Guide de lecture Comics VO : semaine du 14 novembre 2018

Edito : encore une grosse semaine en perspective, alors que chaque éditeur semble décidé à proposer quelque chose d’indispensable à ses lecteurs. DC continue de renouveler ses équipes créatives pour redynamiser certains de ses titres négligés ces dernières années, comme Green Lantern la semaine dernière, WW cette semaine et Aquaman d’ici la fin de l’année.  Du côté de Marvel, c’est toujours le bal habituel des numéros anniversaires et des relances…Il reste à l’éditeur à prouver qu’il peut maintenir l’intérêt des lecteurs au delà de ses artifices habituels…Du côté de l’indé, il y a également du mouvement, avec quelques petites nouvelles séries qui ces derniers mois ont su capter mon attention.

Sorties de la semaine :

  • chez Boom, le début de la relance des titres du Whedonverse avec Firefly;
  • chez DC Comics,  la conclusion de Mister Miracle et la reprise de Wonder Woman par G.Willow Wilson ;
  • chez Image, la suite de Hey Kids Comics de Howard Chaykin ;
  • chez Marvel, la conclusion de Cosmic Ghost Rider, le 700e épisode d’Avengers et surtout le retour de Uncanny X-Men !!!

Émissions de la semaine : une seule émission au programme, avec comme chaque jeudi le Comixweekly à partir de 21h…ou presque (vous nous connaissez) toujours sur :

BOOM! STUDIOS

FIREFLY #1

Prix : $3.99

Scénario : Greg Pak

Dessin : Dan McDaid

Sollicitation : BOOM! Studios, along with visionary writer and director Joss Whedon (Buffy the Vampire Slayer, The Avengers), presents an all-new era of the pop culture phenomenon Firefly , as one of the most demanded stories in the franchise’s history is revealed for the first time! Captain Malcolm « Mal » Reynolds, a defeated soldier who opposed the unification of the planets by the totalitarian governed Alliance, will undertake any job-legal or not-to stay afloat and keep his crew fed. Find out now how his story began as BOOM! Studios delves into Malfs past, how he met his first mate Zoe and the real truth about the War of Unification.the intergalactic civil war that divided friend and family alike. Focusing on family, loyalty, identity, and the price of redemption, writer Greg Pak (Mech Cadet Yu, Totally Awesome Hulk) and artist Dan McDaid (Judge Dredd: Mega City Zero) take you back to the battleground where Mal’s journey began.

Avis : la vache, Greg Pak est vraiment partout ! on saluera la productivité du monsieur, alors qu’outre ses bouquins chez Marvel (comme Weapon X et Weapon H), ses propres titres comme Cadet Yu, ou encore comme vu la semaine dernière sa reprise de James Bond chez Dynamite, il assume également l’écriture de la nouvelle série régulière dédiée à Firefly, première série du Whedonverse à être relancée par Boom Studios.

Et oui, je vous rappelle qu’il y a quelques mois, après presque 20 ans Dark Horse a perdu les droits des franchises liées aux séries créées par Joss Whedon. Un nouveau coup dur pour l’éditeur, après la perte des droits liés à Star Wars, les séries liées au Whedonverse étant depuis plusieurs années un des piliers de la maison. On comprend mieux que les responsables de Dark Horse aient choisis de vendre la maison pour assurer des bases plus solides avec un investisseur important pour les soutenir.

Sur le fond, Firefly reste une des séries les plus appréciées signées par Whedon, mais aussi la plus courte, avec moins d’une douzaine d’épisodes de la série TV produite au final et je n’oublie pas le film Serenity produit quelques années après l’annulation du show. La série produite au début des années 2000 n’avait alors pas vraiment été soutenue par le network, mais a acquis au fil du temps un statut culte au regard de la qualité constante des épisodes diffusés. On sentait que Whedon avait mis pas mal de lui-même dans cette série et comme ses autres productions, elle pouvait soutenir plusieurs années d’intrigues sans difficultés.

Entre l’univers riche, les personnages bien construits et le début d’une mythologie qui commençait à dessiner en arrière-plan, il y avait en effet de quoi faire. De fait, le titre peut développer pas mal de choses et Pak dispose d’une certaine latitude pour ajouter de nouveaux éléments puisque justement la série en était à ses débuts.

Verdict : Check it

DC COMICS

CATWOMAN #5

Prix :$3.99

Scénario : Joelle Jones

Dessin : Joelle Jones

Sollicitation : A secret hideout is supposed to be just that — secret. So how did her new villain’s criminal crew know where to plant an explosive in Selina’s new pad? As if that blow-up weren’t bad enough, the cops come calling and arrest Selina for murder. Locked up without bail, Catwoman finds that she isn’t very popular in jail, and must fight the other inmates just to stay alive and avoid a shiv. Will she make a deal with her new nemesis, that cagey Creel, or is orange the new black for Selina’s foreseeable future?

Avis : suite de la très réussie série Catwoman. Si à ce stade, je pourrais apprécier un rythme d’ensemble plus rapide, je dois dire que Joelle Jones s’en sort très bien que ce soit au niveau du scénario comme du dessin. Bon pour la partie graphique ce n’était guère une surprise, nous connaissons tous son talent, mais pour ce qui est du scénario, je suis ravi de voir que les promesses faites lors de la seconde mini série de Lady Killer sont tenues. En effet, lors de la lecture de ce mini série, à laquelle j’espère que Jones donnera une suite un jour, l’artiste avait démontrée qu’elle s’imposait également en tant que scénariste. Je suis donc ravi de voir qu’elle confirme ici, alors que ce numéro 5 promet justement une certaine accélération au niveau de l’intrigue. L’épisode 4 offrait une sorte de pause assez inattendue qui permettait de plonger dans le passé de Selina et de ce qui lui reste de famille…Et on ne touche pas à sa famille ! ce que ces nouveaux ennemis semblent décidés à faire. Le résultat risque donc d’être explosif et sanglant.

Verdict : buy

HAWKMAN #6  

Prix :$3.99

Scénario : Robert Venditti

Dessin : Bryan Hitch

Sollicitation : Good things really do come in small packages! Longtime wingmen Hawkman and the Atom (Ray Palmer) continue their battle against the rampaging Moz-Ga in the depths of the Microverse, and though the heroes have shrunk, the stakes are enormous! That fateful battle leads our heroes to the next clue in Hawkman’s quest, one that will finally reveal the secret of his origin!

Avis : suite de la série Hawkman qui nous promet enfin quelques développements, alors que la sollicitation nous annonce des révélations sur les vraies origines de Hawkman. Venditti ayant indiqué au début de la série que les vrais débuts du personnage remontaient à beaucoup plus loin qu’à sa vie antérieure dans l’ancienne Egypte et que son existence n’était pas limitée à ses différentes vies sur Terre.

Si pour l’instant je reste franchement très mitigé sur cette série, qui je trouve ne propose pas grand chose de grandiose à lire, voire est assez répétitive dans son schéma narratif, elle se lit de manière assez rapide et Hitch assure bien au dessin. Il se montre en général plus inspiré que par le passé et tant mieux car à ce stade, je ne continue à lire le titre pratiquement que pour lui.

Enfin…pas uniquement pour lui. L’épisode précédent remettait en avant le duo Atom et Hawkman et fonctionnait dans l’ensemble assez bien. C’était inégal, avec des grosses ficelles pour faire avancer l’intrigue, mais au moins on ne s’ennuyait pas.

Verdict : Check it

MISTER MIRACLE #12  

Prix :$3.99

Scénario : Tom King

Dessin : Mitch Gerads

Sollicitation : It’ll be a miracle if you can get through this mind-bending conclusion with your sanity intact! After his epic battle with Darkseid, Scott Free sees life a whole new way: he’s the new Highfather of New Genesis, and he’s madly in love with his wife and child. But what if it’s all a lie? Did Mister Miracle really escape death way back in issue #1? No one really knows but Tom King and Mitch Gerads!

Avis : conclusion très attendue de la maxi série Mister Miracle…Comme vous le savez sans doute, je fais partie de cette infime minorité de gens qui n’ont pas vraiment été entraîné par cette série. Minorité composée essentiellement de moi et …ben moi. Je pense la lire en intégralité quand elle sortira en VF l’année prochaine, mais pour l’instant je reste coincé aux alentours de l’épisode 7 ou 8 sans réel désir de reprendre car  à ce stade, le titre était plus une grande source de frustration qu’autre chose. Pour ceux qui ont aimé, je vous souhaite d’apprécier cette conclusion. Si l’on se base sur les travaux précédents de King sur le même format, comme Vision ou Babylon, l’auteur sait bien gérer ses fins. Donc vous avez de bonnes raisons d’être optimistes.

Verdict : pour ceux qui aiment.

WONDER WOMAN #58  

Prix :$3.99

Scénario : G.Willow Wilson

Dessin : Cary Nord

Sollicitation : « The Just War, » part one. Far below Themyscira, Ares, the God of War, has been imprisoned for generations, repenting his past sins. But his new cellmate Grail may have an unexpected effect on him…and the plan they’ve come up with will change Themyscira — and the world — forever! When Wonder Woman rushes to Eastern Europe to rescue Steve Trevor from a mission gone wrong, she’ll find herself face-to-face with a very new, very different God of War!

Avis : un épisode important de Wonder Woman puisqu’il voit la reprise de la série par G. Willow Wilson, scénariste bien connue pour son travail sur Miss Marvel depuis maintenant 5 ans. Et si beaucoup de gens semblent réellement apprécier son travail, on peut se dire que la tâche qui l’attend ici est passablement ardue. Il faut bien avouer en effet que depuis quelques temps maintenant la série de Wonder Woman connaît de nombreuses difficultés tant sur le fond que sur la forme.

Et DC est sans le moindre doute le principal responsable de ces difficultés. L’éditeur n’a en effet pas du tout su profiter du succès du film pour promouvoir correctement le bouquin auprès des lecteurs au cours de l’année passée. Alors qu’il aurait dû être au centre de sa stratégie, on a bien senti qu’au contraire, il était quelque peu relégué au fond de la classe pour laisser plus de place aux autres personnages de la maison, entre le run de King sur Batman, la reprise de Superman par Bendis, la relance de la Justice League…

Je ne reviendrai pas sur mon opinion assez défavorable du second run de Rucka qui a marqué la relance de cette série au moment de Rebirth…je pense que tout le monde la connaît à ce stade, mais ses successeurs n’ont guère brillés. Je pense notamment à ce pauvre James Robinson qui après quelques années chez Marvel est revenu chez DC pour se voir confié la résolution de l’intrigue autour du frère de Diana lancée par Geoff Johns et oubliée par la plupart des lecteurs.

Dire que cela n’a guère passionné les foules serait être bien en deçà de la vérité…De manière générale, le lectorat s’est complètement détourné de la série ces derniers mois et du côté de chez DC, je pense que les éditeurs ont compris qu’il était plus que temps de réagir en nommant un/une scénariste capable à la fois de relancer la machine et dont le nom seul attirerait l’attention des lecteurs.

Il s’agit maintenant de voir si Wilson sera celle capable de proposer quelque chose de suffisamment fort pour répondre aux attentes du lectorat…

Verdict : Check it

IMAGE COMICS

CEMETERY BEACH #3  

Prix :$3.99

Scénario : Warren Ellis

Dessin : Jason Howard

Sollicitation : President Barrow has created his perfect society on an alien world. It’s been running smoothly for a hundred years. But now he needs to catch Mike Blackburn before he can get back to Earth and tell them what it’s built on.

Avis : je mentionne le titre essentiellement pour information, car je dois bien dire qu’à ce stade, je n’ai pas grand chose à dire sur cette série qui flirte assez clairement avec la SF, sans vraiment pousser le bouchon très loin pour le moment. Et vous pouvez être certain que cela me fait du mal de reconnaître le fait que je n’ai rien à dire sur un titre signé Warren Ellis. C’est assez…correct ? mais ce n’est guère inspirant ou franchement très poussé. La faute pour l’instant à des épisodes assez légers côté intrigue, alors que dans le même temps le pitch de départ est franchement sympa, alors que l’on suit un espion envoyé sur une colonie spatiale secrète créée il y a des décennies. Pour l’instant, on retient peu de choses des premiers épisodes qui se sont limitées à une simple course poursuite mêlée à un exposé de la situation et rien d’autre…En toute honnêteté, ce serait écrit par quelqu’un d’autre que Ellis, je n’aurais même pas dépassé le premier épisode…

Verdict : Check it parce que Ellis.

HEY KIDS COMICS #4   

Prix :$3.99

Scénario : Howard Chaykin

Dessin : Howard Chaykin

Sollicitation : More trials and triumphs — but mostly trials — drawn from the way things really happened as a business built on cheap paper and cheaper ideas became the foundation of the entertainment world’s modern-day ATM.

Avis : nouvel épisode de l’une des séries les plus acides du moment alors que Howard Chaykin se livre à une présentation sans concession de l’histoire des comics où à peu près tout le monde en prend pour son grade et où certaines grandes figures du médium ne sont pas franchement épargnées. Sans les dépeindre comme des monstres sans coeurs, Chaykin en fait un portrait très souvent particulièrement cynique et peu flatteur, les décrivant avant tout comme des êtres intéressés, spoilant les auteurs légitimes de leurs dûs…Et ce quelque soit l’époque, les anciens sont décrits commes des profiteurs, les jeunes comme des copieurs sans talent ni inventivité, et Hollywood comme une belle bande de voleurs sans âme qui s’emparent de concepts et d’histoires développées par d’autres pour les porter au grand écran, se faisant une fortune sur le dos de créations qu’ils se sont appropriés aux yeux du grand public..Comme je l’ai déjà dit, on sent ici un Chaykin particulièrement énervé contre cet état de fait et bien décidé à se faire tout de ce petit monde…

Verdict : Buy

INFINITE DARK #2  

Prix :$3.99

Scénario : Ryan Cady

Dessin : ANDREA MUTTI, K. MICHAEL RUSSELL

Sollicitation : Unrest on the Orpheus, an entity from beyond reality itself, and a therapy session gone horribly awry. Security Director Deva Karrell’s investigation turns up few clues but many fresh horrors.

Avis : suite de cette petite série SF/horrifique dont pour le moment le potentiel reste encore à prouver. Si l’auteur part d’un pitch réellement redoutable, alors que nous suivons les derniers humains de l’univers, dans une station spatiale qui est leur dernier refuge. L’histoire ne démarre pas avec leur fin, mais bien avec une série de meurtres mystérieux. D’autant plus alors qu’il ne reste plus que quelques milliers d’humains pour assurer pendant un temps la survie de l’espèce. L’idée ici, apparemment plantée dans le final du premier épisode, est que les humains ne sont pas les derniers survivants et que quelque chose d’autre a pu échapper à la fin de l’univers…quelque chose de passablement meurtrier…Le potentiel reste cependant à démontrer car si le premier épisode posait bien le pitch de départ, il ne faisait pas grand chose d’autre et le final du premier épisode n’était à mon sens pas suffisamment bien amené et le numéro se terminait trop tôt, en plein milieu d’une action. À voir si ce problème de rythme sera résolu ici.

Verdict : Check it

MURDER FALCON #2

Prix : $3.99

Scénario : Daniel Warren Johnson

Dessin : Daniel Warren Johnson

Sollicitation : Metal doesn’t happen with just one man and neither does saving the world! As monsters attack the city, Jake and Murder Falcon must recruit a bassist to join their fight. Luckily, they know a guy.

Avis : suite de la sympathique série Murder Falcon qui peut se résumer très simplement : le métal va sauver le monde…Non, je ne fais pas référence à l’event Batman récent, mais bien à la musique. Et dans le cas de cette série, il s’agit de sauver le monde de monstres sortis d’on ne sait pas trop où et on s’en fiche. C’est fun, passablement absurde et cela s’assume comme tel, avec en toile de fond une petite réflexion sur la création artistique. Mais contrairement à Extremity, le précédent titre de Johnson, je pense qu’il ne faut pas trop s’attendre à un propos de fond très poussé, mais juste un titre avec un pitch marrant.

Verdict : Check it

MARVEL COMICS

AVENGERS #10  

Prix :$5.99

Scénario : Jason Aaron

Dessin :   ED MCGUINNESS, DAVID MARQUEZ & ADAM KUBERT

Sollicitation : THE EARTH’S MOST HATED HEROES?!

After 700 issues of saving the world, you’d think the Avengers would be due some celebration. But instead the whole world seems to be gunning for them, especially Namor’s fearsome new Defenders of the Deep and the reimagined Russian Super-Soldiers of the Winter Guard. And that’s not to mention the shocking surprise the U.S. government has in store for our heroes. Plus: The all-new Agents of Wakanda! The mystery of the Avengers of 1,000,000 BC deepens! A key revelation concerning the resurrection of Wolverine! And the next startling new Avenger is revealed!

Avis : Jason Aaron va t-il réussir à me faire changer d’avis sur ses Avengers avec ce numéro anniversaire spécial, puisque nous célébrons ici le 700e numéro ?.ce qui me file encore une fois un bon coup de vieux, alors que personnellement j’ai commencé à lire la série au moment de Heroes Return, soit il y a désormais 20 ans…Mon commentaire préliminaire fait bien évidemment référence au fait que la reprise du titre par Jason Aaron ne m’a guère convaincu jusque là.

Que ce soit sa nouvelle équipe, les menaces, les dialogues, les relations entre les personnages…rien ne fonctionne avec moi. Tout est un peu trop premier degré et superficiel. Il y a bien cette idée des Avengers préhistoriques, mais à ce stade, le scénariste n’en a absolument rien fait. Après un premier arc très décevant puis le retour sans grand intérêt de Namor comme un super-vilain, sans explication du pourquoi du comment (ou même insinuation qu’il y a une raison derrière ce changement à part le fait que le scénariste avait besoin d’un vilain), je pense que ce numéro 700 sera le test final en ce qui me concerne.

J’avais déjà tendance à survoler rapidement les épisodes jusque là, peu enthousiastes à la vue du contenu, mais si ce numéro ne me convainc pas, ce sera mon dernier. Je n’aurai qu’à attendre le prochain relaunch, …donc dans un an ou deux…ce n’est pas comme si le sorties intéressantes manquaient.

Verdict : Check it

COSMIC GHOST RIDER #5

Prix :$3.99

Scénario : Donny Cates

Dessin :  DYLAN BURNETT

Sollicitation : The dramatic conclusion to the series! Featuring Punisher! Thanos! Punisher! AND Thanos! Plus a few more surprises, some terrible deaths…and maybe a little redemption? Sounds unlikely given who we’re talking about.

Avis : conclusion de la mini série complètement déjantée dédiée au Cosmic Ghost Rider alors que sa “progéniture”, lui propose un nouveau pacte avec le diable ! après toute une vie de mauvais choix, on peut s’interroger sur la décision que va prendre le personnage et connaissant Cates, à peu près tout est possible…Mais l’on sait déjà que cela ne sera pas la fin de la route pour le Cosmic Ghost Rider, puisque nous savons qu’il apparaîtra dans les débuts de la nouvelle version des Gardians of The galaxy que le scénariste relancera l’année prochaine. Mais même s’il est voué à survivre…nous ne savons pas encore dans quel état il se trouvera ? se sera-t-il calmé et choisi de s’amender ? ou aura-t-il encore plus perdu la boule ? Il faut souhaiter que Cates saura achever cette mini de manière réussie et nous enlèvera de la bouche le goût assez amer de la fin de Death of the Inhumans, qui me semble peu réussie à ce stade…Espérons que cela était un simple faux pas et non le premier signe que Marvel a un peu trop tiré sur la corde avec cet auteur en le mettant sur trop de projets…

Verdict : Buy

DOMINO #8

Prix : $3.99

Scénario : Gail Simone

Dessin : David Baldeon

Sollicitation : A REAL PAIN IN THE NECK!  Pale skin…long hair…skintight black bodysuit… No, not Domino…it’s Morbius the Living Vampire!

Avis : première chose en intro, autant je n’avais guère goûté la dernière couverture, autant je trouve celle-là franchement très réussie ! comme quoi, le même artiste semble être capable du pire comme du meilleur. Sur le fond, l’arrivée de Morbius dans le mix de la série dédiée à Domino est intrigante, car ce n’est pas vraiment le genre de personnage que l’on voit souvent dans la galaxie mutante…En fait, je crois que c’est la première fois que je le vois frayer avec un membre des X-Men, ou affiliés. En général, il reste confiné dans les titres Spider-Man. On dirait que Gail Simone aime bien pousser son personnage à aller justement sur des sentiers peu explorés par les mutants en général, comme l’a prouvé l’apparition de Shang-chi dans le premier arc. Au delà, le titre reste vraiment très sympa, super dynamique, et magnifiquement illustré par le très bon David Baldeon qui semble vraiment s’amuser sur cette série.

Verdict : Buy

FANTASTIC FOUR #3    

Prix :$3.99

Scénario : Dan Slott

Dessin :   Sara Pichelli, Nico Leon

Sollicitation : FREE-4-ALL!

  •  The Fantastic Four is more than a team. It’s a family. And when the fate of the very Multiverse is at stake, that means it’s time for the ENTIRE family to have a reunion.
  •  Everything you’ve been waiting for? It’s in THIS issue.
  •  Guest-starring: Spider-Man, Wolverine, the Hulk, Ghost Rider, Medusa, Crystal, Luke Cage and MORE.

Avis : petite question, suis-je le seul dont l’intérêt pour le retour des FF s’est quelque peu effondré ces dernières semaines ? j’ai presque l’impression d’ailleurs que Marvel est passé à autre chose et ne s’en préoccupe plus beaucoup, l’éditeur apparaissant plus intéressé par ses prochains relaunchs…La cause de ce sentiment d’effritement de mon intérêt pour le titre est sans aucun doute dû d’une part à l’épisode 2 qui m’a personnellement grandement déçu, que ce soit au niveau scénario que dessin et d’autre part aux retards connus par le bouquin. Je vous rappelle en effet que le précédent épisode est sorti…mi-septembre !

Bravo Marvel, ça c’est du relaunch bien préparé…Ce n’est pas comme si vous aviez eu plusieurs années pour anticiper…Et c’est triste à dire mais même si j’avais adoré les premiers épisodes, ce qui n’est pas vraiment le cas, plusieurs mois d’écarts entre deux épisodes a tendance à être une sentence de mort pour une série à ce stade. Au vu du paysage actuel du divertissement, nous avons des milliers de choses qui sont en compétition pour notre attention et notre argent…Un peu de sérieux de la part de l’éditeur serait donc une bonne chose

Et après un épisode 1 assez étrange dans son approche, qui faisait plus figure d’épisode 0 que de 1, l’épisode 2 qui ramenait effectivement l’équipe n’était à mon sens guère réussi, avec une menace sortie de nulle part, sans aucune préparation, bien décidée à effacer toutes les années de travail accomplis par les FF durant leur absence. Ce qui amenait à la question : quel intérêt à leur absence du coup, si dès leur retour, tout est effacé ? Cela donnait un sentiment d’inutilité à l’ensemble et de temps perdu pour rien. Je suis du coup peu enthousiaste pour cet épisode 3…

Peut être que Slott va réussir à me faire changer d’avis. Après tout, je sais grâce son travail sur le Silver Surfer ou même AMS qu’il a les FF dans son ADN. Mais il va vraiment falloir élever le niveau. De même pour la partie graphique. Sara Pichelli déjà guère en forme sur l’épisode 2 a déjà besoin de se faire aider dès l’épisode 3…Cela ne s’annonce pas bien pour la suite et explique sans doute pourquoi le très très bon Aaron Kuder a été appelé à la rescousse sur de prochains numéros…

Verdict : Check it

THOR #7  

Prix :$3.99

Scénario : Jason Aaron

Dessin : Tony Moore

Sollicitation : A TALE OF YOUNG THOR FROM THE VIKING AGE!

Every time Thor comes to Midgard, he gets all the mead, battle and romance a young god could possibly want. But he still can’t figure out how to prove himself worthy of Mjolnir. And now Odin is determined to keep his son away from Midgard for good. And young Loki knows just the way to do it.

Avis : après nous avoir emmené dans le futur lointain dans les deux précédents épisodes, Jason Aaron continue d’explorer la longue existence de son personnage, en revenant cette fois encore une fois vers son passé, en nous livrant cette semaine un nouvel épisode dédié au jeune Thor au temps où il aimait passer son temps avec les Vikings, leurs bières et leurs femmes…Un Thor plus immature mais que l’on voyait justement commencer à grandir dans les précédents épisodes flashbacks, annonçant le Thor adulte que l’on connaît dans le présent ou dans le futur lointain. Je suppose donc que nous allons continuer à suivre justement cette évolution lente, alors que son paternel vient lui secouer les puces pour lui interdire encore une fois de passer son temps sur Terre…

Verdict : buy

UNCANNY X-MEN #1  

Prix :$7.99

Scénario : Ed Brisson, Matthew Rosenberg, Kelly Thompson

Dessin : MAHMUD ASRAR

Sollicitation : THE CHILDREN OF THE ATOM ARE BACK!

New ongoing series kicking off with a 10-part weekly epic, the flagship X-Men series that started it all is back and better than ever! Starting with a mysterious and tragic disappearance, the X-Men are drawn into what might be…their final adventure?! X-Fan favorite writers Ed Brisson (EXTERMINATION), Matthew Rosenberg (PHOENIX RESURRECTION) and Kelly Thompson (MR. & MRS. X) and all-star artists Mahmud Asrar (X-MEN RED), R.B. Silva (X-MEN BLUE), Yildiray Cinar (WEAPON X) and Pere Perez (ROGUE AND GAMBIT) join forces to bring you…X-MEN DISASSEMBLED?!

Avis : ou le titre qui me fait très envie et très peur à la fois cette semaine. Pour ceux qui s’en souviennent le dernier épisode de Uncanny X-Men, le numéro 600 écrit malheureusement pour nous par Bendis, date de novembre 2015 ! et ce alors que Marvel avait déjà retardé la sortie de l’épisode pendant plusieurs mois, le numéro précédent étant sorti au mois de juillet 2015…3 ans donc de mise en pause. Un hiatus très étrange, alors qu’au cours de ces dernières années, Marvel s’est roulé dans la fange de la nostalgie mutante autant que faire se peut, notamment au cours du dernier relaunch.

Mais depuis lors, l’équipe éditoriale a changé et avec elle les priorités. De manière évidente, la franchise mutante est de nouveau une partie importante  de la stratégie de la maison des idées. Quelque chose qui n’était plus si évident depuis quelques années maintenant. Du coup, le retour de Uncanny X-Men, série historique de la franchise, comme le titre phare/mère de la famille mutante était une évidence. Reste à voir si niveau contenu, la qualité va vraiment suivre, même si les productions de ces derniers mois m’ont peu à peu rassuré.

Si l’on est clairement pas de retour à la grande ère des X-Men, nous sommes clairement sortis de la médiocrité globale acceptée et tolérée au cours des années années. Les séries évoluaient en général entre le pas terrible et le franchement mauvais et Marvel semblait s’en contenter. C’est sans doute ce mépris général qui était le plus difficile à supporter de mon côté. Oui, certains auteurs peuvent avoir des mois “sans”, mais là nous sortons de plusieurs années d’affilée ‘sans”. J’irai même jusqu’à dire que la dernière décennie restera une des pires de l’histoire des mutants !

Sur le fond donc le titre est relancé avec un premier arc en 10 parties qui s’annonce chargé et qui sortira de manière hebdomadaire dans un premier temps, avec comme d’habitude avec ce genre de séries un pool de scénaristes et dessinateurs pour alimenter la bête affamée. La bonne nouvelle à ce stade est que le contenu de l’intrigue principale reste un mystère quasi complet (beau boulot Marvel), la mauvaise, d’où le fait que ce relaunch suscite quelques craintes chez moi, est l’équipe artistique.

Outre la présence de Rosenberg parmi l’équipe des scénaristes, ce qui en soit est un bon gros repoussoir géant, les autres auteurs n’incitent guère à être confiants. Certes Ed Brisson fait du bon boulot sur Extermination, mais son travail s’est montré assez inégal sur les X-Men avant cela. De même pour Kelly Thompson qui sans être mauvaise fait avant tout dans le sympathique et pas vraiment dans le brillant…Nous allons bien voir, en ce qui me concerne, je vais garder mon niveau d’enthousiasme et d’intérêt au niveau : raisonnable…et rien de plus.

Verdict : Check it

VENOM #8   

Prix :$3.99

Scénario : Donny Cates

Dessin : IBAN COELLO

Sollicitation : « THE ABYSS » CONTINUES!

* After the gut-wrenching events of last issue, Eddie Brock finds himself alone for the first time in a LONG time, and the silence is deafening…  A can’t-miss issue for those looking to see the beginnings of next summer’s VENOM epic!

Avis : autre titre signé Donny Cates qui ne ralentit pas l’allure alors que certains projets se terminent et d’autres débutent ou sont sur le point de  débuter. On continue ici ce petit arc de transition avant le retour de Ryan Stegman au dessin le mois prochain. Si l’intrigue est un peu en mode pause en attendant, le scénario fait tout de même avancer quelques nouveaux pions alors qu’un nouvel acteur bien connu et redoutable est venu pourrir la vie d’Eddie Brock. Un individu qui ne travaille pas seul, mais avec une organisation qui, on le pressent, va devenir un joueur important dans les prochains mois/années à venir. Je suis assez curieux sur ce point, car Cates est à ce stade bien connu pour construire des associations de personnages étonnantes mais réussies et surtout assez inédites. Si je continue d’avoir quelques soucis avec le rythme d’avancement global de l’intrigue, qui correspond plus à celui d’un TPB que d’un single, l’ensemble reste tout de même très bon.

Verdict : Check it

A propos Sam 1791 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

3 Comments

  1. C’est un détail mais je pense que Mister Miracle sortira l’année prochaine et non l’année dernière en VF 😉

  2. Je te trouve sévère avec FF. J’ai trouvé les deux premiers épisodes plutôt bons, bien pour une relance après plusieurs mois d’interruption. Par contre, bien qu’ayant trouvé longue l’attente entre le 2 et le 3, je ne m’étais pas rendu compte qu’il y avait eu un raté. Ce n’est pas normal pour un éditeur de faire une relance comme ça.
    Je trouve Catwoman superbement dessiné mais peu emballant au niveau scénario par contre.
    Quant à Uncanny X-Men, croisons les doigts pour que ça tienne un peu la route, à l’image d’Extermination.
    Venom et Cosmic Ghost Rider sont toutes les deux excellentes. Au contraire de Marvel Knight, Cates maintient son niveau de qualité sur ces deux séries!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.