Guide de lecture Comics VF : semaine du 29 Juin 2016

BLISS COMICS

DIVINITY

DIVINITYDate de sortie : 25 juin 2016

Prix : 13.95€/128 pages

Épisodes : Divinity # 1 – 4

Scénario : Matt Kindt

Dessin : Trevor Hershine

Sollicitation : UN NOUVEAU DIEU APPARAÎT SUR TERRE. ET CE DIEU EST COMMUNISTE. En pleine guerre froide, l’Union soviétique donne son feu vert à une expédition spatiale extrêmement dangereuse : envoyer un homme aux confins du cosmos, là où jamais personne n’est encore allé. Tout au bout de son voyage interstellaire, Abram Adams rencontre l’indicible. De retour sur Terre, il s’écrase dans le désert australien. Les quelques humains qui le rejoignent le considèrent comme un dieu; une divinité capable de plier à sa volonté la matière, l’espace, et même le temps. Les autorités sont partagées : faut-il faire confiance à l’énigmatique Divinity ? Ou faut-il envoyer les héros de la Terre affronter sa colère ? Avec Divinity, le scénariste Matt Kindt (The Valiant, Raï, Mind MGMT) et le dessinateur vedette Trevor Hairsine (X-Men : Génèse Mortelle, Ultimate Six) livrent un récit de science-fiction acclamé par la critique outre-Atlantique, qui n’a pas hésité à le rapprocher de 2001 ou Interstellar.

Avis : nouveau titre Bliss qui sort…en fait est sorti la semaine dernière ! désolé, je me suis embrouillé au niveau des dates et du coup, je ne l’ai pas inclus dans le guide de la semaine dernière…Mais en conséquence, un avis un plus facile à formuler, puisque j’ai lu ce premier tome…et autant l’annoncer l’avis n’est guère positif…

J’étais très attiré par le titre à la base en raison de son pitch plus qu’ambitueux et j’ai donc été fortement déçu de voir les auteurs…ne strictement rien en faire. C’est bien simple, j’ai eu avant tout l’impression que le récit s’arrêtait avant de commencer et que Matt Kindt faisait surtout bien attention à trouver la solution de facilité pour se tirer de la situation “j’ai un personnage trop puissant, qu’est-ce que je fais ?”…

De fait le scénario reste tout du long à la surface des choses…voire très loin au dessus, ou en dessous. L’intérêt principal d’une telle histoire, à savoir l’arrivée d’un être au pouvoir quasi divin est à peine effleuré et les conséquences sur le monde. Kindt passe en réalité complètement à côté de son propre récit et laisse le lecteur avec un sentiment d’insatisfaction réel.

Si l’aspect humain du récit est bien retranscrit, notamment grâce à un portrait très réussi du personnage principal et de ses motivations, on ne peut oublier qu’il y a toute une dimension de l’histoire qui est passée à la trappe sans ménagement.

Pour moi, la déception du mois.

Verdict : à éviter.

GLENAT COMICS

NAILBITER TOME 1

NAILBITERDate de sortie : 29 juin 2016

Prix : 15.95/144 PAGES

Scénario : Joshua Williamson

Dessin : Mike Henderson

Sollicitation : L’enfer a un nom…

Buckaroo, Oregon, a donné naissance à 16 des plus dangereux serial killers des États-Unis. Cette ville nourrit l’obsession de Caroll, profiler au FBI, depuis que le dernier « boucher de Buckaroo », Edward « Nailbiter » Warren, a été acquitté au tribunal et lui a filé entre les doigts. Comment une si petite ville a pu voir émerger tant de meurtriers ? Finch, agent à la NSA, doit rejoindre Caroll pour élucider cette énigme sur place. Mais quand il arrive, son ami a disparu. Et le seul qui peut l’aider à le retrouver n’est autre que le diable en personne : Warren.

Joshua Williamson (Ghosted) et Mike Henderson (Venom, TMNT) portent une réflexion sur le phénomène des serial killers aux États-Unis à travers un thriller haletant, mêlant le mystère de Twin Peaks à l’horreur de SE7EN. Nailbiter a été élu par le magazine USA Today meilleur comics d’horreur 2014.

Avis : on pensait les titres de Joshua Williamson plutôt attachés à Delcourt, mais la concurrence sur le marché entre les différents éditeurs semble avoir encore frappé ! le titre trouve en effet une maison chez Glénat Comics, qui décidément en ce mois de juin propose beaucoup de très bonnes choses !

Au programme, sans doute le titre le plus ambitieux et l’un des plus réussis signés Williamson, qui avec déjà le très bon Birthright au compteur ou encore Ghosted prouve qu’il est un auteur qui compte de plus en plus chez Image. Mais pas seulement, puisque il reprend en ce moment même la série consacrée à Flash chez DC aux USA.

Au programme une plongée dans la fascination très US envers les tueurs en série, alors qu’un enquêteur se retrouve dans une ville qui a donné naissance à un nombre inquiétant de serial-killers au fil des ans…et il semblerait bien y avoir un secret derrière cette tradition locale…

On retrouve ici, une narration assez proche de ce que l’on a vu dans Birthright, à coup de cliffanguers bien gérés, d’une intrigue bien développée au fil des numéros, de personnages vraiment intéressants…et dans le cas présent d’un grain de  folie qui semble habiter chaque page…on sent bien qu’on est pas dans un endroit pas très sain d’esprit.

Tout cela donne une série particulièrement réussie, au rythme bien soutenu avec pas mal de surprises le long de la route…

Verdict : à lire.

RED SKIN TOME 2

RED SKINDate de sortie : 29 juin 2016

Prix : 14.50€/56 pages

Scénario :Xavier Dorison

Dessin : Terry Dodson

Sollicitation : Le plus grand super-héros américain… est une espionne russe !

Le Charpentier s’est révélé beaucoup plus fort que prévu… À l’issue d’un terrible affrontement, Vera a malgré tout réussi à s’en défaire, le laissant pour mort au fond du fleuve. Débarrassés de cet adversaire, l’agent d’élite du Kremlin peut à présent mener à bien sa mission : devenir la nouvelle coqueluche des américains en endossant le costume de la super-héroïne Red Skin. Mais la jeune femme a un autre projet en tête : tourner dans le film X The Farm, que la puritaine Jacky Core cherche à interdire à tout prix, bien parti pour devenir le plus grand porno de tous les temps !

Xavier Dorison s’associe à Terry Dodson, dessinateur phare de la scène comics connu pour son talent à reproduire les courbes féminines (et qui a contribué à des séries comme – excusez du peu – Spider-Man, Wonder Woman, Avengers, X-Men, Songes…), pour lancer une nouvelle super-héroïne sexy et funky à souhait, sortie tout droit d’un film de Tarantino !

Avis : suite de la petite série comico-coquine, plus comique que coquine d’après ce que j’ai compris, mais la présence de Terry Dodson induit toujours un facteur charme à ne jamais négliger…Je n’ai pas encore lu le premier, bien que je sois tenté justement en raison de la présence de l’artiste.

Verdict : pour ceux qui suivent.

PANINI COMICS

ALL-NEW AVENGERS 2

ALL-NEW AVENGERS 2Date de sortie : 29 juin 2016

Prix :4,90 EUR, 96 pages

Épisodes : US All-New, All-Different Avengers 2, New Avengers (2016) 2-3 ; Uncanny Avengers (2016) 1

Sollicitation : Les Avengers se rassembleront-ils face au puissant Guerroyeur ? Les New Avengers doivent affronter la menace du Néohédron du Créateur ! La nouvelle équipe Unité des Avengers s’élance… et cette fois, Deadpool en fait partie ! Par Waid, Kubert, Ewing, Sandoval, Duggan et Stegman.

Avis : après les débuts des nouvelles séries Avengers, le mag accueille le titre qui complète sa formule avec le premier épisode d’Uncanny Avengers, nouvelle formule. En effet, si l’on retrouve des traces du travail de Remender ici ou là, Marvel a fait le pari de faire évoluer le titre de manière assez profonde avec ce relaunch.

Ainsi, niveau scénario, on change de braquet complètement. En effet difficile de trouver un scénariste plus différent de Remender que Gerry Duggan. Pour l’occasion, le scénariste en profite pour intégrer son personnage, Deadpool, dans le cast de la série…mais aussi quelques petits nouveaux.

Ainsi, si le titre visait à l’unité entre mutants et humains au départ, désormais les Inhumains viennent se rajouter au mix “la tolérance, c’est bien”. Le cast choisi par Remender mélange ainsi quelques membres historiques, comme Rogue toujours fidèle au poste, et seule membre à avoir connu toutes les formations de l’équipe, quelques retours avec Captain America, des maintiens avec docteur Voodoo, et plusieurs ajouts au fil des prochains épisodes…

Comme pour la plupart des séries Avengers, je dois avouer que j’ai assez vite lâché l’affaire pour ce titre, devant un certain manque d’ambitions côté intrigue, et je m’en rends compte aussi l’aspect “cahier des charges à remplir” du scénario. Ce que fait Duggan est efficace…mais ne se distingue pas vraiment du reste de la production Avengers de l’éditeur.

Comme le reste du mag, c’est sympathique, mais en rien passionnant ou véritablement passionnant, on ne sent pas d’élan créatif particulier, et le souffle épique de Remender est aux abonnés absents…

Verdict :   à lire –

ALL-NEW DEADPOOL 2

ALL-NEW DEADPOOL 2Date de sortie : 29 juin 2016

Prix :4,90 EUR, 96 pages

Épisodes : US Deadpool (2016) 4-5 et 3.1, Spider-Man/Deadpool 2

Sollicitation :Deadpool et son gang personnel de Héros à Louer doivent découvrir qui est le faux Deadpool qui tue des gens, dans deux épisodes de Gerry Duggan et Mike Hawthorne. En plus, un épisode avec Spider-Man (par Kelly et McGuinness) et une histoire spéciale avec Masacre, le Deadpool mexicain !

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. J’aime bien le titre Spider-Man /Deadpool, bien mené par Kelly et McGuinness mais ce volume de Deadpool n’est pas pour moi (comme le précédent d’ailleurs) malgré son énorme popularité (chacun ses goûts sur ce coup)

Verdict :    pour ceux qui suivent

ALL-NEW INHUMANS 2

ALL-NEW INHUMANS 2Date de sortie : 29 juin 2016

Prix :4,90 EUR, 96 pages

Épisodes :  US Uncanny Inhumans 1(II) et 2, All-New Inhumans 1(II) et 2, Karnak 1

Sollicitation : La bataille entre Flèche Noire et Kang se déchaîne, tandis que Crystal et son groupe de Novhumains entame une nouvelle mission. C’est aussi le début de la série consacrée à Karnak, celui qui décèle le point faible de toute chose ! Par Soule, Asmus, McNiven, Peterson, Caselli, Leon, Ellis et Zaffino.

Avis : comme pour Avengers, la formule du mag est désormais complète avec l’arrivée de la série Karnak, menée par le très bon Warren Ellis. Fidèle à ses habitudes, le scénariste s’appuie grandement sur l’histoire globale du personnage pour en tirer l’essentiel, et le réinterpréter de manière à la fois moderne et fidèle à la nature du personnage.

On a vu ce traitement sur Iron Man et Moon Knight avec succès ces dernières années, et cette fois c’est Karnak, personnage fascinant mais peu développé au fil des ans (comme ses frères inhumains) qui en profite…Et cette fois Ellis pousse les choses extrêmement loin !

Si son pitch de départ est relativement simple, le SHIELD vient lui demander son aide pour retrouver un enfant inhumain enlevé, l’exécution est …comment dire…rentre-dedans ?!! très vite Karnak se retrouve à briser des os, à exploser des rotules et à voir des défauts dans des organes internes…

Le titre se tourne résolument vers l’action, sans la moindre retenue et le scénario exploite à fond les dons très particuliers de Karnak au point que par moment, on a vraiment le sentiment d’avoir affaire au personnage le plus puissant du Marvelverse…

En somme une lecture plaisante, même si les nombreux retards de sortie lui ont été plutôt préjudiciable. Un titre que j’espère l’on retrouvera en librairie, car le format relié est plus adapté à ce que fait Ellis en général.

Verdict :   à lire.

ALL-NEW IRON MAN & AVENGERS 2

ALL-NEW IRON MAN & AVENGERS 2Date de sortie : 29 juin 2016

Prix : 4,90 EUR, 96 pages

Épisodes : US Invincible Iron Man (2015) 2-3, Captain America : Sam Wilson 2, Mighty Thor (2016) 2

Sollicitation : Qu’est-ce que Fatalis veut d’Iron Man ? Et qu’en est-il de la nouvelle Madame Masque ? Qu’est-il arrivé pour briser l’amitié entre Sam Wilson et Steve Rogers ? Et que fera Thor pour empêcher la Guerre des Royaumes ? Découvrez-le grâce à Bendis, Marquez, Spencer, Acuña, Aaron et Dauterman.

Avis :  je conserve mon avis très mitigé sur ce volume d’Iron Man mené par Bendis. Comme je l’ai déjà indiqué, je n’ai pas dépassé le premier arc (et donc le 5e épisode) malgré mon envie que Bendis pour une fois ne déçoive pas…Malgré cela son intrigue reste d’une banalité affligeante et ne va jamais vraiment décoller et ce malgré l’intégration d’un Doom transformé dans ces épisodes, mais qui se contente de faire essentiellement coucou.

Je me doute qu’il s’agit de poser des bases…mais connaissant le personnage, je doute que cela aboutisse à grand chose de satisfaisant…Le reste est assez mou et au final tout simplement moyen…Il reste le trait sublime de David Marquez tout de même..A noter que cette fois, il y a deux épisodes, ce qui pourrait atténuer l’impression de vide sidéral qui continue de planer sur n’importe quoi écrit par ce scénariste…

La vraie valeur ajoutée du mag reste sans conteste Mighty Thor, LA série de ce relaunch ! en un peu plus de 3 ans, Jason Aaron s’est complètement approprié ce titre et surtout ce coin de l’univers Marvel qui ne cesse de grossir devant nos yeux. Avec ce relaunch, Aaron va vraiment commencer à récolter tout ce qu’il semé jusque là et chaque épisode comme ici va voir un développement nouveau et tout simplement passionnant !

Avec cet épisode 2, c’est sans conteste le retour de Loki qui va marquer les esprits, d’autant plus que le scénariste s’amuse à réinventer une fois encore le personnage qui apparaît dans une nouvelle version plus…instable, dirons nous ! disons qu’il se pourrait que le dieu du mensonge ait désormais du mal lui-même à savoir qui il est vraiment…

Verdict :   Thor au sommet !

ALL-NEW LES GARDIENS DE LA GALAXIE 2

ALL-NEW LES GARDIENS DE LA GALAXIE 2Date de sortie : 29 juin 2016

Prix : 4,90 EUR, 96 pages

Épisodes : US Guardians of the Galaxy (2016) 3, Star-Lord (2016) 2, Drax 2, Rocket Raccoon & Groot 1

Sollicitation :Les Gardiens ont fort à faire avec un ennemi de la trempe de Hala, mais Gamora a des informations importantes à transmettre… Le récit sur les origines secrètes de Peter Quill se poursuit, Drax affronte Terrax, tandis que les aventures de Rocket Raccoon et Groot commencent ! Par Bendis, Schiti, Humphries, Garrón, Punk, Bunn, Hepburn, Young et Andrade !

Avis :  pas d’avis, je signale juste la sortie. A noter les débuts de la nouvelle série consacrée à Rocket Raccoon & Groot, soit les deux vraies stars de la franchise…

Verdict : pour ceux qui suivent.

ALL-NEW LES GARDIENS DE LA GALAXIE HORS SERIE 1

ALL-NEW LES GARDIENS DE LA GALAXIE HORS SERIE 1Date de sortie : 29 juin 2016

Prix :5,70 EUR, 128 pages

Épisodes :  US Guardians Team-Up 4-6 et 8-10

Sollicitation :Dans Guardians Team-Up, les Gardiens de la Galaxie font équipe avec Deadpool, les Pet Avengers, le Silver Surfer, Miss Hulk, Diablo et Spider-Man !

Avis : euhh c’est une blague ? Panini recase ici des épisodes de la série Gardians Team up non publiés jusqu’ici, donc tout le monde se contrefout depuis un bon moment maintenant…

Verdict :   pour les complétistes.

ALL-NEW SPIDER-MAN 2

ALL-NEW SPIDER-MAN 2Date de sortie : 29 juin 2016

Prix :4,90 EUR, 96 pages

Épisodes : US Amazing Spider-Man 2-3, Spider-Man (2016) 2, Spider-Man 2099 (2016) 2

Sollicitation : Spider-Man/Peter Parker, Mockingbird, le S.H.I.E.L.D., le Zodiaque et le Docteur Octopus ! Spider-Man/Miles Morales rencontre Peter Parker… et Blackheart ! Spider-Man/Miguel O’Hara prend une décision difficile quand il découvre ce qui est arrivé à sa fiancée. Par Slott, Camuncoli, Bendis, Pichelli, David et Sliney.

Avis : bon de ce côté on va faire assez simple, car mon avis n’a pas évolué depuis le mois dernier. Sur Spider-Man, Bendis va continuer à largement se foutre du monde…dans la partie super-héros du récit. De ce côté là, on tombe du lamentable du mois dernier au ridicule pur et simple.

On a juste le sentiment que Bendis n’essaie même plus ou tout simplement que cette partie de l’histoire ne l’intéresse pas…De fait, la partie vie personnelle est bien mieux gérée et permet à Miles Morales de briller un peu plus. Plus léger, plus tourné vers un aspect famille maîtrisé, la vie quotidienne de Miles semble attirer bien plus le scénariste.

De ce point de vue, AMS est bien plus équilibré. Alors que l’on voit Peter faire face au Zodiac tout en dirigeant sa nouvelle compagnie + avec en fond de toile le retour d’un ancien ennemi de Spidey. Slott de ce côté là poursuit de manière logique toutes les sous intrigues qu’il a développé au fil des ans.

Ensuite, c’est surtout une question de savoir si vous appréciez l’écriture de Slott sur Spidey. Chaque scénariste a ses forces et faiblesses. Slott est très bon pour gérer AMS comme un univers large et riche et si sa version de Peter est moins mature, elle reste bien développée. En comparaison, MON Peter reste celui de JMS, drôle, intelligent et plus mûr, mais il faut reconnaitre que son univers apparaissait  plus…rétréci, que ce soit en termes d’histoires que de cast.  

Verdict : à lire

ALL-NEW WOLVERINE & X-MEN 2

ALL-NEW WOLVERINE & X-MEN 2Date de sortie : 29 juin 2016

Prix : 4,90 EUR, 96 pages

Épisodes :  US All-New Wolverine 3-5, Old Man Logan (2016) 2

Sollicitation :Suite de la nouvelle saga de notre All-New Wolverine/Laura Kinney dans trois nouveaux chapitres où Tom Taylor et David López l’opposent… au Maître de Corvée ! Puis Old Man Logan s’adapte peu à peu à sa nouvelle vie dans la suite de la série signée Jeff Lemire et Andrea Sorrentino.

Avis : gros morceau ce mois-ci, avec 3 épisodes d’un coup du très bon All New Wolverine de Tom Taylor et David Lopez, et autant le dire les auteurs vont confirmer toutes les bonnes choses qu’ils annonçaient dans leurs premiers épisodes avec ces numéros.

Tom Taylor profite de son intrigue pour faire voyager ses personnages au delà de la simple sphère X-Men et les confronter à des personnages issus du Marvelverse élargi. On a déjà vu cette intention d’utiliser à plein tube l’univers partagé Marvel dans les deux premiers épisodes, avec l’implication d’Alchemax (issu des titres Spidey) ou encore l’apparition de Taskmaster plutôt habitué des titres Avengers.

Et il va continuer, tout en développant ses personnages et son intrigue de manière très efficace. Les nouveaux personnages qu’il a introduit vont peu à peu gagner en épaisseur et de fait on ne peut que s’y attacher ! Bref, encore une fois, du très bon avec All new Wolverine.

De même pour Old Man Logan qui sans rien révolutionner demeure dans l’efficace, alors que Lemire va nous présenter une nouvelle version de la classique confrontation Wolverine/Hulk…sauf qu’aucun des deux ne correspond à sa version classique ! le scénario profite ici pleinement des évolutions connues par le Marvelverse pour déboussoler un peu plus son personnage perdu dans le temps et rester imprévisible.

Verdict :  à lire – un mag très efficace.

ALL-NEW X-MEN 2

ALL-NEW X-MEN 2Date de sortie : 29 juin 2016

Prix :4,90 EUR, 96 pages

Épisodes : US Extraordinary X-Men 3, All-New X-Men (2016) 2-3, Uncanny X-Men (2016) 2

Sollicitation : Au Refuge-X, la tâche se complique pour Tornade qui doit protéger les mutants contre Monsieur Sinistre ! Tandis que les All-New X-Men font face aux conséquences des actes de Cyclope, les X-Men de Magnéto poursuivent leur lutte pour survivre ! Par Lemire, Ramos, Hopeless, Bagley, Bunn et Land.

Avis : un bilan contrasté pour ce second numéro du mag consacré aux X-Men nouvelle version qui ressemble beaucoup à l’ancienne, mais chut chut, faut pas le dire…Ainsi, du côté de EXM, Jeff Lemire présente essentiellement un numéro de transition avec un gros passage centré sur l’action, alors que dans le même temps Jean Grey va chercher Old Man Logan !

Si la partie action est essentiellement sauvée par le trait toujours dynamique de Humberto Ramos, niveau scénario, c’est surtout la partie autour de Jean et Logan qui fonctionne. Il faudra attendre le numéro 4 pour que Lemire récupère son autre intrigue où il ramenait Sinister sur le devant de la scène. Sans être …extraordinaire, c’est clairement efficace.

Du côté d’All New X-Men, la lecture devient assez pénible avec ces épisodes. En fait fidèle à une habitude perverse, Hopeless a du mal à faire démarrer ses séries mutantes de manière satisfaisante. Ainsi son premier arc sur Cable é X-Force était presque aussi illisible que celui-ci avant qu’il ne commence à montrer des choses intéressantes.

De même ici, son second arc va s’avérer bien plus  réussi…On essuie donc les plâtres ici avec ses fantômes de Cyclope sans charisme…

Côté Uncanny X-Men, Bunn continue de poser ses billes de manière efficace, avec la première confrontation entre les X-Men de Magneto et la menace introduite à la fin du premier épisode. Là aussi cela ne se démarque pas par une originalité folle mais cela demeure efficace sur le fond…

Verdict : à lire

MARVEL CLASSIC 6 SPIDER-MAN & VENOM

SPIDER-MAN & VENOMDate de sortie : 29 juin 2016

Prix :  5,90 EUR, 128 pages

Épisodes :  US Amazing Spider-Man (1962) 346-347, 361-363 et 373(II), 3 inédits

Sollicitation : Retrouvez ici six épisodes d’Amazing Spider-Man datant des années 90 mettant en scène Venom et dont 3 sont inédits en français !

Avis : tiens ? de manière étonnante Panini publie ce mois-ci dans ce Marvel Classic des épisodes inédits de la série Amazing Spider-Man des années 90. Une petite surprise car on pourrait penser que cette période était plutôt bien couverte étant donné sa popularité.

D’autant que dans le cas présent, on a droit aux deux mastodontes qui ont tiré les ventes de Spidey pendant les années 90, Venom et Carnage qui sont en plus réunis. Carnage qui est un peu à l’honneur ici, puisque le numéro 361 marque sa première véritable apparition !

Étant donné l’importance du personnage dans les années 90, et la petite base de fans dévoués que le personnage s’est constituée avec le temps, qui a incité Marvel a nous sortir une pléthore de mini séries, c’est donc encore un morceau d’histoire que nous avons là qui vaut la peine de se pencher dessus…D’autant plus  que vu le rythme de sorties des intégrales, on est pas prêt d’arriver aux années 90…

Verdict : à lire

STAR WARS 8

STAR WARS 8Date de sortie : 29 juin 2016

Prix :5,50 EUR, 96 pages

Épisodes : US Star Wars (2015) 14-15 et Darth Vader (2015) 15-16

Sollicitation :Suite et fin du crossover Vador : Abattu ! Dark Vador fait face à Karbin, Han Solo et Chewbacca affrontent Krrsantan et Leia va devoir faire un choix impossible ! Retrouvez également un épisode du passé d’Obi-Wan Kenobi sur Tatooine. Par Aaron, Gillen, Larroca, Deodato Jr. et Mayhew.

Avis : fin du crossover Vader Down et si l’ensemble reste tout à fait satisfaisant, comme j’ai déjà pu le dire, niveau retombées, on peut repasser, car elles sont très limitées. Elles sont presque nulles sur le titre Star Wars et se font essentiellement sentir sur le titre de Darth Vader.

On comprend bien pourquoi, il est en effet difficile de montrer une quelconque conséquence fâcheuse durable sur le cast de Star Wars, puisque leur situation est assez fixe par rapport au début de l’épisode V de Stars Wars. Et comme il faut rester dans la continuité..De fait, avec Vader, Gillen a plus de marge pour montrer l’ascension de son personnage.

C’est sans doute cette marge, qui fait de Vader une bien meilleure série que Star Wars…Après avoir littéralement saigné la rébellion, le personnage va devoir s’attaquer à de nouveaux défis, comme annoncé dans l’annual sorti récemment  et il va continuer à démontrer toute la force…de son caractère !

Verdict :  à lire

URBAN COMICS

HARLEY QUINN TOME 3

HARLEY QUINNDate de sortie : 1er juillet  2016

Prix : 15€/160 pages

Scénario : Amanda Conner & Jimmy Palmiotti

Dessin : Chad HARDIN

Épisodes : Harley Quinn vol.3 (#14-16) + Harley Quinn Valentine’s Day Special #1 + Harley Quinn Holiday Special #1

Sollicitation : Harley était convaincue de pouvoir être à la fois la meilleure propriétaire de Coney Island, l’amante parfaite du séduisant Mason Macabre, une psychiatre émérite et une bénévole aux petits soins des animaux du refuge… Le challenge était peut-être un peu trop ambitieux pour la jeune femme, peu habituée à ne pas obtenir ce qu’elle veut quand elle le veut. La crise de nerfs est proche. Tous aux abris !

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. Comme je n’ai pas particulièrement été convaincu par le premier tome, qui était sympa sans déclencher une passion particulière pour le personnage ou le titre, j’ai préféré m’arrêter là…

Verdict : pour ceux qui suivent.

SUICIDE SQUAD TOME 2

SUICIDE SQUADDate de sortie :1er juillet  2016

Prix : 17.5€/192 pages

Scénario : Adam GLASS

Dessin : Federico DALLOCCHIO &  Fernando Dagnino

Épisodes : Suicide Squad vol2 : Basilisk Rising (#8-13)

Sollicitation : Depuis sa dernière mission désastreuse, le doute plane dans les rangs de la Suicide Squad : un traître, surentrainé par le leader de l’organisation Basilisk lui-même, aurait infiltré l’équipe de super-criminels dans le but d’éliminer Amanda Waller. S’agit-il d’Harley Quinn, déjà très perturbée par la mort de son poussin, Monsieur J ? Ou bien de Deadshot, dont le désir de sacrifice aurait pu être utilisé à d’autres fins ? Sur le terrain, la tension s’intensifie.

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. Après avoir boudé le titre pendant des années, on peut constater que Urban profite à fond de l’approche du film consacré à cette équipe pour publier de manière rapide plusieurs tomes d’affilée…

Verdict : pour ceux qui suivent.

FLASH TOME 4

FLASHDate de sortie : 1er juillet  2016

Prix : 17.5€/176 pages

Scénario : Brian Buccelato & Francis Manapul

Dessin :  Francis Manapul

Épisodes : Flash Vol.4: Reverse (Flash #20-25 + 23.1: Reverse Flash)

Sollicitation : Un tueur possédant la Force Véloce élimine plusieurs concurrents laissant une traînée de cadavres et un mystère insoluble pour le policier scientifique Barry Allen. Flash va ainsi enquêter sur tous les bolides de la communauté super-héroïque à commencer par Kid Flash des Teen Titans.

Avis : bon, alors là je vais pouvoir encore faire court, puisqu’à ce stade j’avais complètement lâché le titre massacré à mon goût par Buccelato et Manapul…Le retour du Reverse Flash ne m’attire pas plus que cela, surtout avec ces deux zozos derrière “l’histoire”. Heureusement, il s’agit de leur dernier arc sur le titre…qui ne s’est toujours pas remis depuis d’ailleurs, grâce au choix très inspiré de la part de DC  de nommer Venditti au scénario. Le monsieur qui faisait déjà des merveilles sur GL a continué sur Flash bien entendu…endormant son audience comme lui seul y parvient…

Verdict : pour les masos complétistes.

GREEN LANTERN : LE RETOUR D’HAL JORDAN

GREEN LANTERNDate de sortie : 1er juillet  2016

Prix : 17.5€/176 pages

Scénario : Geoff Johns

Dessin : Ethan Van Sciver

Épisodes : Green Lantern Rebirth (Green Lantern Rebirth #1-6 + Green Lantern Secret Files and Origins 2005

Sollicitation : Il était le meilleur des Green Lantern, le premier Terrien à avoir accédé à cet honneur à travers la galaxie, mais un jour, Hal Jordan fut corrompu par une entité maléfique et devint le plus grand fléau de l’Univers. Aujourd’hui, Jordan répand la justice sous l’avatar du Spectre, mais le retour d’anciens ennemis va le forcer à réutiliser son anneau, en plein jour comme dans la nuit noire.

Avis : Urban Comics publie beaucoup de très bonnes choses ce mois-ci, mais peu sont autant attendues que ce tome, qui voit les débuts véritables du run de Geoff Johns sur Green Lantern. Je ne vais pas vous refaire l’article sur ce run, qui apparemment va faire l’objet d’une nouvelle intégrale chez l’éditeur VF prochainement, légendaire qui a complètement refondé la mythologie du personnage et de son univers.

Rebirth constitue la première pierre de ce gigantesque édifice conçu patiemment par un Geoff Johns au sommet de sa forme. Pourtant il partait de loin, alors que sa première mission fut de réhabiliter le personnage de Hal Jordan en donnant une explication qui tienne la route. Car il faut quand même se souvenir de la position du personnage au début des années 2000.

Au cours  de l’intrigue Emerald Dawn dans les années 90, Hal avait perdu la boule après la destruction de sa ville par Mongul, avait massacré le corps des Green Lantern, la plupart des gardiens et mis la main sur le pouvoir de la batterie centrale avant de prendre l’identité de Parallax. Après il avait tenté de remodeler la réalité…avant que  ne commence une longue route vers la rédemption.

Cela avait débuté par son sacrifice lors de l’event Final Night (qui voyait la mort du soleil), et sa résurrection sous l’apparence du Spectre…C’est dans cet état que Geoff Johns doit relancer le personnage et toute la franchise GL, puisqu’outre Hal Jordan, le scénariste va bien faire attention de n’oublier aucun des Lantern terriens.

Si bien évidemment l’excuse “corruption par entité malfaisante était la plus probable” (c’était pas ma faute, j’étais possédé !!!), Johns se démarqua d’abord en embrassant tous les Green Lantern en activité, puis en s’appuyant sur la mythologie connue (comme la faiblesse à couleur jaune, assez ridicule à la base qui trouve ici une vraie explication), et en fait en revenant aux bases du mythe et des personnages.

On retrouve ici l’essence des Green Lantern dans sa forme la plus pure. ce qui permet de mieux accepter l’énorme traitement de retro-continuté qu’applique Johns. Le tout est servi par un Ethan Van Sciver magistral qui va débuter ici une longue histoire avec Johns et la série.

Verdict : à posséder – un passage obligé

CRISIS OF IFINITE EARTHS – COMPAGNON

crisis-on-infinite-earth-le-compagnon-39727-270x412Date de sortie : 29 juin 2016

Prix : 35€/544 pages

Scénario :

Dessin :

Épisodes : Justice League of America# 21-22, Justice League of America# 29-30, The Flash #179, Justice League of America# 100-102, Justice League of America# 107-108, Superman vs. Shazam (All New Collector’s Edition C-28), Justice League of America# 183-185, Justice League of America# 207-209 / All Star Squadron #14-15

Sollicitation : Au commencement était le Multivers : une multitude d’univers parallèles défendus ou tyrannisés par des centaines de surhommes. La Ligue de Justice a ainsi pu rencontrer au cours de voyages extra-dimensionnels les héros les plus réputés de ces différentes Terres : la Société de Justice, les Combattants de la Liberté, les Sept Soldats de la Victoire, le Syndicat du Crime ou la Famille Marvel.

Avis : avant de ressortir dans une version qui s’annonce tout simplement extraordinaire, Urban nous sort quelques semaines avant …les ties ins à Crisis of Infinite Earths ??? si bien entendu, nous sommes ravis d’avoir une offre la plus complète possible sur ce monument que représente Crisis dans l’histoire des comics, le fait de ne pas présenter les deux en même temps est assez étrange …

Sur le fond, difficile de donner un avis clair puisque je n’ai jamais lu ces épisodes entièrement inédits en VF. Si certains apparaissent bien évidemment incontournables, notamment celui de Flash étant son destin dans le crossover, il faudra tout de même se montrer prudents sur la pertinence de certains.

Il faut en effet se souvenir que Crisis a eu pour conséquence inattendue de lancer une expression parmi les lecteurs de comics, celle du syndrome du “red sky”, basé sur le fait que DC, devant le succès des épisodes de Crisis, avat  forcé tous ses titres à intégrer des liens avec le crossover, même quand il se limitait…à montrer un ciel rouge, signe que Crisis prenait place en même temps…

Verdict : à lire

PLANETARY TOME 1

PLANETARYDate de sortie : 29 juin 2016

Prix : 28€/400 pages

Scénario : Warren Ellis

Dessin : John Cassaday

Épisodes : #1-12 + Planetary/Authority + Planetary/Batman

Sollicitation : Financée par un homme dont on ignore jusqu’à l’identité, l’organisation spéciale Planetary réunit plusieurs équipes de terrain, dont celle du « Batteur » et des agents Wagner et Snow. Pour le bien de l’humanité, ou par simple curiosité, ces trois archéologues de l’étrange arpentent l’univers dans le but de lever le mystère sur une série de phénomènes paranormaux. Parmi leurs rivaux, un groupe de métahumains leur donne du fil à retordre, déterminé à utiliser les secrets ancestraux du monde pour leurs propres intérêts.

Avis : Urban a déjà sorti ou ressorti plusieurs chefs d’oeuvre signés Warren Ellis, comme Transmet, et l’éditeur continue sa politique de “putain, ça c’est bon, (re)publions le !” avec le géniallissime, le cultissime, l’incomparable Planetary.

Comment décrire ce titre qui est un genre à lui tout seul ? j’aimerais vous dire qu’avec ce titre, en parallèle avec Authority, Warren Ellis a réinventé l’univers Wildstorm où ces titres sont censés se passer. La vérité est toute autre : il a crée son propre univers, a viré celui de Wildstorm, et a juste oublié de prévenir leurs responsables;

Avec Planetary, Ellis aborde la plupart des genres fictionnels, en invente quelques nouveaux au passage, rend hommage à Marvel et DC (pour à la fois les démonter mais aussi reconnaître leur place dans l’imaginaire collectif…) développe un peu plus sa mythologie personnelle (avec les enfants du siècle, ou la nature du multivers) et crée quelque chose d’une richesse tout simplement inouïe. Je suis en fait très vite à court de mots pour vous décrire la créativité et la qualité de cette série.

Bien entendu cela fonctionne aussi, non seulement grâce à la qualité des scripts de Ellis, mais aussi et surtout grâce à un John Cassaday qui a rarement été aussi bon que sur Planetary et qui signe ici sans aucun doute le travail de sa vie.

Il faut ici réellement reconnaître son travail, car chaque épisode fut pour lui sans le moindre doute un nouveau défi. Chaque épisode aborde un nouveau genre, et à chaque fois Cassaday a légèrement modifié son style pour reprendre les codes propres au genre en question tout en le modernisant.

Au programme de ces 12 premiers épisodes :  l’identité du 4e homme derrière Planetary, comment les 4 ont niqué la planète en profondeur, comment le monde peut accueillir des monstres de SF, des fantômes à Honk Kong, des super-héros pulp des années 50 et bien d’autres choses aussi terrifiantes que magiques.

Plus une non rencontre entre Planetary et Authority, ou Snow et Sparks vont se demander où ils se sont croisés auparavant pour s’assurer qu’ils s’oublient l’un l’autre définitivement…avant d’aller rencontrer tout plein de Batman. Oh oui plein, alors que Ellis prend un pied évident à s’amuser avec toutes les versions du personnage.

Verdict :  A POSSEDER ( sinon vous êtes bannis)

A propos Sam 1837 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.