Guide de lecture Comics VO : semaine du 22 août 2018

Edito : je constate une tendance montante ces dernières semaines : je parle plus des séries Marvel qu’avant, mais aussi bien plus que celles des autres éditeurs. Je ne me fais cependant pas d’illusion sur ce sursaut de l’éditeur, ou du retour de la franchise mutante sur le devant de la scène. En effet, je pense qu’il faudra attendre au moins la fin de cette année et le début de l’année prochaine avant de faire un réel bilan.

La raison pour mon approche prudente est simple. Nous sentons un retour de Marvel pour une seule raison : nous sommes encore dans la phase post-coïtale post relaunch. À savoir l’éditeur a relancé la plupart de ses séries il y a seulement quelques mois, beaucoup de choses nous plaisent et nous célébrons le retour de l’éditeur…C’est familier ? oui, parce que c’est un cycle qui se reproduit de manière récurrente.

Si l’éditeur fait des relaunchs tous les ans. Seuls ceux effectués tous les 3-4 ans ont un réel impact, car on y assiste alors aux changements d’auteurs nécessaires pour revivifier la ligne. Puis au bout de quelques mois, cela s’épuise, l’effet nouveauté est passé est on redevient grognon en parlant des temps passés comme d’un âge d’or où tout était bon…Nous voilà donc reparti pour un tour…

Sortie de la semaine : les sorties marquantes cette semaine sont issues du même auteur : Jeff Lemire ! alors qu’il ramène Tom Strong dans Terrifics mais surtout qu’il amène sa merveilleuse série Royal City à sa conclusion. Belle semaine en perspective donc !

Emissions : 2 emissions prévues cette semaine :

  • mardi à partir de 21h, le Comixity of the Future Past, qui reviendra sur les sorties comics, VO et VF, manga, ciné, jeux vidéo et autres d’août 1998.
  • jeudi à partir de 21h, le comixweekly qui reviendra comme toujours sur les sorties VO de la semaine !

DC COMICS

Batman Kings Of Fear #1 (Of 6)

Prix : $3.99

Scénario : Scott Peterson

Dessin : Kelley Jones

Sollicitation : Jones makes his triumphant return to the Dark Knight in this explosive miniseries written by former Batman editor Peterson! Batman’s been overseeing Gotham City for years now and isn’t sure how much of a difference he’s making. Doubt, fear and insecurity are starting to take over. And as all of those negative feelings set in the Scarecrow orchestrates a riot at Arkham Asylum to give the Dark Knight one of his greatest challenges yet! This six-issue miniseries will see the Scarecrow in a horrifying new way.

Avis : si je signale assez peu les mini séries régulières qui sortent autour de Batman, leur nombre évoluant avec le temps mais elles restent assez fréquentes, j’évoque celle-ci pour une bonne raison, puisqu’elle marque le retour de Kelley Jones pour quelques numéros sur le personnage. Ce n’est bien évidemment pas la première fois, Jones ayant tendance à revenir tous les 3-4 ans dans la franchise, mais cela fait toujours plaisir.

De fait, au fil des années, que dis-je des décennies ! nous avons vu kyrielles de dessinateurs donner leur interprétation du personnage. Mais je pense que très peu ont une approche du personnage à la fois aussi originale et aussi marquante. Si bien que lorsque l’on évoque la décennie 90 pour Batman, le run de Moench et Jones vient assez vite en tête. Jones dessine Batman comme personne et si son style peut désarçonner au début, on s’y fait très vite pour l’adopter et adorer.

Dans le cas présent, cependant, je doute que nous ayons grand chose de vraiment très original ou marquant, alors que cette mini série va nous narrer encore un affrontement entre Batman et Scarecrow…soit quelque chose de relativement déjà vu voire usé jusqu’à la corde. Qui sait, l’auteur trouvera peut être un angle original…mais j’ai quelques doutes.

Verdict : Check it

Justice League Dark #2

Prix :$3.99

Scénario : James Tynion IV

Dessin : Alvaro Martinez and Raul Fernandez

Sollicitation : Plagued by a rash of otherworldly resurrections, the new JLD team begins scouring the shadowy corners of the DCU looking for leads. Turns out, this latest mystery ties back to the Tree of Wonder, last seen laying down roots in Justice League: No Justice — and it bears poisoned fruit to boot. The Tree serves as a doorway from the Realm of Magic to our world, and the Upside Down Man is just the first of many all-powerful mystic entities looking for a new haunt. It’s gonna take a major twist of fate for our heroes to get out of this one…

Avis :suite de la série Justice League Dark toujours menée par James Tynion IV. L’auteur a un effectué démarrage …correct le mois dernier avec cette série. Sans être sensationnel, j’ai trouvé l’ensemble assez bon, même si pour l’instant ce n’est pas vraiment le coup de foudre attendu. Disons que ce qui est surprenant c’est que si la composition de l’équipe est assez…originale, la tonalité générale est assez classique, alors que Wonder Woman réunit une équipe portée sur la magie pour combattre une menace bien particulière issue de ce monde.

De fait, je n’ai guère été entraîné par l’intrigue posée par Tynion IV et si je vais continuer la série c’est avant tout pour la présence de certains personnages, en particulier WW et Zatanna. Cette dernière étant assez chère à mon coeur…j’apprécie toujours de la voir dans une série, même si elle n’a pas pu beaucoup briller ces derniers temps. Il y a clairement du potentiel, mais il ne faut pas encore comparer ce titre au run de l’auteur sur Detective Comics, car il avait fallu quelques numéros au scénariste pour lancer la machine.

Je pense que ce sera pareil ici. Laissons lui le temps de poser ses idées et de bien appréhender les personnages.

Verdict : Buy

Terrifics #7

Prix :$2.99

Scénario : Jeff Lemire

Dessin : Dale Eaglesham

Sollicitation :Welcome to Millennium City in part one of « Tom Strong and the Terrifics. » To cure themselves of the Dark Energy bond that’s gripped them, the Terrifics use the Dark Multiverse antenna to track down the one man who can help them — Tom Strong. In Millennium City, the Terrifics follow Strong’s signal, only to find his lab destroyed and his loyal A.I. aide Pneuman shattered. And the weirdness doesn’t end when a mystical tree transports the team across the universe.

Avis : bon, pour être honnête j’ai lu en diagonale le dernier épisode tellement il m’inspirait peu de sentiments favorables. Je continue de penser que le titre présente un potentiel réel, mais l’arc précédent qui n’a compté que deux épisodes ne m’a personnellement pas vraiment accroché…voire pas du tout !

Mais, car il y a un gros mais. Cet arc pourrait bien relancer la machine alors que Jeff Lemire s’attaque enfin à une intrigue que nous attendions qui amène le personnage qu’il nous fait miroiter depuis le lancement de la série, avec l’arrivée de l’univers de Tom Strong !

Après Promothea dans la Justice League d’Orlando, après les Watchmen, c’est donc une autre création d’Alan Moore qui trouve son chemin vers l’univers DC. Et si dans les cas précédents j’étais assez…dubitatif pour rester poli (ce qui ne fut pas le cas de Moore quand il a découvert le poteau rose je pense), dans le cas présent je pense que les augures sont assez favorables.

En effet, au fond Strong n’est qu’un gigantesque hommage aux pulp’s d’aventures des années 30 et Lemire a montré plus d’une fois qu’il savait aborder différents genres sans aucun problème. Je pense notamment à son travail sur l’univers Black Hammer, gigantesque hommage à différentes périodes de l’univers DC de son enfance.

Bref, je suis confiant…et puis la présence de Eaglesham au dessin me rassure d’autant plus ! ce sera au moins sacrément beau !

Verdict : Check it

IMAGE COMICS

Aphrodite V #2

Prix :$3.99

Scénario : Bryan Hill

Dessin : Jeff Spokes

Sollicitation : Los Angeles has a new hero in Aphrodite, but a villain from Martin’s past threatens the city. Martin may not trust an android, but he’s going to need one.

Avis : oui, je sais, je sais, c’est étonnant, j’évoque le second numéro de cette série. Ce qui est assez rare pour un titre Top Cow, j’ai en effet l’habitude d’évoquer leurs relances de titres mais je vais rarement m’y coller…Là, je suis allé lire le premier numéro qui …sans être extraordinaire, faisait bien son boulot. Le scénario déviait un peu de l’objet de la série, ne s’intéressant que partiellement à son héroïne et le dessin sans être complètement abouti a selon moi beaucoup de potentiel. Dommage que le premier épisode ne se soit pas achevé de manière un plus forte, on serait passé d’un épisode correct à  bon.

Verdict : Check it

Die!Die!Die! #2

Prix :$3.99

Scénario : Robert Kirkman & Scott M. Gimple

Dessin : Chris Burnham

Sollicitation : Last month Robert Kirkman suddenly released a BRAND NEW SERIES. Well, the SURPRISES continue in August, as our secret cabal within the US government sends their elite assassins on a new mission. Last issue we cut off some guy’s nose. What happens in this one ?

Avis : suite de la série surprise de Robert Kirkman, puisque l’auteur l’a lancé dans le cadre d’une campagne marketing surprenante où le titre ne bénéficiait pas de support avant et était fourni aux lecteurs le jour de la sortie. Je me demande comment cela a bien pu fonctionner en termes de vente. Kirkman expliquant pour se justifier qu’il voulait faire éprouver aux lecteurs ce sentiment de découverte qu’il ressentait quand il était ado et qu’il se rendait dans son comic-shop sans aucune idée de ce qui était sorti.

Sur le fond, on retrouve l’efficacité habituelle des scripts de Kirkman, à savoir un pitch de départ bien clair pour le lecteur, un twist à un moment donné, le tout soutenu par une bonne caractérisation des personnages. Il pose son histoire et invite le lecteur à revenir dans les épisodes suivants pour voir comment il va tordre tout cela à sa convenance. Sur le fond, le premier épisode était assez fun, alors que le scénario explore un monde de l’espionnage/meurtre assez dingo.

On finissait l’épisode assez curieux de découvrir la suite et comme toujours séduit par le boulot de Chris Burnham au dessin, qui revient au premier plan avec cette série. Bref, un bon départ qui mérite d’être soutenu.

Verdict : Buy

Royal City #14

Prix :$3.99

Scénario : Jeff Lemire

Dessin : Jeff Lemire

Sollicitation : SERIES FINALE A 2018 Eisner Award nominee for Best New Series and Best Writer, JEFF LEMIRE! The critically acclaimed, multi-generational saga of the Pike family comes to its conclusion as the ghosts of the past catch up to them and point the Pike Family toward an unexpected future.

Avis : sniff. Cette semaine se termine la série Royal City, une série dont je n’ai pas cessé de chanter les louanges depuis son lancement par Jeff Lemire il y a un peu plus d’un an. Déjà ? ah la la que je le temps passe vite quand on lit de bons trucs. Si je suis content que Lemire achève son titre au moment où il l’a décidé, je reste déçu par la vie courte de cette série.

En effet, on sentait que Lemire pouvait aller plus loin, développer encore plus ses personnages, leurs interactions, leurs blessures et fêlures. En 14 épisodes, Lemire à développé un drame familial incroyablement réaliste mais aussi profondément touchant.

Royal City reste pour moi un énorme coup de coeur, la série que je préfère dans l’oeuvre de Jeff Lemire et j’ai hâte de voir quel destin il réserve à la famille Pike.

Verdict : BUY !

MARVEL COMICS

Avengers #6

Prix :$3.99

Scénario : Jason Aaron

Dessin : Ed McGuinness & Paco Medina

Sollicitation : « The Final Host » concludes!

The final battle against the Dark Celestials. A battle unlike any the Avengers have ever experienced. A battle a million years in the making. The new team of heavy hitters assembles at last. But will the young, inexperienced Ghost Rider prove to be the most important and powerful member of all?

Avis : conclusion du premier arc de la nouvelle version des Avengers version Jason Aaron. Une version à laquelle j’ai voulu donner sa chance…mais qui ne m’a guère convaincu jusque là. J’ai bien compris que le scénariste avait adopté une approche blockbuster pour sa première intrigue tentant de relier cela à la pseudo intrigue Legacy. Sauf que comme je le pressentais en lisant l’épisode Legacy, toute cette intrigue n’est guère passionnante.

Encore une fois on vient nous parler des vraies origines de la Terre et des espèces qui la peuplent, cette fois c’est définitif et il y a un terrible secret derrière tout cela…Outre l’aspect répétitif et superficiel d’une telle histoire, il faut dire que les idées de l’auteur ne m’ont guère impressionné. Par ailleurs, je n’ai pas vraiment apprécié la présence partielle de Ed McGuinness sur le titre.

C’est un dessinateur que j’apprécie beaucoup et le voir signer ses épisodes aidé par un autre est assez désarçonnant. Ce n’est pas la faute de Paco Medina, je le précise, qui a fait tout son possible pour coller au maximum au style de McGuinness mais je trouve ridicule qu’un titre préparé depuis des mois ne puisse aligner un seul artiste pour un seul arc.

Entre une intrigue qui se lit en diagonale, parce que le scénario est assez simpliste, et une partie graphique en deçà des attentes, ce relaunch des Avengers me déçoit. Nous verrons sur les prochains épisodes si Jason Aaron sait se reprendre. Comme je l’ai souvent dit, c’est un auteur assez irrégulier qui d’un arc sur l’autre peut passer de l’excellence à la médiocrité. Espérons qu’ici il fera le chemin inverse…

Verdict : Check it

Life Of Captain Marvel #2

Prix :$3.99

Scénario : Margaret Stohl

Dessin : Carlos Pacheco, Marguerite Sauvage, Rafael Fonteriz, Marcio Menyz

Sollicitation : The Definitive Origin Of Captain Marvel!

For years, Carol Danvers has been at the front lines, protecting Earth and her fellow heroes from harm. Then one visit to her childhood home changed everything. Now her brother’s in a coma, and until he’s safe, Captain Marvel…is standing down. But while Carol may not be looking for danger, it’s looking for her. A weapon has been unleashed. And Carol’s sleepy coastal town is about to become the center of its world. Margaret Stohl and Carlos Pacheco tear apart Captain Marvel’s whole universe in part two of an origin-defining tale!

Avis : suite de la mini série qui redéfinit les origines de Captain Marvel et si j’évoque cette suite c’est qu’à ma grande surprise…ben j’ai bien aimé le premier épisode. Oui, un miracle est survenu, Marvel a réussi un épisode centré sur Carol Danvers qui ne donnait pas envie de demander le remboursement immédiat de l’épisode. Informez les journaux !!!

L’une des raisons est je pense que l’autrice, Margaret Stohl, commence maintenant à avoir un peu d’expérience sur le personnage, ce qui lui a permis de mieux appréhender le type de récit nécessaire. Un luxe, quand on pense au nombre de scénaristes qui se sont succédés sur Captain Marvel ces dernières années, la plupart étant soit éjectés au bout d’un arc…ou interrompu par un event au bout de leur premier arc.

Ils étaient donc incapables de réellement développer quoique ce soit et surtout une intrigue vraiment propre au personnage. Ce qui n’aide pas à se faire une idée, une image de qui est le personnage qu’on écrit. Surtout un personnage…dont l’éditeur lui-même semble avoir des difficultés à appréhender. Cela fait des années qu’il essaye de l’amener au premier plan sans réellement savoir comment y parvenir.

Peut être que cette mini va aider, si la qualité se maintient et surtout si l’éditeur laisse la scénariste faire son boulot.

Verdict : Check it

Punisher #1

Prix :$4.99

Scénario : Matthew Rosenberg

Dessin : Szymon Kudranski, Antonio Fabela

Sollicitation : Punisher no longer has the War Machine armor, but he retained his newly acquired taste for big game, and he’s hungry for more. However, the paths to such perilous pursuits are fraught with dangers bigger than any Frank has faced before, and this lone wolf could use otherworldly help on his way up to the world stage. MATTHEW ROSENBERG continues pushing the boundaries of the Punisher, and now joined by acclaimed artist RICCARDO BURCHIELLI, this is the book Punisher fans will be talking about for years to come!

Avis :relaunch cette semaine du titre Punisher…toujours écrit par Matthew Rosenberg…encore…Je pense personnellement que je vais faire l’impasse sur ce volume. Je n’ai lu que les premiers épisodes de la précédente version, avec Castle dans l’armure de War Machine, et franchement je n’ai guère été convaincu. Il faudra vraiment se demander pourquoi Marvel confie certaines de ses franchises les plus sensibles à un auteur qui selon moi doit encore pas mal progresser avant d’être considéré comme bon. Il a le potentiel, mais le noyer sous la masse, ne va guère l’aider…

Verdict : Check it ?

Venom #5

Prix :$3.99

Scénario : Donny Cates

Dessin : Ryan Stegman

Sollicitation : RETURN OF THE FANTASTIC FOUR VARIANT COVER BY GERARDO ZAFFINOAn ancient Klyntar has awakened on Earth, and with it, something has stirred in Eddie Brock’s symbiote. And while Venom would never do anything to hurt Eddie or an innocent person, the ancient symbiote has no such qualms…

Avis : bon, je pense qu’on peut officiellement dire que la série Venom a vraiment démarré avec cet épisode 4 rempli de folie furieuse ! oh, nous en avions pas mal avant, mais dans ce numéro, les auteurs se sont largement déchaînés ! les révélations en série sont tombées, alors que Cates nous dévoilait enfin l’histoire du grand méchant de la série liant l’ensemble des informations connues sur le passé du symbiote en un tout cohérent ! mais le petit détail qui m’a fait sourir comme un benêt, est sans doute la manière dont il est allé récupéré un point de continuité de la série Thor de Jason Aaron.

Cates l’avait fait plusieurs fois auparavant sur le titre, mais avoir de nouveau la sensation d’un univers partagé fonctionnant de manière cohérente fut assez glorieux ! quelque chose que nous avons relativement perdu ces dernières années, alors que chaque titre donne avant tout le sentiment de fonctionner dans sa petite bulle, son univers propre loin des contingences d’un univers partagé. Bref, Venom envoie du pâté à quelques semaines de sa sortie au cinéma et Marvel l’a bien compris alors que les projets spin offs se multiplient…En espérant qu’il ne nous feront pas une “Deadpool” avec un million de séries jusqu’à épuisement du lectorat…

Verdict : Buy

West Coast Avengers #1

Prix :$4.99

Scénario : Kelly Thompson

Dessin : Stefano Caselli

Sollicitation : HAWKEYE (KATE BISHOP). HAWKEYE (CLINT BARTON). A guy named FUSE. Never have they ever been called « the big three » of…anything. And now here they are, reunited for, okay, well, it’s only the second time ever. Thank god they also brought AMERICA CHAVEZ, GWENPOOL and KID OMEGA. Wait. What? That’s right, it’s the new West Coast Avengers, son. And you better hope they can figure out how to save the world because BIG things are headed for the West Coast.

Avis : relaunch cette semaine d’un titre que l’on ne croyait plus revoir avec le retour des West Coast Avengers…nouvelle formule…Pour les jeunes qui ne le savent pas, pendant les années 80, Marvel lança une seconde série Avengers centrée sur certains personnages s’établissant sur la côte est des USA.

Une vraie révolution dans l’univers Marvel alors que la série Avengers n’était pas le porte étendant de la boîte, mais surtout alors que tous les super-héros de cet univers ont une fâcheuse tendance à se regrouper à New York. Ce qui est quand on y pense ridicule, car si l’on est un criminel…ben, il suffit d’éviter cette zone, et pas de dingo en collants souffrant de problèmes psy graves  pour vous coller des beignes…

Sauf que pour l’occasion,il ne reste plus grand chose de l’équipe d’origine. Kelly Thompson, scénariste qui monte chez Marvel, assemble en effet une version …assez détonante. Elle récupère ainsi ses Hawkeye, après les avoir écrit dans la série éponyme, mais elle les réunit avec des cas particuliers,  comme Gwenpool ou Kid Omega…Des exemples de santé mentale et de stabilité…

De toute évidence, on a ici une équipe plus digne des Great Lake Avengers que des Avengers classiques…À voir, au moins, on sait qu’on risque de se marrer…En outre les fans de la série Hawkeye y trouveront sans doute de quoi se consoler après l’annulation de la série.

Verdict : Check it

X-Men Red #7  

Prix :$3.99

Scénario : Tom Taylor

Dessin : Carmen Carnero

Sollicitation : Attack on Atlantis ! One of the X-Men’s greatest foes comes calling on the undersea kingdom, determined to bring about their end!

Avis : enfin !!! enfin, Tom Taylor a décidé d’arrêter de délayer en permanence ! après des premiers épisodes particulièrement frustrants au regard de leur faible contenu et surtout l’absence quasi totale de progression de l’intrigue pendant les 4 premiers numéros, le scénariste s’est rendu compte qu’il avait encore le pied sur le frein et qu’il était peut être temps de faire avancer son bouquin ! je n’y croyais personnellement plus…c’est même complètement par hasard que j’ai décidé à la dernière minute d’aller lire l’épisode 6 après la déception du premier arc. Ouf. J’espère donc que l’on va retrouver le bon Tom Taylor à partir de maintenant, que l’on va retrouver sa capacité à développer une intrigue en même temps que ses personnages.

Verdict : Check it

A propos Sam 1782 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.