Guide de lecture Comics VF : semaine du 07 septembre 2017

PANINI COMICS

100% MARVEL : POWER MAN & IRON FIST 2  

POWER MAN & IRON FIST 2Date de sortie : 6 SEPTEMBRE  2017

Prix :14,00 EUR,112 pages

Épisodes :US Power Man & Iron Fist (2016) 6-9 et Sweet Christmas Annual 1, inédits

Scénario :David Walker

Dessin :Sanford Greene  

Sollicitation :Iron Fist est en prison. Que va faire Danny face aux criminels qu’il a fait enfermer ? Luke Cage ne va-t-il pas commettre l’irréparable en faisant évader son ami ? Et retrouvez les héros durant un Noël très particulier !  

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. J’ai personnellement évité le titre, car le style graphique ne fonctionne pas pour moi, mais d’après ce que j’ai pu voir, malgré sa vie relativement courte (comme toutes les séries Marvel en ce moment) la série a reçu pas mal de bonnes critiques.

Verdict : pour ceu qui ont aimé le premier tome
  
DERNIER TOME 100% MARVEL : LA SORCIERE ROUGE 3  

LA SORCIERE ROUGE 3Date de sortie : 6 SEPTEMBRE  2017

Prix :13,00 EUR,128 pages

Episodes :US Scarlet Witch (2015) 11-15, inédits

Scénario :James Robinson,

Dessin :Shawn Crystal, Vanesa Del Rey  

Sollicitation :Le voyage de la Sorcière Rouge l’emmène jusqu’en Serbie, où elle espère renouer avec ses racines gitanes. Elle y découvrira la vérité sur sa quête.

Avis : pas d’avis, étant donné que je n’ai pas dépassé les premiers épisodes, je signale juste la sortie. Malgré la présence de James Robinson au scénario, qui achève ici sa prestation sur le personnage, je reste surpris que Marvel ait décidé de lancer une telle série, alors qu’il n’y avait pas d’appétit particulier de la part du public concernant ce personnage…On classera cela dans la catégorie “lancement de série inexpliquée” qui est devenu très fournie ces deux dernières années, Marvel lançant tout et surtout n’importe quoi pour occuper les linéaires…

Verdict : pour ceux qui veulent terminer la série.

MARVEL DELUXE : LOKI – AGENT D’ASGARD 1 (sur 2)  

LOKI – AGENT D'ASGARD 1 (sur 2)Date de sortie : 6 SEPTEMBRE  2017

Prix :20,00 EUR,232 pages

Episodes : US Loki Agent of Asgard 1-10 et All-New Marvel Point One 1(I), publiés précédemment dans les revues AVENGERS HORS SERIE 7 et MARVEL UNIVERSE HORS SERIE 15, 5 inédits

Scénario :Al Ewing

Dessin : Lee Garbett

Sollicitation :Loki est de nouveau un (jeune) adulte. S’il est toujours le Dieu de la Malice, il cherche cependant à se racheter pour ses crimes passés et devient l’agent secret du Royaume d’Asgard. Sa première mission ? Cambrioler la Tour des Avengers !  

Avis : tiens, tiens, tiens, mais que voit-on revenir en cette rentrée ! mais oui c’est bien Loki qui après un passage en kiosque éclair laissant la conclusion non publiée revient en librairie pour se terminer. Non, vous ne rêvez pas, manifestement après des ventes peu fameuses en kiosque, Panini se voit contraint de proposer la suite et fin de la série consacrée à Loki en librairie…

Une solution pas franchement fameuse, qui forcera en outre ceux qui ont acheté les épisodes en kiosque  à les racheter en librairie, puisque ce premier tome, sur deux, contient les épisodes publiés en kiosque + des inédits…Personnellement j’avais décidé de passer à côté la première fois n’étant guère un fan de Al Ewing niveau scénario…mais le monsieur, la série et le personnage ont leurs fans.

Verdict : pour ceux qui veulent en voir la fin…

MARVEL DELUXE : SPIDER-MAN – NEW AVENGER

Date de sortie : 6 SEPTEMBRE  2017

Prix : 30,00 EUR,264 pages

Episodes :US Amazing Spider-Man (1963) 519-524 et Spider-Man : Breakout 1-5, publiés précédemment dans les revues SPIDER-MAN (V2) 73-78

Scénario : J. Michael Straczynski, Tony Bedard,

Dessin : Mike Deodato Jr., Manuel Garcia

Sollicitation :Suite à une évasion massive du Raft, Captain America et Iron Man décident de reformer les Avengers et, pour la première fois, invitent Spider-Man à les rejoindre. Ensemble, ces New Avengers doivent retrouver les fugitifs mais aussi lutter contre l’Hydra et ses nouveaux surhommes. Découvrez les épisodes inédits en librairie du run de J. Michael Straczynski sur le Tisseur.  

Avis : il y a quelques temps, Panini nous proposait en librairie la réédition du run de JMS sur Spider-Man en Marvel Icons…après trois tomes, ils décidaient apparemment d’arrêter, mettant en avant que cette réédition ne concernait que la partie de son run dessinée par John Romita Jr, et ce même si le dernier tome contenait des numéros signés Mike Deodeto…

De toute évidence, ils ont décidé de continuer sous une autre forme, avec ce tome bâtard, qui contient certes la suite du run de JMS…mais en lui collant sans raison particulière, une mini série sans intérêt signée par un autre scénariste…C’est réellement dommage car l’arc présenté ici contient un passage important du run de JMS qui profita de l’intégration de Peter dans les New Avengers pour aller s’amuser avec le reste de l’univers Marvel.

Pour l’occasion le scénariste avait décidé de se faire plaisir en présentant une intrigue de super-héros ultra classique opposant les Avengers à l’Hydra qui bien évidemment a un plan démoniaque pour détruire les USA…De ce point de vue c’est ultra classique…et vaut surtout pour les relations entre Peter et le reste des Avengers. JMS s’amusant de toute évidence à exploiter le nouvel environnement de son personnage.

On voit ainsi et notamment l’entourage proche de Peter, May et MJ, interagir pour la première fois de plein pied et en connaissance de cause avec la partie super-héros de la vie de Peter, ce qui amène nombre de situations assez cocasses. Bref, pas le meilleur arc de JMS mais un truc franchement sympa à lire dans le contexte de l’époque.

Verdict : à lire

DERNIER TOME MARVEL DELUXE : UNCANNY X-FORCE 4  

UNCANNY X-FORCE 4Date de sortie : 6 SEPTEMBRE  2017

Prix :20,00 EUR/248 pages,

Episodes :US Uncanny X-Force (2010) 25-35, publiés précédemment dans les revues X-MEN UNIVERSE (V3) 6-12

Scénario :Rick Remender,

Dessin :Phil Noto, Julian Tedesco   

Sollicitation :X-Force a enchaîné les victoires mais au prix de terribles sacrifices. Affaibli physiquement et moralement, le groupe va devoir faire face à une nouvelle incarnation de la Confrérie des Mauvais Mutants, déterminée à ne pas épargner les héros.

Avis : conclusion du run de Rick Remender sur Uncanny X-Force, et quelle conclusion ! Remender fait ici revenir le personnage de Genesis et fait renaître une nouvelle version de la Brotherhood qui vont amener/forcer Logan et son équipe à se confronter aux conséquences de leurs actes. Une conclusion qui est là pour refléter en fait toute la philosophie de la série : la violence et ses conséquences.

Alors qu’à la base, Uncanny X-Force ne devait être qu’une nouvelle version sur le thème : des X-Men tout pointus de partout s’en vont buter des méchants très méchants de manière très sanglante, Remender lui a décidé d’en faire quelque chose de bien plus profond mais aussi bien plus épique.

Final Execution qui vient clôturer la série est le moment où la facture est présentée à l’équipe, où elle doit payer pour les péchés qu’elle a commis depuis le départ…C’est aussi un moment essentiel de l’évolution de Wolverine qui va finalement comprendre dans sa chair que sortir ses griffes face à tous les problèmes ne fait parfois qu’aggraver les choses.

On peut ici encore une fois saluer d’une part le travail de Remender, remarquable presque de bout en bout, si l’on oublie cette purge avec le Captain Britain corps, effectué pratiquement en partenariat avec Jason Aaron sur Wolverine qui travaillait déjà à rendre son personnage bien plus humain.  On ne peut nier que l’évolution importante connue par le personnage dans la décennie 2010 repose essentiellement sur leurs épaules.

Remender ne fait par ailleurs pas ici que conclure une aventure, il pose aussi les bases de la suivante, puisqu’on trouve ici des éléments qui seront exploités ultérieurement dans Uncanny Avengers, le récit de Remender avec Apocalypse se révélant au final d’une richesse assez incroyable (surtout comparé aux XXX qui ont suivi…).

Verdict : à posséder

MARVEL ICONS : HULK PAR JONES/ROMITA JR 1  

HULK PAR JONES ROMITA JR 1Date de sortie : 6 SEPTEMBRE  2017

Prix :36,00 EUR,512 pages

Episodes :US Incredible Hulk (1999) 34-54, publiés précédemment dans les revues HULK 1-8 et l’album 100% MARVEL : HULK 4

Scénario :Bruce Jones

Dessin :John Romita Jr, Stuart Immonen, Mike Deodato Jr  

Sollicitation :Bruce Banner croyait être enfin en paix avec lui-même mais la dernière crise de son double a causé la mort d’un enfant. Traqué, se sentant coupable des dommages causés par Hulk, Bruce doit fuir. 

Avis : réédition de la partie du run de Bruce Jones sur Hulk qui redymanisa le personnage pendant quelques années au début des années 2000. Jones a en effet donné un coup de fouet bienvenu au titre qui ne s’était jamais vraiment remis du départ de Peter David au milieu des anneés 90.

Pour cela, Jones changea assez radicalement d’approche par rapport à ce qui se faisait habituellement sur le titre jusque là. Si l’on retrouve quelques éléments familiers, avec notamment un Bruce Banner fuyant les autorités à travers le tout le pays, Jones va avant tout faire de son récit, une sorte de thriller parano empruntant souvent aux codes du roman noir ou du récit d’horreur au passage.

Banner doit ainsi fuir une mystérieuse organisation aux moyens démesurés qui compte une palanquée d’agents dont certains ont la fâcheuse tendance à ne vraiment pas vouloir mourir. Le principal attrait du run de Jones réside dans l’ambiance qu’il installe très loin du récit de super-héros habituel qui animait le titre jusque là.

Hulk en lui même est relégué à un élément du décor qui n’intervient que de manière occasionnelle, voire masquée par l’auteur, celui-ci ne montrant la créature que pour renforcer un effet dramatique. Si certaines têtes connues de l’univers de Hulk, comme Doc Samson apparaissent ici ou là, le cast habituel de la série est pour l’essentiel absent.

Bruce Banner est ainsi remis en avant alors qu’il essaye d’en apprendre plus sur le complot lancé contre lui. C’est sans doute aussi là le point faible de ce run, car il me semble que Jones n’a jamais vraiment apporté de réponses satisfaisantes aux mystères qu’il avait mis en place avant de s’en aller. De fait cette première partie publiée ici reste tout de même la plus cohérente dans son travail.

Verdict : à lire

 

MARVEL CLASSIC : DEFENDERS – L’INTEGRALE 1972  

DEFENDERS – L'INTEGRALE 1972Date de sortie : 6 SEPTEMBRE  2017

Prix :32,00 EUR,256 pages,

Episodes :US  Doctor Strange (1968) 183, Sub-Mariner (1968) 22, 34-35, Incredible Hulk (1962) 126, Marvel Feature (1971) 1-3 et Defenders (1972) 1-3, publiés précédemment dans les revues MARVEL CLASSIC 8, ECLIPSO (Arédit) 57, SUBMARINER (Arédit) 6-7, HULK COLOR (Arédit) 7, SATAN (Arédit) 17 et ETRANGES AVENTURES (Arédit) 41

Scénario :Steve Englehart,

Dessin : Sal Buscema

Sollicitation :Namor, Hulk et le Docteur Strange unissent leurs forces chaque fois que la Terre est en danger. Ensemble, ils forment les Défenseurs et affrontent des menaces venues d’ailleurs.  

Avis : Panini a le sens de l’humour en rééditant la série historique des Defenders…sans doute pour profiter de la sortie de la série TV du même nom…sauf que bien entendu les deux séries n’ont rien strictement rien à voir…mais alors vraiment rien à voir du tout !

Verdict : pour les fans.

MARVEL CLASSIC : NICK FURY – L’INTEGRALE 1969-1976  

NICK FURY – L'INTEGRALE 1969-1976Date de sortie : 6 SEPTEMBRE  2017

Prix :32,00 EUR,216 pages

Episodes :US Nick Fury Agent of SHIELD (1968) 8-15, Avengers (1963) 72 et Marvel Spotlight 31, publiés précédemment dans les revues  L’INATTENDU (Arédit) 13-16 et 23-24 et ECLIPSO (Arédit) 76

Scénario : Archie Goodwin, Gary Friedrich

Dessin : Frank Springer, Herb Trimpe, Barry Windsor-Smith  

Sollicitation :Soldat, super espion, directeur du S.H.I.E.L.D… Nick Fury est tout cela et bien plus encore. Pour protéger son pays et la planète, il est prêt à tout, même à commettre des actes que les super-héros se refusent d’accomplir.  

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. Par contre, je ne savais pas que Barry Windsor Smith avait signé des épisodes de Nick Fury, bon à savoir.

Verdict : pour ceux qui suivent

 

URBAN COMICS

BATMAN REBIRTH 4

Date de sortie : 08 septembre 2017

Prix : 5.9€/ 176 pages

Episodes :US BATMAN #8 et #9, DETECTIVE COMICS #942 et #943, ALL STAR BATMAN #2, NIGHTWING #2 et #3

Sollicitation :  Face aux monstres  !

Les protecteurs de Gotham City serrent les coudes autour de Batwoman, alors que Gotham Girl et Nightwing ont été transformés en monstre à leur tour. Après la victoire, Batman part à la recherche de Bane, le dangereux détenu de Santa Prisca, par Tom KING et Mikel JANÍN. Dans le même temps, il doit escorter Double-Face alors qu’une prime est lancée sur sa tête, par Scott SNYDER et John ROMITA Jr. De leur côté, Batwoman et son équipe affrontent le « Syndicat des Victimes », par James TYNION IV et Alvaro MARTINEZ. Enfin, Nightwing enquête sur Raptor, son mystérieux associé qui semble en savoir trop long sur son passé, par Tim SEELEY et Javier FERNÁNDEZ.

Avis : fin du crossover avec les monstres…qui n’a pas intéressé grand monde, soyons honnêtes. Cela avait clairement été calibré par DC pour être un évènement fill in sortit le temps que les équipes créatives normales rechargent leurs batteries après leurs premiers arcs. Sans être ignoble, du moins la première partie sortie le mois dernier, il ne laissera pas vraiment de souvenir impérissable dans la mémoire des lecteurs…

A noter donc que les différentes séries débutent presque toutes un nouvel arc ici :

  • Batman contre Bane premier round. Dans le but d’aider Gotham Girl, Batman et une équipe “spéciale”partent pour Santa Prisca récupérer le psycho pirate responsable de son état.

    Comme pour les autres arcs de King sur le titre : concept intéressant sur le papier, raté dans l’exécution. Le contenu est bien décompressé comme nous le détestons tous, les quelques twists que King veut bien nous laisser sont sans intérêt et surtout sans impact tant on on peut anticiper leurs résolutions et la conclusion sans grand intérêt.

    Pour être honnête, sans avoir tout lu de la prestation de King sur le titre Batman, celui-ci est sans doute le pire de tous…oui, encore plus mauvais que le premier, c’était bien possible…

 

  • dans detective comics, le scénariste introduit un nouveau groupe qui va s’opposer à Batman et ses méthodes. Pour être honnête j’ai arrêté le run de Tynion IV ici en VO, car je craignais la répétition du même schéma dans chaque arc : Batman et son équipe font face dans chaque arc à un nouveau groupe terrible resté secret depuis des années qui arrive sans grand mal à mettre à terre le héros et ses alliés…

    Apparemment mes craintes sont infondées et Tynion IV continuerait de bien s’en sortir au delà du premier arc. Nous allons bien voir…

 

  • concernant Nightwing j’ai quelques doutes quand au programme présenté par Urban Comics, notamment les numéros d’épisodes fournis…il me semble qu’il doit plutôt  s’agir des épisodes 7 ou 8 ou quelque chose comme ça. Pour l’instant la performance de Tim Seeley sur le personnage est vraiment satisfaisante et j’ai hâte de voir ce qu’il va continuer de faire dans les prochains mois. On sent que le co-scénariste de Grayson maîtrise bien le personnage !

Verdict : à lire

JUSTICE LEAGUE REBIRTH 4

Date de sortie : 08 septembre 2017

Prix : 5.9€/ 184 pages

Episodes :US JUSTICE LEAGUE #5 et #6, ACTION COMICS #963 et #964, THE FLASH #7 et #8, HAL JORDAN AND THE GREEN LANTERN CORPS #5 et #6

Sollicitation :  La terreur règne !

On pourrait croire que la Ligue de Justice n’a peur de rien. Et pourtant, Bryan HITCH, Tony S. DANIEL, Matthew CLARK et Tom DERENICK vont nous expliquer qu’il n’en est rien. Qui est donc ce mystérieux Clark Kent qui assiste aux exploits de Superman ? Dan JURGENS et Patrick ZIRCHER nous réservent la réponse dans un récit en deux épisodes. À Central City, Flash découvre enfin l’identité de Godspeed, le Bolide qui tue ses semblables afin d’absorber leur connexion à la Force Véloce, par Joshua WILLIAMSON et Carmine DI GIANDOMENICO. Dans l’espace, Hal Jordan décide d’affronter la « machine à peur » de Sinestro, mais son ancien mentor a encore bien des atouts dans sa manche, par Robert VENDITTI, Ethan VAN SCIVER et Rafa SANDOVAL.

Avis : fin du premier arc pour la Justice League, et donc dernière chance pour Bryan Hitch d’arrêter la catastrophe avec ce numéro. On reste sur du machin pas franchement intéressant sur lequel on s’endort à moitié…

J’en dirai presque de même avec le premier arc de Flash. J’ai cru comprendre que Joshua Williamson s’en tire mieux sur les épisodes post premier arc…je l’espère car son niveau sur le titre jusque là  ne reflète guère la qualité de ses creator owned qui sont eux bien plus réussis…Ou c’est juste que Barry Allen me tape sur les nerfs…ou les deux…

Concernant l’arc sur Action Comics consacré au Clark Kent surnuméraire, ne vous attendez pas à des révélations avec ces deux épisodes. La réponse viendra plus tard et si j’ai apprécié la révélation finale, assez logique et bien pensée, je n’ai guère goûté ces deux épisodes qui ne font que nous ensevelir sous des fausses pistes alors qu’ils promettaient la vérité sur ce personnage…Bref, ne vous attendez à aucune révélation fracassante ici.

Dans l’ensemble, le mag se tient malgré tout…on pourrait juste s’attendre à mieux au vu des gros calibres rassemblés ici. Il est fort possible que les séries aient besoin d’un peu de temps pour réellement trouver leurs marques.

Verdict :  à lire

SUICIDE SQUAD REBIRTH 3

Date de sortie : 08 septembre 2017

Prix : 5.9€/

Episodes :US SUICIDE SQUAD #4 et #5, SUICIDE SQUAD MOST WANTED #3 et #4, HARLEY QUINN #5 et #6, DEATHSTROKE #4 et #5)

Sollicitation :  Harley Quinn en concert !

Alors que les détenus menés par Rick Flag affrontent le Général Zod, la folie s’empare de leur quartier général, rendant toute l’équipe démente, à l’exception de Harley Quinn, par Rob WILLIAMS, Jim LEE, Gary FRANK et Stephen BYRNE. On dit souvent que, pour affronter un monstre, il faut envoyer un monstre. C’est ce que fait Amanda Waller en confiant à Killer Croc une mission en solo, par Michael SEBELA et Brian LEVEL. On n’attaque pas impunément le facteur préféré de Harley Quinn. La folle furieuse infiltre les milieux musicaux dans une mission tonitruante racontée par Jimmy PALMIOTTI, Amanda CONNER et John TIMMS. Enfin, Deathstroke arrive à Gotham City où il s’apprête à rencontrer un célèbre Chevalier Noir, par Christopher PRIEST et Joe BENNETT.

Avis : comme les mois précédents, à part Deathstroke, le reste du mag va rester soit passable, soit juste dispensable. Le suicide squad de Rob Williams et Jim Lee fait tout juste le minimum et on sent la pression pour coller au film derrière tout cela. C’est calibré au max et le scénario ne peut à aucun moment réellement se distinguer.

Seul Deathstroke reste remarquable, alors que le mercenaire enquête sur la prime mise sur la tête de sa fille. Et la piste va l’amener à Gotham rencontrer un certain Batman…et cela constitue sans aucun doute l’un des moments forts de la série. D’une part parce que Priest maîtrise incroyablement bien le personnage de Batman, lui conférant certaines des meilleures réparties que j’ai jamais lu !

Et d’autre part, parce que le scénario permet tout de même à Deathstroke de briller, alors que l’on en apprend toujours un peu plus sur le personnage et …ses manipulations. Sa confrontation avec Damian, autre grande gueule est elle aussi réellement réussie. Bref, deux épisodes réellements bons.

Verdict : Deathstrokkkkkeee !!!

SUPERMAN AMERICAN ALIEN

superman-american-alien Date de sortie : 08 septembre 2017

Prix : 19€/216 pages

Scénario : Max Landis

Dessin :

Episodes :

Sollicitation :  Il y a des années, Clark Kent, envoyé de la planète Kryton après la destruction de cette dernière, a été recueilli et élevé par les Kent, un couple de fermiers du Kansas.

Dès lors, sa jeunesse et son adolescence ont été marquées par la découverte et l’apprentissage de ses pouvoirs et des responsabilités qui en découlent. Mais, à son arrivée à Metropolis, sa rencontre avec le justicier masqué Batman et avec la journaliste Lois Lane, va l’inspirer à utiliser ses dons à une plus grande échelle.

Avis : là je vous entends de loin vous éplorer :”oh nooonnn pas encore une mini série sur les origines et débuts de Superman, on en a déjà eu des millions !!!”. Comment je le sais ? outre le fait que je vous connaisse bien…ce fut très exactement ma réaction à l’annonce de ce projet. Et là comme vous me connaissez vous vous dites “attends une minute…il commence par dire un truc négatif pour nous dire qu’en fait c’est bien ???”. Euhhhh…oui ?

Car, oui, je ne vous le cacherai pas : Superman American Alien est non seulement bien, c’est tout simplement une petite merveille. Je ne sais pas trop comment Max Landis, fan de longue date du personnage, a fait mais il a réussi à rendre les débuts de Superman incroyablement frais…En fait si, je sais comment il a fait, il a tout simplement changé d’approche.

Plutôt que de nous refaire les incontournables et déjà vu 150 000 passages obligés des débuts du personnage : Superman découvrant ses pouvoirs, Superman défaisant ses premiers ennemis, Superman rencontrant Lois…Landis se glisse dans les interstices pour avant tout s’attarder sur la partie humaine du personnage et moins sur ses pouvoirs.

De fait, cela nous permet de voir le personnage sous un tout nouvel angle, peu voire pas du tout exploité jusque là. De son enfance à Smallville, au moment où il a commencé à voyager, les débuts de sa relation avec Lois et ainsi de suite. Nous abordons tout cela par le biais de petits moments profondément humains qui ont tout de même contribué à construire le personnage. Le scénario de Landis travaille avant tout à nous montrer la vraie vie du héros et moins ses exploits.

Pour l’accompagner, sur chaque épisode, nous avons droit à un dessinateur différent. Un choix qui reflète le fait que chaque numéro s’attarde sur une période très précise de la vie de Clark. : Nick Dragotta, Jae Lee, Jock, Joelle Jones et ainsi de suite. Un choix à chaque fois bien adapté à l’ambiance qui domine la vie  du personnage à un moment précis.

Verdict : à posséder

SCALPED INTEGRALE TOME 3

scalped-integrale-volume-3Date de sortie : 08 septembre 2017

Prix : 28€/264 pages

Scénario : Jason Aaron

Dessin :  R.M.Guera

Episodes :Scalped Deluxe Book 3 (#25-34)

Sollicitation :  Une nouvelle ordure foule désormais la terre de la réserve de Prairie Rose.

Son nom : Wesley Willeford. Bien décidé à se faire un nom, Wesley entre en collision avec un Dashiell Bad Horse au plus bas. Camé jusqu’à la moelle, Dash semble totalement perdu dans la relation auto-destructrice qu’il entretient avec Carol, la fille du chef Red Crow, oubliant jusqu’à sa mission pour le FBI. Où l’on découvre également les origines de l’aspirant Indien « Diesel » et le passé trouble de l’agent du FBI Baylis Nitz, supérieur de Dashiell.

Avis : suite de la réédition de la géniale série Scalped, avec des épisodes clés dans l’évolution de l’intrigue déployée par Jason Aaron. Après plusieurs tomes au second rang, Dashiell revient au premier plan. Après s’être enfoncé dans la drogue et dans sa relation malsaine avec Carol, il va être forcé de se remettre la tête à l’endroit dans ce volume …ce qui va l’amener à prendre de nouvelles décisions qui vont le hanter pendant un long moment…Encore une fois, Aaron n’accorde aucun répit à aucun de ses personnages qui doivent affronter plus que jamais le caractère pourri du genre humain dans ce qu’il de plus exécrable.

Verdict : à posséder si ce n’est pas déjà fait !

I HATE FAIRYLAND TOME 2

i-hate-fairyland-tome-2Date de sortie : 08 septembre 2017

Prix : 15€/152 pages

Scénario : Skottie Young

Dessin : Skottie Young

Episodes :

Sollicitation :  Gertrude, petite fille au tempérament de feu, se retrouve subitement aspirée par sa moquette de la chambre, prisonnière du monde magique de Fairyland.

Trente longues années de captivité et de bain de sang durant lesquelles sa seule motivation a été de rentrer chez elle. Bienvenue au royaume de la reine Claudia, des hommes-champignon, des faunes zombies et des haches géantes. Bienvenue à Fairyland.

Avis : on a failli attendre ! le titre le plus délirant et le plus poilant de l’année revient faire coucou avec un tome 2. La lecture du tome 1 s’était en effet avéré on ne peut plus désopilante…et je me suis relu ces premiers épisodes cet été et je confirme que cela passe le test de la seconde lecture ! toujours aussi drôle ! Le plus amusant, c’est que Young aurait pu s’en tenir au grand délire, mais en fait, il achevait son premier tome sur une évolution importante du statut quo …Après 30 ans passés à Fairyland, les dernières actions de Gertrude pourraient bien la condamner à rester là encore quelques décennies de plus…à moins…A lire absolument les jours où on a pas la baraka !

Verdict :  à posséder

A propos Sam 1686 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

9 Comments

  1. Une fois n’est pas coutume, j’aurais un avis contraire sur le deluxe dédié au Spiderman de l’époque JMS. Alors que je trouve ce passage avec les Avengers vraiment too much et carrément bidon (ou comment JMS commence à se faire bouffer son intégrité artistique par la connexion avec le reste du Marvelverse), j’avais trouvé la mini-série « Breakout » vraiment très réussie et très sympa (sous réserve de connaitre le contexte de l’évasion massive de Ryker’s dans le début des New Avengers de Bendis).

    • Attention, tu dis du bien d »un travail de Tony Bedard, Sam ne va pas être content ! 😉 Mais ça reste une bonne idée d’accompagner l’arc de JMS avec cette mini.

      Je ne sais plus si je l’ai rêvé ou si j’ai bien lu quelque part qu’ils n’excluaient pas de publier tout de même la fin du run de JMS en Icons maintenant que tout ce qui tient de la seconde période du run où Spidey s’intègre au MU (New Avengers, The Other, Civil War…) est paru.

  2. Le Hulk Icons vaut-il le coup pour ceux qui font la collection Intégrales ? Parce que nous en sommes au volume concernant l’année 92 (même si celui de 93 ne semble pas venir pour 2017) et que les récits présent dans l’icons datent de 99

    • Je pense que oui, car rien n’indique que cette période sera ensuite traitée dans les Intégrales ! Il me semble que le run de Peter David que couvre les Intégrales a failli ne pas être publié en intégralité donc ça ne m’étonnerait qu’ils soient frileux de publier d’autres passage, à moins qu’ils reviennent ensuite aux aventures des 60/70/80’s. Et même si finalement cette période venait à être traitée dans les Intégrales, tu attendrais au moins six ou sept ans avant de l’avoir.
      De plus, de manière générale tout ce qui est post-Onslaught (Avengers par Busiek et Perez, Thor par Jurgens et Romita…) est sorti ou prévu en Icons, j’ai l’impression que pour l’instant le mot d’ordre est de publier cette période sous ce format.

    • Le volume a débuté en 99, mais le run de Bruce Jones réédité ici a débuté en 2002, donc oui si tu attends les intégrales, tu risques d’attendre longtemps, d’autant plus que Panini a tendance à prendre son temps pour les sortir. Il n’y a ainsi pas d’intégrale hulk sortie en 2017, alors que l’on attendait la suite du run de Peter David.

    • Oui, ça vaut le coup… Car tu risques, au mieux, d’attendre 10 ans ! (minimum) La première intégrale de la période Peter David est sorti, je crois, il y a déjà une bonne dizaine d’années, et dans l’intervalle, on a dû avoir 5 volumes ! …

      Entre temps, la Corée du Nord aura tout fait pété et tu seras passé à coté de cette lecture… Qui est un véritable coup de cœur pour moi !

      Bruce Jones sur Hulk : c’est génial ! Ça m’a même fait lire du Hulk, un perso qui m’avait jusque là toujours ennuyé.

      Comme l’a dit Sam, c’est du polar, du mystère, un peu d’horreur, il y a une ambiance particulière… C’est comme si Hulk était devenu un comic indé ! Bref, à ne pas rater.

      Il y a juste la fin de son run qui malheureusement est assez anti climatique… Mais c’est juste le dernier arc, on y est pas encore.

  3. A propos de Detective comics, je reste plus qu’étonné du bon accueil qu’a eu le titre en France, mais aussi aux US visiblement. J’ai trouvé ça d’une banalité sans nom. D’une part le groupe ne fonctionne pas plus que ça en tant que tel, mais le surtout l’écriture est d’une grande paresse et multipie es facilités grossières comme rarement, Red Robin ayant en fait pensé à tout, tout le temps, en avance sur son ennemi et même construit un métro sous terrain (allez j’exagère à peine ^^). Non mais sérieux, le coup du « hey, t’inquiète je me suis connecté qq millisecondes à son réseau pour le pirater », facilité répétée plusieurs fois dans l’arc, ça tue tout suspense et tout intérêt. La déception de l’année.

  4. Deux indispensable chez Urban pour moi qui n’achète pas grand chose chez eux, I Hate Fairyland et American Alien (vivement Supergirl Being Super !) !
    Concernant la série sur Loki, j’ai lu ce qui est sorti en kiosque et j’avais beaucoup aimé ! De ce que je me souviens, chaque épisode représentais une ambiance et un genre différents, avec un fil conducteur, c’était bien foutu. Du coup je vais revendre mon kiosque ^^

Laisser un commentaire