier épisode de l’actuel volume de Young Avengers, avant que Marvel ne mette le titre au repos pendant un moment ou ne le relance dans les 3 minutes qui suivront la sortie du dernier épisode…

Dans tous les cas il y aura un autre volume à la série, les seules questions sont quand ? et cette fois-ci sera t-elle compréhensible ? car encore une fois je n’ai rien capté à la conclusion du précédent épisode qui neutralisait la plupart des menaces en cours…d’un coup de baguette magique et de manière passablement anti-climatique…Si c’est cela la nouvelle narration que veut promouvoir Marvel…ben sans moi…

Verdict : euhhh Check It ? en espérant des explications !

A propos Sam 1962 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

10 Comments

  1. Franchement ca fait environ 6 mois lire les titres x-men c’est un supplice. Amazing X-men est (etait?) une petite friandise sympa mais bon sur la duree ca tient pas la route. (a mes gouts)

    J’ai relu les premiers episodes new X-men de Morrison, la comparaison fait tres tres mal…

  2. Cela fait un ap’tit bout de temps que je lis les (agréables) review de Sam. Mais semaine après semaine, comme dans le Marvel Univers, la contradiction avec la continuité commence à faire sentir.

    Vous conspuez avec raison Sam et à longueur de temps, la politique de reboot de Marvel qui privilégie l’accumulation pandémique des numéro 1. Cela s’accompagne souvent d’une diatribe contre les nouveaux lecteurs que Marvel est obligé d’attirer. Tous les deux ans ou presque on a des numéros 1 simpliste et faisant souvent fi de la continuité.

    L’an dernier, l’excellente série Young Avengers est apparu sur le marché. J’avoue que je n’y croyais pas moi non, mais qu’au fur et à mesure, je suis tombé amoureux de ce titre. Effectivement, après 5-6 numéros, je me suis bien rendu compte que j’avais des lacunes de compréhensions. Car oui, YA est un titre qui est la continuation non pas d’un titre, mais de deux ! (YA saison 1 ET Journey Into Mystery).

    Et c’est là que le bât blesse (permettez moi de vous citer) :  » car encore une fois je n’ai rien capté à la conclusion du précédent épisode qui neutralisait la plupart des menaces en cours… »

    Pour comprendre à 100% ce YA, il faut avoir lu les deux autres titres (surtout Journey Into Mystery). Je ne l’avais pas fait au début. Depuis, c’est réparé.

    Il y a contradiction entre votre souhait affiché et souhaitable d’avoir une ligne éditorial Marvel penchant vers plus de continuité et l’agacement largement répété lorsque justement cette continuité se manifeste avec intelligence devant vos yeux.

    On ne peut pas vénérer le veau d’or « continuité » et le conspuer à la première occasion venu. Ce n’est pas possible.

    • Je comprends votre propos, mais je crois que vous me prêtez des pensées et des positions qui ne sont pas les miennes. Concernant les reboots constants de Marvel, je vois beaucoup de lecteurs s’en plaindre. Bien que mes propos peuvent laisser penser le contraire, je me suis personnellement fais une raison et ait tendance à me focaliser sur l’histoire. Si celle-ci est bonne et servie par de bons dessins, peu importe que le numéro sur la couverture soit le 1 ou le 756.

      Concernant le respect de la continuité. Et bien il y a continuité et continuité. Pour être clair, j’ai personnellement tendance à m’enrager ou du moins à tilter quand un auteur s’assoit sur un récit important ou un élément multi référencé qui fait partie de l’histoire du personnage depuis longtemps.

      Pour donner un exemple récent, dans All New X-Men, on voit la jeune Jean Grey manipuler avec aisance l’esprit de Wolverine, le posséder, écouter ses pensées…sans que cela ne lui pose de problèmes. Ce qui est particulièrement dérangeant pour un lecteur des X-MEN de longue date, voire même pour quelqu’un qui n’aurait vu que les films, puisqu’il est établi dans TOUS LES MEDIAS (comics, anime, films) que Logan a des défenses psychiques depuis longtemps (notamment en raison de passage dans le programme Weapon X). On a clairement là un auteur qui a décidé de s’asseoir sur un point de continuité établi depuis très longtemps dans des centaines de comics…parce que cela ne servait pas son histoire et n’allait pas dans sons sens…

      Voilà ce qu’on peut entendre par respect de la continuité. Il ne s’agit pas de piquer une crise parce qu’un auteur a oublié à un moment que tel personnage a mentionné dans un épisode il y a 25 ans que sa couleur préférée était le bleu au lieu du vert, mais bien de respecter les fondamentaux des personnages et au moins les récits principaux + les plus récents.

      Qu’un scénariste fasse une gaffe sur un épisode publié il y a 30 ans et dont 3 personnes se souviennent , on s’en tape un peu tous. Qu’un scénariste vienne dire qu’un élément d’une des sagas les plus importantes s’est déroulé différemment ou se mange dessus sur un épisode paru il y a pas deux ans, là oui on tiltera.

      Donc comme tu peux le voir « pas de veau d’or » ici.

      Ensuite concernant la question de l’accessibilité d’un bouquin et de sa continuité. Là aussi je vais prendre un exemple. Dans les épisodes d’Uncanny Avengers parus récemment, Remender s’appuie de manière très importante sur les évenements de sa précédente série Uncanny X-Force, à l’image de ce qu’a fait Gillen sur YA en s’appuyant sur Journey. Sauf que dans le cas de Remender, celui-ci a bien pris la peine au cours de son récit de replacer les évènements et notamment ce qui s’était passé lors de la Dark Angel Saga et son dernier arc sur le bouquin. Comme cela le lecteur ayant loupé ces épisodes n’est pas perdu. Or Gillen ne fait pas ce travail.

      Très clairement il y a plusieurs types de scénaristes, certains n’oublieront pas que chaque comic est le premier de quelqu’un et fera attention soit dans son récit, soit dans le résumé dans la page sommaire de bien présenter les faits importants à connaître pour comprendre son histoire. Et puis il y a les scénaristes comme Gillen qui clairement n’en ont rien à foutre du lecteur et de rendre son histoire non seulement accessible mais tout simplement compréhensible.

      Ensuite il ne faut pas oublier que quand je dis « il y a continuité et continuité », il faut bien comprendre que toutes les séries ne sont pas égales. Autant on ne pardonnera pas à un auteur de ne pas respecter la continuité sur un bouquin important et de ne pas replacer cette continuité dans son run en la rendant accessible, autant il faut comprendre que la série Journey into Mystery de Gillen est une série mineure qui a été suivi par très peu de monde. De fait lorsqu’il est passé sur un bouquin Avengers, l’une de ses tâches était de rendre le plus compréhensible possible ce qui s’était passé auparavant. Il ne s’agit pas ici de faire 15 pages de récap par épisode, ce qui personnellement me gonfle prodigieusement ici est que grosso modo le scénariste aurait pu prendre une page sur ses 13 épisodes pour nous resituer le passif de Kid Loki et son conflit avec Leah…et ne l’a pas fait. Rien n’est expliqué, Gillen balance ici ou là quelques éléments mais maintient un manque de clarté qui est assez désarmant.

      • C’est vrai que vu comme cela, l’argumentation me plait et j’y souscris ! L’exemple d’All New X-Men est très parlant (j’avais aussi bondi sur ma chaise).

        Après, je trouve que l’explication récurrente « on ne comprend rien » est un peu facile pour YA. Oui, Gillen aurait pu faire deux dialogues explicatifs (cela ne lui coutait rien en plus), mais vous auriez aussi pu aller lire « Journey Into Mystery » qui est un bon run (si si, je vous assure).

        Après, est-ce que l’absence d’explication suffit à faire de cette oeuvre un check it (parce qu’on peut globalement comprendre quand même sans l’ancien run de Gallen) ? J’aurais tendance à penser que non, au vu de la richesse de personnages et de l’innovation graphique que constitue ce titre.

        Mais vous êtes tout à fait libre de penser autre chose. 🙂

      • On touche là une des plus grandes interrogations des éditeurs de ces vingt dernières années : ne faut-il faire que des titres possibles d’accès à tous, ou quand même en faire pour les fans qui lisent quasiment toute la production ?

    • Non, je ne suis pas gentil. Les premieres episodes de ANXmen et UXmen etaient pas mal. Dommage que l’un s’est avere inutile et que le second n’est pas developpe l’histoire avec Magneto.

      • Oui là ça devient ridicule, les deux titres finissent par n’en former qu’un seul et, surtout, Bendis semble s’en foutre autant des nouveaux mutants qui devaient être développés dans UXM que la plupart des lecteurs…

  3. je pense qu’ils sont la pour servir de fatalité dans 124 épisodes au moins (décompression !!!!). Sauf que la mort d’un personnage n’est touchante que si le perso en question a été un peu développé ce qui n’est clairement pas le cas ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.