Guide de lecture Comics VF : semaine du 21 Novembre 2018

Edito : c’est incroyable, mais vrai, une semaine presque calme sur le front des sorties VF ! ça existe donc encore des semaines à moins de 6 sorties…Ah, je viens de regarder le programme de la semaine prochaine…Oui, on l’a dans le XXX. Nous allons donc reprendre notre souffle cette semaine et plonger dans les sorties …rapport à Aquaman…reprendre son souffle…plonger…ok, je sors.

Sorties de la semaine : en parlant d’Aquaman…

  • Aquaman sub-diego tome 2 chez Urban Comics
  • mais aussi chez Delcourt une intégrale consacrée à l’oeuvre de Will Eisner !

Émissions de la semaine : énorme semaine en perspective sur le site cette semaine, avec pas moins de 3 émissions au programme :

  • jeudi à partir de 21h et des poussières comme d’habitude, le comixweekly qui revient sur les sorties VO de la semaine  ;
  • vendredi toujours à partir de 21h, le Comixity qui revient sur les sorties VF du mois de novembre ;
  • dimanche, également à 21h, le podcatch et Steve m’a prévenu, cela va être une grosse émission !

DELCOURT COMICS

WILL EISNER INTEGRALE VOLUME 1: NEW YORK TRILOGIE

Date de sortie :  21 novembre 2018

Prix : 34.95€/432 pages

Scénario : Will Eisner

Dessin :  Will Eisner

Sollicitation :  Will Eisner raconte comme personne sa vie à Big Apple, une ville qu’il a vu grandir et changer au fil des arrivées massives de migrants de toutes origines sociales, religieuses et géographiques. Un chef d’oeuvre enfin réédité.

Will Eisner fait de New York et de ses habitants les personnages d’une pièce de théâtre plus grande que nature. Muets ou diserts, instantanés ou développés en plusieurs planches, l’auteur révèle toute la finesse et l’intelligence dont il savait faire preuve. La faune exubérante campée sur les perrons d’immeubles populaires, les gamins des rues, tout devient matière à raconter la vie. Celle des gens. Celle qui compte…

Avis : très bonne décision de la part de Delcourt qui réédite cette semaine dans le cadre d’une intégrale une des oeuvres de Will Eisner. L’éditeur a été assez fidèle à l’auteur au fil des années, même si je suis persuadé que les ventes n’ont pas été énormes, sans doute d’une part parce que c’est un coup de coeur de leur part et d’autre part au regard de l’importance d’Eisner dans l’histoire des comics. C’est un auteur que je dois encore découvrir à titre personnel, cela fait partie de mes lacunes historiques en la matière.

Verdict : à découvrir.

HI COMICS

RICK & MORTY, ARTBOOK OFFICIEL

Date de sortie :  21 novembre 2018

Prix : 34.90€/224 pages

Sollicitation :  WHOA, UN ARTBOOK! WUBBA LUBBA DUB-DUB! Les nombreuses aventures vécues dans Rick and Morty sont aussi irrévérencieuses que choquantes, et hilarantes. Des punchlines monstrueuses de cynisme aux designs pas si grotesques des personnages, revivez les coulisses du phénomène de Dan Harmon et Justin Roiland dans un artbook qui vous livre tous les secrets de création de ce bijou d’animation adulte. C’est bon, vous êtes prêts à plonger dans les esprits malsains qui se cachent derrière les multiples couches de réalité de Rick & Morty ? En bonus pour l’édition française : une couverture inédite.

Avis : on le sait Rick & Morty est le gros succès de Hi Comics. Je dois à ce titre saluer l’initiative, car malgré l’énorme popularité de la série animée, ce n’était pas une évidence que cela se traduirait en succès librairie avant la publication. Donc chapeau bas. Et au regard de ce succès, il n’est pas étonnant que l’éditeur s’attaque à quelques produits dérivés comme cet artbook. Personnellement ce genre de choses ne m’a jamais intéressé, mais il y a un vrai public pour ce genre de produits. Donc à chacun de voir.

Verdict : pour ceux que ça intéresse.

RICK & MORTY TOME 3

Date de sortie :  21 novembre 2018

Prix :  14.90€/

Scénario : Tom Fowler

Dessin :   CJ Cannon

Sollicitation :  La série phare de France 4 et Netflix se poursuit en BD !

Après avoir affronté la menace du plus terrible Morty du multiverse, Rick et son petit fils repartent à l’aventure en quête de têtes manquantes et de terribles grille-pains galactiques pendant que Jerry fait une fois de plus tout foirer. Et en bonus dans ce numéro, découvrez READY PLAYER MORTY, une histoire inédite dans laquelle Rick emmène Morty sur une gigantesque simulation de lycée, avant un tournoi du sport le plus dingue de l’univers : le terrible Deathball. Venez pour les blagues, restez pour la dévastation de votre âme.

Tom Fowler et CJ Cannon poursuivent leur exploration de l’univers créé par Dan Harmon et Justin Roiland dans une histoire en trois parties dignes des plus grands épisodes de la série, tandis que Pamela Ribbon et Marc Ellerby viennent leur prêter main forte pour deux chapitres à mourir de rire.

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie.

Verdict : pour ceux qui suivent.

URBAN COMICS

AQUAMAN SUB DIEGO TOME 2

Date de sortie :  23 novembre 2018

Prix : 22.5€/296 pages

Episodes : Aquaman #28-39

Scénario : Will Pfeifer & John Arcudi

Dessin :  Patrick Gleason

Sollicitation :  Aquaman et Lorena Marquez continuent d’enquêter sur les raisons qui ont conduit la ville de San Diego à être submergée. Mais alors que les habitants de Sub-Diego s’habituent à leur nouvelle existence, Black Manta débarque avec ses propres plans pour la cité sous-marine. Et histoire de compliquer la situation, les forces de l’Atlantide sont également en route, bien décidées à faire valoir leurs droits dans ce nouveau statu quo.

Avis : comme je l’ai indiqué dans mon intro, ce tome d’Aquaman fait pour moi partie des sorties de la semaine à surveiller, pour la simple et bonne raison que j’ai adoré le premier tome. Comme je ne suis pas un grand fan du personnage, c’est intervenu comme une vraie surprise. J’avais entendu par le passé beaucoup de bien de ce passage de la série, qui voit San Diego être submergée sous les eaux et la population transformée pour pouvoir vivre dans ces conditions, mais la lecture s’est révélée bien supérieure à mes attentes.

Et en tant que lecteur de longue date maintenant, cela fait partie de ses petits plaisirs d’aller vers une série, un personnage, pour lequel on n’a pas vraiment d’atomes crochus et découvrir quelque chose de tout simplement bon. Le petit effet découverte d’un joyaux insoupçonné est toujours sympathique. Sur le fond en effet le scénariste Will Pfeifer tire parfaitement partie de son pitch de départ, tout en développant son personnage principal de manière cohérente et assurée.

L’une des bonnes surprises autour du travail du scénariste a été sans doute le rythme de l’ensemble. Si l’on travaille avec une ligne rouge qui est ce nouveau statut quo et la recherche des responsables, il faut noter que l’on obtenait très vite des éléments de réponse dans le premier tome tout en ne dévoilant pas tout. Les têtes pensantes restant dans l’ombre.

Ce second tome est par ailleurs attendu puisqu’il semble ramener Mera sur le devant de la scène. Si le personnage ne fut vraiment remis en avant qu’au moment de la reprise de la série par Johns après Blackest Night, il est bon de se rappeler qu’elle avait déjà un rôle récurrent par le passé.

Verdict : à lire

AQUAMAN REBIRTH TOME 4

Date de sortie :  23 novembre 2018

Prix : 14.50€/120 pages

Episodes : Aquaman Vol.5 (31-33 + Annual #1)

Scénario : Dan Abnett

Dessin : Frederici Riccardo, MAX FIUMARA

Sollicitation :  Coupée du reste du monde par une barrière d’épines faite de magie atlante, l’Atlantide est maintenant dirigée d’une main de fer par un nouveau souverain, Corum Rath.

Mais dans les bas-fonds, la résistance gronde. À sa tête, l’ancien roi Aquaman se remet difficilement du coup d’État qui l’a vu déchoir de son trône. Avec ses nouveaux alliés, Vulko et Dolphin, il a bien l’intention de reprendre les rênes et de briser cette couronne d’épines une bonne fois pour toutes !

Avis : suite de Aquaman rebirth cette semaine. On voit qu’Urban, à l’approche de la sortie du film, multiplie les sorties autour du personnage, avec en outre une autre publication importante attendue au mois de décembre qui reviendra sur un passage important de l’histoire du héros. Sur le tome concerné aujourd’hui, je dois bien avouer que je me tâte un peu pour savoir si je vais aller me le prendre ou pas.

Première raison bien évidemment : plus de Stjepan Sejic au dessin. Il fut la principale raison pour laquelle je m’étais de nouveau intéressé au titre, car le run de Dan Abnett même si efficace ne me transporte guère…Bon concernant le dessin, il semble cependant être remplacé par un très bon artiste. J’ai vu les planches de Frederici Riccardo et elles sont très réussies. Différentes du style de Sejic, mais très bonnes tout de même.

Concernant le scénario, je suis quelque peu appâté cependant car la fin du dernier tome nous laissait sur des développements intéressants, alors que la rébellion contre le nouveau roi Rath se développait bien et que dans le même temps Mera parvenait à franchir la barrière autour d’Atlantis mais rencontrait quelques nouveaux problèmes inattendus, la laissant en fâcheuse posture…et j’ai envie de savoir ce qui va lui arriver. Comme je l’ai souvent dit, je préfère largement le personnage de Mera à celui d’Aquaman et les méchants vendeurs de comics le savent, c’est pour cela qu’ils tentent de m’appâter avec cette superbe couverture qui la met en scène. …

Sauf que…ben, ce tome ne contient pas beaucoup d’épisodes, à peine 3 et un annual…du coup cela risque de me refroidir. Je n’ai pas encore pris de décision, je verrais le moment venu, en consultant le bouquin.

Verdict : à tester

WONDER WOMAN REBIRTH TOME 5

Date de sortie :  23 novembre 2018

Prix : 17.5€/176 pages

Episodes : Wonder Woman Vol.6: Children of the Gods (#31-37)

Scénario : James Robinson

Dessin :   CARLO PAGULAYAN

Sollicitation :  Depuis toujours, Jason a été élevé loin de Themyscira, des Hommes et des Dieux. Mais son chemin est sur le point de croiser celui de sa soeur, Wonder Woman. Tous deux doivent aujourd’hui faire face à une menace à laquelle ils n’étaient pas préparés…

Avis : suite de la série Wonder Woman rebirth et avant que vous ne posiez la question, non vous n’avez pas manqué un tome, oui il manque des épisodes entre la fin du run de Greg Rucka dans le tome 4 et ce tome 5. Urban a informé les lecteurs que les épisodes 26 à 30 ne seraient pas publiés. Pourquoi ce choix ? tout simplement parce que les épisodes concernés étaient plus de l’ordre du filler qu’autre chose. À savoir des numéros produits par une équipe créative temporaire sans répercussion sur la suite. Je sais que cela ne satisfera pas tout le monde, mais cela évite de se taper des numéros sans grand intérêt.

Sur le fond, on peut tout de même se demander si les épisodes qui sont bien publiés ont eux même un quelconque intérêt, car il faut bien dire que la reprise du titre par James Robinson ne s’est pas avérée très brillante. De retour chez DC après plusieurs années chez Marvel, le pauvre scénariste s’est vu avant tout confié ici un travail, de toute évidence, de commande, alors qu’il vient ici résoudre une des intrigues lancées par Geoff Johns à l’occasion du Rebirth que personne n’avait voulu régler avant …à savoir l’histoire du frère caché de Wonder Woman…Mais si, souvenez vous ?

Non ? je vous rassure, à ce stade, tout le monde avait oublié et je pense pouvoir dire que tout le monde s’en battait le haricot magique géant…y compris Robinson qui produit ici un scénario sans éclat qui ne fait pas d’étincelles. J’ai essayé d’en lire quelques numéros et très sincèrement, cela n’a eu qu’un effet sur ma personne : provoquer un ennui profond. C’est dans l’ensemble assez paresseux, on sent que Robinson lui même n’est pas intéressé et qu’il déroule tout cela de manière assez mécanique pour régler la question et rien d’autre…En clair vous pouvez sauter sans regrêt.

Verdict : à éviter.

A propos Sam 1791 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.