Marvel’s Agent of S.H.I.E.L.D

Un point sur la série Agent of Shield à quelques épisodes de sa conclusion

spoiler-line-do-not-cross

Avant d’attaquer je tiens à vous prévenir d’ores et déjà que cet article sera rempli de spoilers. A la fois sur la série elle même et sur les derniers événements qui s’y déroulent mais aussi sur Captain America: le Soldat de l’Hiver. Ceci étant dit…

shield logo

La grande force de Comixity est l’hétérogénéité de son équipe. Que l’ont soit  mainstream ou  indé, que l’on soit tantôt exigeant ou plus casual, il y a forcément un membre de l’équipe dans lequel on se reconnait.
De la petite phrase assassine et sans détour juqu’au discours le plus consensuel, chacun défend ses idées et ses centres d’intérêt avec force et conviction.

Le sujet que je vais essayer d’aborder (et de défendre) ici est ce qu’on appelle un sujet sensible tant il déchaîne les passions, qu’elles soit bienveillantes ou non.

Logo_Marvel_Studios

Agent of S.H.I.E.L.D est un spin-off lancé sur les bases de l’univers Marvel Studios développé depuis 2008. Le pitch est simple, l’agent Coulson a survécu à sa mort dans Avengers et est alors chargé pour le Shield de traquer toute menace liée de prêt ou de loin à tout ce qui est pouvoirs, artefacts ou technologie hyper développée. A la réalisation on trouve Joss Whedon pour le pilote et son frère Jed pour la suite. A savoir que Joss supervise les scénarios (comme tous les projets Marvel Studios d’ailleurs) afin qu’ils soient à la fois raccord mais aussi non spoilers par rapport aux films.

CoulsonLa série nous présente donc Coulson qui commence comme dans toute bonne série par recruter son équipe. Et alors le bât commence à blesser. Cette organisation internationale, soit disant ultra secrète et qui possède une force de frappe conséquente devrait elle composer avec des gamins à peine sortis du lycée. Voyons donc rapidement les différents personnages:

Léo Fitz: techicien surdoué expert en informatique et armement
Jemma Simmons: surdouée aussi elle se penche elle plus du côté biologique
Melinda May: recrutée par Coulson après une retraite administrative voulue
Grant Ward: présenté comme un black ops au sang froid
Skye: une hackeuse membre d’un groupuscule anti-Shield et entrainée malgé elle

Skye, Simmons, Fitz, Coulson, May et Ward
Skye, Simmons, Fitz, Coulson, May et Ward

Si sur le papier l’équipe tient la route, il n’en reste pas moins à l’écran l’impression d’une bande d’adolescents boutonneux loin des experts que nous sommes en droit d’attendre pour le Shield. Et malheureusement ni la réalisation ni la direction de leur jeu d’acteur ne vont leur venir en aide et les rendre crédible.

Mais il reste Coulson, mystérieusement réapparu de sa blessure mortelle d’Avengers. Rapidement la question de sa résurrection survient puisque dès le pilote les membres de sont équipe se questionnent sur le fait qu’il ne sache pas comment il est revenu. Lui se souvient bien d’avoir pris un long repos à Tahiti.

T.A.H.I.T.I
T.A.H.I.T.I

Une série pleine de défauts?

alors oui AoS est une série assez basique, voire monotone. Les personnages passent sans grand intérêt et l’approfondissement du passé et des relations de l’équipe tarde à arriver.
certaines bassesses scénaristiques aussi.Comment se fait il que l’organisation capable de lever un héliporteur dans le ciel n’offre à Coulson qu’un vieil avion relativement basique? comment se fait il que le logo du Shield soit apposé partout, de la bouteille jusqu’au dos de l’avion? Est ce la volonté de se révéler au grand public après une invasion alien plus que remarquée? le mystère demeure encore puisqu’aucune précision n’est encore apportée à ce jour.

SHIELD plane

Dernier point et non des moindres, malgé un budget tout à fait correct il apparait parfois des sfx un peu faibles. La qualité rip ne nous aide peut être pas bien apprécier la chose et j’attend d’avoir un visionnage plus qualitatif pour me faire un avis réellement définitif.

Mais qui sait se révéler …

Mais si il n’y avait que du mauvais dans cette série elle n’aurait sans doute jamais dépassé les 13 épisodes initiallement prévus. L’univers Marvel est vaste, les films Marvel studios le sont tout autant. Ce sont mille raisons de puiser à loisir pour introduire des personnages, mais encore faut il de bonnes histoires.

Hand news_illustre_1386255147_508Je commence en prenant un exemple qui pour moi montre à la fois le potentiel, mais aussi l’ambition, Victoria Hand. Ce personnage apparu dans les comics pendant le Dark Reign prouve que Marvel a la mesure de ses ambitions. Voilà un personnage ambigu, assez obscur et doté d’un potentiel énorme. On la connait en traitresse mais aussi en alliée supposée de Captain America. De plus l’actrice et son jeu sans être extraordinaire font bien le boulot. Ce genre de personnage contribue à augmenter l’aura et la mythologie de ces films. Malheureusement la série ne fourmille pas d’exemples de ce genre mais elle prouve je le crois sa capacité à apporter de bonnes idées et à les développer correctement

Dès le premier épisode sont mentionnés, Stark, Banner, les rayons Gamma, Extremis, Erskine et son sérum…, mais au cours de la saison sont évoqués la bataille de New York, les dieux Asgardiens, Blonski (l’Abomination), Captain America, le matricule de l’avion de Coulson est 6-1-6… J’en passe mais il est vrai que les épisodes sont forts en références , ce qui est insuffisant en l’état attache tout de même la série au sein d’un véritable univers plus grand.

extremis

Ils ont néemoins tenté d’apporter de nombreux autres personnages, super-vilains mais avec une explication plus cohérente quand à l’obtention de leurs pouvoirs. Des gens comme Graviton ou Blizzard, vilains de seconde zone mais sans les nommer de cette façon sont introduits et possédent au sein de cette série un fort potentiel.

gravitonium

Mais pour attirer un public nombreux et fort, il est nécessaire de taper de plus gros coups.

Ce que nous aimerions voir…
A l’annonce de cette série nous nous sommes tous figurés que les épisodes allaient être une vitrine de l’univers Marvel cinématographique multipliant les apparitions folles des Avengerset autres. Bien évidemment la décéption n’en est que plus grande et je la comprend mais n’est elle pas  la transcription de nos propres attentes? La série n’a jamais été vendue comme un Avengers 1.5 mais comme une extension d’un plan plus vaste.

COLBIE SMULDERS, CLARK GREGGMais Marvel peut compter sur ses acteurs pour faire des apparitions, et ça commence dès l’épisode 1 avec Maria Hill et dans l’épisode 2 avec Nick Fury en chair et en oeil. On notera aussi les agents Sitwell et Blake apparut dans des courts métrages et que l’on retrouve aussi pour le premier dans le film Captain America le Soldat de l’Hiver. Aussi petites soient ses apparitions elles n’en restent pas moins agréables et apportent  légitimité et  consistance. Le triskelion en est aussi un bon exemple bien que n’étant pas un personnage à proprement parlé.

Triskelion

WallOfValor
Il faudra attendre 15 épisodes pour LE caméo, le plus grand, le plus fort, en la personne de l’Asgardienne Sif. Bifrost et armures de la cité d’or sont au rendez vous pour ce qui constitue un des meilleurs épisodes de la saison.

Sif appear

Alors ce que Marvel a loupé pourtant c’est son interactivité avec les films de sa propre franchise. On peut dire que le Shield est le grand absent des films Iron Man 3 et Thor le Monde des Ténèbres et de fait il n’y avait absolument aucun intérêt à relier les deux médias. tout juste  trouvera t on une légère allusion dans chacun des films et les « conséquences » (légères) de la convergeance et de Malekith dans la série. Mais alors à quoi tout celà peut il bien mener?

Episodes 16 et 17, le tourant:
Alors vint Captain America le Soldat de l’Hiver et tout a basculé. Le film démontre que loin d’avoir disparu, Hydra a survécu à la seconde guerre et a menée sa barque en sous marin pour infiltrer de nombreux lieux et organisations et ce même  jusqu’au plus haut niveau du Shield. Bien sûr il était absolument impossible pour le coup que la série ne soit pas impactée.

Hydra

Le seizième épisode se pose chronologiquement avant le film. les événements s’intensifient et l’équipe arrive à la conclusion de leur mission originale, trouver un personnage appelé le clairvoyant. Mais ils découvrent au retour de mission que bien des choses pourraient encore se cacher derrière. Ces événements sont l’épilogue direct du film puisqu’on découvre que l’agent Hand envoie l’agent Sitwell rejoindre sa position du Lemurian Star, que l’on retrouve dans la scène d’ouverture du Soldat de l’Hiver.
Puis cette même agent Hand va rappeler à elle l’avion de l’équipe en ordonnant d’abattre l’équipe à son arrivée.

Episode 16

Et là grand coup de maître puisque dans le dix septième épisode les événements s’enchainent. Hydra se révèle et les agents dormant de même. A partir de ce moment et tout comme dans le film chaque agents_of_shield_17personnage est potentiellement un membre de l’Hydra. La chose est assez bien faite puisque de Coulson à Hand en passant par les membres de son équipe, chaque personnage est susceptible de ne pas faire de distinction entre alliés et ennemis, tout comme les spectateurs. La conclusion de l’épisode et la trahison d’un membre de l’équipe même de Coulson prouve que les scénaristes sont bien capables de faire un show de qualité allant même jusqu’à justifier les caractéristiques en apparence absurdes des membres de son équipe.

agents-of-shield 17

L’annonce du retour de Maria Hill et Nick Fury pour la fin de saison ne font que me conforter dans l’idée que le meilleur reste à venir. Je vais faire une comparaison, alors attention aux cris! Je pense que l’histoire est de style Claremontien avec une execution à la Matt Fraction. En ce sens, elle est je le crois fortement teintée d’un accent comics. Dès le début, les scénaristes ont monté leur histoire en intégrant plusiers plots comme la mystérieuse guérison de Coulson, des organisations plus ou moins obscures, des relations étranges entre certains personnages et la raison de leurs présence. Ils ont construit leur mythologie dans la série tout comme les films ont construits l’histoire du Shield pour mieux la déconstruire dans le Soldat de l’Hiver. Alors les conséquences de ce film vont déconstruire la série pour mieux la lancer vers de nouveaux horizons sans aucuns doute de qualité supérieure. Toutes l’histoire jusque là n’était qu’un gros prétexte longuement déroulé pour servir quelque chose de plus grand.

La suite la suite…
Cet article est en route depuis mercredi déjà, pourtant aujourd’hui jour de sa rédaction, une interview très intéressante a été publiée par IGN. les producteurs, dont Jeph Loeb expliquent l’intérêt de l’impact du dernier film Marvel Studios sur la série. Ils n’hésitent pas à rappeler à quel point c’est inédit de compter de si grandes interactions et insitent sur la nécessité du public à faire preuve de patience et à voir l’histoire dans sa globalité et non au travers de one-shots hebdomadaires.

Ils insitent sur le fait que le ton de la série est modifié et que la fin de saison sera forte en émotions et rebondissements. Enfin ils sont actuellement en train de négocier une saison 2, et vu le buzz (plutôt positif vu sur le net) engendré par les retournements de situations des derniers épisodes je ne doute pas de sa reconduction et ce malgré des audiences en constantes chutes libre (AoS malgré cette faiblesse est dans le haut du panier des audiences des séries de ABC). Portera t elle seulement encore le nom de Shield où l’apparition de Nick Fury et de son ancien bras droit signifie t il la nécessité de créer une équipe de combattants secrets?d’ailleurs et toujours d’après eux, la résurrection de Coulson ne sera pas éternellement inconnue des Avengers, reste à savoir si c’est la série ou Age of Ultron qui en sera le récéptacle.

Agent of Shield, un OVNI?
Je crois que la défiance du spectateur envers cette série vient de la structure même du projet. Un spin-off dérivé de films et qui interagissent entre eux, les producteurs l’on rappelé c’est absolument inédit à ce point. AoS est en ce sens un OVNI télévisuel, un projet trans média sans équivalent jusque aujourd’hui.
Alors ce que l’on reproche n’est il pas dû au fait qu’aucun de nous n’a de de réel point de comparaison ? Finalement savons nous vraiment ce que l’on attend de ce projet un peu fou?
Je pose les pistes de reflexion, il est nécessaire je pense d’attendre la fin de la série ainsi que d’autres projets du même ordre (chez Marvel ou autre) pour pouvoir comparer et définir si celui ci est réellement bancal ou râté. Il est en ce sens nécessaire d’attendre encore de voir ce que les studios qui se cherchent eux-mêmes sont capables de proposer comme nouvelle structure permettant de raconter des histoires télévisuelles liées à une saga cinématographique.

J’espère vous avoir donné envie de vous remettre au visionnage de cette série envoyé en K7 par vos oncles d’amérique parce que bêtement j’ai envie d’y croire. Bien entendu je pourrais vous dire que il y a dans cette série la toute première référence aux Kree ou vous dire que il y a rarement plus que 10 soldats du Shield autour de Coulson malgré l’importance de cette organisation mais il serait bien trop long de tout raconter en détail. Je ne peux que vous inviter à vous affronter dans les commentaires tant je sens la division autour de cette série.

 

Marvel Cinematic Universe - 3

En scène post-générique je me permet de lister des personnages ou autre, introduits ou à venir pour montrer la richesse de cet univers cinématographique (liste non exhaustive):
Iron Man, Hulk, Nick Fury, Black Widow, Thor, Captain America, Bucky, Hawkeye, Iron Patriot, Falcon, Star Lord, Gamora, Drax, Groot, Rocket Racoon, Nova, Deathlok, Ant Man, Scarlet Witch, Quicksilver, Daredevil, Luke Cage, Iron fist, Jessica Jones.

Graviton, Blizzard, Iron Monger, Abomination, Leader, Whisplash, Loki, le destructeur, Winter Soldier, Arnim Zola, Crâne Rouge, Mandarin, Malekith, Ronan, Le Collectionneur, Baron Von Struker, Ultron, Thanos, Batroc.

Stark Industries, Hamer industries, Roxxon, Aim, Hydra, Shield, Avengers, Defenders, Nova corps,

S.H.I.E.L.D

 

A propos loic 31 Articles
Loic pour les podcast fan de star wars, de comics et de saint seiya

16 Comments

  1. Bel article et pour m’être, désormais, bien mis à jour, notamment sur le film, nous n’avons plus qu’à attendre Marvel’s Agents of Fury pour septembre !^^

    • Merci 🙂
      Oui je ne doute pas d’une saison deux et je me demande bien comment ils vont la renommer. De plus il va être temps de confronter coulson aux Avengers. La Shion reste ou?
      Dans la série ou dans un film?

      Je pense plus à la première possibilité ce qui serait une manière aussi de frapper un gros coup pour le premier épisode de la saison deux

  2. Globalement cette série soufre du syndrome du cheap à tous les niveaux : casting, scénario, effets spéciaux.

    Le public de séries tv est à mon sens plus avertit et connaisseur avec des séries comme : GoT, Breaking Bad, The Wire …

    J’aimerais bien savoir ou est passer le budget car il y a de grosses lacunes. ( costume de Sif fait en carton-pâte notamment)

    Bien que déçu, je dois avouer que les derniers épisodes relèvent le niveau grâce à quelques cliffhangers et le fait qu’il y ait un lien avec The winter soldier ajoute un peu d’intérêt à la série.

  3. Je rejoint ton analyse sur le côté cheap, cependant, je ne suis pas certain que le public fan de série Tv soit réellement la cible. Bien sur ABC n’aurait sans doute pas crache sur leur spectatorat mais je suis convaincu que aos a été fait pour la cible des films, donc potentiellement beaucoup plus importante que celle des séries Tv

  4. Merci pour cet article qui va à l’essentiel, désolé pour mon commentaire qui suit un peu brouillon car rédigé un peu dans l’urgence sans avoir eu le temps de mieux organiser toutes mes idées :

    Le vrai problème d’Agents of S.H.I.E.L.D. repose pour moi avant tout sur la pauvreté des scénarios des deux premiers tiers de la série, les intrigues stand-alone ne sont pas toujours très inspiré et le mystère autour de la mort de Coulson prend des airs de ridicule durant la première dizaine d’épisodes, à grand renfort de « Coulson dit qu’il été dans un endroit magique mais toi le spectateur tu sais que non et attention tu ne vas pas en revenir quand on va tout révéler… un beau jour peut-être ». La résolution du mystère aura d’ailleurs fait l’effet d’un pétard mouillé au début, puisque l’explication de la résurrection semblait être « on a inventé une machine tellement sophistiqué qu’elle peut ressusciter les morts », heureusement depuis on sait que c’est plus compliqué que ça…

    En fait a bien y regarder, la première moitié voire les deux premiers tiers de la série sont pauvres mais cela semble presque être une pauvresse nécessaire à tout faire péter à partir du 16, certes la série utilise ce qui arrive dans Captain America 2 pour tout chambouler mais les différentes pièces mises en place jusque-là sont également à prendre en compte. Mention spéciale à l’agent Ward, dont le côté « balai dans le c*l » du début de la série s’explique et pourra bien être pardonné si l’acteur et les scénaristes ne foirent pas leur coup. Par contre attention à l’indigestion du côté des changements d’alliance comme des agents doubles/triples/on a perdu le compte, c’est juste fascinant quand c’est bien traité mais totalement foireux si on utilise ce type d’intrigue pour rendre une série plus intelligente qu’elle ne l’est.

    Il y a beaucoup à dire concernant les liens entre la série et le film, jamais auparavant on en a eu un aussi gros et il faut faire attention à ce que l’univers ciné ne fagocyte pas trop les plans de la série. Les scénaristes doivent bien avoir leur derrière entre deux chaises : s’ils suivent trop les films la série risque de devenir un simple alignement de caméos et d’explication de qui était le type au fond à droite qui lisait son journal à la 54ème minute du dernier Iron Man, mais s’ils construisent des intrigues trop éloignées des événements du ciné le public se sentira floué car la série lui a été vendue comme partie intégrante (et importante) de cette mythologie audio-visuelle. Les conséquences les plus visibles dans la série de cet univers partagé, c’est sans doute un catalogue de personnage à utiliser relevant souvent de la troisième zone, sans compter que le manque de moyen limite pas mal la représentation des monstres… MAIS l’épisode 17 change un peu la donne avec une mort inattendue qui pourrait indiquer que la série ne va pas avoir peur de prendre des risques avec les personnages importés des comics.

    Je ne pense pas que la série ait besoin de changer de titre pour la saison 2, Phil Coulson et son équipe pourraient bien devenir les derniers représentants de l’agence qui cherchent à maintenir la flamme, avec tôt ou tard un inévitable retour de l’agence, je vois bien ça à la façon des comics où l’acronyme S.H.I.E.L.D. a changé de sens à ces occasions.

    Il y a toutefois un gros défaut qui m’a à nouveau sauté aux yeux dans le dernier épisode : qui peut bien ne pas encore savoir que Phil Coulson n’est pas mort ?! Il se balade sans se cacher dans toutes les bases du S.H.I.E.L.D. où il se rend, se présente sous son nom aux civils lorsqu’il enquête, discute avec Glenn Talbot (excellente apparition, sur la minute où il apparaît sur un moniteur Adrian Pasdar nous fait comprendre qu’on a affaire à un gros c*n comme on aime les détester !) comme haut gradé du S.H.I.E.L.D. comme si son rien n’avait changé dans ses statuts… On peut faire le même type de remarque sur le S.H.I.E.L.D., qui d’une obscur agence gouvernementale dans Iron Man premier du nom est devenu une agence mondiale connue de tous depuis semble-t-il longtemps…

    • Merci cher Marti pour ton commentaire bien plus éclaire que mon article lui même 😉

      C’est ce que tu développes dans ton dernier paragraphe peux être directement expliqué par la conversation entre Maria Hill et Coulson dans le premier épisode: depuis New York tout a changé et en ce sens on retrouve en plein cœur de Washington DC un gros bâtiment appelé le triskelion. Je crois bien que le fondement du Shield a été modifié par l’importance des événements de Avengers.

      Je te trouve par contre un peu dur avec la résurrection de Coulson. Ce que j’ai aime et que j’ai trouvé assez intelligent c’est justement le fait que tout le monde (équipe+téléspectateur) sache mais pas lui. Ce qu’il découvre sur lui même en devient donc encore plus troublant ou malsain et on se rend compte de son changement d’état d’esprit des lors. De plus si la révélation tombée presque a plat, elle redevient intrigante avec la découverte extra terrestre ainsi que la mention faite de différente races alien de l’univers marvel

      Ce qu’il manque juste je trouve c’est une tension dramatique qui monterait crescendo jusqu’à l’épisode 17

      • Je suis dur mais juste :p Après chacun appréciera (ou non) comment la réponse a été amenée. Dans les bons points je note quand même la scène avec la machine qui lui triture le cerveau, c’est bien glauque, détonnant même un peu avec le ton habituel de la série. Le ton semble d’ailleurs changé fortement pour l’arc final de la série, comme dans Arrow on y tue à tour de bras avec bien moins d’émotion que dans la plupart des comics, mais en même temps on suit une agence gouvernementale confronté à des terroristes (ou l’inverse pour les derniers épisodes :p) donc les bons sentiments n’ont plus leur place dans certaines scènes.

        Pour ceux qui ne pourraient pas attendre de découvrir quelle est la race alien en question, la réponse a été spoilé bêtement il y a quelques temps.

    • Il ne s’agit pas de Luke Cage (ce dernier ayant sa propre mini série programmée par netflix en 2015)

      Il s’agit de m. Peterson, un autre personnage qui reçoit des pouvoirs lies au groupe centimede et qui combine un ersatz de sérum de super soldat booste aux rayons gamma et lié à la technologie extremis

      Il sera par la suite gravement blessé . Et alors on lui greffe des prothèses cybernétiques appelées deathlok. C’est donc ce personnage qu’il devient

  5. très bel article.
    Je suis la série depuis le début et je doit avouer que c’est sans grande passion. Sur le fond c’est vraiment intéressant, les gens reprochaient que les scénarios étaient creux alors que très clairement dès le début ils posent les graines de toutes la saison et presque chaque épisode converge vers la fin l’air de rien. Donc, non, ce n’était pas creux. Par contre, il faut reconnaitre que la série est ultra lisse, les personnages sont fade(ont dirait des acteurs de pub) les histoires ne sont pas passionnantes (j’en ai oublié la majorité) il n’y a pas assez d’incursion spectaculaire de l’univers marvel dans la série (le plus gros caméo c’est Sif, un personnage dont tout le monde se fout dans les films thor), etc
    En bref, la série souffre d’un potentiel complètement baclé. Paradoxalement, les films souffrent du même probléme. C’était aussi débile de ne pas voir le Shield impliqué dans Iron man 3 et Thor 2, que de ne pas voir les avengers passer dans la série de Shield.
    Faire un univers cross-media est une bonne idée, mais il faut pouvoir l’assumer (et se racheter des scénaristes)
    Concrétement, je continuerais surement à suive la série qui est l’équivalent à mes yeux d’un comics de flux. Un truc que je lit juste pou avoir ma dose. Par contre, en l’état, je ne la recommanderais pas.

    • Ne pas avoir fait intervenir le SHIELD dans Iron Man 3 et Thor 2 est un choix de Marvel Studios que je respecte car on frôlerait peut-être l’overdose, il ne faut pas oublié que les gens ne viennent pas forcément pour le côté univers partagé, et cela briderait sans doute trop les scénaristes s’il devait obligatoirement donné une place dans l’intrigue de chaque film à l’organisation – d’ailleurs si Nick Fury et sa bande sont absents des deux films sus-cités on les mentionne plusieurs fois dans chacun d’entre eux.
      C’est d’ailleurs cocasse de se rappeler que jusqu’il y a environ dix ans (en gros jusqu’à l’époque où Bendis a pris le pouvoir sur l’univers Marvel) le SHIELD était largement sous-exploité, alors que maintenant il semble omniprésent et qu’il devient presque incohérent qu’on ne voit pas l’organisation débarqué dès qu’un nouveau super-héros ou une menace globale apparaissent.

  6. « Bifrost et armures de la cité d’or sont au rendez vous pour ce qui constitue un des meilleurs épisodes de la saison. »

    Je me suis étouffé sur cette phrase. C’est de très très loin le pire épisode de la série qui est assez abominable.

Répondre à rez0 Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.