Guide de lecture Comics VO : semaine du 26 septembre 2018

Edito : ce qui me marque cette semaine c’est le retour des franchises de premier plan. Alors que chez DC, Batman reste le roi incontesté et incontestable, on voit que la Justice League continue de se développer et dans les deux cas, on retrouve les meilleurs talents de la boîte.

De même chez Marvel, où je ne parle que des mutants cette semaine et encore je ne parle pas de tous, puisque j’ai zappé le X-Men Blue qui est le dernier de la série et l’adieu de Cullen Bunn à la franchise. Une franchise qui est en voie de guérison avec le retour prochain de son titre mère, Uncanny X-Men.

Je l’ai souvent dit, mais si nous avions une image négative ces dernières années de Marvel, c’était essentiellement en raison de la piètre qualité de ses titres les plus importants. Entre la faiblesse des Avengers, les faibles titres mutants, les Inhumans sans grand intérêt et les FF absents, il manquait le titre donnant l’impulsion au reste de l’univers.

Marvel est donc en train de corriger les choses, tandis que DC s’appuie plus que jamais sur ce qui marche. Et on continue de se poser la question : quelle réaction de la part de l’indé ? on sait que chaque fois que les éditeurs mainstream connaissent un petit regain après un passage à vide, l’indé est temporairement éclipsé, nous allons voir ce qui fera redémarrer la machine cette fois.

Sortie de la semaine : une seule sortie à mon attention cette semaine :

  • Heroes in Crisis chez DC Comics. Si le pitch de départ ne me passionne pas plus que cela, je fais confiance à Tom King pour en tirer quelque chose.

Emissions de la semaine : une semaine bien remplie s’annonce, puisque nous avons 3 émissions prévues cette semaine :

  • mardi, un nouvel épisode de Comixity of the Future Past qui reviendra à partir de 21h sur toute l’actu comics, manga, ciné, séries TV de septembre 1998 ;
  • jeudi comme chaque semaine, un nouveau comixweekly qui reviendra sur les sorties VO de la semaine ;
  • vendredi soir à partir de 21h30, le Comixity qui reviendra lui sur les sorties VF du mois de septembre !

DC COMICS

BATMAN KINGS OF FEAR #2  

 Prix :$3.99

Scénario : Scott Peterson

Dessin : Kelley Jones

Sollicitation : Scarecrow is loose in the streets of Gotham City, and Batman must drag him back to Arkham Asylum! To make matters worse, he’s doused Batman with the strongest batch of fear gas in his arsenal, turning the city the Dark Knight Detective protects into his worst nightmare and enemy!

Avis : suite de la petite mini série qui voit Kelley Jones revenir le temps de quelques épisodes sur Batman. Le premier épisode était dans l’ensemble sympathique et nous rappelait un fait simple : on ne lit ce titre que pour la participation de Jones sur la partie graphique. Le scénario n’a rien de spécial ou de honteux, il fait bien le boulot en servant un récit classique mais efficace…mais surtout là pour servir la soupe à Jones. Il ne faut donc pas s’attendre à quelque chose de révolutionnaire ou de remarquable, mais un récit simple qui est là pour donner le maximum de trucs bien bizarres à faire dessiner à Jones. En gros si vous voulez du Batman un peu plus classique que ce qui se fait en ce moment sur la franchise, c’est pour vous…sachant que personnellement je pense me laisser gentiment porter.

Verdict  : Check it

DOOMSDAY CLOCK #7

Prix : $4.99

Scénario : Geoff Johns

Dessin : Gary Frank

Sollicitation :Johns and Frank continue the groundbreaking miniseries bringing the world of Watchmen to DC. In this chapter, the truth behind Dr. Manhattan’s curiosity with the DC Universe is revealed as the planet teeters on the edge of the Super-War.

Avis : à ce stade je dois dire que ma seule réaction à la sortie de ce numéro peut se résumer ainsi : tiens ? ça sort encore ce truc. Toute attente ou engouement quelconque que je pouvais avoir pour ce titre a disparu et je pense que je vais stopper les sorties single et simplement attendre la version reliée en VF. Peut être que si je lis les 12 épisodes rassemblés, il y aura un minimum de plaisir à la lecture…Peut être car jusque là, je ne peux pas dire que j’ai retiré beaucoup de choses de cette expérience de lecture. A tel point que très sincèrement, je ne me souviens même plus de ce qui s’est passé dans le dernier épisode…et que je m’en fiche un tantinet, voire beaucoup. En clair, à mi parcours, c’est une sévère déception. 

Verdict : bof ?

HEROES IN CRISIS #1

Prix : $3.99

Scénario : Tom King

Dessin : Clay Mann

Sollicitation :There’s a new kind of crisis threatening the heroes of the DC Universe, ripped from real-world headlines by C.I.A.-operative-turned-comics-writer Tom King: How does a superhero handle PTSD? Welcome to Sanctuary, an ultra-secret hospital for superheroes who’ve been traumatized by crime-fighting and cosmic combat. But something goes inexplicably wrong when many patients wind up dead, with two well-known operators as the prime suspects: Harley Quinn and Booster Gold! It’s up to the DC Trinity of Superman, Wonder Woman and Batman to investigate — but can they get the job done in the face of overwhelming opposition?

Avis : comme je l’ai dit en intro, sans aucun doute, la sortie de la semaine…bien que je ne sente pas un entrain particulier dans le lectorat pour le bouquin. Est-ce moi qui suis trop éloigné pour pouvoir clairement l’observer ? ou bien est-ce que DC s’est un peu raté pour sa mise en place et sa promotion. Car à ce stade, j’ai personnellement plus envie d’aller lire ce titre parce qu’il est écrit par Tom King que parce que c’est censé être un event.

Il n’y a pas vraiment ce sentiment que l’univers DC va tourner autour de ce bouquin pendant les prochains mois, mais plutôt que cela va être relativement auto-contenu et qu’il y aura éventuellement une prise en compte des conséquences dans les autres titres de la boîte ultérieurement. C’est assez étrange de ce se dire qu’un titre DC avec Crisis dans le nom ne va pas complètement chamboulé les choses et redéfinir la réalité.

De fait, j’ai l’impression qu’on part sur quelque chose de bien plus intime, alors qu’on s’intéresse à une institution mise en place pour les super-héros au bout du roulot où les choses vont mal tourner alors que plusieurs patients meurent de manière inexpliquée. Je m’attends donc plus à une étude des conséquences que peut avoir la vie de super-héros et à un polar plus qu’à un récit aux proportions cosmiques.

Ce n’est au fond pas plus mal. C’est juste étrange.

Verdict : Buy

JUSTICE LEAGUE DARK #3

Prix :$3.99

Scénario : James Tynion IV

Dessin : Alvaro Martinez

Sollicitation :Wonder Woman! Swamp Thing! Zatanna! Man-Bat! Um…Detective Chimp! The JL Dark team may not be strong or deep enough to stop the omnipotent Upside-Down Man from taking over our entire plane of existence. UDM takes the JLD apart one by one, but Wonder Woman might have enough mojo to keep everyone alive. Turns out Diana had a power not even she knew about that bursts to the surface, but will it be enough to turn the Upside-Down Man on his head, or is it just a lot of mystical mumbo jumbo?

Avis : suite de la très bonne série Justice League Dark et …suis-je le seul à trouver Alvaro Martinez excellent sur ce titre ? je pose la question, parce qu’on le voyait déjà oeuvrer avec James Tynion IV sur Detective Comics et il y était très bon, mais là à mon sens il est en train de passer un cap et tant en termes de style que surtout de mise en page et de mise en scène, il est tout simplement excellent. S’il continue comme ça il va vraiment devenir dans l’année qui vient un artiste à suivre de près !

Niveau scénario, après les grosses révélations de l’épisode 2, qui nous dévoilait l’ampleur du complot contre la magie qui se tramait dans l’ombre, impliquant des figures inattendues…nous arrivons enfin au dur de l’intrigue proposée par Tynion IV alors qu’il achevait l’épisode 2 sur l’introduction du principal vilain qui va animer son premier arc…et on sent bien que les auteurs sont des fans du genre horrifique.

Son design comme sa première scène d’intro mettent réellement mal à l’aise et il dégage quelque chose de très différent. Du coup, je suis vraiment intrigué et j’ai hâte de voir ce que la suite va donner. Entre un scénario solide et une partie graphique excellente, Justice League Dark est vraiment en train de trouver sa place.

Verdict : Buy

JUSTICE LEAGUE ODYSSEY #1

Prix :$3.99

Scénario : Joshua Williamson

Dessin : Stjepan Sejic

Sollicitation : Spinning out of JUSTICE LEAGUE: NO JUSTICE! When a cosmic menace threatens worlds beyond our own in the Ghost Sector, it falls to a new Justice League team to answer the call to battle! Cyborg, Starfire, Green Lantern Jessica Cruz and an out-of-his-element Azrael head to deep space inside a commandeered Brainiac Skull Ship. But as these wildcard teammates try to break through the impenetrable maelstrom imprisoning the desperate collection of planets, they discover something that nothing in the universe could have prepared them for: Darkseid…who says he’s there to help?!

Avis : pourquoi ai-je la sale impression que le titre Justice League Odyssey va être le premier titre de la nouvelle franchise reformatée  Justice League à être annulé ? le premier facteur est tout d’abord et bien sur les mois de retard pris par le titre par rapport à ses collègues. Alors que le titre mère arrive bien gentiment à son épisode 8, que Justice League Dark voit son épisode 3 sortir cette semaine, Odyssey arrive un peu en fin de peloton après que tout l’élan du relaunch soit  quelque peu passé.

Retards pris apparemment en raison d’erreurs dans le processus de production qui ont amené Sejic à redessiner presque entièrement les premiers épisodes…Et qui explique sans doute qu’on ne le voit plus sur le titre au delà de l’épisode 3. Un autre facteur qui me fait dire que le titre ne durera pas longtemps, le départ rapide de son artiste. De mon point de vue, Sejic était l’argument de vente principal. Ne vous voilez pas la face, vous n’alliez certainement pas lire le titre pour Williamson…

Enfin, dernier facteur, le caractère assez confus du pitch de départ, alors que le titre va s’intéresser à une des intrigues laissées par No Justice…Une intrigue que personnellement j’ai un peu de mal à capter et qui ne m’intéresse guère. Oh, je sais il y a Darkseid dedans, mais apparemment on est loin de la version classique et du coup…mouais bof.

Reste les personnages impliqués, alors que l’on retrouve Starfire et les derniers Green Lantern. Non, je n’ai rien à XXX de Cyborg…qui est là…parce qu’il faut bien le caser quelque part. En clair, je pense que je vais juste apprécier les épisodes signés Sejic, puis suivre l’artiste quand il prendra la porte en espérant que son prochain titre personnel sortira bientôt.

Verdict : buy pour Sejic.

TERRIFICS #8

Prix :$2.99

Scénario : Jeff Lemire

Dessin : Dale  Eaglesham

Sollicitation :The Terrifics find themselves stuck up a cosmic tree with the newly rediscovered Tom Strong — and the fire department ain’t coming to rescue them! The team gets split up while trying to escape this devious trap set for them by a mysterious enemy known as Doc Dread, and they wind up in a bunch of weird dimensions trippier than a spin on the « Yellow Submarine »! Is there a cure awaiting our afflicted adventurers at the end of this other-dimensional adventure? Or will Plastic Man, Metamorpho, Phantom Girl and Mr. Terrific be trapped in Tom Strong’s stronghold peddling snake oil instead?

Avis : suite de la série Terrifics avec cet arc qui ramène enfin Tom Strong. Je dis enfin, car Jeff Lemire avait annoncé son arrivée dans l’univers DC dans l’épisode 1, avant de partir sur d’autres intrigues assez inégales, cherchant manifestement la bonne formule pour cette série. J’ai l’impression qu’il commence justement à trouver ses marques sur les derniers épisodes, à savoir comment équilibrer les différents personnages et sous intrigues propres à chacun avant de les combiner pour former cette équipe qui n’a même pas envie de rester ensemble, mais qui est forcée de se supporter. L’ensemble a donc un certain potentiel, mais je pense que Lemire va devoir creuser un peu plus profond s’il veut que son équipe dure un minimum. Car pour l’instant, elle ne se distingue pas vraiment.

Verdict : Check it

IMAGE COMICS

MAN-EATERS #1

 Prix : $3.99

Scénario :Chelsea Cain

Dessin :Kate Niemczyk

Sollicitation :Writer CHELSEA CAIN returns to comics with a new ONGOING SERIES! A mutation in Toxoplasmosis causes menstruating women to turn into ferocious killer wildcats — easily provoked and extremely dangerous. As panic spreads and paranoia takes root, the fate of the world rides on the shoulders of one twelve-year-old girl. Part Cat People, part The Handmaid’s Tale, MAN-EATERS will have everyone talking. From the creative team behind the Eisner-nominated series Mockingbird: writer CHELSEA CAIN, artist KATE NIEMCZYK, colorist RACHELLE ROSENBERG, letterer JOE CARAMAGNA, and joined by LIA MITERNIQUE, KATIE LANE, and STELLA GREENVOSS. This September… the cat wants in.

Avis : euhhh, c’est moi, ou avec ce titre Chelsea Cain a décidé de troller autant que faire se peut l’audience traditionnelle des lecteurs de comics. Je veux dire que déjà le nom de son titre annonce bien la couleur : man-eaters…Bon, personnellement je trouve que c’est de bonne guerre étant donné le piètre traitement (et je suis gentil) dont elle a été victime lors de son arrivée dans le monde des comics, avec son premier titre dédié à Mockingbird.

À cette occasion, nous avons pu encore une fois constaté qu’une partie de l’audience comics, heureusement minoritaire mais …bruyante, rassemblait des gens qui donnent très envie de botter des culs…le leur de préférence. Bien évidemment, dans un pays libre toutes les opinions peuvent être exprimées, mais ces derniers temps, cette petite fraction semble confondre opinion et insulte, voire menace…

Du coup, je comprends que Cain ait voulu répondre si possible avec pas mal d’humour avec cette série, car je sens d’avance la série mordante (dans tous les sens du terme apparemment) où elle va pouvoir se lâcher.

Verdict : Buy

MARVEL COMICS

DOMINO ANNUAL #1

Prix :$4.99

Scénario : GAIL SIMONE, FABIAN NICIEZA, DENNIS HOPELESS, LEAH WILLIAMS

Dessin : VICTOR IBANEZ, JUAN GEDEON, NATACHA BUSTOS & MORE

Sollicitation : Tales too big for Domino’s best-selling solo series! Neena Thurman’s never worked alone… She keeps her friends close and her lovers closer ! FINALLY REVEALED: the origin of Domino’s posse ! Colossus and Domino rekindled ? Cable takes a bath ! Plus: Domino’s not the only mutant wearing her X-gene on her sleeve… don’t miss the first appearance of the RejeX!

Avis : bonne petite idée que la sortie de cet annual. Alors que la série régulière s’est révélée une belle surprise ces derniers mois, ce numéro spécial voit les scénaristes les plus importants qui ont joué avec le personnage revenir le temps de quelques pages. Ainsi, outre Gail Simone, qui va continuer heureusement d’écrire la série régulière, on retrouve Fabien Nicieza, le co-créateur de Domino avec Rob Liefeld, qui je pense va l’écrire sur justement ses débuts avec Cable.

On retrouve aussi Dennis Hopeless qui l’avait écrite dans la très sous estimée Cable & X-Force et avait mis en scène sa courte mais très réussie idylle avec Colossus. Le genre de trucs auxquels personnellement je ne m’attendais pas et qui bizarrement fonctionnait assez bien. Il est donc normal que cela ait été jeté à la première occasion. Mais cela en valait la peine puisque cela a permis de remettre Colossus et Kitty Pride ensemble et…oh. Ah oui…Marvel.

Bref, plus de Domino à se mettre sous la dent et en ce qui me concerne, je suis plutôt pour. En espérant que le titre solo continue un moment.

Verdict : Buy

EXTERMINATION #3  

Prix :$3.99

Scénario : Ed Brisson

Dessin : Pepe Larraz

Sollicitation : With Ahab hunting the time-traveling X-Men, it’s all hands on deck, as every X-Men team is called to arms and protect the remaining young mutants.   But young Jean Grey and her bodyguards aren’t going to lie still for Ahab to come to them…

Avis : suite de l’event X-Men, Extermination, qui jusque là a produit son petit effet sur ma personne. À part nous promettre de nous débarasse…euh de régler la situation des X-Men du passé coincé dans le présent, la mini ne promettait rien et du coup je n’avais pas d’attente particulière. Si bien que Ed Brisson m’a agréablement surpris avec un récit bien rythmé où l’intrigue avance assez vite, avec quelques mystères sympas et surtout le fait que l’on n’ignore complètement où il va mener son histoire. C’est assez rafraichissant d’être surpris par un titre mutant, moi qui me désespérais de les voir répéter sans cesse les mêmes intrigues voilà qui remet du jus dans la machine. Bon, il reste qu’ils peuvent se débarrasser de Ahab, vilain que je n’ai jamais apprécié personnellement et qui ne me manquera pas. Mais par contre que les éditeurs gardent Pepe Larraz sur la franchise un moment, s’il vous plaît ! cela fait tellement longtemps que nous n’avons eu de vrais artistes efficaces, capables de vous subjuguer par ses planches de manière régulière sur un titre mutant !

Verdict : Buy

X-MEN RED #8  

Prix :$3.99

Scénario : Tom Taylor

Dessin : Carmen Carnero

Sollicitation : In the wake of an unprecedented assault on Atlantis, the X-Men must react and recover…while at the mercy of a world that grows more hostile to mutants every day, and a foe who is determined to keep it that way!

Avis : pourquoi je continue de lire cette série ? je n’en sais rien moi-même. Sans doute parce qu’il faut moins de 5 min pour arriver au bout de chaque épisode ? oui, je suis blasé et cynique mais je suis exaspéré de voir un scénariste de grand talent ne pas trop se fouler avec ce titre. Il pourrait faire des choses mais se contente de faire en sorte que ses personnages prennent la pose, balancent 2-3 blagues, avec une scène d’action décompressée au possible pour faire croire que cela a de l’effet, 0 développement de personnage et pouf c’est magique l’épisode est fini et il faut attendre le mois suivant pour espérer avoir des miettes en termes de progression d’intrigue. On en est quand même à 7 épisodes et un annual et l’intrigue générale n’a presque pas avancée.

Verdict : PASS mais check it quand même.

A propos Sam 1792 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

2 Comments

  1. Je vois ce que tu veux dire sur Doomsday Clock, mais je pense qu’avec le numéro 7 Johns va faire remonter l’intérêt des lecteurs vu qu’il promet des surprises pour l’histoire. Même si mon intérêt rebaissera après ce numéro, le rythme Bi-mensuelle n’avantage vraiment pas ce titre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.