Guide de lecture Comics VF : Semaine du 06 Octobre 2015

DELCOURT COMICS

STAR WARS – DARK VADOR TOME 2 : LA PRISON FANTÔME

star-wars-dark-vador-02-la-prison-fantomeDate de sortie : 7 Octobre 2015

Prix : 15.5€/ 128 pages

Scénario :  Haden BLACKMAN

Dessin : Augustin ALESSIO

Sollicitation : Les soubresauts de l’avènement de l’Empire se sont fait sentir jusqu’aux confins de la galaxie. Dark Vador doit également calmer les disputes locales et récupérer les croiseurs interstellaires perdus. Sur Coruscant, il assiste à la remise de leurs diplômes d’officiers à de jeunes recrues venues des meilleures académies militaires de la galaxie. S’agit-il du calme avant la tempête. ?

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie.

Verdict : pour les fans de l’univers Star Wars de Dark Horse.

BYE BYE MAGGIE

bye-bye-maggieDate de sortie : 7 Octobre 2015

Prix : 16.95€/114 pages

Scénario : Jaime Hernandez

Dessin : Jaime Hernandez

Sollicitation : Désormais proche de la cinquantaine, Maggie vit seule. Elle doit faire face aux fantômes de son passé, remuer des secrets de famille encombrants. L’héroïne de Locas a perdu son frère et son boulot. C’est une période de remise en question. Elle revoit Ray, l’un de ses anciens boy-friend. Et puis un autre type, Reno, un artiste. C’est une nouvelle étape de sa vie racontée dans la saga Love & Rockets.

Avis :  pas d’avis, je signale juste la sortie. Je dois bien avouer que  je ne connais pas du tout les oeuvres de Jaime Hernandez.

Verdict : pour ceux qui suivent.

PANINI COMICS

100% STAR WARS : DARK VADOR 1 – VADOR

DARK VADOR 1 - VADORDate de sortie : 7 Octobre 2015

Prix : 17,50 EUR/160 pages

Scénario : Kieron Gillen,

Dessin :  Salvador Larroca

Épisodes : Darth Vader 1-6, publiés précédemment dans les revues STAR WARS 1 à 3

Sollicitation :  Dark Vador de retour dans sa propre série ! Depuis que le Seigneur Noir des Sith a fait sa première apparition sur grand écran, il est devenu le méchant le plus populaire de tous les temps. À travers ses aventures qui se déroulent après le film Star Wars : Un nouvel espoir, découvrez la guerre entre l’Empire et l’Alliance rebelle sous un nouveau jour !

Avis :  la gestion de droits parallèles et le hasard du calendrier font que cette semaine, nous allons voir deux titres estampillés Dark Vador sortir en librairie…chez deux éditeurs différents, dans deux univers différents.

Le premier est bien entendu, le tome annoncé chez Delcourt, issu du catalogue Dark Horse et leur univers étendu Star Wars, développé pendant plus de 20 ans et aujourd’hui mort et enterré.

Le second est quant à lui celui prévu chez Panini, dernière mouture en date, sortie chez Marvel après le rachat des droits Star Wars par Disney, relancée cette année par l’éditeur…et autant le dire,  le dit éditeur est en train de se faire des XXX en or massif, soutenues par du marbre italien tellement elles sont énormes…

Je ne vais pas contre pas m’aventurer à me livrer à un comparatif des deux, puisque je n’ai jamais lu un seul des travaux Star Wars issus de chez Dark Horse (oui, je sais, je sais, mais je ne peux pas non plus tout lire et acheter…).

Je peux par contre donner mon avis sur la version Marvel, encore toute fraîche, puisqu’à peine une dizaine d’épisodes sont sortis aux USA pour l’instant…et que le 6e épisode vient de sortir en kiosque en VF.

Comme pour le reste de ses séries SW, Marvel a mis le paquet sur l’équipe artistique, du moins sur le papier. Ainsi, même si c’est un scénariste que je n’apprécie guère, Kieron Gillen s’est incontestablement fait un nom chez Marvel en passant sur presque toutes ses franchises au cours des 5 dernières années.

Et autant le dire, c’était lui qui me faisait le plus peur dans l’équipe ! Salvador Larroca a toujours été excellent, même s’il s’est montré plus irrégulier ces derniers temps. Sur Vador, par contre, il livre l’un de ses meilleurs travaux, en fait cela faisait longtemps que je ne l’avais pas vu aussi inspiré. Le fait de s’éloigner des personnages Marvel lui a manifestement réussi !

De même pour Gillen qui est la meilleure surprise de la série…du moins sur les premiers épisodes. Vador est le type même du personnage ultra charismatique qui écrase tout sur la page même s’il ne fait rien et la tentation est dès lors grande de se contenter de lui faire prendre la pause avec quelques scènes d’action bien senties.

Gillen lui dégote un pitch plein de potentiel et surtout logique : avec la destruction de l’étoile de la mort, la position de Vador auprès de l’empereur est menacée, car il faut bien blâmer quelqu’un pour ce fiasco.

A partir de là, nous voyons Vador vraiment mis en danger, alors qu’il n’est plus vraiment à la tête des forces de l’Empire et va devoir mener un certain nombre d’actions clandestines pour assurer sa survie. Une très bonne idée renforcée par la très bonne maîtrise du personnage par le scénariste.

Les premiers épisodes sont à ce titre prometteurs, d’autant que Gillen dote très vite son personnage d’un bon cast, reflet tordu des héros de la saga, dont certains ont un gros potentiel comique. Cependant, après de bons débuts, je trouve que Gillen foire sa conclusion d’arc dans les grandes largeurs…

A chacun de voir, mais pour moi du coup ce premier tome est mitigé.

Verdict : à lire tout de même.

100% STAR WARS : STAR WARS 1 – SKYWALKER PASSE À L’ATTAQUE

STAR WARS 1 - SKYWALKER PASSE À L'ATTAQUEDate de sortie : 7 Octobre 2015

Prix :17,50 EUR/160 pages

Scénario :Jason Aaron,

Dessin : John Cassaday

Épisodes : Star Wars 1-6, publiés précédemment dans les revues STAR WARS 1 à 3)

Sollicitation : Luke Skywalker a remporté sa plus grande victoire contre l’Empire Galactique. L’Étoile Noire est désormais détruite mais l’Empire n’est pas encore renversé ! Rejoignez le héros, la princesse Leia, les contrebandiers Han Solo et Chewbacca, les droïdes C-3PO et R2-D2 ainsi que le reste de l’Alliance Rebelle dans leur combat contre les armées de Dark Vador.

Avis : à peine quelques semaines après la sortie des épisodes 5 & 6 en kiosque, le premier tome de Star Wars débarque donc en librairie, avec Dark Vador vu plus haut. Placée comme la série principale du relaunch opéré par Marvel au moment de sa reprise de la franchise il y a à peine un an, le titre est devenu le best-seller de la maison qui avait des idées.

Après des décennies d’exploitation par Dark Horse, Marvel a donc en quelque sorte repris les choses à 0, ou pas loin en s’appuyant sur ce qui était le plus connu tout en explorant de nouvelles voies. Pour cela les auteurs se basent avant tout sur la période située entre l’épisode IV et l’épisode V, qui compte en principe quelques années.

Après la destruction de l’étoile de la mort, la rébellion fait tout ce qu’elle peut pour capitaliser sur cette première vraie victoire, pendant que l’Empire engage toutes ses forces pour l’éradiquer. Sur le papier donc quelque chose de réellement alléchant, d’autant que les auteurs choisis pour ce premier arc sont de tout premier ordre.

Au scénario, nous avons Jason Aaron qui va vite démontrer qu’il maîtrise la for…euh, je veux dire les personnages et l’univers de Star Wars. Dès les premières pages, on a l’impression de retrouver l’ambiance si particulière des films, si ce n’est que tout est sur papier cette fois.

Au dessin, nous assistons à une petite résurrection, avec un John Cassaday qui au cours de ces 6 épisodes va un peu retrouver le feu sacré, après des années …peu glorieuses pour lui. On se souvient encore de ses épisodes sur Uncanny Avengers qui avaient tant fait hurler…ici il retrouve l’inspiration et le niveau de ses meilleurs travaux.

Tout cela contribue à faire de ce premier arc un pari réussi malgré les risques. En effet, s’intercaler entre deux épisodes ciné n’était guère évident, puisque les principaux développements de l’épisode V et VI ne peuvent être abordés et dans le même temps, il faut éviter l’effet remplissage…

Aaron se sort pour l’instant assez bien de ce numéro d’équilibriste et prend même le risque d’amener quelques révélations bien senties.

Verdict : à lire.

MARVEL OMNIBUS : ATLANTIS ATTAQUE

ATLANTISDate de sortie : 7 Octobre 2015

Prix :66,00 EUR/552 pages

Scénario :Steve Englehart, David Michelinie, Gerry Conway, Roy Thomas,

Dessin :  Ron Lim, Paul Smith, Rob Liefeld, Mark Bagley, John Byrne, Al Milgrom, divers

Épisodes :  Surfer Annual 2 ; Iron Man Annual 10 ; Avengers West Coast 56, Annual 4 ; Marvel Comics Presents 26 ; Uncanny X-Men Annual 13 ; Amazing Spider-Man Annual 23 ; Punisher Annual 2 ; Spectacular Spider-Man Annual 9 ; Daredevil Annual 5 ; Avengers Annual 18 ; New Mutants 76, Annual 5 ; X-Factor Annual 4 ; Web of Spider-Man Annual 5 ; Thor Annual 14 ; Fantastic Four Annual 22, inédits)

Sollicitation : Découvrez une gigantesque saga ! Le grand prêtre des Déviants, Ghaur, revient sur Terre et forge une alliance avec la redoutable Llyra. Tous deux veulent reconstituer la Couronne du Serpent et ramener le dieu Set dans le monde des vivants. Pour y parvenir, plusieurs sacrifices sont nécessaires ainsi que la destruction de la cité d’Atlantis ! Mais de nombreux héros s’unissent pour contrecarrer leur plan.

Avis : un omnibus au rabais avec à peine 552 pages pour 66€ (à comparer avec l’autre omnibus qui sort cette semaine et qui fait bien péter le score avec plus de 800 pages est vraiment à la hauteur de son titre), tout cela pour réunir en un tome un crossover tellement important qu’il fut oublié à peine publié…

Verdict : à éviter.

MARVEL CLASSIC : AVENGERS – L’INTÉGRALE 1966 (NOUVELLE ÉDITION)

AVENGERS - L'INTÉGRALE 1966Date de sortie : 7 Octobre 2015

Prix :29,95 EUR/260 pages

Scénario : Stan Lee,

Dessin : Roy Thomas, Don Heck

Épisodes :Avengers (1963) 24-35, publiés précédemment dans les revues VENGEUR 17 & 18, L’INATTENDU 6, SUBMARINER 1 à 4

Sollicitation : Troisième INTÉGRALE mettant en scène les plus grand héros de la Terre : les Avengers ! L’équipe affronte notamment le Docteur Fatalis et voit Hank Pym prendre le nom de Goliath. Douze épisodes réalisés par des auteurs légendaires.

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. Comme d’habitude, avec ces rééditions, n’oubliez pas que Panini ne change en rien la traduction…donc si la première était catastrophique, c’est toujours la même qui est présentée ici.

Verdict : pour ceux qui suivent.

MARVEL DELUXE : DEADPOOL 2 – VAGUE DE MUTILATION

DEADPOOL 2 – VAGUE DE MUTILATIONDate de sortie : 7 Octobre 2015

Prix :29,00 EUR/304 pages

Scénario :Daniel Way,

Dessin : Paco Medina, Shawn Crystal, Carlo Barberi

Épisodes : Deadpool (2008) 10-22, publiés précédemment dans l’album MARVEL MONSTER : DARK REIGN 2 et les revues DEADPOOL (V2) 1 à 5

Sollicitation :  Bullseye, qui porte désormais le costume d’Hawkeye, est appelé par Norman Osborn pour abattre Deadpool. Mais la carrière du mercenaire provocateur n’est pas prête de s’arrêter ! Il va jouer les pirates, faire ses débuts au sein des X-Men puis rencontrer Spider-Man et Hit-Monkey.

Avis : si à l’époque le relaunch de Daniel Way sur Deadpool ne m’avait guère emporté, je dois bien dire que j’ai adoré ces épisodes et notamment la rencontre Deadpool/Bullseye, dans le contexte de Dark Reign.

Je ne suis pas du genre qui rigole facilement à  la lecture de comics, mais c’est sans doute l’une des rares fois où je me suis tellement marré que j’ai failli me pisser dessus. Way profite de cette rencontre pour tout pousser jusqu’à l’absurde.

Étant donné que ces deux personnages se connaissent depuis longtemps mais ont des caractères assez différents, tout en partageant un certain goût pour le massacre, nous assistons ici à un bain de sang tragi-comique complètement déjanté.

Et je suis le seul à ne pas plaisanter ici ! sérieusement, mettez une paire de couche renforcée avant de lire ces épisodes, cela vous évitera des accidents…

Verdict : à lire. après une dure journée.

MARVEL ABSOLUTE : INFINITY

INFINITYDate de sortie : 7 Octobre 2015

Prix :75,00 EUR/632 pages

Scénario :Jonathan Hickman,

Dessin : Jim Cheung, Jerome Opeña, Dustin Weaver, Stefano Caselli, Leinil Francis Yu, Mike Deodato Jr, divers

Épisodes :Infinity 1-6 ; Avengers (2013) 14-23 ; New Avengers (2013) 7-12 ; Infinity: Against the Tide 1-2, publiés précédemment dans les revues INFINITY 1 à 6, AVENGERS (V4) 6 à 14 ainsi que dans les albums MARVEL NOW! : INFINITY, AVENGERS 3, 4 & NEW AVENGERS 2

Sollicitation :  Les Avengers affrontent les Bâtisseurs aux confins de l’espace ! Profitant de l’absence des héros, Thanos et ses armées décident d’attaquer la Terre. Mais que recherche exactement le titan fou ? Pendant ce temps, l’équipe secrète des Illuminati fait face à un mystérieux phénomène nommé « incursion ».

Avis : quelques mois après la sortie en 3 tomes de la saga Infinity et des épisodes liés dans Avengers et New Avengers, Panini réédite l’ensemble en ajoutant deux épisodes Infinity: Against the Tide.

Sur le fond, la relecture de ce crossover m’a personnellement fait du bien. Si mon avis sur l’ensemble de la prestation d’Hickman sur les titres Avengers reste très mitigée (trop long, trop verbeux, et une série Avengers clairement en deçà de New Avengers), il faut bien avouer qu’il livre avec Infinity quelque chose de remarquablement efficace.

De fait j’ai pris beaucoup de plaisir à relire l’ensemble. Avoir les 3 tomes ensemble m’a bien montré que oui, on peut suivre chaque partie séparément même s’il vaut mieux tout avoir. Donc sur le fond, pas de souci, on a là une bonne saga cosmique bien rythmée, dont le seul défaut est sans doute le manque de développement pour les personnages.

C’est le reproche principal contre ce run sur le titre Avengers, New Avengers étant au contraire basé uniquement sur l’évolution des personnages. De manière générale, l’intrigue prend ici le dessus complètement sur les personnages qui sont réduits à leur fonction en tant que  membres de l’équipe.

Sur la forme, si l’on peut apprécier de voir l’ensemble réuni en un seul tome, on peut s’interroger sur l’intérêt de la chose. Les épisodes Infinity: Against the Tide ne contribuent nullement à l’intrigue (juste le Surfer très bien dessiné qui dégomme du bâtisseur…) et sont de fait complètement dispensables.

En vous procurant les 3 tomes sortis il y a quelques mois, vous aurez les épisodes signés Hickman…pour beaucoup moins cher !

Verdict : oui pour l’histoire, non pour le prix.

MARVEL OMNIBUS : X-MEN – ROAD TO ONSLAUGHT 1

X-MEN - ROAD TO ONSLAUGHT 1Date de sortie : 7 Octobre 2015

Prix :66,00 EUR/816 pages

Scénario :Scott Lobdell, Fabian Nicieza,

Dessin : Bryan Hitch, Joe Madureira, Paul Smith, Andy Kubert, Tom Grummett, Alan Davis, Gary Frank, divers

Épisodes :X-Men Prime 1 ; Uncanny X-Men (1963) 322-328, Annual 95 1(I) ; X-Men (1991) 42-49, Annual 95 1(I-II) ; X-Men Unlimited (1993) 8-9 ; X-Men: Clan Destine 1-2 ; Sabretooth Special (1995) 1, publiés précédemment dans les revues X-MEN HORS SÉRIE (V1) 1, SPECIAL STRANGE 114 & 115, X-MEN 25, X-MEN SAGA 26 (chez Semic), X-MEN (V1) 1, 2, 4 à 6, X-MEN EXTRA 1 à 4, MARVEL 1, X-MEN SAGA 1 & 2 (ou 100% MARVEL : X-MEN/CLANDESTINE), X-FACTOR 48, dont un inédit)

Sollicitation :  Après l’Ère d’Apocalypse, une grande menace plane sur les X-Men : Onslaught, un puissant adversaire qui a plongé le Fléau dans le coma. Mais avant de découvrir qui est réellement cet ennemi, les mutants doivent affronter un groupe de super-vilains dirigé par Marrow ainsi qu’Holocaust, le fils d’Apocalypse.

Avis : c’est donc un énorme monstre qui sort cette semaine avec le premier (apparemment) omnibus consacré au prélude d’Onslaught, à savoir tous les épisodes des X-Men qui précédent ce gigantesque, et interminable crossover, qui marqua le milieu des années 90.

Et encore une fois, il faut saluer le boulot d’auteurs comme Scott Lobdell et Fabien Nicieza qui parviennent à tirer le meilleur de ce qui reste au final un bon gros boulot de commande. Si l’on se replace dans le contexte des années 90, on comprend mieux mon commentaire.

A ce moment, les X-Men dominent outrageusement une industrie qui vient de rentrer en crise profonde dans le courant de l’année 93/94. Or l’année 94 marque aussi le lancement …de l’ère d’Apocalypse qui fut un succès commercial pratiquement sans précédent.

AoA n’était lui-même que le dernier successeur d’une série de crossovers qui ne cessait d’agiter la franchise de manière régulière chaque année. Donc en clair, en 1995, alors que la crise des comics ne cesse de s’approfondir, hors de question pour Marvel de se priver d’un nouveau crossover X-Men.

Sauf que cette fois, il faut faire plus gros…et si possible faire du ménage en passant, à savoir dégager les titres qui ne vendent pas d’une part et envoyer dans une autre dimension ceux que l’on voudrait bien relancer..

Mais comment faire plus gros qu’AoA, qui avait entraîné tous les titres X-Men avec lui de manière logique ? Encore une fois, les auteurs vont faire de Charles Xavier le pilier de leur intrigue. Alors que AoA montrait le monde sans Xavier, Onslaught représente l’autre face de cette histoire : un monde avec Xavier…mais qui basculerait du côté obscur. De manière évidente, l’espoir n’est guère à l’ordre du jour quelque soit le monde où évoluent les mutants!

La ressortie de ces épisodes est plutôt une bonne nouvelle, car cela pourrait signifier la réédition prochaine du crossover en lui même. Oh, le truc était loin d’être parfait, bien trop long, avec un milliard de ties ins, mais il a marqué une époque et profondément marqué l’univers Marvel de l’époque.

C’est aussi le vrai dernier crossover X-Men digne de ce nom. Marvel calmera les choses par la suite, avec le plus simple et accessible Tolerance Zero l’année suivante. Par la suite, les crossovers X-Men se feront toujours plus discrets dans la seconde moitié des années 90, toujours moins ambitieux…et toujours moins bons : the search for Xavier ? les Douze ? …si bien qu’au début des années 2000, les crossovers X disparaissent purement et simplement.

Il faudra attendre Messiah Complex en 2007 et le début de la trilogie Messiah pour voir revenir cette vieille tradition…sans qu’elle ait pourtant retrouvé le rôle moteur du passé. Ainsi on cherche encore les conséquences d’un truc comme Battle of The Atom… Au moment de leur heure de gloire, ces crossovers étaient vraiment des évènements exceptionnels qui bousculaient réellement les titres en profondeur (enfin plus ou moins), mais on se souvient que leur fréquence irritait nombre d’auteurs qui devaient interrompre tous leurs plans en cours de route pour caler le prochain gros trucs à peu près tous les 6 mois (on peut dire qu’ils avaient la vie facile par rapport aux auteurs des Avengers de maintenant …).

Aujourd’hui, nous avons l’inverse, peu de crossovers dans la franchise X…et quand on en a, ils sont pauvres  en termes de  conséquences…

Verdict : à lire

MARVEL DELUXE : THANOS IMPERATIVE

THANOS IMPERATIVEDate de sortie : 7 Octobre 2015

Prix :18,00 EUR/200 pages

Scénario :Dan Abnett, Andy Lanning,

Dessin : Brad Walker, Miguel Sepulveda

Épisodes :The Thanos Imperative 1-6 ; Devastation 1 ; Ignition 1, publiés précédemment dans les revues MARVEL UNIVERSE (V2) 1 & 2)

Sollicitation :  Après War of Kings et Realm of Kings, Thanos est de retour dans une grande saga cosmique ! Les Gardiens de la Galaxie et Nova se mesurent à lui et s’efforcent de refermer une déchirure spatio-temporelle nommée la Faille. Mais de l’autre côté, dans la réalité du Cancerverse, la mort elle-même semble avoir disparue…

Avis : avec ce tome, c’est toute une ère, la meilleure, du cosmique Marvélien qui s’achève. Oh, je sais bien que par la suite Dan Abnett et Andy Lanning ont produits des mini séries autour de l’équipe des Annihilators (qui devraient d’ailleurs également sortir en deluxe dans quelques mois), mais Thanos Imperative reste un point d’arrivée pour cette équipe créative.

Tout d’abord, parce que cette mini marque la conclusion d’un certain nombre d’intrigues lancées par l’équipe créative presque depuis le début de leur run sur la partie cosmique de l’univers Marvel et notamment leur prestation sur Gardians of the Galaxy.

Ensuite, parce que Marvel a profité de cet event pour mettre un terme aux deux séries régulières consacrées aux GoG et à Nova, qu’ils écrivaient en parallèle et qui avaient jusque là survécu à tous les events.

Alors qu’aujourd’hui Marvel accorde son titre à tous les personnages de l’équipe, à l’époque les deux seules séries, malgré leur qualité bien supérieure à la production actuelle, ne trouvaient guère preneur.

Enfin, parce qu’Annihilators marquait la tentative de rapprocher toute cette partie de l’univers Marvel des évènements sur Terre et notamment des titres Avengers, alors que jusque là, tout ce petit monde était resté dans son coin.

C’est donc bien la fin d’un cycle qui est présenté ici, qui a marqué les lecteurs à tel point qu’il a clairement servi de base au film consacré aux GoG. Reste sur le fond, que l’on sentait bien un relatif épuisement créatif des deux auteurs sur la franchise, mais on ne peut guère le leur reprocher.

En effet, à la demande de Marvel, et pour tenter de sauver les ventes, les deux auteurs auront passer leur temps sous pression à lancer event sur event. On peut comprendre qu’ils commençaient un peu à tirer la langue, en particulier après Realm of Kings où ils avaient multiplié les mini séries.  

Verdict : à lire.

URBAN COMICS

JUSTICE LEAGUE SAGA # 24

justice-league-saga-24-270x415Date de sortie : 9 Octobre 2015

Prix : 5.6€

Épisodes :  JUSTICE LEAGUE #37, JUSTICE LEAGUE UNITED #7, FLASH #37, GREEN ARROW #36, JUSTICE LEAGUE DARK #36, et WONDER WOMAN #37.

Sollicitation : DISSENSION AU SEIN DE LA LIGUE : L’ORIGINE DU VIRUS AMAZO SÈME LE TROUBLE DANS LES RANGS, PAR GEOFF JOHNS ET JASON FABOK ! La saga d’Infinitus se poursuit par Jeff LEMIRE et Neil EDWARDS ! Séparée de Zatanna, la Ligue des Ténèbres retrouve Felix Faust, par J. M. DeMATTEIS et Andres GUINALDO ! Le Flash du Futur continue de s’immiscer dans la vie du véritable Barry Allen, par Robert VENDITTI, Van JENSEN et Brett BOOTH ! Felicity Smoak rejoint les alliés de Green Arrow, par Andrew KREISBERG, Ben SOKOLOWSKI et Daniel SAMPERE ! Et le commandement de Wonder Woman est contesté lorsque l’Île du Paradis est attaquée par des créatures mythologiques, par Meredith et David FINCH !

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie.

Verdict : pour ceux qui suivent.

SUPERMAN SAGA # 22

superman-saga-22-270x414Date de sortie : 9 Octobre 2015

Prix : 5.6€/

Épisodes :  SUPERMAN #39, ACTION COMICS #40, BATMAN/SUPERMAN #19, SUPERMAN/WONDER WOMAN #16 et SUPERGIRL #39.

Sollicitation : FOCUS SUR L’AMITIÉ ENTRE SUPERMAN ET JIMMY OLSEN, PAR GEOFF JOHNS ET JOHN ROMITA JR. !

Supergirl doit choisir entre son ancien ami et ses nouveaux alliés du Creuset, par Kate PERKINS, Mike JOHNSON et Emanuela LUPACCHINO ! Superman face à Bizarro par Greg PAK et Aaron KUDER ! Mission à Kandor pour Batman, Superman et Supergirl, par Greg PAK et Ardian SYAF ! Et Superman et Wonder Woman affrontent Circé par Peter TOMASI, Ed BENES et Doug MAHNKE !

Avis : un avis rapide, pour parler de l’épisode spécial Bizarro présenté dans Action Comics, qui est une franche réussite. Faire un épisode avec ce personnage n’est jamais évident, car à peu près tout et n’importe quoi a déjà été fait avec lui et que c’est très vite répétitif.

Mais Pak et surtout Kuder au dessin, livrent une prestation sans faute, en raison du ton choisi, à savoir assumer le ridicule du personnage et faire quelque chose de vraiment poilant.

Le résultat est réellement désopilant et ne fait que confirmer que ces deux auteurs sont vraiment à leur place sur Superman.

Verdict : à …lire.

THE ACTIVITY TOME 2

ACTIVITYDate de sortie : 9 Octobre 2015

Prix : 15€/

Scénario : Nathan Edmonson

Dessin :  Mitch GERADS

Épisodes :  The Activity vol.1 #6-12

Sollicitation : Les temps changent, et avec l’évolution brutale des moyens de communication, les conflits internationaux prennent une toute autre ampleur. Les États- Unis comptent aujourd’hui dans leurs rangs une force spéciale parfaitement adaptée à cette nouvelle donne : l’Intelligence Support Activity. Les agents qui la composent ont pour objectifs d’assister, rectifier, et effacer au besoin toutes traces des missions que leurs collègues de la NSA, du FBI et de la CIA n’auraient pas menées à bien.

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. A peine quelques semaines après la sortie du tome 1, on voit qu’Urban fait le nécessaire pour maintenir l’intérêt en proposant très vite la suite.

Verdict :  pour ceux qui ont aime le tome 1.

ROCKET GIRL TOME 1

ROCKET GIRLDate de sortie : 9 Octobre 2015

Prix :10€/120 pages

Scénario :  Brandon MONTCLARE

Dessin : Amy Reeder

Épisodes : Rocket Girl #1 – #5

Sollicitation : 2013, le futur. Les forces de protection civile ne sont désormais plus aux mains des adultes mais se composent exclusivement d’agents de police adolescents. Dayoung Johansson est l’un d’entre eux. Chargée d’enquêter sur la toute-puissante firme Quintum Mechanics, Dayoung est renvoyée dans les années 1980 afin de trouver l’origine de la domination économique et financière de l’entreprise. Une enquête dont les révélations pourraient bien remettre en cause l’existence même de futur dont elle issue…

Avis : pas vraiment d’avis. Je me souviens avoir lu le premier épisode lors de la sortie. Le résultat était sympathique notamment la partie graphique assurée par Amy Reeder qui était réellement réussie.

Le reste n’était guère extraordinaire et j’ai pu voir des critiques pas franchement engageantes sur le scénario de la série. Le premier tome publié par Urban est présenté à à peine 10€, donc c’est une bonne raison de le tester, d’autant que le pitch est assez intéressant.

Verdict : à tester.

INJUSTICE TOME 4

INJUSTICEDate de sortie : 9 Octobre 2015

Prix : 17.5€/

Scénario : Tom Taylor

Dessin :  

Épisodes :  INJUSTICE: GODS AMONG US – Year Two vol.2 (#7-12 + Annual #1

Sollicitation : Depuis la disparition de Batman, la poigne de fer de Superman ne cesse de se resserrer sur une Terre en perdition, désarmée de ses plus vaillants justiciers. Pour autant, certains, comme Black Canary, tiennent encore le coup face aux partisans du régime. Guy Gardner, de son côté, s’envole pour Oa dans le but d’en apprendre d’avantage sur les projets des Gardiens de l’Univers. L’invasion est imminente…

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie.

Verdict : pour ceux qui suivent.

BATMAN : NO MAN’S LAND TOME 6

batman-no-mans-land-tome-6-270x417Date de sortie : 9 Octobre 2015

Prix : 28€/352 pages

Scénario :

Dessin :

Épisodes : No Man’s Land #0, Nightwing #38-39, Catwoman #76-77, Robin #73, Azrael #60-61, Batman #573-574, Detective Comics #740-741, Legends of the Dark Knight #126, Shadow of the Bat #94

Sollicitation : L’identité du « généreux » bienfaiteur qui a décidé d’utiliser ses ressources et ses alliés afin de reconstruire Gotham a enfin été dévoilée : et c’est désormais un souci supplémentaire pour Batman et ses alliés. Face à eux, le Joker élabore un plan d’attaque machiavélique destiné à faire du réveillon de Noël le dernier que connaîtra la cité maudite. Une douce nuit qui va s’avérer des plus sanglante…

Avis : NML s’achève enfin !!! dès le tome 5 on sentait bien que les auteurs mettaient en place les différentes pièces devant intervenir dans le dénouement de ce qui reste le crossover le plus long qu’ait connu la franchise Batman.

A ce titre, il est assez amusant de constater qu’à notre époque d’event et de crossover permanent, on reste encore loin de la folie des années 90 avec ces crossovers étendus sur toute une année et des dizaines de titres, minis et épisodes spéciaux…dont la plupart étaient tout à fait dispensables.

Et ça du dispensable, on en aura eu, en particulier dans les tomes 3 et 4, qui n’apportaient presque rien à l’intrigue générale de NML. Mais bon, le tome 5 a commencé à rectifier le tir avec notamment en dernière page la révélation de l’identité du généreux donateur prêt à investir pour permettre la reconstruction de Gotham…

Un individu bien connu des lecteurs du DC Verse…et qui n’est pas vraiment un gentil. Ce tome 6 est donc attendu pour voir le combat de Batman pour sauver sa ville…alors que dans le même temps, le Joker va mener une dernière attaque lourde de conséquences dans un épisode superbe écrit par Greg Rucka.

Verdict : à lire.

A propos Sam 1984 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

12 Comments

  1. Parce que j’attends ces albums, on devrait également retrouver mercredi la suite de Lord Baltimore chez Delcourt avec le tome 4 ainsi que les tomes 2 de Bedlam et Great Pacific chez les Humanos.

    • Je n’ai pas cité ces titres, parce que Lord Baltimore est repoussé à la semaine prochaine et les titres Humanos au 21 prochain octobre.

  2. Bon même si je l’ai en kiosque je vais quand même prendre THANOS IMPERATIVE car sinon ça va faire un trou dans ma collection cosmique deluxe…

  3. monsieur Sam bonjour,
    d’abord merci pour ces belles chroniques hebdo !!

    petite question de contenu sur le coffret infinity, j’ai bien compris que ça incluait :
    – les 6 tomes infinity regroupé en 1 gros tome paru y a pas longtemps,
    – le tome 2 de new avengers
    – par contre pour les avengers, c’est le 3 ET 4 ? le 3 concerne le prelude à infinity c’est ça ?
    parce que pour le coup s’il y a les 2, ça vaut presque le coup niveau tarif (enfin il y a une moins grosse marge on va dire)

    Autre question de détail : j’ai vu qu’il y avait un ordre de lecture recommandé à la sortie de l’event infinity, est-ce qu’ils en ont profité pour tout ranger bien comme il faut dans le gros volume ? ou c’est brique par brique et on se démm-brouille ?

    ça doit être mon 1er comment (désol pour le roman), n’empêche que je lis tes guides VF (et depuis peu VO aussi) avec assiduité !!
    longue vie à Comixity !

    • Bonjour,
      Tu peux m’appeler Sam tout court, point de chichi en ce lieu…
      Pour les Avengers, tu as raison, je n’avais pas fait attention, cela regroupe aussi les épisodes prelude…sauf que très sincèrement, tu ne rates pas grande chose en ne les lisant pas et surtout…ce sont sans doute les pires épisodes d’Hickman sur le titre et de loin. Du blabla chiant sur 4/5 épisodes avant que la vraie fête ne commence.

      Tu peux lire les différents segments liés à INfinity de manière isolée, sans grand problème. C’est mieux selon l’ordre de lecture proposé. Mais Hickman a conçu le machin pour que l’on puisse se contenter de lire un seul titre.

      Par contre, je ne sais pas du tout comment c’est regroupé dans ce tome. Je les ai vu en librairie mais ils sont sous plastique…en toute logique c’est selon l’ordre de lecture …mais avec Panini ont est à l’abris de rien.

      • Je l’ai acheté hier et voici le sommaire indiqué dans l’absolute:
        – Infinity 1 à 6
        – Infinity: face à la vague 1 & 2
        – Avengers 14 à 17
        – Avengers 18 à 23
        – New Avengers 7 à 12

  4. merci Sam-tout-court alors !
    ok je comprends donc que c’est tout à fait dispensable.
    en fait je dois quasi tout avoir en version kiosque, mais je voulais une belle édition (pigeon inside…)
    au final je me dis que je vais garder mes 6 infinity (puisque pas pollué par d’autres séries), et ptet prendre les 2 tomes Av. + New Av. pour avoir le tout ;
    ça me fera faire de belles économies vu tout ce qui sort et que je peux déjà pas acheter ! :p
    pis je me dis qu’un gros bouzin de 600 pages, c’est tout sauf pratique à lire.
    thx pour les éclaircissements et à plus en podcast ! 🙂

Répondre à Ronan Lenoir Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.