Guide de lecture Comics VO : semaine du 03 octobre 2018

Edito : ouaip, je sais, un sacré paquet de titres cette semaine hein ? alors que DC et Marvel lancent chacun leurs petits events, les petits éditeurs lancent de nouveaux titres en espérant qu’ils sauront capter l’attention d’un lectorat déjà bien occupé. J’ai cependant quelques doutes sur leurs chances au des pitchs…

En fait, mon avis sur la question est de revenir à ce qui a fait leur succès ces dernières années : proposer des choses que l’on ne trouve pas chez Marvel et DC par des auteurs célèbres. Et que ces derniers tiennent leurs XXX de délais.

Mon sentiment est que pas mal de ces auteurs ont connu des difficultés à produire de manière régulière au cours des des deux dernières années. Et quand cela se produit et bien outre la perte de confiance d’un lectorat déjà bien sollicité, il y a la perte de visibilité et d’enthousiasme des lecteurs. Tout d’un coup ceux-ci sont moins enclins à donner sa chance à de nouvelles séries, parce que l’élan général pour l’indé n’est plus là.

Info de la semaine : alors que Dark Horse vient de perdre les droits de la franchise Buffy, on se demandait un peu comment ils allaient rebondir et bien on dirait qu’ils ont commencé à préparer leur contre offensive en chopant les droits pour la franchise Avatar (de James Cameron, pas l’autre). Une bonne nouvelle pour eux alors que les suites du plus grand succès au box office mondial devraient sortir avant que l’on ne meure de vieillesse…

Sortie de la semaine :

  • chez DC, le début du crossover Witching Hour
  • chez IDW, la rencontre Batman/Maxx par Sam Keith
  • chez Marvel, les séries Donny Cates !

Emission de la semaine : comme chaque jeudi, vous pouvez nous retrouver à partir de 21h pour le Comixweekly qui reviendra sur les sorties VO de la semaine ;

BOOM STUDIOS

SPARROWHAWK #1

Prix :$3.99

Scénario :  Delilah Dawson

Dessin :  Matias Basla

Sollicitation : Teen Victorian fairy fight club!

As the illegitimate daughter of a Naval Captain, Artemesia has never fit in with her father’s family, nor the high class world to which they belong. However, when she is targeted by the Faerie Queen and pulled into another realm, she has no choice but to try and save the world that has always hated her.

Writer Delilah S. Dawson (Ladycastle, Star Wars: Forces of Destiny) and artist Matias Basla (The Claw and Fang) present a beautiful, gripping tale perfect for fans of Labyrinth and Princeless.

Avis : en général, je parle peu des titres Boom car je ne suis que de très loin leur production habituelle. Et par très loin, j’entends que je vois leurs séries défiler chaque semaine quand je fais le point sur les sorties de la semaine pour préparer cette chronique…Donc, on peut dire que leur travail, surtout depuis le départ de Mark Waid de la boîte, m’est largement inconnu.

Mais j’en parle cette semaine, alors que manifestement l’équipe créative de cette série a décidé de mêler dans un seul titre la plupart des concepts que j’aime …Attendez, une jeune femme, pseudo Buffy qui va botter les fesses de monstres dans une dimension de type fantasy ? alors là oui, vous parlez à mon petit coeur de lecteur !

Je ne connais pas du tout les auteurs derrière cette nouvelle série, je n’ai en effet pas lu leurs précédents travaux, mais si l’exécution est à la hauteur du concept de base, on pourrait tenir quelque chose de vraiment intéressant.

Verdict : Buy

 

DARK HORSE COMICS

UMBRELLA ACADEMY HOTEL OBLIVION #1

Prix :$3.99

Scénario : Gerard Way

Dessin : Nick Filardi

Sollicitation :  Faced with an increasing number of lunatics with superpowers eager to face off with his own wunderkind brood, Sir Reginald Hargreeves developed the ultimate solution …

Now, just a few years after Hargreeves’s death, his Umbrella Academy is scattered. Number Five is a hired gun, Kraken is stalking big game, Rumor is dealing with the wreckage of her marriage, a rotund Spaceboy runs around the streets of Tokyo, Vanya continues her physical therapy after being shot in the head-and no one wants to even mention Seance until issue #2.With a Netflix series soon to debut, the award-winning and best-selling superhero series returns, stranger than ever- And their past is coming back to hunt them.

Avis : alors que nous sommes nombreux à nous interroger sur l’avenir de Dark Horse, au vu de la perte successive de certaines de ses franchises les plus importantes, il est bon de se rappeler qu’il reste des choses en stock à cet éditeur….même si parfois les bouquins en question se sont fait attendre des années ! Et oui, il faut se rappeler que les précédentes mini séries Umbrella Academy furent publiées à la fin des années 2000…

Juste 10 ans pour voir la suite arriver et ce après que Way ait passé les deux dernières années à bosser sur le label Young Animal de DC…On sera aussi assez amère en se disant que l’auteur ne s’est vraiment remis au travail qu’après le rachat des droits par Netflix. Je sais qu’il a une toute autre carrière à côté et un agenda assez rempli et je ne questionne pas sa passion, mais un tel délai est peu sérieux à mon sens et l’on peut se demander combien de fans de la première heure répondront encore présents après tant d’années.

Bon, bien évidemment, étant un idiot hypocrite, en ce qui me concerne, je vais bien évidemment aller lire cette suite. J’avais adoré les premières mini séries, le concept, les personnages, le cadre débridé et sans limite, le potentiel, les idées …bref tout. On regrettera bien évidemment l’absence de Gabriel Bà au dessin qui contribuait de manière incroyable à la réussite du titre en parvenant à mettre en scène les idées bien démentes de Way de la manière la plus naturelle possible. Avec lui au dessin tout passait sans problèmes…Nous verrons bien si son successeur saura répondre aux attentes.

Il faudra par contre que j’aille relire les mini séries précédentes, car si je garde les grandes lignes en tête, cela fait un moment que je ne les ai pas relues et les détails sont un tantinet flou, surtout au niveau de la seconde mini…

Verdict : Buy

DC COMICS

BATMAN #56

Prix :$3.99

Scénario : Tom King

Dessin : Tony Daniel

Sollicitation : The Dark Knight’s looking to drop both the hammer and sickle on the KGBeast, whose rampage across Gotham City takes a toll on Nightwing when he’s injured in the fray. Blaming himself for his ward’s fate, Batman gets grimmer than usual — and vows to take the Russian assassin down like the Berlin Wall. Is even Gotham City ready for that much violence? The streets will run red like borscht if the Dark Knight gets his way against this Soviet scourge.

Avis : Tom King continue avec cet arc d’explorer son idée d’un Batman potentiellement heureux un jour en…foutant d’abord en l’air son existence morceau par morceau. Après lui avoir donné une lueur d’espoir au travers de sa relation avec Catwoman, on voit bien que son intention est au travers des attaques de Bane de déconstruire morceau par morceau son personnage. Une sorte de Born Again…mais sur une centaine d’épisodes au lieu de quelqu’uns…

C’est …une approche plus détaillée certes mais quelque peu décompressée et frustrante par moment. Car ce qui sont au fond de bons épisodes donnent l’impression d’être souvent dilués. Et c’est ce phénomène qui rend ce run plus agréable à lire en TPB au fond. Car là au moins on perçoit mieux l’intention de l’auteur et l’on ressent plus le fait d’avoir une histoire complète sous la main.

Avec cet arc, donc le scénariste nous promet un affrontement qui s’annonce bien violent avec KGBeast qui a fait bien ressentir sa présence dans le précédent épisode en portant une attaque sans précédent sur un proche de Batman. Qui sera la prochaine personne sur la liste ? nous verrons bien, mais oui, du sang va couler alors que Batman va être poussé de plus en plus dans ses retranchements…

Verdict : Buy

DREAMING #2  

Prix :$3.99

Scénario : Simon Spurrier

Dessin :  Bilquis Evely

Sollicitation : Merv Pumpkinhead ain’t happy. Sure, Merv Pumpkinhead doesn’t exactly radiate happy at the best of times, but now? Right now a bunch of blank-faced strangers from between realities are taking local jobs; foreign criminals are profiteering at the realm’s expense; and the VIPs seem more interested in themselves than getting back to the « good old days. » The Dreaming used to be somewhere a vegetable-headed guy could be proud to call home, y’know? Fact is, Merv Pumpkinhead’s been pushed too far. It’s time for change. Right at the top.

Avis : suite de la série Dreaming après un premier épisode qui posait les bases générales et la direction de la série. Bon, ce n’était pas entièrement clair mais il y avait beaucoup de choses à digérer, comment souvent avec les titres de Simon Spurrier, bien que dans le cas présent, je l’ai senti moins à l’aise qu’à son habitude, sans doute parce qu’il jouait avec des éléments conçus par d’autres…Et aussi parce que j’ai remarqué que par le passé Spurrier avait un peu de mal sur ses premiers épisodes. Il lui faut un peu de temps pour réellement démarrer et ce n’est qu’au bout de quelques épisodes, une fois que tous les éléments sont en place qu’il montre tout son talent.

À ce titre, je pense qu’il lui faudra encore un peu de temps avant de bien maîtriser le personnage de Dora (aucun lien), mystère principal du titre et élément assez frustrant pour l’instant. Car s’il y a des choses intéressantes sur ce personnage, son comportement fait surtout penser par moment à celui d’une ado que l’on a envie de remettre en place surtout au vu des conséquences de ses actions dans le premier épisode qui mettent en danger l’univers du rêve déjà profondément fragilisé.

Pour le moment donc, je ne suis pas conquis, mais la série a du potentiel et au vu des auteurs méritent bien au moins de le suivre sur le premier arc.

Verdict : Check it

JUSTICE LEAGUE #9

Prix :$3.99

Scénario : Scott Snyder

Dessin : Jorge Jimenez

Sollicitation : The road to « Drowned Earth. » Superman and Batman can’t agree on how to put back the moon — you know, the one that went missing in issue #1. On the other hand, Wonder Woman and Aquaman have faith in each other, working together on a new addition to the Hall of Justice. Martian Manhunter takes Hawkgirl under his wing to test out the limits of her recently broken wing, and Flash and Green Lantern get up to some hijinks in the Hall’s cafeteria. Can you say super food fight?!

Avis : début du second arc de la série Justice League version Scott Snyder et le scénariste semble décidé à ne pas ralentir. Alors qu’il a rempli à rabord son premier arc d’idées, de bruit et de fureur, parfois de manière assez chaotique, il enchaîne avec une nouvelle menace globale alors que les enjeux de l’intrigue de Snyder apparaisse un peu plus clairement.

Il semble en parallèle décidé à développer les relations entre les différents membres de la ligue, ce qui ne serait pas un mal car j’ai senti un certain déséquilibre de ce côté dans le premier arc, les vilains et notamment Luthor étant particulièrement mis en avant au détriment de la Ligue.

Snyder encore peu habitué à écrire des équipes apprend sans doute petit à petit à mieux équilibrer les choses et vers la fin de son premier arc, on sentait qu’il maîtrisait bien mieux les choses. À voir comment il va gérer en tout cas tous les nouveaux éléments qu’il a introduit notamment dans le dernier épisode qui nous révélait un élément important sur l’antagoniste ultime de la ligue.

Verdict : Buy

NIGHTWING #50

Prix :$4.99

Scénario : Benjamin Percy

Dessin : Chris Mooneyham and Travis Moore

Sollicitation : Knight Terrors » begins here! The big issue #50 kicks off an epic four-part story that brings together critical moments of fear and doubt from the past and the present. A young Dick Grayson hopes to escape the shadow of the Bat and earn the title of Nightwing, while an older Dick Grayson must deal with a blow he did not see coming. A common enemy unites the timelines: the Scarecrow, as you’ve never seen him before! This story goes deep into the mythology and nightmarish development of Dr. Jonathan Crane.

Avis : cela fait un moment que je n’ai pas parlé de la série Nightwing, la direction et les scénaristes passant dessus ne me donnant guère envie de m’y intéresser. J’ai lâché l’affaire quand le personnage est revenu à Bludhaven et bizarrement cela ne m’a guère manqué et depuis …cela a été un peu le chaos avec ce titre ! Mine de rien on en arrive à quoi le 4e ou le 5e scénariste en 50 épisodes, et ce alors que Percy vient déjà de se faire virer !

Alors qu’il devait traiter le nouveau statut quo de Dick Grayson, suite aux évènements intervenus dans l’épisode 55 de Batman, Percy a été rapidement remercié et il sera remplacé dès l’épisode 51 par Scott Lobdell…Un choix sûrement motivé par le fait que ce dernier semble avoir bien géré la série Red Hood depuis…ben le début du New 52 mine de rien ! Il est sans doute l’auteur qui à ce stade a le plus écrit Jason Todd !

Et il a désormais la tâche d’écrire un autre ancien Robin avec un statut quo…assez particulier. À ce stade, je ne sais pas encore trop quoi en penser. Cela pourrait être très réussi, on a vu avec la série Grayson que le personnage s’adaptait bien à ce genre de changement assez radical  Mais comme toujours, tout dépendra de l’exécution et je doute que changer de scénariste tous les 6 épisodes aide…

Verdict : Check it

WONDER WOMAN & JL DARK WITCHING HOUR #1

Prix :$4.99

Scénario : James Tynion IV

Dessin : Jesus Merino

Sollicitation : Just in time for Halloween, it’s « The Witching Hour, » a five-part weekly event that will rewrite the future of DC’s magical heroes! Hecate, the witch-goddess of magic, always knew a day would come when the monsters she stole her magic from would return. Now she must activate the Witchmarked, humans within whom she secreted vast stores of power. And the most powerful of the Witchmarked? Wonder Woman!

Avis : lancement cette semaine d’un crossover entre les séries Justice League Dark et Wonder Woman qui va nous occuper pendant les 5 prochaines semaines. Un petit crossover inter-série assez court mené entièrement par James Tynion IV et s’appuyant sur les conséquences du premier arc très réussi de JLD ? moi je dis oui ! je sens que Tynion IV va y développer les pistes d’intrigues qu’il a posé autour du personnage de Wonder Woman qui semble détentrice d’un pouvoir bien singulier…

L’idée est assez intéressante et mérite clairement d’être explorée tout comme cette nouvelle menace bien terrifiante que Tynion IV a créé Ce n’est pas souvent ces jours-ci qu’un nouveau vilain est créé avec succès, mais là, je pense qu’on tient quelque chose de vraiment bon avec un gros potentiel. Bref, j’en suis à 110% et  j‘ai hâte de voir ce que Tynion IV, un scénariste qui est clairement un des meilleurs chez DC a en stock pour nous !

Verdict : Buy

IDW PUBLISHING

BATMAN THE MAXX #1

Prix : $4.99

Scénario : Sam Kieth & John Layman

Dessin : Sam Kieth

Sollicitation : Batman must face the strangest and most bizarre adventure of his career, as he meets comics’ strangest and most bizarre hero… THE MAXX! IDW and DC Comics proudly present the most surreal, quirky, and wonderful crossover of all time!

A devious new doctor at Arkham Asylum is conducting unconventional experiments into the human psyche, and he kicks off a chain reaction of disaster when he experiments on Arkham’s newest patient, The Maxx! The city of Gotham is starting to merge with The Maxx’s psychedelic mental landscape, known as the Outback, blurring the line between real and unreal. It’s up to Batman to save not just Gotham, but all of reality, and he and The Maxx are going to have to travel through some of the darkest places imaginable-the twisted minds of Batman’s greatest enemies!

Join Batman and The Maxx on an off-kilter and unforgettable romp through the diabolical consciousnesses of Batman’s greatest foes. Legendary artist Sam Kieth (Sandman, Wolverine) returns to his greatest creation, The Maxx, and returns to Gotham as well, assisted by mult-Eisner Award-winning writer John Layman (Detective, Chew).

First new The Maxx story in more than a decade!

Avis : pas assez de Batman dans votre vie ? pas d’inquiétude, les autres éditeurs du marché se mettent aussi à en publier alors que IDW sort cette semaine le premier épisode d’un crossover qui s’annonce complètement déjanté alors que Sam Keith revient sur sa création, The Maxx, pour mettre en scène la rencontre entre les deux personnages ! alors personnellement je n’ai jamais lu de Maxx par le passé, mais je connais bien le style de Keith et j’adore ! alors le voir dessiner en plus Batman, dans une intrigue qui va de toute évidence bien dépoter ? oui, oui et encore oui. Pas de question sérieuse pour savoir si c’est dans la continuité, avec ce genre de titre, il faut juste se poser et apprécier le spectacle.

Verdict : Buy

IMAGE COMICS

BLACKBIRD #1

Prix : $3.99

Scénario : Sam Humprhies

Dessin : Jen Bartel

Sollicitation : In this neo-noir fantasy, Nina Rodriguez is positive that a secret magic world ruled by ruthless cabals is hiding just beneath the veneer of Los Angeles. The problem: everyone thinks she’s crazy. The bigger problem: she’s not crazy — she’s right. Can she unravel the mystery before the Great Beast catches up with her?

Avis : lancement d’une nouvelle série Image cette semaine, menée par …Sam Humprhies, et si vous avez entendu un large soupir en lisant ce nom, vous saurez déjà que ce n’est pas vraiment un titre qui me donne personnellement envie, ce scénariste étant loin d’être un auteur dont j’apprécie le travail. Que ce soit chez Marvel sur sa reprise d’Ultimates ou Uncanny X-Force ou chez DC avec Green Lanterns, à mon sens il n’a guère brillé par son talent. En tout cas je sais qu’il ne m’a guère impressionné. Je trouve son style très brouillon, souvent très premier degré, dénué de toute finesse et de subtilité. Alors certes il y à Jen Bartel au dessin, une artiste dont je vois le nom de plus en plus ces derniers temps dont le style est très agréable…mais comme le pitch ne m’attire guère, je pense que je vais rester en retrait sur ce coup et laisser chacun décider pour soi.

Verdict : Check it ?

DEAD RABBIT #1

Prix :$3.99

Scénario : Gerry Duggan

Dessin : John McCrea

Sollicitation : Back in the ’90s, DEAD RABBIT was a prolific Boston stick-up man and hoodlum, until he took down one last big score and disappeared. Nobody ever discovered the truth: he retired to be with the love of his life. Now he’s back in the mask to save her, but no one — not his wife, the mafia, or the cops — is happy that he’s out of retirement. From JOHN McCREA, the artist and co-creator of MYTHIC and Hitman, and GERRY DUGGAN, the writer of ANALOG and Deadpool, comes the action-comedy-drama tale of Martin Dobbs, a.k.a. DEAD RABBIT, the man who says he’s descended from one of the original gangs of New York City. Get on board with the oversized first issue of an all-new ONGOING SERIES for mature readers.

Avis : et bien et bien, j’ai l’impression qu’après des années sur Deadpool et d’autres travaux pour Marvel, Gerry Duggan avait une sacré soif de voire ses propres créations être publiées, car à peine a-t-il fini de publier le premier arc d’Analog qu’il enchaîne avec une autre création ! et il reste quelque part dans le même genre avec une connotation en termes d’intrigue qui me fait penser à du John Wick (le tueur de légende à la retraite qui reprend le collier). Et le tout dessiné par John McCrea, cela peut être intéressant, d’autant que je sens que l’humour de Duggan peut bien fonctionner avec le style de cet artiste. Bref, j’ai personnellement bien envie de donner sa chance à cette série !

Verdict : Check it

MAGIC ORDER #4  

Prix :$3.99

Scénario : Mark Millar

Dessin : Olivier Coipel

Sollicitation : Cordelia and Regan bargain with Madame Albany to preserve what’s left of The Magic Order, while she sets out to slaughter their brother Gabriel. Meanwhile The Horologium, a monster let loose from the fourth dimension, is shredding time and destroying human lives.

Avis : suite de la mini série Magic Order et je vais faire court, je vous le promets car au fond, il n’y a pas grand chose à dire sur ce titre. Oui, c’est beau grâce au boulot de Olivier Coipel, mais en termes d’intrigue, Millar alterne entre le très réussi et le très plat presque de page en page. C’est assez étonnant. Mais cela tient sans doute au fait que s’il tient en général un bon concept, quelque soit la série, il tend ensuite à rester dans les lieux communs et les clichés si bien que l’on est rarement surpris à la lecture de ses titres. Cela reste souvent une lecture agréable, malgré le besoin de choquer qui revient par moment dans les scripts de Millar, mais il ne persiste jamais un grand sentiment de qualité. Vous me direz que Millar fait son boulot en tant que divertisseur et que s’il use toujours des mêmes ficelles, il les connaît bien à force…Et vous aurez sans doute raison.

Verdict :Check it

MARVEL COMICS

COSMIC GHOST RIDER #4

Prix :$3.99

Scénario : Donny Cates

Dessin : Dylan Burnett

Sollicitation : The Rider is determined to save the universe by ridding it of the greatest threat that ever existed…and that’s why he’s kidnapped Thanos to raise him right! How’s that gonna work out? He’s about to learn.

Avis : bon, à ce stade, je pense que l’on peut dire que Donny Cates est en train de s’imposer comme le roi du cliffanguer absolument jouissif. Et oui, je pense qu’il mérite ce titre à la seule vue de la dernière page de l’épisode 3 qui était démentielle ! ce scénariste sait vraiment écrire des fins d’épisodes qui présentent un réel effet de surprise pour le lecteur, de part leur côté complètement dingue, tout en s’intégrant bien dans le flot du récit.

Et bien évidemment, ce qui est encore plus excitant est que cette révélation ouvre tout un tas de nouvelles possibilités pour l’intrigue alors que celle-ci va désormais dans une toute nouvelle direction. Sauf que Cates balance tellement de twists dans chacun de ses épisodes que la seule chose à laquelle je peux m’attendre est de ne pas du tout savoir ce qu’il va nous balancer en travers de la gueule !

Bref, c’est toujours aussi démentiel, déjanté et sans aucune limite. Cates ne se refuse rien avec son concept et on sent qu’il prend son pied. C’est donc parfait.

Verdict : Buy

DEATH OF INHUMANS #4

Prix : $3.99

Scénario : Donny Cates

Dessin : Ariel Olivetti

Sollicitation : The Kree have imprisoned the so-called Midnight King — but they have not yet made him a slave. In a final stand, Black Bolt gives his all — for his family, for his people and for his honor. But there is more to the legend of the Midnight King than even he knows. The destiny of the Inhumans is revealed here!

Avis : tiens en parlant de Cates, voici une autre mini série sur laquelle il fait réellement des merveilles. Après avoir massacré une grande partie du peuple Inhumans, après que Black Bolt lui-même, l’être le plus puissant de leur race ait été vaincu et mutilé, les rares survivants se tournent vers …quelqu’un de très surprenant pour leur venir en aide, alors que leurs ennemis menés par le terrible Vox semble bien décidé à finir le boulot.

Encore une fois Cates nous a réservé une belle surprise à la fin de l’épisode 3, avec la révélation de la personne à qui ils demandaient de l’aide. Un personnage bien connu des lecteurs Marvel, plus vu de manière injuste depuis un bon moment et qui en effet dispose du niveau de puissance nécessaire pour botter les fesses de tout ce que les Kree pourront leur envoyer…

Du moins s’il était au sommet de sa forme, or la dernière page de l’épisode 3…ne le mettait pas vraiment en valeur. Apparemment les dernières années n’ont pas été tendres avec ce personnage…En tout cas, pour l’instant cette mini est une vraie réussite, encore une fois grâce à Cates, et chaque épisode est un vrai plaisir de lecture.

Verdict : Buy

DOCTOR STRANGE #6    

Prix :$3.99

Scénario : Mark Waid

Dessin : Javier Pina

Sollicitation : Doctor Strange returns home to find…DOCTOR STRANGE?!  Something bizarre happened since Stephen took off into the cosmos — and it doesn’t bode well for him.

Avis : après avoir exploré le cosmos, Strange rentre chez lui pour trouver un autre Strange…celui de Jason Aaron ! je ne spoile rien puisque c’est dans la sollicitation, mais nous avons là une idée assez …”étrange” quand deux interprétations du même personnage par deux scénaristes différents se rencontrent ! et le fait que Bats soit aussi présent me fait dire que la vision de Donny Cates n’est pas loin non plus dans le mix. Il y a un délicieux côté meta à cette histoire, même si je suis sûr que Waid va régler cela par une pirouette (ne s’est il pas fritté avec les Skrulls récemment ?) mais malgré tout j’ai bien envie de plonger pour lui donner sa chance.

Verdict : Check it

SHATTERSTAR #1    

Prix :$3.99

Scénario : Tim Seeley

Dessin : Carlos Villa

Sollicitation : A gladiator, a warrior, a hero…the man called Shatterstar has been many things, but one thing he’s always been is deadly. He’s not a man you want to cross or you’ll learn that fact all too well. Walk back into the darkness with Shatterstar.

Avis : une mini série Shatterstar ? euhhhh ok, mais …pourquoi ? comme souvent je reste assez largement surpris par les choix de Marvel quand il s’agit de donner une mini série à un personnage ou au moins une exposition plus importante. Et j’entends par là qu’encore une fois, Marvel lance un personnage dans le grand bain sans rien préparer ! avez vous vu le personnage dans un titre mutant récemment ? a-t-il fait l’objet d’un développement particulier ces derniers temps ? pas à ma connaissance, et ne me citez pas Domino, car elle bénéficiait de l’exposition de Deadpool 2 et …..ohhhh, ils pensent que parce que le personnage est apparu 18 secondes dans ce film, cette mini va se vendre ? (long soupir)…les gars, sérieusement, ….je sais que c’est vieux jeu de faire ainsi, mais d’abord développez un personnage et ensuite donnez lui une mini …je sais, je sais c’est du boulot sur la durée, mais cela évite d’envoyer de telles minis au casse pipe…

Verdict : Check it

SUPERIOR OCTOPUS #1   

Prix :$3.99

Scénario : Christos Gage

Dessin :  MIKE HAWTHORNE

Sollicitation : DOC OCK-TOBER STARTS HERE IN THIS SPIDER-GEDDON TIE IN!

* Doc Ock has set up shop as San Francisco’s protector, but you won’t believe his methods.

* Some of Otto Octavius’s new super hero strategies may make Spider-Man regret letting him free, but the good doctor swears that he’s the SUPERIOR OCTOPUS!

Avis : bon, comme vous avez pu le constater, je n’ai pas parlé de Spider-Geddon à ce stade, et je n’ai aucunement l’intention d’aborder le sujet, puisque je me tiens encore éloigné des titres Spider-Man et que le peu que j’ai vu sur cet event/crossover/machin pour occuper l’espace/tirer les bénéfices de la sortie du jeu Spider-Man sur PS4 ne me donne guère envie de m’y intéresser, d’autant plus que Marvel a décidé de sortir un million de trucs liés au machin…Et dans le lot, il y a même une mini série dédiée au Superior Octopus. Je sais que depuis la fin de Superior Spider-Man, le personnage a conservé une popularité certaine, si bien que je ne suis pas surpris que Marvel soit tenté d’aller exploiter cette idée encore un peu plus, voire tester un peu la température de l’eau pour une éventuelle série régulière derrière…

Verdict :Check it

TONY STARK IRON MAN #4  

Prix :$3.99

Scénario : Dan Slott

Dessin : Valerio Schitti

Sollicitation : You wanted to know who the book’s love interest is going to be? Here you go. The one, the only…Janet Van Dyne! A love not seen since AVENGERS #224 is about to be rekindled.

* And what’s going on with Sunset Bain’s new dating app? Some of these online matches are just a little too good to be true.

Avis : suite attendue de la série Iron Man ! et oui je dis attendue d’une part parce que le dernier numéro est sorti mi août ! des retards dès l’épisode 4, c’est rarement bon signe …et d’autre part parce que depuis sa reprise de la série, je dois dire que j’apprécie vraiment le boulot de Slott sur la série. C’est …ben c’est super frais, le scénario amène un bon paquet de nouveaux éléments fidèle à ses habitudes, Slott s’appuie beaucoup sur la continuité, même les pires trucs, comme ceux amenés par Bendis avant de se barrer, pour amener de nouvelles intrigues à fort potentiel dans son titre.

Et cette fois, il est allé chercher loin…puisqu’il est remonté à une courte idylle entre Stark et Janet Van Dyne dont personne ne parlait plus depuis des décennies, et qui je crois était même classé parmi les trucs pas très propres que Tony avait fait au cours de sa vie, parce que Janet était alors assez…fragile et qu’il en avait un poil profité. Slott a donc décidé de ressusciter ce truc et au vu des premières pages previews publiées, cela fonctionne étrangement bien.

Cependant, un élément m’étonne, pourquoi ne pas ramener Pepper Pots ? avec la foule de personnages introduits autour de Tony, il est étonnant que l’un de ceux les plus connu du grand public soit absent ? est-ce que Slott nous ressort le syndrôme MJ ? à savoir on tient éloigné le plus possible l’intérêt romantique le plus célèbre du héros pour ne la ramener que quand on a besoin de susciter un petit pic de vente ?

Verdict : Buy

X-MEN BLACK MAGNETO #1

Prix :$4.99

Scénario : Chris Claremont

Dessin :DALIBOR TALAJIC

Sollicitation : MAGNETO IS BACK!

…and so is Chris Claremont! For years, Magneto has done everything he can to achieve his goals for mutant domination. But now Magneto has declared that enough is enough. So what revolutionary plan does Magneto have that will change the face of mutantkind? And will anyone be able to stop him? Will anyone want to? PLUS: Includes Part 1 of X-MEN BLACK: APOCALYPSE the back up story by Zac Thompson, Lonnie Nadler, and Geraldo Borges!

Avis : grand moment nostalgie cette semaine avec le début de la mini série X-Men Black qui a pour objectif de s’intéresser à certains des plus grands ennemis des X-Men. Et quoi de mieux que de commencer par le premier et de confier l’écriture de l’épisode à celui qui l’a le mieux écrit et développé, à savoir Chris Claremont payé depuis des années par Marvel pour surtout ne rien écrire…

En passant, je dois dire que cet épisode est sans doute le seul qui m’intéresse, et que je suis très réservé sur les autres, notamment celui consacré à Emma Frost parce que…pour moi elle n’est plus un vilain depuis presque 2 décennies et que la coller dans de telles mini ne fait que confirmer l’un des pires choix édito depuis…ben depuis qu’ils ont décidé que Scarlet Witch et Quicksilver n’étaient plus les enfants de Magneto.

En termes de connerie de haut vol, c’est à peu près du même niveau. Ou comment détruire des années, voire des décennies d’histoire et de développements de personnages en quelques numéros…Oui, en tant que lecteur je l’ai encore mauvaise. Mais, car il y a un mais. D’un autre côté, cela me rassure de voir la franchise mutante s’intéresser de nouveaux à ses vilains.

Ils ont été mis de côté trop longtemps, sans doute à se passer du popcorn pendant que les X-Men se battaient entre eux…Et non, mon idée n’est pas idiote, je suis sûr qu’ils font cela tous les 6 mois à chaque nouvelle guerre entre super-héros.

Verdict : Check it

A propos Sam 1775 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

4 Comments

  1. Hello Shatterstar a été suffisament développement par peter David dans X Factor. C’est un personnage interessant qui a déjà sa fan base

    • En effet, Peter David a fait du bon travail sur le personnage…il y a maintenant plus de 5 ans ! le fait est que le personnage n’a pas été remis en avant dans les titres mutants depuis un bail maintenant et avant que quelqu’un me cite son passage récent dans la série Cable, non cela ne compte pas vu l’horreur que c’était. Je ne considère pas cela comme une bonne rampe de lancement !

  2. Bonjour Sam et encore merci ce travail.
    Les nouveaux titres du Sandman Universe sont-ils des points d’entrée ?

    • Pour l’instant, je n’ai lu que The dreaming parmi les séries du Sandman Universe, et même si j’ai senti qu’ils essayaient d’être accessibles, notamment par la création d’un nouveau personnage, je pense qu’il vaut mieux avoir lu au préalable la série Sandman pour pouvoir l’apprécier.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.