Guide de lecture Comics VF : semaine du 18 Août 2014

Et  bien ! au vu du programme de sorties de cette semaine, on peut se dire que ça y est les vacances sont terminées ! alors pas de flemmardise, on arme son fauteuil de lecture, son porte-feuille, on réveille ses bibliothèques mises au repos et on se prépare à se relancer dans des semaines et des semaines de lectures nombreuses et variées !!! ah là là, on n’a pas vraiment la vie facile ! ça oui comment elle est dure notre vie …

DELCOURT

Clone T2 – Deuxième Génération

CLONEDate de sortie : 20 Août 2014

Prix : 14.95€/144 pages

Scénario : David Schulner

Dessin : Juan Rose Ryp

Sollicitation :

Avis : ohhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh, enfin !!!! la suite d’une des meilleures nouvelles séries lancées cette année, tout éditeur confondu !!! Comme tout le monde, je n’attendais pas grand chose de cette histoire de clones pourchassés et éliminés par le gouvernement. En fait quand j’en ai entendu parler, j’ai tout de suite pensé à ces téléfilms à deux balles que l’on voyait autrefois les dimanche après midi, quand on s’ennuyait, sur M6. Et quelle magnifique claque je me suis prise !!!

C’est tout le talent de David Schulner et de Juan Jose Ryp de mettre en scène une intrigue à la fois prenante, bourrée d’action et tout de même personnelle ! Ce qui m’a sans doute le plus séduit est sans aucun doute le rythme de l’intrigue. Le scénariste fait en effet avancer l’histoire de manière très rapide, sans ralentir ou garder des idées pour plus tard. Nulle décompression ne vient gêner le déroulement des évènements.

En outre en à peine quelques pages, le scénariste arrive à nous faire apprécier ses personnages et ce alors que l’on connaît très peu de choses sur eux. Le fait d’être plongé sans ménagement dans l’histoire y contribue sans aucun doute, on n’a pas le temps de réfléchir, on ne peut que prendre le parti du héros qui fait tout afin de sauver sa femme enceinte jusqu’aux yeux tout en essayant de comprendre ce qui lui arrive ! Bref en ce qui me concerne, j’attendais avec fièvre ce second tome et j’espère que nous aurons encore une fois la suite très très vite !!!

Verdict : une des réussites de 2014, à posséder !

Invincible T13 – Prélude à la guerre

INVINCIBLEDate de sortie : 20 Août 2014

Prix : 17.95€/192 pages

Scénario : Robert Kirkman

Dessin : Ryan Ottley & Cory Walker

Sollicitation :

Avis : bon pour être honnête à ce stade, je ne sais plus trop quels épisodes ce tome contient. En effet, je n’ai appris que trop tard que Delcourt n’ avait publié que quelques épisodes de la série régulière Invincible dans le dernier tome, complétant le programme avec des numéros spéciaux consacrés au passé d’Atom Eve. Du coup à ce stade, l’éditeur ne suit plus vraiment la composition des TPB américains, qui sont le moyen par lequel je suis la série personnellement…

Alors au vu de la couverture et du titre, je pense que le tome contient les derniers épisodes avant la fameuse Viltrumite War que je vous vends depuis des mois maintenant. Mon dilemme vient en vérité du nombre de pages de ce tome qui me semble bien trop important pour si peu d’épisodes et je commence à craindre soit que Delcourt n’ait découpé cet arc en deux ou n’ait réussi à coller d’autres spéciaux ……

Bon en attendant , et en espérant que j’ai tort sur la composition, ce tome devrait être le dernier avant la fameuse guerre contre les Viltrumites, les derniers préparatifs des différents personnages et dans le même temps des rencontres qui vont avoir leur importance par la suite alors que la vie de certains personnages proches de Mark est bouleversée, si bien que cela aura de grandes répercussions sur le héros…plus tard! Comme d’habitude Kirkman jongle de manière habile entre ses intrigues, s’amuse avec le genre super-héroïque notamment avec l’introduction de quelques nouveaux super-vilains (qui mine de rien vont avoir leur importance).

Le grand talent de Kirkman est sans doute de parvenir à manier légèreté et thèmes sombres et adultes dans le même temps, ce qui ne fait que renforcer l’addiction des lecteurs…

Verdict : à posséder et attention ça va déménager dans le prochain tome !

PANINI COMICS


MARVEL SELECT : ANNIHILATION 1

ANNIHILATION 1Date de sortie : 20 Août 2014

Prix :  17.5€/328 pages

Scénario : Keith Giffen, Dan Abnett, Andy Lanning,

Dessin :Simon Furman, Scott Kolins,Kev Walker, Renato Arlem, Jorge Lucas

Épisodes :Annihilation Prologue 1 ; Annihilation:Nova 1-4 ; Annihilation: Silver Surfer 1-4 ; Annihilation: Ronan 1-4, publiés précédemment dans MARVEL UNIVERSE (V1) 1 à 3 / MARVEL DELUXE : ANNIHILATION 1)

Sollicitation :Le terrible Annihilus projette de conquérir l’univers et les héros cosmiques vont tout faire pour l’arrêter. Au sommaire de cet album, un one-shot qui marque le début de la saga ainsi que trois mini-séries complètes mettant en scène Nova, le Silver Surfer et Ronan l’Accusateur. Retrouvez également Drax et Gamora avant qu’ils ne rejoignent les Gardiens de la Galaxie !

Avis : Panini réédite donc cette semaine ce qui lancé la renaissance du côté cosmique de l’univers Marvel, après avoir passé plusieurs années à être délaissés, dans le courant des années 2000. Mené tambour battant par un Keith Giffen déchaîné, c’était alors lui le maître d’œuvre, le crossover lâche sur dans l’univers les forces quasi illimitées d’un Annihilus prêt à tout pour anéantir toute vie.

Associé assez vite à Thanos ravi du massacre, l’immonde bête issue de la zone négative ravagera tous les empires de la galaxie pris au dépourvu par cette vague d’annihilation qui va coûter la vie à des milliards d’individus et  tout détruire sur son passage…y compris le Nova Corps ! Laminé dès le départ, tous les membres sont massacrés…sauf un certain Richard Rider qui va se voir tout d’un coup investi de l’ensemble du pouvoir du corps. Si vous vous demandez pourquoi le personnage est devenu aussi populaire par la suite, c’est grâce à cet évènement qui le fera passer du statut de sidekick assez léger à bad ass vétéran de guerre !!!

Dans ce tome,  l’auteur pose les bases de son crossover au travers de plusieurs mini séries qui décrient les actions de résistance de plusieurs personnages centraux du cosmic verse de Marvel, ainsi nous voyons donc Nova tenter de s’adapter après le massacre du Nova Corps, mais aussi le Silver Surfer alors que Galactus lui même se retrouve la proie d’Annihilus, ou encore Ronan alors que l’empire Kree menace de s’effondrer devant les troupes d’Annihilus. Bref une aventure hardcore qui débute ici à un prix bien plus abordable que le Marvel Deluxe qui présentait le matériel auparavant !

Verdict :  à posséder !!!

BEST COMICS : AVENGERS 5

 AVENGERS 5Date de sortie : 20 Août 2014

Prix : 9.95€/160 pages

Scénario :Roger Stern, Mike Grell, Geoff Johns,

Dessin : Sean Chen,Alan Davis, Dan Jurgens,

Épisodes : Avengers Infinity 1-4 ; Thor (1998)58 ; Iron Man (1998) 64 ; Avengers (1998) 63, publiés précédemment dans MARVEL HEROES HORS SÉRIE (V1) 6 et 17

Sollicitation :Direction l’espace en compagnie des Avengers ! Quasar intercepte un appel de détresse venant d’une colonie de Rigelliens et rassemble une équipe pour enquêter. Le héros et ses alliés ThorTigraStarfoxDragon-Luneet Monica Rambeau sont alors confrontés à de puissantes forces cosmiques. Puis, Iron Man s’oppose à Thor etCaptain America joue les arbitres.

Avis : alors là absolument aucun avis sur cette saga des Avengers du début des années 2000…Au vu du cast cela sent le trip assez classique….qui nous rappelle qu’en effet dans une autre vie Geoff Johns a signé des épisodes des Avengers…(mais alors il y a très très longtemps…).

Panini a tout de même la présence d’esprit de rééditer ce matos complètement oublié et depuis longtemps par absolument tout le monde dans sa collection Best Comics. Je ne parle pas de la qualité, car je n’ai aucune idée de ce que cela vaut, mais du prix. A peine 10€ pour une saga complète, c’est toujours une bonne excuse pour tester un truc.

Verdict :  à tester

MARVEL DELUXE : AVENGERS VS X-MEN – CONSÉQUENCES

AVENGERS VS X-MEN - CONSÉQUENCESDate de sortie : 20 Août 2014

Prix : 28.5€/280 pages

Scénario :Jason Aaron, Jeph Loeb, Kieron Gillen,

Dessin :Adam Kubert, Stuart Immonen, Ed McGuinness, Terry Dodson, Jim Cheung, Steve McNiven

Épisodes :AVX: VS 1-6 ; Avengers vs. X-Men Infinite 1, 6, 10 ; AVX: Consequences 1-5, publiés précédemment dans AVX EXTRA 2 à 4, MARVEL ABSOLUTE : AVX et X-MEN (V3) 12)

Sollicitation :Le grand événement Avengersvs X-Men se poursuit en MARVEL DELUXE. Des auteurs de talent vous font découvrir les principaux affrontements entre Avengers et X-Men. La Chose contre NamorIron Man contre Magnéto, la Panthère Noire contre Tornade…et bien d’autres face-à-face sont au programme ! Retrouvez également trois webcomics ainsi que la mini-série épilogue intitulée Conséquences.

Avis : après avoir publié dans de multiples éditions le crossover AvX, (et je soupçonne que ce n’est pas fini, comme Civil War on peut s’attendre à des éditions dans toutes les gammes librairies de Panini), l’éditeur s’attaque aux divers compléments et tie ins du machin. Oui je conserve une faible estime de cette intrigue bourrin, sans finesse plus intéressée par le résultat que par la manière d’y arriver…

Dans le cas présent, ce Deluxe s’attaque d’une part à la mini AvX Vs qui est…parfaitement conforme à son nom, à savoir qu’elle met en scène dans chaque épisode un combat bien précis entre un Avenger et un des membres des  X-Men…cela n’apporte strictement rien au crossover principal à part de répondre à la question « qui qui c’est qui gagnerait si X rencontrait Y ». Voilà c’est un fantasme de gosse vendu à prix d’or…

Ensuite, nous avons la mini série Consequence, plus importante en termes de contenu, qui vient apporter quelques réponses principalement sur le sort de Scott Summers. La chute du héros lors du crossover étant la principale répercussion, Kieron Gillen décide de pousser plus loin la chute du personnage, incarcéré et tout à fait prêt à mourir en cellule pour devenir un martyr de la cause renaissante des mutants.

Il poursuit et creuse le portrait qu’il avait déjà commencé à brosser lors de son passage sur Uncanny X-Men. Cyclope étant d’ailleurs à peu près le seul personnage développé alors, tous les scénaristes semblant fasciné par l’évolution de ce personnage plus ambigu de mois en mois.

Si je me souviens que la lecture en single fut particulièrement déplaisante, la lecture de tous les épisodes d’affilée fut plus agréable et avait mérité le temps que j’y avais consacré. Ce n’est certes pas un chef d’oeuvre, mais pour une fois que les scénaristes Marvel prennent 5 min pour explorer les conséquences d’un évènement …

Verdict : à lire pour Consequence ou par complétisme.

MARVEL DELUXE : CIVIL WAR 6

CIVIL WAR 6Date de sortie : 20 Août 2014

Prix : 28.5€/280 pages

Scénario :J. Michael Straczynski, Matt Fraction, Charles Knauf, DanielKnauf,

Dessin :Mike McKone, Ariel Olivetti, Patrick Zircher

Épisodes : Fantastic Four (1961) 538-542,543(I) ; Iron Man (2005) 13-14 ; Punisher War Journal (2007) 1-3, publiés précédemment dans MARVEL ICONS (V1) 24 à 27, 29 et 30, MARVEL ICONS HORS SÉRIE11

Sollicitation :La grande saga CivilWar s’achève avec ce sixième album. Découvrez le point de vue de nouveaux personnages sur le conflit qui déchire la communauté super-héroïque. Avec notamment les Quatre Fantastiques en proie à des divisions internes, ainsi qu’IronMan et le Punisher !

Avis : la vache, 6 tomes consacrés à Civil War ? il y avait vraiment des affamés de ce désormais vieux crossover pour arriver à soutenir une telle offre ! au programme donc les derniers ties-ins non réédités jusque là, avec notamment les épisodes des FF, d’Iron Man et Punisher.

Au programme donc les tentatives de JMS pour rendre cohérent le comportement des membres des 4F lors du crossover. Il faut bien dire que lorsque Millar et le staff Marvel ont imposé le fait que Reed Richards soit un des membres soutenant l’enregistrement des super-héros auprès du gouvernement, ils ne se sont guère préoccupés de la cohérence de cette position avec l’histoire du personnage ou sa personnalité. D’ailleurs rendons à César ce qui est à Millar, il me semble me souvenir que le scénariste regrettait ce point qui lui avait été imposé par les éditeurs.

En effet si l’on se réfère à la continuité, Reed a toujours été peu enclin à suivre les ordres du gouvernement sans être un rebelle non plus. Si l’on se réfère à FF1, on se souviendra que c’est lui qui avait poussé au vol de la fusée qui a amené les 4F dans l’espace à la rencontre de leur destin…JMS est donc ici pris entre le marteau et l’enclume à essayer de rendre cohérent ce qui ne l’était pas alors qu’il venait d’écrire un arc où Reed…désobéissait à des ordres du gouvernement …Bref on sent par moment qu’il a du mal, notamment au moment de s’expliquer auprès de Susan, ou la position contradictoire du personnage apparaît de manière   évidente, même si je trouve que cette séquence à des côtés très réussis notamment la réaction de Susan.

Ensuite, si je me souviens bien les épisodes d’Iron Man étaient signé Charles Knauf, qui essayait tant bien que mal d’atténuer le désastre qu’était Civil War pour la réputation d’Iron Man, perçu par pas mal de lecteurs comme facho 1er, roi des fachos…Assez étrangement, même si le run des frères Knauf sur Iron man a été peu apprécié, j’en garde en fait un assez bon souvenir. Ils tentaient de répondre à toutes les demandes de Marvel tout en essayant de rester dans les traces de Warren Ellis. Là aussi une tâche assez complexe pour des scénaristes plus habitués au format TV où ils avaient plus de contrôle créatif (même si là aussi il faut gérer les demandes des network).

Verdict : pour les complétistes.

MARVEL ICONS : DAREDEVIL PAR FRANK MILLER 1

DAREDEVIL PAR FRANK MILLER 1Date de sortie : 20 Août 2014

Prix :  35.5€/400 pages

Scénario :Frank Miller, Roger McKenzie, 

Dessin :Klaus Janson & Frank Miller

Épisodes :Daredevil (1964) 168-181 ; Marvel Team-Up Annual 4 ; What If (1977) 28(II), publiés précédemment dans MARVEL CLASSIC : DAREDEVIL – L’INTÉGRALE 1981 et 1982

Sollicitation :Au début des années 80, Frank Miller révolutionne la série Daredevil et redéfinit le personnage. Ces épisodes incontournables sont aujourd’hui réédités à l’occasion des 50 ans de l’homme sans peur ! Découvrez notamment la première apparition d’Elektra, la redoutable mercenaire ninja et ancien amour de Daredevil.

Avis : ahhhhh, il était temps mazette (pour les jeunes, il s’agit d’une expression datant du 18e siècle….avant Jésus Christ), Panini a enfin écouté ses lecteurs et s’attaque à la réédition de la période Frank Miller sur DD. En effet la première fois que ces épisodes ont été réédités, je n’avais tout simplement pas les moyens financiers de me les procurer, à l’époque une intégrale était au dessus de mes moyens (à moins de choisir entre BD et manger…).

Est-il besoin de rappeler combien le run de Frank Miller a été décisif pour complètement relancer le personnage ? allez petit cours d’histoire. A l’origine DD n’a jamais été un personnage très populaire de l’univers Marvel.  Oh certes il avait une base fidèle de fans, mais le ton ne le distinguait en rien du reste de l’univers Marvel ou de séries comme Spider-Man. L’ambiance générale était alors relativement légère et sans grandes conséquences. Mais c’est cette relative discrétion du personnage qui va être son plus grand atout. Le fait que Marvel ne prête pas grande attention au personnage va permettre à Miller d’avoir autant les coudées franches que possible sur une série mainstream.

En quelques épisodes, le ton léger et enjoué disparaît et le titre bascule graduellement vers quelque chose de bien plus sombre et urbain. Miller plus que tout autre sait jouer avec le déclin manifeste de l’époque de New York qui sombre un peu plus chaque jour dans la corruption, la violence, les guerres de gangs et la drogue…Il plonge alors DD dans le New York de son époque et petit à petit en enfer. Au rang de ses traits de génies : faire du Caïd l’ennemi juré de DD, alors que jusque là il était plutôt un vilain de Spidey, l’introduction d’Elektra, la réinterprétation de Bullseye en tueur psychopathe, le retcon du passé de Matt Murdock avec l’introduction de Stick, la Main et le reste …

Parfois on peut se demander ce qui se serait passé si internet avait existé à l’époque ! au vu des réactions des fans hardcore actuels, on peut se dire que Miller aurait du faire face à des réactions violentes devant cette transformation radicale de l’univers tout entier de la série et du personnage. Et pourtant, le run de Miller a été si important que tous les auteurs depuis lors s’en sont inspirés lorsqu’ils sont passés sur DD. Si Mark Waid semble aujourd’hui vouloir s’en détacher, tout le volume précédent, de Quesada à Bendis, en passant par Brubaker plonge ses racines chez Miller.

La seule réticence que je pourrais formuler serait pour la traduction. De toute évidence, Panini a décidé de ne pas se casser la nenette et de réutiliser le matos déjà édité sans rien corriger…donc attention.

Verdict :  à posséder !

100% MARVEL : DAREDEVIL – DARK NIGHTS

DAREDEVIL - DARK NIGHTSDate de sortie : 20 Août 2014

Prix : 17.5€/176 pages

Scénario :Jimmy Palmiotti

Dessin :Lee Weeks, David Lapham,  Thony Silas

Épisodes 😀aredevil: Dark Nights 1-8,inédits

Sollicitation :Tandis que New York est paralysé par une tempête de neige, Daredevil vient en aide à une jeune fille qui doit subir une transplantation cardiaque. Puis, l’homme sans peur affronte le Shocker et stoppe un monstre géant avec les Avengers. Enfin,direction Cuba en compagnie de Misty Knight ! Trois récits complets par de talentueux auteurs !

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie et le fait que ce tome est une bonne excuse pour retrouver Lee Weeks sur du DD.

Verdict : à tester.

MARVEL GRAPHIC NOVELS : DAREDEVIL – FATHER (NOUVELLE ÉDITION)

DAREDEVIL - FATHERDate de sortie : 20 Août 2014

Prix : 20.3€/184 pages

ScénarioJoe Quesada

Dessin : Joe Quesada

Épisodes :Daredevil: Father 1-6, publiés précédemment dans la même collection

Sollicitation :Tandis qu’une vague de chaleur s’abat sur New York, Daredevil tente de retrouver un serial killer. Dans un même temps, Matt Murdock défend une nouvelle cliente. C’est alors qu’il est hanté par le souvenir de son père… Ces différents événements sont-ils liés ?

Avis : bien des années après la lecture de cette mini série, je conserve toujours un avis très mitigé sur celle-ci, qui constitue l’un des derniers travaux de Joe Quesada avant que ses responsabilités chez Marvel ne l’empêche de produire plus que des couvertures de temps en temps.

A la base, il y a la volonté de l’auteur à la fois de revenir sur DD et de rendre un certain hommage à son paternel. Sauf que au vu du contenu, on peut se demander si Quesada avait une grande estime de son géniteur…A l’image de la vague de chaleur qui frappe New York au début du récit, Quesada met en scène un récit poisseux, noir, avec une dimension malsaine assumée alors que Matt Murdock va devoir à d’une part  faire face à un serial killer avec lequel il semble avoir un lien et d’autre part envisager son origine d’une toute nouvelle manière.

C’est véritablement un récit dont on ne sort pas indemne et pas le genre de bouquin que l’on a franchement envie de relire de manière régulière. De fait, bien des années après sa publication, je n’y ai pas retouché et je n’ai vu aucun autre scénariste y faire allusion.

En termes de narration, on sent que le récit a souffert des nombreux délais de publication dont il a été l’objet et laisse apparaître de manière fréquente des longueurs bien inutiles et passablement frustrantes pour le lecteur. En termes de dessin, on sent là que le style de Quesada avait bien évolué par rapport à ses épisodes de DD signés à la fin des années 90 au moment du relaunch du titre sous le label Marvel Knights.

On le voit tenter de nombreuses choses assez intéressantes graphiquement, sachant sans doute qu’il n’aurait pas l’occasion de revenir sur un titre régulier ou même une mini avant longtemps. Donc pour résumer, pas vraiment un titre que je conseille aux âmes sensibles, car à mon sens sur certains passages on bascule du récit noir au récit exagérément misérabiliste, comme s’il fallait absolument rendre le récit le plus horrible, ignoble et cruel possible.

Verdict : à …éviter

100% MARVEL : DAREDEVIL VS PUNISHER

Date de sortie : 20 Août 2014DAREDEVIL VS PUNISHER

Prix : 14€/144 pages

ScénarioDavid Lapham

DessinDavid Lapham

Épisodes : Daredevil vs. Punisher 1-6,inédits

Sollicitation :Depuis la chute du Caïd,le quartier d’Hell’s Kitchen sombre dans le chaos. Daredevil et le Punisher mettent tout en œuvre pour rétablir l’ordre mais leurs méthodes s’avèrent bien différentes. Deux visions de la justice vont alors s’affronter ! Matt Murdock vs Frank Castle ! Face à eux, de nombreux criminels sont au rendez-vous dont Hammerhead et le Chacal.

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. Mais la couverture est sympa…et je dois dire que jusque là, je n’ai pratiquement rien lu de David Lapham, donc je marche en territoire inconnu..

Verdict : Sans aucune opinion d’aucune sorte..

MARVEL HORS COLLECTION : DEXTER 1

DEXTER 1Date de sortie : 20 Août 2014

Prix : 14.95€/120 pages

Scénario :Jeff Lindsay, 

Dessin :Dalibor Talajić

Épisodes : Dexter 1-5, inédit

Sollicitation :Dexter Morgan n’est pas seulement le plus grand médecin légiste de Miami, il est aussi un redoutable tueur en série. Dans ce récit inédit, Dexter fait face à son pire cauchemar : une réunion d’anciens élèves ! Puis, début d’une nouvelle enquête pour le héros et sa sœur Deborah.

Avis : pas d’avis, car je n’ai jamais suivi la série Dexter, que ce doit le show TV ou la série de livres (pour les lapidations ou les lettres de menaces, merci de vous adresser à Steve, il saura vous recevoir…).

Verdict : pour les fans de Dexter.

MARVEL CLASSIC : FANTASTIC FOUR – L’INTÉGRALE 1973

FANTASTIC FOUR - L'INTÉGRALE 1973Date de sortie : 20 Août 2014

Prix :  29.95€/256 pages

Scénario :Roy Thomas, Gerry Conway, 

Dessin :John Buscema, Ross Andru

Épisodes :Fantastic Four (1961) 130-141

Sollicitation :Douzième intégrale dédiée aux Quatre Fantastiques ! Retrouvez les épisodes 130 à 141 écrits par Roy Thomas et Gerry Conway. La première équipe de super-héros Marvel va notamment affronter le redoutable Omega, lePiégeur, l’Homme-Dragon, le Façonneur de Mondes et Annihilus. Les Inhumains sont également au rendez-vous!

Avis : ahhh, voici une intégrale que j’attendais depuis un moment et qui reprend le début du run de Gerry Conway sur la série Fantastic Four. Comme à son habitude, le alors, jeune scénariste décide de faire exploser la famille alors que Susan décide de quitter Reed pendant un temps…Conway ne restera que deux ans sur la série, mais cela a suffi pour secouer un titre qui depuis le départ de Lee et Kirby avait tendance à s’endormir un peu. Et tout cela reste signé par le grand John Buscema au dessin !

Verdict : à posséder.

HORS COLLECTION : MARVEL KNIGHTS HULK

MARVEL KNIGHTS HULKDate de sortie : 20 Août 2014

Prix : 12.5€/96 pages

Scénario :Joe Keatinge, 

Dessin : Piotr Kowalski

Épisodes :Marvel Knights: Hulk 1-4, inédits

Sollicitation : Bruce Banner est découvert, amnésique, sur les rives de la Seine. Il ne sait pas encore qu’il est le monstre nommé Hulk. De mystérieux individus vont alors le poursuivre dans les rues de Paris. Bruce saura-il réveiller la créature qui sommeille en lui ?

Avis : pas vraiment d’avis sur cette mini série Marvel Knights. Je vous dirais simplement que la participation de Joe Keatinge au scénario est un gage de qualité au vu de son travail sur Glory (paru chez Delcourt, allez lire Glory, Glory c’est bien …), que le fait que l’intrigue soit située en grande partie en France n’est pas un hasard puisque l’auteur est un francophile averti et enfin que 12.5€ pour 96 pages, ça fait un peu mal au derrière…

Verdict : Pour les fans de Hulk mais j’ai du mal avec le prix.

BEST COMICS : SPIDER-MAN 7

SPIDER-MAN 7Date de sortie : 20 Août 2014

Prix :  9.95€/144 pages

Scénario :John Byrne, Howard Mackie, 

Dessin :John Romita Jr

Épisodes :Amazing Spider-Man (1999) 7-10 ;Peter Parker : Spider-Man (1999) 7-8, publiés précédemment dans SPIDER-MAN (V2)7 à 9

Sollicitation :Retrouvez la suite des aventures de Spider-Man imaginées en 1999 par John Byrne et Howard Mackie.Les super-criminels Mysterio, le Docteur Octopus et le Caïd vont causer bien des ennuis à ce pauvre Peter Parker ! Heureusement, Spidey peut compter sur l’aide de Blade, le chasseur de vampires.

Avis : ahhhhhh merci Panini, oui merci pour les crises de rire continuelles provoquées par la réédition de ce qui est resté dans l’histoire comme l’un des pires runs jamais connus par Spidey…Pour ceux qui l’auraient oubliés, si Spider-Man était au fond du trou au début des années 2000, Marvel le doit à ces auteurs…

Entre un Howard Mackie dont on peut se demander ce qu’il faisait là dès le départ et un John Byrne qui avait perdu son originalité et son panache, nous avons eu là une espèce de …comment dire …insulte à Spider-Man à tous les niveaux. Même les auteurs ne semblent pas y croire, c’est dire. Entre l’absence de talent et l’abattement généralisé entourant les titres Marvel à la fin des années 90/début 2000, on peut se demander pourquoi Panini réédite ce machin…

On navigue dans des histoires sans aucune originalité, qui ne font que soit répéter le passé tout en essayant d’attirer des nouveaux lecteurs avec des histoires dites « accessibles » mais qui sont d’une XXX assez rare…

Verdict :  à fuir, enterrer, bombarder, oublier

100% FUSION COMICS : CROSSED – SI TU VOYAIS ÇA 2

CROSSED - SI TU VOYAIS ÇA 2Date de sortie : 20 Août 2014

Prix : 16€/160 pages

Scénario :Simon Spurrier, 

Dessin :Fernando Melek

Épisodes : Crossed: Wish You Were Here Vol.2, inédit

Sollicitation : Découvrez la suite des aventures du groupe de survivants réfugié sur une île au large de l’Écosse. L’écrivain Shaky et ses compagnons d’infortune tentent désormais de défendre leur territoire régulièrement attaqué par les infectés. Mais ils doivent aussi résoudre des conflits internes et s’approvisionner sur le continent.

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie.

Verdict : Pour les fans de Crossed.

100% FUSION COMICS : HARBINGER 3

HARBINGER 3Date de sortie : 20 Août 2014

Prix : 14€/128 pages

Scénario : Joshua Dysart, 

Dessin :Pere Perez, Khari Evans, Trevor Hairsine

ÉpisodesHarbinger 0, 11-14, inédit

Sollicitation : Avant la fondation Harbinger et le projet Élévation,Toyo Harada a parcouru le monde durant de nombreuses années. Il a recruté, souvent par la force, des individus dotés d’incroyables capacités.Désormais, un accord passé il y a plus de quarante ans provoque un véritable chaos ! Comment Peter Stanchek va-t-il réagir en découvrant la mission secrète d’Élévation et l’existence du redoutable Bloodshot ?

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie.

Verdict : pour les fans de Valiant (donc pas moi).

URBAN COMICS 


East of West tome 2 

EAST OF WEST 2Date de sortie : 22 Août 2014

Prix : 15€

Scénario : Jonathan HICKMAN

Dessin : Nick DRAGOTTA

Épisodes :East of West Vol.2 : #6-10

Sollicitation :  East of West est, avec Saga et Walking Dead, la meilleure série indépendante en terme de ventes. Le succès de cet ambitieux western futuriste de Jonathan HICKMAN et Nick DRAGOTTA est l’un des événements de l’année 2013 aux USA !

2040. Famine, Guerre, Conquête et Mort, les quatre Cavaliers de l’Apocalypse marchent à nouveau sur la Terre, mais ils ne chevauchent plus ensemble désormais. Alors que Mort s’est mis, seul, en quête de son enfant disparu, ses anciens partenaires se lancent à sa poursuite, bien décider à se venger du cavalier solitaire. Parallèlement, la dissension règne également au sein du Conseil des 7 qui régissent la marche du monde, l’occasion pour de nouveaux personnages d’entrer en scène.

Avis : comme pour le premier tome, il est réellement difficile de résumer le contenu de ce second tome de East of West. En fait ceux qui ont lu le premier tome, savent déjà que tenter de résumer l’histoire s’avère assez vite très compliqué. De fait beaucoup d’intrigues se chevauchent et Hickman ne fait strictement rien pour simplifier son récit ou pour apporter une quelconque linéarité à son intrigue qui part d’épisode en épisode dans des directions chaque fois différente.

Ainsi  l’intrigue principale du premier tome, qui tournait autour de la vengeance de Mort, passe ici au second plan alors qu’Hickman  s’attarde essentiellement sur les individus qui « dirigent » ce monde bien étrange alors que la structure politique évolue à grande vitesse.  Il faut parler de dirigeants entre parenthèse car les vrais Big Boss sont les cavaliers de l’apocalypse. Mais eux aussi passent au second plan.

Hickman les met presque de côté pour introduire de nouveaux personnages qui vont venir animer le récit tout en apportant un autre éclairage sur certaines des contrées de cette Amérique divisée entre plusieurs nations. L’histoire des représentants de chacune venant encore enrichir un décor déjà bien chargé …si vous voyez ce que je veux dire. Comme les autres séries d’Hickman, East of West est réellement un comic-book qui ne prend pas son lecteur pour un abruti et qui exige de sa part un certain investissement pour simplement suivre les fils d’une intrigue passablement barrée…mais vraiment originale.

Verdict : à posséder.

GREEN LANTERN TOME 3

GREEN LANTERN TOME 3Date de sortie : 22 Août 2014

Prix : 17.5€/176 pages

Scénario : Geoff Johns

Dessin : Doug Manhke

Épisodes :Green Lantern #0, 13-16, Green Lantern Corps 16, Green Lantern Corps Annual 1

Sollicitation : Hal Jordan et Sinestro semblent avoir péri face à Black Hand. Leur anneau sélectionne un nouveau Green Lantern : Simon Baz, jeune homme lancé dans une course-poursuite avec la police de Detroit. Son baptême du feu l’opposera à la Ligue de Justice et à la menace de la Troisième Armée !

Avis : euuurrrrrggghhhh, Urban débute avec ce tome 3 la dernière année de Geoff Johns sur le titre et la franchise Green Lantern, et au vu de ce qu’il a produit, on peut se dire que celui qui a revitalisé comme personne cette partie de l’univers DC avait alors perdu beaucoup de son énergie et qu’il était plus que temps qu’il laisse la place…

Pour ses derniers épisodes, Johns a décidé de dégager Hal Jordan, qui passera cette dernière année à faire joujou avec Sinestro au 8e plan près des toilettes, finir sa diabolisation des Gardiens et enfin créer les pires vilains de tout son run et d’introduire un nouveau GL en la personne de Simon Baz, qu’il va affubler en quelques pages d’à peu près tous les clichés possibles et imaginables sur les musulmans, …Je sais qu’il l’ a fait pour dénoncer les dits clichés, mais cela a été fait de manière tellement maladroite qu’il parvient en fait  à l’effet inverse…

Outre l’absence totale d’intérêt suscité par Baz, Johns a lancé puis immédiatement abandonné l’intrigue de la 3e année, qui passa ainsi des mois à faire tapisserie avant d’être prestement dégagée sans ménagement ni fioriture dans …un annual de Green Lantern Corps. De toute évidence, Johns n’avait rien à carrer du machin…tout comme du First Lantern, autre crossover qui a piteusement suivi celui de la 3e armée…On se souviendra surtout du numéro d’adieu de Johns, le numéro 20, qui sur quelques dizaines de pages nous a rappelé tout le talent, l’imagination et la flamboyance qu’il avait déployé au cours de ses premières années sur la série.

Verdict : à éviter, pitoyable au vu des travaux passés de Johns…

NIGHTWING TOME 4

NIGHTWING TOME 4Date de sortie : 22 Août 2014

Prix : 15€/144 pages

Scénario : Kyle Higgins

Dessin : Brett Booth

Épisodes : Nightwing #19-24

Sollicitation :Au sortir des attaques du Joker et de la perte d’un de ses meilleurs amis, Dick Grayson décide de déménager de Gotham pour Chicago. Là, Nightwing va devoir enquêter sur un nouvel adversaire, le Prankster, ainsi que sur l’assassin de ses parents : Tony Zucco.

Avis : pas réellement d’avis, je n’ai lu en effet que les premiers épisodes de cet arc qui voit le héros déménager à Chicago. Si j’ai apprécié le travail de Brett Booth au dessin qui s’en sort très bien pour représenter ce héros, à tel point que l’on se dit qu’il serait plus à l’aise sur Spider-Man au vu des poses de Nightwing…le scénario m’a laissé froid comme la pierre et je n’ai pas poussé bien loin. De manière générale, j’ai toujours trouvé cette série Nightwing assez inégale, soit les histoires de Kyle Higgins n’étaient guère à la hauteur, soit on lui imposait des crossovers avec la série Batman…

Verdict : pour les fans de Nightwing.

 NIGHTLY NEWS

NIGHTLY NEWSDate de sortie : 22 Août 2014

Prix : 22.5€/272 pages

Scénario : Jonathan HICKMAN

Dessin : Jonathan HICKMAN

Épisodes  :

Sollicitation : Après le surprenant Pax Romana, Urban Indies vous propose la première oeuvre de Jonathan HICKMAN, auteur complet de cette violente satire des médias qui emprunte autant aux études du sociologue Noam CHOMSKY qu’à un manuel de guérilla urbaine.

Un récit avec lequel HICKMAN a fait une entrée spectaculaire dans le petit monde tranquille des comics. Une organisation terroriste, la Première Église de la Fraternité de la VOIX, planifie l’assassinat de la caste des journalistes (et ceux de la FOX en particulier). Endoctrinés et déterminés, les membres de cette secte ont juré de faire taire à jamais le mensonge que diffusent à longueur de journée les médias. Un mensonge qui, de bouche à oreille, se propage jusqu’à être intégré comme fait et vérité. Un mensonge qui tient la population en laisse.

Avis : à la lecture de Pax Romana, je me suis rendu compte que Hickman avait considérablement « allégé » son style narratif lorsqu’il avait commencé à travailler chez Marvel. Oui je sais cela semble incroyable, et pourtant la densité de cette mini série d’à peine 4 épisodes m’a personnellement surpris. Les travaux indé du scénariste ne sont vraiment pas à prendre à la légère puisque de toute évidence, elles servent d’excuses pour qu’ils puissent développer les concepts qui l’intéresse.

Ainsi, dans Pax Romana, au travers de l’histoire de cette troupe d’élite commandée par l’église qui remontait le temps pour modifier le futur et assurer sa prédominance, Hickman a surtout discouru sur le bonheur de l’humanité et les moyens de l’atteindre. Ou plutôt la manière d’organiser la société pour assurer la prospérité et le développement harmonieux d’une civilisation.

Et je pense que c’est à ce type de réflexion poussée à laquelle il faut s’attendre ici, alors que le scénariste s’attaque à la puissance des médias, où la vérité est désormais moins importante que le divertissement du téléspectateur…Le fait qu’il s’attaque à Fox News ne m’étonne qu’à moitié étant donné la crédibilité absolument catastrophique du média conservateur, qui ressemble plus souvent à une chaîne comique parodiant des conservateurs…Donc attention, il faut être parvenu, que les travaux présentés ici sont souvent plus ardus et arides que ce qu’il propose chez Marvel, mais que c’est aussi autrement plus profond.

Verdict : à posséder pour ceux qui n’ont pas peu de faire chauffer leurs cerveaux.

BATMAN LA LEGENDE TOME

BATMAN LA LÉGENDE TOME 2Date de sortie : 20 Août 2014

Prix : 35€/544 PAGES

Scénario :Bob Haney

Dessin : Jim Aparo

Épisodes :Legends of the Dark Knight Jim Aparo vol. 2

Sollicitation : Même le plus grand détective du monde a parfois besoin d’aide pour résoudre ses enquêtes. Et les plus grands héros du monde comme les justiciers les plus étranges viennent lui prêter main forte au sein d’aventures fortes en action, mystère et fantastique !

Avis : Après le premier tome paru l’année dernière, Urban s’attaque donc à la suite du run de Jim Aparo sur Brave and the Bold qui dans les années 70 mettait en scène des aventures entre Batman et un autre héros de l’univers DC. La grande qualité de ces tomes est qu’ils permettent de rappeler combien Jim Aparo a joué un rôle important dans la vie du Dark Knight.

L’artiste a en effet signé un nombre incalculable d’épisodes mettant en scène Batman dans le cadre de différentes séries pendant presque 2 décennies. Dans la mouvance d’un Neil Adams, il a construit l’image même de Batman dans les années 70/80, plus athlétique et agile que la montagne de muscles que nous avons eu plus tard…voire même maintenant.

J’ai pu voir que le premier avait reçu des critiques plus qu’élogieuses et qu’Urban continue à mettre le paquet sur cette édition, avec plus de 500 pages pour à peine 35€. On ne va pas revenir sur les prix pratiqués par la concurrence pour le même prix, mais on sait tous à quoi je pense…keuf keuf Omnibus à 460 pages à 66€ keuf keuf…

Verdict : à posséder.

DVD/BR

Captain America : Le soldat de l’hiver

CAP 2Date de sortie : 20 aout 2014

Synopsis : Après les événements cataclysmiques de New York, Steve Rogers aka Captain America vit tranquillement à Washington, D.C. et essaye de s’adapter au monde moderne. Mais quand un collègue du S.H.I.E.L.D. est attaqué, Steve se retrouve impliqué dans un réseau d’intrigues qui met le monde en danger. S’associant à Black Widow, Captain America lutte pour dénoncer une conspiration grandissante, tout en repoussant des tueurs professionnels envoyés pour le faire taire. Quand l’étendue du plan maléfique est révélée, Captain America et Black Widow sollicite l’aide d’un nouvel allié, le Faucon. Cependant, ils se retrouvent bientôt face à un inattendu et redoutable ennemi : le Soldat de l’Hiver.

Avissortie cette semaine d’un des meilleurs films de super-héros de l’année, voire en fait l’un des meilleurs que le genre ait pu produire à ce jour. S’il y a bien entendu un côté classique par moment qui ressort (notamment toute la super destruction à la fin désormais habituelle de tout dernier acte de gros film d’action), les deux réalisateurs ont surpris en conservant une approche très terre à terre durant tout le film s’attachant d’une part à suivre essentiellement l’évolution de leurs personnages, de rester à leur hauteur plutôt que les perdre dans des grosses séquences d’action où l’on ne comprend rien.

D’autre part, le scénario surprend par l’ambition des conséquences qu’il introduit non seulement pour Cap, mais pour tout l’univers Marvel. En effet jusque là, on était habitué à l’habituel happy end, tout le monde est sauvé et c’est un joyeux retour au statut quo. Ici, les changements introduits vont avoir des répercussions importantes sur les autres franchises Marvel, sans le moindre doute. 

En fait les faiblesses du film sont rares. J’ai personnellement regretté le côté Jason Bourne de certaines bastons, caméra à l’épaule avec images bien saccadées, que je n’ai personnellement jamais apprécié, car cela ne rend pas la chose plus personnelle, cela rend les combats bien moins compréhensibles pour le spectateur …A part ça, avec le soldat de l’hiver, Marvel utilise la création d’Ed Brubaker de manière très réussie et en fait un vilain vraiment à la hauteur du héros. On soulignera aussi le rôle important de Black Widow qui n’est pas réduite au rang de spectateur pendant que les hommes se battent ou à celui de simple midinette là pour la tension romantique …

En somme, des personnages bien mis en scène, une intrigue ambitieuse et des acteurs au top (même Samuel L. Jackson a droit à SA séquence d’action hardcore). Une superbe réussite que j’ai hâte de revoir dans mon salon ! 

Verdict : à posséder 

 

A propos Sam 2066 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

11 Comments

  1. Je partage ton avis sur Father que j’ai fini par revendre… Le groupe puant de super héros que Quesada introduit et plus jamais revu, ouf. DD en moto et en costume de samourai…Et l’identité finale du tueur en série…Beurk…
    Et vu la longueur de l’article Sam je pense qu’une petit coquille s’est incrusté sur le DD de Miller : Stick et non silk.

    • Arrrghhhh deux fois dans le même avis !!! merci de me l’avoir signalé, c’est corrigé.
      Concernant l’équipe que tu mentionnes, elle m’avait fait tellement forte impression que pour te dire la vérité au moment de rédiger l’avis…je l’avais complètement oublié…

  2. Cool, la sortie d’Annihilation arrive près de la date de mon anniversaire ^^
    Sinon, c’est marrant quand on regarde le début des sollicitations de « Dardevil: Dark Nights » et de « Dardevil: Father » à la suite 🙂

  3. Merci pour toutes ces critiques que j’ai toujours autant de plaisir à lire. Grosse fournée cette semaine (ils nous claquent un moi sur 2 semaines en même temps).
    Par contre tu me fais un peu peur avec le numéro 3 de Green Lantern, mais bon je me ferai mon propre avis 😉

    • En général, se faire sa propre opinion est la meilleure option. Il vaut mieux voir mon avis comme une indication.

  4. C’est toujours pas la Viltrumite War, je m’étais fait teaser le tome 13 pour sa puissance et en fait non, c’est pour le 14, pfff…

  5. S’il reste des gens qui n’on toujours pas acquis Annihilation sous une forme ou une autre, vous n’avez maintenant plus aucune excuse !

    Le nouveau volume des Avengers dans la gamme Best Comics Comics est assez étrange, puisqu’il contient deux histoires qui n’ont pas de liens entre elles : la mini-série Avengers Infinity de Roger Stern datant de 2000, une aventure cosmique (une manière tordue de profiter de la sortie de Guardians of the Galaxy au cinema ?) dont l’histoire pose les jalons du crossover Maximum Security que tout le monde voudrait bien oublier ; vient ensuite un crossover de 2003 entre les séries Thor, Iron Man et Avengers, l’épisode de ce titre étant écrit par Geoff Johns dont l’intégralité du run a été publié dans les précédents volumes (cette histoire se passant en plein milieu il aurait été plus logique de le publier plus tôt…). Un volume assez singulier donc, à lire surtout si l’on veut découvrir l’ensemble du run de Johns sur les Avengers, d’autant que cette histoire est un peu le début du schisme entre la trinité vengeresse avant même Civil War !

    La mini-série Punisher vs Daredevil de David Lapham fait partie de ces inédits qu’on ne pensait plus avoir chez nous puisqu’elle date de 2005 ! Les fans de monsieur trouveront peut-être ici un récit différent de ses productions récentes, encore que j’ai l’impression que la violence soit bien au rendez-vous comme toujours avec lui.

  6. Bonjour,
    J’avais choppé «  » » »l’omnibus » » » » (lol) Daredevil par Miller de panini pas cher il y a quelques années. Il y a beaucoup de doublons avec le Marvel Icons ou pas ? J’ai l’impression qu’il n’y a rien en commun en voyant les titres vo de celui-ci mais quand je lis le résumé ça a l’air d’être les mêmes histoires (arrivée du caïd, d’Elektra, etc)
    Merci d’avance ^^

  7. Comme l’indique la sollicitation, le Marvel Icons reprend les épisodes présents dans les Intégrales 1981 et 1982, l’omnibus reprend quant a lui des épisodes qui n’étaient pas dans les Intégrales. Si Panini fait correctement le boulot on devrait avoir les épisodes de l’omnibus dans un des Marvel Icons futurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.