Guide de lecture Comics VF : semaine du 20 septembre 2017

Edito : de nouveau une petite semaine en perspective côté VF, mais la qualité est elle présente en force, donc on ne va pas se plaindre. A noter par ailleurs que cette semaine devrait également voir la sortie de deux titres chez Snorgleux Comics : Animosity et American Monster. Initialement annoncés pour la fin du mois d’août, ils sont normalement calés pour une sortie le 22 septembre. Croisons les doigts pour un arrivage sans nouveau problème, car ces deux titres Aftershock donnent sacrément envie !

DELCOURT COMICS

BIRTHRIGHT TOME 5

birthrightT5Date de sortie : 20 septembre 2017

Prix : 16.5€/128 pages

Scénario : Joshua Williamson

Dessin : Andrei BRESSAN

Sollicitation : Les auteurs nous entraînent dans un ascenseur  émotionnel et une intrigue sans faille. Les personnages évoluent et se transforment, sans que l’on parvienne à deviner s’ils sont au service des bons ou des méchants…

Ce qui avait débuté comme un jeu innocent dans un parc, s’est transformé en cauchemar pour les parents. Les Rhodes ont vu disparaître leur fils Mickey et ce traumatisme a détruit la famille. Mais tout cela n’est rien en comparaison de ce à quoi ils font face depuis la réapparition de leur fils, sous la forme d’un guerrier bodybuildé revenu d’un monde magique peuplé de magiciens et de dragons…

Avis : chaque nouveau volume de la série Birthright est toujours attendu avec impatience, car le scénariste fait toujours tout son possible pour achever chaque tome sur un bon gros cliffanguer qui prend aux tripes, ou une révélation tellement énorme que tout ce que l’on peut faire c’est crier “vite, la suite !”.

Le tome 4 ne rompait pas cette belle tradition. Bien que le contenu ait été bien plus tourné vers l’action, alors que l’on apprenait tout de même beaucoup plus sur le passé de la famille de Mikey en parallèle et surtout comment son sort était lié aux actions de son grand père. Mais tout cela ne faisait que préparer le terrain pour la révélation finale sur leur grand ennemi et son passé…

Williamson continue donc de bien s’amuser sur cette série avec les codes traditionnels de la fantasy et notamment le thème ultra-rabâché de l’élu, qu’il a renversé cul par dessus tête et qu’il continue gentiment de corrompre épisode après épisode. J’ai donc hâte de voir ce qu’il nous réserve cette fois !

Verdict : à posséder

LE MAITRE VOLEUR TOME 5 – ATTRAPE MOI !

maitreVoleurT5Date de sortie : 20 septembre 2017

Prix : 15.95€/144 pages

Scénario : Andy Diggle

Dessin :  Shawn MARTINBROUGH

Sollicitation : Entre Ocean’s Eleven et Snatch, Kirkman, le créateur de Walking Dead, réinvente le genre avec ce maître voleur qui est aussi le pire des poissards ! Il a choisi de confier le scénario à Andy Diggle, un spécialiste du genre.

Rien ne se passe jamais comme il pourrait le penser pour Conrad, alias Redmond, le plus grand de tous les voleurs. Un nouveau « maître voleur » a établi ses quartiers en ville… Comme si Redmond n’avait pas assez de cette concurrence, il semblerait que ce nouvel arrivant emprunte son nom pour réaliser ses méfaits. Estce que tenter de voler son héritage va suffire à faire sortir Redmond de sa retraite ?

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. Je vois que malgré le peu de bruits que produit ce titre, il continue bon gré mal gré…

Verdict : pour ceux qui suivent

SPAWN DARK AGES TOME 1

spawnDarkAgesT1Date de sortie : 20 septembre 2017

Prix :27.95€/384 pages

Scénario : Todd McFarlane, Brian Holguin, Steve Niles,

Dessin : Liam Sharp, Lan Medina, Nat Jones

Sollicitation : Spawn – Dark Ages – resté inédit en album et indisponible depuis plus de quinze ans – complète l’univers du personnage, en pleine année de célébration de la création de la série Spawn par Todd McFarlane.

Nous délaissons pour un temps Al Simmons, le Spawn contemporain, pour visiter le XIIe siècle. Cette fois-ci, la malédiction des Hellspawn a frappé Lord Covenant, un chevalier britannique tué au cours des croisades. Revenu à la vie et de retour sur ses terres, il va devoir choisir entre défendre les plus faibles et se ranger du côté des forces corrompues du mal.

Avis : voilà un choix de réédition bien étrange qui débarque cette semaine en librairie chez Delcourt. En effet, Dark Ages remonte à ce que l’on pourrait appeler l’âge d’or de Spawn, quand le titre était dans le Top 5 des ventes et que tous ses spin offs étaient d’énormes succès. De fait, McFarlane a su intelligemment capitaliser sur le succès de sa création dans les années 90, déployant nombre de variantes comme cette version moyenâgeuse.

De fait, avec Dark Ages on retrouve l’ensemble des codes propres au Spawn moderne,…mais dans une autre époque et avec une approche graphique assez différente de celle du titre mettant en scène Al Simmons. On retrouve ainsi un Spawn paumé, qui va se retrouver à combattre des gens très très méchants…tout en voyant tourner autour de lui Gogliostro, jamais bien loin, ainsi que démons et anges…

Visuellement, c’est très spécial, Liam Sharp se faisant souvent plaisir, mais c’est aussi assez inconstant, puisque l’on voit bien que artiste et coloriste ont apporté un soin très particulier à certaines pages, tout en dédaignant d’autres.

Vous l’aurez compris, ce Dark Ages, n’a en fait rien de mémorable tant il respecte la formule établie par McFarlane à l’époque. De fait, je ne sais même pas si c’est à recommander aux nostalgiques…s’il y en a, il vaut mieux se refaire les Spawn normaux…

Verdict :  pour les très grands nostalgiques complétistes.

URBAN COMICS

BATMAN NEW GOTHAM TOME 2

batman-new-gotham-tome-2Date de sortie : 22 septembre 2017

Prix : 22.5€/296 pages

Episodes : Batman Turning Points #1-5 + Batman #587, Robin #86, Birds of Prey #27, Catwoman #90, Nightwing #53, Detective Comics #754, Batman:Gotham Knights #13

Scénario : Greg Rucka & Ed Brubaker

Dessin :

Sollicitation : Gotham est une cité sombre et dangereuse.

Des monstres se cachent dans l’ombre de ses avenues… Batman y a toujours combattu les plus vils criminels, n’hésitant pas à se salir les mains pour honorer la justice qui fait tant défaut à cette ville. C’est aussi dans ces rues inquiétantes qu’il s’est lié au Commissaire James Gordon, mais l’entente entre les deux hommes ne s’est pas faite en un jour… Tous deux ont dû surmonter leur doute avant de pouvoir se faire confiance. Et aujourd’hui, ils ont grand besoin l’un de l’autre.

Avis : ahhhh, suite du run de Greg Rucka sur la franchise Batman. Après un premier tome concentré sur sa première année sur Detective Comics, nous avons droit au premier crossover des années 2000 de la ligne Batman…sans que Batman n’en soit la vedette…oui c’est un choix étrange, mais pourtant, le fait est que le crossover aura bien un impact sur le personnage.

En réalité, ce tome est réellement centré sur le personnage de Jim Gordon. Un personnage de plus en plus développé après le Year One de Miller et qui au cours du run de Rucka et Brubaker a pu briller une nouvelle fois, les deux auteurs ayant des atomes crochus avec le polar. Par ailleurs, comme vous avez pu le constater dans le premier tome la relation Batman/Gordon est au centre du travail de Rucka.

C’est au fond cette relation qui est de nouveau testée, chamboulée et bouleversée pour un bon moment avec le crossover Officer Down publié dans ce second tome. Un crossover comme je l’ai dit où Batman sera au fond très peu présent, ses alliés étant bien plus actifs…mais c’est surtout la police de Gotham qui va être mise en avant et qui va subir les conséquences.

De fait, il faut voir avec ce crossover la pierre fondatrice immanquable de la série Gotham Central publiée peu de temps après la sortie de ce crossover au début des années 2000. De fait, si vous avez lu la série, vous avez pu rencontrer un service de police bien différent, et c’est ici que prennent place les évènements qui vont grandement le faire évoluer durant les années Brubaker/Rucka.

Au passage, je vois que Urban n’a pas oublié avec le crossover la mini série Turning Points que je n’ai jamais lu mais que j’ai hâte de découvrir, comme tout boulot de Rucka sur la franchise, mais dans le cas présent, parce qu’elle peut être vue comme un bon prélude.

Verdict : à posséder  

INJECTION TOME 2

injection-tome-2Date de sortie : 22 septembre 2017

Prix : 14€/120 pages

Episodes : INJECTION vol.2 (#6-10)

Scénario : Warren Ellis

Dessin : Declan Shalvey

Sollicitation : Mus par leur volonté de précipiter l’évolution de l’espèce humaine, les agents Maria Kilbride, Robin Morel, Simeon Winters, Brigid Roth et Vivek Headland ont injecté une entité au coeur du Net, lui permettant désormais d’altérer notre réalité.

Confronté à cette nouvelle donne, Vivek, sorte de Sherlock Holmes des temps modernes, enquête sur une affaire de fantômes dont les détails révèlent toute l’ampleur du combat à venir entre son groupe et l’Injection.

Avis : suite de la série Injection, un des derniers projets en date de Warren Ellis. Un titre difficile à aborder de prime abord, tant il fallait attendre le dernier épisode du premier arc pour réellement comprendre le propos développé par l’auteur. A l’image de certains de ses autres comics récents, notamment Trees, on dirait que le scénariste anglais a décidé de faire évoluer son mode d’écriture vers quelque chose d’un peu plus complexe.

C’est une manière de faire, mais comme je l’ai dit, du coup, ce n’est que vers l’épisode 5 que j’ai réellement accroché à cette série (alors que je m’arrache encore les cheveux sur Trees) au moment où la vérité sur les actions des différents personnages rassemblés était révélée. Sur le fond, le propos rappelle quelque part un Frankenstein modernisé. Mais au lieu de morceaux d’être humain, la nouvelle entité mise au monde est en réalité constitué d’informations.

Une entité qui comme son prédécesseur s’est rebellé contre ses créateurs et est bien décidé à utiliser sa puissance pour bien les faire XXX. Bref, du coup, on se demande ce que Ellis va nous balancer en travers de la XXX, sachant que l’on peut s’attendre à tout, puisque c’est la réalité elle même qui s’est retrouvée altérée.

Verdict : à lire

A propos Sam 2120 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

8 Comments

    • Merci pour l’information, car je n’avais pas du tout noté cette sortie cette semaine.
      Je me souviens que j’avais lu et apprécié les premiers épisodes sortis en VO, très riche, très inventif, mais j’ai par la suite perdu le fil étant donné que le titre a connu des retards.
      Bonne initiative de la part d’Akileos de s’attaquer à cette série. Merci encore pour le signalement !

  1. J’étais passé complètement à coté du Batman New Gotham Vol.1 car le titre ne veut rien dire et donc sur une liste de sorties, impossible de savoir ce que c’était…

    Je viens de le récupérer car je n’ai jamais lu ces épisodes de Rucka sur Batman… Un peu surpris par les dessins qui font penser aux premiers Strange en bichromie. :-O

    Mais pourquoi Urban n’a pas juste sorti 3 volumes intitulés « Greg Rucka présente » comme ils l’avaient fait pour Paul Dini ou Grant Morrison sur Batman ?!

    • Je pense que c’est parce qu’il n’y a pas que du Rucka dans les trois tomes.
      Ainsi, le tome 2 contient la mini série Turning points co écrite par Rucka, Brubaker et Dixon ainsi que le crossover Officer Down écrit par l’ensemble du staff d’auteurs du Bat-office. Du coup, même si la prestation de Rucka est effectivement prédominante elle n’est pas la seule.

      Par ailleurs, je crois aussi qu’Urban ne fait que reprendre ici le nom des TPB US, qui eux aussi étaient nommés New Gotham.
      De ce côté, je crois qu’Urban n’a pas trop le choix et doit respecter les éditions originales.

    • Comme Rucka n’est pas le seul auteur à intervenir dessus, ils ont peut-être préféré ne pas lui donner tout le crédit de ces épisodes. Mais je suis d’accord avec toi pour dire que le titre n’évoque rien !

      • Je pense que le titre, New Gotham, fait avant tout référence à la reconstruction de Gotham suite à No Man’s Land.
        On se situe clairement dans cette période post reconstruction dans le premier tome et on sent en effet que la ville a été pas mal bouleversée.

  2. Ce tome 2 de New Gotham est très bon. Que ce soit la mini-série ou le crossover, le scénario tient la route, la relation Gordon – Batman est intéressante et bien travaillée. Seul bémol, les dessins parfois très moyens sur un ou deux épisodes du crossover. Après un premier tome excellent, où il y avait une unité graphique, ce deuxième tome confirme la qualité de cette « série » New Gotham. Je ne sais pas ce que contiendra le troisième mais j’en serai !

    • En principe le 3e tome contiendra la suite du run de Greg Rucka sur Detective Comics avant le long crossover Bruce Wayne Murderer suivi par Fugitive.
      ON devrait donc avoir tout cela en 2018.
      Je me demande au passage si Urban publiera également le run de Brubaker sur Batman du début des années 2000 qui était sorti en parallèle de celui de Rucka.
      Ce serait logique étant donné que nous avons eu Gotham Central et le run de Brubaker sur Catwoman.
      Et je ne doute pas une seconde que Urban veut continuer à alimenter les étales en titres Batman…

Répondre à joujof Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.