Guide de lecture Comics VF : semaine du 05 février 2018

AKILEOS EDITIONS

THE DAMNED : MORT PENDANT 3 JOURS

CouvTheDamned-1-669x1024Date de sortie : 07 février 2018

Prix : 16€/ 160 pages

Scénario : Cullen Bunn

Dessin : Brian Hurt

Episodes :

Sollicitation :  Au cours de la prohibition, les gangsters se sont enrichi sur les vices de la population, et les rivalités entre les organismes criminels ont eu comme conséquence la guerre ouverte. Mais cachée du grand public, une puissance plus sinistre encore dirige les cartels du crime, en utilisant l’avarice, la gloutonnerie, la convoitise, et d’autres péchés pour remplir de combustible un commerce beaucoup plus lucratif : les âmes mortelles. Trois familles de démons, les Aligheri, les Roarke et les Verlochin contrôlent ce trafique d’âmes. Quand la disparition d’un démon devient une menace pour la trêve entre les familles Aligheri et Roarke, Eddie, une petite frappe, est ramené à la vie et mis sur l’affaire. Mais en avançant dans son enquête, Eddie se rend compte que l’affaire est loin d’être limpide… de mystérieuses ombres le suivent ; les démons ont d’étranges comportements et Roarke et les familles se préparent à faire la guerre.

Avis : retour de Cullen Bunn vers l’indé cette semaine, avec l’arrivée de cette série chez Akileos qui voit le scénariste de nouveau s’associer avec son compère de The 6th gun,Brian Hurt. Sauf que depuis the Sixth Gun, ma perception du scénariste a évolué…et pas vraiment en bien. Si certains de ses travaux indépendants continuent de me séduire, à l’image d’un Harrow County dont on attend encore la suite chez Glénat Comics, son travail mainstream chez Marvel ces dernières années m’a pas mal échaudé, et en général moins je lis sa production mieux je me porte (et mon compte en banque avec vu la vitesse à laquelle il enchaîne les projets). Alors certes dans le cas présent, le pitch est alléchant…mais je ne me laisserai pas tenter…oh non…ou juste un peu…non, je serai fort…et fauché.

Verdict : à tester quand même…

GIANT DAYS TOME 3

CouvGiantDays-3Date de sortie : 07 février  2018

Prix : 12€/112 pages

Scénario : Lissa Treiman

Dessin : John Allison

Episodes :

Sollicitation :  Suzan, Esther et Daisy poursuivent leur premier semestre à l’université et celui-ci pourrait s’évérer être le plus mouvementé jamais vu.

Avis : pas d’avis  je signale juste la sortie.

Verdict : pour ceux qui suivent.

RENATO JONES TOME 1 : LES UN %

CouvRenato-1Date de sortie : 07 février  2018

Prix : 17.5€/176 pages

Scénario : Kaare Andrews

Dessin :  Kaare Andrews

Episodes :

Sollicitation :  Les Un % possèdent plus de la moitié de la richesse mondiale. Ils ont écrasé les économies, ont acheté des gouvernements et ont accumulé plus de pouvoir que tout autre groupe de l’histoire. Et ils n’en ont toujours pas assez. Avec ce genre de pouvoir, comment peut-on imaginer les faire payer ? Et QUI les fera payer ? Permettez-nous de vous présenter Renato Jones, un mystérieux justicier venu remettre les compteurs à zéro. Et avec son entrée en jeu, LES SUPER RICHES L’ONT SUPER DANS LE C*L.

Avis : comme vous avez pu vous en rendre compte la production US trouve de plus en plus de débouchés en France. De fait on peut assister à une véritable course entre les éditeurs pour mettre la main sur les dernières perles en date et surtout sur les séries des auteurs connus et appréciés des lecteurs. On peut ainsi voir Panini, Urban, Delcourt et dernièrement Glénat se disputer les faveurs des lecteurs à coup de gros noms. De fait, à peu près toutes les grosses séries mainstream ou indé ont une maison en France chez l’un des gros éditeurs…c’est donc plutôt une surprise de voir Renato Jones de Kaare Andrews débarquer chez Akileos, qui doit se battre chaque mois pour conserver sa place sur un marché bien encombré.

C’est une belle prise qu’ils ont fait là, tant Renato Jones apparaît comme l’un de ses bons gros délires d’auteurs sans aucune retenue qui peut attirer l’attention d’un public assez important justement en raison de son côté complètement décalé par rapport à la production courante. Le tout servi par le trait et le style plus assuré que jamais de Andrews font de ce titre l’une des sorties non seulement du mois mais de ce début d’année. Si vous voulez du cinglé pur jus avec un propos politique complètement assumé en plus, c’est par là que ça se passe.

Verdict : à lire.

BLISS COMICS

X-O MANOWAR INTEGRALE TOME 3

Couv_XO3_RVB-1-600x922Date de sortie : 08 février 2018

Prix : 49/808 pages

Episodes :  X-O Manowar #0, 30-50, X-O Manowar Anniversary Special #1, Commander Trill #0, Annual #1, Book of Death : X-O Manowar et 4001 A.D. : X-O Manowar. DERNIER TOME.

Scénario : Robert Venditti

Dessin :  Diego Bernard, Rafa Sandoval, Robert Gill, Joe Bennett

Sollicitation : LE ROI EST MORT, VIVE LE ROI !

Devenu protecteur de l’humanité, Aric doit faire face à ses ultimes défis. Le spectre des Chasseurs d’Armures n’est pas loin, et déclenche une réaction en chaîne qui aura de terribles conséquences pour le peuple Vigne et bientôt pour la Terre. Aric sera-t-il à la hauteur des

dilemmes qui lui font face, avant la venue de l’ultime menace… le Tourment ?

Robert Venditti (Eternal Warrior) conclut sa grande saga, qui aura mené Aric de Dacie de simple guerrier wisigoth du Vè siècle au plus grand héros de l’univers Valiant. Pour cette apothéose, il s’entoure des artsites Diego Bernard (Génération Zéro), Rafa Sandoval (Green Lantern), Robert Gill (Eternal Warrior) et Joe Bennett (Deathstroke).

Avis : pas d’avis  je signale juste la sortie. À noter que le volume suivant de la série mené par Matt Kindt au scénario cette fois débarquera chez Bliss dans quelques mois.

Verdict : pour ceux qui suivent.

DELCOURT COMICS

ALEX + ADA TOME 3

alexada-T3Date de sortie :07 Février 2018

Prix : 15.50€/128 pages

Scénario : Sarah Vaughn & Jonathan Luna

Dessin : Jonathan Luna

Sollicitation :   Entre Blade Runner, inspiré de Philip K. Dick, et la série TV Real Humans, cette trilogie de science-fiction explore avec une grande sensibilité une question essentielle : Que signifie être Humain ?

Après avoir accueilli Ada chez lui, Alex prend un énorme risque en la déverrouillant, permettant à l’androïde de penser par elle-même. Ils développent une relation qui semble contre nature. Tous deux doivent faire face aux restrictions qui entourent les êtres dotés d’intelligence artificielle et à l’hostilité croissante envers les humains. Sont-ils suffisamment « armés » pour survivre à ce qui les attend ?

Avis : c’est une bien triste semaine que nous allons avoir alors que Delcourt sort le dernier volume de cette superbe série qu’est Alex + Ada. Et oui, après à peine 3 petits volumes les auteurs amènent de manière naturelle et sans facilité leur intrigue vers sa conclusion. Encore une fois, je ne saurai trop vous inciter à vous procurer ce petit chef d’oeuvre qu’est cette série et à partager l’existence et l’histoire de ces deux personnages, touchants, émouvants, bouleversants et surtout vrais. Même si un des deux est un androïde.

On saluera surtout le choix effectué par les auteurs pour leur conclusion. En effet, plutôt que de nous présenter un happy end prévisible qui n’aurait pas été à la hauteur d’une telle oeuvre, ils ont choisi une conclusion douce amère, où les choix qu’on effectué les personnages ont des répercussions, des conséquences qu’ils vont devoir assumer. Leur histoire à un prix et ils vont ici devoir le payer, alors que la chasse aux androïdes conscients est réellement lancée par le gouvernement.

Bravo à eux, car je pense que la tentation de terminer sur une simple fin heureuse sans enjeu fut grande lors de la conception.

Verdict : À POSSEDER

OUTCAST TOME 5

outcastT5Date de sortie : 07 Février 2018

Prix : 16.50€/144 PAGES

Scénario : Robert Kirkman

Dessin : Paul AZACETA

Sollicitation : La série d’horreur fantastique de Robert Kirkman, (Walking Dead), et de Paul Azaceta (Le Jardin des souvenirs) se poursuit tandis que la diffusion de la deuxième saison de la série TV éponyme est programmée prochainement sur Cinemax aux USA.

Un tournant majeur attend les protagonistes de la série avec ce 5e tome ! De nouveaux personnages font leur apparition, alors que Kyle Barnes doit faire face à une menace à laquelle il n’était absolument pas préparé. Il va devoir s’aguerrir afin de faire face au combat qui l’attend. Le mal qui l’entoure devient plus puissant, obligeant le Révérend Anderson à rechercher d’autres alliés que Kyle.

Avis : pas d’avis  je signale juste la sortie.

Verdict : pour ceux qui suivent.

WALKING DEAD PRESTIGE TOME VI

walkingDeadPrestigeT6Date de sortie : 07 Février 2018

Prix : 24.95€/304 PAGES

Scénario : Robert Kirkman

Dessin : Charlie Adlard

Sollicitation : Retrouvez la suite de LA série phénomène dans une collection prestigieuse, cartonnée et grand format regroupant l’équivalent de deux albums et complétée par une galerie d’illustrations en couleurs.

Rick et ses compagnons tentent de rallier Washington où, selon Eugene Porter, tout aurait commencé. Sur la route, le groupe se sent épié, et ce n’est pas la rencontre fortuite d’une révérend qui va les rassurer. Réfugiés dans une église, la paranoïa s’installe. Mais la menace est en réalité bien pire que celle des zombies. En effet, un groupe de survivants cannibales a pris la troupe en chasse…

Avis : suite de la réédition de la série Walking Dead en format deluxe version Delcourt, alors que l’on s’intéresse à une période bien particulière de l’histoire de la série. Après la chute de la prison où ils avaient trouvé refuge, les quelques survivants se regroupent sur la route pour tenter de trouver un nouveau hâvre pouvant les accueillir et leur permettre de vivre en sécurité…et encore une fois, comme le dit si bien la sollicitation, les humains se montrent bien pire que les zombies…

Une période assez importante, alors que Rick et ses compagnons montrent combien leurs nombreuses expériences traumatisantes les ont changés, transformés…et qu’il ne fait pas bon se frotter à eux ! Cela permet à Kirkman de montrer combien nos “héros” ont évolué et sont devenus eux mêmes  dangereux et peut être même bien plus que tout ce qu’ils peuvent croiser.

Verdict : à posséder si ce n’est pas déjà fait.

PANINI COMICS

AVENGERS : L’AFFRONTEMENT 2 (sur 2)  

AVENGERS L'AFFRONTEMENT 2 (sur 2)Date de sortie : 07 Février 2018

Prix :17,50 €, 160 pages,  

Episodes :US Captain America : Sam Wilson (2016) 7-8, Uncanny Avengers (2016) 8, All-New, All-Different Avengers (2016) 8, Avengers Standoff : Assault to Pleasant Hill Omega 1 publiés précédemment dans les revues ALL-NEW IRON MAN & AVENGERS 7-8 et ALL-NEW AVENGERS 8-9

Scénario : Spencer, Duggan, Waid,

Dessin :Auteurs : Kubert, Stegman, Renaud

Sollicitation : Avengers contre Avengers, héros contre vilains, Steve Rogers contre Crâne Rouge : dernier round au milieu de Pleasant Hill. La vie d’un héros va changer à jamais !

Avis : suite et fin du crossover l’affrontement entre les différentes séries Avengers mené autour d’une idée de Nick Spencer pour son titre Captain America. Comme je l’ai déjà dit la conclusion dudit crossover est importante pour la suite de la série Cap, puisqu’elle mène directement au nouveau statut quo développé par la suite dans la série Steve Rogers, qui sort aussi cette semaine en librairie, avant de se conclure dans Secret Empire, qui se poursuit en kiosque en ce moment. Bref, si vous voulez savoir où tout a commencé, c’est par ici que ça se passe.

Verdict :  à lire.

 

BLACK PANTHER : L’INTEGRALE 1966-1975

BLACK PANTHER L'INTEGRALE 1966-1975Date de sortie : 07 Février 2018

Prix :32,00 € , 260 pages,

Episodes :US  Fantastic Four (1961) 52, Jungle Action (1972) 6-18 publiés précédemment dans les revues L’INATTENDU (Arédit) 1-10

Scénario :McGregor, Lee,

Dessin :Buckler, Graham, Kirby  

Sollicitation : Après son introduction dans Fantastic Four par Stan Lee et Jack Kirby, la Panthère Noire obtient sa série régulière en 1973. Le premier héros africain prend de l’épaisseur sous la plume de Don McGregor dans des épisodes cultes.

Avis : pas d’avis  je signale juste la sortie.

Verdict : pour ceux qui suivent.

 

BLACK PANTHER 1

BLACK PANTHER 1Date de sortie : 07 Février 2018

Prix :17,50 € , 152 pages,

Episodes :US Black Panther (2005) 1-6 publiés précédemment dans l’album 100% MARVEL : LA PANTHERE NOIRE 1

Scénario :Hudlin,

Dessin :Romita Jr.  

Sollicitation : Situé au cœur de l’Afrique, le Wakanda est gouverné par T’Challa, alias la Panthère Noire. Ce royaume possède un métal rare et précieux, le vibranium. Voulant s’accaparer cette richesse, le super-vilain Klaw et ses alliés vont tenter d’envahir le pays et de renverser le pouvoir en place.

Avis : dans le flot énorme de rééditions que sort Panini à l’occasion de l’arrivée au cinéma du film consacré à Black Panther, je dois dire que cette réédition du run de Hudlin me surprend à deux titres. Tout d’abord, sur la forme. Avec un tout petit deluxe qui ne présente que les 6 premiers épisodes…Vous avez aimé le 100 % ? et bien voilà très exactement la même chose mais pour plus cher !!!

Ensuite…sur le fond en raison de la qualité généralement jugée médiocre des épisodes signés par ce scénariste sur ce titre qui fut maintenu en vie pendant des années de manière complètement artificielle par Marvel, sans doute pour faire plaisir à …ben je sais pas trop qui vu que pas grand monde ne le lisait…De fait, avec tout ce qui sort sur le personnage, on peut aisément trouver mieux.

Je vous renvoie plutôt vers le run de Priest ou encore le run actuel sans doute plus accessible à de nouveaux lecteurs.

Verdict :   à éviter.

 

CAPTAIN AMERICA : STEVE ROGERS 1

STEVE ROGERS 1Date de sortie : 07 Février 2018

Prix : 18,00 € , 176 pages,

Episodes :US Captain America : Steve Rogers (2016) 1-6, Free Comic Book Day 2016 publiés précédemment dans les revues ALL-NEW IRON MAN & AVENGERS 8-12

Scénario :Spencer,

Dessin :Saiz

Sollicitation : Steve Rogers, redevenu jeune, a repris le costume de Captain America. Mais derrière ce retour tant attendu, se dissimule un secret qui va secouer l’univers Marvel. Heil Hydra.

Avis : comme je le disais plus haut, après le crossover l’affrontement, Panini enchaîne très vite avec l’arrivée dans la même semaine du premier tome de la réédition de la série Captain America : Steve Rogers…qui installe le nouveau statut quo du personnage qui va mener à l’actuel Secret Empire en kiosque.

Que penser du run de Spencer sur le personnage ? je ne saurai dire, je n’ai lu que les premiers épisodes. Quoi ? aurai-je fais partie de la horde de lecteurs offusqués de voir leur personnage sacré passer du côté obscure de la force ? Euh…non. Enfin, vous me connaissez les gens, il en faut en général beaucoup pour me choquer.

Bien évidemment lorsque j’ai lu le premier épisode pour la première fois et cette fameuse dernière page qui révélait la nouvelle allégeance de Rogers…j’ai eu comme un petit choc, en me disant “et allez qu’est-ce que c’est encore que cette XXX”. Et puis mes réflexes de vieux lecteur ont pris le dessus et ma seconde pensée fut : “ah oui, comics, allez Nick Spencer, montre moi ce que tu as en magasin !”.

Et de fait, j’ai bien aimé les premiers épisodes, bien machiavéliques signés Spencer, alors que l’on voit le personnage mettre en place son plan pour prendre le contrôle de l’univers Marvel, et surtout remettre de l’ordre dans un monde qu’il perçoit comme plongé en pleine chaos ! et après des années d’affrontement entre super-héros on peut difficilement lui donner tort.

Alors pourquoi arrêter la lecture si j’appréciais ? parce qu’au bout de quelques numéros j’ai vu une petite mention disant : “mois prochain tie in à Civil War II” et en ce qui me concerne j’ai pris la porte de manière quasi immédiate. Et ensuite …et bien les mois ont défilé, ainsi que les épisodes et je me suis rendu compte que je m’en passais très bien.

Donc à voir si je me lancerai dans une opération rattrapage à un moment, mais vu mon emploi du temps + le sale goût laissé par la lecture de Secret Empire, il y a peu de chances…

Verdict : à lire.

 

CAPTAIN AMERICA : L’INTEGRALE 1974

CAPTAIN AMERICA L'INTEGRALE 1974Date de sortie : 07 Février 2018

Prix :32,00 € , 240 pages,

Episodes :US Captain America (1968) 169-180 publiés précédemment dans les revues MARVEL CLASSIC (V1) 14, CAPTAIN AMERICA ET SPIDER-MAN (Arédit) 1, HULK (Arédit) 21 et l’album JE SUIS CAPTAIN AMERICA

Scénario : Englehart,

Dessin : Friedrich, Buscema  

Sollicitation : Captain America et le Faucon affrontent l’organisation terroriste de l’Empire Secret. Très rapidement, ils se rendent compte que le groupe possède des ramifications dans les plus hautes sphères de l’État.  

Avis : pas d’avis  je signale juste la sortie.

Verdict : pour ceux qui suivent.

 

LA PANTHERE NOIRE 4

PANTHERE NOIREDate de sortie : 07 Février 2018

Prix :14,00 €  96 pages,

Episodes :US  Black Panther (2015) 13-16 inédits

Scénario :Coates,

Dessin :Torres

Sollicitation : Le voile est maintenant levé sur les raisons qui ont conduit à la révolution au Wakanda. Nous saurons aussi si T’challa a réussi à ressusciter sa sœur. Les dernières pièces du puzzle révèlent un troisième tome explosif.

Avis : pas d’avis  je signale juste la sortie. En tout cas, je vois que Panini ne fait plus semblant de se foutre de la gueule des lecteurs en matière de politique tarifaire. 14€ pour moins de 100 pages, c’est pratiquement du jamais vu…

Verdict : pour ceux qui suivent.

 

ALL-NEW SILVER SURFER 2 (sur 2)

ALL-NEW SILVER SURFER 2Date de sortie : 07 Février 2018

Prix :15,00 € , 128 pages,

Episodes :US Silver Surfer (2016) 7-12, inédits

Scénario :Slott,

Dessin :Allred

Sollicitation : Jusqu’au bout de l’univers et même au delà : que va-t-il se passer pour Dawn et le Surfer ? Dernier volume de la saga de Dan Slott (Superior Spider-Man) et Mike Allred (FF)

Avis : avec Alex + Ada, l’autre grosse sortie “mais pourquoi il y a de l’eau qui sort de mes yeux, et où sont ces saletés de mouchoirs !!!” avec la fin du run de Dan Slott et Mike Allred sur le Silver Surfer et oui déjà !!! et pour achever leur fantastique travail les auteurs sont bien décidés à faire en sorte que nous finissions tous avec la larme à l’oeil avec une fin des plus émouvantes ! De toute évidence, le scénariste à été on ne peut plus inspiré sur cette série, nous sortant de manière régulière des idées et concepts de SF bien barrés superbement servis par un Mike Allred manifestement poussés à se dépasser par les scripts produits par Slott. Je préfère ne pas trop en dire pour ne rien vous gâcher, mais la vache, quelle fin ! Achever un bon run est en général très dur, mais Slott et Allred s’en sortent magnifiquement bien. Bon, je vous laisse rien, parce que de repenser à cette conclusion, je sens que j’attire des kilos de poussière dans mes yeux et mes conduits lacrymaux…

Verdict :  À POSSEDER !

 

SPIDER-MAN/DEADPOOL 2

SPIDER-MAN DEADPOOL 2Date de sortie : 07 Février 2018

Prix : 15,00 €  128 pages,

Episodes :US Spider-Man / Deadpool (2016) 6,7, 11, 12 et 1.MU publiés précédemment dans les revues ALL-NEW DEADPOOL 7-8 et LES MONSTRES ATTAQUENT 1

Scénario :Duggan, Corin,

Dessin :Nauck, Koblish, Brown, Divers

Sollicitation : Spider-Man et Deadpool sont deux Avengers. Membres de la même équipe, dotés tous les deux d’un sens aigu de l’humour, ils ont tout pour s’entendre. Mais non ! Retrouvez cinq one-shots où le Tisseur essaie tant bien que mal de supporter le Mercenaire Disert !

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie.

Verdict : pour ceux qui suivent.

 

SPIDER-MAN 2

SPIDER-MAN 2Date de sortie : 07 Février 2018

Prix :15,00 € , 144 pages,

Episodes :US  Spider-Man (2016) 6-11 publiés précédemment dans les revues ALL-NEW SPIDER-MAN 11-12 et SPIDER-MAN (V5) 1-3

Scénario :Bendis,

Dessin :Pichelli, Leon

Sollicitation : En plein Civil War II, Miles Morales doit trouver sa place au milieu d’un conflit de héros qu’il admire. Pourtant les visions d’Ulysse annoncent un futur que Spider-Man souhaite plus que tout éviter.

Avis : pas d’avis, pour la simple et bonne raison qu’à ce stade je ne suivais déjà plus la série et que même si une envie subite de me faire du mal m’avait prise, les ties ins à Civil War II que je vois occuper ce tome m’aurait dissuader de m’infliger une telle lecture…

Verdict : à éviter…

 

THOR : DIEU DU TONNERRE 1

THOR DIEU DU TONNERRE 1Date de sortie : 07 Février 2018

Prix : 30,00 €  , 248 pages,

Episodes :US Thor : God of Thunder (2013) 1-11 publiés précédemment dans les albums MARVEL NOW : THOR 1-2

Scénario :Aaron,

Dessin :Ribic

Sollicitation : Que Thor soit un jeune dieu impétueux, un membre respecté des Avengers ou le seigneur d’Asgard dans un futur désolé, son pire adversaire reste le même : Gorr, le Massacreur de Dieux. Puissant et déterminé, l’ennemi du fils d’Odin instille le doute dans le cœur du héros. Pour triompher, Thor va devoir se délivrer de ses hésitations et se montrer plus digne que jamais de brandir Mjolnir.

Avis : autre sortie qui à l’image de la réédition du run de Hudlin sur Black Panther cette semaine me pose question, cette fois pour des raisons un peu différentes. Sur le fond, le run de Jason Aaron est de manière évidente en train de devenir l’une des références absolues dans l’histoire du personnage. Depuis maintenant presque 5 ans, il a su s’approprier complètement le personnage, son univers, développer sa mythologie et tirer avantage de tout ce que Thor pouvait offrir. Et ce depuis le commencement, puisque son arc mettant en scène l’affrontement entre Thor et Gorr reste sans doute l’une des ses meilleures histoires à ce jour.

Long de 11 épisodes, cela reste une mine d’idées, riche de nouveaux concepts, alors que Jason Aaron tire avantage de la longue espérance de vie de son personnage pour utiliser son incarnation passée du temps des Vikings mais aussi sa version future, de vieux roi d’Asgard désabusé,  dans un combat à travers les époques. Cet arc pose également les thématiques principales qui irrigueront tout le reste du  run de l’auteur avec d’une part la question de la divinité, sa nature, ses responsabilités vis à vis des mortels et d’autre part l’évolution de Thor en tant qu’individu, de jeune con arrogant en vieux sage revenu de tout, en passant par l’Avenger dans le temps présent.

Alors pourquoi émettre des réserves sur la réédition d’un run tout simplement aussi bon ? pour la simple et bonne raison que ces épisodes sont encore très largement disponibles dans la collection 100%. Encore une fois Panini multiplie les rééditions dans des collections différentes rendant encore plus illisible sa politique éditoriale vis à vis de tout nouveau lecteur potentiel. Pourquoi ? personnellement je pense que face à la présence grandissante d’autres éditeurs toujours plus agressifs sur le marché librairie, Panini tente avant tout d’occuper les linéaires le plus possible contribuant de fait en grande partie à l’asphyxie du marché que nous constatons chaque semaine.

Verdict : à posséder …en 100%

WOLVERINE VS. DEADPOOL

WOLVERINE VS. DEADPOOLDate de sortie : 07 Février 2018

Prix :24,00 € , 240 pages,

Episodes :US Wolverine/Deadpool : The Decoy 1, Wolverine (1988) 154-155, Wolverine : Origins 21-25, Wolverine ’99 et Wolverine ’95 publiés précédemment dans les revues WOLVERINE (V1) 77, 94, 179-183, MARVEL UNIVERSE (V2) 5 et X-MEN (V1) 1

Scénario :Way,

Dessin :Liefeld, Moore, Dillon, Crystal

Sollicitation : Wolverine et Deadpool partagent de nombreux points communs : un pouvoir autoguérisseur, une expérience traumatisante au sein de l’Arme X et un goût prononcé pour la violence. Pourtant, en dépit de ces ressemblances, Logan et Wade n’ont guère d’affinités et quand ils se rencontrent, c’est souvent pour s’embrocher, se cogner et se tirer dessus.

Avis : pas d’avis  je signale juste la sortie.

Verdict : pour ceux qui suivent.

 

URBAN COMICS

BATMAN REBIRTH 9

batman-rebirth-9Date de sortie : 07 Février 2018

Prix : 5.9€/176 pages

Episodes : BATMAN #17 et #18, DETECTIVE COMICS #952 et #953, ALL-STAR BATMAN #7, NIGHTWING #16 et #17

Sollicitation :  Bane est à Gotham !

Bien décidé à se venger, Bane frappe directement dans le fief de Batman, à savoir Gotham City. Le match retour est orchestré par Tom KING et David FINCH. La métropole fait également l’objet de l’assaut d’une organisation mystérieuse connue sous le nom de « Ligue de l’Ombre ». Mais quelles que soient ses convictions, les justiciers de Gotham vont bien devoir faire face au plan de Lady Shiva. Et Batman va bientôt assister au retour d’un vieil ennemi, qui semble tout savoir de lui. Un thriller mené de main de maître par James TYNION IV, Christian DUCE et Fernando BLANCO. Après avoir affronté le glacial Mister Freeze le mois dernier, Batman doit aujourd’hui lutter contre la torride Poison Ivy, tandis que Duke Thomas va d’énigme en énigme face au Sphinx. Par Scott SNYDER, Tula LOTAY et Francesco FRANCAVILLA. À Blüdhaven, Nightwing fait équipe avec Damian Wayne, alias Robin, alors que sa petite amie a été enlevée et qu’il doit faire face au cruel Deathwing, par Tim SEELEY et Javier FERNANDEZ.

Avis : nouveau mag Batman qui contient essentiellement des suites d’arcs à part pour Nightwing qui débute un nouvel arc qui je l’espère sera de meilleure facture qui ne valait pas grand chose. Apparemment, celui-ci a connu de meilleures critiques aux USA. Nous verrons bien, je veux bien y croire car Seeley est souvent très bon. Il l’a déjà prouvé par le passé sur Grayson et le premier arc de Nightwing.

Du côté de All Star Batman, Snyder continue son petit arc mystère alors que l’enquête de son personnage l’amène à croiser la route de Poison Ivy, un personnage aux tendances partagées entre le génocide de l’humanité et la préservation de la nature qui apparaît pour nombre de lecteurs avant tout comme une anti-héroïne plutôt que véritablement comme une super-vilaine.

On constate d’ailleurs l’émergence de polémiques dans le lectorat dès qu’elle est dépeinte sous une lumière un tant soit peu négative. Ce que je trouve personnellement ridicule et l’un des exemples parfaits de cette époque où chacun veut s’offusquer de tout au moindre prétexte pour se faire passer pour une victime…Mais bon, passons parce que cela va m’énerver et j’ai mieux à faire de mon temps et vous aussi.

Du côté Batman l’affrontement entre Batman et Bane se poursuit, n’ayant pas voulu lire ces épisodes après la première partie que j’avais peu apprécié, je vous laisse juge du résultat…Côté Detective Comics, James Tynion IV ramène un vieil ennemi bien connu du personnage alors que l’affaire de la ligue des assassins prend de l’ampleur. J’ai hâte de voir ce que le scénariste  va faire avec cette nouvelle pièce.

Verdict : à lire

JUSTICE LEAGUE REBIRTH 9

justice-league-rebirth-9Date de sortie : 09 février 2018

Prix : 5.9€/184 pages

Episodes : JUSTICE LEAGUE #15 et #16, ACTION COMICS #973 et #974, THE FLASH #16 et #17, HAL JORDAN AND THE GREEN LANTERN

Sollicitation : Lois et Clark se marient ?

Le temps est fragilisé, et même les membres de la puissante Ligue de Justice semblent démunis face à ce phénomène, et se tournent vers les scientifiques de la Corporation Infinity, par Bryan HITCH et Fernando PASARIN. Aidé de Steel, Superman tente de tout faire afin de sauver Superwoman, apparemment mourante. Pendant ce temps-là, Clark Kent invite Lois Lane au restaurant et la demande en mariage. Mais comment est-ce possible, sachant que Superman et Kent sont une seule et même personne ? Dan JURGENS, Pat ZIRCHER et Stephen SEGOVIA ont intérêt à donner les réponses. Les Lascars se sont séparés et frappent tous en même temps, doublant de vitesse l’homme le plus rapide du monde. Pour une fois, Flash arrivera-t-il en retard ? Par Joshua WILLIAMSON, Carmine DI GIANDOMENICO, Davide GIANFELICE et Neil GOOGE. Dans l’espace lointain, les Green Lantern reprennent lentement espoir avec l’aide du White Lantern et le retour de Pèlerin, par Robert VENDITTI, Rafa SANDOVAL et Ethan VAN SCIVER.

Avis : la vache, je me rends compte que je n’ai quasiment rien lu en VO dans ce mag en dehors de Action Comics, dont les épisodes sont…encore une fois pas très bons et servent avant tout à préparer le terrain pour Superman Reborn qui en principe débutera le mois prochain. Des épisodes qui vont se concentrer sur le mystère du nouveau Clark Kent apparu au début du run de Jurgens sur le titre. Après nombre de fausses pistes, les réponses vont finir par arriver…mais pas ici…disons que ces numéros posent le dernier jalon nécessaire avant le crossover.

Du côté de la Ligue, à ce stade, je n’entretiens plus grand espoir de voir Bryan Hitch véritablement présenter quelque chose de bon sur ce titre. Ce n’est pas mauvais en soi, mais on sent bien qu’il n’a pas encore le niveau pour écrire pour un titre aussi important. Il était sans doute trop tôt pour lui. Côté Green Lantern, je vois que Venditti continue de bien suivre les consignes du staff edito, à savoir ramener le plus d’éléments possibles du run de Geoff Johns…et ce après les avoir écartés ou foutus en l’air…On peut donc un peu se demander ce que le scénariste fait encore là…

Enfin Flash…que dire, à part que le titre est…sympa ? oui, on va dire ça. C’est un titre correct qui fait gentiment le job, mais qui ne sort en rien du lot, recycle pas mal de choses, n’innove guère et ne donne pas vraiment de raisons de se passionner pour ce run à ce stade.

Verdict : bof

SUICIDE SQUAD REBIRTH 8

suicide-squad-rebirth-8Date de sortie : 09 février 2018

Prix : 5.9€/184 pages

Episodes : SUICIDE SQUAD #12 et #13, JUSTICE LEAGUE OF AMERICA #1 et #2, HARLEY QUINN #13 et #14, DEATHSTROKE #12 et #13

Sollicitation : Amanda Waller vient d’être abattue à la Nouvelle-Orléans. L’enquête interne s’ouvre, mais la méfiance s’installe dans les rangs de la Suicide Squad, chacun soupçonnant ses équipiers d’avoir pressé la détente. Par Rob WILLIAMS, John ROMITA Jr. et Eddy BARROWS. Le nouveau groupe de Batman, composé en partie d’anciens repris de justice, est opérationnel. Mais cette Ligue de Justice sera-t-elle de taille face aux Extrémistes ? Par Steve ORLANDO, Ivan REIS et Felipe WATANABE. Harley Quinn décide de mettre un terme à son idylle avec le Joker, en employant la manière forte, par Jimmy PALMIOTTI, Amanda CONNER, John TIMMS et Khary EVANS. À peine évadé de prison, le mercenaire Deathstroke trouve sur son chemin un adversaire inattendu, Raptor, l’ennemi de Nightwing, vêtu de l’une des combinaisons Ikon de Slade Wilson. Le combat s’annonce musclé, par Christopher PRIEST et Joe BENNETT.

Avis : véritables débuts ce mois-ci de la nouvelle équipe de la Justice League of America menée par Steve Orlando et organisée autour de Batman avec de nouveaux membres souvent étonnants. Des débuts…pas franchement folichons. Sur son premier arc il tente une espèce de synthèse entre les tons de Giffen et Dematteis et celui de Morrison, auteurs qui ont marqué le titre de leurs empruntes.

Sauf que …ben cela ne prend pas vraiment et est desservi par un changement d’artiste dès l’épisode 2, puisqu’Ivan Reis ne sera présent que par intermittence sur la série. Ce n’est pas mauvais, mais j’ai rapidement abandonné la lecture en VO car je n’étais guère entraîné par ce que proposait le scénariste. C’est dommage, car je trouve que ce rassemblement assez iconoclaste de personnages a du potentiel.

En parallèle, ensuite et bien évidemment le titre qui continue d’exceller est Deathstroke toujours mené par l’excellent Christopher Priest qui va organiser la rencontre entre son personnage et la création récente de Seeley sur Nightwing, Raptor. Et croyez moi, il va y avoir quelques étincelles !

Verdict : Deathstroke !!!

GEOFF JOHNS PRESENTE FLASH TOME 2

geoff-johns-presente-flash-tome-2Date de sortie : 09 février 2018

Prix : 28€/336 pages

Episodes :  Flash #177-183, Flash: Iron Heights, Flash: Our Worlds At War, Flash Secret Files #3, DC First Flash & Superman

Scénario : Geoff Johns

Dessin : Scott Kolins

Sollicitation : La prison d’Iron Heights est la plus sécurisée de tout Keyston City : c’est là où l’on enferme les Lascars, les criminels à superpouvoirs qui s’opposent régulièrement à Flash. Mais le nouveau directeur de la prison, Gregory Wolfe, rivalise en dangerosité et brutalité avec ces malfrats et Flash ne semble pas à l’aise avec ses méthodes de rétention.

Avis :second tome dédié à la réédition du premier run de Geoff Johns sur le titre Flash et un volume qui rassemble du très bon, alors que l’on sent bien ici que le moteur du scénariste commence vraiment à chauffer ou à congeler vu l’importance prise par un certain vilain…et les vilains sont vraiment mis en avant sur ce tome, alors que le scénariste s’attache justement à regonfler la galerie d’ennemis de Flash.

D’une part en ramenant certaines grosses menaces à l’image de Grodd ou donc Captain Cold, en réaffirmant leur statut de véritables dangers crédibles, mais aussi en en créant de nouveaux qui vont avoir une très grande importance pour la suite, alors que Johns commence à poser ses intrigues principales. On assiste ainsi à un défilé de menaces très riches, très dynamique qui nous plonge dans l’univers de Flash d’une manière passionnante.

Le tome contient également quelques ones shot, dont le très bon Flash : Iron Heights, qui correspond je pense au moment précis où Johns à commencé à se sentir vraiment à l’aise sur le titre, puisqu’il faut se souvenir qu’il passait après le long run de Mark Waid sur le personnage, et à le faire vraiment sien. Un one shot sublime illustré par Ethan Van Sciver qui crée une nouvelle menace, amène de nouveaux personnages et se termine en annonçant du lourd pour la suite.

Bref, c’est vraiment ici que le run de Johns débute et c’est un immanquable.

Verdict :  à posséder

BLACK SCIENCE TOME 6

black-science-tome-6Date de sortie : 09 février 2018

Prix : 15€/128 pages

Episodes :  vol.6 (#26-30)

Scénario : Rick Remender

Dessin : Matteo Scalero

Sollicitation : Après avoir passé de nombreuses années à la dérive dans l’Infiniverse, la famille McKay est enfin de nouveau réunie, et qui plus est dans leur dimension d’origine ! Mais l’heure n’est pas encore au « happy end ». Pour maintenir un Présent intact, mais surtout garantir un Futur pour tous, les dimensionautes devront effectuer un nouveau voyage à travers les couches inter-dimensionnelles les plus profondes jamais atteintes.

Avis : suite attendue de la série Black Science. Attendue en raison du cliffanguer sur laquelle nous a laissé Rick Remender à la fin du tome précédent qui laissait son personnage principal bien dans la merde, ignoré, prisonnier et méprisé de tous. C’est bien évidemment efficace, et comme je l’ai dit plus haut, cela donne vraiment envie d’aller lire la suite…sauf que …ben sauf que je commence un tantinet à me lasser de l’approche et du ton des histoires de Remender quelque soit la série.

Le fait est que l’auteur ne cesse de multiplier les productions et que j’ai un peu l’impression parfois de lire la même chose dans un contexte différent…je vais continuer à suivre, puisque outre le fait d’être de qualité ces séries sont limitées dans le temps…mais on arrive clairement au bout de quelque chose pour cet auteur qui montre des signes d’un besoin de renouvellement.

Verdict : à lire

100 BULLETS INTEGRALE TOME 6

100-bullets-integrale-tome-4Date de sortie : 09 février 2018

Prix : 28€/520 pages

Episodes : 100 Bullets Deluxe Edition Book 4 (#59-80)

Scénario : Brian Azzarello

Dessin : Eduardo Risso

Sollicitation : La partie d’échecs engagée entre l’Agent Graves et le Trust atteint son apogée.

Alors que la majorité des pions ont été évincés du plateau, il est temps pour les cavaliers d’entrer en jeu. Pour les membres du Trust comme pour les ex-Minutemen, il convient néanmoins de cimenter les alliances, consolider les positions et placer les pièces maîtresses dans le viseur. Alors que les Rois manoeuvrent pour se tenir hors d’atteinte et placer leur Reine respective entre eux et l’ennemi, une question occupe tous les esprits : seront-ils encore capables d’élever leur jeu ?

Avis : suite de la réédition en intégrale de la géniale série 100 bullets, avec un tome massif de plus de 500 pages. Alors avec un tome de cette taille, impossible d’en détailler le contenu, d’autant qu’il faudrait me replonger dedans pour vraiment pouvoir aborder le déroulement exact de l’intrigue (et je n’en ai guère le temps, même si l’envie est chaque fois présente de relire la série).

Mais je me souviens bien de la méthode développée par Azzarello au cours du titre, à savoir s’intéresser à un personnage le temps d’un arc, apporter entre les lignes aux lecteurs une pièce du puzzle que représente l’intrigue principale avant de passer à un autre personnage et une autre pièces du puzzle. L’un des délices de la série est de voir ces différentes pièces s’assembler petit à petit, alors que justement tous ces personnages commencent à se rencontrer, se retrouver, former des camps dans le gigantesque jeu organisé par l’agent Graves…

Tout simplement machiavélique et mené de main de maître par des auteurs au sommet.

Verdict : à posséder

A propos Sam 1712 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

6 Comments

  1. Certainement la plus grosse semaine du mois de février. Sinon pour thor par aaron, tu ne veux pas plutôt dire marvel now que 100% ?

  2. Bonjour à tous,
    Je me permets de rebondir sur les trois sorties librairie Black panther

    Intégrale BP
    Je l’attends avec hâte mais panini n’a vraiment pas été très généreux, ils auraient pu mettre les deux épisodes de FF et tous les épisodes de jungle story la série par Mc Gregor s’arrêtant au 24. Bref…

    La réédition de l’arc Hudlin Romita jr
    la lecture en 100 % ne m’avait pas laissé un mauvais souvenir alors certes c’est une nouvelle origin story, mais il me semble que l’histoire se tient. En tout cas je ne regrette pas de l’avoir acquis en kiosque via « marvel comics la collection de référence » à 12.99 au lieu de 17 euros.

    L’édition du tome 4 du all new BP
    Tout à fait d’accord sur le prix incompréhensible des tome par rapport au nombre d’épisode. Ceci n’incite pas vraiment à prendre la série qui pour l’avoir feuilleté semble de qualité.

    En tout cas il va falloir que je prenne ce run de Priest

    • En ce qui me concerne, le run de Priest reste la référence en ce qui concerne Black Panther. Pour le run le plus récent, oui il mérite mieux que ce que fait Panini, en l’occurrence il le rende complètement inaccessible à une partie du lectorat qui ne peut se permettre de dépenser 14€ pour si peu de matériel.

  3. Concernant The damned, ce premier tome est sorti en VO y’a une dizaine d’années. Akileos l’édite dans la mesure où le duo en écrit actuellement la suite. Enfin j’imagine que c’en est la raison.
    Du coup, on peut pas trop comparer à ses travaux marveliens. Après je sépare le travail indé et celui pour le big two, pour bien des scénaristes, tant j’ai l’impression qu’ils ont les mains liés quand ils bossent sur DC/Marvel et qu’on leur demande de boucher les trous entre 2 events et 3 passages obligés décidés par des éditeurs.

    • Merci j’ignorais complètement l’existence d’une précédente édition.
      Concernant la différence entre travaux mainstream et indé, je suis assez d’accord, mais dans le cas de Cullen Bunn, même dans ses boulots indé, il est assez irrégulier.

Laisser un commentaire