Guide de lecture Comics VF : semaine du 25 Mars 2016

GLENAT COMICS

HEART IN THE BOX

HEART IN THE BOXDate de sortie : 23 mars 2016

Prix : 15.95€/160 pages

Scénario : Kelly Thompson

Dessin : Meredith McClaren

Sollicitation : Voilà ce qu’on appelle une rupture douloureuse…

Emma a le cœur brisé. Littéralement. Désespérée à la suite de sa rupture avec l’Homme Sans Nom, elle a souhaité que son cœur disparaisse… et son vœu a été exaucé ! Privée de cet organe, la tristesse s’évanouit, mais les autres émotions aussi. Et Emma se rend vite compte que le vide est pire que le chagrin : elle va devoir récupérer les sept pièces de son cœur, disséminées aux quatre coins du pays. Son voyage la forcera à se confronter à sa propre histoire, et la mènera face à l’Homme Sans Nom lui-même…

Avec Heart in a box, Kelly Thompson et Meredith McClaren livrent une histoire subtile chargée d’émotion et d’empathie qui se dévore d’une traite. Un ouvrage frais, audacieux et intensément sincère qui annonce l’arrivée de deux talents en puissance.

Avis : bon au moins, on ne pourra pas dire que Glénat Comics ne tente pas des choses…D’ailleurs au vu de la production de l’éditeur depuis ses débuts, je dirais même que l’expérimental est clairement au cœur de sa ligne éditoriale.

En somme, être différent au moment où le marché comics est complètement noyé sous une offre plus que pléthorique semble assez logique, reste à savoir si commercialement cela suit…d’autant que Glénat s’appuie souvent sur des titres très peu connus, avec des auteurs sans grande renommée auprès des lecteurs. Bonjour la visibilité…

Bien que dans le cas présent, Kelly Thompson commence à se faire un nom entre Jem chez IDW et sa reprise récente d’A-Force chez Marvel…mais bon, le lecteur normal n’aura sans doute pas encore entendu parler d’elle.

A titre personnel, l’oeuvre en question me tente bien,même si à priori le style graphique ne m’attire guère… et j’ai bien envie, tout de même,  de lui accorder sa chance… d’autant que le genre romance (mais nuancée car le pitch me paraît plus complexe) est relativement absent des linéaires comics.  A voir si le portefeuille suit, comme d’habitude !

Verdict : à tester

Ragnarök – Tome 1 – Le dernier Dieu

RAGNAROKDate de sortie : 23 mars 2016

Prix : 16.95€/176 pages

Scénario : Walter Simonson

Dessin : Walter Simonson

Sollicitation : La fin des temps annonce le début d’une vengeance…

Ragnarök… Le Crépuscule des Dieux dans la mythologie nordique. La Destruction des neuf mondes. Et à présent, 300 plus tard, la naissance d’une vengeance. Sa femme et ses enfants sont morts. Ses frères et sœurs sont morts. Ses parents sont morts. Et leurs assassins vivent encore… Mais sur les os brisés des siens, il en fait le serment : ils ne vivront pas éternellement. Car il deviendra… la tempête.

L’immense Walter Simonson fait un retour en grande pompe avec cette toute nouvelle série mêlant action et mythologie nordique. Un récit épique, démesuré, où sa virtuosité graphique explose à chaque page !

Avis : voilà un titre qui me fait sérieusement, très sérieusement de l’oeil, le méchant !!! bien connu pour son long run sur Thor dans les années 80, toujours cité comme une référence de nos jours, Simonson revient titiller de la mythologie nordique avec ce nouvel opus qui s’annonce plein de fureur, de sang, de bruits et de tripailles volant dans tous les sens.

Et si je ne suis pas le plus grand fan du style graphique de l’auteur, il faut lui reconnaître une chose : le XXX de dynamisme de ses pages ! ici libéré de toutes contraintes édito, du fait de plaire au fans de la continuité marvelienne, aux codes graphiques arrêtés de la maison des idées..en bref libre comme un Loki sous acide, je m’attends à ce qu’il se déchaîne sans la moindre retenue…

Verdict : à tester !

URBAN COMICS

GARTH ENNIS PRESENTE HELLBLAZER TOME 3

garth-ennis-presente-hellblazer-tome-3-270x407Date de sortie : 25 mars 2016

Prix : 28€/544 pages

Episodes : #72-83 + #129-133 + Heartland + Vertigo Winter’s Edge #2

Scénario : Garth Ennis

Dessin :

Sollicitation : Les mois qui suivirent sa séparation d’avec Kit Ryan ont été une véritable descente aux enfers pour John Constantine. Un bilan de vie amer pour cet homme que rien ni personne ne semblait pouvoir ébranler. Aujourd’hui, l’heure est au nouveau départ, et pour cela, quoi de mieux que de s’envoler pour New York, la ville de tous les possibles ? Mais les vieilles habitudes sont tenaces…. Lorsque John croise la route du défunt président Kennedy, c’est un périple sans précédent à travers le pays qui s’engage alors et, avec elle, une mission inédite : rétablir le Trône de l’Amérique.

Avis : conclusion du run d’Ennis sur la série Hellblazer  avec ce 3e tome, alors que le personnage de John Constantine commence à remonter la pente…Car si un cancer des poumons  en phase terminale et le fait d’arnaquer des démons pour le soigner (qui doivent soit réclamer chacun son âme et déclencher l’armaggedon, soit ne rien faire…) ne l’ont pas abattu, se faire plaquer aura réussi à l’envoyer au 36e dessous…

Il faut dire que Ennis a crée au travers de Kit Ryan un personnage foutrement attachant et réaliste loin des poncifs des comics habituels…C’est d’ailleurs un caractère fréquent à toutes ses productions, ses personnages féminins principaux sortent souvent du lot. Toujours complexes, attachants, et bourrées de caractère…Il semble assez clair qu’Ennis s’est basé sur quelques exemples bien réels…

Pour ce 3e tome, il emmène son personnage en Amérique, une autre obsession d’Ennis qui ressort d’oeuvre en oeuvre et la sollicitation nous annonce quelques …réinventions de figures connues de l’histoire américaine qui vont rester dans les mémoires…

Verdict : à posséder

PREACHER TOME 3

preacher-tome-3-270x406Date de sortie : 25 mars 2016

Prix : 28€/

Épisodes :Preacher Book Tree (#27-33 + Saint of Killer #1-4 + Cassidy: Blood and Wiskey

Scénario : Garth Ennis

Dessin : Steve Dillon

Sollicitation : Parmi les personnages qui peuplent le quotidien de Jesse Custer, il en est deux des plus énigmatiques : le Saint des Tueurs et Cassidy. Des grands espaces de l’Ouest américain aux tréfonds de l’Enfer, le premier, ancien combattant de la guerre de Sécession, talonne le révérend sans pour autant révéler ses véritables motivations. À des kilomètres de là, le second, vampire irlandais depuis 1916, pose ses valises à la Nouvelle Orléans et croise, pour la première fois en soixante-quinze ans, la route d’un homme de son espèce, Eccarius.

Avis : s’il y a bien une chose que m’a rappelé Garth Ennis à la lecture des deux premiers tomes de Preacher, c’est que le monsieur est doué pour créer et écrire les plus terrifiants fils de putain de la création ! alors que le premier tome atteignait déjà des sommets dans l’horreur avec la “famille” de Jesse Custer, le second tome a su atteindre de nouveaux trèsfonds avec une version parodiée très ennisiene de l’église …

Avec ce tome 3, il va donc sans doute falloir se blinder alors que le scénariste va se pencher sur le cas Saint des Tueurs, figure de croquemitaine depuis le début de la série apparemment invulnérable libéré par les anges dans le tome 1 et qui a semé de la tripaille depuis lors aux quatre coins des USA. Apparemment on va aussi creuser le personnage de Cassidy. Nous avions appris son origine dans le précédent tome …à voir ce qu’Ennis nous réserve désormais.

Une réédition à ne pas manquer pour les gens comme moi qui avaient raté les premières éditions VF. La version Urban est réellement incroyablement riche, avec commentaires, réimpressions des courriers et tout le toutim. Bref, une belle édition de la mort ultime qui fout la honte aux précédentes versions et permet de frimer devant ses amis…

Verdict : à posséder

LES DERNIERS JOURS DE SUPERMAN

superman-whatever-happened-to-the-man-of-tomorrow-270x415Date de sortie : 25 MARS 2016 – le titre était initialement prévu en début de mois mais a été reporté à cette semaine et comme j’ai décidé de ne pas me casser la tête, je me suis contenté d’un bon vieux copier-coller des familles de mon propre article…

Prix : 15€/

Épisodes : Whatever Happened To The Man Of Tomorrow (Superman #423 + Action Comics #583) + Superman Annual #11 + DC Comics Presents #85

Scénario : Alan Moore

Dessin : Curt Swan, Dave Gibbons

Sollicitation : Pour commémorer la disparition de Superman il y a dix ans, un journaliste interview Lois Elliott, ex-Lois Lane et compagne du super-héros. Elle retrace une à une les aventures de Superman, jusqu’à son ultime apparition.

Avis : voilà une édition française que j’attendais de longue date, comme je pense de nombreux lecteurs français. Ce tome regroupe en effet certains des épisodes les plus marquants de l’histoire de Superman qui ont tous pour point commun d’être écrits par un petit nouveau de l’industrie qui doit encore se faire un nom : Alan Moore.

En premier lieu, nous avons l’arc Whatever Happened To The Man Of Tomorrow, qui vient en quelques sorte clore les aventures du Superman du Silver Age. Associé à Curt Swan, l’artiste qui a marqué de son emprunte graphique le personnage pendant deux décennies, Alan Moore rend un hommage appuyé et très émouvant à tous les éléments de la mythologie de l’univers de Superman en deux petits épisodes…

Au delà de l’hommage, on peut déjà y voir un certain commentaire de la part de l’auteur sur la disparition de ces mêmes éléments alors que l’univers DC entre dans Crisis of Infinite Earths et s’apprête à laisser derrière lui l’innocence du Silver Age pour entrer dans un âge plus sombre et plus adulte.

Ainsi, le traitement de Moore s’avère parfois, et même assez souvent, assez brutal alors que Superman doit faire face à une dernière conspiration menée par ses vilains les plus terribles, qui tout d’un coup s’avèrent tous plus dangereux, plus sanglants, plus mortels. Page par page ce Superman se voit dépouillé de tout ce qui a fait sa grandeur lors du Silver Age…Est-ce un bien ? j’ai personnellement l’impression que le commentaire de Moore en lui-même est très ambivalent.

Si l’on demandait au Moore des années 80, il vous dirait sûrement qu’il était plus que temps de dépoussiérer le personnage, qu’il ne fallait rien renier mais qu’il était temps d’avancer. Mais si l’on demandait au Moore de la fin des années 90, notamment lors de son passage sur Supreme. Il nous dirait sûrement que DC avait fait une énorme XXX.

De fait il ne serait pas le seul à le penser puisque depuis plus de 15 ans maintenant, on a l’impression que DC ne sait plus trop quoi faire avec l’héritage de Superman. Selon les périodes, il est tenté de ramener tous les éléments, même les plus étranges, de l’histoire du personnage  et à d’autres, il veut tout laisser tomber et avoir l’approche la plus terre à terre possible…

En tout cas, il demeure que 30 ans après leur parution ces numéros restent dans la mémoire collective comme la quintessence du personnage et de son univers et parmi les récits les plus incontournables de l’histoire de Superman. Mais l’année 85 a été assez riche pour Moore et Superman, puisque c’est cette même année qu’a été publié l’autre gros épisode culte qui occupe ce volume.

En second lieu donc,  l’annual 11 de Superman, où nous avons un autre épisode marquant de l’histoire de Superman avec la fameuse histoire signée par Moore en collaboration avec Dave Gibbons : for the who has everything, qui a fait l’objet de nombreux hommages au fil des années, et a même été adapté dans le cadre de l’anime Justice League, dans un excellent épisode au passage (mais bon qu’est-ce qui n’était pas excellent dans cet anime ???). Là aussi 30 ans après l’épisode reste une référence comics pour ses nombreuses qualités.

Bref vous l’aurez compris, ce tome est un indispensable, non seulement à tout fan de Superman, mais tout lecteur de comic-books en général.

Verdict : à posséder.

CINEMA

BATMAN VS SUPERMAN : DAWN OF JUSTICE

batman-v-supermanDate de sortie : 23 mars 2016

Réalisateur : Zach Snyder

Synopsis : Après les événements dans Man of Steel, Batman le justicier de Gotham City se rend à Metropolis pour s’opposer à Superman, tandis qu’une menace met en danger l’humanité.

Avis : c’est donc cette semaine que sort le très attendu, et déjà très polémique, Batman Vs Superman, qui représente le rêve de millions de fans, alors que le DCVerse au cinéma commence à vraiment prendre son envol  avec la première rencontre entre les plus grandes figures de cet univers.

Que dire qui n’ait déjà était dit sur ce film qui divise depuis des mois. Ce qui ont décidé qu’ils détestaient continueront sans doute de détester le film après l’avoir vu 4 ou 5 fois, tandis que les calmes dans mon genre aux avis tout à fait raisonnables se contenteront d’apprécier ce qui reste un évènement historique ! oui historique !!!

Nous savons déjà que la moitié de l’univers DC devrait apparaître dans les 5 dernières minutes, l’essentiel de l’histoire nous est déjà connue : Batman pas content après la dévastation connue par Metropolis et Gotham (désormais villes soeurs…) au cours des évènements de Man Of Steel, baston, Doomsday débarque, rebaston,  WW débarque, baston générale et tous le monde est copain à la fin pour mener à Justice League…

J’ai l’air un peu dégoûté comme ça, puisque les trailers ont quasiment tout révélés depuis des mois et je dis ça alors que j’ai justement fait très attention de me limiter de ce côté là ! mais étant donné que j’ai vraiment apprécié Man Of Steel malgré ses défauts, je suis tout de même enthousiaste pour cette continuation de l’univers DC au ciné…

Mais XXX quoi, c’est quand même Batman, Superman et WW ensemble sur grands écrans !!! vous y auriez cru vous, s’il y a 10 ou 15 ans, on vous avait dit que l’on verrait toutes les plus grandes icônes comics réunies sur grand écran ! Et puis il faut se souvenir que les problèmes de MoS provenaient essentiellement du scénario et de l’approche moderne de Superman, qui allait à l’encontre de l’image d’Epinal du personnage, figée depuis les films de Christopher Reeves.

Je suis assez d’accord de ce côté. Si visuellement on peut avoir toute confiance en Snyder, c’est en général sur le fond qu’il a tendance à pécher (en clair le bon vieux débat, de la forme contre la substance…). Ici le scénario a été repris par des gens assez bons…reste à voir quels “apports” et “interprétations” Snyder s’est autorisé cette fois…

Verdict : immanquable !

A propos Sam 2120 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

9 Comments

    • Les Guides de lecture sont une sélection que Sam fait parmi les titres qui sortent, d’où l’absence de certains bouquins.

    • Pour être plus précis, ces différents titres étaient originellement prévus en début de mois. J’ai simplement zappé de les replacer ici.

  1. J’ai lu Superman Annual #11 et DC Comics Presents #85 (écriture et dessins très classes) mais quel est le rapport avec les 2 autres numeros et le titre du recueil?? Moi pas comprendre…

    • L’ensemble des épisodes sont signés Alan Moore et ce sont là les seuls scénarios qu’il a produit sur Superman. Du coup, ils ont tendance à toujours être réunis ensemble quand un TPB sort.

      Il faut les voir comme des récits de l’ancien univers DC pré crisis aujourd’hui hors continuité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.