Tops et Flops de la semaine

VO – Sorties  du 8 Juillet  2015

TOPS DE LA SEMAINE

3 –  Starve 2, de Brian Wood et Danijel Zezelj. Deux excellents épisodes d’affilée, mais que se passe-t-il ? bon en ce qui me concerne, il est clair qu’en faisant un bouquin sur un cuisinier qui revient du bout du monde pour faire du fric dans un émission de télé-réalité pour richards dans un monde économiquement et écologiquement brisé, Brian Wood touche à certains points sensibles.

STARVE #2

Bien que les bouquins qui se veulent avoir une forte connotation sociale m’ennuie en règle générale, parce que personne n’apprécie un bouquin qui lui fait la morale…Wood a toujours su manier cela avec plus ou moins de talent pour faire passer ses idées sur l’état du monde sans être un alter mon cul dualiste de mes deux…

Je dirais même que cela manque encore un peu de mordant. Les auteurs veulent loucher vers le Transmet de Warren Ellis mais ne parviennent pas à saisir le côté folie furieuse, rage vengeresse, que l’auteur parvient en général à insuffler dans ses séries…mais il y a de bonnes idées, le personnage principal est attachant et l’exécution réellement efficace.

Note :  8 /10

2 –  Amazing Spider-Man, Renew your vows 2, de Dan Slott et Adam Kubert. Comme toujours, on peut saluer la maîtrise par Dan Slott du personnage de Peter Parker. Certes je pense que je préférerai toujours la version de JMS qui réussissait à marier humour et maturité, mais Slott s’en sort toujours bien alors qu’il aborde ici une version assez différente.

AMAZING SPIDER-MAN RENEW YOUR VOWS #2

Dernier héros toujours existant, Spidey fait le dos rond et attend que ça se passe, se faisant le plus discret possible pour assurer la sécurité de sa famille…ce qui n’est guère évident quand on a une fille qui développe les mêmes pouvoirs et qui aimerait bien s’amuser avec.

Comme beaucoup, ce qui me réjouit le plus dans cette mini série, est de retrouver Peter avec une famille. Je comprends l’argument de Marvel qu’il est nécessaire de garder un Peter jeune non marié et surtout pas parent, car cela le vieillirait immanquablement…mais le fait est que que ce statut quo apporte de nouveaux défis au personnage.

Il n’a plus à s’en faire seulement pour sa vieille Tante May et à craindre qu’elle meurt à cause de ses activités nocturnes avec son époux (oui moi ça me traumatise toujours…). Ainsi à mon sens les scènes avec sa fille sont clairement les passages les plus intéressants de l’épisode.

Note :  8,5/10

1 –  Saga 30, de Brian K.Vaughan & Fiona Staples. Ahhhhh ben il était temps nom d’un XXX. Voilà un arc qui aura été en dents de scies pour nos pauvres petits nerfs et la séparation de notre petite famille adorée aura porté un coup certain à la qualité du bouquin.

SAGA #30

Mais Vaughan semble avoir compris la leçon alors que certaines scènes attendues de longue date interviennent ici. Heureusement que certaines situations se dénouent ici car elles avaient réellement trop traînées en longueur au fil des derniers épisodes.

De fait malgré les réjouissances que provoquent ce numéro, on finit avec un goût de trop peu et on se noie dans le désespoir en se disant qu’il va falloir attendre plusieurs mois pour avoir la suite…Mais bon cela veut aussi dire que l’addiction est toujours aussi forte.

Note :9/10 –

LES BONNES SURPRISES DE LA SEMAINE

Archie 1, de Mark Waid et Fiona Staples . Ou comment donner envie de lire un truc auquel je n’aurais même pas accordé un regard en temps normal !!! Relégué au rang de série pour enfants pendant longtemps, la maison d’Archie n’a cessé de bousculer les lignes ces dernières années.

ARCHIE #1

Et alors que Mark Waid revient au final aux racines profondes du bouquin, il parvient dans le même temps à le moderniser profondément pour rendre les personnages de nouveau accessibles.

De fait, alors que je ne connaissais rien de ces personnages, j’ai pu personnellement me glisser dans ce petit monde bien tranquille avec ses petits drames et son Jughead qui n’est plus vraiment le crétin habituel…et qui du coup devient mon personnage préféré dans ce monde rebooté.

Un premier numéro donc frais, bien mené et surtout superbe alors que Fiona Staples réinvente des codes visuels établis depuis des décennies avec une aisance incroyable.

Note :9/10 –

LE COMIC BOOK DE L’ANNEE

Bloodstrike 1, de Rob Liefeld. Mais quelle merveille est ainsi sortie du cerveau génial de Rob Liefeld cette semaine avec une création à nulle autre pareille, qui nous offre une plongée sans commune mesure dans l’esprit d’un homme torturé à qui l’on a retiré son bien le plus précieux : son pénis.

BLOODSTRIKE #1

Horriblement torturé sous l’implacable joug littéralement castrateur de la gent féminine sauvage et jalouse comme de bien entendu de ce pouvoir masculin sans pareil, notre héros fait face dignement à cette perte irrémédiable qui nous touchera tous.

Ce guerrier des temps modernes affronte donc cette perte terrible, oui terrible puisque l’engin nous est montré bien frontalement pour qu’aucun détail ne nous soit épargné, après avoir vaincu bien d’adversaires.

Au cours de scènes de combats remarquablement non chorégraphiées et menées avec une absence totale de  finesse et tact, dans des décors superbement pas rendus ni détaillés, notre brave homme tombe sous des coups d’une intelligence absente.

En parallèle on nous montre Bloodstrike qui lui a tout à fait l’usage de son engin, mais préfère, toujours dans une scène d’une finesse exquise, bouffer les jeunes femmes légèrement pas vêtues mais toujours représentées avec une fidélité anatomique d’un monde sans gravité, plutôt que d’en faire usage.

Tout cela est magnifique et laisse dans la mémoire de chacun des souvenirs impérissables et je n’aurais personnellement pas du tout besoin d’un psy pour m’en remettre. Sinon et sans aucun rapport, quelqu’un a le numéro de l’avocat de Rob Liefeld pour lui faire part de mes traumatismes ne résultant pas du tout de la “lecture” de ce grand, très grand comic-book qui restera dans les annales et qui va sans aucun doute révolutionner l’industrie.

Bloodstrike, ou la preuve que Liefeld n’en a vraiment, mais vraiment plus rien à foutre…

Note : -10/10 – ma seule note négative de l’histoire, à posséder absolument, non pas pour vous torcher avec parce que votre/mon anus mérite bien mieux, mais pour servir de preuve que l’humanité ne mérite plus de vivre…

L’AUTRE BOUQUIN COMPLÈTEMENT WHAT THE FxxK DE LA SEMAINE

Strange Fruit 1 de Mark Waid et J.G.Jones. Ou comment des auteurs balancent un énorme Fuck You à l’Amérique…le titre était complètement hors de mon radar jusqu’à ce que je vois des critiques de mes reviewers bien pensants favoris parlant de leur malaise à la lecture.

Strange Fruit 001

Ni une ni deux, je suis allé me procurer le premier numéro signé à ma grande surprise par deux des auteurs les plus connus de l’industrie. On retrouve donc au dessin un J.G.Jones qui envoie du pâté, de la rillette et pas mal de spécialités régionales bien senties (oui je commence à avoir faim moi aussi).

De fait, je ne crois pas l’avoir vu aussi en forme depuis des années…Quant à Waid, lui aussi m’a vraiment surpris avec un script plus que non politiquement correct alors que l’on voyage dans l’Amérique Sudiste bien raciste  du début du siècle. Si vous ne voyez pas la différence avec l’Amérique Sudiste bien raciste de maintenant, pas d’inquiétude c’est normal…

De toute évidence les auteurs ont décidé de forcer le trait et de bien pousser le bouchon alors qu’un nouvel acteur vient bouleverser le….rapport  de force et de taille dans une contrée perdue du sud profond. Ceux qui auront lu l’épisode comprendront l’allusion, je laisse les autres imaginer.

Note : What The Fuck – je ne sais pas trop quoi penser du machin. La partie graphique est sublime et le scénario à l’ouest complet.

Le débat de la semaine

 All new, All Different Marvel : quel(s) titres vous attirent le plus ? (partie 2)

Allez cette semaine, on aborde la franchise pour laquelle on avait aucune crainte : Spider-Man…qui voit son univers s’étendre encore un peu plus avec l’addition de nouvelles séries et la reconduction des lancements récents.

Avec 8 titres au compteur, la franchise Spidey n’a pas été aussi développée depuis…ben jamais. Même au plus fort des années 90, quand le personnage portait 4 titres réguliers en même temps, on ne comptait pas autant de comics liés à l’araignée. Et surtout certainement pas aussi diversifiés.

A ce titre l’ordre des annonces attire l’attention. On n’aurait pu ainsi s’attendre à ce que le best-seller de la maison ait la priorité, et bien non. C’est le Spider-Man de Brian Michael Bendis et Sara Pichelli qui passe en premier, alors que Miles Morales vient débarquer dans l’univers Marvel principal.

Spider-Man_1_Promo

Objet d’un succès critique depuis nombre d’années maintenant, Miles ne goûtait pas vraiment un succès public à la même hauteur…plombé en réalité par le peu d’attrait de la ligne Ultimate en général auprès du public. Libéré de ce fardeau, on peut s’attendre à ce que le personnage gagne un nouveau public à l’occasion de ce nouveau relaunch. Et ce d’autant qu’il n’est plus un Spidey bis, mais bien le Spider-Man comme l’indique son titre.

Il reste cependant à voir ce que Bendis pourra sauver de l’histoire de son personnage et surtout de son entourage. En effet nombre d’entre eux faisaient partie de la sphère de l’Ultimate Peter Parker, comme MJ, Gwen, Tante May, Jessica Drew…Bref, en fait la question qui se pose est que pourra sauver Bendis de l’univers Ultimate en général.

Si le reste de ce monde a connu un déclin marqué et continue, la qualité a été remarquablement constante sur USM…et il serait réellement dommage de perdre tout cela car elle joue beaucoup dans la richesse du personnage.

Mais bien entendu, la mise en avant de Miles ne veut pas dire que le Spider-Man historique passe à la trappe. Pourquoi mettre tous ses oeufs dans le même panier quand on peut tout garder et se faire un max de $ au passage ?

Dan Slott reste donc aux commandes de Amazing Spider-Man et de la destinée de Peter Parker dont la vie prend une nouvelle direction…attendue de ma part. Maintenant que Marvel a enfin son Spider-man ado (et je pense qu’ils ont bien l’intention de garder Miles le plus jeune possible le plus longtemps possible), on peut réellement s’amuser avec Peter Parker et recommencer à le faire évoluer, à faire avancer sa vie.

Amazing_Spider-Man_1_Promo

Alors que je craignais personnellement le retour du statut quo historique, avec un Peter de nouveau photographe et fauché, voire habitant encore avec sa vieille tante obligé de l’entendre s’envoyer en l’air avec son mari…notre bon vieux Peter se la joue Tony Stark à la tête de sa compagnie qui décolle enfin pour faire de lui un homme riche …

Outre le fait de permettre au personne de vivre enfin à la hauteur de son potentiel, voilà un statut quo que nous n’avions jamais exploré et qui va permettre d’ouvrir tout plein de nouvelles situations pour ce Peter qui semble un poil plus mature…bien que le côté playboy annoncé me fasse un peu peur…Un Peter qui ne perd pas tous ses moyens devant la gent féminine, voilà qui serait vraiment étrange.

En tout cas à priori, il semble bien que Dan Slott reste à la barre encore un moment alors que le monsieur vogue désormais vers les 150 épisodes à lui seul sur le personnage…Étant donné tout ce qu’il a fait sur le titre, quand il partira cela créera un vide certain. D’autant que l’élan actuel de la franchise vient en grande partie du succès d’Amazing …

Ensuite la bonne surprise vient de la reprise de Spider-Man 2099 par Peter David. Après seulement 12 épisodes le titre avait été annulé en début d’année alors que la série avait des ventes tout à fait correctes…David n’avait pas lâché le concept ni le personnage, reprenant l’ensemble avec une mini durant Secret Wars.

Spider-Man_2099_1

Nous pouvons donc respirer, nous aurons bien notre dose minimale de Peter David dans le monde post Secret Wars, bien que je m’interroge sur le fait qu’il n’ait pas 4 ou 5 autres séries annoncées…et puis pourquoi pas de titre mutant ? Je lirais même les inhumains s’il écrivait la série c’est dire !

Par contre autre question : qu’est-ce que c’est que ce nouveau costume ???quel était le problème avec le classique ???

Autres séries récentes qui sont simplement reconduites :

-Spider-Woman, relancée après à peine quelques épisodes…qui va connaître un nouveau statut quo très particulier alors que l’image promo la montre très très, mais vraiment très enceinte !!!

Spider-Woman_1_Promo

D’une part on peut se demander qui est l’heureux papa de la future petite araignée et d’autre part les circonstances de la conception. Non je n’ai pas besoin d’un cours, j’ai internet…mais Jessica avait déjà fait part de sa position sur la maternité (à savoir que ce n’était pas pour elle). Donc il y a de l’explication de texte au programme.

Silk, qui garde là aussi la même équipe créative, mais annonce une direction plus sombre pour le personnage. Étant donné que le passage du côté obscur de la force serait un peu trop facile, il semble évident que l’annonce d’une Sinister Silk cache quelque d’autre…

Silk_1_Promo

– Spider-Gwen, ou le dernier hit en date de la franchise. Il était bien évident que Marvel n’allait pas se priver de cette machine à cash…On reprend donc les mêmes et on recommence, mais cette fois, les auteurs vont pouvoir explorer la mort de Peter Parker dans cet univers. L’évènement n’avait été jamais que rapidement traité, donc je suis curieux de découvrir les dessous de cette affaire.

Spider-Gwen_1_Promo

Outre la reconduction de tous ces titres, on notera le lancement de deux nouvelles séries :

-Web Warriors, qui de toute évidence va s’appuyer sur le succès de Spider-Verse pour aller piocher dans le portefeuille des lecteurs. Dan Slott avait posé la base à la conclusion de cet event. A voir comment cela sera exploité.

Web_Warriors_1_Promo

– Carnage, qui voit d’une part le retour du symbiote dans une série régulière après un bon milliard de mini séries et d’autre part l’implication continue de l’auteur historique Gerry Conway sur la franchise Spidey.

Carnage_1_Promo

Après son run historique dans les années 70, le scénariste avait passé plusieurs années encore chez Marvel puis avait signé une longue prestation sur la Justice League (un run qui reste très respecté de nos jours) chez DC.

Il revient donc de manière un peu plus ferme, à la suite de quelques épisodes spéciaux récemment sur Spidey, pour cette série régulière qui s’annonce assez sombre.

Dans l’ensemble donc, Marvel a surtout décidé de changer dans la continuité. La franchise fonctionnait déjà très bien et l’éditeur ne veut de toute évidence rien faire pour compromettre la dynamique actuelle.

A propos Sam 1978 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

1 Comment

  1. Beau boulot de mise en perspective sur les séries de la franchise Spiderman. Ma foi… Je vais zapper l’ensemble !
    De toutes les séries « All New All Different », seul le « Dr Strange » de Jason Aaron et le « Karnak » de Warren Ellis retiennent mon attention. Mais attention : Crossover interdit en ce qui me concerne !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.