Guide de lecture Comics VF : semaine du 13 Octobre 2015

Intro : oui, vous avez bien vu et il est inutile de fuir ou d’appeler votre môman en pleurant, vous ne pouvez y échapper…voici la liste de tout ce qui sort cette semaine en VF !!!! tadada !!!  Faites vos adieux à vos proches, à votre argent et à la lumière du soleil car nous allons tous passer un sacré bout de temps enfermés à lire…

De la sous merde imbuvable au chef d’oeuvre immanquable, nous avons de tout cette semaine, du super-slip, du Mignola, du Ellis, du Moore et encore du Moore,  du Waid, du Remender, du JMS…de tout, il y a de tout !!!

DELCOURT COMICS

LORD BALTIMORE TOME 4 – OSSUAIRE SACRE

lord-baltimore-04-ossuaire-sacreDate de sortie : 14  Octobre 2015

Prix : 15.95€/128 pages

Scénario : Mike Mignola & Christopher Golden

Dessin : Ben Stenbeck

Sollicitation : Le plus grand chasseur de monstres part en guerre contre un maître vampire qui veut ressusciter un dieu démoniaque, et contre une sorcière malfaisante qui s’allie à un clan de morts-vivants. Quant à sa mortelle Némésis. Après une longue traque, Lord Baltimore affronte enfin l’abomination qui a détruit sa vie, dans une confrontation finale qui risque bien de détruire Londres !

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie.

Verdict : pour ceux qui ont aimé les tomes précédents.

Golgoth, le dernier empereur 01

golgoth-le-dernier-empereur-01Date de sortie : 14 octobre 2015

Prix :  18.95€/224 pages

Scénario : Mark Waid

Dessin : Barry Kitson

Sollicitation : Golgoth a gagné la guerre. Dans un monde déchiré par les combats qu’il livrait contre les super-héros, la téléportation a été un atout déterminant dans sa victoire. Plaçant aux différents ministères de sa dictature ses proches les plus fidèles, Golgoth fait régner sur le monde une tyrannie implacable qui écrase les dernières poches de résistance. Le monde libre n’est plus qu’un lointain souvenir.

Avis : voilà une série dont l’histoire en elle même est riche en rebondissements ! lancée au début des années 2000 au sein du label Gorilla, le titre a plongé en même temps que la compagnie.

Pour ceux qui s’en souviennent, Gorilla était une maison d’édition qui réunissait quelques auteurs célèbres, Waid, Kitson, Busiek, Perez, Immonen, et quelques autres,  dont la vie fut passablement courte…Lancée alors que la crise des comics était à son paroxysme, à un moment où l’on se demandait même si l’industrie finirait l’année…la boîte fut très vite à court de cash et du mettre la clé sous la porte.

Waid et Kitson finirent par la suite le titre chez DC…et ce fut tout pendant un bon moment, jusqu’en 2013 ou 2014, où Waid a pu récupérer les droits et relancer le titre. Et voilà que Delcourt débarque dans l’équation et nous propose cette série alléchante en VF.

Alléchante, car le pitch est clairement du pur Waid avec de toute évidence, une réflexion sur le pouvoir sous couvert de super capes, alors que dans ce monde…les vilains ont gagné et dominent la planète. Bien entendu, on a nous déjà fait le coup avec des titres comme Wanted.

Mais ici, on est loin de la vulgarité et le trash gratuit de Mark Millar, on a là un scénariste confirmé qui sait proposer des histoires finement réfléchies. Donc de toute évidence, une lecture à ne pas manquer cette semaine.

Verdict : à lire

Rachel Rising 04. Tombes hivernales

rachel-rising-04-tombes-hivernalesDate de sortie : 14 octobre 2015

Prix : 14.5€/128 pages

Scénario : Terry Moore

Dessin : Terry Moore

Sollicitation : Rachel et Jet sont possédées par des esprits du XVIIe siècle qui tentent d’empêcher la mère des sorcières de détruire la petite ville de Manson. Zoé est une tueuse en série de dix ans, sous la protection d’un prêtre lui-même possédé, qui lui offre un couteau infâme surnommé Jack. Petit à petit, les chemins de ces jeunes femmes les emmènent vers une alliance improbable et une confrontation violente.

Avis : nouveau tome de la série très très étrange et passablement malsaine de Terry Moore qui va ici rebondir sur les dernières pages passablement ahurissantes du dernier tome…La mort est au programme et elle était assez inattendue.

Dans le même temps, la lutte contre Lillith va s’intensifier et va connaître un sacré tournant, notamment grâce à des révélations sur le passé de certains personnages. Comme on le voit, après une longue mise en place assez longue et lente,le récit commence véritablement à s’emballer.

Et ce n’est pas fini, car Moore s’est gardé quelques bonnes surprises sous le coude..des trucs bien sanglants…et quelqu’uns…en fait assez charmants…Nous avons là un titre de toute évidence, à l’ambiance unique et inimitable qui mérite l’attention des lecteurs. Et puis c’est du Terry Moore…rien que ça est suffisant…

Verdict : à lire.

BPRD Origines volume 1

bprd-origines-volume-1Date de sortie : 14 octobre 2015

Prix : 29.95€/320 pages

Scénario : Mike Mignola & Joshua Dysart

Dessin : Gabriel BA, Fabio Moon et Paul Azaceta

Sollicitation : Après la Seconde Guerre mondiale, le Pr. Trevor Buttenholm, détective de l’occulte et tuteur de Hellboy, fonde le Bureau de Recherches et de Défense sur le Paranormal pour enquêter sur les conséquences des projets de guerre de l’Axe et d’éventuelles menaces soviétiques. Avec l’aide de soldats américains et de leurs alliés d’URSS, le professeur dévoile le mystère qui se cache derrière le Projet Vampir Sturm.

Avis : voici un titre de la mythologie Hellboy qui était attendu depuis un bon moment en VF. Alors que la partie Hell on Earth a tendance à sérieusement patiner (c’est du moins mon avis et je m’y tiendrais jusqu’à ce que ça commence vraiment à se bouger l’arrière train), revenir aux débuts du bureau a quelque chose de réellement excitant.

Tout ici est à découvrir alors qu’Hellboy est encore dans ses couches et que les dirigeants du nouveau BPRD ne savent pas encore où ils mettent les pieds. Et puis quand je vois l’équipe créative, cela donne clairement envie de saliver.  J’attends donc personnellement beaucoup de ce tome…et peut être quelques nouveaux mystères autour de la fondation du bureau…

En tout cas j’espère que Delcourt va un peu accélérer la cadence de publication des séries BPRD en VF, car il y a du matos en réserve !!!

Verdict : à lire.

PANINI COMICS

MARVEL NOW! : ALL-NEW X-MEN 5 – DÉMÉNAGEMENT

ALL-NEW X-MEN 5 – DÉMÉNAGEMENTDate de sortie : 14 octobre 2015

Prix :  14,95/ 136 pages

Épisodes : All-New X-Men 18-21 ; X-Men Gold 1, publiés précédemment dans les revues X-MEN (V4) 11 à 14)

Scénario :Brian Michael Bendis, Chris Claremont

Dessin : Stuart Immonen, Brandon Peterson, Mahmud Asrar, Brent Anderson, Bob McLeod

Sollicitation :  Les X-Men face aux conséquences de La Bataille de l’Atome ! Désormais, Kitty Pryde et les premiers X-Men n’ont plus confiance en l’École d’Enseignement Supérieur Jean Grey dirigée par Wolverine. X-23 va alors les rejoindre et faire équipe avec Marvel Girl. Et de talentueux auteurs célèbrent le 50ème anniversaire des X-Men.

Avis : pourquoiiiiiiiiiiii ?????pourquoi ???????? ohhhh mes chers mutants, mais que vous a fait ce monstre !!!! autrefois si fiers, vous voilà réduits à …à quoi justement !!! avec ce qui est sans doute le pire arc de toute la série All New X-Men (bien que l’arc dans le monde Ultimate et les derniers épisodes de la série lui disputent assidûment cette couronne…ou alors …mmm on sent qu’on a un run de merde quand les candidats au Top 5 du pire sont aussi nombreux …).

Bendis tente d’exploiter ici les “conséquences” de Battle of the Atom en jouant aux chaises musicales mais surtout en se concentrant sur “ses” mutants et en laissant tomber en jachère l’école Jean Grey qui de fait n’apparaît plus vraiment dans ses titres par la suite…du moins elle ne joue plus aucun rôle central.

Comme de toute évidence, Bendis n’a plus d’idées, il nous ressort les bons extrémistes religieux interchangeables et sans charisme qui ont remporté chaque année depuis 10 ans le tire de pires nouveaux ennemis des X-Men (oui, peu de nouveaux vilains ont été crée aussi…) : les purificateurs !!! ahhh mais quelle bonne idée de ramener ces ennemis qui ne manquaient à personne !!!

Bien évidemment on a droit aux bons vieux sermons bien chiants qui s’étendent sur des pages et des pages et ne servent à rien…mais aussi au retour de X-23 dans les titres mutants après des années dans les titres Avengers…tout cela pour bien se faire massacrer !!! ouaissss !!! du massacre de caractérisation, ça aussi il y avait longtemps avec Bendis !!!

Alors que le personnage avait si bien développé par Marjorie Liu dans sa série, Bendis décide qu’il n’en a rien à foutre de ce qu’ont fait les autres avant lui et présente le personnage de manière complètement différente.

Bien évidemment, très vite elle se voit réduite au rôle de celle qui fait les yeux doux aux mâles de l’équipe (Cyclope, puis 3 secondes après son départ, Angel), parce que c’est totalement logique qu’une jeune femme émotionnellement traumatisée et relativement renfermée se jette sur les premiers garçons venus…

Mon avis sur ces épisodes est simple : un arc faible, ennuyeux, mal écrit, piètrement illustré (le pauvre Brandon Peterson a bien baissé) avec des personnages dont la caractérisation est massacrée.

Verdict : A FUIR !!!!

100% MARVEL : DAREDEVIL 3 – ÉPIÉS DE TOUTE PART

DAREDEVIL 3 – ÉPIÉS DE TOUTE PARTDate de sortie : 14 octobre 2015

Prix : 14,95 EUR/128 pages

Épisodes : Daredevil (2014) 11-15, inédits

Scénario :Mark Waid,

Dessin :Chris Samnee

Sollicitation :Daredevil poursuit ses aventures à San Francisco et croise la route d’un second Homme sans Peur : le Cascadeur ! Pendant ce temps, le Hibou met ses sombres projets à exécution et un ancien adversaire de Matt Murdock fait son grand retour. Mais Daredevil doit aussi affronter ses propres démons et faire le bilan de sa carrière.

Avis : après bien des résistances, je dois dire que je commence à apprécier le run de Waid sur DD. Bien que le ton général continue de me poser question, on ne peut enlever au scénariste qu’il a une approche de Matt Murdock particulièrement maligne et bien gérée.

Je ne suis pas, cependant, encore complètement vendu à cette nouvelle approche, notamment en raison du style  graphique de Chris Samnee qui a tendance à me faire sortir du récit, car j’ai du mal à croire que je lis du DD.

De toute façon, nous arrivons bientôt à la conclusion de ce run et le prochain signé…Charles (bleuuurrgghh) Soule, mais dessiné par un Ron Garney  dans un style bien noir qui semble revenir aux canons graphiques sombres, plus adaptés à ce personnage…

Verdict : à lire.

HORS COLLECTION : LE MAGICIEN D’OZ 6 – LA CITÉ D’OZ

LE MAGICIEN D'OZ 6 - LA CITÉ D'OZDate de sortie : 14 octobre 2015

Prix : 14€/136 pages

Épisodes : The Emerald City of Oz 1-5, inédits

Scénario :Eric Shanower,

Dessin :Skottie Young

Sollicitation :Dorothée, son oncle Henry et sa tante Em doivent quitter leur domicile du Kansas mais où peuvent-ils aller ? Au pays d’Oz ! Le Magicien va alors leur faire visiter les lieux. Pour sa part, Ozma découvre que Nome et son armée veulent renverser le roi de la Cité d’Émeraude. Heureusement, l’Épouvantail a un plan pour empêcher la destruction du merveilleux royaume !

Avis : dernier tome de la série, puisque Skottie Young après bien des années sur la franchise a décidé de partiellement passer à autre chose et que apparemment Eric Shanower, n’a pas eu envie de continuer sans lui. Il faut dire que le style de Young est le principal attrait de ses adaptations.

Je dis que Young est en partie passé à autre chose, puisqu’il va lancer ..cette semaine même en VO son nouveau creator owned intitulé…”I hate FairyLand”…avec un personnage principal qui ressemble étrangement à une Dorothy qui serait devenue une psychopathe complètement allumée…

On peut donc se dire que toutes ces années au pays d’Oz ont donné une sérieuse envie à l’artiste de tout faire péter…et de faire quelque chose de bien moins mignon…

Verdict : à lire.

MARVEL ICONS : SPIDER-MAN PAR STRACZYNSKI/ROMITA JR/DEODATO JR 3

SPIDER-MAN PAR STRACZYNSKI ROMITA JR DEODATO JR 3Date de sortie : 14 octobre 2015

Prix : 36€/376 pages

Épisodes : Amazing Spider-Man (1963) 503-518, publiés précédemment dans la revue SPIDER-MAN (V2) 58, 60 à 72

Scénario :J. Michael Straczynski,

Dessin : John Romita Jr, Mike Deodato Jr, Mark Brooks

Sollicitation : Alors que Spider-Man tente de comprendre l’origine totémique de ses pouvoirs, Ezekiel fait son grand retour ! Spidey fait ensuite équipe avec le Docteur Strange pour affronter Dormammu. Mais le passé vient hanter Peter Parker avec la révélation d’un secret concernant Gwen Stacy. Une saga marquante qui réécrit l’histoire d’une façon inattendue.

Avis : ahhhhhh, nous arrivons enfin au tome tant attendu qui voit la réédition de cet arc digne d’un Eisner Award, qui marque aussi les premières oeuvres de Joe Quesada dans le registre ‘je vais arranger Spider-Man, vous allez voir ça”. Je parle bien entendu de l’arc Sins Past...ou le début de la XXX sur Amazing Spider-Man.

Jusque là, le run de JMS sur Spidey était plutôt un sans faute. Son histoire sur l’origine totémique des pouvoirs de Peter avait apporté une nouvelle source d’intrigues dans la série.  Sa maîtrise de la caractérisation du personnage  de Peter restait la meilleure que l’on ait lu depuis des lustres et il avait eu le bon goût ultime de ramener MJ dans la série et surtout de faire fonctionner ce mariage qui déplaisait tant aux pontes de Marvel.

Faire vivre un mariage dans les comics semble en effet être un défi impossible pour nombre d’auteurs et d’éditeurs, d’où la vague d’annulation d’unions nuptiales  de cette dernière décennie (sérieux qui est encore marié ? ah oui Luke et Jessica…et euhhhhhh, ben je crois que c’est tout…quoique Secret Wars n’est pas terminé..).

JMS avait magnifiquement surmonté l’obstacle en en faisant une force, en rendant ce mariage tout simplement fun à lire…Tout allait bien donc, jusqu’à Sins Past, où JMS décide de donner des enfants à Peter, issu de sa relation avec Gwen Stacy des années plus tôt.

L’idée de départ était assez bonne et assez classique en fait, avec les enfants enlevés par Osborn (qui aurait tué Gwen ensuite pour garder l’info secrète) et élevés dans la haine de Spidey…Tragique et classique…

Et puis Quesada s’en est mêlé et a décidé qu’il serait de bien meilleur goût que le premier amour de Peter, le symbole même de l’innocence du Silver Age ait couché elle même avec Osborn…Parce que vous voyez, baiser avec un psychopathe c’est vachement plus tolérable et acceptable que Spidey père de famille…Au moins, tout cela a été fait avec tact et respect…on en est pas encore au pacte avec le diable…hein ? HEINN ??????? oui je respire, je respire, je suis calme, je ne vais pas faire de bêtise…putain où mon flingue !!!! non lâchez moi, ma vengeance sera terrible !!!!

Verdict : à lire tout de même, même si on a envie de coincer Quesada dans un coin pour lui faire sa fête..

MARVEL NOW! : UNCANNY AVENGERS 4 – POUR VENGER LA TERRE

UNCANNY AVENGERS 4 - POUR VENGER LA TERREDate de sortie : 14 octobre 2015

Prix : 14,95 EUR/144 pages

Épisodes : Uncanny Avengers (2012) 18-22, publiés précédemment dans les revues UNCANNY AVENGERS (V2) 5 à 7

Scénario :Rick Remender,

Dessin :Daniel Acuña

Sollicitation : Bienvenue sur la Planète X, le nouveau monde des mutants ! La Guêpe est le dernier être humain encore en vie. Pourchassée par Magnéto et son équipe d’All-New X-Force, elle peut cependant compter sur l’aide de son mari Havok. Les Uncanny Avengers doivent coûte que coûte sauver la Terre…

Avis : réédition très attendue cette semaine avec la conclusion, ‘“enfin” dirons certains mais pas moi, du long arc opposant les Uncanny Avengers aux Jumeaux Apocalypse. Une conclusion qui met un terme à l’une des aventures les plus épiques de ces dernières années chez Marvel…et aussi une des plus ignorées, tant par les lecteurs que par le reste de l’univers Marvel.

Oh, l’ensemble a commercialement bien marché, mais on a pas réellement vu les évènements du titre repris ailleurs. Comprenons nous bien, je ne demandais pas à ce que tout cela soit repris en event ou crossover.  Que le dieu des comics nous en préserve. Mais je pense qu’il y a une marge assez épaisse entre “crossover avec un million de ties ins” et “hein Uncanny Avengers ? connais pas !”.

C’est d’autant plus dommage que pour achever sa longue intrigue, Remender s’était gardé au chaud un dernier twist bien salé qui a laissé des marques sur nombre de membres de l’équipe…en fait la plupart quand on y réfléchit. Voilà un titre qui pour une fois, a su montrer de l’ambition et a été à la hauteur de cette ambition…Il est dommage que Marvel n’ait pas suivi derrière.

Verdict : à posséder.

MARVEL DARK : VENOM – LA NAISSANCE DU MAL

VENOM - LA NAISSANCE DU MALDate de sortie : 14 octobre 2015

Prix :  14,95 EUR/120 pages

Épisodes : Venom: Dark Origin 1-5, publiés précédemment dans la revue SPIDER-MAN HORS SÉRIE (V1) 28

Scénario :Zeb Wells,

Dessin : Angel Medina

Sollicitation :Découvrez les origines du redouble Venom ! Tout commence par une rencontre improbable entre un journaliste aigri nommé Eddie Brock et un organisme venu d’une lointaine planète. Unis, ils vont devenir l’un des plus grands ennemis de Spider-Man !

Avis : pas vraiment d’avis, pour cette mini qui réinterprète les origines de Venom. Je suis surpris tout de même que Zeb Wells en ait tiré 5 numéros. Tout d’abord, parce que Amazing Spider-Man avait amené cela en beaucoup moins de temps et ensuite parce que Eddie Brock n’est pas franchement le personnage le plus intéressant du monde (je déteste Parker…parce quuuueeeeee!!!!) .

Je sens venir la mini avec beaucouuuuupppp de splah pages pour occuper de l’espace..et il fat bien dire que le style de Angel Medina s’y prête bien…Ensuite, reste à voir qui veut acheter 15€ un truc qui était présenté déjà en mini série complète pour 3 fois moins cher il n’y a pas si longtemps en kiosque…

Verdict : pour les fans de Venom…

100% MARVEL : X-MEN LEGACY 4 – CAR NOUS SOMMES LÉGION

X-MEN LEGACY 4 – CAR NOUS SOMMES LÉGIONDate de sortie : 14 octobre 2015

Prix : 14€/128 pages

Épisodes :  X-Men Legacy (2013) 19-24, inédits

Scénario : Simon Spurrier,

Dessin : Tan Eng Huat, Khoi Pham

Sollicitation :L’histoire de David Haller et ses alliés touche à sa fin. Une des personnalités de Légion veut anéantir une espèce extraterrestre mais la directrice du S.W.O.R.D., Abigail Brand, compte bien l’en empêcher. David doit alors affronter le monstre qui hante son esprit, même si ce dernier a les traits de son père, le professeur Charles Xavier.

Avis : conclusion de la série X-Men Legacy centré sur le fils de Xavier. Je n’ai personnellement pas lu la série pour cause d’horreur graphique et que mes yeux sont déjà en suffisamment mauvais état, mais je n’en ai entendu que du bien.

Ce n’est guère étonnant étant donné la qualité du travail de Simon Spurrier en général. Ahh, un jour, on lui donnera enfin un artiste qui ne massacrera pas ses scripts et alors je pense qu’il pourra vraiment se démarquer et avoir un vrai succès commercial.

Verdict : à lire

BEST OF FUSION COMICS : BUFFY CONTRE LES VAMPIRES, SAISON 8 – INTÉGRALE 1/2

BUFFY CONTRE LES VAMPIRES, SAISON 8 - INTÉGRALEDate de sortie : 14 octobre 2015

Prix : 36,00 EUR/488 pages

Épisodes : Buffy the Vampire Slayer Season 8 1-20, publiés précédemment dans les albums BEST OF FUSION COMICS : BUFFY CONTRE LES VAMPIRES, SAISON 8 1 à 4)

Scénario :Joss Whedon, Brian K. Vaughan, Drew Goddard, Jeph Loeb,

Dessin :Georges Jeanty, Cliff Richards,

Sollicitation :Après sept saisons de la série télévisée, la suite officielle de Buffy contre les Vampires se présente en comics ! Cette première intégrale vous propose de découvrir les aventures de la célèbre Tueuse et de ses amis après la destruction de Sunnydale. Un récit spectaculaire qui voit l’arrivée d’une nouvelle menace : le mystérieux Crépuscule.

Avis : de manière assez surprenante, Panini réédite la saison 8 de Buffy dans une nouvelle collection intégrale…Un choix étrange puisque l’éditeur n’arrête pas de nous dire que les titres liés au Buffyverse ne fonctionne pas commercialement, du moins les spin offs…et que cette saison 8 n’est pas franchement exceptionnelle…

Le fait est que des années après, la joie de voir arriver une suite à Buffy en comics et l’excitation à la  simple idée du potentiel de la chose se sont quelque peu érodées. De fait lors de cette saison 8, Whedon lui même a eu un peu de mal à contenir son enthousiasme pour cette nouvelle liberté (plus d’acteurs à gérer, plus du budget à ne pas exploser) et s’est quelque peu perdu en route.

En outre, je trouve que cette saison manque d’inventivité dans l’ensemble, car Whedon fait essentiellement appel à des éléments déjà installés de longue date dans la série. De fait, lui et ses scénaristes développeront plus de nouvelles idées et surtout de nouveaux défis pour les personnages dans les saison suivantes.

Il reste tout de même de bons passages, mais la saison dans son ensemble est assez moyenne, et je ne sais pas si elle mérite cette intégrale…

Verdict :  bof

100% FUSION COMICS : CROSSED +100 1

CROSSED +100 1Date de sortie : 14 octobre 2015

Prix : 14€/144 pages

Épisodes : Crossed + One Hundred 1-6, inédits

Scénario :Alan Moore,

Dessin :Gabriel Andrade

Sollicitation :Cent ans ont passé depuis qu’une épidémie a transformé de nombreux humains en monstres psychopathes. Une historienne prénommée Taylor veut comprendre et retracer ces tragiques événements. Elle n’a jamais vu les infectés de ses propres yeux pourtant ces créatures n’ont pas disparu et le sang risque à nouveau de couler…

Avis : pas vraiment d’avis, à part pour signaler que cette nouvelle variation autour du concept de Crossed est signée dans ses premiers épisodes par Alan Moore, qui de toute évidence, a soit voulu rendre service à Ennis, soit à Avatar pour qu’ils publient ses nouvelle séries…(ben oui, même les auteurs légendaires doivent manger et payer leurs impôts…)

Je ne pense pas avoir à revenir une nouvelle fois sur ce que je pense des travaux signés Alan Moore ces dernières années…A noter par ailleurs que de mémoire la suite devrait être signée par Simon Spurrier

Verdict : pour les fans de Crossed ou de Moore.

BEST OF FUSION COMICS : ÜBER 2

ÜBER 2Date de sortie : 14 octobre 2015

Prix :  17,50 EUR/160 pages,

Épisodes : Über 6-11, inédits

Scénario :Kieron Gillen,

Dessin : Caanan White

Sollicitation :La peur et le sang sont une nouvelle fois au rendez-vous dans Über, cette série dramatique qui se déroule durant la Seconde Guerre mondiale. Dans le Pacifique, les pilotes kamikazes nippons défient les forces américaines. En même temps, les japonais conçoivent leurs propres super-soldats et les allemands livrent de nouvelles batailles dévastatrices.

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie…mais bon, on sait tous ce que je pense des travaux de Kieron Gillen..hein ? n’est-ce pas ? pas besoin de renfoncer un peu plus le clou dans ce cercueil…

Verdict : pour ceux qui ont aimé le tome 1 (merci de ne pas m’approcher ou même tenter de me contacter…).

DEADPOOL HORS SÉRIE 4 : DEADPOOL VS CARNAGE

DEADPOOL VS CARNAGEDate de sortie : 16 Octobre 2015

Prix :5,70 EUR/ 120 pages

Épisodes : Superior Carnage Annual 1 ; Deadpool vs. Carnage 1-4)

Sollicitation :Cette fois-ci, Deadpool a affaire à plus fou que lui ! Dans Deadpool vs Carnage de Cullen Bunn et Salva Espin, notre mercenaire préféré va affronter le symbiote psychopathe. En complément, un Annual dédié à Carnage, par Bunn, Mike Henderson et Kim Jacinto.

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie.

Verdict : pour les fans de Deadpool et les fans de la couleur rouge sang…

LES GARDIENS DE LA GALAXIE HORS SÉRIE 1 : ANGELA

ANGELADate de sortie : 16 Octobre 2015

Prix :5,70 EUR/ 128 pages

Épisodes : Angela: Asgard’s Assassin 1-6

Sollicitation :Depuis sa naissance, Angela ressent de la haine pour Asgard. Mais aujourd’hui, elle connaît la vérité sur ses origines : elle est une asgardienne et la sœur de Thor ! Rejetée par les siens, Angela doit à présent trouver son propre chemin. Une saga complète de Marguerite Bennett, Kieron Gillen, Stéphanie Hans et Phil Jimenez.

Avis :avec le succès récent et apparemment durable de la nouvelle version des GoG, Marvel a adopté sa politique habituelle et historique  en la matière : à savoir sortir le maximum de bouquins le plus vite possible pendant des mois jusqu’à épuisement de l’intérêt des lecteurs…ou qu’ils aient coupé la totalité de la forêt vierge pour imprimer tout cela…

 Nous avions eu le cas typique il y a quelques années avec Deadpool. Mort pendant des années d’un point de vue édito et qui avec le renouveau du succès de sa série régulière avait fini par cumuler jusqu’à 5-6 séries régulières, plus des mini séries…jusqu’à ce que les lecteurs n’en puissent plus…

 On se souvient du même phénomène avec le Punisher dans les années 90…et tant d’autres. Bref, Marvel a tendance à perdre la boule dans ce genre de cas et à ne pas savoir se raisonner. Du coup, outre la série régulière GoG, tous les membres de l’équipe sont en train de gagner leur série.

 Cela avait commencé  avec le leader de l’équipe, Star-Lord, puis Rocket Racoon, en passant par Venom…et donc enfin Angela..sachant que l’on attend Drax et Gamora dans le prochain relaunch Marvel et que pendant Secret Wars, Groot a eu droit à sa mini…

 Personnage importé d’un autre univers, lorsque Neil Gaiman avait récupéré les droits, Angela fut ensuite rapidement revendue  ensuite à Marvel (de toute évidence, juste pour faire chier Todd McFarlane…), le titre fait suite aux révélations intervenues sur le personnage lors d’Original Sin et qui lient Angela à toute la mythologie asgardienne…

 Autant être direct, je n’ai personnellement pas dépassé le premier numéro de la série. Premièrement parce que Kieron Gillen…le peu d’appétence de ma part pour son travail s’est très vite manifestée dans le cas présent (de mémoire au bout de quelques pages voire juste à la lecture des crédits…).

 Le pitch ne m’a pas du tout intéressé, comme le personnage…J’ai voulu donné sa chance au titre pour la présence de Phil Jimenez au dessin…mais je l’ai trouvé personnellement très très fatigué…Reste bien entendu les planches de Stéphanie Hans qui elles ne souffrent d’aucune critique possible (à moins d’avoir une poutre dans l’oeil..et même là, ce serait une belle poutre…).

Reste que j’ai pu voir des bonnes critiques sur ces premiers épisodes, donc je vous dirais que si vous avez apprécié le travail de Gillen sur Thor ou Jouney Into Mistery, cela peut être pour vous.

Verdict : à…chacun de voir.

MARVEL CLASSIC 3 : DAREDEVIL

MARVEL CLASSIC 3 DAREDEVILDate de sortie : 16 Octobre 2015

Prix :5,90 EUR/ 128 pages

Épisodes : Daredevil (1964) 77-81, 84, publiés précédemment dans les revues STRANGE 75 à 79, 82

Sollicitation :Daredevil est le protagoniste de ce troisième numéro. Au programme, six épisodes du début des années 70 relatant l’arrivée de Black Widow dans la série et avec Spider-Man en invité de marque ! Par Conway et Colan.

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. Une bonne occasion de retrouver les aventures classiques de DD et Black Widow. Par contre comme d’habitude, attention à la traduction…

Verdict : à lire, du bon classique

MARVEL SAGA 9 : FANTASTIC FOUR – LA FIN 1 (sur 2)

FANTASTIC FOUR - LA FIN 1Date de sortie : 16 Octobre 2015

Prix :5,90 EUR/144 pages

Épisodes :  Fantastic Four (2014) 9-13, Annual 1)

Sollicitation :Les Quatre Fantastiques sont au plus mal ! Reed Richards tente de prouver l’innocence de Ben Grimm, arrêté pour meurtre. Sue, quant à elle, part en Latvérie afin de récupérer sa fille Valeria mais doit affronter le Dr Fatalis. Enfin, Johnny Storm, qui n’a plus de pouvoir, vient malgré tout en aide à un ami. Par Robinson, Laming, Kirk et Grummett.

Avis : à court de place ailleurs, Panini case les derniers épisodes des Fantastic Four signés James Robinson dans des marvel saga. Je n’ai personnellement pas lu ce dernier volume qui met un terme pour l’instant à la première équipe de Marvel…mais je n’en ai vu que des bonnes critiques à peu près partout.

Je n’ai malgré tout pas très envie de commencer en cours de route (bonjour épisode 9…), donc on verra si cela est réédité un jour…De manière générale, je suis peu intéressé, car pour mois les FF ont atteint un sommet avec Hickman et la suite a été très décevante...Du coup, je n’ai pas envie de m’y remettre.

Verdict : pour ceux qui suivent.

MARVEL UNIVERSE 13 : GUARDIANS 3000 1 (sur 2)

GUARDIANS 3000 1Date de sortie : 16 Octobre 2015

Prix :5,50 EUR/ 112 pages

Épisodes : Guardians of the Galaxy (2013) 14(III) ; Guardians 3000 1-4)

Sollicitation :Les Gardiens de la Galaxie des origines reviennent dans Guardians 3000, une nouvelle série réalisée par les populaires Dan Abnett et Gerardo Sandoval ! Retrouvez les héros qui ont donné naissance au mythe : Charlie-27, Yondu, Nikki, Vance Astro, Starhawk et… Star-Lord !

Avis : commentaire assez proche de celui pour Angela relative à la politique édito de Marvel avec les GoG…en moins  titre solo ici…et avec Dan Abnett au scénario !!!! on le comprend bien ici, l’objet est d’exploiter à mort le filon ..voire au delà de la mort, Marvel ayant prouvé qu’il savait faire dans la nécrophilie (WolverineS ou encore Old Man Logan hein ?).

Pour l’occasion, Abnett change assez nettement d’approche et fait, dans ce que j’ai pu voir et lire, beaucoup dans le rentre dedans ! comme il n’a pas à se soucier de la continuité ou du bousin Bendisien, il s’amuse de manière assez claire sur son sujet.

En somme des épisodes funs et légers sans prétention avec un Sandoval plus Madureira que jamais !

Verdict : à lire.

S.H.I.E.L.D. 3

S.H.I.E.L.D. 3Date de sortie : 16 Octobre 2015

Prix :4,60 EUR/ 72 pages

Épisodes :  S.H.I.E.L.D. (2015) 5-6, 2(II) ; Operation: S.I.N. 3

Sollicitation :Le monde de la magie est au rendez-vous avec la Sorcière Rouge et bien d’autres super-héros, dans deux nouveaux épisodes signés Waid, Choi et Renaud. L’Agent Carter et Howard Stark poursuivent quant à eux leurs investigations sur les extraterrestres, sous l’impulsion d’Immonen et Ellis.

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. Je reste sur le cul que ce mag ait dépassé le numéro 2…bon en fait, je reste sur le cul que Panini ait accordé son propre mag à cette série…non en fait je reste sur le cul que Marvel ait décidé de sortir ce comic-book sur la base du non succès de Agents of SHIELD à la TV…Oui, donc mon popotin en voit de toutes les couleurs …

Verdict : pour les amateurs de Phil Coulson (même consignes que pour les amateurs de Kieron Gillen… car je n’ai jamais compris l’attrait de certains pour ce personnage .))

UNCANNY AVENGERS 10

UNCANNY AVENGERS 10Date de sortie : 16 Octobre 2015

Prix :4,90€ / 112 pages

Épisodes : Uncanny Avengers (2015) 3-4 ; Captain America and the Mighty Avengers 6-7 ; All-New Captain America: Fear Him 2

Sollicitation :Les Uncanny Avengers tentent de stopper la folie du Maître de l’Évolution (par Remender et Acuña). Et deux autres épisodes des Mighty Avengers face à la maléfique Beyond Corporation (par Ewing, Ross et Coello). En plus, un nouveau chapitre de la mini-série sur Captain America, par Hopeless, Remender et Kudranski.

Avis : pas vraiment d’avis, étant donné que je n’ai lu que les épisodes d’Uncanny Avengers et que je me contre XXX de Mighty Avengers…Remender demeure efficace sur son titre, même si l’on sent bien qu’il n’y a plus ici la niaque du précédent volume. Il est probable, c’est même certain, qu’à ce stade il avait déjà décidé de quitter Marvel et qu’à ce stade il voulait juste évacuer assez vite ces derniers scripts.

Une preuve flagrante avec la participation de Gerry Duggan au scénario de certains des numéros…Cela reste tout à fait lisible, même si la gestion de la question de la parenté réelle de Wanda et Pietro reste tout simplement risible. On sent le truc télécommandé par le staff édito qui est une sombre XXX…Une belle patate chaude qui n’a guère enchanté Remender, qui a donc placé le truc, mais sans entrain.

Verdict : passable.

WOLVERINES HORS SÉRIE 2 : WOLVERINE AND THE X-MEN

WOLVERINE AND THE X-MENDate de sortie : 16 Octobre 2015

Prix : 5,90 EUR/144 pages

Épisodes : Wolverine and the X-Men (2014) 7-12)

Sollicitation :Jason Latour et de nombreux dessinateurs unissent leurs talents dans les six derniers épisodes de la série Wolverine and the X-Men. Au programme : l’avenir des élèves de l’école et les conséquences de la mort de Wolverine. Plus, un épisode en lien avec Axis, dans lequel Tornade montre sa face d’ombre aux jeunes étudiants !

Avis :il y a de cela bien des lunes, Jason Aaron avait reboosté toute une franchise et redonner espoir à des légions de sujets désespérés avec les premiers épisodes de Wolverine and the X-Men.

 Oui, on pouvait encore faire de la qualité avec les mutants, oui on pouvait respecter la continuité, oui, on pouvait encore faire des comics-books marrants tout en développant des personnages sur la durée…

 Puis, Jason 1er du nom est parti (pile au moment de la prise de pouvoirs par le seigneur maléfique Bendis) et la nuit est revenue s’abattre sur les jadis fiers sujets mutants car le mauvais seigneur a chassé le bon Aaron sur les terres pleines de vengeance et de marteaux enchantés.

 Le jeune écuyer Latour (ou Jason le second) est alors survenu pour tenter de faire vivre la légende mutante…mais n’avait point l’éclat de son illustre prédécesseur …voire pas du tout, mais alors vraiment pas…Et ce qui était autrefois un fier vaisseau riche et plein de joie s’est transformé en sombre XXX triste et sans intérêt…

 Venez donc assister à la seconde mort de Wolverine and the X-Men, ou plutôt fuyez, gardez vos sous et faites en sorte que personne, jamais ne voit combien la grande légende est tombée bien bas… se roulant dans la fange de mauvaises histoires, de personnages dénaturés et d’erreurs de continuité rageantes.

Verdict : à éviter, à enterrer si le mag vous attaque…voire demander un petit bombardement à l’armée pour s’assurer que le machin ne revienne pas à la vie et décide de sortir de sa tombe.

URBAN COMICS

FUTURES END tome 2

futures-end-tome-2-270x424Date de sortie : 16 Octobre 2015

Prix :22.5€/280 pages

Épisodes :   Futures End #13-23 + Superman Futures End #1 + Green Arrow Futures End #1)

Scénario : tout plein de gens 

Dessin : tout plein de gens  (encore mais d’autres)

Sollicitation :Cinq ans dans le futur… Suite à un violent conflit avec le monde parallèle de Terre 2, les héros de la Ligue de Justice sont confrontés à des réfugiés de cette dimension et à des remous au sein de ses propres rangs. De son côté, Terry McGinnis, le Batman de demain, tente d’empêcher l’avènement d’un satellite destructeur. Lois Lane, quant à elle, enquête sur la mystérieuse Île de Cadmus où sont emprisonnés les héros de Terre 2. Mais son chemin la conduira également sur les traces de son plus grand scoop : la véritable identité de Superman !

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. J’ai personnellement évité cet hebdo lors de sa sortie aux USA, pour cause de j’étais pas intéressé et faut dire que les premiers épisodes étaient pas terribles. Tout cela conforté par des critiques assassines un peu partout.

Verdict :  pour ceux qui ont apprécié le premier tome…

GREEN ARROW tome 3

GADate de sortie : 16 Octobre 2015

Prix :14 €/176 pages

Épisodes : Green Arrow Vol. 6: Broken (GREEN ARROW #32-34, GREEN ARROW FUTURES END #1, SECRET ORIGINS #4)

Scénario : Jeff Lemire

Dessin :  Andrea Sorrentino

Sollicitation :Après un combat éprouvant contre les Outsiders, qui lui révéla le secret de ses origines, Oliver Queen revient à Seattle pour découvrir sa cité assiégée par les gangs et les super-vilains menés par l’implacable Richard Dragon. Diggle, Fyff et Naomi seront-ils de taille à l’épauler face à ce défi en apparence insurmontable ? Ou bien Green Arrow va-t-il enfin rencontrer son maître et s’avouer vaincu ?

Avis :conclusion du fantastique run de Lemire et Sorrentino sur Green Arrow. Une fin qui fut tellement leur idée qu’ils travaillent aujourd’hui tous les deux chez Marvel…et Lemire bosse sur l’archer d’en face…Niveau message pas du tout masqué vis à vis de DC…ça se pose là….

 Bien entendu on ne peut qu’encenser le travail des deux auteurs qui ont pris un personnage à la dérive depuis bien plus longtemps encore que le New 52 et lui ont donné une nouvelle direction tout simplement passionnante, qui a apporté un grand vent de fraîcheur sur la mythologie globale du personnage.

 Cependant, malgré la grande qualité de leurs épisodes précédents, il faut bien avouer que cette conclusion est …assez décevante sur le fond. En effet depuis le début de son run Lemire a fait monter la pression autour de cette nouvelle version de Richard Dragon

 Alors que GA s’emplafonnait avec les Outsiders, Dragon prenait bien tranquillement (à savoir en arrachant les membres de tous les gangs rivaux…) le contrôle de la mafia de Seattle (on apprenait au passage qu’il y avait une mafia à Seattle, ce qui n’était guère évident quand on pense à cette ville…)

 Avec ce dernier arc, il s’agissait essentiellement de conclure cette intrigue, en amenant cette confrontation ultime entre Dragon et Ollie…et après des mois à faire monter la pression, il faut bien avouer que tout cela est très rapidement et facilement expédié.

Je ne sais pas si Lemire avait prévu quelque chose de plus long à la base et qu’il a du couper pour respecter la commande de DC, ou tout simplement qu’il ne savait pas comment mieux finir cette intrigue, mais en tout cas, on ne sent pas chez lui un effort particulier pour sortir quelque chose de vaguement valable…

De fait, il achève cet arc sans grande imagination, à l’inverse de tout son travail sur la franchise jusque là. Heureusement, il se rattrape en grande partie sur l’épisode spécial Forever’s End. Si la saga en elle même ne vaut pas grand chose, Lemire conclut vraiment bien son run sur la série avec cet épisode qui refait appel à tout ce qu’il a introduit dans le titre.

C’est donc un grand run qui s’achève ici, magnifiquement ignoré par ses successeurs plus préoccupés par l’idée de faire coller le comic-book à la série TV…heureusement, ils ne sont restés que quelques épisodes avant de laisser la place à Benjamin Parcy qui a maintes fois répété son attachement au travail de Lemire…Il reste donc de l’espoir.

Verdict : à posséder.

TREES tome 1

trees-tome-1-270x406Date de sortie : 16 Octobre 2015

Prix : 10€

Épisodes : Trees Vol. 1 (Trees #1-8)

Scénario : Warren Ellis

Dessin : Jason Howard

Sollicitation :Cela fait maintenant dix ans qu’ils ont atterri. Ils sont présents sur toute la surface du globe. Depuis, rien. Aucun contact. Ils se tiennent là, profondément enracinés tels des arbres d’une espèce extra-terrestre. Dix ans qu’ils maintiennent cette pression silencieuse sur notre monde, sur notre activité, indifférents à notre présence. Cela fait dix ans que nous avons découvert la présence d’une autre forme de vie dans l’univers, mais cette forme de vie n’a jamais reconnu notre existence en tant qu’espèce intelligente, voire vivante…

Avis : yaaaaaaaaaaaaaaaayyyyyyyyyyyy, deux titres signés Warren Ellis cette semaine !!! dont Trees, yayyyy….euhhh attendez vous avez dit Trees ? euhh, alors je serai moins enthousiaste…Oui je sais, c’est surprenant de la part d’un gros fan de Warren Ellis comme moi qui a fait de sa mission dans la vie de dire du bien et d’acheter tout ce que produit l’auteur malgré son défaut majeur d’être anglais…(eh ho, vu toutes les blagues qu’il nous pond sur les français, je peux lui planter celle-là…).

Dans le cas présent, je dois vous avouer quelques réserves…car après plus de 8 épisodes, je n’ai toujours pas compris le propos de l’histoire mise en scène ici…ni d’ailleurs s’il y avait une histoire mise en scène à proprement parler. Il y a le pitch de la série qui est proposé dans la sollicitation, et puis il y a la série en elle même…et là c’est tout autre chose.

Le fait est qu’au cours de ces 8 premiers numéros, les “arbres” en question ne font pas grand chose..voire en fait rien du tout. Ellis nous décrit ce nouveau monde qui a émergé après l’arrivée des “arbres”…où au fond pas grand chose n’a réellement changé. Les gens se sont adaptés, mais l’ordre du monde est resté le même. Les forts écrasent les faibles, cette fois simplement sous l’ombre de ces gigantesques structures aliens.

A partir de là, Ellis dresse le portrait de 3-4 personnages éparpillés sur le globe. Il nous montre leurs vies, chacun vivant à l’ombre d’un de ces arbres. Des bidons villes aux plus hautes strates de la société, à une base au pôle nord, chacun continue de mener sa petite vie…et c’est à peu près tout ce qui est raconté. La petite vie normale de gens ordinaires qui doivent gérer les merdes de ce nouveau monde, pas si nouveau.

C’est donc un récit très étrange qui est présenté ici, très éloigné de ce que Ellis a pu proposer jusque ici. En fait, on a la même sensation de “mais de quoi ça parle” avec son autre série Injection, particulièrement cryptique. On est avec ce dernier titre,  plus dans les canons habituels de l’auteur, mais sa narration ne facilite en rien la lecture. C’est presque plus un exercice d’écriture, pour essayer de se renouveler que nous présente Ellis qu’autre chose, sauf que de toute évidence, ce qu’il veut faire n’est pas encore au point.

C’est donc une expérience de lecture …particulière qui est présentée ici à bas prix…

Verdict : à lire

WARREN ELLIS PRESENTE HELLBALZER

HELLBLAZER. ELLISDate de sortie : 16 Octobre 2015

Prix :22.5€/272 pages

Épisodes : Hellblazer #134-143 + Shoot

Scénario : Warren Ellis

Dessin :

Sollicitation :Lorsque Constantine apprend que son ancien amour a été brutalement assassiné, il se lance sans aucune hésitation à la poursuite du dangereux et mystérieux criminel. Qui a bien pu s’en prendre à la jeune femme et, surtout, pourquoi ? Quelles vérités John est-il sur le point de mettre à jour ? Sa quête est-elle uniquement motivée par une soif de vengeance ou cache-t-elle de plus sombres motivations ? Le voyage risque d’être éprouvant.

Avis : alors que la réédition du run de Garth Ennis sur le titre n’est pas encore achevé, encore une tome à sortir on ne sait quand mais de toute évidence en 2016, Urban continue sa politique d’auteur sur Hellblazer en publiant dans ce tome, le run de Warren Ellis.

Un run court, mais source de controverses, notamment avec l’épisode Shoot qui fut enterré lors de sa publication initiale car au même moment une tuerie venait d’intervenir dans une école américaine.

C’était dans les années 90, à l’époque le phénomène existait déjà, mais en moins grande proportion…Aujourd’hui où cela est presque devenu banal (on est à plus de 40… pour la seule année 2015 jusque là selon les stats que j’ai pu voir…), je doute qu’un scénariste ait a souffrir ce genre de traitement.

C’est pour cette raison que le run de Ellis est aussi court, à peine une dizaine de numéros, l’auteur n’ayant guère apprécié l’interdiction de publication…Je suis tout de même curieux de découvrir ces épisodes, car il a écrit cela à la fin des années 90, qui est une grande période créative pour lui.

Il était encore en plein dans Transmet, effectuait la transition Stormwatch vers Authority et venait de lancer Planetary. On peut voir que ces années 98/99 et 2000 sont sans doute parmi ses meilleures en termes créatif. Donc cela promet..

Verdict : à lire.

A propos Sam 2063 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

11 Comments

  1. Oh purée oui, Delcourt nous ressort Empire… euh, Golgoth le dernier empereur ?! Je ne cautionne pas du tout ce titre, outre le fait qu’il n’y avait absolument pas de raison de changer le titre (mais p*****, Empire c’est le même mot en français et en anglais !) cela risque de desservir l’album, parce qu’en français Golgoth ça évoque surtout les méchants de Goldorak… Je n’ai rien contre Goldorak, mais ça pourrait en rebuter certains…. ce qui serait dommage tant cette histoire est géniale ! J’ai la version Semic Book que je vais m’empresser de relire avec plaisir maintenant que je sais que la suite qui a enfin vu le jour en VO devrait débarquer chez nous !

    Avec Empire vous avez un peu les bases de la réflexion de Waid sur les dangers d’un monde où des êtres détiennent des super-pouvoirs qu’il a poursuivi notamment dans Irredeemable (ou Irrécupérable chez nous, traduit chez Delcourt également). Et ne pensez pas qu’il s’agit ici d’un proto/sous-Irredeemable au niveau de la qualité, personnellement j’ai été absorbé par la lecture qui m’a tellement plus que je n’avais pas regretté mon achat malgré le fait qu’une suite n’était pas du tout à l’ordre jour pour ce récit sans conclusion à l’époque !

    All-New X-Men 5 : Aussi nulle et mal amenée qu’ait été la courte romance entre X-23 et Cyclope, ça avait au moins un sens symboliquement quand on connaît le passif du Scott adulte et de Wolverine. Je pense qu’on peu décerner le prix du pire arc du run de Bendis à cette album, aussi vide soit-il l’arc dans l’univers Ultimate est un peu moins mauvais (en même temps, noter du vide…).

  2. Bonjour,
    Je suis curieux de savoir comment Panini peut justifier l’arrêt des séries Valiant mais la parution d’une merde telle que Uber.
    Sinon Trees, Hellblazer, DD, Spidey par JMS et Golgoth me font sévèrement de l’oeil.
    Encore une semaine qui ne sera pas bonne du tout pour mon portefeuille.
    Bonne journée.

  3. Encore un très grande semaine, pour moi Hellblazer, Green Arrow, tree, Injustice et Rocket Girl (sortit la semaine derniere).

  4. Verdict : à éviter, à enterrer si le mag vous attaque…voire demander un petit bombardement à l’armée pour s’assurer que le machin ne revienne pas à la vie et décide de sortir de sa tombe.
    ahahahaha!!!!!!!!! le plus beau verdict que j’ai pu lire! Après ca, j’hésite à m’acheter ce mag! lollllllllll Tres bon Sam!

  5. En plus de ma grosse fournée de la semaine (Rachel rising, DD, Spider-man, Green Arrow et Hellblazer), je me suis laissé tenter par Golgoth et là, quelle claque. J’ai trouvé ce comic exceptionnel. Une histoire bien fichue et graphiquement super bien mise en scène. Franchement un régal ! Malgré des critiques moyennes vues sur le net pour la deuxième partie, j’espère que le tome 2 sera du même acabit !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.