Guide de lecture Comics VF : semaine du 05 Janvier 2016

Edito : tout d’abord et comme de bien entendu BONNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNN EEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE ANNNNNNNEEEEEEEE !!!!! Une bonne santé pour vous, vos familles et vos amis. Joie, bonheur et prospérité pour notre pauvre pays qui en a chié encore plus que d’habitude au cours de l’année dernière (qui fut bien pourrie…). Voilà une année que je n’ai pas été triste de laisser derrière moi (en lui montrant au passage quelque uns de mes doigts…).

Et pour bien démarrer cette nouvelle année, quoi de mieux que de respecter certaines traditions avec un guide de lecture absolument interminable, qui m’en a bien fait baver, et surtout un bon gros trou dans le compte bancaire ?

Niveau comics, l’année 2016 sera l’année de la ruine et des étagères trop pleines…et des passages répétés dans les salles de ciné.. En termes de sorties comics, Panini commence l’année très fort avec le lancement de Secret Wars qui va occuper toute son offre kiosque dans les 5 mois à venir avant le traditionnel relaunch des familles.

Urban ne sera pas en reste, avec la sortie de quelques films très attendus qui ont incité à renforcer son offre autour du personnage de Superman. Bien évidemment, on bouffera encore bien du Batman, ne vous inquiétez pas ! et je suis curieux de voir comment l’éditeur va reformater son offre kiosque dans les mois à venir …oui j’ai entendu les rumeurs  de relaunch comme tout le monde !

Par ailleurs, en 2016, nous pourrons voir si les tendances observées en 2015 se confirmeront, entre la grande prudence de Delcourt replié sur ses grandes franchises très profitables et la grande prodigalité de Glénat qui tente de se faire une place sur un marché particulièrement encombré mais encore en croissance.

Mes attentes pour 2016 niveau comics ? et bien en fait personnellement à part des prix plus bas ? et plus d’étagères ? je n’ai point de grandes aspirations côté comics, car nous vivons une ère de créativité quasi sans pareille  qui sort effectivement en VF sans trop d’attente. De fait beaucoup de titres prestigieux arrivent sur nos plages de manière continue. Donc mon souhait : que ça continue et que je sois augmenté !

DELCOURT COMICS

L’étrange vie de Nobody OWENS Tome 2

etrange-vie-de-nobody-owens-02Date de sortie : 06 Janvier 2016

Prix : 17.95€/172 pages

Scénario : Neil Gaiman & P.Graig. Russel

Dessin : P.Graig. Russel

Sollicitation :  La vie de Nobody Owens est étrange. Élevé dans un cimetière par des fantômes, il a pour père de substitution un vampire. Mais Nobody a grandi. tout comme la menace qui pèse sur lui depuis sa naissance. Le Terrible Jack aurait-il enfin retrouvé sa trace ? Est-ce que ses amis seront suffisamment puissants  et malins pour le protéger ? Réponses et révélations sont au menu du second tome de ce diptyque.

Avis : conclusion de l’adaptation de la nouvelle de Neil Gaiman en comics (ou graphic novel si vous voulez vous la péter…). Si la majorité du récit de Gaiman laissait assez la place à un certain sens du merveilleux lié à la perception enfantine des évènements par le petit Nobody, la fin choisie par Gaiman est en fait relativement surprenante, car particulièrement émouvante.

Sans rien spoiler, la conclusion est assez douce amère et laisse entendre qu’à un moment ou à un autre nous devons tous laisser la magie de l’enfance derrière nous pour grandir et entrer dans l’âge adulte. Je me souviens m’être accroché sur ces dernières pages, à l’image du personnage, pour ne pas laisser s’échapper les dernières miettes de magie …

Je ne sais pas dans quelle mesure, Russel a su capturer l’essence du récit de Gaiman, mais je vous conseillerai d’aller lire le livre avant si vous êtes intéressés…cela vous coûtera beaucoup moins cher (dans les 5€) et vous permettra de voir si l’histoire vous intéresse…

Verdict : à lire

OUTCAST TOME 2

outcast-02-souffranceDate de sortie : 06 Janvier 2016

Prix : 16.5€/144 pages

Scénario : Robert Kirkman

Dessin : Paul Azaceta

Sollicitation :  Kyle Barnes est tourmenté par des possessions démoniaques depuis son plus jeune âge. À la lumière de récentes découvertes et en dépit de terribles cauchemars, il semble commencer à comprendre la nature du mal qui le touche, et à entrevoir les réponses qu’il a cherchées toute sa vie. En revanche, la vie du Révérend Anderson, celui qui le soutient depuis toujours, semble sur le point de s’écrouler.

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie du dernier titre calibré par la TV crée par Robert Kirkman. Si je n’ai aucun problème à admettre que le titre a ses propres qualités en tant que comic-book, le sujet ne m’attirant guère, je n’ai guère dépassé le premier numéro en VO…et cela ne me manque pas vraiment, mais le titre a tout de même ses fans…et l’on connaît tous la capacité de Kirkman à surprendre en bien. Tout cela pour dire que je me laisserais peut être tenté un jour quand les choses seront plus calmes en termes de sorties (donc vers  2032…).  

Verdict : pour ceux qui ont aimé le premier tome.

PANINI COMICS

STAR WARS 5

STAR WARS 5BDate de sortie : 05 Janvier 2016

Prix :5,50 EUR, 96 pages

Épisodes : Star Wars (2015) 9-10 ; Darth Vader (2015) 9-10

Sollicitation : Luke doit retrouver son sabre laser avant de se retrouver dans… une arène ?! De leur côté, Leia et Han continuent de faire face à la mystérieuse Sana et la nouvelle mission de Vador le mène sur la piste d’Aphra. Quatre épisodes signés Jason Aaron, Stuart Immonen, Kieron Gillen et Salvador Larroca !

Avis :suite des deux séries mères de la franchise qui poursuivent avec plus ou moins de talent leur arc en cours. Tout d’abord, bonne nouvelle le scénario de Star Wars va recommencer à s’emballer après plusieurs épisodes assez…mous du côté de la force. J’ai vraiment eu l’impression que Aaron était tellement impressionné par les pages de Immonen (comme tout le monde) qu’il a un tantinet oublié de faire avancer son intrigue.

De manière évidente, on voit le scénariste jouer la montre par moment, pour tenir la longueur réglementaire des arcs, à savoir 6 parties pour faire de jolis TPB par la suite.  Ainsi si l’intrigue autour du trio improbable Leia/Han/Sana n’avance guère (je suis ta XXX !!! ((tsu tsu pas de spoil)) mais non tu n’es pas ma XXX !!! mais si !!! mais non !!! et ce jusqu’à la fin de l’arc où la situation sera résolue…passionnant n’est-ce pas ?), c’est surtout les péripéties rencontrées par Luke qui intriguent  ici avec des découvertes qui font vraiment avancer la quête dans laquelle il s’est lancé…et le mettent encore plus en danger au passage.

L’idée d’Aaron est bien vue et a réellement du potentiel et on espère qu’il continuera de creuser cette piste dans l’avenir.

Du côté de Vader, cela stagne un poil, mais on est loin de tomber dans la décompression non plus familière au scénariste. Gillen exploite autant qu’il le peut le nouveau personnage qu’il a introduit, un inspecteur plus que malin qui fait peser une lourde menace sur les manigances de Vador…Le titre reste vraiment intriguant à lire, et venant de moi cela veut dire beaucoup concernant un boulot signé Gillen…


Verdict :  à lire,  les affaires reprennent !!!

SECRET WARS 1

SECRET WARS 1Date de sortie : 05 Janvier 2016

Prix :4,60 EUR, 96 pages

Épisodes : Free Comic Book Day 2015 (I), Secret Wars 1-2

Sollicitation :Le multivers s’est effondré. Il ne reste plus que deux mondes et, si les héros échouent, l’univers Marvel et l’univers Ultimate disparaîtront à jamais. Découvrez aussi Battleworld, un monde créé avec des fragments des réalités détruites et dirigé d’une main de fer par un dieu colérique… Par Jonathan Hickman, Esad Ribic et Paul Renaud.

Avis : après 3 ans de construction et de mise en place, Jonathan Hickman entre ici dans le dernier acte de son gigantesque récit englobant l’ensemble de l’univers Marvel, toutes branches confondues.

Je ne reviendrai pas sur les qualités (nombreuses) et défauts (tout aussi nombreux) du run d’Hickman sur les titres Avengers, pour me concentrer sur les deux premiers épisodes de Secret Wars publiés ici, très différent l’un de l’autre.

En effet le premier épisode est la suite directe des derniers épisodes d’Avengers et New Avengers. Ce numéro est l’extension naturelle des intrigues développées dans ces deux séries et les amènent à leur conclusion logique…qui dans l’ensemble est assez prévisible, même si le scénariste se ménage quelques twists qui auront de l’importance par la suite.

De manière claire et nette, vous aurez besoin de votre maîtrise es “Avengers par Hickman” pour bien comprendre tous les tenants et les aboutissants de ce premier numéro qui contient la vraie conclusion du run du scénariste sur les Avengers et de son intrigue autour des incursions.

De fait, à partir de l’épisode 2, on entre réellement dans l’histoire de Secret Wars…dont je ne révélerai rien ici bien évidemment. Tout ce que je peux dire c’est que j’ai bien plus apprécié ce second épisode par rapport à un premier assez lourdingue sur le fond, qui demande une grande attention pour arriver à tout suivre.

Par moment je pouvais presque sentir qu’Hickman en avait lui même ras le bol de cette histoire qui à ce stade avait déjà bien trop durée et qu’il voulait passer à Secret Wars au plus vite.

En conséquence,  le second numéro, qui reste très dense, se révèle bien mieux construit. Et alors que beaucoup de nouveaux éléments sont présentés, de manière paradoxale, la lecture est bien plus fluide qu’auparavant. On est happé par le postulat d’Hickman et on dévore chaque page. A ce niveau, le plaisir de lecture est réel et on retrouve un Hickman inspiré…A voir s’il confirme par la suite ce bon départ (à mon sens clairement non).

De toute évidence la lecture de Secret Wars est indispensable si vous voulez suivre l’univers Marvel dans les prochains mois. La bonne nouvelle est que vous pouvez vous limiter à la mini série centrale et vous passer du reste...et en fait je vous le recommande ! (faites des économies, y a du monde qui arrive derrière…) Les seules mini réellement liées à l’intrigue d’Hickman sont Siege et Thors…et encore d’assez loin. De fait, vous pouvez faire l’impasse dessus sans réellement rien manquer d’important.

Mon conseil sera donc le suivant, si Secret Wars n’est pas vraiment à la hauteur des attentes, surtout après 3 ans de mise en place plus ou moins laborieuse, il s’agit du meilleur crossover publié par Marvel…depuis au moins House of M, il y a plus de 10 ans. Les déconvenues sur certains aspects sont réelles à mon sens, mais l’ensemble reste très solide …et vu les bouses publiées par l’éditeur ces dernières années…le comparatif est clairement en faveur de SW…

Verdict : à lire

SECRET WARS : AVENGERS 1

AVENGERS 1Date de sortie : 05 Janvier 2016

Prix :4,90 EUR, 96 pages

Épisodes : A-Force 1, Thors 1, Armor Wars 1, Future Imperfect 1

Sollicitation :Dans A-Force, une équipe de super-héroïnes protège son domaine (par Wilson et Molina). Dans Thors, le Thor Ultimate cherche à résoudre une enquête criminelle (par Aaron et Sprouse). Enfin, Armor Wars et Future Imperfect revisitent des classiques de chez Marvel (par Robinson, Takara, David et Land).

Avis :comme pour le reste des mini séries ties ins liées à Secret Wars, je n’ai que lu que très peu d’épisodes présentés dans ce mag. Je me suis ainsi essentiellement concentrés sur les travaux d’auteurs qui ont fait leur preuve :

  • Thors de Jason Aaron et Chris Sprouse, mini sur laquelle …je ne peux strictement rien dire au risque de vous gâcher l’une des meilleurs idées de Secret Wars qui concerne Thor…

    Tout d’abord, disons que le titre au pluriel n’est pas une erreur de frappe d’un lettreur distrait …et ensuite que la sollicitation donne des indices sur l’histoire sans trop en révéler (pour une fois, merci Panini). Lisez tout d’abord, les deux épisodes de Secret Wars pour pouvoir bien appréhender le statut quo que Aaron exploite ici avec pas mal de talent du moins au départ.

    En effet si la mini démarre très bien, comme nombre de ses collègues, elle rencontre assez vite des difficultés à tenir les promesses faites au départ. On n’est loin de la purge, je vous rassure et la mini dans son ensemble représente une très bonne lecture, je dirais même qu’il s’agit ici sans doute d’une des meilleurs mini liées à l’event …du moins parmi les rares que j’ai pu lire, mais au vu du potentiel annoncé, on ne peut qu’être un peu déçu par certains grosses ficelles narratives utilisées par Aaron pour arriver à la conclusion de son récit.

    Je n’en dis pas plus,je vous laisse apprécier par vous même ce qui est sur le fond une putain de bonne idée. 
  • Future Imperfect de Peter David et Greg Land. Un Peter David qui revisite de manière originale une de ses meilleurs histoires et une de ses meilleures créations avec Maestro…parmi tant  autres ! puisque très vite, le scénariste va s’amuser à ramener nombre de ses créations dans cette mini qui ressemble bien vite à une visite guidée d’une sorte de David verse qui ne dit pas son nom.

    Si la conclusion de la mini laisse un peu (beaucoup) sur sa faim, et n’est pas forcément raccord avec les évènements de Secret Wars (voire en contradiction par moment, bravo les éditeurs …vous suivez c’est un bonheur), le reste se lit très bien (cela reste du David) notamment par ces nombreux clins d’oeils à destination de ses fans de longue date.

    Je vous rassure au passage, Land s’en sort également assez bien. Cela reste inégal par moment, avec toujours ses effets de pause un peu figé qui irritent un peu, mais il a fait bien pire…
  • Tiens au passage, je précise que j’ai également lu le premier épisode de A-Force, mini série qui m’a tellement marqué que je l’ai complètement oublié au moment de rédiger mon avis sur le mag ! le premier numéro m’a laissé complètement indifférent et je n’ai pas poursuivi …mais il a semble-t-il séduit pas mal de monde, puisque Marvel va maintenir le titre dans son univers post Secret Wars, donc testez le titre si le concept vous attire…

 

Verdict : à lire.

SECRET WARS : BATTLEWORLD 1

BATTLEWORLD 1Date de sortie : 05 Janvier 2016

Prix :4,90 EUR, 96 pages

Épisodes : Secre Wars : Battleworld 2 (I), Weirdworld 1, Where Monsters Dwell (2015) 1, Runaways (2015) 1, Master of Kung-Fu (2015) 1

Sollicitation :Découvrez les séries dévoilant les aspects les plus étranges de Battleworld : de l’heroic-fantasy avec Weirdworld par Jason Aaron et Mike Del Mundo ; un mélange entre la Première Guerre Mondiale et des dinosaures avec Where Monsters Dwell de Garth Ennis et Russ Braun ; une école très sélective avec Runaways de Stevenson et Greene ainsi que la voie du kung-fu par Blackman et Talajic.

Avis : un des mags fourre tout lancé par Panini pour tenter de caser des mini séries aux sujets relativement épars…Personnellement, je ne me suis intéressé vaguement (à savoir que j’ai lu le premier épisode et je ne suis pas allé au delà) à deux des mini séries présentées ici :

  • Where Monsters Dwell, pour une bonne raison, il s’agit d’un récit signé Garth Ennis, ce qui doit au minimum attirer l’attention de tout lecteur qui se respecte. De ce que j’ai pu en lire, Ennis livre un récit décalé qui fait appel à quelques grands classiques du pulp : la terre mystérieuse remplie de dinosaures, la société perdue, la pseudo demoiselle en détresse et l’aviateur plein de bravoure…

    Mais avec le twist très particulier de l’écriture d’Ennis, à savoir que l’aviateur est un couard et un connard de première, la demoiselle en détresse a tendance à s’en sortir mieux sans lui et la société perdue au fond de la jungle …là aussi tord un vieux code du pulp d’aventure d’antan…

    Vous l’aurez compris, Ennis s’amuse avant tout en détournant tous les vieux clichés du récit d’aventure et de monstre. On a du coup une petite mini série sympathique mais complètement anecdotique dans la production du scénariste.
  • WeirdWorld :à laquelle il faut s’intéresser pour deux raisons, tout d’abord la présence de Jason Aaron au scénario, ce qui à mon sens est toujours un bon argument, mais surtout le boulot de Mike Del Mundo pour la partie graphique qui donne une interprétation très recherchée de Weirdworld.

    Niveau scénario, Aaron ne s’est pas franchement beaucoup foulé et s’appuie avant tout sur la base d’un bon petit récit d’aventures assez basique (monstres, méchante sorcière…et j’en passe)…le tout ne se distingue vraiment que grâce au ton décalé des dialogues et surtout la partie visuelle tout simplement magnifique. Sans doute l’une des plus belles mini de tout Secret Wars.

Je ne me suis pas intéressé aux autres mini…et ne compte pas le faire. Comme je l’ai dit bien que sympathique, je ne crois pas avoir dépassé l’épisode 3 des mini que j’avais commencé à suivre et des mois plus tard, je me rends compte que je m’en bas l’oeil. Tous ces travaux représentent des lectures agréables…mais ne sont en rien marquantes. A peine lues, déjà oubliées…

Verdict : pour les complétistes.

SECRET WARS : CIVIL WAR 1

CIVIL WAR 1BDate de sortie : 05 Janvier 2016

Prix :4,90 EUR, 96 pages

Épisodes : Civil War (2015) 1, 1872 1, Hail Hydra 1, Planet Hulk 1 (II)

Sollicitation :Le conflit entre Tony Stark et Captain America s’envenime : est-ce qu’une nouvelle guerre civile entre super-héros se profile ? Le far-west est protégé par Red Wolf et Steve Rogers tandis que des héros vont découvrir des régions de Battleworld dominées par les nazis (dans Hail Hydra de Remender et Boschi) et des Hulks.

Avis :comme d’autres mags, le choix des mini séries qui composent ce mag est assez étrange, et j’ai du mal à bien comprendre la logique qui a présidé à leur réunion sous le titre Civil War ?

A ce stade, je crois qu’il faut éviter de trop chercher, car une fois les mini consacrées aux Avengers, X-Men, GoG et Spidey réunies dans des mags à leur nom (héritiers naturels des revues régulières), Panini a du se sentir dépassé et a juste rempli ce qu’il pouvait sans trop chercher…

Mon sentiment profond concernant ces mini (et bien d’autres dans le cadre de SW) se résume assez simplement à : rien à battre, surtout pour un truc signé Charles Soule…qui a tout de même récolté de bonnes critiques…. Ensuite, chacun ses goûts, donc à vous de voir…

Verdict : à tester.

SECRET WARS : DEADPOOL 1

DEADPOOL 1Date de sortie : 05 Janvier 2016

Prix :4,90 EUR, 96 pages

Épisodes : Deadpool’s Secret Secret Wars 1, Mrs Deadpool & the Howling Commandos 1, Giant-Size Little Marvel AvX 1, MODOK Assassin 1

Sollicitation :Deadpool vient de mourir mais cela ne l’a jamais arrêté ! Retrouvez le durant les Guerres Secrètes par Bunn et Lolli et retrouvez les aventures de sa femme, Shiklah, par Duggan et Espin. Et pour compléter le programme, Avengers vs X-Men remasterisé par Skottie Young et la vie de MODOK par Yost.

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie, n’ayant personnellement suivi aucune ce ses mini séries. Mais au vu du matériel réuni, je pense qu’il faut voir le mag comme contenant toutes les séries un peu décalées et portées sur l’humour de SW. Ah ! si j’ai essayé le premier épisode de Modok : illisible ce machin !

Verdict : pour ne pas prendre trop au sérieux Secret Wars !

SECRET WARS : LES GARDIENS DE LA GALAXIE 1

LES GARDIENS DE LA GALAXIE 1Date de sortie : 05 Janvier 2016

Prix :4,90 EUR, 96 pages

Épisodes : Guardians of Knowhere 1, Korvac Saga 1, Infinity Gauntlet 1, 1602 Witch Hunter Angela 1

Sollicitation :Les Gardiens ne peuvent plus parcourir la galaxie mais ils continuent de protéger Nulle-Part (par Bendis et Deodato). Retrouvez également Yondu, Martinex, Thanos, Nova et Angela par Abnett, Duggan, Gillen, Weaver et les autres.

Avis : pas d’avis, là aussi impasse totale de ma part…Tant que Bendis sera sur cet univers, ce sera sans moi …même dessiné par Deodeto, en ce qui me concerne, j’ai atteint mes limites en termes de Bendiseries que je pouvais encaisser…

Verdict : pour les complétistes.

SECRET WARS : MARVEL ZOMBIES 1

MARVEL ZOMBIES 1Date de sortie : 05 Janvier 2016

Prix :4,90 EUR, 96 pages

Épisodes : Marvel Zombies 1, Age of Ultron vs Marvel Zombies 1, Ghost Racers 1, Secret Wars Journal 1 (I, II)

Sollicitation :Battleworld est un monde dangereux. Surtout de l’autre côté du bouclier où règnent zombies, robots et insectes géants ! C’est ce que vous pourrez voir avec les récits de Spurrier, Robinson, Walker et Pugh. Rentrez aussi dans l’arène des Ghost Racers avec Smith et Gedeon !

Avis : le problème de rassemblement de mini est moins présent ici puisque le thème zombie est présent dans deux des mini présentées ici…mais pas vraiment avec les autres…Une seule mini suivie de mon côté, l’une des rares que j’ai terminé d’ailleurs, avec le Marvel Zombies de Simon Spurrier…qui n’a pas vraiment à la hauteur de mes attentes.

Dans le positif, il y a le plaisir de (re)voir le personnage d’Elsa Bloodstone, un des piliers de la série Nextwave de Warren Ellis plus vraiment exploitée par la suite par Marvel, et qui est ici superbement écrite de bout en bout par le scénariste. On retrouve toute la niaque, le cynisme et l’humour très anglais du personnage, auquel Spurrier parvient à donner une vraie humanité quand on plonge dans son passé…

Le problème provient ici essentiellement de l’histoire assez pauvre, passé le premier épisode vraiment réussi. Tout cela se révèle sur les autres épisodes assez maigre et sans réelles surprises, malgré le potentiel de l’ensemble. Spurrier aurait sûrement besoin de plus d’épisodes pour vraiment développer son sujet, mais avec 4 numéros, a du sans doute faire au plus simple….

Verdict : bof encore

SECRET WARS : OLD MAN LOGAN 1

OLD MAN LOGAN 1Date de sortie : 05 Janvier 2016

Prix :Old Man Logan 1, X-tinction Agenda 1, E is for Extinction 1, Secret Wars Journal 2 (II

Épisodes : 4,90 EUR, 96 pages

Sollicitation : Logan revient… mais dans sa version « âgée » et au travers d’une époustouflante saga signée Brian M. Bendis et Andrea Sorrentino ! Nous le retrouvons aussi dans un futur gouverné par les Sentinelles (Bennett/Norton), faisant suite au crossover X-Tinction Agenda (Guggenheim/Di Giandomenico), et dans E Is for Extinction par Burnham/Villalobos.

Avis : malgré mon amour pour les X-Men, je dois bien avouer que j’ai évité toutes les mini séries les concernant dans le cadre de Secret Wars, celles-ci se contentant un peu trop à mon goût à aller explorer / piller d’anciennes intrigues et surtout des périodes créatives plus riches que le temps présent, ou une autre forme de désaveu de la politique menée par Marvel avec les mutants…

Au final je n’ai suivi qu’une seule mini…et j’aurais franchement dû m’abstenir ! décidant d’oublier mes propres conseils en la matière, envoûté par la partie graphique et la perspective de retrouver un personnage que j’ai apprécié, je me suis envoyé le Old Man Logan signé Bendis …qui à ma grande surprise a signé un très bon premier épisode…avant de faire n’importe quoi…

En effet si ce premier épisode publié ici replace bien les choses, nous fait découvrir certains personnages absents de l’histoire initiale de Mark Millar et Steve McNiven, le reste de la mini s’effondre assez vite face à l’absence totale d’histoire racontée par Bendis et le cahier de charges imposé par Marvel au scénariste. Car de toute évidence, l’éditeur avait confié à l’auteur la tâche obligatoire de faire parvenir le personnage à un certain point…et de se démerder comme il voulait pour y parvenir…

De manière assez peu inspirée donc, Bendis tente de nous proposer une espèce d’odyssée d’Ulysse, avec Logan à la place, qui ne dit pas son nom…sans le talent d’Homère bien entendu. Ce qui sauve l’ensemble de la débâcle complète est le boulot sans faille d’Andrea Sorrentino qui signe des pages magnifiques. Cela ne masque en rien le scénario famélique, mais au moins les mirettes en profitent…

Verdict : re re bof

SECRET WARS : SPIDER-MAN 1

SPIDER-MAN 1BDate de sortie : 05 Janvier 2016

Prix : Amazing Spider-Man : Renew your vows 1, Secret Wars 2099 1, Spider-Island 1, Spider-Verse 1

Épisodes : 4,90 EUR, 96 pages

Sollicitation : Peter Parker est marié avec Mary-Jane et ils élèvent leur fille sous le règne du Régent par Dan Slott et Adam Kubert. Découvrez qui sont les Avengers dans le monde de 2099 de David et Silney et de nouvelles versions de Spider-Island et Spider-Verse par Gage, Costa et Araujo entre autres.

Avis : sans doute le seul mag tie in à Secret Wars que je vais vous conseiller…puisque sur les deux mini séries que j’ai lu ici…les deux auront des conséquences dans le monde post Secret Wars de Spider-Man. Outre la présence de vraies retombées, il faut signaler que les mini séries en question sont de qualité en elle-même :

  • Renew your vows permet de réaliser ce qui n’est désormais plus guère qu’un fantasme de fans de longue date : réunir Peter et MJ comme un couple marié ! Dan Slott profite de Secret Wars pour réparer cette injustice et nous replonger dans la vie de famille d’un Peter marié, père de famille et surtout adulte !

    Si une grande partie de l’intérêt de la mini se trouve dans cette réunion des personnages, il faut aussi dire que Slott a su réserver aux lecteurs un récit assez surprenant qui profite bien de Secret Wars pour présenter une situation un peu inédite alors que la vie de Spidey prend un tournant…particulier..

    Je n’en révèle pas trop en raison du twist présenté à la fin du premier épisode qui pose bien le cadre du reste de l’histoire. Une mini qui fait donc plaisir et qui permet d’oublier pendant quelques mois que Marvel a quelque peu massacré son personnage fétiche sur ce coup…
  • Secret Wars 2099, qui ramène Peter David en 2099, mais un 2099 un peu différent alors que l’on ne suit pas vraiment Spidey, mais les Avengers de cette époque. Pas d’inquiétude, ce bon vieux Miguel est bien présent mais assume un rôle..assez inattendu !

    La mini est dans l’ensemble vraiment sympathique à lire, avec un Peter David inspiré qui tient bien ses personnages et va nous présenter un futur très particulier, tout en se faisant plaisir en ramenant un certain nombre de têtes connues.

Verdict : à lire

SECRET WARS : ULTIMATE END 1

ULTIMATE END 1Date de sortie : 05 Janvier 2016

Prix :4,90 EUR, 96 pages

Épisodes : Ultimate End 1, Inhumans : Attilan Rising 1, Squadron Sinister 1, Captain Marvel and the Carol Corps 1

Sollicitation : Dernier round pour l ‘univers Ultimate par ceux qui l’avaient lancé en 2000 : Brian M. Bendis et Mark Bagley. Retrouvez également Médusa, Kamala Khan et le reste des Inhumains par Charles Soule et John Timms ainsi que le Sinistre Escadron et Captain Marvel (par Guggenheim, Pacheco, DeConnick et Lopez).

Avis : là aussi la logique derrière le rassemblement de ces mini séries dans un mag dénommé Ultimate End, du nom d’une seule des mini, me laisse personnellement un peu sans voix …si quelqu’un comprend, allez y étalez votre science devant toute l’audience réunie..

Sur le fond, je n’ai lu que le premier épisode d’Ultimate End…auquel je n’ai rien, mais alors rien compris du tout. La mini série est censée amener l’univers Ultimate à son terme (ou plutôt faire preuve de miséricorde et mettre un terme aux souffrances d’un microcosme à l’agonie depuis des années), mais Bendis fait…quelque chose.

A ce jour, je n’ai toujours pas compris quoi exactement. On voit certes passer des personnages de l’univers Ultimate, mais très concrètement l’intrigue reste un mystère complet…et le problème ici est que Bendis ne donne absolument aucune envie de persévérer pour avoir le fin mot de l’histoire…

Verdict : pour les masos.

SECRET WARS : X-MEN 1

X-MEN 1Date de sortie : 05 Janvier 2016

Prix :4,90 EUR, 96 pages

Épisodes : Age of Apocalypse (2015) 1, House of M (2015) 1, X-Men (’92) 1, Secret Wars : Battleworld 1 (I)

Sollicitation :Les années 90 sont à l’honneur avec Age of Apocalypse par Fabian Nicieza et Gerardo Sandoval mais aussi avec l’équipe de X-Men tirée du dessin-animé (par Sims et Koblish). Revivez également la dimension d’House of M avec Magneto en leader de la race mutante par Hopeless et Failla.

Avis : pas d’avis, comme indiqué plus haut j’ai évité la plupart des mini séries mutantes liées à Secret Wars. J’ai bien tenté de lire Age of Apo, mais je n’ai pas dépassé l’épisode 2. Sandoval essaye de singer Madureira et le style des années 90, y parvient par moment, mais tout cela est assez confus …et pas très intéressant au final au delà de l’aspect nostalgie…Autant aller relire le crossover d’origine…

Verdict : re re re mais vraiment bof

100% STAR WARS : LANDO

LANDODate de sortie : 06 Janvier 2016

Prix : 13,00 EUR,112 pages,

Épisodes : Star Wars : Lando 1-5, inédits

Scénario :Charles Soule,

Dessin :Alex Maleev

Sollicitation : Découvrez les toutes premières aventures de Lando Calrissian, le célèbre  »entrepreneur » apparu dans le film Star Wars: Épisode V – L’Empire contre-attaque. Avant de rejoindre la Rébellion et d’administrer la cité des Nuages, Lando était connu pour ses escroqueries et son arrogance. Dans cette aventure il a en projet de dérober un vaisseau d’une grande valeur !

Avis : sur ce coup, je n’ai malheureusement pas grand chose à dire…car je n’ai pas dépassé le premier épisode de cette mini série…la faute à un certain Charles Soule, dont le scénario ne m’a pas (encore une fois) du tout intéressé…

Mais le fait est que cela ne concerne apparemment que moi, puisque j’ai pu voir un peu partout des critiques plus que positives de ces épisodes. Donc je vous conseillerai d’aller jeter un oeil sur le produit final…si le personnage vous intéresse, ou si vous êtes seulement un fan de Maleev (toujours une bonne raison…).

Verdict : à tester.

100% MARVEL : BLACK WIDOW 3

BLACK WIDOW 3Date de sortie : 06 Janvier 2016

Prix :18,00 EUR, 176 pages

Épisodes : Black Widow (2015) 13-20, inédits

Scénario : Nathan Edmondson,

Dessin : Phil Noto

Sollicitation :L’heure de la confrontation finale a sonné entre Black Widow et l’organisation criminelle Chaos ! Natasha Romanoff doit aussi retrouver Isaiah et se battre contre ses propres démons. Alors que la fin des temps approche, Black Widow est rattrapée par un sombre événement issu de son passé. La rédemption est-elle encore possible pour l’ex-espionne russe ?

Avis : conclusion sans grande gloire de la dernière série régulière en date sur le personnage de Black Widow. Tout d’abord, je vous rassure, Natasha ne va nulle part puisque Marvel a déjà annoncé que le personnage aura toujours une série régulière dans l’univers post Secret Wars, menée par l’équipe récente de Daredevil : Mark Waid et Chris Samnee. On peut donc dire que l’espionne venue du froid y gagne au change…

Avec ce dernier tome, Edmonson mène à son terme le conflit entre Black Widow et l’organisation Chaos qui occupe le titre pratiquement depuis le début de cette série. Un comic-book qui avait bien commencé en se concentrant justement sur le boulot d’espionne pas toujours reluisant d’une Natasha qui d’un côté est en quête constante de rédemption pour ses crimes passés. Et d’un autre côté, celle-ci ne se fait aucune illusion sur elle même…

Pour une raison que j’ai encore du mal à comprendre, Edmonson a laissé tomber l’ambiance espionnage/black-ops des débuts, pour plonger de manière décevante et un peu facile tête la première dans une récit de pure SF pour expliquer les performances du groupe Chaos. En outre la conclusion est loin du récit épique que l’on pouvait attendre.

Une conclusion assez paresseuse remplie de ficelles loin des promesses des débuts… que ce soit au niveau du scénario ou du dessin, avec un Phil Noto bien moins inspiré que dans les premiers épisodes. J’ai comme l’impression qu’il s’est surmené pour tenir les délais et que la qualité en a un peu pâtie.

Verdict : à éviter.

100% MARVEL : SPIDER-GWEN 1

SPIDER-GWEN 1Date de sortie : 06 Janvier 2016

Prix :13,00 EUR,112 pages

Épisodes : Spider-Gwen 1-5, inédits

Scénario :Jason Latour,

Dessin :Robbi Rodriguez

Sollicitation : Et si l’araignée radioactive avait mordu Gwen Stacy à la place de Peter Parker ? Dans cet univers parallèle, l’adolescente devient la super-héroïne connue sous le nom de Spider-Woman. Après s’être retrouvée au cœur de l’événement Spider-Verse, Gwen poursuit ses aventures et affronte le Vautour ainsi que le lieutenant de police Frank Castle.

Avis :révélation de l’event Spider-Verse qui a traversé les titres Spidey il y a quelques mois, le personnage de Spider-Gwen débarque dans le premier volume VF de la série régulière que Marvel lui a accordé en urgence devant l’accueil plus qu’enthousiaste du public.

Le personnage lancé comme une idée en l’air pour un Spidey parallèle est devenu en quelques jours un phénomène auprès des fans, d’une part en raison du twist que cela introduisait dans la mythologie de l’araignée, du costume qui a immédiatement séduit et d’autre part je pense quelque part représentait une sorte de rédemption pour un personnage grandement malmené ces dernières années au fil des révisions ignobles et peu respectueuses de la continuité (oui Sins Past, je pense à toi).

Devant l’ampleur du phénomène et des ventes énormes, qui ont largement dépassé tout ce à ce à quoi Marvel pouvait légitimement s’attendre, l’éditeur a relativement vite (à peine quelques semaines après la sortie de l’épisode spécial consacré au personnage) annoncé la sortie d’une série régulière.

Au delà du phénomène, le défi premier était d’assurer la viabilité d’un tel titre sur la durée…et l’on avait des raisons de douter avec aux manettes Jason Latour, fossoyeur du Wolverine and the X-Men de Jason Aaron…et pourtant il s’est avéré que le monsieur savait écrire …quand il le voulait bien si bien que le résultat final compris dans ces 5 épisodes s’est révélé tout à fait lisible (à ma surprise personnelle).

Latour maîtrise parfaitement bien son personnage, et fait rapidement en sorte de lui conférer un cast propre. Au delà des figures familières de l’univers de Spidey, le scénariste parvient à conférer des histoires propres à son personnage, qui ne font pas trop “repompage” d’anciennes intriques de Spider-Man. L’ensemble n’est pas toujours parfait, il y a notamment quelques problèmes de rythme dans les premiers numéros, mais l’ensemble représente une lecture très agréable.

A noter qu’aux USA, le succès a été énorme, si bien que les aventures de  Spider-Gwen se poursuivent dans l’univers post Secret Wars, toujours avec un certain succès.

Verdict : à lire.

MARVEL NOW : AVENGERS 5

AVENGERS 5Date de sortie : 06 Janvier 2016

Prix : 14,95 EUR,136 pages

Épisodes : Avengers (2013) 24-28, publiés précédemment dans les revues AVENGERS (V4) 15-17

Scénario :Jonathan Hickman,

Dessin : Esad Ribic, Salvador Larroca, Mike Deodato Jr.

Sollicitation :Après les événements d’Infinity, Captain America et Iron Man composent une nouvelle équipe d’Avengers et découvrent qu’une planète vagabonde risque d’entrer en collision avec la Terre ! Heureusement, un mystérieux visiteur du futur va leur venir en aide. Bruce Banner, quant à lui, mène l’enquête et confronte Tony Stark sur ses actions.

Avis : alors qu’Hickman entre dans Secret Wars en kiosque, Panini continue la réédition de son run sur les Avengers en librairie avec cette fois …un des arcs les plus chiantissimes qu’il ait pu produire sur le titre !!! presque pire que les épisodes pré Infinity qui étaient déjà somnifériques !

Après un Infinity qui avait quelque peu revigoré les titres Avengers, et où on retrouvait un Hickman bien plus dynamique, le scénariste retombe ici dans son schéma de mise en place d’éléments qui joueront un rôle ultérieurement…sans le moindre enthousiasme.

Tout cela redevient mécanique et froid, sans âme et au final vraiment pénible à lire.  D’autant plus que cette fois, les éléments mis en place par le scénariste sont franchement mineurs. Le scénariste fait ici intervenir des doubles maléfiques des Avengers issus d’une dimension parallèle victime d’une incursion.

Un arc dans l’ensemble paresseux, pas franchement sauvé par l’épisode 25 qui sert de référence à la sollicitation illustré par le toujours très bon Esad Ribic. Même ce numéro n’est guère intéressant, malgré la menace mise en scène.

Un tome dont vous pouvez allégrement vous passer !

Verdict : à éviter.

MARVEL NOW : UNCANNY X-MEN 3

UNCANNY X-MENDate de sortie : 06 Janvier 2016

Prix :13,00 EUR,112 pages

Épisodes :  Uncanny X-Men (2013) 14-18, publiés précédemment dans les revues X-MEN (V4) 11 et 15-17

Scénario :Brian M. Bendis,

Dessin :Chris Bachalo, Marco Rudy, Kris Anka

Sollicitation :Les conséquences de La Bataille de l’Atome se font sentir. L’école a bien changé et Kitty Pryde ainsi que les premiers X-Men rejoignent l’équipe de Cyclope ! Magnéto, quant à lui, part en mission en solo tandis que les X-Woman constatent l’apparition de nouveaux Inhumains. Pendant ce temps, les jeunes mutants se lancent dans une dangereuse aventure.

Avis : après avoir dit du bien de M.Bendis lorsque j’ai évoqué son travail sur Jessica Jones, voici que je m’apprête à dire du bien d’une partie de son travail …sur les X-Men ???!!! non je n’ai pas reçu de chèque et …merde, on a un arrêt cardiaque dans le coin, le choc a été trop rude !!! vite un défibrillateur !!! bon, on l’a perdu, je comprends, c’était prévisible, il fallait s’attendre à des dommages collatéraux après une telle annonce…

Si la première année de Bendis sur Uncanny X-Men a été …inégale au mieux, avec un très bon départ, puis un effondrement qui s’est confirmé jusqu’à Battle of The Atom, la période post crossover est elle bien plus inspirée. Et ce pour une bonne raison, le scénariste laisse tomber pendant un temps les arcs en 158 parties sans idées qui ne vont nulle part (qui reviendront par la suite : The last will of Xavier et mutant omega…), il adopte ici une approche différente, avec des histoires en un épisode centrées sur un ou deux personnages.

Si Bendis a prouvé qu’il ne savait pas écrire des équipes, dès que l’on parle d’histoire solo, tout de suite, les choses s’améliorent. On le voit ainsi explorer plus avant le personnage de Magneto qui va faire comprendre à Mystique ce qu’il pense de son règne sur Madripoor, ou encore va porter une plus grande attention  aux jeunes élèves de Cyclope pour les développer un minimum..

Bien évidement, il reste des loupés, comme l’épisode spécial Inhumans qui est une belle grosse XXX sans intérêt…travail de commande que Bendis a traité par dessus la jambe…étant sans doute autant passionné que les lecteurs par le sujet…Bref un tome, pas si mal, dans un run sans intérêt de manière générale…

Verdict : à lire

MARVEL EVENTS : LES GUERRES SECRÈTES

LES GUERRES SECRÈTESDate de sortie : 06 Janvier 2016

Prix :26,00 EUR,336 pages

Épisodes :  Marvel Super-Heroes’s Secret Wars 1-12, publiés précédemment dans les revues SPIDEY 66-77 ainsi que dans les albums MARVEL BEST OF : LES GUERRES SECRETES et MARVEL GOLD : LES GUERRES SECRETES

Scénario :Jim Shooter,

Dessin : Mike Zeck, Bob Layton

Sollicitation :Le mystérieux Beyonder décide d’organiser un gigantesque tournoi dans l’espace. Les plus grands super-héros et les plus redoutables super-vilains se battent alors pour obtenir la récompense ultime ! Les Avengers, Spider-Man, les Quatre Fantastiques et les X-Men vont tout faire pour que le Docteur Fatalis ne devienne l’être le plus puissant de l’univers ! Un album exceptionnel doté de nombreux bonus.

Avis : avec la sortie du Secret Wars de Jonathan Hickman et Esad Ribic ce mois-ci en VF, Panini ne pouvait bien évidemment pas passer à côté de l’occasion de rééditer une fois de plus le tout premier vrai crossover connu par l’univers Marvel, sorti dans les années 80.

S’il y a toujours une certaine part de nostalgie à la découverte de ces épisodes, puisqu’on se replonge dans un univers Marvel très différent de l’actuel, il faut aussi bien reconnaître que le machin a assez mal vieilli dans son ensemble.

Si les prémices, relativement faciles de l’intrigue sont installées avec un certain talent, le crossover se révèle assez vite, bien trop long, passablement lourd(ingue) assez souvent, passablement grandiloquent …et un peu bêta par moment.

En fait je me montrerais même légèrement plus dur que dans la critique que j’avais rédigé il y a quelques années, car depuis lors j’ai pris un peu plus de recul et j’ai eu le temps de dirgérer le machin. Je ne dirai pas que c’est une XXX de chez XXX (j’ai trop lu de mauvais crossovers Marvel pour cela et à côté Secret Wars est un chef d’oeuvre de l’art moderne), mais tout cela a incontestablement pris un coup de vieux monumental.

Verdict : à lire…pour compléter votre collection.

MARVEL GRAPHIC NOVEL : THANOS – LA RELATIVITÉ DE L’INFINI

THANOS - LA RELATIVITÉ DE L’INFINIDate de sortie : 06 Janvier 2016

Prix :18,00 EUR,112 pages,

Épisodes : Thanos : The Infinity Relativity, inédit)

Scénario :Jim Starlin

Dessin : Jim Starlin

Sollicitation :Annihilus, le seigneur de la zone négative, part à la recherche d’une source d’énergie infinie. Les Gardiens de la Galaxie, Gladiator des Shi’ar et Adam Warlock sont bien décidés à l’arrêter et à mettre fin à cette menace, une fois pour toutes. Mais la réussite de leur mission repose entre les mains d’un Titan considéré comme fou : Thanos

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie de ce nouvel opus de la saga de Jim Starlin sur son personnage fétiche.

Verdict : pour les fans  soit de Starlin soit de Thanos.

MARVEL ICONS : AMAZING SPIDER-MAN PAR MCFARLANE 1

AMAZING SPIDER-MAN PAR MCFARLANE 1Date de sortie : 06 Janvier 2016

Prix : 36,00 EUR,424 pages

Épisodes : Amazing Spider-Man (1963) 296-312, publiés précédemment dans les revues STRANGE 229-244, R.C.M. : VENOM, SPIDER-MAN (SEMIC) 4-5 ainsi que dans l’album MARVEL OMNIBUS : SPIDER-MAN

Scénario :David Michelinie,

Dessin :Todd McFarlane

Sollicitation : De 1988 à 1990, le scénariste David Michelinie et le dessinateur Todd McFarlane révolutionnent l’histoire de Spider-Man avec des épisodes devenus aujourd’hui des classiques. Dans ce premier tome dédié à leur prestation, Spidey affronte notamment le Docteur Octopus, Venom, l’Homme Sable et le Rôdeur.

Avis : après avoir réédité le run de McFarlane sur le titre solo Spider-Man dans un précédent Marvel Icons , lancé dans le seul but de tenir l’artiste sur le titre un peu plus longtemps, qui m’a permis de découvrir ses épisodes, Panini poursuit sa politique de réédition de l’ère McFarlane en revenant un peu en arrière, en ressortant sa collaboration avec le scénariste David Micheline sur Amazing Spider-Man…

Du coup, on peut espérer que nous aurons un scénario cette fois, Micheline étant un peu un vieux de la vieille ayant traversé les années 80 comme un scénariste important chez Marvel (en particulier sur Iron Man) et ayant signé pour l’occasion l’un des plus longs run de l’histoire de  Spidey. Micheline a de fait accompagné le personnage dans une période importante de sa vie, avec l’entrée dans les années 90, l’apparition de personnages comme Venom ou Carnage ou encore la mise en scène de sa vie maritale avec MJ.

Des épisodes présentés dans cette première partie, qui voit notamment la montée en puissance du personnage de Venom, qui marqua profondément les titres Spidey dans les années 90, jusqu’à l’overdose.

En face le run solo de McFarlane a suscité chez moi…une certaine hilarité, car si graphiquement l’auteur fait vraiment un boulot remarquable, le scénario est l’exemple du vide intersidéral qui a plombé nombre de séries dans les années 90. Même certains scénaristes actuels bien connus n’auraient pas fait pire…

Donc ce tome comprend à la fois la patte graphique de McFarlane alliée à un vrai scénario…

Verdict : à lire

MARVEL DARK : THANOS – L’ASCENSION DE THANOS

L'ASCENSION DE THANOSDate de sortie : 06 Janvier 2016

Prix :13,00 EUR,112 pages

Épisodes : Thanos Rising 1-5, publiés précédemment dans la revue MARVEL UNIVERSE  (V3) 1

Scénario :Jason Aaron,

Dessin :Simone Bianchi

Sollicitation :Les sombres origines de Thanos ! Découvrez comment un amour véritable engendre un torrent de sang et change non seulement le cours de la vie d’un jeune garçon mais aussi le visage de la galaxie. Devenu l’égal d’un dieu, Thanos sème la mort dans ce récit captivant où se mêlent tragédie, faux-semblants et destinée.

Avis : arnaque sympa de la semaine, alors que Panini réédite la mini série Thanos Rising sortie en intégralité dans un seul Marvel Universe pour deux fois moins cher …Je comprends que Panini essaye de surfer sur la vague Thanos, tout comme Marvel, et rendre disponible de l’ancien matos (même récent) est toujours louable, mais j’ai du mal à accepter la logique derrière ce type de réédition.

A la base nous avons une mini série sortie dans un seul mag en une seule fois, pour un prix tout à fait acceptable…dès lors pourquoi reproposer le machin en librairie  ? autant le rééditer en kiosque si l’on veut que ce soit toujours dispo (pourquoi ne pas y consacrer une collection spéciale ? après tout c’est pas ce qui manque chez Panini !) ou alors viser la librairie mais pour un prix plus faible que 13€ ! surtout pour à peine une centaine de pages !

En outre sur le fond, il faut bien avouer que cette mini qui revient sur les origines de Thanos n’est pas vraiment le meilleur boulot de Jason Aaron. Sa caractérisation du personnage est bien maîtrisée, mais l’histoire en elle même est pauvre et pas vraiment à la hauteur des attentes. L’approche psychologique qu’il essaye d’instiller suscite l’intérêt de base, mais l’exécution déçoit quelque peu.

Verdict : pas terrible tant sur la forme que sur le fond…

MARVEL SELECT : JESSICA JONES – ALIAS 1

JESSICA JONES - ALIAS 1Date de sortie : 06 Janvier 2016

Prix :18,00 EUR,352 pages

Épisodes : Alias 1-15, publiés précédemment dans les albums MAX : ALIAS 1-3 et MARVEL OMNIBUS : ALIAS

Scénario :Brian M. Bendis,

Dessin :Michael Gaydos

Sollicitation : Jessica Jones était une super-héroïne costumée mais ses pouvoirs plus qu’ordinaires ne lui ont jamais permis de trouver sa place au sein de l’univers Marvel. Sa carrière de justicière révolue, Jessica travaille désormais comme détective privé dans sa propre agence Alias Investigations. Mais sa vie se retrouve bouleversée lorsqu’elle découvre la véritable identité d’un célèbre héros…

Avis : il y a fort fort longtemps, dans une contrée fort fort lointaine, Brian Michael Bendis était un scénariste. Pour ceux qui seraient sous le choc, asseyez vous, il y en a plus derrière. Outre le fait d’être scénariste, il était un auteur avec des idées. Oui je sais, je sais, si vous commencez à hyper-ventiler, c’est normal, respirez doucement, voilà en rythme parce que c’est pas fini.

En effet, affront ultime…Bendis était donc un scénariste avec des idées…qui étaient bonnes !!!

Ouh là, on a des évanouissements, allez accrochez vous, non n’allez pas vers la lumière, écoutez ma voix !!! rien que ma voix qui dit du mal de Bendis qui fait que de la XXX depuis des années, oui c’est ça, il a massacré, les X-Men, les GoG, et tant d’autres choses encore !!! voilà, c’est ça vous êtes revenus dans le présent. Non, non gardez le sac, le vomi ne me sert à rien.

Le titre Jessica Jones est donc une sorte  de balise, un témoignage du passé, nous rappelant  le talent perdu d’un scénariste qui n’a plus d’idées depuis bien longtemps et qui survit malgré tout, on ne sait comment…Bien évidemment cette réédition ne sort pas de nulle part, Panini profitant à fond de l’effet de popularisation crée par la récente et excellente série Netflix.

Cependant si le show est relativement fidèle au comic-book, il y a tout de même de grosses différences. Ainsi, l’affrontement avec Killgrave au centre de la série TV est en réalité presque totalement absent du comic-book. Il n’intervient réellement que sur les derniers épisodes de la série, alors que le personnage de Jones a déjà bien évolué et est déjà sur la voie de la guérison.

Au fond, Bendis, ne ressort vraiment Killgrave que pour accorder à Jones un petit moment d’héroïsme qui lui permet réellement de commencer à tourner la page. L’essentiel de la série est en fait consacré au chemin de croix que connaît le personnage avant. Bendis se consacre aux coulisses de l’univers Marvel, à tous ces personnages à l’image de Jones qui sont laissés de côté, les oubliés passés par pertes et profits,  tombés dans les limbes toujours loin des paillettes du super-héroïsme.

Le commentaire métatextuel sur l’univers Marvel tout comme l’exploration du personnage de Jones sont donc en fait permanents et relativement toujours bien menés par Bendis, bien que j’apprécie surtout les quelques passages où Killgrave apparaît à l’écran, toujours à la limite de briser le 4e mur, presque la voix même de Bendis parlant à son personnage.

Verdict : à lire

URBAN COMICS

JUSTICE LEAGUE SAGA 27

justice-league-saga-27-270x414Date de sortie : 09 Janvier 2016

Prix : 5.6€

Épisodes : JUSTICE LEAGUE #40, JUSTICE LEAGUE UNITED #10, FLASH #40, GREEN ARROW #39, JUSTICE LEAGUE DARK #39 et WONDER WOMAN #40

Sollicitation : Le prélude à DARKSEID WAR, l’événement de 2016, par Geoff JOHNS et Jason FABOK ! La conclusion de la saga d’Infinitus par Jeff LEMIRE et Neil EDWARDS ! La Ligue des Ténèbres perdue au coeur du temps, par J.M. DeMATTEIS et Andres GUINALDO ! La confrontation entre les deux Flash, par Robert VENDITTI, Van JENSEN et Brett BOOTH ! Green Arrow face à Cheetah, par Andrew KREISBERG, Ben SOKOLOWSKI et Daniel SAMPERE ! Wonder Woman et la Ligue de Justice découvrent le secret des monstres souterrains, par Meredith et David FINCH !

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie, mais un conseil, préparez vous mentalement à la Dardseid Wars, intrigue la plus ambitieuse lancée par Johns depuis le New 52, qui voit le scénariste revenir au sommet de sa forme ! le monsieur va vous faire vibrer comme aux grandes heures de son run sur la JSA ou Green Lantern !

Verdict : pour ceux qui suivent.

SUPERMAN SAGA 25

superman-saga-25-270x414Date de sortie : 09 Janvier 2016

Prix : 5.6€

Épisodes :ADVENTURES OF SUPERMAN #5-8.

Sollicitation : Pour deux numéros : la série ADVENTURES OF SUPERMAN investit les pages du magazine !

Découvrez des aventures inédites et intemporelles de l’Homme d’Acier réalisées par la jeune garde du comics US : Nathan EDMONDSON, Pia GUERRA, David LAPHAM, Tim SEELEY, JT KRUL, Marc GUGGNEHEIM, Joe BENNETT et bien d’autres !

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie, alors qu’Urban continue de faire du mag un bon gros fill in en attendant que le reste de l’univers DC rattrape les numéros de Superman et le gros changement de statut quo qui intervient dans toutes les séries de l’éditeur à partir du numéro 41. Dans un ou deux mois en gros en VF…sous une forme ou une autre puisque des rumeurs de relaunch de l’offre kiosque de l’éditeur tournent en l’air comme des vautours autour des lecteurs…

Verdict : bof ?

SUPERMAN – ACTION COMICS TOME 1

superman-action-comics-tome-1-270x415Date de sortie : 09 Janvier 2016

Prix : 15€

Épisodes : Action Comics #25-30 + Secret Origins #1

Scénario : Greg Pak

Dessin : Aaron Kuder

Sollicitation : Depuis cinq ans, le monde s’est découvert un étrange visiteur dont les pouvoirs surhumains sont mis au service de la vérité, la justice et l’idéal humain : Superman !

Seule son amie d’enfance, Lana Lang, une aventurière spécialiste en énergie, partage le secret de sa double identité. Leurs retrouvailles vont avoir pour décor une chasse au monstre qui les mènera jusqu’au centre de la Terre !

Avis : la maison Urban nous prépare t-elle une petite année Superman sans l’avouer ? après une année 2015 bien maigre pour le Kryptonien en librairie, je crois que l’on peut compter le nombre de sorties librairie Supie sur les doigts d’une main…l’éditeur vient d’annoncer ces dernières semaines une partie de son programme pour le premier semestre 2016…et il est prometteur pour Superman.

Bien évidemment, ne nous faisons pas d’illusions, ce nouvel appétit est principalement dû à la sortie de Batman Vs Superman au ciné (on en reparle plus loin), et non un intérêt renouvelé de la part de l’éditeur pour ce personnage…mais on ne va pas bouder non plus ! Pour bien lancer l’année, Urban relance donc le titre Action Comics en librairie avec run récent et toujours en cours de Greg Pak.

Après le départ de Grant Morrison de la série, le titre avait connu quelques turbulences avec des changements d’équipes créatives tous les deux mois. Le principal mérite de Pak est donc dans un premier temps d’avoir stabilisé une série en pleine déconfiture …dans une franchise pas franchement en meilleur état !

L’autre grand mérite de Pak est sans aucun doute d’avoir réussi, au travers des épisodes repris ici, à apporter une certaine fraîcheur à un personnage en quête de repaires dans un New 52 qui n’avait guère de place pour lui et qui avait eu tendance à quelque peu le massacrer en terme de caractérisation.

Loin de l’approche lourdingue et pleurnicheuse de Geoff Johns sur le personnage (bou ouh je suis tout seul, ouin, ouin, maman !!), Pak nous remet en scène un Superman positif, bienveillant sans être un parfait neuneu. L’isolation qu’il a connu dans sa vie est toujours un élément du personnage. Mais là où Johns en fait une source d’auto apitoiement constant qui m’a toujours irrité, Pak en fait presque une force.

Parce qu’il est différent, qu’il a connu des problèmes pour s’intégrer, Superman est plus à même de comprendre ceux qui comme lui présentent une différence. Bref nous avons ici un Superman intégrateur et non un chouineur asocial…

Le seul défaut que je pourrais pointer est le manque d’ambitions des intrigues de Pak, sans doute forcé par l’éditorial qui voit le titre Superman comme prioritaire par rapport au titre Action Comics, que ce soit en termes de disponibilité de vilains (aucune grande figure ici), que d’accès aux personnages du cast (comme Lois Lane, WW ou d’autres qui sont hors limites).

Je terminerai ce petit point(finalement assez long) pour louer le boulot d’Aaron Kuder sur le titre. L’artiste est sans aucun doute l’un des futurs talents de DC…si la boîte sait le retenir. Si l’on constate encore quelques défauts dans son style dans ce tome, ses principales qualités sont déjà présentes…et surtout le monsieur évolue à vitesse grand V ! on le verra sur les prochains tomes, mais le dessinateur ne cesse de s’améliorer au point d’être sans doute l’un des meilleurs artistes chez DC en ce moment !

Verdict : à lire

SUPERMAN / BATMAN TOME 1

superman-batman-tome-1-270x416Date de sortie : 09 Janvier 2016

Prix : 28€/336 pages

Épisodes : Superman/Batman #1-13

Scénario : Jeph Loeb

Dessin : Ed McGuiness & Michael Turner

Sollicitation : Superman et Batman sont depuis leurs débuts les plus grands protecteurs que l’humanité ait connus, mais lorsque Lex Luthor, l’ennemi juré de l’Homme d’Acier, devient président des États-Unis, ils sont déclarés, sur son ordre, « ennemis publics n°1 », et doivent échapper à leurs anciens alliés de la Ligue de Justice ! Et quand la cousine de Superman atterrit sur Terre, les forces de Darkseid convoitent de près cette nouvelle « arme vivante » kryptonienne !

Avis :dans quelques mois maintenant, le film Batman Vs Superman débarquera sur nos écrans, réalisant un vieux rêve de fans de voir les principales icônes comics book de chez DC réunies sur grand écran. Avec la présence de WW qui a été confirmée (bien que l’importance de son rôle reste floue pour l’instant, j’ai surtout l’impression qu’elle ne va vraiment apparaître que dans les 20 dernières minutes du film pour le climax…), c’est bien la trinité DC qui va faire sa première apparition au ciné… Un évènement attendu depuis à peine quelques décennies…

Donc bien évidemment, à l’image de la politique menée par son concurrent Panini avec les nombreux films Marvel, Urban Comics ne va passer à côté de l’occasion pour placer le maximum de produits en lien avec cet opus qui devrait par ailleurs ouvrir véritablement la porte vers le DC Cinematic Universe…donc oui, on va passer pas mal de temps au ciné dans les années qui viennent…Pour inaugurer cela, Urban réédite le run de Jeph Loeb sur Superman/Batman lancé au début des années 2000 quand le scénariste opérait sur la franchise Superman.

Ce premier tome comporte deux arcs assez différents :

  • le premier, Ennemis publics n°1, sert en quelque sorte de conclusion à l’une des intrigues les plus importantes lancées par Loeb et ses collègues lors de leur passage sur la franchise Superman : la présidence Luthor. Les scénaristes avaient en effet réussis à convaincre DC de placer Lex Luthor à la présidence des USA. Une idée plus que couillue qui a grandement payée par la suite, puisque le monsieur est resté en place un sacré paquet d’années et a eu un impact sur l’ensemble de l’univers DC.

    L’arc illustré par Ed Mcguinness est en lui même bien tourné vers l’action, Loeb profitant au maximum comme à son habitude des forces des artistes avec lesquels il collabore. Si l’ensemble n’est pas d’une grande finesse, avec des passages obligés assez peu inspirés (baston entre héros notamment…), et des ficelles narratives relativement énormes… le combat final entre Superman et Lex Luthor a une certaine classe et est un bel hommage à une certaine continuité. On voit que Loeb maîtrise ses classiques et sait les mettre en avant. 
  • le second arc s’appuie sur les retombées du premier pour lancer la nouvelle version de Kara Zor El dans l’univers DC post Crisis. Si l’histoire a depuis été conté, re-conté encore et encore par d’autres équipes, je garde une tendresse particulière pour cette version en grande partie pour son dessinateur : Michael Turner.Le monsieur qui nous a quitté bien trop jeune, a fait pratiquement toute sa carrière chez Image, puis sous son propre label et a au final signé très peu de pages intérieures chez les Big Two. Je crois même que cet arc est le seul qu’il ait jamais signé chez un des éditeurs mainstreams. Si tout n’est pas parfait, on voit qu’il n’est pas très à l’aise avec certains éléments, l’ensemble est de toute beauté.

    L’histoire n’est pas en reste, puisque Jeph Loeb s’est de toute évidence fait plaisir maniant une foule d’éléments de l’île des amazones, en passant par Doomsday (si vous trouvez cela incongru, il ne fallait pas rater un épisode où Luthor livrait le monstre à Darkseid) aux troupes d’Apocalypse avant une confrontation bien sentie entre Batman et Darkseid lui-même…

    Un arc dans l’ensemble vraiment bien rythmé qui représente encore aujourd’hui une très bonne lecture et une origine au personnage de Supergirl bien plus efficace que celle du New 52…

Verdict : à lire

INJUSTICE ANNEE 3 – TOME 5

INJUSTICEDate de sortie : 09 Janvier 2016

Prix : 15€

Épisodes : Injustice: Gods Among Us Year Three (#1-6)

Scénario : Tom Taylor

Dessin :

Sollicitation : Après deux longues années de guerre opposant les forces alliées de Superman et l’armée des Green Lantern, le conflit a prit fin… non sans déplorer quelques victimes civiles. Des morts que John Constantine ne laissera pas impunies. En unissant l’équipe de super-héros menée par Batman à plusieurs puissances magiques jusqu’alors isolées, il espère bien mettre l’Homme d’Acier hors jeu, une bonne fois pour toute.

Avis : pas d’avis je signale juste la sortie. Il me semble qu’il s’agit là de la dernière saga Injustice signée par son scénariste de départ Tom Taylor, parti sous d’autres cieux (plus marveliens depuis lors). Le titre se poursuit cependant aux USA, sous la houlette de Brian Buccelatto (Flash).

Verdict : pour ceux qui ont suivi jusqu’ici.

A propos Sam 1985 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

13 Comments

  1. apres panini ne sort des kioskes que cette semaine ce mois ci.
    mais c’est clair que ca aurait ete mieux de les espacer.

    C’est pas pour vendre des boites avec tout les kioskes qui les ont sorti en même temps ?

  2. Alias qui devient Jessica Jones : Alias… Je me demande s’ils ne veulent pas surfer sur le succès d’une certaine série TV !

    A noter que les deux arcs présents dans ce premier tome de Superman/Batman ont chacun été adapté en version animée, ça m’étonne qu’on n’ait pas eu droit à un combo.

  3. HHEEEEYYYY !
    Mais j’avais pas fait gaffe que Superman/Batman c’était une réédition de la série de Loeb… j’étais parti avec l’idée qu’il s’agissait d’une édition de la série Batman/Superman des New 52…
    (Ouvrir fichier « Comics » => Superman/Batman => switcher de « OSEF » à « A Acheter »)
    Merci de corriger mon erreur cher Sam.

  4. L’ascension de Thanos est donc si pauvret que ça dans le fond ???…’tain je suis déçu…Par contre Alias semble vraiment valoir le coup…

    • Alias vaut clairement le coup, je l’avais relu il y a trois-quatre ans et cela avait très bien (voire pas du tout) vieilli.

    • Par contre je sais que graphiquement Alias gène pas mal de mondes, donc fait une recherche avant d’aviser ^^

  5. Mais si Sam, je suis sûr que tu te rappelles d’A-Force #1 et de son lancer de requin d’un monde à l’autre ! Je n’ai pas dépassé le premier épisode non plus, je verrai si je laisse tout de même sa chance à la version post-SW…
    Dans le magazine Old Man Logan vous avez E is for Extinction qui vaut le coup si vous avez apprécié le run de Grant Morrison sur New X-Men, c’est sans grandes conséquences certes mais cette mini-série se révèle être un hommage sympa à toute la folie du titre-phare des mutants du début des années 2000 !

  6. Bonne année à toi Sam !! Santé, joie, amour et de la tune car c’est vrai que niveau comics ça risque d’être une sacrée année !!!

    Pour Secret Wars j’ai été faible et j’ai pris le coffret !! 😉 Je voulais déjà prendre toutes les séries donc quitte à ajouter quelques €….

    Sinon chronique de malade, tu t’es pas foutu de nous !!

    Et je te conseille vraiment Outcast, c’est du lourd…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.