Guide de lecture Comics VF : semaine du 14 Juillet 2014

PANINI COMICS



AVENGERS EXTRA 11 : ONSLAUGHT UNLEASHED

ONSLAUGHT UNLEASHEDDate de sortie : 15 Juillet 2014

Prix :5,70 EUR, 128 pages

Épisodes :Captain America 611-614(II) ; Onslaught Unleashed 1-4

SollicitationAssistez au grand retour d’Onslaught ! Ce redoutable adversaire trouve le moyen de s’enfuir de la Zone Négative puis affronte les Secret Avengers ainsi que les Jeunes Alliés. Également au sommaire, une aventure avec Rikki Barnes, alias Nomad. Par McKeever et Andrade.

Avis : pour une raison encore inconnue des hommes sains d’esprit, Marvel s’est acharnée à produire des mini séries réutilisant Onslaught ainsi que certains personnages crées lors de l’opération Heroes Reborn il y a presque 20 ans de cela (grand dieu je suis vieux !!!). A ce que je sache aucune de ces mini séries n’a jamais bien fonctionné si bien que l’on comprend mal l’acharnement de Marvel sur ce coup…Pour l’occasion outre la mini, il y a des épisodes de Captain America qui il me semble sont en lien…Bon soyons clairs, ce truc n’a à mon sens aucun intérêt. 

Verdict : à éviter. 

DEADPOOL 7

DEADPOOL 7Date de sortie : 15 Juillet 2014

Prix :4,60 EUR, 72 pages

Épisodes :Deadpool (2013) 16-18

Sollicitation :Retrouvez DeadpoolPrestonCaptain America et Wolverine dans la deuxième partie du Bon, la Brute et le Truand qui va changer à jamais le destin du mercenaire disert ! Par PosehnDuggan et Shalvey

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. A noter que le mag Deadpool doit être un des seuls en ce moment où l’on trouve uniquement des épisodes de la série titre et pas un million de bouches trous…

Verdict : pour ceux qui suivent.

MARVEL CLASSIC 15 : LES GARDIENS DE LA GALAXIE

LES GARDIENS DE LA GALAXIEDate de sortie : 15 Juillet 2014

Prix :5,90 EUR, 128 pages

Épisodes :Thor Annual (1966) 6 ; Marvel Team-Up (1972) 86 ; Marvel Two-in-One (1974) 61-63, 69

Sollicitation :Les Gardiens de la Galaxie s’allient à ThorSpider-ManWarlock et la Chose dans de fabuleuses histoires publiées entre 1977 et 1980. Le tout est signé WeinSternClaremontGruenwaldBuscemaMcLeod etBingham.

Avis : avec la sortie prochaine du film (plus que quelques semaines à attendre), il va falloir se préparer à voir une montaaaaaagne de matériel sortir en relation avec les Gardiens. Alors que l’on attend en août entre autre l’intégrale de la série originale, Panini nous gratifie ici en quelques sorte d’un complément avec les diverses apparitions des personnages au début des années 70.

On peut voir facilement les noms prestigieux associés à ces épisodes…dont un certain Chris Claremont, alors jeune recrue qui se faisait les dents avant sa rencontre avec une certaine équipe…

Au passage, il s’agit là du dernier numéro de Marvel Classic. De toute évidence, malgré l’intérêt important du mag, qui permettait d’avoir à bas coût des épisodes historiques de certaines des plus grandes franchises Marvel, le public n’a pas réellement suivi. On peut imaginer que cela est en parti du à l’importance de la production présente de Marvel…

Verdict : à lire.

MARVEL KNIGHTS 15

MARVEL KNIGHTS 15Date de sortie : 15 Juillet 2014

Prix :5,70 EUR, 128 pages

Épisodes :Thunderbolts (2013) 15-18 ; Daredevil (2011) 26(I), 27

SollicitationLes Avengers étant partis dans l’espace, les Thunderbolts doivent affronter Thanos à New York dans les derniers épisodes de cette saga liée à Infinity, par Soule et Palo. Puis, Daredevil fait face à son nouvel ennemi, Ikari, par Waid et Samnee.

Avis : si vous avez suivi l’actualité récente de Panini, vous avez donc appris l’arrêt prochain du magazine Marvel Knights. Pour le moment seul le sort futur de Thunderbolts est connu, le titre rejoindra le mag marvel Top à coup d’arcs entiers par revue. Concernant l’autre pensionnaire de Marvel Knights, Daredevil, son avenir édito est encore inconnu, mais on peut s’attendre à voir revenir le titre …en librairie…qu’il n’aurait jamais du quitter en premier lieu à mon sens. 

Bien que très connu par le public comics, il semble en effet que le lectorat ne soit pas suffisamment présent pour le soutenir en kiosque. On se souvient que la première revue Marvel Knights à la fin des années 90 avait connu le même sort : une annulation rapide et un recasage de la série DD en librairie où elle avait connue une carrière prospère.

De manière générale, on peut escompter voir nombre de séries All New Marvel Now débarquer plutôt en librairie plutôt qu’en kiosque dans les prochains mois. Car si les séries en question sont de qualité et saluées par la critique, je doute qu’elles puissent soutenir un mag à elles seules.

Nous savons déjà qu’à priori des titres comme Black Widow ou encore Moon Knight seront plutôt édités en librairie. De même il serait assez logique que des séries comme All New Ghost Rider, Silver Surfer, Iron Fist, ou encore le Punisher soient également publiées en format TPB, pouvant leur rendre plus justice. 

Verdict : good bye !

ULTIMATE UNIVERSE 14 : CATACLYSM 2 (sur 3)

CATACLYSM 2Date de sortie : 15 Juillet 2014

Prix :5,70 EUR, 144 pages

Épisodes :Cataclysm: The Ultimates’ Last Stand 1-3 ; Cataclysm: Ultimates 1-2 ; Cataclysm: Ultimate Spider-Man 1 ; Cataclysm: Ultimate X-Men 1

Sollicitation :Découvrez la suite du récit débuté dans ULTIMATE SAGA 4. Spider-Man, les Ultimates et les X-Mententent l’impossible pour empêcher Galactus de dévorer l’univers Ultimate tout entier ! Par BendisBagleyMarquez,FialkovDi Giandomenico et Martinez.

Avis : à ce que j’ai compris, il faut essentiellement lire les épisodes consacrés à Spider-Man pour comprendre la suite. De toute façon, vu la façon dont les choses évoluent aux USA, il est fort probable que Miles Morales (et son cast )soit le seul rescapé à terme de l’univers Ultimate…

Verdict : pour ceux qui suivent l’univers Ultimate.

SPIDER-MAN HORS SÉRIE 3 : AMAZING SPIDER-MAN 700

AMAZING SPIDER-MAN 700Date de sortie : 17 Juillet 204

Prix :5,50 EUR, 112 pages

Épisodes : Amazing Spider-Man (1963) 700.1-700.2, 700.3-700.4(I))

SollicitationUn an après la saga Dernière volonté, nous célébrons l’anniversaire de la mort du véritable Spider-Man avec deux récits complets issus du passé de Peter Parker ! Par David MorrellJoe CaseyKlaus Janson et Timothy Green.

Avis :  mini série écrite par l’auteur de Rambo (la nouvelle originale, pas la série de films…), ces épisodes sont passés complètement inaperçus aux USA…enfin pas tout à fait puisqu’ils ont été dénoncés par Morrell, le rendu final n’étant pas fidèle à ses scripts d’origines apparemment modifiés sans qu’il en soit informés par l’éditeur. Au delà de cette controverse, je ne vois guère l’intérêt de cette mini, car sans être un grand devin et même si vous ne lisez pas la VO et ne suivez pas l’actu VO, vous vous doutez bien que Peter va finir par revenir reprendre le contrôle de son corps à un moment donné. 

Verdict : à tester si le travail de l’auteur vous attire. 


MARVEL DELUXE : FANTASTIC FOUR – UNE SOLUTION POUR TOUT

FANTASTIC FOUR - UNE SOLUTION POUR TOUTDate de sortie : 16 juillet 2014

Prix : 28,50 EUR,320 pages, 

Scénario :Jonathan Hickman

Dessin : Dale Eaglesham, Neil Edwards

Épisodes :Fantastic Four (1961) 570-582, publiés précédemment dans MARVEL ICONS (V1) 64, 66 à 69, (V2) 2 à 8

Sollicitation :Une nouvelle ère commence pour les Quatre Fantastiques ! Après avoir déjoué les plans d’un ennemi,Reed Richards s’interroge sur les véritables motivations de ce dernier. Mais Mr Fantastic peut-il réellement répondre à toutes les questions ?

Avis : cette semaine, Panini entame la réédition d’un des meilleurs runs publiés par Marvel ces dernières années toute série confondue, je parle bien sûr de la prestation de Jonathan Hickman sur les Fantastic Four. Un travail qui a remis l’équipe sur le devant de la scène comme cela ne s’était pas vu depuis …le run de John Byrne il y a presque 30 ans  de cela …(et oui cela commence à remonter…). 

Lorsque Jonathan Hickman arrive sur la série Fantastic Four, le titre sort de plusieurs runs consécutifs rapides qui ont eut plus ou moins de succès…ainsi en l’espace de 3 ans nous étions passés de JMS à Dwayne McDuffie à Mark Millar en compagnie de Bryan Hitch. Si chaque équipe a amené son lot d’idées, aucune n’avait réussie à synthétiser cela de manière vraiment passionnante…et c’est très exactement ce que fait Hickman.

Plutôt que de céder à la tentation du « je me contrefous de ce qui est arrivé avant et je fais mon truc à moi qui est mieux », il va très intelligemment s’appuyer sur certaines des grandes périodes de la série pour en tirer le meilleur alors qu’il pose les bases de son propre récit de très grande envergure.

L’intelligence de Valeria, les 101 idées de Reed, les pouvoirs de Franklin, la capacité de Ben à retrouver forme humaine et sa relation avec Alicia Masters, les responsabilités de Susan, et la plus grande maturité de Johnny. Tout cela avait été fait avant lui, mais il va reprendre tout cela à son compte en les mélangeant à ses propres idées…La première et la plus importante, celle qui va irriguer tout son run, est sans aucun doute le conseil des Reed Richards, assemblée de Reed issus de mondes parallèles associés pour résoudre ….pour TOUT résoudre, tous les problèmes pouvant nuire au développement de l’humanité et de l’univers en général.

Dès lors Reed devra choisir entre sa famille et sa capacité à sauver l’univers de lui même…une belle intention qui va bien entendu mal tourner alors que le conseil rencontre un ennemi qui va tout changer et prouver que lorsque l’on est prêt à tout pour le bien général…et bien on peut en venir à commettre des atrocités.

Autre grand thème qui va irriguer ce run, et que l’on retrouve d’ailleurs souvent dans les séries de Jonathan Hickman, ce sont les relations père/fils. La relation de Reed avec Franklin, tout comme celle de Reed avec son propre père vont ainsi jouer un rôle essentiel dans le titre. Mais de manière plus élargie, Hickman va vraiment réussir à remettre en valeur le caractère familial de la série.

Une évidence citée par tous les scénaristes qui passent sur le titre mais que peu réussissent vraiment à exploiter de manière satisfaisante. Hickman parvient, malgré la multitude toujours grandissante de personnages, à refaire battre le coeur de la famille Richards de manière particulièrement émouvante.

Ce premier tome couvre ce que l’on pourrait appeler les bases du run de Hickman, l’introduction du conseil, le devenir du Nu World, la réintroduction des pouvoirs de Franklin, la création de la fondation du futur ainsi que l’émergence des 4 cités, élément très important dans le run d’Hickman.

Deux défauts cependant pour ce premier Deluxe :

– en premier lieu, ne s’y trouve pas la mini série Dark Reign écrite par Hickman consacrée aux 4F. Elle n’est pas essentielle, mais introduit la machine que Reed va utiliser pour rencontrer le conseil au début de ce run. Un élément important qui va revenir d’ailleurs dans son run sur Avengers.

– la traduction. Je me doute bien que Panini va faire le service minimum et reprendre ici la traduction présentée lors de l’édition kiosque de ces épisodes…Une traduction qui ne rend pas justice aux textes d’Hickman. En effet, comme vous avez pu vous en rendre compte , Hickman a une tendance certaine à intellectualiser, conceptualiser ses dialogues de manière poussée. Cela peut les rendre assez opaque…s’ils ne sont pas bien retranscrits, tout comme le texte de narration…et c’est souvent le cas en VF. J’ai pu lire ce run en VO (merci le premier omnibus) et je peux vous assurer que cela fait une différence…

Verdict : à posséder mais attention à la traduction. 


100% MARVEL : FF MARVEL NOW! 2

FF MARVEL NOW! 2Date de sortie : 16 juillet 2014

Prix :17,50 EUR,184 pages,

Scénario :Matt Fraction, Lee Allred

Dessin : Mike Allred, Joe Quinones

Episodes :FF (2013) 9-16, inédit

Sollicitation :Suite et fin des aventures des FF, cette équipe atypique qui remplace les Quatre Fantastiques. S’occuper des élèves de la Fondation du Futur n’est pas toujours facile pour Scott Lang, alias Ant-ManMiss HulkMédusa etMiss Chose. Puis, ils vont devoir déjouer les plans du Docteur Fatalis, aujourd’hui doté d’un immense pouvoir !

Avis : suite et fin du run de Fraction et Allred sur la série FF…Je ne vais pas vous refaire la leçon, mais si vous avez écouté le Comixity qui traitait le premier tome, vous savez déjà que nous n’avons guère apprécié le contenu…à l’exception bien entendu du travail de Mike Allred tout simplement superbe.

D’après les dires de Bunny, donc à prendre avec précaution, les dits épisodes seraient bien meilleurs en VO et souffriraient d’une traduction assez peu habile…Mouais, en ce qui me concerne, on reste dans les déceptions Fractioniene habituelles…A noter que Allred n’a pu dessiner le dernier épisode, assuré par Joe Quinones, faute de temps, le dessinateur étant déjà impliqué dans la nouvelle série Silver Surfer, bien meilleure au passage.

Verdict : si vous avez aimé le tome 1 et pour Allred.

MARVEL DELUXE : PUNISHER – MÈRE RUSSIE

PUNISHER - MÈRE RUSSIEDate de sortie : 16 juillet 2014

Prix :28,50 EUR, 280 pages,

Scénario :Garth Ennis

Dessin : Leandro Fernandez, Doug Braithwaite

Épisodes :Punisher (2004) 7-18, publiés précédemment en MAX : PUNISHER 3 et 4

Sollicitation :La série Punisher se poursuit avec ce second album. Dans Kitchen Irish, Punisher se retrouve malgré lui au cœur d’un conflit entre bandes rivales à Hell’s Kitchen. Puis, dans Mère Russie, Frank Castle tente de stopper la propagation d’un virus mortel !

Avis : cri de joie préalable,….le cri en question et les exclamations de type « oh putain, enfin ouiiiiiiiiiiiiiiiiiii » pendant également quelques minutes….bon je reprends mon souffle quelques minutes pour entamer quelques chants grivois…voilà c’est bon on peut commencer…non je ne suis pas saoul juste ravi de voir ce tome débarquer…

7 mois après la sortie du tome 1 en format Deluxe de la réédition (déjà attendue depuis longtemps) du run de Garth Ennis sur Punisher Max, Panini nous gratifie enfin de la suite…Si vous vous reportez au Comixity de décembre dernier, vous apprendrez que le premier tome était sans aucun doute ma meilleure lecture du mois et que du coup j’avais classé cette réédition parmi les meilleures de l’année…

Bien évidemment les plus sages (ou les plus sarcastiques) pointeront du doigt le fait qu’il s’agit ici d’une réédition et que j’ai été bien sot de ne pas lire la série lors de sa première sortie en VF alors que le reste du monde en disait déjà le plus grand bien ….euhhhhhh ….oui ? Autant le dire je n’ai aucune excuse pour avoir évité de lire ce run la première fois. A l’époque je n’appréciais pas beaucoup le Punisher, écrit par Ennis ou quelqu’un d’autre.

Les années aidant bien entendu, la sagesse rentrant à grand coup de burin dans mon crâne de crétin, j’ai fini par arriver à la seule conclusion logique qui s’imposait depuis longtemps : « Ennis est un XXX de bon scénariste, la vache il faut que je lise le maximum de choses de lui »…Heureusement le monsieur a été et reste productif et est apprécié depuis longtemps dans notre beau pays qui a eu le bon goût de traduire beaucoup de choses dans sa production.

Verdict : A POSSÉDER ET ATTENTION Y AURA INTERRO APRES !

100% MARVEL : SPIDER-MAN 1602

SPIDER-MAN 1602Date de sortie : 16 juillet 2014

Prix : 14€/120 pages 

Scénario : Jeff Parker, 

DessinRamon Rosanas

Épisodes : Spider-Man 1602 1-5, inédit

Sollicitation :L’univers Marvel 1602 fait son grand retour avec cette mini-série inédite dédiée à Spider-Man. Notre héros vit désormais en paix sur le nouveau continent mais les ennuis ne sont jamais loin avec Norman Osborn. Contraint de repartir en Europe, Spidey va alors croiser la route de nombreux ennemis !

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie…je suis au passage surpris qu’il reste encore des mini séries 1602 encore non publiées…Cela me rappelle que je n’ai jamais fini la mini originale de Neil Gaiman…ça ne nous rajeunit pas tout ça…

Verdict : à tester. 

MARVEL DELUXE : ULTIMATE FANTASTIC FOUR 1

ULTIMATE FANTASTIC FOUR 1Date de sortie : 16 juillet 2014

Prix :14,95 EUR, 144 pages,

Scénario :Brian Michael Bendis, Mark Millar,

DessinAdam Kubert

Épisodes :Ultimate Fantastic Four 1-6, publiés précédemment dans ULTIMATE FANTASTIC FOUR 1 à 3

Sollicitation :Les Quatre Fantastiques version Ultimate rejoignent la collection MARVEL DELUXE ! Découvrez les origines de la célèbre équipe dans cette saga riche en action. Faites notamment la connaissance du jeune Reed Richards, un élève de génie recruté au sein d’une école très spéciale.

Avis : dans cette grande semaine Fantastic Four, Panini a décidé de rééditer les débuts de la série Ultimate Fantastic Four qui avait vu l’alliance assez improbable entre Mark Millar et Brian Michael Bendis, alors grands penseurs de l’univers Ultimate, deux auteurs au style complètement différent…

Pourtant il faut bien avouer que cette alliance, qui voyait Millar écrire le pitch et Bendis assumer le découpage et les dialogues a plutôt bien fonctionné …sur le premiers épisodes de cette réinterprétation des FF. Sur le fond, les auteurs réinventent leur origine de manière assez moderne, avec la création d’un Think Tank qui recrute Reed Richards et Susan Storm…ce qui permet au passage de conférer au personnage un bagage scientifique et une intelligence à la hauteur de Reed modifiant leur relation de manière intéressante.

Le reste des personnages est fidèle à leur équivalent Marvel habituel : Ben Grimm reste le meilleur ami de Reed, mais ici leur amitié remonte au lycée où il servait de protecteur à Reed (nerd major de sa promotion) contre …la vie du lycée…A ce titre la bonne idée ici était de faire du père de Reed un connard ne comprenant rien à son fils, admirant bien plus Ben, star de foot et sportif accompli…

Johnny, lui reste Johnny, alors qu’il est présent dans le Think Tank pour la simple et bonne raison qu’il est le fils du patron, mais dont les compétences restent limitées…

Comme je l’ai dit, premiers épisodes vraiment bons et bourrés de potentiel, l’idée du Think Tank permettant d’introduire plein de personnages potentiels. Le problème est que cela s’est vite gâté, en particulier au moment où Millar a décidé de partir laissant le seul Bendis à la barre, brisant le fragile équilibre de la série.

Dès le 3e ou 4e épisode, on se rend compte que c’est Bendis qui maîtrise complètement la série au moment où très bizarrement les monologues chiants commencent à se multiplier…La fraîcheur des débuts et de la réinvention s’estompe de fait assez rapidement pour laisser place à quelque chose de bien plus commun et classique.

A noter que les 12 épisodes suivants ont été assurés par Warren Ellis… qui réinventa Doom de manière …assez particulière. Je lui préfère largement l’arc suivant, où Ellis nous rappelle son amour pour l’exploration spatiale alors qu’il envoie les FF explorer la dimension négative, avec une réinterprétation fascinante d’Annihilus.

La question reste de l’intérêt aujourd’hui de ce tome, au moment où l’univers Ultimate continue d’agoniser aux USA dans un râle sans fin et où le concept même des FF a été complètement bouleversé avant d’être encore une fois annulé…Outre son caractère anachronique, je ne sais pas si cela vaut vraiment l’achat en lui même. Cette réinterprétation du concept était sympathique mais sans plus.

Verdict : pour les complétistes et curieux.

MAX : WOLVERINE MAX 3

WOLVERINE MAX 3Date de sortie : 16 juillet 2014

Prix :12,50 EUR, 112 pages,

Scénario : Jason Starr, 

Dessin : Felix Ruiz, Guillermo Mogorron, Roland Boschi

Épisodes :WolverineMAX 11-15, inédit

Sollicitation :Le périple de Wolverine touche à sa fin ! À la recherche de son passé, Logan a rejoint Las Vegas et habite désormais dans une caravane. Il gagne sa vie en livrant des combats dans des bars et des entrepôts abandonnés. Wolverine rencontre alors une ex-danseuse nommée Suzie qui va lui attirer bien des problèmes.

Avis : pas d’avis je signale juste la sortie. Derniers épisodes de la série. Les couvertures de Jock restent en tout cas superbes.

Verdict : pour ceux qui ont suivi.

MARVEL CLASSIC : X-MEN – L’INTÉGRALE 1990 (I)

X-MEN - L'INTÉGRALE 1990 (I)Date de sortie : 16 juillet 2014

Prix :29,95 EUR, 288 pages,

Scénario : Chris Claremont, 

Dessin : Jim Lee, Marc Silvestri

Épisodes :Uncanny X-Men (1963) 257-269

Sollicitation :Retrouvez tout d’abord la suite des épisodes liés au crossover Actes de Vengeance ! Puis, à Hong Kong, les X-Men vont affronter le redoutable Mandarin. Après, direction Hollywood, en compagnie de Dazzler qui souffre d’une mystérieuse amnésie. Tornade, quant à elle, tombe dans un piège tendu par le Roi d’Ombre.

Avis : il est étrange de se dire que nous entamons ici la dernière année de Chris Claremont sur la série Uncanny X-Men. En effet c’est au début de l’année 1991 que le second père des X-Men fut débarqué aux alentours des  numéros 279/280. Difficile de le dire avec plus de précision car vers l’épisode 278, il partagea ses tâches avec Fabien Nicieza le temps de préparer le lancement de la série X-Men avec Jim Lee, dont les trois premiers épisodes constitueront son champs du signe sur la franchise.

Concernant cette dernière année…et bien que dire à part que Claremont est allé aussi loin qu’il est possible d’aller sur un titre mainstream sans tuer ses personnages…Après les avoir délocalisés en Australie, la création de Genosha, la lutte contre Madelyne Prior dans Inferno, Claremont avait commencé un jeu macabre en massacrant en apparence une bonne partie de l’équipe :

– Rogue ? disparue lors d’un combat avec le Moule Initial

– Storm, leader historique des X-Men ? apparemment tuée par accident par Havok

– Madelyne Prior également tuée en apparence lors d’Inferno (à l’origine bien morte, mais ramenée des années plus tard…)

– Longshot, l’incarnation même de l’innocence perdue des X-Men, parti pour découvrir ses origines

– même Wolverine avait pris un congé pour régler…des histoires personnelles ! mais pas longtemps puisqu’on le retrouva bien vite crucifié et torturé par un de ses vieux ennemis.

La situation est tellement critique que lorsque les Reavers, des cyborgs légèrement en colère, attaquent ce qu’il reste des X-Men, ils ne sont plus réduits qu’à une poignée de mutants (Psylocke, Colossus, Dazzler et Havok), épuisés par les épreuves et les combats, qui n’ont clairement aucune chance contre les Reavers (oui parce que Claremont contrairement à certains de ses successeurs évitait de montrer les X-Men comme des être invincibles).

Dès lors ils décident…de fuir, utilisant le seul du péril, ils abandonnent leurs anciennes vies et sont dispersés aux quatre vents, avec de nouvelles identités et mémoires. Il n’y a donc plus de X-Men !!! enfin pas longtemps, puisqu’il faut tout de même continuer la série et terminer la menace des Reavers. Dès lors Claremont s’amuse à constituer une nouvelle équipe sur l’île de Muir (un de ses passe temps favoris, déconstruire, reconstruire) avec Polaris, Forge, Moira et d’autres…

Tout cela est bien sympathique, mais où sont les X-Men historiques? nous avions quelques indices à la fin du précédent tome. Storm est retrouvée rajeunie à une stade enfantin, Psylocke est récupérée par la Main qui souhaite l’exploiter alors qu’elle ne sait plus qui elle est …Dès lors plutôt qu’une équipe, ce sont les chroniques de ses membres perdus que le scénariste va nous présenter. Psylocke transformée en assassin par la Main au service du Mandarin, Storm qui fait équipe avec…Gambit !!! qui fait ici sa première apparition, la vie d’une Dazzler perdue à Hollywood et enfin le retour de Rogue …

Je pense en particulier au passage à l’épisode 268 , un de mes épisodes favoris de toute la série, qui revient sur la première rencontre entre Logan et Captain America lors de la seconde guerre mondiale. Plus que le contenu, c’est la leçon de story telling incroyable de Claremont qui apporte une densité phénoménale à son récit partagé entre le passé et le présent. Il est évident qu’une histoire pareille aujourd’hui serait décompressée en une bonne demi douzaine d’épisodes !

A noter au passage que :

–  Jim Lee ne signe pas la majorité des épisodes de cette intégrale, il faudra plutôt attendre les intégrales suivantes. Le titre connaissait en effet des périodes (souvent l’été) où il était bi mensuel, et il était bien évident que l’artiste ne pouvait tenir le rythme…

–  que la seconde intégrale de l’année 90 sera consacrée au crossover X-Tinction Agenda, dont Bruce a pu nous révéler tout le bien qu’il en pensait sur son site récemment…Bruce, j’ai pu sentir tout l’amour que tu avais pour ces épisodes déborder à chaque ligne !

– pour l’année 91, je me demande comment sera publiée la série soeur X-Men. En effet dans les premières années, les séries Uncanny  et X-Men devaient vraiment être lues en parallèle…

Verdict : à posséder


100% FUSION COMICS : RED TEAM 1

RED TEAMDate de sortie : 16 Juillet 2014

Prix :17,50 EUR, 176 pages, 

Scénario :Garth Ennis,

DessinCraig Cermak

Épisodes :Red Team 1-7, inédit

Sollicitation :La Red Team est une unité d’élite anti-drogues basée à New York. Ses membres Eddie MellingerTrudy GirouxDuke Wylie et George Winburn sont parvenus à arrêter tous les grands parrains de la ville… à l’exception d’un seul. Ne pouvant accepter que celui-ci s’en tire à si bon compte, nos quatre policiers vont alors prendre des mesures extrêmes !

Avis : ohhhh deux séries Garth Ennis la même semaine ? l’auteur reste une valeur sûre de Panini…et bientôt d’Urban. Pour le moment le concurrent d’en face a fait peu de cas du talentueux auteur malgré le fait qu’ils ont sous le coude certaines de ses séries les plus prestigieuses et qu’ils annoncent depuis leur arrivée qu’ils vont s’y attaquer …Apparemment l’attente toucherait à sa fin et en 2015, nous devrions voir débarquer le run de l’auteur sur Hellblazer mais aussi une réédition de Preacher. 

Bien que déjà édité par Panini, on ne peut que saliver à cette idée, notamment au vu de leur travail sur d’autres rééditions de titres importants, je pense notamment au Sandman de Gaiman. Vous imaginez le travail de Ennis avec la vision perfectionniste d’Urban !!!

En attendant Panini garde une certaine forme de monopole sur l’auteur, entre Punisher, ses séries personnelles comme Red Team ou ses autres travaux pour Marvel, avec à la rentrée la réédition de son passage sur Ghost Rider.

Ici point de super pouvoirs au menu, Ennis revient au récit noir et urbain qu’il affectionne et manie si bien, avec un groupe de flics qui décide de rendre sa propre justice contre les criminels les plus puissants de la ville et qui ne cessent de pouvoir leur échapper à coup de billets bien placés. Ennis ausculte ses personnages dont les principes moraux vont peu à peu sombrer alors qu’ils mènent une campagne meurtrière où « la fin justifie les moyens ».

Outre le scénario très réussi d’Ennis, on salue le travail graphique de Cermak qui m’a personnellement vraiment surpris en bien. Son style noir et léché est vraiment adapté au récit et on en redemande. Panini publie ici les 7 épisodes parus à ce jour, qui forme une histoire complète, mais il me semble qu’Ennis a parlé d’une suite possible. 

Verdict : à posséder. 

A propos Sam 1977 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

8 Comments

  1. Je suis un peu mitigé concernant la fin du magasine MARVEL KNIGHTS. En effet le rythme de parution m’a posé problème avec par exemple la série Daredevil qui a pris pas mal de retard. C’est dommage de pas pouvoir conserver un magasine solide en kiosque.

  2. Même le 14 juillet, quelle conscience professionnelle.

    Comme toi, je suis surpris que Panini n’ait pas intégré la minisérie FF – Dark Reign qui constitue un vrai prologue à la suite.

    Merci beaucoup pour le détail du contenu du Ultimate FF : j’étais curieux de savoir ce que ça valait.

  3. Quouaaaaaaaaaaaaaa ?!!! Hellblazer par Ennis en 2015 chez Urban ?!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! D’où tenez-vous cette info ???????!!!!!!!!!!!!!!
    Oh purée, j’ai failli m’évanouir…

    Bruce est en vacances. C’est dommage, il aurait aimé voir qu’on dit du bien de lui…

    Sinon c’est un beau mois de juillet, avec Punisher/Ennis, FF/Hickman et Red Team/Ennis !
    Je suis d’accord que Panini aurait pu faire l’effort d’intégrer FF/Dark Reign au premier tome.
    Je suis d’accord également que DD aurait dû rester en librairie. Cela m’aurait permis de lire le run de Waid. Tiens, pensez-vous qu’il sera réédité en deluxe l’an prochain ?

    • Quouaaaaaaaaaaaaaa ?!!! Hellblazer par Ennis en 2015 chez Urban ?!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! D’où tenez-vous cette info ???????!!!!!!!!!!!!!!

      C’est la grosse rumeur du moment un Garth Ennis présente Hellblazer. Ce n’est pas encore confirmé,mais cela me semble plus que plausible.

      La réédition du run de Waid en librairie semble indispensable à ce stade. Je pense que pal de gens n’ont pas pris MK, d’où son arrêt et du coup sont passés à côté, pensant que cela finirait par être réédité. L’année prochaine me semble encore trop proche mais à terme…Nous attendons encore les annonces de Panini sur le devenir du titre en VF

    • J’ai parlé trop vite, je viens de voir l’annonce de Panini :

      NEWS ! Avec l’arrêt de MARVEL KNIGHTS il restait une réponse à vous donner : la fin du « Marvel Knight : Daredevil » de Mark Waid et Chris Samnee sera publiée en kiosque : première moitié en octobre dans MARVEL SAGA HORS SERIE 1 !

      On continue donc sur du kiosque …

  4. Je pense qu’on peut tabler sur une réédition en Deluxe dans les années à venir pour le Daredevil de Waid du coup. J’ai laissé tombé Karvel Knights depuis un moment, à partir du Marvel Saga HS on sera déjà dans le nouveau volume de Daredevil ?

    Je vais peut-être tenter les Marvel Top si c’est encore Charles Soule qui écrit les épisodes de Thunderbolts publiés dedans, les bonnes reviews dans le ComixWeekly m’ont donné envie de redonner sa chance à cette série après que Daniel Way m’ait vite lassé.

    Double-ration de FF en librairie pour les amateurs après le récent Marvel Icons consacré au run de Millar et Hitch. Je rejoins les louanges de Sam pour les épisodes signés Hickman qui offre là le meilleur passage depuis l’époque Waid/Weringo injustement laissée en suspens dans la collection Marvel Deluxe après deux tomes. Pour moi il s’agit là du meilleur boulot qu’a fait Hickman jusque-là chez Marvel, il y allie le soap qui a fait le sel de cette série depuis les origines à ses idées folles, chose qu’il n’arrive pas à réitérer sur les titres Avengers qui sont juste froid là où ses FF étaient pleins de vie. Comme souvent avec Panini il y a un couac, et c’est ici l’absence de la mini-série Dark Reign que Sam déplore avec des mots justes…

    J’avais beaucoup aimé le premier arc d’UFF qui était un très bon lancement avec tout de même quelques petits couacs comme une confusion dans la continuité de l’univers Ultimate, puisqu’on évoque ici les Ultimates alors que dans leur série les FF sont censés déjà exister depuis un moment. Je me demande si le format de six épisodes par tome sera conservé par la suite où si les runs de Warren Ellis puis de Millar et Land seront publiés en un seul volume de douze épisodes.

    Mais LA sortie concernant la Première Famille Marvel que j’attends vraiment ce mois-ci en ce second tome de FF, qui correspond aux épisodes que je n’ai pas lu en VO. Et je rejoins Bunny pour défendre ce titre qui est juste super-frais et inventif (et pourtant moi aussi j’ai l’habitude de cracher sur Matt Fraction) mais qui souffre chez nous d’une traduction catastrophique…

  5. Merci du clin ďoeil !
    Du coup, a la une aujourd hui encore une déclaration aux Xmen de Bendis.
    Je ne pense pas que je lirai cette intégrale, je suis fatigué de Panini, ses maquettes hideuses, son papier top épais etc.
    Cette période est souvent référencée dans le run de Lobdell pourtant.
    Je lis actuellement les chroniques de Wormwood de Ennis et ne sait hônetement qu en penser…
    Désolé pour les fautes, je suis sur ma tablette…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.