Guide de lecture Comics VO : semaine du 25 février 2015

DC COMICS

BATMAN #39

Scénario : Scott SnyderBATMAN #39

Dessin : Greg Capullo

Sollicitation : « Endgame » part 5. The Joker is back! The penultimate issue of the Clown Prince of Crime’s horrifying return! Plus, in the backup story, the inmates and Mahreen finally learn the truth about The Joker!

Avis : avant dernière partie de l’arc Endgame, alors que Snyder a amené son récit sur des routes assez …inattendues…Il y a bien sûr ces pseudos révélations sur le Joker faite dans le précédent épisode…A titre personnel, je n’y accorde guère de crédit, car la force du personnage du Joker est justement son mystère. Moins on en sait sur lui, plus il apparaît redoutable, d’autant plus que dans le cas présent, Snyder lui prête des caractères surhumains qui ne lui conviennent guère. On peut donc se dire qu’il s’agit là d’une fausse piste lancée par l’auteur pour perdre un peu plus son lecteur quant à l’issue de la présente bataille entre lui et Batman.

Ce dernier est d’ailleurs  tellement dépassé qu’il est forcé  d’aller conclure une alliance vraiment inattendue … et je dois dire que celle-là, je ne l’avais pas vu venir. Mais non seulement elle fait sens, mais elle permet également au scénariste de commencer à lier les choses alors qu’il entame sa dernière année sur le titre ! et oui on a tendance à l’oublier tant son duo avec Capullo est devenu synonyme de Batman ses dernières années (au passage bonne chance à DC pour choisir leurs remplaçants …), mais leur run devrait s’achever aux alentours du numéro  50. Et dans ce cadre, Snyder a déjà prévenu que cette dernière année serait très différente.

Ainsi, plus de longs arcs, uniquement des histoires courtes et enquêtes à l’image de celle vue dans le numéro 34, mais dans le cadre du nouveau statut quo installé dans Endgame…que l’auteur annonce déjà comme inédit. S’il faut prendre cette annonce avec toutes les réserves nécessaires, cela titille sans conteste mon intérêt…et sans doute le votre.

Verdict : BUY

Secret Origins 10

SECRET ORIGINS #10Scénario : Cameron Stewart, Brenden Fletcher, Dan Jurgens,  Caitlin Kittredge

Dessin : Stjepan Sejic, Irene Koh, Dan Jurgens

Sollicitation : Get ready for The New 52 origins of Batgirl (written by Cameron Stewart and Brenden Fletcher with art by Irene Koh), Firestorm (courtesy of writer Dan Jurgens) and Poison Ivy (coming your way from writer Caitlin Kittredge and artist Stjepan Sejic)!

Avis : Sejjjjiiiicccc !!!! pourtant déjà débordé par ses autres engagements, sur rat Queens/IX Generation/Sunstone ou encore Death Vigil dont la suite a été repoussé à avril, l’artiste a trouvé le temps de caser quelques pages de ce Secret Origins dans son emploi du temps ! oh je ne me fais guère d’illusions, je me doute bien qu’il ne doit pas signer plus d’une dizaine de pages avec ce segment consacré à Poison Ivy. Mais ces incursions dans le super-héros sont tellement rares que chacune vaut la peine d’être signalée. En effet jusque là, l’homme est resté très fidèle à Image et notamment Top Cow et ses travaux à l’extérieur se sont jusqu’ici limités à des couvertures, fort réussies au passage.

Concernant cet épisode, je trouve l’idée de lui confier la partie graphique de l’origine de Poison Ivy assez bien vu. Le personnage lui convient assez, que ce soit son style ou sa personnalité…mais je trouve étrange que DC ne lui ait pas également confié la couverture du numéro…Mais bon, on va éviter de chercher la logique des éditeurs DC, je tiens trop à mes cheveux pour commencer à me les arracher…D’autant que dans le cas présent, je n’ai pas du tout reconnu le travail de Bryan Hitch. Il m’a fallu voir les crédits pour m’en rendre compte !

Ah oui et il paraît que la partie consacrée à Batgirl est importante au vu des derniers développements survenus dans la série, mais bon, comme je suis en retard sur cette dernière (je pense que je me prendrais le TPB quand il sortira en VF), je ne ferais pas de commentaires particuliers..et puis ce n’est pas dessiné par Sejic (comment ça je suis monomaniaque !!!)

Verdict : au moins Check It…

SUICIDERS #1

SUICIDERS #1Scénario : Lee Bermejo

Dessin : Lee Bermejo

Sollicitation :   In the post-apocalyptic city of New Angeles, killing isn’t just a crime – it’s entertainment.
When the « big one » finally hit the West Coast, Los Angeles was left in ruins. And when the U.S. government decided to cut the city loose, things went from bad to worse. To survive, L.A. did what it does best: It turned survival into entertainment.
Now, thirty years later, the city of New Angeles is thriving once more thanks to the blood sport known as SUICIDERS – a TV series that combines the spectacle of hand-to-hand combat with elaborate, high-tech obstacles that test each competitor’s ability to survive. But these competitors have an edge: They’ve been freakishly enhanced by drugs and technology. The results are both marvelous and monstrous, as the man called The Saint begins to rise above his fellow Suiciders.
SUICIDERS is a dark, post-apocalyptic epic that tells the story of a strange, brutal world, written and illustrated by Lee Bermejo, the #1 New York Times best-selling writer/artist behind JOKER, BATMAN: NOEL, LUTHOR and BEFORE WATCHMEN: RORSCHACH.

Avis : après un temps d’absence, Lee Bermejo revient dans l’actu comics. Tout d’abord avec ce nouveau creator owned chez vertigo qu’il produit intégralement (scénario + dessin). Je ne suis pas vraiment sûr de comprendre le pitch de la série, qui mélange dénonciation des dérives TV + monde post apo…Bermejo signe la partie graphique, donc j’irais voir bien entendu, mais pour l’instant je reste assez dubitatif côté scénario..

Ensuite, Bermejo continue de creuser son trou chez DC, puisque l’éditeur a annoncé récemment que parmi sa nouvelle vague de titres, Bermejo signerait le scénario d’une nouvelle série « We Are Robin » qui apparemment explorera la vie de l’ensemble des personnages ayant assumé l’identité de Robin…ou tous les jeunes ados qui sont influencés par Batman…Vous l’aurez compris ce n’est pas encore très clair de ce côté là non plus et je soupçonne DC de garder volontairement le mystère autour de cette série.

Reste à voir ici aussi comment Bermejo va exploiter la chose. L’auteur est plus connu pour son travail graphique que pour ses scénarios, donc à tester.

Verdict : Check It.

IMAGE COMICS

CHEW #46

CHEW #46Scénario : John Layman

Dessin : Rob Gullory

Sollicitation : « BLOOD PUDDIN’, » Part one
New partner, new boss, new problems!
Also: A new storyline!

Avis : Chew revient cette semaine après nous avoir laissé sur une page choc dans son dernier épisode ! après une petite pause bien méritée, les auteurs reviennent donc avec un nouvel arc qui apparemment voit pas mal de changements.

Relativement absent du dernier arc, il semblerait que Layman et Gulorry aient décidé de redonner un poil la vedette à Tony Chu, alors que nous entrons peu à peu dans la dernière phase de la série. Et oui, si vous êtes en retard sur le titre, sachez qu’il ne reste plus qu’une quinzaine d’épisodes, ce qui nous laisse avec à peine un peu plus d’un an de Chew !!! L’année 2016 va être bien triste, moi je vous le dis !

Je suis bien tenté de vous révéler les derniers évènements de la série pour vous inciter tous à reprendre, mais non pas de spoil. Sachez seulement que le titre, malgré son ton souvent jovial, a pris un tournant résolument plus sombre et ce n’est pas la mort (apparente) d’un de mes personnages préférés qui va me faire changer d’avis. Reste à expliquer ce dernier élément, car ce décès apparaît un peu inexpliqué et inexplicable pour l’instant …Pas mal de mystères donc à creuser dans les prochains épisodes en priant le dieu des comics pour une résurrection !!!

Verdict : à Manger, déguster, savourer, …

MARVEL COMICS

AMAZING SPIDER-MAN #15

AMAZING SPIDER-MAN #15Scénario : Dan Slott

Dessin : Giuseppe Camuncoli

Sollicitation : SPIDER-VERSE EPILOGUE   See the fallout of Spider-Verse and what it means to Peter Parker and the rest of the Spiders!

Avis : épisode attendu de ma part, car comme je l’ai dit dans un de mes Top et Flop, la conclusion de Spider-Verse dans le dernier épisode de AMS s’est avérée quelque peu…anticlimatique, sans vraie surprise et au final un peu trop banale au regard de la qualité de l’arc jusque là.

En outre les conséquences sont encore passablement floues…De fait, quand Dan Slott se met à promettre des grosses choses pour ce numéro, on commence à tendre l’oreille en espérant que cet épilogue éclaire la conclusion d’un œil un peu plus neuf et attractif. A mon sens c’est cet épilogue qui va décider si Spider-Verse restera dans les mémoires comme un arc sympa mais à la fin décevante, ou une grande histoire qui marquera le déjà long run de Dan Slott sur la série.

Il reste à ce titre quelques mystères à éclaircir autour de toute cette intrigue, à réellement présenter les conséquences de cet arc, à explorer la nouvelle mythologie de l’univers arachnéen et à décider quoi faire de tous ces nouveaux Spider/insérer le mot qui convient (man/woman/robot/cochon…). De fait nombre des variations présentées ont gagné une popularité certaine (au premier rang desquelles Spider-Gwen) et avec l’appétit de Marvel pour lancer toujours plus de titres…il y a des choses à surveiller ici.

Verdict : BUY

MEN OF WRATH BY AARON AND GARNEY #5

MOWCOV2014005-DC11-1-b833fScénario : Jason Aaron

Dessin : Ron Garney

Sollicitation : « Jason Aaron and Ron Garney pull no punches in this darkly magnetic read » – IGN
« This is one messed up comic book that I took sheer delight in reading » – Comics Beat
« These are talented creators telling a gut punching tale » – Comicosity
Bear witness as JASON AARON (Southern Bastards, Original Sin) & RON GARNEY (Wolverine:Weapon X, Thor: God of Thunder) bring the story of the Raths to a bloody conclusion. It all started with some sheep. It won’t end until everyone is dead.

Avis : conclusion de la mini série signée Aaron et Garney chez Icon. A l’origine, je pensais qu’elle ne compterait que 4 épisodes mais de toute évidence, l’auteur a choisi d’allonger un peu son récit. Peu importe ce n’est pas l’important. Ce que je trouve assez original est que Jason Aaron a pondu ces derniers mois deux séries, Men of Wrath et Southern Bastards, qui touchaient aux mêmes thèmes et au même lieu, sans donner l’impression de jamais se répéter.

En effet dans ces deux titres, Aaron retrouve des sujets qu’il avait déjà développé auparavant dans son chef d’œuvre Scalped : la filiation et surtout la question de l’héritage de la violence au sein de la famille. Sommes nous condamnés à ne jamais apprendre, ou trop tard, les leçons de nos parents et à répéter de génération en génération les mêmes erreurs ? Et le fait qu’en général, Aaron y apporte une réponse assez pessimiste qui en dit long sur sa vision de la nature humaine.

C’est un peu la question qui traverse ses différentes œuvres…y compris  quand on y réfléchit  même chez Marvel, notamment sur son run sur Wolverine. Dans le cas présent, on se demande bien si le fils Wrath va finir par céder à son héritage familial alors que la maladie est sur le point d’emporter son enfoiré de père et que des mafieux sont à ses trousses…De toute évidence, Aaron nous prépare un final sombre alors qu’une nouvelle génération de Wrath est sur le point de naître…A noter que la série sortira en VF dans quelques mois, avec Southern Bastards chez Urban.

Verdict : BUY

SPIDER-GWEN #1

SPIDER-GWEN #1Scénario : Jason Latour

Dessin : Robbie Rodriguez

Sollicitation : SPIDER-GWEN SPINS INTO HER OWN SERIES!
BECAUSE YOU DEMANDED IT! The breakout hit of the biggest Spider-Event of the century is taking comic shops by storm this winter with her own new ongoing series – SPIDER-GWEN!
Gwen Stacy is Spider-Woman, but you knew that already. What you DON’T know is what friends and foes are waiting for her in the aftermath of Spider-Verse!
From the fan-favorite creative team that brought you Spider-Gwen’s origin story in EDGE OF SPIDER-VERSE, Jason Latour and Robbie Rodriguez!

Avis : comme Silk la semaine dernière, la série consacrée à Spider-Gwen profite de l’élan général conféré par Spider-Verse pour faire ses débuts. Sauf que contrairement à Silk, il y a une vraie attente et appétence du public pour le personnage.

Lancée un peu comme une idée en l’air par Dan Slott et reprise au vol par Jason Latour, le design choisi associé au concept même du personnage a tout de suite séduit les lecteurs. Au delà, je pense qu’ il s’agit pour une partie d’entre nous de « sauver » l’honneur d’une Gwen Stacy mise à mal au cours de la dernière décennie. Auparavant, elle était juste le premier grand amour de Peter Parker sacrifiée sur l’hôtel du soap éternel que constitue un comic-book de super-héros. Marvels de Busiek et Ross lui avait rendu un hommage appuyé en faisant de sa mort un symbole, plus que la petite amie morte du super-héros, elle marquait la fin d’une certaine innocence du Marvel universe.

Et puis après l’hommage est venue l’indignité et l’oubli un peu gêné. Je parle bien entendu de Sins Past, qui a transformé la chère et tendre de Peter de symbole de l’innocence en …comment dire cela de manière polie ???? jeune fille naïve qui s’est envoyée Normal Osborn et lui a fait des enfants dans le dos de Peter ??? Bien entendu, nous connaissons tous la vraie histoire derrière cet arc. JMS voulait faire en sorte que les jumeaux soient les enfants de Peter et Gwen …et c’est Marvel, Quesada en tête qui a imposé le scénario  de l’horreur…Bref, depuis la figure de Gwen est regardée de manière assez timorée car personne, jamais plus, ne veut toucher à cette histoire…
L’arrivée de Spider-Gwen est donc une manière de laver cette souillure et de donner une vraie chance au personnage d’exister. Déjà les pré commandes annoncées pour le premier épisode sont gigantesques, avec quelques 200 000ex annoncés . Reste à voir si Jason Latour parviendra à créer une vraie série viable autour du personnage et à convaincre sur la durée au delà de l’engouement du moment. Dans l’épisode qui introduisait officiellement le personnage, il était parvenu à bien poser l’univers, le personnage, le cadre dans lequel elle évolue et laissait la porte ouverte à plus. Donc croisons les doigts…

Verdict :  BUY

SPIDER-MAN 2099 #9

SPIDER-MAN 2099 #9Scénario : Peter David

Dessin : Will Sliney

Sollicitation : Miguel O’Hara returns to the year 2099 to discover that his future is now… imperfect!

Avis : à peine lancée…déjà annulée !!! Alors que les chiffres de vente de la série sont on ne peut plus corrects et que la franchise Spider-Man dans son ensemble a plutôt le vent en poupe, Marvel vient d’annoncer de manière assez incompréhensible la fin de la série vers l’épisode 12…pour lancer à la place une mini série, toujours avec la même équipe créative, centrée sur différents personnages de l’univers 2099 dans le cadre de Secret Wars (un event auquel je ne comprends toujours rien…).  Je ne saisis d’autant  pas la logique que pour ces derniers épisodes Peter David ramène son personnage en 2099 pour aller se friter à …Maestro…tout en enterrant à priori les plans qu’il avait commencé à bâtir dans le Marvel verse présent …

Bref j’espère que tout cela annonce  :

– une relance de  l’univers 2099 à l’issue de Secret Wars

– une relance d’un titre avec Miguel O’Hara dans le présent

– plus de titres signés Peter David dans le monde post Secret Wars

En gros j’espère juste que les éditeurs Marvel savent ce qu’ils font, car pour le moment leur politique n’est pas vraiment très claire quant à la gestion de certains titres…

Verdict : BUY

UNCANNY AVENGERS #2

UNCAVEN2015002-DC11-d2dacScénario : Rick Remender

Dessin : Daniel Acuña

Sollicitation : COUNTER-EVOLUTIONARY PART 2
Welcome to Counter-Earth, where the future of your species is being developed by crack evolutionists. A better future awaits and is only one evolutionary updated away. The New Men rise for what is theirs. They seek the chaos and the speed to create the true Earth, the true evolution.  Scarlet Witch and Quicksilver discover a terrible truth about their past.

Avis : mmmm, comment cela sent un poil le foutage de gueule !!! A la suite de la conclusion d’Axis, Marvel avait insisté sur le fait que le mystère de la parenté de Wanda et Pietro serait résolu dans le premier épisode du nouveau volume d’Uncanny Avengers…et cela n’a pas été le cas, comme vous avez pu vous en apercevoir…

En clair, il est fort possible qu’il faille en fait lire l’ensemble du premier arc pour apprendre « la vérité vraie qui est vraiment vraie, juré craché cette fois, ce n’est que la vérité, test ADN à la clé…jusqu’à ce qu’on change d’avis et qu’on en fasse des Inhumains magiques mutants génétiquement modifiés clonés dans le futur d’une dimension parallèle à partir de cellules de gens prélevés dans le passé qui sont les ancêtres de Magneto et Xavier juste pour vous faire XXX ».

A titre personnel, cela m’agace et m’indiffère à la fois. Cela m’agace, car je n’aime pas ces effets d’annonce qui s’avèrent après coup faux et cela m’indiffère car je continue de trouver cette idée de revisiter la parenté des Maximoff complètement crétine…Pour le moment les soupçons sur le géniteur se portent bien évidemment vers le High Evolutionnary, personnage ambigu que l’on ressort de la naphtaline dès que l’on a  besoin d’un scientifique un peu dingo qui touche à la génétique et que Mr Sinister est trop occupé à être une femme ou un dandy pédant du XIXe siècle (grand dieu des X-Men, que je n’aime pas cette version…et non je ne vous pousserai pas à imaginer les choses que ces deux version font ensemble sur le temps libre…on a un minimum de classe…).

S’il y a donc une petite déception de ce côté là, avec un manque d’intérêt mâtiné d’un manque de réelle surprise, Uncanny Avengers reste un titre solide malgré tout qui doit cependant désormais retrouver son élan après Axis. Comme je l’ai dit cette fois, le titre est moins attendu que la dernière fois et cela s’est traduit dans les ventes. Plus de 300 000ex pour le premier numéro du premier volume, moins de 80 000ex cette fois…Cela reste une grosse vente pour Marvel, mais clairement UA n’est plus la pierre angulaire de l’univers Marvel qu’elle était il y a un peu plus de 2 ans.

Il ne reste à Remender qu’à à nouveau nous convaincre. Il l’ a déjà fait à de nombreuses reprises par le passé, mais cette fois il doit nous faire oublier le faux pas Axis…

Verdict : BUY

A propos Sam 1928 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

3 Comments

  1. Southern Bastards sort le 20 mars prochain, tandis que le tome 2 sortira en juin en même temps que Men of Wrath qui sera contenu en un volume.

    Je n’ai pas très bien compris pour Spider-Gwen si sa série se passait dans l’univers-616 ou si elle retournait dans son monde (pas encore lu Spider-Verse, donc si c’est un gros spoiler de me répondre laissez-moi dans l’ignorance).

  2. Hum, concernant la fin du run de Snyder/Capullo sur Batman, j’ai justement lu qu’il ne s’agirait pas d’histoires courtes mais d’une longue histoire inattendue. Ou alors j’ai rien compris ^^

  3. Dans Uncanny Avengers #1, Scarlet Witch et Quicksilver ne vont pas voir le Maître de l’Evolution parce qu’ils pensent qu’il s’agit de leur père mais parce qu’il leur a menti. Il est celui qui a fait un test de paternité et qui a déterminé que les jumeaux étaient les enfants de Magneto; Mais, de manière évidente, il leur a menti. Ils vont le voir afin d’avoir des réponses….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.