Guide de lecture Comics VF : semaine du 25 Août 2014

DARGAUD 



PARKER : FUN ISLAND

parker-tome-4-fun-island Date de sortie : 29 Août 2014

Prix : 16.45€/

Scénario : Darwyn Cooke 

Dessin : Darwyn Cooke 

Sollicitation :  Luna Park est la 4e aventure en BD de Parker, le gangster sans états d’âme imaginé par Richard Stark, alias Donald Westlake, le maître du roman noir états-unien ; l’adaptation est signée par un autre grand nom : Darwin Cooke, star du comics. Avoir un accident quand on quitte un coup en catastrophe, c’est grave. Mais pour Parker, gangster impitoyable, aujourd’hui, c’est pire : il n’a d’autre alternative que de se réfugier, avec le butin, dans un parc d’attractions vide situé sur une île. À ses trousses, des flics pourris qui n’ont pas d’autre intention que de s’emparer de l’argent et de se débarrasser de lui. Dommage que ce parc d’attractions soit fermé pour l’hiver : le spectacle à venir promet d’être grandiose. Et sanglant. Luna Park est le 4e polar mettant en scène Parker, gangster sans états d’âmes, signé Westlake et adapté par Cooke : un pitch imparable, une histoire extraordinaire et un plus en fin d’ouvrage : l’adaptation de « Le Septième ».

Avis :bonne nouvelle que la sortie de ce nouvel opus de la série Parker, adaptation des romans de Richard Stark par le génial Darwyn Cooke. Au cours des trois premiers tomes, toujours disponibles chez Dargaud, l’auteur a prouvé qu’il avait vraiment le style parfait pour mettre en scène les aventures de Parker, escroc et voleur au sang froid extrême, modèle type du mâle tel qu’il était vu dans les années 50. Intelligent, pouvant être aussi violent qu’un fauve quand c’est nécessaire, capable de tuer quand il estime qu’il n’a pas le choix, sans le moindre regret, l’homme a déjà un sacré parcours derrière lui.

Dans le premier tome, Cooke mettait en scène la vengeance de Parker. Trahi et laissé pour mort,  il n’hésite pas traverser le pays à pieds pour se enterrer ses associés ainsi que  sa propre femme. Impitoyable, on le voyait laisser derrière lui une traînée de cadavres et ne pas hésiter à se mettre à dos tout le Syndicat (la mafia) pour accomplir ses desseins. Dans le second tome, Cooke poursuivait cette intrigue, alors que tout le crime organisé lui tombait dessus…et qu’il leur prouvait que lui et quelques-uns de ses amis étaient bien plus redoutables que quelques gangsters qui se sont reposés sur leurs lauriers depuis bien trop longtemps. 

Chaque tome était une démonstration de maîtrise de la part de Cooke qui représentait sans faille toute l’ambiance propre aux années 50/60. Pourtant, il faut admettre que si ce nouveau tome reste de bon niveau, il est sans doute le plus faible produit à ce jour. Là où les précédents adoptaient toujours la même structure d’histoire en 3 actes, ici Cooke nous livre une histoire limitée à un seul lieu, un parc d’attractions et limité dans le temps.

Piégé dans un parc d’attraction sans armes ni soutien, Parker doit faire face à la police corrompue du coin à la solde d’un parrain local bien décidé à lui faire la peau…Au final on reste un peu sur sa faim, l’intrigue n’étant pas bien épaisse… d’autant que l’attente entre chaque tome fait que l’on est chaque fois assez exigeant..Malgré cela, cela reste bien supérieur au comics moyen, donc je le recommande, et vous renvoie vers ma chronique plus détaillée sur la série. J’espère que Cooke va continuer cette série en tout cas. 

Verdict : à posséder. 

DELCOURT COMICS



Athena

ATHENADate de sortie : 27 Août 2014

Prix : 14.95€/128 pages 

Scénario : Doug Murray 

Dessin : Paul Renaud & Fabiono Neves 

Sollicitation : Zeus réalise que les hommes ont perdu foi en lui et en ses enfants… ce qui conduira immanquablement à leur extinction. Craignant la fin de son pouvoir, il décide d’envoyer ceux qu’il aime sur Terre, privés de mémoire et de pouvoirs. Des années plus tard, Athéna, devenue enquêtrice auprès du procureur général de New York, découvre qu’elle n’est pas la seule à avoir rejoint la Terre…

Avis : bon alors soyons honnêtes, la seule bonne raison d’être intéressé par ce volume est la présence de Paul Renaud sur une partie des dessins. Au delà, d’après ce que j’ai cru comprendre, cette mini série est de piètre qualité.

Je comprends tout à fait la stratégie de Delcourt de mettre en avant cet artiste exceptionnel et trop rare (mais n’oublions pas sur ce point que son style est plus exigeant en termes de temps), mais je préfère vous prévenir à l’avance, ne vous attendez pas à un chef d’oeuvre que ce soit au niveau du scénario ou de la partie graphique non assurée par Paul Renaud. 

Verdict : à lire pour Paul Renaud, sinon gardez vos sous. 



RASL T1 – La Dérive


RASLDate de sortie : 27 Août 2014

Prix : 15.95€/ 160 pages 

Scénario : Jeff Smith 

Dessin : Jeff Smith 

SollicitationEn découvrant les journaux perdus de Tesla, RASL, ex-ingénieur, parvient à décrypter les secrets de l’un des plus célèbres inventeurs. Il abolit les lois de la physique et passe alors de dimensions en mondes parallèles pour dérober des pièces uniques. Mais posséder l’un des plus grands secrets scientifiques de l’humanité n’est pas sans danger. Encore faut-il en maîtriser les conséquences…

Avis :pas d’avis, je sais qu’un jour je devrais me mettre à lire du Jeff Smith, mais là tout de suite ? 

Verdict :  à tester. 


URBAN COMICS 

Fables tome 22 + réédition tomes 15/16/17

FABLES TOME 22Date de sortie : 29 Août 2014

Prix : 15€/176 pages 

Épisodes : Fables vol.19: Snow White – #124-129

Scénario : Bill Willingham 

Dessin : Mark Buckingham 

Sollicitation : Depuis la disparition de Mister Dark, le château de Castle Dark est de nouveau aux mains des Fables, laissant présager un retour au calme tant espéré. Mais ce qui aurait pu être un début d’un agréable conte de fée pour Blanche Neige et sa famille se transforme rapidement en cauchemar lorsque deux de ces louveteaux sont kidnappés. Pour ajouter à cette pénible épreuve, un secret longtemps dissimulé refait surface et pourrait bien sonner le glas de son mariage avec Bigby. 

Avis : Noooooooonnnnnnn pas touche à Blanche Neige et Bigby !!!! attention monsieur Willingham !!! en général j’aime beaucoup ce que vous faites dans Fables, mais on ne risque pas The romance de la série, le coeur et l’âme du bouquin depuis le numéro 1. Déjà, monsieur le scénariste, vous ne les avez pas épargné dans les précédents arcs alors qu’un de leurs enfants est mort, qu’un autre est devenu le vent du nord et qu’un autre est revenu à l’âge adulte après avoir disparu à peine quelques jours…De manière assez ironique, c’est le plus balourd des enfants, Ambrose qui au vu de son avenir, qui nous a été montré, s’en tire le mieux. Mais en attendant, on ne fait pas de mal à mon coeur de midinette en mettant en péril le couple principal de la série. Non, non et non c’est moi qui décide, maissss euhhhhhhhh.

Vous l’aurez compris, Willingham a déjà malmené de manière importante la famille Wolf dans les précédents épisodes et la descente en enfer après bien des années heureuses semble ne pas vouloir s’arrêter. Jusqu’où ira le scénariste ? attention à ne pas choquer mon petit coeur fragile et fleur bleue. Allons, allons M. Willingham où est passé le « et ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants ? » merci de respecter les classiques !!! 

Verdict : à posséder…mais je crains le pire pour mes chouchous.


L’HERITAGE DE DEATHSTROKE

L’HERITAGE DE DEATHSTROKEDate de sortie : 29 Août 2014

Prix : 17.5€/192 pages 

Épisodes : NEW 52 Deathstroke Vol. 1: Legacy

Scénario : Kyle Higgins 
  
Dessin : Joe Bennett

Sollicitation : Slade Wilson est le tueur à gages le plus redouté de la planète : un super-soldat aux capacités physiques et intellectuelles inégalées qui fait payer ses services au plus offrant. Mais le poids des ans et un nouveau concurrent vont le placer face à son plus grand défi. 

Avis : Urban aime surprendre dans leur choix de publication de matos DC et la publication de l’éphémère série Deathstroke entre clairement dans cette catégorie. A la base, le personnage est sans aucun doute l’un des vilains les plus charismatiques de l’univers DC et de fait l’un des plus utilisés au fil des ans par les scénaristes car il s’agit d’un des rares personnages humains capable de mettre en difficulté à peu près n’importe qui. Malgré ce pedigree, ce fut tout de même une surprise de voir DC lui accorder une série au moment du New 52.

Et oui je sais DC recommence bientôt avec un nouveau volume cette fois mené par Tony Daniel, les catastrophes scénaristiques de Hawkman et Detective Comics n’ayant apparemment pas suffi…En effet que peut-on raconter sur un tueur sans se montrer très vite répétitif…une contrainte que toutes les séries consacrées à Elektra dans la maison d’en face n’ont jamais su résoudre…

Pour tacher de s’en défaire, Kyle Higgins a décidé de monter un récit bourré d’actions et de scènes spectaculaires qui va tout d’abord mettre bien à son avantage le personnage avant de progressivement le mettre en danger alors que les périls rencontrés montent peu à eu en puissance. Au fur et à mesure on comprend que c’est un vrai complot contre Deathstroke que celui-ci doit affronter ! et oui, à force de dessouder des gens au quatre coins du globe, il fallait bien que cela lui retombe dessus à un moment donné. Et l’identité de l’instigateur pourrait bien bouleverser notre Terminator. Malgré des qualités évidentes, qui font que personnellement j’ai apprécié les épisode signés Kyle Higgins avant la débandade de la reprise par Rob Liefeld, il faut bien dire que le récit n’est pas exempt de défauts. 

Si le scénario est en général bien rythmé, grâce aux scènes d’actions bien mises en scènes par Joe Bennett, on retrouve assez souvent des défauts propres à ce scénariste, avec encore une fois une intrigue souvent artificiellement allongée et des épisodes en général de qualité inégale. Dans l’ensemble nous avons donc là un bon divertissement qui vous en mettra plein les yeux et qui fonctionnera mieux en TPB qu’en single…

Verdict : à lire. 


HUMAN TARGET tome 1

HUMAN TARGET TOME 1Date de sortie : 29 Août 2014

Prix : 28€/392 PAGES 

Episodes : Human Target vol.1 #1-4, Human Target : Final Cut, Human Target vol.2 #1-5 + Best of DC #30

Scénario :  Peter MILLIGAN

Dessin : Edvin BIUKOVIC , Javier Pulido

Sollicitation : Human Target est, avec 100 Bullets, l’un des meilleurs thrillers psychologiques publiés par Vertigo. Véritable chirurgien de l’âme, Peter MILLIGAN (Hellblazer) signe ici l’un de ses meilleurs travaux et la redécouverte d’un ancien personnage de DC. Capable de reproduire jusque dans les moindres détails le physique mais aussi la personnalité de ses clients, pour peu qu’ils y mettent la somme, Christopher Chance est une cible vivante professionnelle, payé pour protéger et remplacer des personnes menacées de mort. Seulement, combien de personnalités un homme peut-il emprunter avant de perdre la sienne à jamais ? 


Avis : pas d’avis, je dois bien avouer qu’à ce jour d’une part j’ai lu très peu de choses de Peter Milligan et d’autre part, je ne peux pas dire que ce que j’ai lu de lui m’ait vraiment séduit de quelque manière que ce soit. Malgré ces réserves, je suis bien tenté de donner sa chance à cette série, non pas que je suis grandement attiré par le pitch de la série, mais plutôt poussé par l’envie de soutenir les titres Vertigo publiés par Urban.

Cette année, après la conclusion des grandes séries comme 100 Bullets ou Scalped, l’offre Vertigo s’est réduite comme peau de chagrin avec quelques sorties épisodiques de temps en temps. L’année 2015 promet du changement de ce point de vue, mais il faut à mon sens montrer à l’éditeur qu’il y a une demande pour les titres Vertigo. A noter d’ailleurs que le second tome de la série sortira dès septembre, au moins Urban fait son possible pour essayer de nourrir la bête…

Verdict : à tester. 


BATMAN SAGA #28

BATMAN SAGA #28Date de sortie : 29 Août 2014

Prix : 5.6€

Épisodes : Batman #26, Batman and Two-Face #26, Detective Comics #26, Batgirl #26 et la deuxième partie de Detective Comics #27

Sollicitation : LA SUITE DES 75 ANS DU CHEVALIER NOIR ! Des histoires du passé, du présent et même du futur par Gregg HURWITZ et Neal ADAMS, Peter TOMASI et Ian BERTRAM, Mike BARR et Guillem MARCH, Scott SNYDER et Sean MURPHY ! Avec également la suite de l’An Zéro par Scott SNYDER et Greg CAPULLO, le retour de Man-Bat par John LAYMAN et Aaron LOPRESTI, la vengeance de Double-Face par Peter TOMASI et Patrick GLEASON, et la conclusion de Batgirl Wanted par Gail SIMONE et Daniel SAMPERE ! 

Avis : Urban poursuit la publication du Detective Comics 27, avec certains des segments les plus réussis. Je pense notamment aux quelques pages signées Snyder et Murphy, qui livre la vision du scénariste de la « fin » de Batman. C’est vraiment très particulier et je trouve cette partie particulièrement réussie.

Tout d’abord, c’est une bonne occasion de voir Murphy dessiner Batman, même si ce n’est que sur quelques pages…ensuite, c’est surtout un message envoyé par Snyder sur sa vision de Batman, mais aussi un hommage explicite au Year One de Miller. Le scénariste crée en effet un bel effet de loupe entre  la naissance de Batman et sa fin. 

On retrouve cette même qualité dans Zero Year, alors que Snyder amène le personnage de Lucius Fox dans la mythologie Batman. Un personnage crée par O’Neil il y a bien longtemps et qui a pris une importance croissante au fil des années et notamment à l’occasion de la trilogie de Nolan. Il s’était fait assez discret ces dernières années, malgré cet éclairage cinématographique et Snyder le réintroduit ici alors qu’il s’apprête à jouer un rôle central dans le prochain acte de la saga. 

Par contre, le reste du mag est bien moins enthousiasment. D’un côté, Tomasi poursuit son intrigue autour de Double Face, et comme souvent le scénariste livre ici un travail assez inégal. Cet arc me semble vraiment trop long, ou du moins pas assez riche pour alimenter ainsi 5 épisodes. Dans l’ensemble, même si je regrette que Tomasi ait ainsi abandonné Long Halloween pour imposer sa nouvelle origine de Double Face, le reste de l’arc vaut vraiment le coup, notamment la conclusion sans concession…

Par contre, je ne trouve pas vraiment de qualité rédemptrice dans le dernier arc de Layman sur Detective Comics. On regrette instantanément le départ de Fabok au dessin. Lopresti n’est pas un mauvais artiste, mais son style n’est pas adapté à l’univers sombre de Batman. Quand au récit de Layman, il est vraiment peu entraînant…

Verdict : à lire toujours pour Zero Year !!!


GREEN LANTERN SAGA #28

GREEN LANTERN SAGA #28Date de sortie :29 Août 2014

Prix : 5.6€

Épisodes : Green Lantern #26, Green Lantern Corps #26, Red Lanterns #26, Green Lantern: New Guardians #26 et Earth 2 #15-16

Sollicitation : Alors que l’univers est menacé par un complot extraterrestre, des dissensions naissent au sein du Corps des Green Lantern : John Stewart s’oppose à Hal Jordan, par Van JENSEN, Robert VENDITTI, Billy TAN et Bernard CHANG! Kyle Rayner tente de sauver la société utopiste d’Exuras, mais quel prix devra-t-elle payer ? Par Justin JORDAN et Brad WALKER ! Les Red Lantern de Guy Gardner passent en jugement… la sentence : la mort ! Par Charles SOULE et Alessandro VITTI ! Sur Terre-2, Green Lantern, Flash et Doctor Fate se lancent dans un dernier assaut contre Steppenwolf, par James ROBINSON et Nicola SCOTT ! 

Avis : alors attention les gens, à ne pas louper, les derniers épisodes de James Robinson sur la série Earth 2 et le scénariste se lâche comme jamais ! outre le fait de mettre en place son intrigue la plus ambitieuse depuis le début de la série, alors que l’armée mondiale et tous les nouveaux super héros de la planète attaquent Steppenwolf,  le scénariste laisse quartier libre à Nicola Scott pour se déchaîner à coup de double page spectaculaire alors que les scènes de bataille épique s’enchaînent jusqu’à une révélation finale qui va complètement bouleverser le statut quo de la série !

Robinson laisse un joli cadeau à Tom Taylor qui reprend la série au prochain numéro en lui laissant gérer les retombées de la petite bombe qu’il installe dans les dernières pages ! C’est donc un beau run qui s’achève avec ce mag, un run auquel je ne croyais pas beaucoup au moment du lancement de la série, mais un pari réussi pour Robinson qui a ici sauvé sa réputation après des années assez noires chez DC….

Côté titres GL…que dire, à part que les nouveaux épisodes ne m’intéressent guère, tant le nouveau statut quo est peu attractif…Les intrigues et les nouveaux ennemis ne m’apparaissent guère intéressant et seule Red Lantern retient un peu mon attention, même si je reste peu convaincu par le travail, en général, de Charles Soule, qui exploite tout de même bien la nouvelle situation de ses Lantern…Pour moi la franchise connaît ici un déclin marqué en termes créatifs…

Verdict : à lire pour Earth 2 !


FOREVER EVIL #3

FOREVER EVIL #3Date de sortie : 29 Août 2014

Prix : 5.6€

Épisodes : FOREVER EVIL #3, Forever Evil : Arkham War #2, Forever Evil : Rogues Rebellion #2, Forever Evil : ARGUS #2, Justice League Of America #7.2 : Killer Frost, Justice League of America V1 #30

Sollicitation : FOREVER EVIL : LE RÈGNE DU MAL EST ARRIVÉ ! Black Adam contre Ultraman, par Geoff JOHNS et David FINCH ! Bane fait alliance avec le Pingouin par Peter TOMASI et Scot EATON ! Les Lascars affrontent Deathstorm et Power Ring, par Brian BUCCELLATO et Scott HEPBURN ! Steve Trevor à la rescousse du Président par Sterling GATES et Neil EDWARDS ! En supplément : les origines de Killer Frost par Sterling GATES et Derlis SANTACRUZ ainsi que la première apparition du Syndicat du Crime par Gardner FOX et Mike SEKOWSKY !

Avis : suite du crossover du moment de DC. Comme précédemment indiqué, j’attends personnellement la sortie en librairie pour me lire ce crossover. Ce qui ne devrait pas tarder, car contrairement à Panini, Urban a décidé de nous sortir ce crossover de manière quasi concomitante au kiosque ! ainsi Trinity War qui prépare le crossover sort en librairie en septembre, la première partie de Forever Evil en novembre et la conclusion du crossover en janvier prochain, soit à peine quelques semaines après la sortie du dernier épisode en kiosque. Bien évidemment, il faut accepter de louper les mini-séries que propose le kiosque, mais comme déjà à la base le crossover ne m’intéresse que très moyennement, à titre personnel, ne pas lire les ties ins ne m’empêchera pas de dormir …

Verdict : pour ceux qui suivent. 

A propos Sam 2152 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

4 Comments

  1. Le risque avec Delcourt c’est que de plus en plus de séries sont avortées en cours de publication pour cause de non adhésion du public, donc j’hésite de plus en plus à commencer de nouvelles séries chez eux…
    Je tenterai bien les 2 sitées en haut mais je suis freiné du coup.

    • Pour RASL, c’est en 3 tomes, et apparemment leur publication est déjà planifiée l’année prochaine.

      Mais je suis d’accord que pour certaines séries plus longues ça peut être risqué.

  2. Human Target je le conseille plus que tout, je dirai même que c’est la sortie de la semaine pour moi ! Semic a sorti par le passé deux tomes reprenant en partie les épisodes publiés dans ce volume (un sur la mini-série qui ouvre le bal, l’autre sur le one-shot Final Cut) et c’est extraordinaire, une des meilleures choses que j’ai lu venant de Peter Milligan ! Et graphiquement c’est également excellent. Pour ceux qui comme moi ont les deux Semic Book et qui rêvent depuis dix ans de lire la suite, il faudra tout de même se procurer ce volume puisqu’il contient de l’inédit, à savoir les cinq premiers épisodes qui suivent la mini et le one-shot qui introduisaient la version Vertigo du personnage. En bonus, on a le segment tiré de Best of DC #30 où était republiée l’introduction du personnage, alors partie intégrante du DC Universe (même si à part dans son coin en fait), par Len Wein, Carmine Infantino et Dick Giordano (pas des manchots donc).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.