Guide de lecture Comics VF : semaine du 16 Janvier 2019

Edito : après deux semaines particulièrement intenses niveau sorties, nous entrons dans la partie du mois un poil plus calme pour nos portefeuilles et votre chroniqueur préféré qui n’a du coup pas à rédiger un article interminable. Mais ce que nous n’avons pas en quantité, nous l’avons en qualité, avec quelques sorties très attendues cette semaine ! Tiens en parlant de sorties attendues.

Info de la semaine : les sollicitations de Panini sont sorties pour le mois de mars. Comme d’habitude, l’éditeur avait révélé des choses à l’avance, mais nous avons la confirmation que ce mois de mars sera …chargé : avec le Immortal Hulk de Ewing qui arrive en librairie, tout comme le Cosmic Ghost Rider de Donny Cates, le début d’une intégrale consacrée à X-Factor ! celle-là je ne m’y attendais guère…mais aussi la suite du run Nocenti/Romita Jr en Icons. Bref, la banque d’organes va bien tourner en mars pour pouvoir payer tout ça…

Sortie de la semaine : deux conclusions importantes de run cette semaine :

  • le Bloodshot de Jeff Lemire chez Bliss Comics qui arrive à son terme ;
  • I Hate Fairyland de Skottie Young qui s’achève également cette semaine !

Emission de la semaine : deux émissions au programme :

  • le Comixity of the Future Past, qui sera enregistré mardi, comme d’habitude en direct sur Mixlr, et qui reviendra cette fois sur l’actu geek du mois de janvier 1999 !
  • et nous reprenons le rythme habituel pour le Comixweekly qui sera enregistré jeudi et reviendra sur les sorties VO de la semaine !

BLISS COMICS

BLOODSHOT SALVATION TOME 2 : LE LIVRE DE L’APOCALYPSE

Date de sortie : 18 janvier 2019

Prix :  25€/248 pages

Episodes :  Bloodshot Salvation #6-12, Book of Death : Fall of Bloodshot, 4001 A.D. : Bloodshot et le prologue extrait du Free Comic Book Day France 2018. DERNIER TOME

Scénario :  Jeff Lemire

Dessin :Renato Guedes, Doug Braithwaite

Sollicitation :  DU MONDE DES MORTS À L’AN 4001…

Il y a des années, les nanites conçues par le Projet Rising Spirit ont transformé Ray Garrison en une machine à tuer, nom de code : Bloodshot. Aujourd’hui, les mêmes machines microscopiques ont infecté sa fille et menacent de la tuer. Bloodshot devra alors faire un choix inimaginable : voir son enfant mourir, ou la sauver en négociant un pacte… avec la Mort elle-même. Accompagné de son fidèle Bloodhound, Bloodshot s’apprête à traverser une dimension démoniaque. Pour sauver une vie… ou sacrifier la sienne.

Jeff Lemire, scénariste prodige récompensé aux Eisner Awards (Black Hammer), conclut avec brio sa grande saga sur le personnage de Bloodshot, commencée dans The Valiant et Bloodshot Reborn. Avec les artistes Renato Guedes (Wolverine) et Doug Braithwaite (Bloodshot USA), il fera voyager Bloodshot à travers les dimensions et le temps pour accomplir son ultime quête

Avis : un tome spécial de la série Bloodshot puisqu’il marque la fin du long run de Jeff Lemire sur la série. Responsable de son relaunch après l’event The Valiant, qui a aussi marqué l’arrivée de Bliss en France et le retour de Valiant dans notre pays, il en a gardé le contrôle depuis lors. Je n’ai pas compté, mais je pense que l’on doit être aux alentours des 50 épisodes au final. Si personnellement je n’ai pas accroché à son travail dans les premiers épisodes que j’ai pu lire, je sais qu’il a séduit nombre de lecteurs et qu’il a joué un rôle clé dans l’implantation de Bliss en France sur la durée. C’est donc une page importante qui se tourne avec ce volume. Il reste à voir sur quelle note Jeff Lemire va quitter le personnage et les plans de l’éditeur pour l’avenir du personnage puisque la série a depuis été relancée aux USA avec une nouvelle équipe créative et une nouvelle direction.

Verdict : pour ceux qui suivent.

DELCOURT COMICS

HELLBOY & BPRD TOME 4 – 1955

Date de sortie :16 janvier 2019

Prix : 15.95€/160 pages

Scénario : Mike Mignola & Chris Robertson

Dessin : Paolo Riviera, Shawn MARTINBROUGH, Brian CHURILLA

Sollicitation :  Mike Mignola s’adjoint le talent de divers dessinateurs pour nous plonger au coeur des premières missions du démon cornu au sein du B.P.R.D., au moment de la sortie du film Hellboy sur grand écran. 1955. Hellboy rencontre des prédateurs invisibles, des cas de combustion spontanée et une arme étrange  située au coeur d’une base de l’Air Force qui est en réalité bien plus qu’elle ne paraît. Le démon cornu poursuit son apprentissage au sein du B.P.R.D. en accomplissant ces premières missions qui vont forger l’enquêteur du paranormal hors-pair qu’il deviendra par la suite.

Avis : cette série continue de nous proposer au fil des tomes de remonter petit à petit les premières années de la carrière d’Hellboy sur le terrain. Si sur le fond, le principal intérêt était bien évidemment de découvrir les débuts de la créature de Mike Mignola, il s’est avéré que les auteurs avaient des idées assez précises en tête avec ces prequels. En effet, au fil des tomes, on a pu se rendre compte que quelques fils rouges commençaient à être développés. Il est par ailleurs très intéressant de découvrir les liens entre ces évènements passés et ce qui se passe dans le temps présent. Ainsi, certains personnages qui ont joué un rôle important dans la longue saga BPRD Enfer sur terre font des apparitions clés ici. Bref, ce n’est pas une série “gratuite”, mais bien un titre qui participe à la construction et au développement de l’univers de Mignola.

Verdict : à lire

SNORGLEUX COMICS

SHIPWRECK

Date de sortie : 18 janvier 2019

Prix : 17.5€/

Episodes : chapitres 1 à 6

Scénario : Warren Ellis

Dessin : Phil Hester

Sollicitation :

Avis : nouvelle sortie pour l’éditeur Snorgleux comics issue du catalogue de l’éditeur US Aftershock avec l’arrivée attendue du Shipwreck de Warren Ellis et Phil Hester. Je dis attendue d’une part pour l’équipe créative et d’autre part…et bien parce que le titre était annoncé à l’origine l’année dernière, mais la sortie avait dû être reportée pour une raison simple : les derniers épisodes n’étaient tout simplement pas encore parus aux USA…Difficile pour l’éditeur français d’aller plus vite que la musique. Sur le fond, je ne peux pas vous dire grand chose de la série, puisque je n’ai même pas réussi à mettre la main sur la sollicitation, mais je sais que je vais quand même aller l’acheter. Pourquoi ? bennnnn ? parce que c’est du Warren Ellis ! en tant que fan, j’ai signé la charte qui m’oblige à tout acheter, tout lire et tout aimer dans sa production, même les trucs que je ne comprends pas…Oui, même Wild Storm, c’est dire mon dévouement…

Verdict : ben à acheter.

URBAN COMICS

I HATE FAIRYLAND TOME 4

Date de sortie : 18 janvier 2019

Prix :  15.50€/168 pages

Episodes :  I Hate Fairyland #16-20 + FCBD new edition

Scénario : Skottie Young

Dessin : Skottie Young

Sollicitation :  Après avoir instauré un règne de terreur à Fairyland pendant de si longues années, Gert a subitement pris la décision de changer de mode de vie et de devenir quelqu’un de bien.

Un moyen, peut-être, d’effacer ses dettes karmiques et d’enfin rentrer chez elle. Sur le point de toucher au but, il n’aura suffi que d’un malheureux accident de sucette pour anéantir tous ses espoirs et finir six pieds sous terre, dans le royaume des Enfers dirigé par son ennemie jurée : Happy !

Avis : suite et …fin de la série I Hate Fairyland ! Malheureusement, c’est en effet avec ce tome que Skottie Young a décidé de clôturer la série avec l’épisode 20 à la surprise générale, puisqu’il n’avait fait aucune annonce préalable et les lecteurs VO l’ont découvert à la lecture du numéro ! Et autant je suis triste de voir cette excellente série s’arrêter, autant je suis heureux que Young l’ait arrêté au moment où il l’avait décidé et uniquement pour des raisons créatives. Il était arrivé au bout de son récit et malgré le succès tant critique que commercial du bouquin, il n’a pas voulu rallonger la sauce de manière artificielle. On dit donc au revoir à l’une des meilleures séries comiques de ces dernières années, bourrée de délire et d’énergie dans chacun de ses épisodes et qui surtout ne s’est jamais reposée sur ses lauriers faisant en permanence avancer son histoire. Sniff, tu vas nous manquer Gertrude ! non ne me tranche pas !

Verdict : à posséder

MOONSHINE TOME 2

Date de sortie : 18 janvier 2019

Prix : 15.50€/152 pages

Episodes :  Moonshine Volume 2 (#7-12)

Scénario : Brian Azzarello

Dessin : Eduardo Risso

Sollicitation :  En prenant leurs distances avec les Appalaches et la mafia newyorkaise, le torpedo Lou Pirlo et sa petite amie Dalia pensaient laisser leurs problèmes derrière eux et repartir de zéro, du côté de la Nouvelle-Orléans.

Mais les ennuis sont d’une fidélité à toutes épreuves, et depuis qu’il a été mordu par une terrifiante créature, Lou n’est définitivement plus le même homme. Traqué par le plus redoutable chasseur de monstres du pays, l’instinct de l’animal prendra-t-il le pas sur celui de l’homme ?

Avis : suite attendue (?) du Moonshine de Azzarello et Risso ? oui, je mets un double point d’exclamation parce que si j’aime beaucoup cette équipe créative (ahhh 100 bullets reste un incontournable), très sincèrement le premier volume ne m’a guère séduit malgré un pitch intéressant mêlant récit de gangster au temps de la prohibition et fantastique, avec du loup-garou pour épicer l’ensemble. Et au final ? ben un truc franchement poussif avec un twist principal que l’on voit venir de très loin et une intrigue assez plan plan…Bon, pour être honnête, le premier tome appelle de ma part une relecture, car la construction était bâtie de manière non linéaire, ce qui n’aidait pas vraiment à rentrer dans l’histoire. C’est ce que je me dis depuis que  j’ai lu le premier volume, sauf que j’ai tellement pas d’envie, et plus le temps passe, plus je reste sur ce sentiment négatif…Alors bien évidemment j’irai lire la suite, mais ce sera sans grande envie.

Verdict : à lire.

WONDER WOMAN INTEGRALE TOME 2

Date de sortie : 18 janvier 2019

Prix : 28€/528 pages

Episodes :  Wonder Woman (New 52) #19-35 + 23.2

Scénario : Brian Azzarello

Dessin : Cliff Chiang, Tony Akins, Guran Sudzuka

Sollicitation :  Alors que Diana et ses alliés tentent toujours de protéger l’enfant de Zola des forces d’Apollon, le Premier Né, un adversaire invincible, fils des Dieux grecs et avide de vengeance, se jette dans la bataille.

Mais une visite impromptue sur Néo-Génésis, patrie d’Orion, va compliquer la tâche pour Wonder Woman.

Avis : suite et fin de la réédition du run de Azzarello et Chiang sur Wonder Woman produit à l’occasion du lancement du New 52, et qui reprend ici les tomes 4 et 6 de l’édition originale,  et qui reste selon moi le meilleur run sur le personnage depuis lors. Oui, Greg Rucka je pense à ton run quand je dis ça ! le fait est que le personnage n’a guère été bien traité depuis le départ de cette équipe créative…

Sur le fond, je continue de vraiment aimer l’approche des auteurs sur le personnage. On a là une WW plus mature, plus adulte qui assume ses convictions de manière claire et surtout non naïve (comme la version Rucka qui était franchement ridicule). Si l’on peut reprocher à ce run d’être trop long, d’avoir tiré les choses en longueur surtout dans cette second partie, je pense que ce sentiment sera atténué dans le cadre de cette lecture en intégrale.

Dans le cadre de ce tome 2, nous aurons donc l’arrivée de New Genesis (et non Neo Genesis, je refuse cette traduction), d’Orion, une révélation sur le passé de Diana et sa nouvelle famille, avec notamment l’arrivée d’un nouvel ennemi ultra charismatique. Je regrette par contre que Cliff Chiang n’ait pas dessiné tous les épisodes, mais c’est compensé par…la progression de l’artiste sur ceux qu’ils dessinent.

Très sincèrement amusez vous à prendre ses premiers épisodes sur la série et comparez les avec ses derniers et asseyez vous, parce que vous allez en prendre plein la face. C’était déjà beau au départ, mais sur la fin c’est carrément de l’art…

Verdict : à posséder, si ce n’est pas déjà fait.

A propos Sam 1852 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

6 Comments

  1. Moonshine a été une grosse déception pour ma part. Le tome 1 était ennuyeux au possible malgré cette équipe créative. Ça fera des économies dans cette période de dépense intensive. Le Wonder Woman est vraiment bon. Un point de vue originale et plus mature qu’à l’accoutumée avec des dessins assez sublimes. Je n’avais pas trouvé ça trop long. Quant à Bloodshot, Lemire a réalisé quand même un sacré bon run et l’équipe qui est arrivée sur le perso ne me parle pas vraiment, d’après ce que j’ai pu voir.

  2. Et j’allais oublier….Pour les sollicitations de mars chez Panini, on pourra noter quand même que certains tomes à 5 épisodes comme l’exceptionnel, le magnifique, le sublime Immortal Hulk sont à 18 €! Ça fait mal ! On est quasiment au prix des singles VO !

  3. Je viens de checker les sollicitations Urban pour les mois à venir, et je dois dire que je suis déçu… beaucoup de rééditions en intégrale, quelques séries Rebirth que je ne suis pas, et assez peu d’indés à découvrir. Le portefeuille va respirer un peu, mais j’ai un peu peur du programme de l’année

    • Oui, pour l’instant, on ne peut pas dire qu’Urban soit sorti de ses grosses franchises. Beaucoup de Batman, beaucoup de rebirth, un tout petit peu d’indé et …pas grand chose de plus. Ils jouent la sécurité, ce que je peux comprendre, mais en tant que lecteur, c’est assez décevant.

  4. Il parait qu’on aura du Swamp Thing cette année alors croisons les doigts, mais quid de la suite de Flash la légende par exemple ? J’espère aussi la suite de GJ présente The Flash tant qu’à faire…

    • Le swamp thing de Moore a été confirmé par Urban comics. En termes de date, ils attendent que le show TV arrive pour le sortir.
      Pour le Flash de GJ, il n’y aura pas de problème selon moi, on l’aura dans le courant de l’année.
      Par contre, pour la suite de Flash la légende, là il y a en effet un doute, car cela fait 2/3 ans que le premier tome est sorti à ce stade, et je suppose que les ventes n’ont pas été fameuses pour que l’on ait pas de nouvelles depuis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.