Guide de lecture Comics VO : semaine du 19 Novembre 2014

DC COMICS

MULTIVERSITY PAX AMERICANA #1

MULTIVERSITY PAX AMERICANA #1Scénario :Grant Morrison

Dessin :Frank Quitely

Sollicitation : Brace yourselves for the next exciting chapter of THE MULTIVERSITY as the acclaimed ALL-STAR SUPERMAN team of writer Grant Morrison and artist Frank Quitely investigate the conspiracy on Earth-4, home of Pax Americana! Told backwards through an experimental storytelling technique that reveals new mysteries with each turn of the page, PAX AMERICANA stars The Question, Blue Beetle, Captain Atom, Nightshade and Peacemaker like you’ve never seen them before! As the assassination of the U.S. president leads to political intrigue, interpersonal drama and astro-physical wonder, the truth behind the crime and those involved will blow your mind! What confidential conversation between the president and Captain Atom could reveal everything? How far will The Question take his hunt for the truth before he hurts his former friends – or himself? And who is the steel-handed bogeyman operating in the shadows?

Discover all this and more in this exciting stand-alone issue which also acts as chapter four of the MULTIVERSITY storyline. Join us, if your dare, for THE MULTIVERSITY!

Avis : depuis son lancement, Multiversity s’est avéré une réussite complète. Avec des années pour murir son scénario, Grant Morrison apparaît ici au meilleur de sa forme alors qu’il peut rendre un hommage appuyé à toute l’histoire du DC Universe…en fait de tous les DC universe à travers l’histoire…

Avec cet épisode, c’est sans doute le numéro le plus attendu que DC publie cette semaine. C’est en effet ici que le duo créatif Morrison/Quitely, que l’on avait plus vu ensemble depuis le lancement de Batman & Robin il y a bien années, se reforme pour ce one shot.

Et pour l’occasion, c’est à un univers bien particulier auquel Morrison va s’attaquer : à savoir l’univers de l’éditeur Charlston racheté par DC il y a bien des décades de cela. A la base, il n’y avait que des héros crées il y a bien longtemps, parfois par des auteurs célèbres comme Steve Ditko et la Question. Ces héros auraient pu faire partie de ces personnages qui ont une petite base de fans, ou que l’on ressort tous les 20 ans pour se faire plaisir.

Mais ils ont acquis une certaine renommée quand Alan Moore a voulu les utiliser…et qu’on lui a dit non. En fait, il les voulait pour un projet très particulier, un petit machin dont vous avez peut être entendu parler : Watchmen. Rien de bien important donc…Comme le scénario de Moore était légèrement radical par rapport aux poncifs de l’époque, que DC ne voulait pas ruiner des licences potentielles tout en ne se mettant pas Moore à dos, ils ont trouvé un compromis :  Alan, tu es gentil, tu laisses nos papis dormir dans un placard et tu fais ton petit truc dans ton coin avec des personnages crées pour l’occasion et promis juré on t’ennuiera pas…Je crois que vous connaissez le reste de l’histoire.

Donc plus que l’univers de Charlston, c’est surtout aux Watchmen de Moore auxquels Morrison va s’attaquer. En gros quand un auteur écossais fou s’attaque à l’histoire folle et culte d’un anglais fou, qu’est-ce que ça peut donner ???

Verdict : BUY

SUPERMAN WONDER WOMAN #13

SUPERMAN WONDER WOMAN #13Scénario : Peter J.Tomasi

Dessin : Doug Manhke

Sollicitation : Welcome the new creative team of writer Peter J. Tomasi (BATMAN AND ROBIN) and Doug Mahnke (JUSTICE LEAGUE)! The unity between Superman and Wonder Woman will be tested as never before as a mysterious group of villains make their New 52 debut – but first, Atomic Skull and Major Disaster cause trouble for our favorite heroic couple!

Avis : nouvelle équipe créative pour la série et de toute évidence DC  est bien décidé à continuer à capitaliser sur le couple, puisque le duo créatif qui arrive sur le titre est l’un des plus apprécié et expérimenté de la maison.

Entre un Peter Tomasi qui fait des merveilles sur Batman & Robin depuis maintenant presque 3 ans et Doug Manhke qui a œuvré avec Geoff Johns sur Green Lantern pendant presque 5 ans, c’est du lourd qui arrive sur la série. J’ai, pour une fois, apprécié le travail de Charle Soule sur la série, à ma grande surprise, mais à la fin il était pollué par Doomed, si bien que j’ai lâché l’affaire.

Alors que le précédent scénariste du comic-book s’en va pour œuvrer chez Marvel, la mission de la série semble rester la même : développer et tester toujours plus loin la relation entre les deux super-héros. Le dessinateur a de l’expérience avec les deux personnages, mais en y réfléchissant, je ne crois pas que Tomasi ait eu jamais l’occasion de les écrire. Il a pu les utiliser  dans des caméos, mais rien de plus. Malgré tout je reste confiant. Tomasi est un auteur très doué pour jouer sur les relations entre les individus, avec une forte présence d’action bien sentie dans tous ses scripts.

Avec ce couple, il a donc l’occasion de bien exploiter ses points forts.

Verdict : BUY

WONDER WOMAN #36

WONDER WOMAN #36Scénario :Meredith Finch

Dessin :David Finch

Sollicitation : Please welcome the new superstar creative team of writer Meredith Finch and artist David Finch! As this new epic begins, the fate of the Amazons is about to be revealed, major new characters will be introduced and a new villain will arrive with enough power to defeat the combined might of Wonder Woman and her Justice League teammates! Don’t miss the start of this story that guest stars Swamp Thing! It will define what it takes for Diana to fulfill her destiny as Wonder Woman!

Avis : et voilà, ça y est, c’est arrivé une nouvelle équipe créative reprend la série WW quelques semaines après la conclusion du merveilleux et mémorable run d’Azzarello et Chiang. Et les pauvres nouveaux auteurs, les pauvres !!! Devoir passer après un tel run n’est déjà pas bien évident, car quoiqu’ils fassent, ils seront forcément comparés à leurs prédécesseurs, que ce soit sur la tonalité des histoires, la caractérisation du personnage, la partie graphique radicalement différente….et pas forcément plus appréciée…

Il y a encore 4 ou 5 ans, Finch était un artiste vraiment apprécié, pour son style détaillé et travaillé. Depuis j’ai commencé à lire son travail sur Forever Evil, dont la réédition en librairie par Urban a débuté il y a peu. Et grand dieu des comics, je l’ai à peine reconnu !!! que lui est-il arrivé ??? j’avais entendu Steve et les autres en parler, mais je n’imaginais pas que cela était à ce point. On trouve encore quelques traces de son ancien style ici ou là, mais de manière générale, la qualité de son trait a largement baissé…Mais bon même au sommet de sa forme, l’artiste aurait été critiqué car tout le monde n’apprécie pas sa représentation des femmes…et du coup s’attaquer à une icône du féminisme à partir de là devient compliqué.

Bon allez on va être gentil, même si pas mal de signaux d’alertes nous préviennent que cela risque de ne pas être très bon,on va au moins aller lire les premiers épisodes pour pouvoir juger sur pièce. De toute évidence, les nouveaux auteurs, sous la commande express de DC, vont plus intégrer WW dans le New 52, d’où la mention de la Justice League dans la sollicitation. On se souvient qu’Azzarello avait gardé le personnage dans sa propre bulle, son propre micro-univers, ce qui contribuait tant à créer une atmosphère plus mature, moins super-héros à l’ensemble…Je crains du coup que la caractérisation très premier degré de Geoff Johns du personnage ne s’impose à la série…

Verdict : Check It.

IMAGE COMICS

INVINCIBLE #115

INVINCIBLE #115Scénario : Robert Kirkman

Dessin : Ryan Ottley

Sollicitation : As the events on Earth grow more dire, we turn our attention toward space…we turn our attention toward…THRAGG vs. BATTLE BEAST!

Avis : après l’arc assez sombre que les auteurs viennent de nous livrer, ils vont de toute évidence nous offrir une petite bouffée d’air frais et complètement décomplexée avec une des bastons les plus attendues : Thragg ancien dirigeant surpuissant et invaincu des Viltrumites contre Battle Beast, le combattant en quête perpétuelle de combats !!!

Je dois dire que cet épisode va nous faire du bien car depuis 6 mois, et comme l’avait annoncé Kirkman, le titre est devenu bien sombre et tortueux, entre la trahison de Robot, la mort de je ne sais combien de personnages, ce qui est arrivé à Mark et qu’il n’a toujours pas révélé à Atom Eve…

Le statut quo est désormais sans dessus dessous et dans Invincible, oui, les choses ne seront plus jamais comme avant. Je l’ai dit dans les précédents épisodes, c’est une ère qui s’est achevée dans le bouquin. Avant de nous plonger dans la nouvelle ère, Kirkman et Ottley nous offre cette pause récréative bienvenue. Ne goûtons donc pas notre plaisir.

Verdict : BUY

MARVEL COMICS

AMAZING SPIDER-MAN #10

AMAZING SPIDER-MAN #10Scénario : Dan Slott

Dessin : Olivier Coipel

Sollicitation : SPIDER-VERSE PART 2!A spider-army is gathering to fight Morlun and his deadly family, but who will lead them?Why, only the greatest spider-hero of all, THE SUPERIOR SPIDER-MAN.Our universe’s AMAZING SPIDER-MAN has an issue with that. GUEST STARRING- MILES MORALES!

Avis : l’event du moment poursuit sa route bien vite, puisque deux semaines après la sortie de l’épisode 9 d’Amazing Spider-Man, voici déjà la suite. C’est habituel pour la série qui est bi mensuelle depuis un moment, mais je me demande si ce n’est pas ce rythme qui a fait qu’Olivier Coipel n’a pas pu assurer la totalité de l’arc. En ce qui me concerne, j’aurais préféré attendre et avoir l’ensemble dessiner par cet artiste, que tout en 3 mois mais avec une armée de dessinateurs aux styles différents pour tenir les délais…

Apparemment, Marvel en a décidé autrement. La planche à billet et ses voies impénétrables…En tout cas cette suite annonce de nous régaler encore une fois, alors que Peter Parker tombe sur un certain Superior Spider-Man !!! à cette occasion, il faudra sans doute que j’aille lire les épisodes 32 et 33 de la série éponyme…sur lesquels j’ai fait l’impasse et je vois mon erreur. Non pas que je n’ai pas eu envie d’aller les lire, mais j’ai simplement manquer de temps.

A noter aussi de ne pas manquer également le million de ties ins qui sortent en parallèle d’Amazing et qui assez bizarrement me donnent un peu tous envie. Je me rends compte que je n’ai pas montré un tel intérêt pour les comics annexes d’une histoire depuis…ben Blackest Night, où je voulais absolument lire le plus de ties ins possibles…

En attendant, on va profiter de Spider-Verse qui pour l’instant répond à toutes ses promesses.

Verdict : BUY

AVENGERS AND X-MEN AXIS #6

AVENGERS AND X-MEN AXIS #6Scénario : Rick Remender

Dessin : Terry Dodson

Sollicitation : ACT II: INVERSION The Axis of Evil have won, who is left to stop them ? Rogue and Nightcrawler vs Mystique! Thor vs Loki ! Magneto and Quicksilver vs The Scarlet Witch   This is it, the face of the new world disorder–The Astonishing Avengers are formed!

Avis : dernière partie d’Inversion, et au moins Rick Remender est honnête en nous annonçant le bordel complet dans lequel il jette l’univers Marvel à cette occasion. Après un démarrage que j’avais trouvé assez peu engageant, Inversion a clairement gagné mes faveurs avec l’épisode 5. Ahhhh, voir les X-Men botter les fesses des Avengers, ça n’a pas de prix…

Bon, je suis moins enthousiaste concernant cette question des Astonishing Avengers, que je sens être une version inversée des Uncanny Avengers. Encore une fois, Remender mélange les différentes parties de l’univers Marvel et notamment les pans X-Men et Avengers qui sont les seuls qui apparemment compte.

Par contre pas de Spidey et Nova dans cet épisode ? ils étaient pourtant bien amenés dans l’épisode précédent et puis avec Steve Rogers, ils font partie des rares personnages non inversés…Ce serait bien de voir comment ils vont se sortir de là. Je subodore qu’ils vont s’appuyer sur Doom notamment, qui est en couverture et qui techniquement désormais est censé être tout gentil…

Verdict : BUY

GUARDIANS OF GALAXY #21

GUARDIANS OF GALAXY #21Scénario : Brian Michael Bendis

Dessin :Valerio Schiti

Sollicitation : PLANET VENOM  As the Guardians of the Galaxy encounter an entire world full of alien symbiotes, they ask themselves…was allowing Flash Thompson to join their ranks a wise decision?

Avis : nouvel arc pour la série. La première fois que j’ai entendu parler de cette histoire, ma première réaction a été : ça a pas été déjà fait dans les  années 90 ??? je me souviens en effet d’une histoire en pleine saga du clone où l’on voyait les symbiotes débarquer en force sur Terre et prendre le pouvoir.

On y apprenait pour le coup l’origine de la race entière. Alors là en toute honnêteté, il semblerait que le scénariste s’intéresse plus au monde d’origine des symbiotes. Je trouve cependant étrange que Bendis s’intéresse à cette intrigue ici, surtout qu’il a toujours à gérer la chute de l’empire du père de Star-Lord.

Il avait mis cela en pause avec l’arc complètement raté censé révéler le sort de Richard Rider dans les numéros 18/20 et il échappe encore à la question de la gestion de la chute d’un empire avec cet arc…Manifestement cela n’intéresse pas Bendis…mais euh c’était pas censé être une de ses histoires les plus importantes ???

Au passage on souhaite bonne chance à Valerio Schiti pour la partie graphique. Il semble en effet qu’une malédiction plane sur le titre et ses artistes puisqu’en 20 épisodes, seul un (McNiven) est parvenu à achever un arc sans soutien…

Verdict : Check ….limite PASS.

MAGNETO #12

MAGNETO #12Scénario :Cullen Bunn

Dessin :Roland Boschi

Sollicitation : As the Red Skull’s influence permeates the world, Magneto is confronted by the best friend he thought buried…
Could it be that Magneto has more in common with Charles Xavier than he once thought?

  • Avis : donc en principe, Magneto est aussi affecté par le phénomène Inversion…mais de quelle manière exactement ? Son statut très particulier fait qu’il est difficile de deviner comment il va changer.
  • Nous savons que les héros sont devenus des vilains et les vilains des héros, mais comme notre personnage n’entre vraiment dans aucune de ces deux catégories… Depuis le lancement de la série, Cullen Bunn a bien fait attention de le maintenir en permanence dans une zone morale grise.  Et si il n’a pas hésité à tuer depuis le premier épisode, voire parfois de manière horrible, ses victimes étaient loin d’être des anges.

De fait si ses actions se sont parfois approchées de celles d’un super-vilain, il y a aussi une sorte de désintéressement, de quête de justice, ou du moins de punition de gens de toute évidence coupables, qui le rendent sinon héroïque, au moins doté d’un certain sens moral.

Du coup, faire l’inverse de cela devient très vite compliqué. Mais j’ai tout confiance en Cullen Bunn pour se sortir de cette situation. Pour le moment, ils se sort très bien d’Axis. Lier une série à un crossover n’est jamais évident. Il s’agit de rester conformes à des  évènements narrés ailleurs, sans contredire, ni être répétitif. Et jusque là, c’est du tout bon.

Verdict : BUY

POWERS BUREAU #12

POWERS BUREAU #12Scénario : Brian Michael Bendis

Dessin :Michael Avon Oeming

Sollicitation :The shocking conclusion to this volume of POWERS is here! Walker and Pilgrim are faced with the future of powers, and it is notpretty. Plus: an exclusive first look at a brand-new creator-owned comic from the creators of POWERS! (Don’t worry, POWERS isn’t going anywhere!)

Avis : il y aura toujours Powers !!! et oui Brian peu importe combien ton travail sur Avengers, GoG ou encore les X-Men peut me désespérer, me donner des envies de suicide non assisté sur ta personne, tout envoyer chier, bref de faire autre chose que lire ce que tu écrits, il nous restera toujours Powers.

Après plus d’une décennie la série reste toujours aussi extraordinaire, avec une remise en cayse quasi permanente du statut-quo, mais une base solide assurée grâce à la présence plus ou moins continue de Walker et Pilgrim. En fait j’aime tellement la série que je ne vais même pas faire mon grincheux alors que la série est à nouveau relancée ! ouaip ! en fait Bendis pourrait la relancer en permanence, ne sortir que des numéros 1 que je suivrais toujours fidèlement.

En tout cas, cette fois l’auteur aura fait vite, puisque la présence de nos héros au FBI n’aura pas durer longtemps, à peine 12 épisodes et puis s’en vont. Mais rassurez vous le changement est totalement justifié au regard du développement du dernier arc de la série. En effet, nos héros ont découvert un sale petit secret sur leur employeur qui change tout et va profondément changer le statut quo de la série.

A ne pas rater !

Verdict : BUY

SPIDER-WOMAN #1

SPIDER-WOMAN #1Scénario :Dennis Hopeless

Dessin :Greg Land

Sollicitation : New Ongoing Series/Spider-Verse Tie-In!
Jessica Drew has been an agent of S.H.I.E.L.D., and agent of S.W.O.R.D., an Avenger and so much more. But nothing could prepare her for the multidimensional insanity that is Spider-Verse! A war is brewing, and every spider-character in the multiverse is a target! But being a target is something Jessica Drew just won’t abide. She’s a woman with a mission and with Silk, the newest spider-character on the block at her side, she’ll have to put all her training to the test if she wants to make it out of Spider-Verse alive!
SPIDER-VERSE KICKS OFF A NEW ONGOING SERIES! Dennis Hopeless (CABLE & X-FORCE, AVENGERS: ARENA) and Greg Land (UNCANNY X-MEN) bring you a universe spanning adventure starring Jessica Drew Spider-Woman and the newest spider-hero, SILK!

Avis : décidément les féministes ne sont pas à la fête cette semaine !!! Alors que David Finch reprend en main le destin de WW, voilà que Greg Land, autre artiste relativement conspué pour la manière dont il représente la gent féminine, reprend la partie graphique de Spider-Woman. Autant le dire, même moi qui suit pourtant l’image même de la tolérance (et ne riez pas trop en lisant ces lignes…) suis assez mal à l’aise de voir Land débarquer sur cette série.

Si l’artiste arrive à pondre des couvertures assez sympathiques à reluquer, le fait est que cela fait longtemps qu’il semble avoir beauuuucoup de mal avec des pages intérieures et un sujet en particulier : les scènes d’action…Mais aussi les scènes de groupe …Tiens mais aussi les scènes de dialogue…En fait il semble avoir du mal avec à peu près tous les types de scènes…Dans les scènes d’action, on dirait que tout le monde prend la pose et tout cela est incroyablement figé.

Dans les scènes de groupe, pour ne pas trop se fatiguer, Land a beaucoup recours à la bonne vieille photocopieuse, avec des personnages, souvent féminins qui ont la même pose, la même expression reproduite…Et enfin dans les scènes de dialogue…ben en fait c’est les deux problèmes précédemment évoqués qui se chevauchent …

Cela va notamment poser problème pour un scénariste comme Denis Hopeless, car il aime bien les séries bourrées d’action. Je suis ravi de voir à ce titre, que Marvel continue d’employer le scénariste que j’ai appris à vraiment apprécier sur Cable & X-Force. Son travail n’était pas parfait, mais il a montré, tout comme dans Avengers Arena, qu’il savait bien jouer avec les relations entre les personnages, mais aussi concevoir des récits trépidants.

La série est lancée dans le cadre du grand event Spider-Verse. De manière évidente, Marvel a bien vu que cette histoire avait suffisamment l’élan et surtout d’écho auprès des fans pour soutenir le lancement de pas mal de nouvelles séries. Ainsi outre Spider-Woman, nous verrons bientôt débarquer une série sur Silk et après cela sur Spider-Gwen !!!

Verdict : Buy pour Hopeless.

UNCANNY X-MEN #28

UNCANNY X-MEN #28Scénario : Brian Michael Bendis

Dessin : Kris Anka

Sollicitation :  Because YOU demanded it-the return of MAGNETO!You might be happy about it-but the X-Men sure aren’t!  Cyclops beware!

Avis : et bien et bien, Magneto est très à la mode en ce moment !!! alors qu’il est déjà très présent dans Axis. Que sa série personnelle est un vrai bijoux, Bendis décide donc de récupérer le personnage qu’il avait laisser partir il y a une petite dizaine d’épisodes.

A ce titre, Bendis lui avait consacré un épisode solo assez réussi où il se rendait sur Madripoor pour prendre connaissance des agissements de Mystique sur l’île. Il en avait profité pour lui faire part de ses sentiments quant à son exploitation de la MGH et sa main mise sur ce nouveau territoire.

Depuis lors, l’action la plus notable de Magneto dans la série a été la libération de Dazzler qui connaît une certaine transformation de fond après avoir été enlevé et exploité par Mystique.  Bendis maîtrise assez bien le personnage, il faut bien le dire, bien que son intrigue d’agent triple auprès du SHIELD n’ait jamais été très bien développé.

Je comprends que le scénariste veut en faire un personnage trouble aux allégeances toujours en mouvement. Mais il serait bon qu’il nous révèle enfin si Magnus travaille bien avec Cyclope ou contre lui. Veut-il sa chute ? c’est un peu la question que l’on se pose depuis le début. Et il faut bien dire que Bendis sait brouiller les cartes. Soit parce que c’est un bon scénariste, soit parce qu’il n’en a lui même aucune idée et qu’il improvise au fur et à mesure…

Verdict : Check IT.

A propos Sam 2067 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

3 Comments

  1. « Et il faut bien dire que Bendis sait brouiller les cartes. Soit parce que c’est un bon scénariste, soit parce qu’il n’en a lui même aucune idée et qu’il improvise au fur et à mesure… » Je ne donnerais pas mon avis là dessus….

  2. Magneto est l’un des seuls persos que Bendis a peu près bien écrit depuis le début de son run mais j’ai l’impression que là il va ignorer Axis, comme bien souvent lorsqu’il ne s’agit pas d’un event qu’il écrit lui.

    Ce numéro de Multiversity est encore plus attrayant lorsque l’on connaît les raports tendus qu’il y a entre Moore et Morrison depuis les années 80. Morrison va-t-il nous faire à Watchmen, le critiquer ou bien nous sortir totalement autre chose ?

  3. « Manifestement cela n’intéresse pas Bendis…mais euh c’était pas censé être une de ses histoires les plus importantes ??? »

    Non, il ne voulait pas la raconter (d’ailleurs à la lecture, on se rend bien compte qu’on connaissait déjà l’histoire). Mais Marvel lui a demandé de la raconter vu la pression des fans (et le fric qu’ils pensaient se faire avec). Mais cela ne faisait pas parti du « plan » (lol – parce que là je doute qu’il ait un plan) de Bendis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.