Guide de lecture Comics VO : semaine du 22 novembre 2017

DC COMICS

DETECTIVE COMICS #969

DETECTIVE COMICSPrix : $2.99

Scénario : James Tynion IV

Dessin :  Alvaro Martinez, Raul Fernandez

Sollicitation :  « FALL OF THE BATMEN » part one! Everyone in Batman’s orbit is broken somehow-some more than others. For Clayface, keeping the pieces of his psyche together has been a years-long struggle…and it’s a war he may be about to lose! And as the team tries to pull itself back together, their enemies have learned something from Batman’s newfound spirit of cooperation…and have formed a cabal of their own!

Avis : après le dernier arc qui ramenait Tim Drake dans la danse, et promettait un futur encore plus sombre à l’équipe, James Tynion IV a décidé…de maintenir la pression, voire de l’accentuer en continuant sur sa lancée, avec un nouvel arc au titre pas du tout menaçant de “Fall of the Batmen” !!! de fait les personnages ne vont pas avoir 5 min pour souffler un peu avant de passer au désastre suivant.

Comme l’indique la sollicitation, depuis le début de son run sur le titre, le scénariste s’est tout de même bien amusé à briser les personnages morceaux par morceaux, les confrontant à leurs limites et à des choix cornéliens. Ce qui a contribué à en faire en conséquence, l’une des séries les plus réussies du Rebirth et qui peu à peu confère un tout nouveau statut à James Tynion IV. On sent bien qu’il ne lui manque plus grand chose pour passer au rang de scénariste important et clé chez DC.

Bref, désormais on peut attendre chaque épisode avec impatience en se demandant ce que le scénario va nous réserver cette fois…et dans le cas présent, on dirait bien que certains ennemis de Batman ont eux aussi décidé de s’organiser. Une idée classique, mais étant donné la fragilité de l’équipe en ce moment…

Verdict : Buy

DOOMSDAY CLOCK #1

doomsday1aPrix : $4.99

Scénario : Geoff Johns

Dessin : Gary Frank

Sollicitation :  DC Comics presents to you a 12-issue maxiseries from the critically acclaimed team of writer Geoff Johns, artist Gary Frank and colorist Brad Anderson. You are not prepared for what lies ahead within these pages, good readers.

Avis : ou le titre le plus attendu de l’année. Voilà en effet des mois que les auteurs et DC nous aguichent chaque mois un peu plus avec cette maxi série qui promet d’une part de traiter les mystères du Rebirth instillés et non résolus depuis un an et demi et d’autre part de s’attaquer à la liaison DC Universe / Watchmen.

Ce qui à mon sens demande en préambule d’accepter un fait simple : non, ce ne sera pas le nouveau Watchmen. Ce sera clairement bien moins bon, pour une simple raison, malgré toutes ses qualités, Geoff Johns est très loin du niveau d’un Alan Moore. De fait, si ce dernier est un auteur maîtrisant tant la forme que le fond, sachant instiller de multiples niveaux de lecture à ses oeuvres grâce à son talent et souvent des connaissances encyclopédiques, Johns de son côté est avant un homme de divertissement.

Doué. Mais cela ne va pas au delà. En termes d’auteur pour récit de super-héros épiques, il fait clairement partie des meilleurs de l’industrie. Ce n’est pas pour rien qu’il est un des auteurs les plus appréciés depuis plus de 15 ans maintenant. Mais il n’a jamais eu ni fibre politique, ni réelle capacité à mon sens à écrire une oeuvre qui marquerait son temps d’une marque indélébile.

Je pense donc qu’il faut avant  de se lancer dans cette lecture abandonner toute idée d’un récit tellement bon qu’il sera encore une référence dans une vingtaine ou trentaine d’années. Il faut avant tout souhaiter qu’il apporte des réponses satisfaisantes aux mystères qu’il a mis en place, un récit de qualité et une conclusion qui permet de bien lancer l’univers DC dans sa prochaine phase…réconciliant au passage les différentes continuités.

Sans même vouloir atteindre le niveau de Watchmen, on voit que la tâche est donc déjà énorme. On ne peut que  souhaiter  à Johns et Frank bon courage.

Verdict : BUY

IMAGINARY FIENDS #1

DC_page_specsPrix : $3.99

Scénario :Tim Seeley

Dessin : Stephen Molnar

Sollicitation :  « Polly Peachpit. » Those were the words ten-year-old Brinke Calle said when she was found covered in her own blood by the woods in rural Cannon Falls, MN. Her best friend, Melba, had just attempted to murder her because a spider girl named Polly Peachpit told her to.

Since that day, Melba has spent seven years in a mental health facility. Tomorrow is her eighteenth birthday. Tomorrow, she’ll be transferred to a federal prison. Tomorrow, her real sentence will begin.

That is, until she receives a visit from FBI Agent Virgil Crockett. Crockett explains that there is another world beyond ours, where hungry spectral aliens stalk the minds of the impressionable and weak. These things, called IMPs (Interdimensional Mental Parasites) feed on compliance. They convince hosts to do things for them, and the more they feed, the stronger they become. More IMPs stream into the world each day, invisible to everyone but his or her hosts.

After years of drugs and counseling, Polly and Melba have developed a unique relationship-and to Crockett, this relationship represents something her people can work with. In exchange for release from prison, Crockett asks Melba (and Polly) to serve as IMP hunters. For Melba, it’s a chance to prove that she’s innocent, convinced to murder by a monster…a monster she must now unleash.

Avis : Vertigo n’est donc pas encore complètement mort ! le label lance en effet cette nouvelle…mini série ? série régulière ? je ne sais pas, ce n’est pas précisé, par un auteur qui commence à faire son trou ces derniers temps chez DC et qui comme certains de ses compères va alimenter le label agonisant en matos.

On se souvient en effet que Joshua Williamson avait également publié en début d’année une mini série au sein du label, alors que ses autres créations sont plutôt hébergés chez Image en temps normal. De fait, avec la concurrence proposée par les autres éditeurs indépendants, je ne pense pas que le contrat offert par Vertigo soit désormais très intéressant pour les auteurs qui connaissent un certain succès.

En attendant, Seeley, qui après plusieurs années à travailler sur le personnage de Dick Grayson vient de passer sur la franchise Green Lantern, présente ce nouveau projet qui personnellement m’attire assez, mais sans doute parce que j’ai toujours apprécié l’idée d’une association un peu contrainte et forcée entre humain et monstre très mystérieux.

A voir comment cela sera développée par la suite. Il faut souvent faire attention avec ces pitchs de chasse aux monstres, car s’il on installe pas très vite une ligne rouge, on peut tomber dans la répétition du monstre de la semaine, ou dans le cas présent, du numéro…

Verdict :  Check it

NIGHTWING THE NEW ORDER #4

nightwing4Prix :  $3.99

Scénario : Kyle Higgins

Dessin : Trevor McCarthy

Sollicitation : When the pursuit of his missing son brings Dick Grayson face to face with his ex, old wounds are reexamined and a tentative new alliance is formed between former enemies. But when a stunning discovery is made about his son’s unique superpowers, the stakes become much higher and Grayson must take the fight straight to the Crusaders!

Avis : suite de la très bonne mini série Nightwing New Order, qui avance vraiment bien. Ainsi, après avoir tout perdu : sa famille, sa position, et être devenu un fugitif, Dick Grayson retrouve d’anciens collègues, les anciens Titans, passés dans la résistance à l’ordre qu’il a mis en place. Bref, où qu’il aille, le pauvre Grayson n’est pas vraiment apprécié…

On attend surtout la teneur des retrouvailles entre Starfire et lui…puisque je pense que Higgins va en plus nous présenter la scène de leur séparation et la nature quelque peu conflictuelle de leur relation depuis lors…On peut imaginer comment cela va évoluer, alors que le groupe va essayer de sauver le fils de Dick et Starfire…mais je me demande comment va évoluer ce monde…

Verdict : buy

IMAGE COMICS

VOID TRIP #1

void tripPrix : $3.99

Scénario : Ryan O’Sullivan

Dessin : Plaid Klaus

Sollicitation :  From writer RYAN O’SULLIVAN (Turncoat, The Evil Within, Warhammer 40,000) and illustrator PLAID KLAUS (Turncoat), comes the story of Ana and Gabe, the last two humans left alive in the galaxy. They’re low on fuel, they’re low on food, and they’re low on psychedelic space froot, but they’re still determined to make it to the promised land: hippy-paradise, super-planet Euphoria. This is the story of their journey, the friends and enemies they made along the way, and how the universe responded to those who dared to live freely within it.

« Beautiful, drugged, and hilarious sci-fi from an alternate universe where the only Captain America anyone cares about is the one in Easy Rider. »-KIERON GILLEN

Avis :nouvelle petite série chez Image qui s’annonce bien marrante, avec les derniers humains de la galaxie en voyage pour atteindre une planète de hippys…on connaît mes sentiments vis à vis de cette engeance démoniaque, donc je ne m’attarderais pas…mais si on en voit plein se faire défoncer, cela fera ma semaine. Au vu du pitch je pense qu’il faut avant tout s’attendre à une série avant tout portée sur l’humour avec une tonalité assez légère.

Verdict : Check it

MARVEL COMICS

ALL NEW WOLVERINE #27

ANWOLV-1Prix : $3.99

Scénario : Tom Taylor

Dessin : Juan Cabal

Sollicitation :  ORPHANS OF X Part 3

When LAURA KINNEY took on the mantle of THE WOLVERINE she swore off killing.

But does this make up for her past life as a child assassin?

No matter how far she runs, it seems like Laura’s past will always catch up. And now it’s up to Laura and DAKEN, the son of the original Wolverine, to put that past in the ground.

Avis : suite de l’arc Orphan of X …qui reste pour l’instant très mystérieux, la menace n’étant pas franchement très claire, bien que Tom Taylor ait bossé pour faire comprendre son niveau de dangerosité aux lecteurs. Mais pour l’instant, il manque à ce nouvel ennemi, un visage, une incarnation pour achever de véritablement l’installer.

Est-ce avec ce numéro que nous allons enfin comprendre de quoi il retourne ? nous allons bien voir, même si l’on comprend bien qu’il s’agit de gens particulièrement motivés, qui ont perdu des proches à cause de Daken et de Laura. Classique au fond, d’où l’intérêt que cette menace se matérialise assez vite en espérant que le scénariste saura créer quelque chose d’intéressant.

Bien évidemment, je ne pas éviter de parler de la grosse information tombée il y a peu, à savoir que Taylor va bientôt assurer l’écriture d’une nouvelle série X-Men, consacrée à une équipe menée par une Jean Grey ressuscitée…ce qui n’est pas vraiment un spoil au vu de la sortie prochaine d’une mini série consacrée au sujet…Une nouvelle série dont personnellement j’attends beaucoup étant donné le niveau assez médiocre de la franchise en ce moment…

Je l’ai déjà dit mais ce relaunch ne m’a pas convaincu jusque là au regard de son manque flagrant d’idées et d’inspiration. Le moteur tourne à vide en essayant de capturer de nouveau la magie du passé; Nous ne sommes plus dans les années 80 et pour de nouveau fonctionner, cette franchise a avant tout besoin d’une nouvelle impulsion, de nouvelles intrigues générales et solos.

L’arrivée de Taylor est donc une bonne chose, car je pense qu’il a la capacité de faire bouger les choses…À voir si les éditeurs le laisseront faire !

Verdict : Buy

PUNISHER PLATOON #3

PUNPLAT1Prix : $3.99

Scénario : Garth Ennis

Dessin : Goran Parlov

Sollicitation :  During the Tet offensive, death surrounded Lt. Castle’s platoon on all sides.

How far would Frank go to protect his men? Especially when the danger came from the indifference of his commanders?

And while Castle was engaged in the grind of war, a kindred spirit on the enemy’s side watched and waited.

Avis : suite de la merveilleuse et pour le moment très réussie mini série Punisher Platoon, qui voit la réunion de l’auteur ultime de Frank Castle, Garth Ennis, avec le personnage pour un retour non pas sur ses débuts, mais pour son premier passage au Viet-Nam. Et pour faire bien, il le plonge dans l’un des épisodes les plus difficiles dès le départ avec l’offensive du Tet, avec un Frank Castle et son unité pris au piège dans le siège de Khe Sahn.

Encore une fois, on ne peut que relever l’aisance presque naturelle de Ennis pour écrire ce personnage, mais aussi tout son talent quand on touche aux récits de guerre. Une veine qu’il est un peu seul à exploiter en ce moment aux USA. Il faut dire que le monsieur est devenu une espèce de sommité dans la profession, avec des connaissances aiguisées et un point de vue bien arrêté sur certains conflits.

Encore une fois, il trouve en Goran Parlov un partenaire dont le talent incroyable permet de mettre en valeur tous les aspects de son récit et de son personnage. Ici pas vraiment de gloriole, la guerre est représentée dans tout ce qu’elle a de dégueulasse, sanglant, avec des tripes qui sautent de tous les côtés sans prévenir.

Bref, nous avons là une équipe qui a plus que fait ses preuves, et qui revient ici pour montrer aux petits jeunes comment que c’est qu’on fait !!!

Verdict : BUYYYYYYY !!!

A propos Sam 1692 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire