Guide de lecture Comics VO : semaine du 07 février 2018

DC COMICS

AQUAMAN BY PETER DAVID TP BOOK 01

AQUAMANPrix : $29.99

Scénario : Peter David

Dessin : Kirk Jarvinen, Jim Calafiore, Casey Jones, Howard M. Shum

Sollicitation : Peter David’s classic run on Aquaman begins in this volume collecting AQUAMAN: TIME AND TIDE #1-4 and AQUAMAN #0-8. From his abandonment on a reef to his upbringing by a dolphin to his first encounter with surface dwellers, these tales chronicle the origin and ascension of the mythic figure known as Aquaman.  

Avis : après la mini sur les chroniques d’Atlantis qui avaient relancé le personnage d’Aquaman au début des années 90, je suis ravi de constater que DC s’attaque réellement cette semaine à la réédition en intégralité du run de Peter David sur le super-héros avec ce premier tome qui rassemble ses premiers épisodes.

Un run au cours duquel il s’est permis de complètement réinventer le personnage pour l’éloigner de son image classique issue du golden age. Le film dédié au personnage est attendu pour la fin de l’année et j’espère réellement que ces rééditions vont inspirer Urban Comics pour les adapter en VF. C’est une part importante de la continuité DC des années 90 et du DCVerse post crisis.

Bien évidemment, il est toujours frustrant de constater qu’en raison de la nature cyclique des comics, la plupart des éléments développés par David au fil des années ont été jetés sous le tapis pour revenir à une version plus classique…mais bon, c’est comme ça.

Verdict : Buy

BATMAN #40

batman40Prix : $2.99

Scénario : Tom King

Dessin : Joelle Jones

Sollicitation : « SUPERFRIENDS » part four! Since the beginning, the friendship between Batman and Wonder Woman has stood at the heart of the DC Universe. Now that friendship is coming apart, and as it does, the universe itself begins to crumble. The conclusion of Batman’s team-up with Wonder Woman. (This story was previously slated to run in BATMAN #39.)

Avis : conclusion du petit team up entre Batman et Wonder Woman et aussi la fin de cette polémique stupide née on ne sait comment à la sortie du dernier épisode. À ce stade, très sincèrement je n’ai même plus envie de m’intéresser aux raisons qui ont poussé une certaine partie du lectorat à vouloir sortir pioches et fourches pour lyncher Tom King…Critiquons le pour les histoires qu’il fait, non celles que certains imaginent lire…Un univers fictionnel suffit je pense.

D’autant plus que ce numéro s’inscrit dans la bonne série que King signe en ce moment. Cela fait un petit moment que l’approche adoptée par King sur le personnage commence à réellement fonctionner et cela mérite d’être soulignée après des débuts compliqués où il a mis du temps à trouver ses marques. À présent je comprends mieux ce qu’il cherche à faire et sur quelle route il veut placer le personnage.

C’est audacieux au fond, alors qu’il essaye de conduire son personnage connu plus pour son humeur sombre que ses blagues…vers une certaine forme de bonheur. Mais rassurez vous ce sont des comics et tout le monde sait que les personnages heureux ne font pas vendre…et puis j’évoquais juste dans mon avis précédent la nature cyclique des comics…vous en tirez les conclusions que vous voulez.

Verdict : Buy

IMAGE COMICS

EXTREMITY #11

extremity11Prix :   $3.99

Scénario : Daniel Warren Johnson

Dessin : Daniel Warren Johnson

Sollicitation : The beacon is lit, the final battle has started, and no matter the outcome, nothing will ever be the same for Thea of the Roto clan.

Avis : nous sommes désormais de plus en plus proche de la conclusion de cette excellente série qu’est Extremity, puisque le titre devrait s’achever dans son épisode 12 en mars, qui sera d’ailleurs un numéro double, et au vu de tout ce que l’auteur à mis en scène jusque là, tous les retournements, twists et autres surprises, à peu près tout est possible à ce stade, en terme de fin.

Je doute personnellement qu’elle soit très paisible, bien que Thea ait commencé à s’ouvrir à une autre voie que celle de la vengeance…celle du pardon n’est pas des plus faciles et comment la mettre en pratique quand vos ennemis viennent vous frapper dans le seul refuge que vous avez trouvé. Et peut il encore y avoir pardon aux vues des actions du père de Thea bien décidé à tout massacrer sur son passage ?

Beaucoup de questions, et peu de réponses faciles, voire aucune…comme dans la plupart des conflits, une fois le sang versé, il devient impossible de vraiment revenir en arrière…et là ce sont des torrents de sang qui ont été versés…

Verdict : BUY

ROYAL CITY #10  

royalcity10aPrix :  $3.99

Scénario : Jeff Lemire

Dessin :  Jeff Lemire

Sollicitation : « SONIC YOUTH, » Conclusion

The second arc of bestselling JEFF LEMIRE’s critically acclaimed new series takes a major shift as the story jumps back to the year 1993 and we follow the last week in the life of Tommy Pike! Meet the Pike siblings when they were all just teenagers in the ’90s and the tragedy that will come to haunt their family is still in the future.

Each issue in this arc will feature a special variant cover paying homage to some of the best indie rock albums of the 1990s, featuring stellar artwork by JEFFREY BROWN (Jedi Academy), EMI LENOX (PLUTONA), NATE POWELL (March), RAY FAWKES (UNDERWINTER) and DUSTIN NGUYEN (DESCENDER).

Avis : conclusion du second arc de Royal City, un moment attendu et craint par tous les lecteurs car l’on savait d’avance ce qui nous y attendait, à savoir la disparition de Tommy Pike, annoncée depuis le premier numéro. Sauf que depuis, on s’est attaché à tous les membres de la famille Pike et voir leur vie sur le point d’être chamboulée…et bien on a mal pour eux. D’autant que Lemire est parvenu à bien développer le personnage de Tommy au cours de ces quelques numéros, pour en faire le rêveur de la famille, toujours un peu en marge…en bref quelqu’un a qui je pense nombre d’entre nous ont pu s’identifier à une période ou une autre de son existence. Bref, comme chaque épisode, Royal City reste un incontournable.

Verdict : BUY

VS #1  

vs1Prix :  $3.99

Scénario : Ivan Brandon

Dessin : Esaad Ribic

Sollicitation : War has become a spectator sport. Privately funded armies of superstar soldiers march into battle for fame, profit, and the glory of their sponsor nations.

When a new generation of soldiers arrive, top gladiator Satta Flynn is about to discover how fleeting the limelight can be.

From writer IVAN BRANDON (BLACK CLOUD, DRIFTER) and superstar artist ESAD RIBIC (Secret Wars, Uncanny X-Force) in his creator-owned Image debut, with painted color by NIC KLEIN (DRIFTER, VIKING) and graphic design by TOM MULLER, VS delivers spectacular action, darkly humorous satire, and explores our hunger for fame and our penchant for self-destruction.

Avis : cela fait maintenant plusieurs mois que les nouvelles séries lancées par Image n’attirent plus vraiment mon attention : trop nombreuses, trop marginales la plupart du temps, et surtout noyées dans la masse d’un marché plus riche que jamais en titres de qualité, on ne peut que constater que Image a perdu un peu du prestige acquis au début des années 2010.

Ce n’est pas la quasi disparition frôlée par la maison au milieu des années 2000, on en est même loin. Mais on dirait bien que la stratégie de l’éditeur a atteint ses limites et qu’il se heurte à un plafond de verre qui va le forcer à se réinventer ou à stagner. Pourquoi ce commentaire en entrée de jeu, parce que nous voilà avec une nouvelle série…que cette fois j’ai envie de suivre, tout en ayant de fortes réserves.

Des réserves parce que je n’ai jamais rien lu de ce scénariste et que le pitch de départ ne me passionne guère. Mais, le titre à un atout de taille en la présence de Esad Ribic au dessin et rien que cela fait de ce numéro un buy quasi assuré pour pas mal de lecteurs. L’artiste est devenu une valeur sûre de Marvel ces dernières années et il aurait bien tort de ne pas profiter de sa renommée grandissante.

Verdict : Buy

MARVEL COMICS

INFINITY COUNTDOWN ADAM WARLOCK #1

warlock1Prix :  $4.99

Scénario : Gerry Duggan

Dessin : Mike Allred

Sollicitation : ADAM WARLOCK IS BACK! Reborn from the realm of the dead, Adam has come seeking the Soul Stone…and the truth about what it did to Him! His guide through this Infinity Quest is none other than…Kang the Conqueror?!? Be there as Adam begins down the dark trail sure to lead him into the heart of the mystery of the Infinity Stones…

Avis : fidèle à sa promesse de ne pas lancer d’event pendant 18 mois après Legacy, Marvel lance un event 4 après mois après…attendez, …euhhh…ah…d’accord. Ce bruit dans le fond c’est le peu de crédibilité de l’éditeur auprès des lecteurs qui vient de claquer la porte pour prendre des vacances au loin définitives après des années d’abus en tout genre…

Au delà de la plaisanterie, ce one shot qui sert d’épisode introductif à tout le bazar forme en réalité la suite directe du travail de Gerry Duggan sur l’univers des Gardians of The Galaxy. Un travail débuté il y a  maintenant plusieurs mois qui a rencontré un succès certain auprès des lecteurs qui se sont donnés la peine d’aller y jeter un oeil. Si vous ajoutez à cela un Mike Allred au dessin, vous avez un Marvel qui tente de toute évidence de regagner les bonnes grâces des lecteurs.

En tout cas en ce qui me concerne ils ont, exceptionnellement, les miennes pour cet event, car comme je le dis depuis un moment : le run de Duggan sur GoG est bon et je suis impatient de voir vers quoi tout cela va conduire. Bon, je ne suis pas naïf, je suis conscient que tout cela est avant tout produit pour profiter de la sortie de Infinity War au ciné, mais vous savez quoi : rien à faire, je vais quand même essayer d’en profiter. Na !

Verdict : Buy

X-MEN RED #1

xmenred1bPrix :   $4.99

Scénario : Tom Taylor

Dessin : Mahmud A.Asrar

Sollicitation : The Hate Machine Part 1

THE FIRST SENSATIONAL ARC OF AN ALL-NEW TEAM OF X-MEN STARTS HERE!

JEAN GREY is back! Returned to a world she doesn’t recognize, the First Lady of the X-MEN gathers an unlikely team – NIGHTCRAWLER, NAMOR and LAURA KINNEY (A.K.A. ALL-NEW WOLVERINE) – to face an evil that threatens to tear down XAVIER’s dream by any means necessary!

Avis : avec la sortie du premier épisode de X-Men : Red. Deux questions traversent l’esprit de tours les lecteurs :

  • en premier lieu, de qui vient cette idée à la XXX de nommer les séries mutantes selon des codes couleur ? non, mais sérieusement, on est de retour à la maternelle. Vous n’avez pas le sentiment que les titres se vendraient mieux avec leur appellation historique ? et vous pouvez pas trouver mieux que Gold, Blue et Red ? Oh, c’est Jean qui mène l’équipe, qui est rouquine, donc red, oh ouais malin…
  • en second lieu : est-ce que Tom Taylor va être le dernier scénariste en date à tomber au champs d’honneur des séries d’équipe mutante et être victime lui aussi de la malédiction qui touche tous les auteurs  qui arrivent à la tête d’un titre X ?

On le sait la franchise mutante est en crise depuis maintenant des années, voire presque une décennie maintenant, incapable de se renouveler ou de simplement produire des runs de qualité sur ses séries principales.

À titre personnel, j’ai envie d’y croire, au vu de son travail sur Wolverine et sur Injustice où il a prouvé qu’il pouvait gérer de grands ensembles de personnages sans en trahir aucun. Je reste conscient que l’un des problèmes provient de la pression éditoriale qui semble stériliser toute nouvelle idée et veut avant tout du recyclage, mais il reste une petite flamme d’espoir au fond de mon petit coeur cynique alimenté au poison …en tout cas c’est ce que je dis chaque semaine dans mon groupe de soutien de fans des X-Men…

Verdict : Buy – allez on y croit !

A propos Sam 1734 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire