Guide de lecture Comics VF : semaine du 24 Février 2015

URBAN COMICS

BATMAN SAGA 34

BATMAN SAGA #34Date de sortie : 27 Février 2015

Prix : 5.6€/

Sollicitation : LE RETOUR DE DICK GRAYSON DANS LE MAGAZINE ! Mis à mal par les événements de Forever Evil, Dick Grayson doit se reconstituer une vie même si cela doit signifier la mort de Nightwing, par Tim SEELEY, Tom KING, Javier GARRON, Jorge LUCAS et Mikel JANIN ! Suite de Batman L’An Zéro par Scott SNYDER et Greg CAPULLO et d’Icare par Francis MANAPUL et Brian BUCCELLATO ! Peter TOMASI et Andy KUBERT envoient Batman sur Apokolips à la recherche de Damian Wayne ! Et nouvelle manche dans la lutte Batgirl/Knightfall, par Gail SIMONE et Fernando PASARIN !

Avis : plusieurs choses à noter sur ce nouveau numéro de Batman Saga :

– lancement de la série Grayson, qui suit le devenir du personnage de Dick Grayson après Forever Evil alors qu’il décide quelle direction donner à sa vie…enfin ce qui lui reste de vie. Je ne suis personnellement pas la série, malgré la présence de l’excellent Mikel Janin au dessin, mais les retours que j’ai pu en voir ici et là sont plutôt positifs. Donc à tester, d’autant que les auteurs reprennent un élément posé par Morrison lors de son passage sur la franchise et qui semblait destiné à disparaître dans les limbes, donc rien que pour ce brin de cohérence, merci.

– la tension continue de monter d’un cran dans Zero Year ! Les enjeux ne cessent d’augmenter et  désormais c’est la survie même de la ville de Gotham qui va se jouer alors que les autorités semblent décidées à reprendre le contrôle par tous les moyens…même les plus extrêmes ! On change de dimension ici, alors que le récit de Snyder adopte plus encore la forme d’un gigantesque blockbuster à 500 millions de dollars…

– enfin, comme je vous l’avait dit, Tomasi introduit ici un élément assez inattendu dans la quête de Batman pour retrouver le corps de Damian alors que ce dernier est enlevé sur Apokolips  ! Dépassé, Batman va devoir avoir recours à…quelque chose que je ne peux pas vous révéler mais qui va vous faire mouiller le pantalon alors que le héros se montre bien décidé à ne pas laisser une armée de paradémons et Darkseid en personne lui barrer la route !

Verdict : à lire.

INFINITE CRISIS TOME 2

INFINITE CRISIS TOME 2Date de sortie  :27 Février 2015

Prix : 28€/352 PAGES

Scénario : tout plein de gens

Dessin : tout plein de gens

Épisodes :VILLAINS UNITED #1-6, ACTION COMICS #830-831, RANN-THANAGAR WAR #1-6)

Sollicitation : La Société Secrète a rassemblé tous les super-vilains de l’univers sous le commandement de Lex Luthor et un conciliabule de génies criminels. Tous ? Non ! Car six malfaiteurs planifient dans l’ombre la rébellion, tandis qu’à l’autre bout de la galaxie, les planètes ennemies Rann et Thanagar se livrent une bataille sans fin.

Avis : second tome de l’édition d’Infinite crisis en France et si je ne m’abuse, nous avons là quelques épisodes inédits en VF…Ce que montre ce tome en tout cas est le caractère relativement global de l’entreprise puisque les scénaristes bousculent les choses autant sur Terre, où les Vilains s’organisent comme jamais pour abattre les super-héros, que dans l’espace où la guerre Rann/Thanagar va enflammer toute la galaxie.

De mémoire il ne me semble pas avoir lu les mini séries publiées ici, mais il me semble bien qu’elles contribuaient de manière importante à la série d’évènements qui préparaient Infinite Crisis. De ce point de vue, pour une fois, DC avait vraiment bien planté le décor, fait monter la tension dans une montée en puissance parfaitement organisée et surtout coordonnée. Comme je l’ai déjà dit, l’une des grandes qualités de ce crossover est que pour une fois, DC prenait des risques + donnait réellement le sentiment que tout le monde allait dans la même direction.

Verdict : à tester ou à suivre si vous avez déjà commencé.

EX MACHINA TOME 3

ex machinaDate de sortie : 27 Février 2015

Prix : 22.5€/288 pages

Scénario : Brian K.Vaughan

Dessin : Tony Harris

Épisodes :EX MACHINA Deluxe Edition Book 3 (#21-29 + Ex Machina Special #3)

Sollicitation :  Mitchell Hundred tenta autrefois de sauver New York en incarnant l’identité d’un super-héros capable de communiquer avec les machines… Cette époque révolue, il ne s’attendait pas à ce que sa vie en tant que maire de la ville soit aussi périlleuse ! Alors qu’une série de cambriolages ravive le climat d’insécurité latent, une interview improvisée d’Hundred sur l’usage de drogues allume un nouveau foyer de mécontentement. Le moment parfait pour qu’un nouvel acteur attire sur lui le feu des projecteurs en privant la mégalopole de son électricité, apportant un nouvel « éclairage » sur la grande panne de courant qui toucha le nord des États-Unis en 2003. Avis :

Verdict : si mes calculs sont justes (et si ma mémoire est bonne), nous arrivons avec ce troisième tome de la réédition d’Ex Machina aux derniers épisodes publiés originellement par Panini. Donc, à partir du prochain tome = inédit et peut être un jour la fin d’une série apparemment un poil maudite dans notre pays !

Alors que Vaughan jouit désormais d’une popularité certaine tant aux USA qu’en France, cette série souffre des pires difficultés à s’imposer sur notre territoire malgré toutes ses qualités. Ainsi la première édition lancée par Panini avait été interrompue au bout de quelques tomes pour cause de méventes. Quant à la version Urban, si l’on se fie aux délais de publication, je n’ai pas l’impression que cela marche du tonnerre de feu alors que dans le même temps Saga cartonne et que la réédition d’Y semble avoir également trouvé son public.

J’espère donc qu’Urban poursuivra l’édition de la série jusqu’au bout, d’autant qu’a la vitesse actuelle, c’est une question de deux tomes, voire trois maximum. mais faisant du 11/12 épisodes par tome, Urban peut tout publier dans deux tomes pour arriver à l’épisode 50 qui conclut la série. Ce manque d’intérêt pour le titre est réellement surprenant étant donné son originalité et sa qualité, où Vaughan parvient à mélanger avec succès politique et super-héros.

Avis : à posséder

AQUAMAN TOME 4

AQUAMANDate de sortie : 27 Février 2015

Prix : 19€/208 pages

Scénario : Jeff Parker et Charles Soules

Dessin : Paul Pelletier

Épisodes :Aquaman #26-31, Aquaman Annual #2 +Swamp Thing #32

Sollicitation : Une fois de plus, les océans se déchaînent au Royaume d’Atlantis. Tout droit sorti des profondeurs, le légendaire Karaqan, crustacé gigantesque et surpuissant, refait son apparition. Simultanément, alors que le trident d’Aquaman disparaît, un mystérieux portail libère son lot de forces diaboliques, dont le demi-Dieu grec, Hercule ! Un planning chargé pour le Roi des Sept mers, qui devra également se rendre à la réunion d’anciens élèves de son lycée.

Avis : contrairement à ce que peut indiquer le site d’Urban, Geoff Johns n’est plus l’auteur de ces épisodes. Le scénariste a en effet achevé son run au numéro 25, bien qu’il y était fortement suggéré qu’il reprendrait certaines de ses intrigues dans Justice League. D’ailleurs de mémoire, c’était plus que suggéré c’était carrément indiqué … A partir de ce numéro donc, c’est Jeff Parker qui reprend la série avec d’après ce que j’ai compris un certain succès. Je ne saurais le dire, je n’ai pas poursuivi au delà de son premier épisode…L’auteur plus connu pour ses différents travaux chez Marvel, qui ont rarement rencontré leur public, semble ici être plus chanceux et pourtant le défi était de taille.

D’une part , il fallait passer après Goeff Johns et historiquement la transition est rarement évidente. Johns a  en effet tendance à tellement marquer les séries sur lesquelles il travaille, avec souvent des runs longs que la relève est souvent presque impossible. Il suffit pour s’en convaincre d’observer le déclin connu par la franchise GL depuis son départ. Ce fut encore pire pour la JSA , Hawkman ou les Teen Titans qui n’ont tout simplement pas survécus…
D’autre part il y a la marge de manœuvre apparemment assez restreinte de Parker alors que Johns s’est gardé sous le coude le développement de la mythologie d’Aquaman qu’il a mis en place pour pouvoir continuer à l’exploiter dans la série Justice League. Parker est donc contraint de faire autre chose tout en ne perdant pas les lecteurs attirés par le travail de Johns. Apparemment il y  est parvenu en ouvrant la série sur le reste du DCverse ou en plaçant le personnage dans de nouvelles situations.
Ainsi dans ce tome, Aquaman rencontre Swamp Thing…ce qui est assez inattendu étant donné les éléments dans lesquels ils évoluent en principe.La bonne nouvelle est que Paul Pelletier reste dans l’aventure pour le moment, donc je dirais que cette reprise mérite qu’on lui donne sa chance.

Verdict : à tester.

GARTH ENNIS PRESENTE HELLBLAZER

HELLBLAZERDate de sortie : 27 Février 2015

Prix : 28€/416 pages

Scénario : Garth Ennis

Dessin :

Épisodes :Hellblazer #41-56

Sollicitation : Après avoir affronté les hommes et créatures démoniaques les plus dangereuses de Londres, John Constantine, magicien cynique et désinvolte devenu enquêteur, doit aujourd’hui faire face à un ennemi qu’il ne peut ni duper ni distancer : le cancer. Le diagnostic ne lui donne que quelques mois à vivre. Un temps qu’il va devoir mettre à profit pour trouver un échappatoire. Un salut inespéré qu’il trouvera peut-être auprès des Seigneurs des ténèbres.

Avis : après Preacher le mois dernier, Urban s’attaque ici à un autre gros morceau de la bibliographie de Garth Ennis avec un run qui a contribué à sa légende : son passage sur Hellblazer qui est assez largement regardé comme l’un des plus réussis. Et vu la liste d’auteurs prestigieux passés sur le titre, cela en dit long. La réputation est telle que Ennis pourrait accomplir l’impossible : me faire apprécier Constantine. Je dois dire que la version light intégrée dans l’univers DC depuis quelques années ne m’a jamais attiré et que de fait je n’ai jamais compris l’amour que beaucoup pouvait lui vouer. Ici nous avons une version non acidulée, diluée du personnage, et avec Ennis à la manette sans doute brute de décoffrage.

Saluons au passage l’édition d’Urban qui ne propose pas moins de 16 épisodes pour ce premier tome tout simplement maousse et l’éditeur a déjà annoncé que l’ensemble du run d’Ennis serait publiée en 3 tomes. On peut bien évidemment regretter qu’Urban publie ainsi Hellblazer par morceaux plutôt que présenter l’intégralité de la série, mais avec plus de 200 épisodes au compteur, on peut comprendre qu’ils aient des réticences. Il demeure qu’il reste d’autres runs cultes sur la série, je suis personnellement curieux de lire les passages d’Alan Moore et de Warren Ellis. Ce dernier est un bon candidat : auteur célèbre et adulé + passage court d’une dizaine d’épisodes…

En tout cas, j’espère que les sorties de Preacher et maintenant Hellblazer annoncent plus d’Ennis chez Urban par la suite. Jusque là, Panini avait un peu la main mise, mais il y a beaucoup de choses qui méritent de (re)voir la lumière du jour en VF : Hitman et ses histoires de guerre sorties chez DC en premier lieu.

Verdict : à posséder.

 

A propos Sam 1928 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

11 Comments

  1. Merci Sam.
    Petite rectification, le Batman Saga 34 ne contient pas la Grayson #1 ms le nightwing #30, qui peut être considéré comme Grayson #0. Le #1 c le mois prochain

  2. Tu as bien raison pour Ex Machina : c’est génial. Et pour le coup, la fin est très bonne et relève le ventre mou de la série.

    Pour Hellblazer, c’est même exactement 300 épisodes au compteur ! (forcément, c’est très bon aussi, bien que sacrément vintage)

  3. Bonjour,
    Et voila la semaine que je redoutais le plus.
    Pourquoi sortir tous ces titres en fin de mois ? Je vais finir a découvert avec ces conneries moi.
    5.6+28+22.5+19+28= 103.10€ en une semaine.
    Bonne journée.

    • Urban veut peut-être profiter de l’arriver des chèques de paie en fin de mois ! :p Mais c’est vrai que c’est étrange d’avoir d’un coup autant de sorties alors qu’ils n’ont rien publié en librairie la semaine dernière.

  4. Assez d’accord avec toi Yno, malgré leur qualité inébranlable les premiers épisodes par Delano ont bien vieilli pour leur partie graphique assurée par John Ridgway. On se dirige sans doute vers des publications de la série par run, comme Sam l’a mentionné il y a celui d’Ellis qui doit être très attendu (avec le fameux épisode annulé sur les tueries dans les lycées enfin sorti il y a quelques années), mais parmi les autres auteurs prestigieux qui ont fait des runs longs (sinon on peut rajouter Grant Morrison, Jason Aaron ou encore Neil Gaiman qui ont fait un ou deux épisodes chacun) on retrouve également : Mike Carey (dont le run a été publié chez Panini), Paul Jenkins, Brian Azzarello, ou encore Peter Milligan qui a achevé la série avec le run le plus long (Ennis a le 2ème). Si la série compte bien 300 épisodes, il ne faut pas oublier non plus les nombreux one-shots et les mini-séries qui vont avec !

    Je pense qu’Urban ira quand même jusqu’au bout pour Ex Machina, cela semble être dans leur politique de finir ce qu’ils ont commencé. La série est vraiment excellente, finalement je trouve qu’elle peut largement rivaliser avec Y !

    Pour Aquaman je suis très content que la série se poursuive même si je n’ai pas trop accroché aux 2/3 épisodes de Jeff Parker que j’ai lu sans détester (mais avec la concurrence rude des sorties trop nombreuses, c’est maintenant éliminatoire pour moi…), je me laisserai peut-être tenter. On peut noter qu’Urban ne semble pas vouloir publier les deux épisodes signés John Ostrander (le #20 et l’Annual #1) qui mettaient en scène les Others, et que d’ailleurs la série Aquaman & the Others (qui vient de s’achever au #11) ne semble pas prévue non plus chez nous.

  5. Ça me fait un peu peur ce que tu dis sur Ex Machina car c’est vraiment une série que je dévore, c’est intelligent et bien construit.
    Mais comme dit Marti Urban fini toujours ce qu’il commence donc on croise les doigts…

    • Pour l’instant, nous n’avons aucun exemple de série arrêté par Urban mais il faudra bien un commencement…

    • J’ai pu constater ça sur les sites marchands, dommage parce qu’entre la série TV de bonne facture et la sortie des épisodes de Garth Ennis, ma curiosité pour les aventures de John Constantine vient de se réveiller.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.